Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ton "sourire", tes "yeux magnifiques" : l’actrice Jessica Mann coincée au procès Weinstein

Le second témoignage d’accusatrice, celui de l’actrice Jessica Mann, risque de faire mal à l’accusation et surtout, illustre la duplicité d’une partie des actrices américaines.

On sait tous que le système hollywoodien est impitoyable avec les actrices, qui doivent souvent passer à la casserole pour obtenir un rôle, comme avec le grand producteur juif Harvey Weinstein, surnommé « The Pig » pour sa méthode de séduction, qui était très simple : fais-moi un truc cochon et je t’obtiendrai un rôle.

Beaucoup d’actrices ont cédé – elles seraient une bonne centaine – et certaines parmi ces victimes en ont rajouté dans leur amour weinsteinique. C’est pourquoi il reste des textos très embarrassants.

Ces actrices-là jouaient-elles un rôle, c’est-à-dire trichaient-elles avec les sentiments du grand producteur juif, quand elles disaient qu’Harvey avait des « yeux magnifiques » ? Le procès nous le dira.

Mais le déballage charmant auquel on assiste – « il n’a pas de testicules et il puait la merde » – n’augure rien de bon pour les deux camps...

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Le témoignage de Jessica Mann, l’une des deux accusatrices principales au procès d’Harvey Weinstein, est ressorti affaibli le lundi 3 février. La défense a en effet mis au jour plusieurs messages postérieurs aux agressions présumées, à la tonalité troublante.

 

Son témoignage a été mis à mal par les avocats de la défense. Le récit de Jessica Mann, l’une des deux accusatrices principales au procès d’Harvey Weinstein, est en effet ressorti affaibli, le lundi 3 février, du contre-interrogatoire auquel l’a soumise la défense. Cette dernière a en effet mis au jour plusieurs messages postérieurs aux agressions présumées, à la tonalité troublante.

Connue pour sa férocité, l’avocate Donna Rotunno a ainsi soumis Jessica Mann à un tir de barrage, alimenté par des dizaines de courriers électroniques écrits par l’aspirante actrice après le premier viol dont elle assure avoir été victime, en mars 2013, à New York. Harvey Weinstein, 67 ans, nie les accusations portées contre lui et assure que ces relations étaient toutes consenties.

 

« Les yeux magnifiques » d’Harvey

« Merci pour ton soutien sans faille et ta gentillesse », dit-elle dans l’un de ces courriers, daté de novembre 2013. « Personne ne me comprend comme toi », écrit-elle dans un autre, avant d’évoquer, dans un troisième, le « sourire » et « les yeux magnifiques » du producteur de cinéma.

[...]

Avant le début du procès, la défense avait insisté sur le fait que Jessica Mann avait maintenu une relation avec Harvey Weinstein après le viol présumé et eu des rapports sexuels avec lui, jusqu’en 2016. Pressée d’expliquer pourquoi elle avait poursuivi son histoire avec le producteur si longtemps, elle a reconnu que, passées les premières années, elle « (n’avait) plus rien à tirer de Harvey » Weinstein, sans vraiment justifier sa décision.

 

 

Un « pseudo père »

Déjà fragilisé par l’interrogatoire du vendredi 31 janvier, décousu et parfois incohérent, son témoignage a été encore affaibli, le lundi 3 février, par cette correspondance, qui ne laissait apparaître aucune réserve ou distance dans sa relation avec Harvey Weinstein. Au bout de six heures de contre-interrogatoire, Donna Rotunno a porté l’estocade en demandant à cette femme de 34 ans de lire une lettre adressée à celui qui était son petit ami en 2013.

Elle y expliquait qu’Harvey Weinstein lui avait « offert de l’aide quand mes parents ne le faisaient pas ». « J’ai essayé d’en faire un pseudo père », ajoutait cette jeune femme issue d’un milieu paysan très religieux. « Je ne pouvais pas vivre la vie qu’ils (ses parents, NDLR) voulaient que je vive », a poursuivi la jeune femme, expliquant que pour eux, le milieu du divertissement dont elle rêvait incarnait le « mal ».

Lire l’article entier sur madame.lefigaro.fr

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Comme quoi, même si tu pues la merde et que t’as des raisins de corinthe en guise de couilles, si t’as un beau sourire et des yeux magnifiques (entre autres), ben ça passe...

