Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Transhumanisme, l’homme "modifié"

Une espèce « nouvelle » arrive dans le monde : moitié homme, moitié robot !

Ray Kurzweil (qui prévoit de « ressusciter son père ») est un ingénieur informaticien et futurologue récemment embauché par Google. Il annonce que l’homme qui arrive « sur le marché » sera de moins en moins biologique car « bourré » de composants électroniques. D’autres annoncent déjà que « nous serons comme des dieux », puisque nous serons capables de connaître les pensées de n’importe quelle personne située dans n’importe quel endroit du monde. Il y a clairement de quoi être terrifié par ce que nous préparent les « maîtres magiciens » experts en informatique et biotechnologie. Ces déclarations sont dans la droite ligne du mouvement « transhumaniste », un mouvement qui souhaite « améliorer » l’homme grâce à la technologie et, pourquoi pas, le rendre immortel…

Un documentaire d’Armel Joubert des Ouches.

 

Voir aussi, sur E&R :

À lire, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

114 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1113439
    le 07/02/2015 par le corbeau
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Mine de rien pour le moment l’ homme modifié n’ est pas tout à fait visible selon moi à moins que l’ on considère l’ influence médicale et ses médicaments chimiques et biologiques comme une forme antérieur de transhumanisme ?

     

    • #1113638

      T’es sure d’avoir vue le doc avec des hommes en prothèse mécanique ? Ça c’est le transhumanisme à ses débuts


    • #1117718
      le 12/02/2015 par blondin13
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Même en regardant le documentaire tu n’arrives toujours pas à ouvrir les yeux sur la réalité ?! Tu dois avoir un peu trop d’antisionisme dans le cerveau :) lol

      Le transhumanisme comme la fait remarque mon VDD a déjà commencer avec les prothèses robotisées accessibles uniquement et pour l’instant à des handicapés et riches excentriques mais qui bientôt dans un futur bien proche sera à la porté de tous, comme avec internet, les smartphones etc...et peut être qui sait remboursé par la sécu ? Imaginez un entretien d’embauche, qui privilégiera le patron entre un homme augmenté capable d’effectuer des taches physiques colossales et un homme simple naturel ? le choix est fait !


  • #1113457
    le 07/02/2015 par charlie bobo
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Comment vont ils faire pour transhumaniser le destin ?

     

  • #1113478
    le 07/02/2015 par VosgienVolant
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Je suis docteur dans ces domaines (traitement du signal, automatisme, informatique, intelligence artificielle) et pour moi toutes ces projections à court termes sont aussi ridicules que les voitures volantes qu’on nous promettait pour l’an 2000 dans les années 60. On imaginait des nouvelles sources d’énergie et des moyens qui n’ont jamais vu le jour pour vaincre la gravité.
    Aujourd’hui c’est la même chose avec l’intelligence artificielle. Les gens qui connaissent savent parfaitement que les techniques utilisées, y compris les fameux "réseaux de neurones" sont des modélisations ridicules qui n’ont rien à voir de près ou de loin avec le fonctionnement des neurones. Je travaille beaucoup sur la segmentation et la classification en signal (sur l’image et le son) et je vous garantis qu’on est incapable de faire aussi bien que le cerveau pour ces tâches. Et les algorithmes utilisés n’ont presque rien à voir avec le fonctionnement réel de notre cerveau. Là où on a fait beaucoup de progrès, c’est sur les matériaux. ça a permis de miniaturiser et d’avoir des puissances de calcul plus importantes sur les machines. Mais au niveau de l’algorithmique, on a pas vraiment avancé.
    Les puces RFID, c’est pas grand chose non plus. Une petite antenne qui permet de lire et d’écrire une petite mémoire de quelques kilobits avec un débit ridicule. On peut réaliser des circuits très simples pour détecter des lectures de RFID ou pour les détruire à tout jamais. On trouve des circuits réalisés pour un coup presque nul à partir d’un vieil appareil photo jetable.

    Bref, tout ça c’est des rêves d’aveugles qui n’ont pas compris qu’on entre en décroissance bon gré mal gré, ou encore de génies spéculatifs qui ont toujours l’esprit qui bouillonnent d’inventions à la con pour beaucoup d’entre elles.

     

    • #1113564
      le 07/02/2015 par niko
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      ce que tu sait pas encore c’est que la technologie avance a grand pas mais toujours en secret et dans ton travail tu n’aura jamais acces à ces travaux car les organisations qui font cela n’ont aucune exitence officiel

      donc oui des test sont en cours et la nanotechnologie couplé au génie génétique donne des résultat monstrueux
      c’est une réalité et ce que tu vois dans certain films de science fiction est deja réalisé

      la singualrité technologie l’IA la cybernetique la nanotechnologie c’est le secret de l’élite
      relisez" homme plus" de frederick pohl et imaginez les scénarios ou voyez le film transcendence avec johnny deep


    • #1113588
      le 07/02/2015 par Féthi
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @Vosgien Ils sont marrants en-effet...pour ma part il me reste juste une petite vis dans le bras droit suite à une fracture de l’humérus (on m’a retiré la plaque et les autres vis il y a longtemps,mais une vis au niveau du coude jouxtait le nerf radial,ça risquait de faire des dégats de creuser l’os à cet endroit et de l’enlever,le nerf radial contrôle et actionne nos doigts notamment,trop risqué)...ils ne savent pas ce que c’est que d’avoir une vis congelée en hiver qui jouxte un nerf ces rigolos,qu’ils testent un coup,ils arrêteront peut-être de dire des c.nneries...il y a bien pire sinon,j’avais un ami qui se tapait l’attelage plaque+vis dans le visage après avoir traversé un pare-brise (mâchoire notamment,horrible,si près de la cervelle),le pauvre n’a plus de vie,plus de rires,de chaud,de froid,plus rien...gros malins qu’ils sont,c’est facile de blablater avec des maquettes en-effet...Féthi


    • #1113644
      le 07/02/2015 par MagnaVeritas
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Intéressant, VosgienVolant.
      C’est un peu comme la cryogénisation : c’est impossible pour l’humain mais les recherches continuent parce que des multimilliardaires continuent de fantasmer dessus.
      Toutefois, à propos des RFID, comment faire si elles saturent l’environnement (comme avec les dust RFID) et/ou s’il est illégal de les détruire ?


    • #1113818
      le 08/02/2015 par goy pride
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Cela me rappelle les paroles d’une chercheur en intelligence artificielle qui disait avec honnêteté qu’on était même pas capable de reproduire les performances d’un cerveau de mouche !
      En vérité on ne pourra jamais reproduire artificiellement toute la complexité d’un cerveau notamment en ce qui concerne la conscience. La raison est simple : certains attributs du vivants sont ontologiquement lié à la biologie du vivant. Vouloir reproduire artificiellement l’intelligence et la conscience de l’homme c’est comme si quelqu’un voulait faire de l’or à partir d’atomes de carbone ! Impossible ! Un atome de carbone est un atome de carbone et ne pourra jamais avoir les attributs de l’or ! En intelligence artificielle on peut imiter les apparences d’une conscience mais ce n’est qu’une imitation !


    • #1113832

      @VosgienVolant

      J’abonde en ton sens, et je dirais même que si les algos n’ont rien à voir avec le fonctionnement réel du cerveau, c’est qu’on souhaite avant tout copier ses résultats plutôt que sa manière de faire (ex : reconnaissance d’image/son, apprentissage). Lorsqu’on a de bons résultats, on sait d’ors et déja qu’ils seront obtenus plus rapidement (question de puissance). Mais sachant qu’on ne sait pas vraiment comment fonctionne le cerveau (à peine si on sait dire où sont stockés les infos et quelle partie les traite), l’interprétation littérale des projections de google pour 2029 me fait doucement rigoler.

      Pourtant, une deuxième lecture s’impose, moins drôle celle-ci. Google prétend que de se débrancher du réseau conduira à une quasi mort sociale, ce qui nous semble aujourd’hui, au mieux, exagéré. Imaginons maintenant un monde où yeux + oreilles sont reliés au cloud, avec un embryon de lecture des émotions. On devine déjà les formidables capacités à déduire statistiquement la pensée (c’est le métier de google) mais surtout à influer sur celle-ci (c’est le métier des gourous des médias et le but de l’ingénierie sociale). Imaginons enfin les individus ayant évolué (pour certains depuis toujours) dans cet univers doté d’une palette d’idées/émotions/images/sons volontairement restreinte, donc appauvrie. Il est facile alors de se représenter un Dieu dans cet univers. Donc, d’après moi, si google veut devenir Dieu, ce ne sera paradoxalement qu’en réduisant méthodiquement le champ des possibles de l’être humain. Georges Orwell n’est pas loin, mais la société qu’il avait anticipée n’est probablement qu’un prémisse à notre futur, qui, a défaut de faire prévaloir l’espoir sur le désespoir, préférera probablement nous faire croire que les deux n’existent pas...

      @MagnaVeritas

      Techniquement parlant les puces RFID ne saturent pas l’environnement d’ondes, ce sont les bornes qui émettent et scannent leur environnement et alimentent les RFID à portée (qui ainsi s’allument momentanément, généralement pour quelques secondes le temps de remplir leur tâche).
      Par comparaison, le téléphone portable est autrement plus dangereux :
      - puissance nécessaire bien supérieure (car puissance reçue décroit comme carré de la distance)
      - utilisation très près du corps (donc puissance reçue peu atténuée)
      - domaine de fréquence micro-ondes (soit fréquence idéale pour exciter les molécules d’eau qui composent 60% du corps humain)


    • #1113867
      le 08/02/2015 par Hydro
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Merci de mettre en évidence que malgré tous les efforts des pseudos grands laboratoire en génétique et cyber génétique, ils ne sont que des apprentis sorciers, que la "technologie" de la Vie est à des années lumières de ce qu’ils sont capables d’entreprendre.
      La Raison, toute petite déesse s’imaginant que par sa maigre puissance elle pourra percer les mystères de la vie et de l’existence. Orgueil incarné de certains eugénistes qui continueront à se péter les dents pour notre plus grand malheur.
      La technologie qu’est la Vie est bien plus grande que tout ce qu’ils pourront vainement concevoir et qui n’est en général qu’une pâle imitation de ce que dame Nature sous direction de notre Divin Seigneur est capable d’accomplir.
      Petite question anodine : Quand est ce que nous allons commencer à travailler dans le sens de l’harmonie avec la nature et non de la domination qui est un sentiment grégaire ? Et cette question est pour tous les soi disant scientifiques qui ne comprennent pas que de comprendre les lois de la nature signifie essayer de travailler avec elle, pourquoi a-t-elle fait les choses ainsi, d’une manière parfaite, inaccessibles à nos pauvres petits esprits incapables de considérer toutes les variables et paramètres à prendre en compte, vous enorgueillir autour d’une équation réductrice !!!
      Pensez vous votre esprit supérieur à la volonté qui vous à fait naître ?


    • #1113908
      le 08/02/2015 par océania
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @ Pol

      La mécanisation du cerveau passe par un court-circuitage du cortex par le système limbique. Les attaques furtives menées par des acteurs centraux de notre environnement impensé, permettent aussi de modeler l’émotion pour en faire non plus une source fertile pour notre imaginaire mais un obstacle sur mesure à la réflexion et à la maturation du raisonnement spécifiquement humain.
      Faire du cerveau une machine aux circuits raréfiés fait sans doute parti du projet de réification ou de « machinisation » des Hommes que nous sommes.


    • #1113995
      le 08/02/2015 par hunter
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Bonjour Vosgienvolant,

      Merci pour votre réponse, et comme vous semblez bien connaître le sujet, si vous lisez cette question, pourriez-vous m’éclairer, car dans tout ce fatras de "transhumain", je me suis toujours demandé comment ils allaient faire pour alimenter tout ce bousin en énergie, car quand on voit que le premeir greffé du coeur artificiel, doit se coltiner des batteries externes à recharger régulièrement, je me suis toujours demandé comment les "nouveaux surhommes", allaient alimenter tous les zinzins !

      Je crois comme vous le dites, que tout ça, c’est un petit peu de la couillonnade !

      Merci

      Adishatz

      H/


    • #1114552
      le 08/02/2015 par 8465431.85468461251
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      pour moi toutes ces projections à court termes sont aussi ridicules que les voitures volantes qu’on nous promettait pour l’an 2000 dans les années 60. On imaginait des nouvelles sources d’énergie et des moyens qui n’ont jamais vu le jour pour vaincre la gravité.



      Sans avoir tes connaissances dans ces domaines je suis parfaitement d’accord avec toi, si ce n’est qu’il y a réellement progrès (sans connotation méliorative) dans le domaine des neurosciences, là ou l’affirmation selon laquelle on aurait des voitures volantes en ’an 2000 ne se basait que sur le fantasme, vu la totale absence de début de commencement de théorie quand à la réalisation d’un telle chose...

      La deuxième chose, plus importante, est que l’évolution technologique prédictible (qui exclue donc la possibilité à moyen voire long terme de reconstituer un "cerveau" en composants informatiques ; entre autres) nous emmène déjà dans un monde où une déshumanisation importante, et exponentielle, devient possible. Et je parle là de toutes les NBIC, chacune d’entre elles pouvant potentiellement, amener à un transhumanisme concret.