     

    • Disons que si tu as la bourse plate entre les jambes, mais qu’en revanche tu en as de grosses à ta ceinture, ça peut en effet faire outre passer le dégoût et l’odeur de l’argent qui s’en émane.
      Comme quoi ce n’est pas les P... qui manquent, c’est seulement le pognon

      Les propos que je tiens ici ne déculpabilisent pas cette ignoble personne, mais pas moins non plus celles qui se sont livrées à lui.

      La plupart de ces pseudo actrices sont des pouffiasses mondaines point barre.


    • Tellement vrai hélas ce que @fly a dit en gras... Je fais me concernant bien des efforts pour sortir de mon profond dégoût (acquis et non "inné") à leur égard mais il ne faut jamais désespérer de la bonne ! Le mal qu’elles ont fait à la France depuis cinquante ans par leur criminelle bêtise m’est gravé à jamais de même que les hommes qui ont osé laisser faire tout ça (il est vrai fort peu aidés par elles)


    • @Amour aveugle

      Veut elle dire que Weinstein a les yeux qui sentent le cul comme le dit la fameuse expresSion ? Quand je pense qu’on se moquait de moi dans mon entourage lorsque je disais qu’Hollywood est une gigantesque fosse d’aisance.......


    • VivaChavez, merci pour ce moment de rire... Y’a eu un air là dessus. « Il a le regard qui pue, il a tiré sa première et pas qu’au revolver » ou un truc comme ça.


  • Rien de nouveau sous les tropiques.
    L’usine du divertissement. Il faut souffrir pour réussir. Un truc cochon contre un rôle.
    Il y aurait des producteurs dans les usines à charbon, ça serait la même chose.

    (Ex : Hey toi là bas ! plein de suif ! si tu me fais un truc cochon, je te sors de ce pétrin et tu seras tranquille tout le long de ta vie !)


  • ah ! ah ! ah ! quelle affaire, qui en fait occulter d’autres.

     

    • Toute femme exerce deux métiers : 1° le plus vieux métier du monde ("leur profonde vocation" d’après Céline) 2° leur métier officiel . Elles ont donc deux cordes à leurs arcs, deux sources de revenus, où les hommes n’en ont qu’un seul . L’épouse-putain siphonne le fric de son mari-client, pas toujours pour l’amant-maquereau . Et voilà pourquoi on retrouve beaucoup plus de clochards que de clochardes .


  • Pardon, je sais que ce n’est pas la ligne de ER pour ce qui est de fenêtre d’échanges d’idées mais quel torrent de merde -lucratif-en perspective ce procès !
    Y a pas de cochon sans cochonne:où l’on va voir,encore,un bon déballage de mauvaise foi et de puanteur dont est capable l’âme humaine pour se sentir vivante.
    Encore un bon éclairage sur où mène le pouvoir et pour choisir...


  • Personne avec son pouvoir à besoin de violer, si ils veulent le faire, ils paient. Et même pire ? Combien de témoignages d actrices ont répété qu elles se sentait obligé de passer à la casserole pour exister ?Encore Johnny deep ,il y a 5 jours et l enregistrement avec sa femme, complètement innocenté. C est elle la violente physique et psychologique. Le monde des hommes est fait pour les hommes. Il y a quelques années , J ai regardé sur France 2 un documentaire sur la violence domestique, au commissariat, la femme qui recevait les victimes expliquait à une bleu de faire attention !? Que 9 fois sur dix ,c était des mensonges. Il y a une énorme différence entre les gamines abusés par des enculers, et les adultes qui ont conscience. J attends quand l avocate de la défense va appeller les centaines d actrices qui étaient consentantes ? Le vrai crime, tout le monde le sait, c est encore le mensonge de cette égalité féministe qui anéantit spirituellement les femmes.


  • Je me demande si elle n’a pas été payée pour saboter ce procès. En effet dire que l’accusé "pue la merde", "n’a pas de testicules", lors d’un procès cela n’est pas sérieux du tout !


  • #2381958

    le Harvey Weinstein, il n’a pas « les yeux magnifiques »

    la Jessica Mann, elle arrive probablement de son bled pourri,
    et elle joue de la cuisse, du cul, pour entrer dans le "rêve" hollywoodien

    scénario banal,
    souvent, parfois tragique
    Elizabeth Short coupée en deux

    mais les Weinstein, ils ont été de bons producteurs
    c’est toujours ambivalent, tous ces trucs là
    ils ne peuvent pas se maintenir en étant que des pervers sexuels

    ils ont fait des bonnes choses
    c’est pas les "bons" contre les "méchants"
    c’est plus compliqué

    t’imagines le flot incessant d’apprenties putes qui veulent être actrice ?
    le mec, il a le pognon, mais il a la pression, surtout

    sans parler des minets prêts à se faire miser


  • Évidemment ça ne passera jamais sur BFM ce genre d’information. Actuellement on bouffe des affaires d’agressions sexuelles à la pelle avec le dossier sur le patinage français et maintenant le président de club de foot du SCO d’Angers...

    Desfois je me mets à la place d’une fille : je rentre chez moi j’allume la télé. Qu’est-ce que je vois ? Des affaires sur des agressions sexuelles, des émissions du style complément d’enquête avec des meurtres en tout genre, drogue, sexe.

    Les filles ne sont pas assez méfiantes ? Eh bah on en remet une couche ! Et encore et encore et encore !
    Conséquence : énorme tension entre filles et garçons. Par exemple j’ai été en boîte de nuit vendredi dernier à Paris.
    Vous avez d’un côté les filles qui se mettent en cercle pour se protéger contre les méchants hétéros et de l’autre les mecs entre couilles qui ont peur de se manger un rejet violent devant tout le monde et donc à force de se manger des vents ils en ont marre et sont devenus castrés.

    Le progrès on nous dit

     

  • Pute un jour, pute toujours !


  • Bon, c’est bien gentil tout cette merde,

    Mais on ne parle plus de l’autre détraqué

    Le Sieur EPSTEIN, le pédocriminel du Mossad,

    Qui faisait chanter les grandes putes de politicards

    de ce monde.


  • "The Pig" peut-être. Mais alors, casher ou rien !



  • « il n’a pas de testicules et il puait la merde »



    Oh loh loh ?.. Les petites coquines...

    Alors comme ça, l’argent aurait une certaine odeur, quand même ?

    C’est EXTRA-OR-DINAIRE ! Le monde change !

    Hallelujah !


  • Regarde bien le geste à 6:56

    https://www.youtube.com/watch?v=1TD...

    Qu’est-ce que la bourgeoise fait au vieux paysan ?

    Pour des truffes...

    Les femmes ont le commerce dans le sang, elles ne peuvent pas s’empêcher de vendre...

     


  • ...illustre la duplicité d ’une partie des actrices américaines



    C’est les actrices américaines qui ont de la duplicité - et encore "une partie" seulement, pas les autres - et encore moins les femmes d’une manière générale. LOL.

     

  • Des trainées qui le traînent en justice pour lui soutirer un max de thunes . Triste le contraste entre leur extrême beauté et leur hideur morale .

     

    • #2382110

      un truc qui me chiffonne :
      y’a pas d’"extrême beauté" dès qu’il y a une "hideur morale"
      chez la personne

      en gros, si t’es une connasse, t’es beaucoup moins belle que ce que tu prétends,
      tu dégages direct, hors de ma vue, la pouffe

      dans la série télé Fargo, la saison 1, y’a Allison Cara Tolman,
      (juste un exemple, afin d’illustrer le propos)
      c’est pas la plus belle femme du monde, mais on se sent bien, avec elle
      et dans la vraie vie, c’est ça, le plus important

      rassasié du bonheur au quotidien


    • Tu chercherais pas une jolie maman qui te ferait des bons petits plats ? Mac n cheese par çi, grill cheese sandwich par la...c’est ti pas ça le secret du bonheur pour Mister palm beach cult ? Entre 2 demi navets du cinéma indépendant américain des 70s...le rêve quoi...


  • Ce sont des histoires et des faits sordides commandés par un milliardaire pervers se faisant faire des gâteries contre des rôles .Quoi de plus ignoble, c’est simplement de l’abus de confiance , de pouvoir qui met le cinéma dans un contexte ambigu .Sans compter la pédophilie qui se promène dans le quartier .
    Je pense aux acteurs et actrices faisant ce métier par passion .Ce bonhomme ignoble a passé son temps à cirer son cul merdeux et puant sur la profession .
    Pour les jeunes qui veulent faire ce métier, je trouve cela inconcevable .Le cinéma, ce n’est pas cela, c’est aussi un métier respectable .Qu’on enferme ce salopard, lui et les autres et qu’on en parle plus .