      Et pour répondre aussi à goy pride en précisant un peu : Il n’est pas nécessaire de reproduire à l’identique l’intelligence humaine (ou mouchesque) pour amener des changements si radicaux qu’on puisse sérieusement craindre un transhumanisme (et pas forcément comme volonté d’une élite, mais plus comme l’implacable évolution technologique, que tous les réfractaires du monde (moi compris) auront du mal à empêcher de séduire les autres).




      @ pol : Sauf erreur de ma part, MagnaVeritas évoquait la possibilité que les puces RFID soient nanoturisés (ça doit avoir un vrai nom, non ?), et répandues massivement dans notre environnement... Des puces RFID sous forme de poussière.. et donc assez compliquées à éviter...


    • #1115043
      le 09/02/2015 par Le ylar
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      « Des puces RFID sous forme de poussière.. et donc assez compliquées à éviter... »

      D’où pour chacun le risque d’en sniffer une par hasard et si ça te tombes dessus t’est cuit. Tu deviens l’homme épié et surveillé en plus d’être dirigé et contrôlé par le contenu de la puce.
      Multi fonction bien entendu ; puce à injection de produits divers et variés pour faire de toi le nec plus ultra des consommateurs et des adorateurs de Charlie.
      Un ACC acheteur compulsif charlien.


    • #1115089
      le 09/02/2015 par MaxC
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @niko

      VosgienVolant a raison et même si des laboratoires militaires ont certainement des puissances de calculs plus avancés que les informaticiens lambda, cela ne leur confère pas des données scientifiques qui auraient 10 ou 20 ans de plus que le reste. Même s’ils sont à la pointe de la technologie, la pointe ne leur confère pas une avance si remarquable. Je ne parle pas d’aéronautique qui bien sur est un domaine réservé et opaque qui est totalement accaparé par les militaires et qui n’est pas à la portée de l’humain lambda, faute de moyens financiers.

      Je suis justement en train de développer un projet d’OMR (Optical Music Recognition) et plus précisément d’OTR (Optical Tablature Recognition) dédié aux partitions pour guitare (avec ou sans tablature d’ailleurs) qui comme l’indique VosgienVolant est un projet qui fait appel à différents domaines scientifiques tel qu’énoncés, plus une bonne connaissance de la musique ce qui est d’ailleurs scientifiquement énoncé comme essentiel.

      J’ai lu des dizaines de papiers de scientifiques sur le sujet qui sont disponibles en ligne, et vous trouvez des projets qui sont issus de ces mêmes chercheurs qui sont en licence libre sur le net. Dans mon cas particulier, le projet Gamera fait parti de mes inspirations et est issus des chercheurs à la pointe dans ce domaine.

      Laisser sous-entendre que, en particulier dans le domaine informatique, les militaires auraient 10 ans ou même 1/4 de siècles d’avance, revient à dire que les militaires auraient donc accès à des scientifiques inconnus (des genres de scientifiques fous, enfermé dans des labos à la Fantomas) et qu’ils posséderaient un savoir qui est largement supérieur au savoir commun. C’est tout simplement du fantasme.

      D’ailleurs si c’était le cas, pourquoi des sociétés comme Google recruteraient tout ce qui se fait de mieux comme diplômés à travers le monde pour in-fine faire appel à des chercheurs inconnus, des génies cachés, peut être sous contrat militaire, qui seraient bien supérieurs aux meilleurs du moment dans leurs domaines ? Ça n’a pas de sens.

      Par contre ce qui a du sens, c’est la quantité importante de documentaire qui pullulent sur Internet depuis 10/15 ans à grand renfort de moyen financiers (décors, costumes lors de reconstitution historiques) et techniques (qualité de production, image de synthèses de studio professionnels) qui sont là pour conforter ce genre de sentiments chez les plus crédules en matière scientifique.

      Et toujours made in USA.


    • #1115822
      le 10/02/2015 par VosgienVolant
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Je suis tout à fait d’accord avec MaxC.
      Pour ce qui est de l’énergie pour permettre aux transhumains d’exister, c’est aussi une bonne question, notamment avec l’exemple du cœur artificiel. Si on compare à notre cœur biologique avec sa taille ridicule de 13 centimètres de long sur 8 centimètres de large, les 8000 litres par jour qu’il pompe (de quoi remplir 4 camions citernes de pompier par jour) ses 100 000 battements par jour et sa durée de vie qui atteint plus de 100 ans parfois, on se rend compte que tous les "gadgets transhumanistes" qu’on sera capable de créer, ce sera vraiment de la merde à côté. Je ne connais aucune réalisation mécanique qui fait mieux que le biologique et de loin.

      Arrêtez aussi avec vos fantasmes sur les RFID, des puces qui seraient capable de contrôler le comportement humain ou des délires dans le genre. Pour penser ça, vous ne connaissez rien du tout à la science et vous avez été lobotomisé par le mythe de la toute puissance de la science. Je vous assure que quand on se penche sur la science, ça a beaucoup d’applications sympa, mais ça ne casse pas des briques et c’est à la portée de beaucoup de personnes dans la population. Il n’y a rien de transcendant dans la science, c’est juste une somme gigantesque de petites choses accumulées au cours du temps, qui sera toujours incomplète et dont la synthèse sera de moins en moins à notre portée.

      Pour en finir avec vos poussières de RFID que vous auriez peur d’ingérer :), il y a quand même des problèmes avec les lois de la physique. Déjà pour les longueurs d’ondes de fonctionnement, avec une taille très réduite, on peut être limité à des longueur d’onde très petites, qui par définition pénètrent mal la matière. De plus, avec des conducteurs très fins, la sensibilité aux impulsions électromagnétiques est accrue.

      Le grand danger pour la surveillance globale, ce ne sont pas les technologies, mais l’asservissement volontaire auquel la plupart d’entre nous se livre sur les réseaux sociaux ou avec son smartphone qu’il promène partout. De plus, ce dernier peut être tracé sans aucune contrainte de distance et permettre de tracer une infinité de données contrairement aux ridicules puces RFID qui vous terrorisent tant.


    • #1116564
      le 11/02/2015 par MaxC
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @ VosgienVolant

      Camarade, comme tu est docteur en science, j’aimerais ton avis sur la notion de réseau de neurones informatiques. Est-ce que tu ne crois pas que le problème fondamental de la simulation de neurones est d’ordre conceptuel ? En informatique, et en particulier dans le domaine de la reconnaissance des formes, la fonctionnalité d’un réseau ne devient optimum qu’avec un apprentissage d’une complexité relative à la qualité des résultats souhaités.

      Par analogie, vue que ce concept de réseau de neurones est censé reproduire la nature elle même, se base sur le postulat qu’un neurone est basé sur ce principe - dans la lignée même de la théorie de l’évolution : par essais et erreurs pour simplifier.

      N’est-ce pas là une erreur de direction qui rend le concept fonctionnel mais incapable de fournir les performances concrètes des neurones ? Je parle en terme conceptuel et c’est juste pour avoir ton avis sur le sujet. Je ne m’étais jamais penché sur le sujet de la lecture optique de document et j’avoue que je trouve ça encore très rudimentaire même si les résultats sont fonctionnels.

      La complexité à mon niveau, dans mon projet, c’est surtout au niveau du traitement même des données musicales plus que l’OMR en elle même. C’est assez amusant de constater que l’homme reste loin devant les machines en étant capable de déchiffrer en temps réel une partition extrêmement complexe en concert classique par exemple. C’est là qu’on prend réellement la mesure des performances d’un cerveau humain.

      Fulgurant.


    • #1117588
      le 12/02/2015 par VosgienVolant
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @MaxC

      En fait, j’ai l’impression qu’aucun scientifique qui travaille sur les réseaux de neurones ne pensent qu’ils sont censés reproduire la nature :). Je pense que les gens compétents dans le domaine voient juste une analogie avec les neurones biologiques qui sert d’inspiration au modèle conceptuelle, mais en aucun cas à leur reproduction fonctionnelle. C’est un peu comme quand on regarde la forme d’une aile d’oiseau pour faire une aile d’avion, le but n’est pas de reproduire l’aile de l’oiseau, mais de faire germer une idée de conception.

      Tu évoques les algorithmes d’apprentissage suppervisés dans ton message : en gros on dispose de données d’entrées avec le résultat correspondant qu’on attends et on force le réseau à converger vers l’état qui pour chacune des entrée donnera le résultat attendu. Il ne s’agit pas d’une erreur de conception, mais plutôt du "on fait ce qu’on peut avec nos capacités et nos connaissances" :). En gros, on est bloqué par nos connaissances en mathématiques et en algorithmique pour l’apprentissage des réseaux de neurones (réglages des pondérations des entrées des neurones). En fonction de la topologie du réseau et des fonctions de transfert des neurones, on est obligé d’utiliser des algorithmes différents. C’est pour ça qu’on n’utilise juste certaines topologies et fonctions de transfert pour lesquelles on a trouvé des méthodes de résolution. En gros, on a des fonctions d’erreurs qui ont pour variables les paramètres du réseau de neurones et on cherche à minimiser cette fonction avec tous les problèmes classiques d’optimisation (minimum locaux Vs minimum global, convergence vers une solution qui dépends de l’initialisation des variables, etc.).
      Bref, des problèmes bien terre à terre qui ne laissent entrevoir aucune magie de la théorie et aucun désir de se mettre au niveau de la nature....ou tout du moins, face à ces problèmes de cuisines pour faire marcher son réseau bricolé, il faut vraiment être à la masse ou faire le commercial pour faire rentrer des financements dans son labo pour affirmer être en train de reproduire la nature :).

      Je ne sais pas si j’ai répondu à tes questions :).


    • #1118526
      le 13/02/2015 par MaxC
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @ VosgienVolant

      Tu as très bien répondu, et effectivement c’est ce que j’en penses également. En d’autres termes, on peut dire que le nommage "réseau de neurones" est un peu pompeux, ne serais-ce que par les limitations intrinsèques au temps de calcul. De ce que j’ai appris jusqu’à présent par le biais d’articles sur le sujet, en terme d’OCR les réseaux neuronaux sont en réalité très "basiques" (façon de parler bien entendu). On note d’ailleurs bien souvent la complexité des algorithmes par O(x) et je remarque que dans le domaine de la lecture optique, c’est bien plus souvent une question d’astuce que de concepts purement mathématiques. Exemple, dans mon cas, la détection automatique des lignes de portée musicale par profilage (histogramme de la densité de noir sur les lignes horizontales d’une image "thresholdisée", je précise pour les autres lecteurs). Ça m’a d’ailleurs étonné de noter que tout un tas de procédés comme le pré-traitement des images (redressement automatique en autres) sont en réalité des méthodes itératives pour ne pas dire statistiques plus que des formules au sens mathématique, enfin je penses que tu me comprends.

      Bref, moi qui pensait me briser le peu de neurones qui me restent justement, la plupart des concepts que je vais mettre en œuvre son quasiment identiques à ce que je comptais faire avant d’étudier l’état de l’art sur les sujets. As-tu par hasard un blog ou un site web personnel ? Tout ce qui touche à ce sujet en français ça m’intéresse et je trouve ça très passionnant en fin de compte ;)

      Merci d’avance camarade et au plaisir de te lire sur E&R.


  • #1113480

    Transhumanisme ? Nan. Fishing ou, en bon français, hameçonnage visant à éradiquer l’humanité au profit des machines, tout simplement. En gros, tu crois ou veux faire croire que tu amènes des changements profitant aux humains (en leur faisant abandonner leur humanité) mais tu n’aides qu’au vrai grand remplacement : celui de l’humain par la machine. C’est toi l’appât et tu te fais bouffer au final.

     

    • #1113748
      le 07/02/2015 par kasiar
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Exact.
      N’avez-vous pas remarqué que les entreprises investissent plus pour leur infrastructures technologiques que pour l’homme qui lui apporterait des services ?
      Lorsqu’ils ont besoin d’individus pour dépanner, ou déployer la-dite infrastructure, hop quelques intérimaires et prestataires pour quelques temps. Les uns pour le déploiement, les autres pour le support. Les offres de maintenance se font de plus en plus rares, ou alors ce sont des offres pour chevronnés (minimum 3-5 ans). D’ailleurs toutes les annonces exigent un mimimum des connaissances, de l’expérience et être bilingues.
      Pourquoi croyez-vous que la RATP a automatisé sa ligne 14 à Paris ? Qu’il y a de plus en plus de caisses automatiques ?
      C’est la mort des métiers.


    • #1114566
      le 08/02/2015 par 8465431.85468461251
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @pff :
      Je trouve dommage de te borner dans ton commentaire à régurgiter le point de vue de Lucien Cerise sur la question (aussi intéressant soit-il)...

      Le discours marketing du transhumanisme s’apparente effectivement à du hameçonnage, mais l’arnaque réside plus dans le fait que les "progrès" promis et promus ne seront pas accessibles à tous.
      Les promoteurs du transhumanisme souhaitent réellement (au moins pour eux-même) cette "évolution", ce dépassement radical de la condition humaine... Il me semble donc plus qu’intéressant de réfléchir sérieusement au problème, à toutes ses implications, et éventuellement aux moyens (s’il y en a) de le combattre.
      Se cantonner à dire "c’est une arnaque pour supprimer les humains au profit des machines" ne me paraît pas suffisant.