     

  • La plupart des commentateurs ne voient pas l’intérêt fondamental de ce procès. Ce n’est nullement de savoir qui des starlettes ou des producteurs est le pire. C’est plus grand que ça. Et le peuple a besoin d’être éduqué doucement à travers ce genre de procès pour se libérer des mensonges.
    Tout d’abord, c’est montrer et couper les liens entre le MOSSAD et Hollywood, car on sait que weinstein avait l’appui du Mossad pour le protéger et menacer ses ennemis.
    Deuxièmement, Hollywood est un groupe puissant en faveur de l’élite mondialiste, dont il est le bétail et l’instrument. En 2017, weinstein a même participé à des manifestations anti-trump car il était soit disant un prédateur mysogine.
    L’éducation à la vérité prend du temps.

     

    • #2382139

      Ouais...
      mas tout le Cinéma, c’est pas Hollywood non plus...

      par exemple, y’a des super bons livres publiés sur Jess Franco
      Stephen Thrower, Alain Petit

      qui aurait misé un kopeck là-dessus, y’a ne serait-ce que quelques années ?
      et les rééditions des films

      le monde change, évolue
      j’ai trouvé dans une poubelle un dictionnaire Larousse
      des années 50 où il n’y a pas Sade dedans
      dans les noms propres

      ça change, ça évolue, pour le meilleur, le pire, rien à branler


  • Un peu la même histoire que Marine, Jessica. Filles de gens de bien, ces demoiselles souffraient d’être rejetées par les fils et filles d’escrocs enrichis. En discothèque, on les snobait. C’est dur, quand on est plus jolie (Jessica) ou qu’on a de beaux cheveux blonds (Marine).
    Leur honnête bosseur de papa leur foutait la honte, face à tous ces pères lippus aux yeux magnifiques et au large sourire cynique à double menton, qui vous prenaient la bourse ou la vie en essaim et en trois minutes chrono, sans jamais, jamais user d’huile de coude.
    Alors elles ont cédé à des sirènes un peu boursouflées, en se figurant que le maq était un père point deux.
    La pauvre Jessica faisait tous ses efforts pour se concentrer sur les yeux : surtout ne pas voir le reste, retenir sa respiration, penser yoga. Et Marine faisait tous ses efforts pour être enfin admise en discothèque privée avec les croquemitaines, malgré ses cheveux d’or et sa noble filiation.
    Les deux ont aujourd’hui des regrets : papa, c’était un type bien finalement, même s’il a fini par riposter, marre à lafin. Quant à l’autre, quel amocheur de bonnes femmes et de petites paysannes.


  • Bon, en gros, on a un "Gros Dégueulasse" qui savait qu’il pouvait éventuellement obtenir des gâteries de la part de jolies filles ambitieuses prêtes à mettre leur répugnance de côté pour un peu (beaucoup) de fric. Rien de nouveau dans ce bas monde.


  • Quelle visage répugnant et en plus il sentait la merde il faut sacrément aimer l’argent pour supporter tout cela c’est les mystères de la femme depuis la nuit des temps.
    Quand je me promène en Afrique du matin au soir on me dit que je suis beau.
    Finalement 10 heures d’avion c’est la machine à remonter le temps !!!.


  • Pauvre fille plouc qui avait conscience de sa beauté et son narcissisme ou son matérialisme attachés à une ambition ou simplement a un souhait d’évolution (elle vient d’un trou) lui ont dicté qu’il fallait mieux quitter son bled et ne pas écouter les paroles sages de ses parents pour aller tenter le diable au sein de sa demeure Hollywood. Peut-être a-t-elle fait dans son coin la mauvaise rencontre, ou bien c’est la mauvaise influence de la bonne copine qui s’en était allée trouver un casse-croute a la grande ville ? En réalité elle n’avait qu’elle a vendre pour faire son chemin. C’était ça ou épouser le gros fermier du coin ou pire un HillBilly de son trou paumé. Après avoir succombé aux charmes du porc fit elle un syndrome de Stockholm en courant derrière un papa violeur ou alors resta t’elle fidèle à son métier de putain ? Elle ne manquait pas de papa, puisque ce dernier fit son paternel devoir de mise en garde. Je penche donc plutôt pour la seconde hypothèse. Elle n’a pas aimé la façon de faire de son hidalgo de producteur (pas l’âne qui nous coûte cher) alors elle se venge et cherche à prendre en sus (excusez le jeu de mots) un dernier petit billet avant la retraite. Un porc reste un porc, mais une putain reste une putain ! La frontière reste floue, les femmes sont par nature exogames et aiment évoluer mais dans le monde du showbiz à moins d’avoir de la chance, de beaucoup, beaucoup travailler, d’avoir de puissants soutiens (un oncle producteur comme Vanessa Paradis) et un vrai et grand talent on ne peut réussir sans vendre son âme au diable.

     

  • Dans un pays où les femmes se marient uniquement pour "réussir" leur divorce en pompant le maximum de pognon à leur ex-, faut-il encore s’étonner de tout ce déballage mediatique ignoble, rien que pour faire du fric ?

    Evidemment, nous ne sommes pas dupes, aussi, pour servir la cause perdue du féminisme....

    Auri sacra fames !


  • Devant cette déferlante de viols dans l’Eglise, dans les sports, dans les colos, dans les foyers d’accueil, finalement dans toutes les institutions, on n’arrête pas de s’indigner...Mais on néglige de chercher la cause, parce qu’on ne veut pas admettre que les hommes et les femmes sont physiologiquement DIFFÉRENTS !
    L’homme a une réaction physique immédiate, tandis que chez la femme ...Ça prend du temps ! A partir de là, si on veut bien tenir compte de la nature, on ne met pas impunément un homme en présence rapprochée d’une jeune fille ou d’une femme sans penser à ce qui peut arriver. Mais comme on veut à toute force penser "l’égalité" - et non la complémentarité - on ferme les yeux, et ensuite on crie "Au scandale !" "Les hommes sont des prédateurs !"
    Les règles de pudeur ne sont pas là pour emmerder les gens, mais pour éviter les abus. Voilà ce qu’il faudrait enseigner à nos filles et garçons.


  • Ce qu’il y a de pire avec l’affaire Weinstein, ce n’est pas juste qu’elle a ouvert une période de chasse à l’homme (dans tous les sens du terme) et de séparatisme sexuel.
    C’est surtout qu’elle rend infiniment sympathique ce (sale) type qui n’est qu’un porc, en effet.

    Mettre au même niveau le mec qui a eu une drague un peu lourde avec Weinstein : c’est surtout à ça qu’à servi Metoo ( curiosité linguistique : avez-vous noté la proximité entre les mots meetoo et mythomane ? Ou mythowoman on va bientôt pouvoir dire ).

    Depuis que l’on nous a bien fait comprendre (et la propagande hollywoodienne aide bien à ça) que :
    - homme (hétéro) = Weinstein potentiel
    et que
    - femme = victime éternelle et incritiquable ...
    (et surtout que l’on nous appuie bien le fait que relever ça, ne correspond qu’à de la pleurniche d’hommes dévirilisés qui ne seraient que des "demi-pédales" (curieux de voir les féministes, qui se disent si souvent gay-friendly, très vite ressortir un argumentaire pas très homophile quand elles ont affaire à des hommes qui utilisent leurs propres (l)armes)).

    Si on poursuit ainsi, on va en arriver à une situation où les hommes vont en grand nombre juste arrêter de fréquenter des femmes et vont compenser :

    - la libido par les escort et le porno.
    - le besoin de donner de la tendresse par les animaux de compagnie ou les proches.
    En se disant qu’après tout, elles ont bien trouvé des substituts aux hommes, elles aussi (les godemichets et les appli de rencontre pour le plaisir, la GPA/PMA pour les femmes seules, pour l’enfantement).

    Mais plus sérieusement, à quel résultat plus global va-t-on arriver ?
    Qui fondera encore foyer et fera encore des enfants dans les années qui viennent ? Qui se sentira encore l’envie de se lever le cul pour faire société ?
    Les immigrés issus des sociétés patriarcales et qui ont, donc, encore de vraies valeurs.

    Quand le Nigeria ou le Pakistan auront dépassé toute l’Europe en matière de natalité, que pour un enfant né dans une famille progressiste européenne on aura 10 enfants nés dans des sociétés beaucoup moins "libres", on pourra conclure que la sélection naturelle n’aime pas trop la libération de la femme.
    Et j’en suis désolé.

    Enfin, si c’est ce chemin que le monde doit prendre. Alors, amen !