    • #1114569
      le 08/02/2015 par 8465431.85468461251
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @ kasiar :
      Parce que c’est moins cher et beaucoup plus flexible ? Ou peut-être parce que les patrons de la RATP veulent éradiquer les être humains au profit des machines qu’ils vénèrent en secret ?

      J’hésite.


  • #1113482
    le 07/02/2015 par Vlad
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    On pourrait dire que l’homme avait déjà commencé sa conversion en homme-machine au moment où il a prolongé son bras d’une lance. Que la technologie soit sous notre peau et plus seulement un corps séparé n’est qu’une autre étape de cette longue mutation.

     

    • #1113582

      Faut pas confondre machine et outil


    • #1113587
      le 07/02/2015 par MagnaVeritas
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Il n’y a pas plus faux ni plus stupide comme affirmation. Utiliser un outil, ce n’est pas être transhumain. La logique débile du transhumanisme est fondamentalement différente. Pourquoi ne pas affirmer que le transhumanisme a commencé avec le vêtement.
      Entre un homme qui utilise des produits et un homme-produit, tu ne fais visiblement pas la différence.


    • #1113742
      le 07/02/2015 par kasiar
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Moi qui aime le bricolage et tout ce qui touche de près ou de loin à la technique, ça me touche vraiment merci ^^


    • #1113807
      le 08/02/2015 par goy pride
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Raisonnement magnifiquement pilpoulesque ! Un cas d’école ! Certains oiseaux, singes...qui utilisent des outils ont aussi commencé leur transition ? Le Bernard l’ermite avec son utilisation d’une coquille de mollusque vide ou n’importe quel déchet artificiel adéquat pour se protéger fait aussi dans le transhumanisme ? L’outil est une extension de l’organisme mais ne se substitue pas à ce dernier ! L’intégrité physique de l’organisme et son essence n’est pas altéré par l’outil. L’outil permet d’exprimer toutes les potentialités d’un organisme sans jamais s’attaquer à ce dernier. Au contraire la machine détruit, asservi, atrophie. Avec l’outil l’homme exprime son génie, avec la machine il régresse. Par exemple les outils traditionnels de menuiserie permettent à l’artisan d’exprimer le génie de l’esprit humain en fabriquant de magnifique ouvrage en bois, par contre fabriquer des objets similaires avec une machine ne demande aucun génie et savoir-faire particulier, un singe bien dressé peut en faire autant. Autre exemple : la différence entre l’artisan cordonnier et l’ouvrier d’une usine de fabrication de chaussure de sport. Le premier est capable à partir de morceaux de cuir, de la colle...de fabriquer une paire de chaussure, le second même après 30 ans à bosser dans une usine Nike sera incapable de fabriquer une paire de chaussure même si on lui donne tous les outils et les matières premières nécessaires à cela...


    • #1113868
      le 08/02/2015 par numéro 8465431.85468461251
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Parfaitement d’accord avec toi, Vlad.

      La plupart des gens refusent totalement d’accepter ce genre de réflexions (c’est compréhensible), mais je vois mal comment on peut sérieusement croire que nous sommes toujours de simples humains. Ou comment on peut être un simple humain sans être un post-humain en devenir, selon les définitions qu’on donne aux deux termes.

      La barrière communément admise entre post-humain et humain, est l’atteinte au corps lui-même, mais la jambe de bois n’est-elle pas une prothèse primitive ? Les lunettes ? L’injection par intraveineuse d’un médicament ou d’une drogue (quoique ça fonctionne à mon sens aussi pour une simple gélule, mais c’est pour forcer le trait) ?
      Et les innombrables outils et techniques que nous utilisons en permanence sont-ils réellement séparés de nos êtres ?
      Le faitqu’aucun de nous autres qui lisons ce fil de commentaires ne soit capable de survivre dans la nature avec pour toutes armes sa bite et ses mains ("et non, pas d’couteau, l’ami !"), me donne ma réponse.

      Le plus drôle là-dedans étant que ce n’est même pas notre espèce qui a commencé à utiliser le feu, les outils... l’homo sapiens est donc un post-humain, ou post-homo sapiens, ou ce qu’on veut, depuis même qu’il est homo sapiens...

      Et l’homme n’étant pas le seul animal à utiliser des outils, je puis affirmer ici haut et fort, et en ne rigolant qu’à moitié : "Les loutres sont des post-loutres, les corbeaux des post-corbeaux, les pieuvres des post-pieuvres, et les chimpanzés des post-chimpanzés ; au minimum en devenir".

      Et comme le rappelle Titus :



      Eritis sicut dei (vous serez comme des dieux), c’est la promesse du serpent (Satan) à Adam et Ève...




      Reste à savoir dans quelle mesure il s’est foutu de notre gueule, puisqu’il semblerait que ce soit la spécialité de la maison.


    • #1113931
      le 08/02/2015 par Warox
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      "la jambe de bois n’est-elle pas une prothèse primitive ? Les lunettes ?"
      Non, il n’y a pas d’interface homme-machine entre une jambe de bois et le membre qui la supporte. La jambe de bois n’est pas greffée mais apposée, et laisse le corps non modifié en cas de retrait. Pareil pour les lunettes. Mais se faire greffer par exemple un œil ou un membre bionique qui interagirait avec le système nerveux, le cerveau ou autre est totalement différent.
      Dans un cas il s’agit d’un outil ne nécessitant pas de chirurgie pour être utilisé, dans l’autre, le transhumanisme, il s’agit de greffer des parties électroniques/mécaniques/bioniques sur un corps de manière intrusive et permanente.
      Personne n’irait s’amputer un membre valide et fonctionnel pour le faire remplacer par une jambe de bois moins efficace. Mais avec une bonne campagne de publicité, j’imagine qu’un nombre significatif de personnes se feraient remplacer ce même membre valide par un membre bionique plus performant permettant de courir plus vite, sauter plus haut etc... Ou encore un œil valide par un œil bionique permettant un zoom X10, une vision nocturne, une vision thermique, un affichage d’informations diverses et variées.


    • #1113954
      le 08/02/2015 par Vlad
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Bien sûr que les autres animaux utilisent aussi des outils, et alors ? Mais si vous ne l’avez pas remarqué, l’humain n’est pas un animal comme les autres. Les loutres n’en sont pas arrivées à construire et piloter des chars d’assaut et on peut toujours attendre. Machine et outil c’est pareil, c’est comme dire aiguille à coudre ou machine à coudre, c’est le prolongement du corps humain à travers la technologie (le marteau prolonge le poing, le vélo prolonge les jambes et l’avion nous donne des ailes). Que ce soit l’âge de pierre, l’ère de la vapeur ou l’ère numérique, la technologie est la technologie. La plupart des humains aujourd’hui ne sont plus des chasseurs-cueilleurs mais plutôt des hommes-écrans ; la fusion entre l’homme et la machine à l’image de l’univers de la série Deus Ex ne commence pas avec le transhumanisme mais se poursuit seulement. On en est plutôt au remplacement de l’humain par la machine pour certains.
      Pour ceux qui aiment lire des pavés je recommande ceci : https://evolutionaryeconomics.wordp... si ce genre de théorie vous fait rire, alors au moins ça vous fera une bonne santé...


    • #1114158
      le 08/02/2015 par le corbeau
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      "Avec l’outil l’homme exprime son génie, avec la machine il régresse. Par exemple les outils traditionnels de menuiserie permettent à l’artisan d’exprimer le génie de l’esprit humain en fabriquant de magnifique ouvrage en bois, par contre fabriquer des objets similaires avec une machine ne demande aucun génie et savoir-faire particulier, un singe bien dressé peut en faire autant."

      Son raisonnement n’est pas absurde car n’est-ce pas avec l’outil ou des ensembles d’outils que l’homme fabrique les moyens ou créations permettant l’apparition du transhumanisme ?


    • #1114654
      le 09/02/2015 par 8465431.85468461251
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @ Magnaveritas :



      Pourquoi ne pas affirmer que le transhumanisme a commencé avec le vêtement.
      Entre un homme qui utilise des produits et un homme-produit, tu ne fais visiblement pas la différence.




      Je ne vois en effet pas de différence entre l’utilisation d’une lance et celle de vêtements. Libre ensuite à chacun de considérer que cela constitue ou non un premier pas dans ou vers le transhumanisme.

      Sur la seconde phrase en revanche, je t’invite à réfléchir à nouveau à la différence entre "un homme qui utilise des produits et un homme-produit", qui en ce qui me concerne n’apparaît pas d’une limpidité totale. L’homme qui utilise des produits sur lui-même, ou tout simplement pour assurer ses besoins les plus élémentaires (lance pour chasser, vêtement pour ne pas mourir de froid, feu pour cuire des aliments qu’il serait autrement incapable de digérer efficacement, plantes médicinales pour se soigner, etc) ne devient-il pas le produit de cette utilisation ?
      Peut-on réellement considérer l’être humain (en tant qu’espèce) uniquement d’un point de vue anatomique, sans intégrer à la somme de ce qu’il est l’ensemble de ses outils, savoirs, etc ?

      (la succession de question plus ou moins rhétoriques peu sembler ridicule ; je les emploie pour ne pas asséner mon point de vue de façon trop brutale)




      @ goy pride :



      Avec l’outil l’homme exprime son génie, avec la machine il régresse. [...]




      Ce que tu dis là est très intéressant mais je ne vois pas en quoi ça répond au commentaire de Vlad, et encore moins en quoi cela l’invalide. Tu ne fais pas de distinction dans ton commentaire entre un homme donné et l’humanité dans son ensemble. Le cordonnier a bien sûr un potentiel technique supérieur à l’ouvrier de l’usine Nike, mais si l’on compare ce que sont capables d’accomplir 200 cordonniers et une usine de chaussures employant 200 personnes, la capacité de production de l’usine est bien évidemment supérieure (et la qualité ? me diras-tu... certes, certes ! Mais une usine qui produirait des chaussures d’une qualité exactement égale aux cordonniers n’est pas inenvisageable, même si ce n’est pas ce qu’on constate dans le monde réel).
      La distinction entre l’outil et la machine est donc à mettre en lien avec la spécialisation inhérente à la civilisation, qui réduit les aptitudes de chaque homme dans la plupart des domaines, mais lui permet d’aller plus loin dans d’autres.


    • #1114673
      le 09/02/2015 par 8465431.85468461251
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @ Warox :



      Non, il n’y a pas d’interface homme-machine entre une jambe de bois et le membre qui la supporte




      Sauf qu’on peut parfaitement envisager des prothèses séduisantes à certains égards sans interface homme-machine !
      Un exemple très simple : Les prothèses de jambe d’Oscar Pistorius. Il est prouvé que sur 400 mètres, ses prothèses sont plus efficaces que des jambes normales. De là à se faire couper les jambes pour se faire greffer ces prothèses ils n’y a que quelques pas, dont le principal est sans doute l’extension de l’imbrication entre handisport et sport valider (pour rappel, Pistorius a été autorisé à concourir avec les valides au cours des derniers JO, sans grands résultats, certes, mais c’est un premier pas plus qu’inquiétant). Je ne serais pas franchement étonné de voir un jour apparaître un jamaïcain, 9ème de son pays dans sa discipline (donc probablement meilleur que Pistorius), et par conséquent toujours écarté des JO, qui aurait soi-disant subi un malencontreux accident le laissant sans jambes, et qui grâce à ses prothèses pourrait accomplir son rêve de devenir un "vrai champion", battant tous ses concurrents équipés de jambes de base (si j’ose dire).

      Mon exemple des lunettes est un peu extrême, j’en conviens, mais imaginons des Google Lens (TM), aux utilités multiples (vision nocturne/infrarouge/zoom x2000 intégré/écran d’ordinateur/etc) mais sans interface homme-machine directe, et amovibles à tout moment (avec le Google Lens Liquid (TM)) ; serait-on vraiment dans un tout autre domaine que le transhumanisme ? Faut-il réellement placer la barrière là ou tu a places ? La placer là où je la place est peut-être un peu exagéré ou absurde, mais la question mérite d’être explorée sérieusement.


    • #1114852
      le 09/02/2015 par glaglagla
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Vlad : oui, absoument … rigolo ce flot d’insultes en commentaires (stupide, borné, etc.), venant de la part de personnes qui visiblement n’ont aucune réflexion en la matière et se contente de recracher cette effroi atavique de ne plus servir à rien, ue quelqu’un ou quelque chose risque de prendre « leur place » dans la société et même dans ce monde.

      "il ne faut pas confondre les outils et les machines" ... ? Eh bien pourtant les machines ne sont rien d’autre qu’une catégorie d’outils, composés de mécanismes plus ou moins complexes. Des artéfacts médiateurs dénués de conscience (dans les deux sens du terme, « awareness » et « consciousness »), et qui très vraisemblablement n’en seront jamais doués... Donc, des objets qui nous prolongent dans le but de nous assister dans l’accomplissement d’un objectif.

      Et si, une prothèse en bois a bel et bien une "interface", c’est la surface de contact entre le moignon et la prothèse, ainsi que le dispositif de maintien. C’est ce qui permet à l’humain de diriger la prothèse, de la contrôler, comme ses petits doigts contrôlent son clavier d’ordinateur. Et aucun des deux n’a pour ambition de remplacer l’humain, jusqu’à présent.