     

    • C’est déjà le cas, réveillez-vous ! 40 % des naissances sont extra-européennes (par l’origine ethnique) en France en 2015 ! La "libération de la femme" (la libération de leur ancestrale et éternelle bêtise - dont elles n’ont même pas la moindre idée - autrefois contenue par l’honneur clairvoyant et visionnaire - idem - des hommes ?) mène en effet à la mort d’un peuple, d’un pays et c’est pas près de s’arrêter le fond est encore loin... Pour cette raison, je n’ai jamais accepté leurs règles du jeu, je ne les accepterai jamais et je sais pourquoi. Je suis donc seul (involontairement et volontairement) et je les hais. Et je sais pourquoi


    • Le hashtag Metoo peut bien ramener sa science tant qu’il veut, il n’enlèvera jamais rien à la duplicité de certaines femmes qui sont prêtes à tout pour défoncer leurs rivales sur le plan des classes sociales ou de la simple notoriété.
      Donna Rotunno, l’avocate dudit « Porc » l’argumente à juste titre : « Je ne suis pas là pour dire que M. Weinstein n’a pas péché. Je suis là pour dire qu’il y a une différence entre un péché et un crime. »
      Cependant, s’il a violé ou agressé, il va ramasser : pour le reste, ce sont les petites putes du show-biz qui vont devoir aller se rhabiller. Et cela rend justice au petit gars propre sur lui, éduqué et chevaleresque, qui représente la normalité et que la connasse (qui se prend pour une bombasse) va renvoyer dans les choux parce qu’il se pointe en scooter au premier rendez-vous. qu’elle aille bouffer la merde du Weinstein, cela vaut mieux : à tout le moins, cela rapporte mieux.

      (Plus loin les valeurs ne valent pas un caramel qu’elles sont temporelles et donc à géométrie variables : seule prévalent les vertus : quand vos « immigrés issus des sociétés patriarcales » auront bouffé de l’allocation, du confort nucléaire et du Rocky Siffredo à tout bout de champ, il ne restera rien de leur patriarcat, comme de celui qui les a précédés.)


    • Incroyable analyse, je suis ébahi.

      Vous êtes d’une clairvoyance cosmique. Les liens de cause à effet que vous évoquez sont tout bonnement d’une lucidité extralucide. Nous venons sans équivoque, sans nul doute possible, de pénétrer dans le domaine du divin. Du grand art. Merci monsieur.


  • Procès merdique comme celui qui se profile en République avec le scandale sexuel dans le patinage et probablement dans d’autres fédérations et non des moindres, ayons d’ailleurs une pensée pour Régis de Carmaret en Tennis, tombé bien avant Wenstein.

    Respect Régis !

    Merdique, non pas qu’il soit inutile de karchériser les violeurs et autres pédophiles, non bien sûr, mais parce qu’il suit très clairement un agenda mondialiste, car personne ne me fera croire que les dossiers n’existaient pas depuis des lustres à Hollywood tout comme ils existaient dans le sport et ce, dès le plus jeune âge des victimes.

    Tous ces dossiers qui sortent maintenant, qui saturent l’espace médiatique avec leur hashtags associés, sont des bombes à fragmentation dans un contexte anti homme blanc, hétéro et croyant de préférence.
    C’est l’offensive gaucho sociétale ultime, le coup de boutoir du tous pourris, alors que le procès devrait également porter contre leur couverture et l’omerta en service commandée.

    Cette pseudo libération spontanée de la parole est clairement instrumentalisée, alors que la prostitution génère 3 milliards d’Euros par an pour lesquels la République touche son obole, que l’esclavage des femmes en camionnettes augmente exponentiellement, que des étudiantes se prostituent de plus en plus, que les clubs échangistes n’ont jamais aussi bien fonctionné, sans oublier la promotion mercantile de l’infidélité…

    C’est un pourrissement généralisé par la queue or comme tout le monde le sait, le poisson pourrit toujours par la tête.

    Or la tête de toute cette mascarade, de ce barnum, elle, se sauvera, comme d’habitude.

     

  • Ma maman disait "la plus belle fille du Monde n’a jamais que son cul à vendre"...


  • Guère romantique, en fait, le fond de ce conte Beauty And The Beast.

    Il puait la merde [et il m’avait conquis par] son sourire, ses beaux yeux, sa gentillesse.

    Vilaine fille... La Vile et le Porc. - - Arnold Fank aimaient les femmes. Il n’a pas fait de Leni Riefenstahl, une pute et elle n’est pas venue à lui, comme une pute.

     

  • C’est plutôt grossier.

    A mon avis, le plus probable, c’est que Jessica Mann travaille pour la défense de Weinstein, et son rôle est précisément de détruire l’accusation, depuis sa position d’accusatrice.