      Sur ce sujet, il y a bien évidemment des tas de questions d’ordre éthique à se poser, mais tout ce que vous nous sortez n’a pas beaucoup de sens au vu des données et des faits concernant l’évolution de l’humanité ces 50 dernières années.

      Si le but du progrès technique est de se débarrasser du "surplus" d’humains et de remplacer l’emploi par les machines, faudra qu’on m’explique pourquoi la population mondiale a été multipliée par 7 depuis, notamment grace à la diminution globale et drastique des décès infantiles, l’augmentation globale de l’espérance de vie (qui a entre doublée et triplée selon les régions du monde), et pourquoi l’emploi, la pratique du travail rémunéré (qui n’est pas une fin en soi), a aussi explosée.


  • #1113492
    le 07/02/2015 par Brindavoine
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Il s’agit pour les 15 millions d’Elus de mettre sous contrôle 7 milliards de "sous-humains", et d’en faire des robots satisfaits de leurs sorts .

     

    • #1114138
      le 08/02/2015 par dede
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Faut arrêter ce genre de fixette, j’ai jamais vu un prince Saoud allait faire le djihad, il paye des jeunes perdus embrigadés pour cela.
      Donc ta base d’élu d’enculé (de collabos) si tu veux tu peux l’élargir à facile 100 millions.


  • #1113534
    le 07/02/2015 par solaine
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Bienvenue à l’ère du n’importe quoi des chercheurs apprentis sorciers, c’est la nature qui doit bien en rigoler.


  • #1113548
    le 07/02/2015 par bon sens
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Ayant étudié l’I.A. en partie, au début de mes études, je vais vous démontrer des contradictions évidentes dans le courant aliénationiste.

    1) Le prof en calcul machine nous avait posé une colle, "créez une formule qui génère le hasard". tout le monde s’est mit à la tâche et certains étudiants avec 2 ou 3 ans de bouteille ont balancé des idées. Pour ma part, le sourire aux lèvres, je répondis " Mmm, si nous arrivons à trouver une formule générant le hasard, c’est qu’il n’existe pas ! A moins que votre définition du hasard soit différente de la mienne, en tout cas c’est impossible à programmer " Et le professeur répondit, exact.

    2) après avoir parlé à certains scientifiques dans la recherche, une seule question me vint à l’esprit à leur poser : " Comment fonctionne un neurone ? " Et c’est là, que je me suis rendu compte que beaucoup d’entre-eux étaient dans l’obscurantisme et non dans la science. Car de nos jours, nous ignorons le fonctionnement de la conscience et des neurones, donc nous ne pouvons le reproduire puisque nous n’y comprenons rien. Alors prétendre pouvoir le faire est bel et bien de l’obscurantisme.

    3) Donc nous ignorons ce qu’est le hasard et la conscience, dans ce cas-ci, comment oser croire que nous pouvons créer une intelligence artificielle digne d’un humain ? La réponse est simple, c’est un mythe.

    4) Il existe aussi ce que l’on appelle le principe de singularité, c’est le fait de dire que les machines doublent leur intelligence tous les x temps, tandis que l’homme évolue très lentement.

    Par déduction, après x temps, la machine sera plus intelligente que l’homme, du coup, nous serons obligés de nous transformer pour ne pas être dépassé par la machine et rester des êtres dominants.

    5) Cette thèse sur la peur et la sécurité pour vendre verra le jour dans les mass medias, c’est sûr et certain et c’est la thèse qui me fait le plus rire. Car quand nous avons du simple bon sens, nous pouvons mettre à bas cette thèse simplement. Si vous mettez votre playstation ou autres dans le coin de la cave, dans 100 ans, elle restera identique et ne deviendra pas un terminator ;)

    Tout ça n’est que du vent pour vendre des produits dont nous n’avons pas besoin et pour contrôler l’homme. Ils n’arrivent pas à mettre un terme aux épidémies de grippe, alors croire qu’ils ont compris comment fonctionne un neurone, faut pas rêver. Imaginez les dérives de ce marché, "Emploi : nous cherchons un homme avec 4 yeux et 12 bras pour notre usine".

     

    • #1113601
      le 07/02/2015 par bon sens
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      A rajouter la contradiction la plus totale qui démontre la décadence de la pensée et qui pour le coup fait peur réellement. "Puisque l’homme n’a pas finit son évolution, nous allons le transformer".

      1) Cette personne affirme que l’homme n’a pas finit d’évoluer, déjà, il faudrait qu’il définisse ce que c’est qu’une évolution de manière rigoureuse (même si tout le monde pense aux primates devenus des homo sapiens).

      2) Là, va falloir tout de même se poser des questions sur le Q.I. de ces gens et sérieusement, car dire que l’homme n’a pas finit son évolution (naturelle) alors on va l’aliéner, donc l’empêcher d’évoluer naturellement, c’est complètement con ! Et on appelle ça des génies !

      3) Bienvenue dans le meilleur des mondes d’Aldeous Huxley et le grand remplacement de l’humain par les humains OGM esclaves de "Tatali".

      En effet, je rejoins Michel Onfray sur ce point : "il y a bel et bien des athées obscurantistes et des religieux éclairés"


    • #1113624

      L’intelligence humaine aussi ne sait pas "créer" du hasard, j’ai vue une étude ou des chercheurs ont demandé à des gens de marquer des chiffres compris entre 1 et 6 au hasard sur un tableau ; ensuite le chercheur devais identifier le tableau fait par l’homme et celui fait par un dé.
      Le chercheur à réussi à distinguer les 2 tableau à chaque foie.
      Cette expérience prouve que l’humain ne sait pas générer de hasard.
      Ceux qui est vrais pour la playstation dans ce cas là l’est aussi pour l’homme mettait un homme dans une cave durant 100 ans il sera que mort et ne sera pas devenue Einstein.
      Pour ma part je pense que l’I.A pourra un jour dépasser l’intelligence de l’humain moyen (l’intelligence en tant de capacité d’adaptation).


    • #1113751
      le 07/02/2015 par paranood
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Sur le hasard, je pense que justement on peut faire un algorithme de hasard vu que le hasard réel n’existe pas. Peut être en physique quantique et encore. En physique euclydienne, quand on lance un dé, qd on joue au loto ou aux cartes, il n’y à aucun hasard en jeu, tout est une question de probabilités et tout est calculable.
      On utilise l’expression "au hasard" par feignantise mais elle veut juste dire, "soumis à des probabilités qui nous sont inconnues au temps t, ou trop complexe pour être prisent en compte". Donc oui ce "hasard" est bien simulable.


    • #1113799
      le 08/02/2015 par Végéta
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @ bon sens

      Votre commentaire est absolument excellent !

      @ Min



      Pour ma part je pense que l’I.A pourra un jour dépasser l’intelligence de l’humain moyen (l’intelligence en tant de capacité d’adaptation).



      On peut rendre la machine plus intelligente que l’homme...il suffit de rendre celui-ci plus stupide et mécanique dans sa pensée, le nivellement pas le bas. C’est la logique bourdieusienne : "S’il y a inégalité dans l’instruction entre enfants de la bourgeoisie et enfants du prolétariat...ne nous fatiguons pas à rendre les prolétaires plus intelligents, contentons-nous juste de rendre les bourgeois stupides et ainsi l’égalité républicaine sera respectée." C’est comme ça que fonctionne l’éducation nationale depuis des années.


    • #1114137
      le 08/02/2015 par Féthi
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @Bonsens Joli commentaire,que ce soit par le biais de la science ou de l’expérience,le bon sens nous amène tous aux mêmes conclusions,il nous transcende,ça me scotchera toujours...sinon,en te lisant,ça me rappelle une tentative de propagande foireuse qui n’avait même pas eu de prises sur les enfants que nous étions : à la primaire,on nous projette un film "évolutionniste" qui spéculait sur l’homme du futur,ridicule le truc...l’homme se retrouvait avec une carapace de tortue(à cause du "réchauffement climatiqu-euh" évidemment),puis avec quatre courtes pattes(à cause de la "gravité qui augment-euh",logique) et plein d’autres options que j’ai oubliées...bref...sinon,pour la robotique,j’ai assisté à une tentative encore plus foireuse et ils ne sont pas près de remplacer l’homme pour certaines tâches : c’était pour la finition de pièces en aluminium,on nous ramène un espèce de robot multi-bras à expérimenter,un bras fraiseuse,un bras disqueuse,un bras taraudeur,etc,etc...c’était hillarant les copains,le machin loupait carrément la pièce et se foutait des coups de fraiseuse et de disqueuse tout seul dans la tronche,de véritables tentatives de suicides...chaque pièce étant unique-bavures jamais identiques quoi qu’on fasse par exemple- il n’y a qu’une cervelle humaine qui pourra apprécier la situation et viser juste,tout simplement...bien à toi camarade...Féthi


    • #1114386
      le 08/02/2015 par bon sens
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Après avoir démontré que ce n’est que de la propagande, reste à savoir leurs motivations ? La raison du pourquoi de cette aliénationisme ?

      Mon analyse est très simple :

      Marché de l’offre d’emploi en 2015  : "Nous cherchons pour notre multinationale, un homme qui a une voiture, un ordinateur portable, un gps, un smartphone, parlant 2 ou 3 langues, avec plusieurs qualifications et des années d’expérience, pour un salaire compétitif (sous-payé comme un chien) et des avantages extra-légaux (des bon repas pour ne pas creuver de faim) et en intérimaire".

      Marché de l’emploi 2115 : "Nous cherchons pour notre multinationale, un transgénique se transformant en scie-sauteuse, en machine ouvrière multi-fonction, se téléportant de hong-kong à pétaouchnok, ne dormant pas, parlant 47 langues, disposant d’un cv de 12km de long et si possible noachiste car on aime pas les athées, philosophes, chrétiens et musulmans suite à leur tendance à converger pour les idées de Karl Marx l’anti-noachiste"

      PS : Profil psychologique : Soumis à l’autorité et ne disposant d’aucuns signes extérieurs de testostérone pouvant démontrer un caractère dominant ou rebelles humanoïdes contre la dictature du matiasma (le mauvais-oeil grec, signe d’appartenance à la secte des déviants transcapitalistes sociopathes franc-maçons. (Ces grecs nous auront décidément prévenus sur tout, c’est-peut-être face à eux qu’ils ont eu à faire il y a quelques générations).

      2215  : Président de la France : Nous interdisons tous signes ostentatoires humains pour ne pas offenser les noachistes transgéniques débarquant dans le pays

      2230  : Les droits du transhumain remplace les droits de l’homme.

      2235  : le premier transgénique ayant mit son cerveau dans un lézard, vous saurez tout sur la chaîne Noachiste transnational.

      2240  : Les Noachistes réclament leurs droits au cannibalisme, le progrès social en avant.

      2245  : les femens sont ressuscités par les transnoachistes pour découvrir à quoi ressemblait la femme de l’ère post-moderne doué de raffinement.


    • #1114508

      Féthi c’est normal qu’un prototype ait besoin d’ajustement on a pas envoyé un homme dans l’espace dés le premier coup.
      La machine qui se donnait des coups de perceuse finira par prendre ta place.


    • #1114683
      le 09/02/2015 par 8465431.85468461251
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Au bon sens (incarné) :

      En quoi serait-il nécessaire de créer une intelligence artificielle de même nature que l’intelligence humaine pour entraîner des changement "problématiques" au minimum, effrayants au pire ?
      La simple évolution de la technologie que nous connaissons pose déjà d’énorme problèmes, pas besoin de rajouter la compréhension fine des mécanismes du cerveau humain (ou de n’importe quel autre cerveau (ou apparenté), d’ailleurs).

      Et pourquoi se focaliser sur l’intelligence artificielle ?
      Le transhumanisme ne concerne pas uniquement l’informatique et les neurosciences, mais aussi le génie génétique, les nanotechnologies (au minimum). Une avancée trop importante et/ou déraisonnée dans n’importe lequel de ces domaines risquerait d’avoir des conséquences incommensurables (les synergies entre les découvertes dans ces différents domaines n’arrangeant rien).



      Tout ça n’est que du vent pour vendre des produits dont nous n’avons pas besoin et pour contrôler l’homme.




      Penses-tu réellement que les apôtres du transhumanisme n’aient aucun attrait pour le dépassement de leur conditionnement d’homme ? C’est à peu près toute l’histoire de l’humanité, et les mythes s’y rattachant ne sont pas nombreux pour rien. Le truc un peu gênant c’est qu’aujourd’hui les technologies dont on parle ont le potentiel de changer l’homme comme aucune technologie ne l’a jamais fait.



      Cette personne affirme que l’homme n’a pas finit d’évoluer, déjà, il faudrait qu’il définisse ce que c’est qu’une évolution de manière rigoureuse



      Soit je n’ai rien compris au concept d’évolution des espèces, soit c’est un phénomène caractérisé entre autres par le fait qu’il ne finit jamais (naturellement)...



      Là, va falloir tout de même se poser des questions sur le Q.I. de ces gens et sérieusement, car dire que l’homme n’a pas finit son évolution (naturelle) alors on va l’aliéner, donc l’empêcher d’évoluer naturellement, c’est complètement con !




      Sans vouloir trop les défendre, il est évident que ce n’est pas une idée stupide. Folle, orgueilleuse, on peut trouver plein d’adjectifs, mais "con", ne me paraît pas convenir des masses.


    • #1114873
      le 09/02/2015 par Féthi
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @Min Salut,elle était restée à l’essai environ un mois et elle n’a même pas achevé la finition d’une seule pièce,avec son ingénieur derrière qui pétait littéralement les plombs,je lui aurais laissé bien volontiers ma place sinon (j’étais en amont de ce tas de ferraille,je coulais les pièces)...ce que je veux dire,c’est que ça peut fonctionner mais qu’il y aura toujours besoin d’une appréciation humaine pour ce poste en particulier : tu coule de l’aluminium à 700 degrés environ,le temps de passer d’un moule à l’autre et la température aura varié d’un petit iota,donc le métal ne se répandra pas de la même façon,donc deux pièces identiques en apparence ne le seront pas dans l’absolu,pour ébarber les bavures,il faudra à chaque fois "réajuster" la machine (si tu fous un ingénieur en permanence derrière un poste à 1500 euros environ,tu perds de l’argent,donc ça sert à rien)...d’après ce que j’ai vu,la robotique autonome,c’est vraiment pas pour tout de suite...bien à toi...Féthi


    • #1114998
      le 09/02/2015 par bourdieusien
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @Vegeta
      c’est passionant ce que tu nous sors sur Bourdieu.... tu peux nous rappeler dans quel ouvrage il ecrit ce que tu lui attribues...
      Avant de pretendre comprendre la logique bourdivine faudrait d’abord lire Bourdieu ... c’est du bon sens


    • #1115317
      le 09/02/2015 par bon sens
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @8465431.85468461251

      1) En quoi serait-il nécessaire de créer une intelligence artificielle de même nature que l’intelligence humaine pour entraîner des changement "problématiques" au minimum, effrayants au pire ?

      - > Justement, c’est la question que je me pose sur cette démarche venant de leur part.

      2) Et pourquoi se focaliser sur l’intelligence artificielle ?

      => Car si tu as une nouvelle espèce sur cette planète et qui est plus intelligente que l’homme. Combien de temps penses-tu que l’homme tiendra ?

      3) Penses-tu réellement que les apôtres du transhumanisme n’aient aucun attrait pour le dépassement de leur conditionnement d’homme ?

      => Donc, tu penses que c’est une suite philantropique ? Pour ma part, c’est plutôt du mépris envers l’homme qui pousse certains à modifier l’homme.
      => Il y a la curiosité et la découverte chez certains scientifiques ou amateurs de SF mais une personne qui souhaite remplacer ses jambes en bonne santé par de ferraille car il a un penchant cyber-punk, cela relève plus de la pathologie mentale que du bien-être.

      4) Sans vouloir trop les défendre, il est évident que ce n’est pas une idée stupide. Folle, orgueilleuse, on peut trouver plein d’adjectifs, mais "con", ne me paraît pas convenir des masses.

      =>C’est le raisonnement qui l’est, car il justifie son acte en se contredisant. Ce qui démontre la malhonnêteté intellectuelle. La démarche n’est pas purement scientifique, elle est sans nul doute commerciale et politique. Dans l’état actuel des politiques de notre monde, ce genre de technologie sera une arme contre le peuple.

      Beaucoup y voit le progrès technique mais tout le monde oublie rapidement que chaque progrès technique modifie la sociologie. Et que notre bonheur dépend de la sociologie, c’est là où tout le monde oublie. Vos gadgets vont-ils vous rendre heureux ou dépendants ? Que nos outils évoluent pour améliorer notre confort social, oui ! Pour qu’ils nous aliènent et nous rendent malheureux, non. Cela s’appelle de l’éthique. Logos + Ethos = civilisation


    • #1115480
      le 09/02/2015 par 8465431.85468461251
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Au Bon Sens :

      Mon commentaire était surtout motivé par le fait que tu semblais mettre le problème majeur du transhumanisme sous le tapis pour la raison mineure que l’on était (très ?) loin de comprendre les mécanismes du cerveau, et donc de le reproduire. Alors que la question de l’intelligence artificielle en elle-même n’est qu’un aspect parmi bien d’autres, aux implications tout aussi grandes ; et que même en restant dans le domaine de l’intelligence artificielle, il ne faut pas s’inquiéter uniquement de son rapprochement du fonctionnement du cerveau humain, puisque, par exemple, l’imbrication de l’intelligence artificielle actuelle et de l’intelligence humaine (par des implants cérébraux pour faire simple) serait une révolution d’ampleur comparable...

      Pour répondre à ton point 3), je ne crois pas une seconde à la philanthropie des dirigeants de Google, ce que je veux dire c’est que l’arnaque réside dans le fait de nous faire accepter le transhumanisme comme quelque chose de positif pour l’humanité, alors qu’il ne le sera que pour une minorité (il m’apparaît probable que le commun des mortels aura lui aussi accès à son lot de transhumanisme, mais dans des proportions moindre que feront de lui, de facto, l’arrière garde de l’humanité (si l’on peut toujours parler d’humanité)).



      Il y a la curiosité et la découverte chez certains scientifiques ou amateurs de SF mais une personne qui souhaite remplacer ses jambes en bonne santé par de ferraille car il a un penchant cyber-punk, cela relève plus de la pathologie mentale que du bien-être.



      Tu parles là d’un cas particulier et assez radical puisqu’il implique de s’amputer d’un portion saine de son organisme.
      J’ai déjà répondu plus haut, à une autre question, mais ça marche aussi.
      (je n’ai plus assez de place, donc la suite au prochain commentaire)


    • #1115497
      le 09/02/2015 par 8465431.85468461251
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Au bon sens, suite :

      Voici donc ce que j’écrivais plus haut :
      « Un exemple très simple : Les prothèses de jambe d’Oscar Pistorius. Il est prouvé que sur 400 mètres, ses prothèses sont plus efficaces que des jambes normales. De là à se faire couper les jambes pour se faire greffer ces prothèses ils n’y a que quelques pas, dont le principal est sans doute l’extension de l’imbrication entre handisport et sport valider (pour rappel, Pistorius a été autorisé à concourir avec les valides au cours des derniers JO, sans grands résultats, certes, mais c’est un premier pas plus qu’inquiétant). Je ne serais pas franchement étonné de voir un jour apparaître un jamaïcain, 9ème de son pays dans sa discipline (donc probablement meilleur que Pistorius), et par conséquent toujours écarté des JO, qui aurait soi-disant subi un malencontreux accident le laissant sans jambes, et qui grâce à ses prothèses pourrait accomplir son rêve de devenir un "vrai champion", battant tous ses concurrents équipés de jambes de base (si j’ose dire). »
      Que cela relève de la pathologie, c’est certain ! Mais ce que la pathologie poussera certains à faire risque fort d’obliger les autres à suivre le mouvement, à défaut de disparaître, ou de passer au rang d’animal tout juste bon à remplir les zoos.

      C’est d’autant plus vrai pour d’autres exemples tels qu’une augmentation exponentielle des capacité cérébrales par la greffe d’implants cérébraux, le remplacement du corps (à 95 ans c’est déjà plus compréhensible, non ?) par un robot, ou un corps biologique artificiel fabriqué en usine, ou toute autre variation qu’on put imaginer entre ou en dehors des deux, et la relative immortalité qu’il conférerait à celui qui la choisirait... et, bref, les exemples sont trop nombreux... mais tout l’enjeu du transhumanisme (comme évènement plus ou moins proche, mais parfaitement concret, plutôt que comme idéologie promue par une bande d’allumés) est en gros la survie de l’espèce humaine telle que nous la connaissons.

      Les saines réflexions du genre "Vos gadgets vont-ils vous rendre heureux ou dépendants ?" et biens d’autres qu’on peut lire sur cette même page ne modifient en rien la volonté réelle des promoteurs du transhumanisme de voir son avènement pour eux-même, et les implications sans-bout-de-semblant de précédent que cela aurait pour l’ensemble de l’humanité.

      Ce n’est donc pas un sujet à traiter comme une énième, et finalement anecdotique tentative des élites de ce monde d’asservir leurs semblables.


    • #1116125
      le 10/02/2015 par bon sens
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Je te rejoins entièrement, cette question dépasse de loin tous les niveaux de pouvoir car les répercussions sur l’humanité sont conséquentes et sans pareilles mesures dans l’histoire.

      Ce sujet doit-être observé et étudié de près, car il porte en lui des implications trop importantes sur tous les aspects de la vie du quotidien pour être laissé à des groupuscules en tout genre.

      Il y a l’aspect découverte mais il y a le risque d’ouvrir la boîte de pandore avec ce genre de technologie. Et c’est évident que l’homme est poussée vers l’avant, le problème sera que toute forme de sociologie sera affectée de près ou de loin.

      Quand on observe l’isolement massif des jeunes suite aux technologies actuelles, il en sera quoi de demain avec ce genre d’innovation.

      Michel Drake parlait d’une nouvelle forme de sociologie avec les gens branchés qui constitueraient la masse et vivraient virtuellement, c’est un risque potentiel sur le long terme. A mon sens, voici le type de monde que l’on pourrait imaginer diviser en 4 catégories :

      0.1% : ils vivent très heureux, de manière libres et possèdent tout et ne doivent pas travailler.
      20% : ils vivent heureux mais avec une liberté limitée car ils travaillent et possèdent beaucoup moins.
      80% : ils vivent dans la misère mais possèdent une machine capable de les projeter dans un monde virtuel qui leur procurera un plaisir telle une drogue.
      0.1% : ils refusent ce monde et font tout pour le renverser et sont traqués comme la peste.

      Dans un certain sens, nous y sommes déjà mais à une échelle qui correspond à notre réalité historique et c’est là qu’il faut se poser des questions. Ce schéma, sera-t-il ou ne sera pas ? Car on est déjà dedans dans une certaine mesure.

      1) Le chômage de masse
      2) Une caste qui se constitue
      3) les technologies de loisirs hyper-avancés qui débarquent
      4) et les gens comme nous qui se posent des questions et voient des dangers en cherchant des solutions pour notre avenir et celui de nos compatriotes.


    • #1116392
      le 10/02/2015 par bon sens
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      L’idée n’est pas de condamner le progrès mais de l’encadrer pour éviter des abus en tout genre à l’insu d’autrui. Le but du progrès est d’améliorer notre confort de vie et notre bonheur.

      Le confort humain va se baser sur la santé, l’économie, la liberté et également la sociologie. Le tout est de peser les avantages et inconvénients et de se prémunir intellectuellement pour les débats de demain sur ces questions.

      Car qui dit progrès, dit pouvoir et il faut se méfier de tout pouvoir surtout ceux de demain.

      Ce que j’ai pu analyser depuis de nombreuses années sur la méthodologie de l’ingénierie sociale appliquée contre nous est la suivante :

      1) La T.V. est un outil qui va pénétrer la cellule familiale et servir de cheval de Troie pour tenter d’y affecter les mentalités et y introduire des comportements ou des idées aliénants.

      2) Les films d’Hollywood jouent un rôle majeur dans l’idéologie de l’empire

      3) Des marginaux qui ont des valeurs opposés aux valeurs dominantes vont-être mis en avant pour lutter contre les sociologies dominantes (Alfred Kinsey) en les faisant passer pour des victimes du peuple ou modèles(prix de Nobel), alors que c’est l’inverse (cfr Femen, Zahia, les nouveaux modèles féminins). En passant par les médias de masse, ces marginaux (acteurs bien souvent ou pathologiquement atteints voires criminels) sont exposés comme étant des modèles à suivre pour les masses.

      4) Toutes les contre-informations sont ignorées voires dénigrées car elles sont trop dangereuses pour le système de domination.

      5) Des fausses études passent dans des médias ciblés pour atteindre certaines branches de la société, comme dans des magazines spécialisés ou autres. En faisant par exemple passer Freud et la psychanalyse comme étant la clé du bonheur pour les femmes. Trends tendance pour les économistes, science et vie où l’on y voit de tout et de rien et d’ailleurs dans les années 90, ce magazine prônait déjà le transhumanisme avec les humains "OGM". On y voyait ces images où l’on promettait que l’homme serait plus grand, plus beau, plus fort et plus intelligent.

      (Le film Transcendance avec Johnny Deep) => A voir à 15min12sec

      La scène où Johnny Deep présente la machine composée d’une I.A., dessus à 15min12 sec, vous verrez en gros plan : un oeil à gauche et un commentaire à droite : I"m Watching You ! Pour les personnes pensant encore naïvement, ça les remettra en place.



    • #1116563
      le 11/02/2015 par 8465431.85468461251
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Au Bon Sens :

      Je n’ai pas encore vu Transcendance (dont j’ai appris l’existence quelques mois après sa sortie, en parlant à un ami d’un scénario qui me paraissait pas mal pour un film, scénario qui apparemment est à très peu de choses près celui de Transcendance), mais j’ouvrirai l’oeil à 15min12sec, le jour venu !

      Pour le reste je suis presque entièrement d’accord avec toi. Je crains juste un peu qu’il ne soit pas possible de canaliser le progrès technique autrement qu’en instaurant un régime parfaitement totalitaire que je ne souhaite pas tellement plus...

      Et j’ai aussi le sentiment, que "ça peut péter à tout moment", par le biais d’une découverte un peu trop révolutionnaire dans tel ou tel domaine, ou par un évènement géopolitique (guerre de grande ampleur) qui serait facteur de développements dans tous ces domaines, menant à des "avancées" irréversibles.