    Vous n’allez pas apprendre à des voyous à manipuler un auditoire de bulots.

    La défense du pervers est remplie de margoulins avocats qui en ont vu d’autres. Ils passent leur temps à arnaquer, ils savent très bien comment retourner une situation.

    En tous les cas, c’est ce que j’aurais fait.

     

  • Weinstein est coupable mais il n en demeure pas moins que la plupart de actrices qui portent plainte a son encontre n ont pas ete si contraintes que ca ! Bon nombre d entre elles n ont pas eu a se faire prier et viennent jouer aujourd hui les victimes... L occas est trop belle ! J irais pas plaindre Weinstein pour autant mais je ne suis pas dupe !


  • Des salopes et des salauds... voilà ce que le Système nous vend comme rêve... que je n’embrasserai jamais.

     

  • Lors de l’une de ses entretiens face a la presse, elle a declare que les faits c’etaient deroules quand elle a avait 17 ans. Elle a notement ajouter "I was just a little girl".... euh.... 17 ans une petite fille ?? Faut arreter les conneries...


  • ’’Le témoignage de Jessica Mann’’...
    Le plus grand rôle de sa vie de comédienne ratée. Chargée d’innocenter ce pervers hyperprospère, qui va lui servir une rente à la hauteur de leur niveau mutuel de corruption et d’infamie.


  • Moi j’accuse les jacuzzis d’avoir flingué le corps et la chevelure de Weinstein !
    Il faut se laver avec une eau ne dépassant pas 27°C sinon ça cause des inflammations chroniques sources de dégradations corporelles...
    Mais que fait la Justice bordel ?!


  • Madame Marie d’Agoult (1805-1876) exhorte la femme à prendre, enfin, en main la grande tâche que l’Evolution humaine et sociale lui impose. Écoutez-la :

    « Il me déplait que les femmes pleurent si abondamment. Elles sont victimes de quoi ? De leur ignorance qui les rend aveugles, de leur oisiveté qui les livre à l’ennui, de leur faiblesse qui les retient captives, de leur frivolité qui leur fait accepter toutes les humiliations pour une parure, de cette petitesse d’esprit surtout, qui borne leur activité aux intrigues galantes et aux tracas domestiques.

    « Pleurez moins, mes chères contemporaines, la vertu ne se nourrit point de larmes, quittez ces gestes, ces attitudes et ces accents de suppliantes, redressez-vous et marchez, marchez d’un pas ferme vers la Vérité, osez, une fois, la regarder en face, et vous aurez honte de vos gémissements, vous comprendrez que la Nature ne veut point de votre immolation stérile, mais qu’elle convie tous ses enfants à une libre expansion de la vie. Prenez votre part de la science, un peu amère et du travail compliqué de ce siècle, la société qui se transforme a besoin de votre concours.

    « Méditez, pensez, agissez et bientôt le temps vous manquera pour plaindre vos maux chimériques et accuser les prétendues injustices du sort, qui ne sont autres que les justes châtiments de vos ignorances volontaires. »

     

    • Merci Enki pour cette intéressante citation !
      et pour weinstein, j’estime que la description publique vraie ou fausse, reprise par la presse obscène, de ses parties intimes, relève du viol de la vie privée ou du viol tout court, tout comme un film d’ébats pris à l’insu du sportif.
      Sans vouloir défendre ce bonhomme.
      Il me semble que les premiers cinéastes respectaient leurs actrices ? Un métier comme un autre, qui n’a pas vocation à finir en joujou à briser de financier pervers narcissique.
      Avant le cinéma, il y avait le théâtre. L’actrice y était nécessaire et peu concurrencée, car son statut, sauf pour le théâtre de cour, n’y était pas très brillant.
      Mais il est vrai que pour se retrouver dans le lit de Louis 15 ou 14, bien des dames élégantes de la cour étaient prêtes à surmonter d’intenses dégoûts. Louis XIV avait une grosse carie bien infectée et bien malodorante.
      Mais il avait le pouvoir. La favorite devenait quelqu’un d’important. Et puis ils avairnt des yeux magnifiques, ces rois. En ne regardant qu’eux...


  • Si l’on considère, comme moi, que le regard est le miroir de l’âme, que doit-on penser de celle qui dit à H.Weinstein "que ses yeux (porcins) sont magnifiques".


Commentaires suivants