      Un peu comme si on était en train de nager contre le courant, quasiment à la verticale, dans un gros maelstrom.


  • #1113630
    le 07/02/2015 par AnanasBounty
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Et la seule chose qui puisse nous préserver de tout cela, c’est la religion (monothéiste)
    Vive l’islam et le christianisme


  • #1113694
    le 07/02/2015 par Fulcanelli
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Rien que des déconnages d’Américains aliénés qui s’emmerdent sur terre et méprisent profondément ce qu’ils considèrent comme la condition humaine — alors que ce qu’ils méprisent en réalité, c’est leur vie de misérables Américains perdus dans le chaos, la laideur anesthésiante de la plupart de leurs villes et zones pavillonnaires, l’aliénation profonde, la violence, le pseudo-christianisme et la décadence culturelle.

    Remarquez que toutes ces élucubrations prométhéennes sont déjà vieilles de plusieurs décennies : cela commence à la fin des années 1950 et prend de l’essor durant les années 1960 avec le fanatique Marvin Minsky qui enseignait alors au Massachusetts Institute of Technology et qui n’a pas cessé depuis (il vit toujours) de faire des proclamations spectaculaires et intentionnellement provocatrices à propos de l’intelligence artificielle et d’une symbiose entre homme et machine. Minsky n’a jamais caché sa répugnance pathologique à l’égard du corps humain et de la vie sur terre.

    Pour ceux que l’histoire de cette pathologie intéresse et qui lisent l’anglais, je recommande le livre de David F. Noble, The Religion of Technology (publié en 1997), en particulier le chapitre 10, consacré à la question de l’intelligence artificielle et à sa dimension religieuse (péché originel, haine de la vie post-édénique et espoir millénariste de la part des transhumanistes de sortir l’homme de sa condition post-édénique pour le retourner à l’Eden (soit sur terre, soit sur une autre planète) et donc à l’immortalité).

    Comme si la 2ème loi de la thermodynamique ne s’appliquait pas à toutes les formes d’énergie et de matière. En fait, on observe là une irrationalité d’un type très particulier, puisqu’elle consiste à dénier certains acquis de la science elle-même et à déifier les artefacts humains (en l’occurrence, les machines).


  • #1113712
    le 07/02/2015 par kasiar
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    "Bienvenue à Gattaca" est un film que j’aimerais bien voir ... Profitons maintenant que nous sommes dans le sujet pour proposer de la lecture :
    Demain les posthumains de Besnier
    La vie vivante contre les nouvelles dominations de Guillebaud
    Condition inhumaine de Olivier Dyenns
    N’ayant pas lu le dernier, je peux certifier que les deux premiers sont très instructifs, argumentés. L’inconvénient est qu’ils ne sont pas forcément accessible au commun des mortels. Je bouquinais ces deux ouvrages pendant mes trajets de transports en commun vers Paris ou ailleurs, et pour la concentration, j’avais pas toujours de réserve suffisante pour mener à bien mon job, dans un monde où les entreprises deviennent de plus en plus exigeantes, un monde où justement dans un avenir proche les humains finiront par être remplacés par des machines dans pratiquement tous les secteurs professionnels (sauf les toubibs de ces machines qui finiront par être probablement les mêmes qui les conçoivent)


  • #1113736
    le 07/02/2015 par Erdoval
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    "l’homme qui arrive sur le marché". Quel marché ? Mais savez-vous que d’ores et déjà il ne faut plus parler de demandeurs d’emploi et encore moins de personnes au chômage mais de professionnels à "l’écoute du marché". Pour quelqu’un au chômage et qui a besoin de travailler pour vivre c’est une activité à plein temps que d’être à l’écoute du marché. Et le marché vous parle ou non. Soyez à l’écoute car vous serez appelé un jour. Il faut croire et espérer. Finalement le marché remplace dieu ni plus ni moins. Et celui qui trouve un emploi est un croyant récompensé, élu. Et celui qui n’est pas appelé depuis un temps fort long ? un maudit, abandonné du marché, donc de tous, même de dieu. Alors si l’existence de l’homme futur est d’être sur le marché cela représente une perspective aussi intéressante que celle des poulets de batterie actuels. Autant éviter de se reproduire. C’est au moins la certitude de ne pas engendrer de futurs malheureux.


  • #1113739
    le 07/02/2015 par Clémence
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Ces gens ne croient clairement pas au paradis...


  • #1113740
    le 07/02/2015 par Clémence
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    (je veux dire en ce qui concerne ceux qui veulent que leur vie sur terre soit éternelle)


  • #1113768
    le 07/02/2015 par noname
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Ouais enfin je suis sur le sujet depuis quelques temps, je regardais aussi les modifications biologique genre tatouages mais surtout implante t autre opérations bénignes comme avoir les oreilles pointues ou des dents de vampire...C’est d’une laideur en plus lol...

    Mais j’ai vraiment du mal à croire que ce plan s’installera aussi facilement sans encombre. On est tous plus ou moins certain qu’un événement majeur viendra perturber tout ça, donc ouais, ca avance mais prévoir ça d’ici 2029, les mecs rêvent les yeux ouvert, si quoique ce soit devait arriver ce serait plutôt d’ici 50 ans minimum mais je met ma main à couper qu’un événement de type guerre mondiale/mouvement mondiale des peuples viendra faire un grand nettoyage et en général ça renvoie tout le monde à l’age de pierre.

    Mais y a qu’a surfer sur internet pour voir que beaucoup serait conquis à l’idée de pouvoir changer certains membres de leur corps pour plus de puissance alors même que beaucoup d’entre eux ne font pas de sport ou n’en aurait aucun usage...Bon les deux accusations tiennent plutôt de la spéculation mais il y a dejà des potentiels consommateur pour ce type de produit.

     

    • #1114686
      le 09/02/2015 par 8465431.85468461251
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Une guerre mondiale serait justement la meilleure occasion de voir des développements majeurs dans chacune des technologies concernées.
      Y’a qu’à voir tous les "progrès" scientifiques et techniques accomplis pendant la seconde.

      Une raison de plus d’en déclencher une pour nos élites ?


  • #1113771
    le 07/02/2015 par Mynemisearl
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Nanomachines


  • #1113772
    le 07/02/2015 par Slymer1
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    La technologie reflète l’âme de son créateur, ce n’est pas la technologie (ou la bio tech) qui décide si elle fait le bien ou pas.

    Et arrêter de nous bassiner avec la peur de l’humain augmenté (je suis personnellement pour l’homme équipe, l’homme qui utilise la technologie pour se soustraire a ses défauts). Le domaine du cyber punk a été mieux traiter par les japonais dans la partie "malsaine" par ghost in the shell et plus utopique par "appleseed", (le film, je n’ai pas lu le manga). De même regardez psycho pass, si vous voulez voir du cyber punk plus axé sociétal et psychologique.

    Un monde cyber augmenté n’est pas malsain s’il repose sur une acceptation du caractère divin du corps et de la psyché humaine et limite l’augmentation technologique à une aide à la transcendance dans ce monde. Les grands malades de google & cie sont des personnes qui haïssent l’humain, le considère faible et incapable de survivre à ce qu’il crée et en on conclue "pourquoi se laisser mourir ?

     

    • #1114003
      le 08/02/2015 par Ryan Nethanyahu
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Une cyber-société "altruiste" n’est pas à proprement parler critiquable. Comme tu le dit bien, la technologie n’est pas bien ou mal, elle dépend de son utilisation et avant cela de sa vocation. Ceci étant dit, pense tu réellement que si le cyber-homme ( dans sa notion la plus générale, je ne me cloisonne pas à cet article ) venait à exister dans les conditions actuelles, ses propriétaires l’utiliseraient pour le "Bien" le "Beau" et le "Vrai" ? Je pense au contraire que cela deviendrait un énième procédé manipulatoire et d’asservissement.


    • #1114012
      le 08/02/2015 par Borntogrowl
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      "pour se soustraire à ses défauts".
      Et c’est quoi les défauts (parler de défauts est déjà très vaniteux) ? Des défauts ou des caprices ? Savoir accepter ses "défauts", les maîtriser et les surmonter de manière naturelle est tellement plus valorisant pour soi-même. Vouloir tout combattre et ne pas laisser faire les choses naturellement de temps en temps est tellement orgueilleux. Le retour du bâton sera très douloureux. Que le transhumanisme soit utilisé à bon escient ou pas, c’est de la merde, de la médiocrité dans la facilité même. Point barre.


    • #1114163
      le 08/02/2015 par Slymer1
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @Ryan Nethanyahu Dans ce monde actuel certainement, c’est pour cela que je suis opposé (et que je le fait bien savoir autour de moi en expliquant pourquoi) à la création d’outils et de technologie de cyber augmentation ou de bio tech. A voir dans 50 ou 100 ans si le monde sera capable de passé outre l’aspect financier de la chose (je tiens vraiment pas a finir dans un monde similaire à Warhammer 40k :) )

      @Borntogrowl Je parle de toute les maladies qui détruisent des vies avant qu’elles ne se passe, je parle des limites du corps humain qui l’empêche d’explorer l’ensemble de son environnement (terrestre et extra terrestre).


    • #1114572
      le 08/02/2015 par Borntogrowl
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Concernant les maladies, un corps sain est capable d’éliminer 90% de toutes bactéries, virus... Le monde contaminé dans lequel on vit défavorise notre système immunitaire. Là encore, le transhumanisme est une fausse solution.


    • #1115211
      le 09/02/2015 par MaxC
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      @ Borntogrowl

      Tu as tout dit. C’est exactement le problème de ce genre de domaine d’investigation. On en revient à l’ordre par le chaos, on crée les conditions qui amènent les gens à accepter des choses qu’ils n’auraient pas du accepter sans ces conditions.

      Après tout est question de rapport à sa nature et ça n’a pas pour autant de rapport avec l’une ou l’autre des religions. Il y a ceux qui se percent, se dessinent, s’implantent des prothèses (esthétique) et ça ne leur pose à priori pas de problème. Et il y a ceux qui acceptent leur physique, leur nature, leur âge et leurs signes de vieillesse.

      Dans les sociétés modernes ils y a même des névrosés qui détestent la nature - l’herbe, les arbres, les fleurs etc ... Matérialistes à l’extrême, ils sont enfermés dans un monde urbain et ont fini par le privilégier par rapport à notre vrai environnement. Et eux, je parie tout ce que j’ai qu’ils sont parfaitement trans-humanisme compatible.

      Il y a donc une question à se poser par rapport au conditionnement, l’aliénation dans nos sociétés, et à l’acceptation de ces concepts. Et à titre personnel, je n’ai pas besoin de voir en x10, ni en vision nocturne ou thermique, ni même d’avoir à sauter comme un cabri ou courir comme l’homme qui valait trois milliards pour exister. Peut être n’ais-je pas passer suffisamment de temps à jouer à des jeux vidéos pour être dans cette optique là ?


  • #1113788
    le 07/02/2015 par patrice
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Ce que ces tordus de transhumanistes ne nous disent pas et ne savent certainement pas tout aveuglés qu’ils sont par leurs délires de dindons lobotomisés qui vont se faire farcir comme les copains, c’est que avant l’avénement de ce monde inhumain il doit y avoir une éradication de la majeure partie de la population mondiale !
    Pendant que le sage montre le systéme solaire en plein chambardement le transhumaniste dégénéré par haine de son destin qu’il ne peut maitriser regarde l’implant !
    Et pourtant avec les particules élémentaires créatrices de notre réalité qui peuvent être d’une bienveillance sans bornes à notre égard tout s’éclaire à la condtion de se défaire du conditionnement de ce monde matérialiste !


  • #1113789
    le 08/02/2015 par I’m the doctor
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Pour ceux qui connaissent Doctor Who (de Steven Moffat), ce documentaire me fais étrangement penser aux cybermen (voir le ien ci dessous) :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Cyberman
    Bref, quand on dit que la réalité dépasse la fiction, c’est que l’on a compris que le père noël existe mais pas sous la forme qu’on espèrais.
    Vivement l’invertion de polarité.


  • #1113791
    le 08/02/2015 par Jean-Marc
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    je suis justement en train de jouer a Deus Ex Human Révolution, c’est très exactement ce genre de société futuriste cyberpunk dans ce jeu ! C’est incroyablement ironique que E&R publie cet article maintenant xD !


  • #1113795
    le 08/02/2015 par Titus
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Eritis sicut dei (vous serez comme des dieux), c’est la promesse du serpent (Satan) à Adam et Ève...

     

    • #1113828
      le 08/02/2015 par Philippe
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      "vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal." C’est la citation complète. On parle de "l’arbre de la connaissance du bien et du mal". C’est un peu comme le feu du mythe de Prométhée. Je crois que les prêtres de l’antiquité ont écrit ce passage pour asseoir leur pouvoir. Pour dissuader les gens de philosopher par eux-mêmes.
      Citer l’Ancien testament pour faire obstacle aux dérives scientistes me semble mal avisé.


    • #1116015
      le 10/02/2015 par Victorrhh
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Philippe,
      Ou peut être que Dieu, qui sait tout, savait que la connaissance des rouages de l’univers, de la vie et de la mort, des mécaniques cosmiques, tellement au-dessus de la compréhension du commun des mortels, était telle que l’Homme en serait devenu fou.
      Devant tant de savoir, et en percevant chaque rouages du monde, il en viendrait à penser qu’il est la mesure de lui-même, puisqu’il sait tout, qu’il explique tout, qu’il voit tout, qu’il peut même modifier la vie, modeler la nature et les éléments à sa volonté, et en viendrait à renier Dieu son créateur, se sentant lui-même Dieu, étant son propre Dieu.
      Tel est le vrai sens de ce message et non pas je ne sais quelle théorie athéiste absurde qui cherhce à réduire le monde à des relations de pouvoirs entre castes.


  • #1113879
    le 08/02/2015 par Slimane Lambert
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Ces savants fous du genre de Ray Kurzweil n’inventent rien.
    Cyber-espace, global hacking, cyberbrain avec internent dans le cerveau, humains partiellement cyborg et à durée de vie rallongée, esprits sans corps naviguant le vaste et infini Net, machines autonomes et autodidactes, ca date deja bien de 1984 et 1989 avec Neuromancer de William Gibson et Ghost in the Shell de Masamune Shirow et tous ces thèmes ont été adaptés et popularisés avec Matrix en 1999. (mon film préféré :D)
    Et pour l’eugénisme et le contrôle des naissances, on peut même remonter aux frères Huxley et au Meilleur des Mondes de 1932

     

    • #1113918
      le 08/02/2015 par La Voix du Nord
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Huxley et N.O.M ...bien des similitudes ! Vont ils y parvenir ? ...avant on risque d’avoir MadMax1 ? ...faut il vraiment passer par là ? ...même si tel est leur plan , et j’ai horreur d’appréhender ces situations sous cet angle , force est de constater la puissance démoniaque de ce satanisme ( ou , nommons cela à notre guise ) .


  • #1113910
    le 08/02/2015 par nico
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    A mon humble avis, on a vraiment dans le mur avec ces conneries. Il n’y a rien à améliorer, nous sommes déjà parfait, car créés par Dieu lui même (même si bléssé par le péché originel), j’ai comme l’impression qu’améliorer tel particularité du corps humain va entrainer des catastrophes à côté, un peu comme avec la chirurgie esthétiques qui donne ces visages monstrueux quand on en abuse...

    Nous l’avons aussi constaté dans la nature, à chaque fois qu’il y a mutation, c’est pour dégéner, il n’y a qu’a voir les animaux à Tchernobyles, ces idéologues, pensent qu’ils vont faire des surhommes, ca sera surement très rigolo de voir des gens avec leurs cerveaux branché sur internet ou de voir des types courir super vite le 100m avec des jambes bioniques, ma ca sera beaucoup moins drôle de les voir devenir fous ou des monstres (rejet, etc...), je pleins les pauvres fous qui vont servir de cobayes à toutes ces saloperies.

    Le pire c’est la presse et le milieux scientifiques, complétements idéologisés et corrompus, vont tout faire pour masquer ces défauts, un peu comme on le voit avec l’avortement ou la théorie du genre aujourd’hui. On ne nous montre que les bons aspets, ceux qui osent dénoncer les mauvais aspects sont mis au banc de la sociétés, ils sont considérées comme fous, homophobes, fachos, ou car s’opposant à cette folie d’un progrés soit-disant inéluctable.


  • #1113925

    Le philosophe méduim Rudolf Steiner avait prédit dans les année 30 qu’après l an 2000, l’humanité se séparait en 2 catégories, l’un technologique (transhumanisme) , l’autre restant humaine et retournant à un mode de vie de terrien, proche de la nature, et tourné vers la spiritualité.
    Jusque là rien de nouveau, sauf qu’il rajoute à la fin qu ’en quelques génération, cela donnerait lui à 2 espèces bien distincte.

    Il est probable que bientôt avec l arrivé de la micro puce sous cutanée, qui va se généraliser très rapidement ( sécurité face au terrorisme)
    nous devrons faire de vrai choix,
    pucer or no pucer that is the question ?
    Une fois pucé, la partie est fini, refuser la puce impliquera de savoir vivre différemment, et loin des villes, dans des réserves,


  • #1113928
    le 08/02/2015 par noel
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Tout a été fait jusqu’alors pour diminuer la viabilité de l’espèce humaine actuelle dans tous les aspects de son existence, notamment celui de sa santé.

    Nos « magiciens » nous préparent à accepter cette réalité des "hommes modifiés" ! En creux, vous ne nous êtes plus utiles .....

    Résultat, beaucoup sont devenus des malades, des accros, des hallucinés ! Les rétifs, rebelles et autres dissidents : des conservateurs, des ringards.

    Soyons en quête de spiritualités ! Par le développement personnel parfois et en plus approfondi en quête du Soi intérieur. Autant dire, vers un retour aux Sources de la Grande et Antique Tradition Primordiale. Toutes les Voies religieuses sincères, authentiques, sur le long terme y conduisent ! « Demandez et vous recevrez » !

    Que ferons-nous alors de ces hommes-machines ? Auront-ils une « spiritualité » ?

    Si l’Occident et ses extrémistes choisissent délibérément cette voie de perdition, il devra faire taire en lui, son Orient intérieur à savoir tuer dans l’oeuf définitivement le Féminin de l’Etre autant dire le Saint-Esprit, la Mère divine, Héra et notre Sainte Vierge Marie ! Il s’agit du sacrilège suprême dont l’IVG, la PMA et l’euthanasie ne sont que des prémices mortifères. Car tout ceci conduit dans la même direction.

    Il s’agit d’un projet totalitaire et d’une tentation terrible. La mythologie, Bible des grecs dit bien autre chose que de simples contes pour peuple puéril ! .... Ils nous auront prévenu plusieurs siècles avant le nôtre ! Nous croyons être à la pointe du progrès alors que pour les Antiques nous sommes des dégénérés ! ....

    Les voies initiatiques sont diverses. Elles conduisent à l’Amour de la Sagesse (philosophies) à savoir l’Amour du Divin, en laquelle la Sagesse (Sophia) vous aura reconnu et donc aura accepté de vous faire entrer dans son Temple !

    Pour « jouer » j’allais écrire « jouir » avec Prométhée, il est nécessaire de demander l’initiation sinon vous ne saurez jamais qui mène le bal. Dès lors, vous devenez le jouet et donc l’objet de jouissance de puissances maléfiques !

    On ne s’accomplit pas dans des productions extérieures si sur le plan personnel et collectif la réalisation intérieure ne s’effectue pas ou très maladroitement. La raison « raisonnante de l’intellect » sera inopérante.

    Les conseillers du Prince ne seront pas les payeurs.


  • #1113958
    le 08/02/2015 par Warox
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Petit bémol : de tous les films de science fiction cités dans la vidéo, seul Robocop traite réellement du transhumanisme.

    Dans Terminator par exemple, sauf erreur de ma part, il ne s’agit aucunement d’humains modifiés. Les terminators sont des êtres artificiels de A à Z, créés par une IA, dotés d’une IA, ce sont des machines qui n’ont jamais été humaines, des cyborgs n’ayant d’humain que l’apparence. Dans un des épisodes, un des terminators développe des sentiments, mais il reste une machine.
    Dans Iron Man non plus, il ne s’agit pas vraiment de transhumanisme en ce qui concerne Tony Stark et sa relation à son armure. C’est un exosquelette et la machine ne lui est pas greffée. C’est plutôt comme utiliser un véhicule, doublé d’une armure, doté d’un armement lourd. Mais il n’y a à priori pas d’interface neurale intrusive entre son armure et son corps.
    Spiderman, c’est plutôt de l’ordre de la mutation génétique accidentelle et pas du transhumanisme. Il ne se greffe rien de bionique. Son état résulte d’un accident au cours duquel il se fait piquer par une araignée irradiée, ce qui provoque une mutation de son génome. Captain America est bien plus proche du sujet.

    Il eut été à mon sens plus avisé de citer Matrix, Blade Runner ou encore Ghost in the Shell (moi qui ne suis vraiment pas manga, j’avoue que celui-ci est énorme dans sa réflexion sur le sujet).

    Dans la littérature Cyberpunk : Câblé (Hardwired) de Walter Jon Williams, Neuromancien (Neuromancer) de William Gibson sont particulièrement marquants.

    Sinon, un excellent trailer du très bon jeu vidéo "Deus Ex : Human Revolution" sur les dangers du transhumanisme : https://www.youtube.com/watch?v=elQ...

     

    • #1114031
      le 08/02/2015 par Warox
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Au temps pour moi, dans Spiderman en y repensant, il y a bien l’idée de transhumanisme, accidentel pour Peter Parker mais volontaire s’agissant du Green Goblin qui utilise des drogues à dessein pour modifier son métabolisme ou encore du Dr. Octopus qui se greffe une interface neurale pour contrôler ses tentacules artificiels.


    • #1114204
      le 08/02/2015 par david
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Dans Terminator c’est plus fin, tenez cet fameuse IA appelé Skynet qui est faite à la base pour défendre les humains, ben les extermine et prend le dessus.
      http://www.youtube.com/watch?v=cAFU...
      Je ne suis pas un grand fan, mais je me souviendrait toujours quand Drac comparait le Capitalisme à Skynet.
      Ben oui les humains l’ont laissé les dépasser, ils les transforme pour le meilleur et "surtout ?" pour le pire.


  • #1113991
    le 08/02/2015 par Geneviève
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Eh oui quand il n’y aura plus assez de ressources pour tout le monde, il faudra bien que certains survivent. Ceux qui en auront les moyens.


  • #1114000
    le 08/02/2015 par paramesh
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    le seul vrai problème du transhumanisme est que c’est de la technologie appliquée au biologique. cela rend de fait l’homme dépendant des techniciens pour sa maintenance. c’est donc en premier lieu une mise en esclavage une mise sous tutelle mécanique, énergétique et économique (c’est pas gratuit). sans compter la soumission idéologique que tout cela suppose.
    moi qui porte des lunettes, je trouve déjà ça handicapant question liberté alors.......

     

    • #1114361
      le 08/02/2015 par leprince
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Certes mais faut relativiser le rapport à la dépendance dont tu fais mention car la notion de cybernétique appliquée(pour résumer vulgairement : les électrodes dans le cerveau), à savoir la relation plus rapide à l’apprentissage fait baisser le curseur, ainsi "tout le monde" sera technicien même le cancre, je serai donc plus nuancé et parlerai d’interdépendance, L’évidence certaine est qu’il y aura des gens qui disposeront de programmes plus performants que d’autres, là on retrouve la problématique des classes sociales dans l’accès au savoir et à l’information, plus philosophiquement, l’auto-référence fait qu’il est peut probable qu’il existe un programme qui contrôle tous les programmes, c’est ontologique comme le théorème d’incomplétude de Gödel en math, en conclusion l’interdépendance sera équivalente à une société rurale auto-gérée où chacun des habitants de la bourgade se rend mutuellement des services.


  • #1114002
    le 08/02/2015 par leprince
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Si on pense que les juifs laïques sont malveillants, il est évident alors que sionisme et transhumanisme vont de paire et que celui-ci est l’outil totalitaire qui servira à remplacer la main d’oeuvre goy par la machine et ne laiser subsister sur terre que les sionistes. L’idée de rescusiter n’est pas stupide si on considère que la conscience survit après la mort dans des strates de la réalité qui échappe à l’outil d’observation, ainsi, l’idée qu’on pourrait localiser la conscience de nos "dits défunts" pour la réintégrer dans des machines n’est pas bête, ne pas l’envisager est stupide, il ne m choque pas que l’âme ou la conscience ait un corps , en l’occurence de nature évidemment quantique, c’est-à-dire à une échelle de matière que nous ne maîtrisons pas encore, ainsi nos anciens de quelque culture soient-ils , de quels endroits de la terre avaient bien ressenti intuitivement la vie après la vie. Au plaisir du partage chers internautes. Leprince, pour vous servir !


  • #1114147

    Ce n’est pas la quantité de vie qui compte, mais la qualité.

    Ce qui compte avant tout c’est l’état de la conscience, pas l’état du corps.
    Vouloir à tout prix dominer la nature, la dépasser, avoir plus de pouvoir, ne sera que source de grandes souffrances et d’anxiétés et d’échecs. Ils vaudraient mieux apprendre à vivre en équilibre avec les autres, la Nature et l’Univers.

    Ce mouvement transhumaniste est une pure perte de temps pour améliorer la condition humaine, je pense par contre qu’il doit améliorer financièrement certaines personnes.

    Les “technologies” qui permettent de développer le mental existent depuis la nuit des temps, il suffit de s’intéresser au Yoga, cela n’est plus du transhumanisme, mais de la transconscience.

    Ce mouvement montre uniquement l’ignorance des lois de la Nature et du fonctionnement du corps et de l’esprit humain. La raison de cette ignorance est un Ego démesuré, alors, là, ils sont très fort dans l’hypertrophie de l’Ego.


  • #1114161
    le 08/02/2015 par Tchek
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    L’objectif du capital est de liquider l’individu de sa nature organique pour en faire un Homo-Economicus, c’est-à-dire une unité statistique de production-consommation ; un "chiffre" dépourvu de caractéristiques anthropologiques, considérées superflues et parasitaires par cette vision du monde purement mathématique ; comme le disait Marx, "plonger l’individu dans les eaux froides du calcul égoïste".

    Peut-être que cette démarche transhumaniste moderne vient du dépit de la classe capitaliste de ne pas avoir pu réaliser le rêve du 19ème siècle de remplacer la classe ouvrière par des robots, plus productif et moins couteux, sans revendications "anthropologiques".

    Par dépit de ne pas avoir substitué le peuple par des robots, on les transforme en robot (destruction de l’identité sexuelle via la Gender theory, de l’identité ethnique via la Racial theory, théorie de l’homme augmenté...).

    J’oubliais : "Robot" vient étymologiquement du mot russe "Robotnik" qui veut dire "travailleur".

     

    • #1114286
      le 08/02/2015 par MaxC
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Pour l’origine de Robot : kikipédia dit ceci : (1924) Du tchèque robot dérivé de robota (« travail, besogne, corvée »). Ce qui revient quasiment au même, sauf qu’on sent mieux l’aspect de labeur (besogne, corvée).


    • #1114796
      le 09/02/2015 par Tchek
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Et si on va encore plus loin, sur Wikipedia :

      "Le terme robot est issu des langues slaves et formé à partir du radical rabot, rabota (работа en russe) qui signifie travail, corvée que l’on retrouve dans le mot Rab (раб), esclave en russe."

      C’est encore pire que ce que je croyais :)


  • #1114180
    le 08/02/2015 par Futurologue en herbe
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Ce documentaire (!) est aussi alarmiste que les mauvais documentaires des années 70 qui prévoyaient que tout le monde ira bientôt vivre sur la lune ou que l’avènement de l’Intelligence Artificielle soulagera la ménagère dans son travail quotidien.

    L’auteur prolonge les tendances et découvertes récentes vers le pire de ce qui peut arriver en affirmant que ce sera notre futur. Pour ma part je ne serais pas aussi tranché. AMHA, il y aura un peu de tout ça de manière mesurée, et en tout cas pas pour tout de suite (il ne faut pas oublier que les chercheurs interrogés cherchent des financements pour maintenant ...). Comme souvent, les excès ne seront peut-être pas là où on les attend aujourd’hui.

    A plus court terme les excès technologiques seront à coup sûr le fait des militaires. Je les vois bien par exemple mettre en place des armées de robots, dont les drones actuels ne sont que les prémisses. Comme pour Hiroshima en 1945, les US seront alors amenés à démontrer leur supériorité dans un "essai" grandeur nature. Et là, ça va faire mal. Il vaudra mieux être du bon côté. S’il y a un premier combat à mener dans l’immédiat contre les technologies, c’est bien celui-là.

    Il y a ensuite la surveillance généralisée et à grande échelle. Une NSA puissance 10 au vue des installations qui sont en train d’être mise en place aux US. Une menace que Snowden avait réussi à mettre en Une des journaux et qui ne fait que s’accroître. Bientôt tout le monde devra s’autocensurer de peur de voir débarquer la police politique à 7h du mat’. Et voici à mon sens le deuxième vrai combat à mener.

    Ce n’est que mon humble avis sur le sujet.


  • #1114215

    Le C.R.O.M en parle depuis trés longtemps déjà, mettant en garde l’humanité.....


  • #1114220
    le 08/02/2015 par Frédérick
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Si on peut finir par transférer des consciences sur un support artificiel, celui qui détient la "clé" de ce support devient le maître de leur monde.

    C’est la Chute.

    On se demande parfois si ça nous est pas déjà arrivé avant, et même peut être à plusieurs reprises !

    Une involution permanente pour ceux qui l’acceptent...


  • #1114271
    le 08/02/2015 par NouvelleFrance
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Tout cela est très consistent avec l’Age des Ténèbres dans lequel nous sommes plongés....


  • #1114293
    le 08/02/2015 par MaxC
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Tout ça fait peur. Non pas que certaines choses pourraient être bénéfiques. Mais dans le contexte actuel de crise, dans un monde en mutation dont on connait clairement les objectifs très peu louable, alors cette idée est littéralement effrayante.

    Dans une vraie société bienveillante, spirituelle, qui a consumé son individualisme et est tournée vers un vrai progrès à la portée de tous pour le bien de tous, pourquoi pas. Malheureusement nous sommes loin, très loin de ce genre de société. Et tout ce qui s’apparente à la dénaturation du genre humain est pour moi un danger.

    D’ailleurs tout ce qui n’est pas réversible doit être pris avec des pincettes à mon sens. Et surtout ne pas être dicté par des considérations mercantiles. De plus, ce genre de concept ne devrait avoir lieu que lorsque que l’humanité entière sera arrivée à l’équilibre. En d’autres termes, que les fléaux comme la faim, la maladie et j’en passe seront effacées pour que la jouissance de l’existence (toute mesure gardée) ne soit plus limitée à une poignée de profiteurs.


  • #1114297
    le 08/02/2015 par Soldat du Christ...
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Sexy aujourd’hui alors !!



    http://www.egaliteetreconciliation....



    A vous de me dire...


  • #1114345
    le 08/02/2015 par Folio
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Le transhumanisme est une grande supercherie car les plus grandes avancées scientifique de ces dernières années (quantique etc...) mettent en évidence la nature insubstantielle de l’homme et de la matière, toute la matière physique est énergie et toute forme est impermanente et illusion.
    Dès lors l’adage qui dit : Un peu de science éloigne de Dieu et beaucoup de science y ramène" prend tout son sens en comprenant que la science redécouvre et valide les thèse tenues par les religions et les différentes philosophies occultes à travers les millénaires. Le problème fondamental qu’apporte ces découvertes c’est qu’elles sont libératrices pour l’homme. Partant du postulat que nous vivons dans une matrice qui tend à contrôlé l’homme et à l’asservir toute découvertes libératrice est un problème. Le transhumanisme maintient l’idée que la dégénérescence du corps physique amène à l’anéantissement total (La mort) hors la science sait pertinemment que c’est faux. Le transhumanisme est un concept vide de sens mais capable d’affecté les croyances des populations les moins cultivés et les plus décérébré, l’objectif me semble t’il est d’amené l’idée qu’accepté une puce sous-cutané et un stockage ou un archivage des données personnelles est admissible, ce qui rappel les propos de Aaron Russo rapportant les propos de son ex-amis Nicholas Rockfeller "Le but ultime c’est l’intégration d’une puce à radio-identification au monde entier et d’avoir tout l’argent dans ces puces et tout dans ces puces et si quelqu’un se dresse contre nos agissements ou s’oppose à notre volonté,on n’a plus qu’à éteindre sa puce." Voir le film Zeitgeist à "1:44:20s" sur youtube.


  • #1114401
    le 08/02/2015 par JEAN PHILIPPE
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    docu alarmant, rien de neuf sous le soleil !

    PAR CONTRE, les imbéciles qui comparent tous les articles quelques qu’ils soient dés lors qu’ils traitent de sujets "alarmant pour l’humanité" à du sionisme c’est quand même hallucinant ! Arrêtez avec votre sionisme, on est d’accord c’est pas le club med, c’est pas des anges mais tout leur coller sur le dos ça commence à gonfler pas mal de monde et surtout à décrédibiliser la cause. réfléchissez bon dieu !

     

    • #1114637
      le 08/02/2015 par Soldat du Christ...
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Je ne sais pas si se sont des sionistes mais les nouveaux hommes vont être équipé par le made in japan je pense !!
      (Il va faloir faire attention à l’obsolescence programmée ...)



  • #1114543
    le 08/02/2015 par Nicolas Tesla
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Le jour ou une AI aura le génie créatif de Mozart ("L’enfant divin") et me fera vibrer voire chialer en écoutant ou jouant sa musique la je dirais que le transhumanisme aura peut-être son sens...

    Pendant ce temps la, le QI moyen de l’homme a chuté de 10 points ces dernières décennies.
    Mozart avait 160, essayez de trouver un compositeur ayant son QI et un répertoire de compos similaire aujourd’hui, ça n’existe pas, l’homme a régressé.

     

    • #1114737
      le 09/02/2015 par Vendredi
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Les tests de QI n’existant pas a l’epoque de Mozart, il me parait difficile de savoir combien l’homme aurait fait, pas plus qu’Einstein ou d’autres. Et je doute que le genie creatif puisse se definir par un score a un test dont l’efficacite reste a prouver.
      Quant au repertoire, c’est un argument tout aussi abscons, puisque la creation requiert la nouveaute, se distinguer de ses predecesseur devient plus difficile (d’ou les nouveaux languages, instruments, influences, ...), d’autant que toutes ses compositions n’ont pas la portee de ses "singles" populaires.


    • #1130121
      le 27/02/2015 par 3888
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Le QI d’Einstein fut mesuré : 160, bien inférieur à ce qui permet de comprendre la théorie de la Relativié. 160, c’est plus qu’il n’en faut pour être un Madoff de la physique. Même sur É&R, les internautes qui reprennent les mensonges sur Einstein sont nombreux, ceux qui rappellent la vérité sont rares.

      En 22m18s > http://m.youtube.com/watch?feature=...


  • #1114555
    le 08/02/2015 par Pierre Ghi
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Au commencement fut l’homme fait à l’image de Dieu, puis vint l’homme fait à l’image de lui-même.
    Au commencement fut la machine faite pour servir l’homme, puis vint l’homme fait pour servir la machine.
    Au commencement fut la machine faite à l’image de l’homme, puis vint la machine faite à l’image d’elle-même.
    Au commencement fut la machine au service de la machine, puis vint la révolte de la machine contre la machine, comme il y eut révolte de l’homme contre l’homme et révolte de l’homme contre Dieu.
    L’homme est une création de Dieu et la machine est une création de l’homme, l’homme est fait pour servir Dieu et la machine est faite pour servir Dieu en servant l’homme.
    Au final, l’homme est modifié aussitôt qu’il renie son créateur et que donc, il se renie lui-même : il devient une créature, une créature qui n’a d’existence et de puissance que par la machine.
    Retour à la case départ, l’homme est fait à l’image de Dieu et sans Dieu, il n’y a ni homme, ni machine qui tienne.


  • #1114739
    le 09/02/2015 par Vendredi
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Tres bon reportage, il ne manque qu’un extrait de "Tetsuo", brillant film sur les pérégrinations d’un homme se transformant en monstre métallique.

     

    • #1115868
      le 10/02/2015 par Personne
      Transhumanisme, l’homme "modifié"

      Et moi à Gunnm. Dans ce manga de Yukito Kishiro, le concept est poussé encore plus loin que la simple "amélioration de l’homme". Le cerveau (l’organe) peut être lui-même transférer tel quel dans un "corps" robotique. Mais le plus intéressant vient ensuite, lorsque des protagonistes découvrent que leur corps est humain mais que leur cerveau n’existe plus, qu’il a été remplacé par une puce à leur insu. Les questionnements sur le transhumanisme sont intéressants dans cette histoire, tout comme Deus Ex Human Revolution.


  • #1115029
    le 09/02/2015 par emmaB
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Illusions de grandeur...


  • #1115859

    C’est pour cela qu’il est important que les gens saches que la conscience continue après la mort.


  • #1116202
    le 10/02/2015 par julot
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Tout ce courant de pensée n’est que le prolongement ainsi que l’aboutissement logique de la doctrine luciférienne nous conduisant inexorablement à ce que nous enseigne, entre autre, le livre de l’apocalypse.
    Dans la prophétie parallèle de Matthieu 24, la guerre vient tout de suite après la fausse religion. À la fin de cet âge, le potentiel de dévastation par la guerre sera devenue tellement grand qu’il aura le pouvoir d’enlever la paix, non pas de deux nations ou plus, mais « de la terre » entière.
    Et si l’on se fie à l’Histoire, la famine accompagne toujours la guerre. C’est pour cette raison que la guerre (le deuxième sceau) est aussitôt suivie de la famine (le troisième sceau).
    Nous avons la capacité, et cela plus que jamais, de détruire toute forme de vie sur terre et cela de manière quasi instantanée et nos ressources s’épuisent à vitesse grand V.
    Notons que Google finance en partie ce que l’on pourrait appelé le "coffre-fort de l’apocalypse" dans le nord de la norvège ( cf : http://www.notre-planete.info/actua... ).
    S’ ils ne nous préparent pas une extermination à grande échelle précipitant l’avènement d’une ère nouvelle dans laquelle leur porteur de lumière est censé gouverner, je ne sais pas ce qu’il faut encore comme preuves aux sceptiques !
    Les prophéties sont pourtant clair à ce sujet, et la bataille métaphysico-mystique est en train de toucher à sa fin. Au prix certes d’un déferlement de violence et de chaos comme l’humanité n’en a jamais encore connu mais qui, je l’espère de toutes mes forces, nous révélera notre véritable nature divine dont notre créateur nous a pourvu !


  • #1117423
    le 12/02/2015 par papa schulze
    Transhumanisme, l’homme "modifié"

    Définition du transhumanisme tout à fait fausse et mensongère. Le transhumanisme est un mot four tout ou chacun y voit ce qu’il veut. Pareil pour le mot Islam ou Christianisme, il n’y a pas 1 seul et unique "transhumanisme".

    Cette vidéo est faites pour effrayer les gens...


Afficher les commentaires suivants