Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ukraine : le retour au réel

Les dernières évolutions autour du conflit ukrainien ont entraîné un brutal retour à la réalité pour les puissances occidentales et la population ukrainienne.

Réalités militaires et sécuritaires

Personne ne peut s’opposer à l’armée russe en Europe, et l’agitation hystérique du département d’État américain est inversement proportionnelle à sa capacité à agir. L’inquiétude pour la population ukrainienne ne vient pas de l’armée russe, mais de la présence au sein du gouvernement de membres de Svoboda. Ces derniers ont tenté, pour l’instant sans succès, d’intégrer « Pravy Sektor » dans les forces armées ukrainiennes. Les milices ont en outre récupéré les listes de leurs opposants, au sein du parti communiste et du parti des régions. La sécurité de ces personnes et de leur famille est précaire. Les milices peuvent investir les habitations, menacer, battre ou enlever impunément qui ils veulent.

La présence militaire des Russes en Crimée est un faux problème, dans la mesure où le pouvoir à Kiev a moins de légitimité que celui de la Rada de Crimée, qui prend ses décisions sans contrainte extérieure. En outre de nombreux habitants ont la double nationalité, et peuvent ainsi être considérés comme des soldats russes. Aux groupes d’auto-défense de Crimée se sont joints des volontaires russes et serbes.

Réalité économique

L’Union européenne maintient un flou artistique sur l’aide qui sera accordée. Les dates des premiers versements n’ont toujours pas été fixées, ainsi que l’étalement de l’aide dans le temps. L’Ukraine va, comme nous l’avions annoncé, passer sous le broyeur et sans doute dès le mois de mars. On parle désormais de diviser les retraites par deux. L’UE maintient également le flou concernant la signature de l’accord de coopération. Elle souhaiterait signer la « partie politique » avant les élections du 25 mai, c’est-à-dire du papier sans intérêt. La réalité est que l’UE n’a pas intérêt à signer cet accord dans sa totalité, car même les populations les plus naïves de l’ouest de l’Ukraine comprendraient que cela ne leur apporte rien et surtout pas de visas. Lors de son intervention devant la commission des Affaires étrangères de l’assemblée nationale, le ministre français, Laurent Fabius, avait d’ailleurs souligné avec sagesse, le côté néfaste de cet accord et la nécessité de le revoir (38:00). À l’est de l’Ukraine, en effet, l’installation de barrières douanières du côté russe aura des conséquences économiques et électorales incalculables.

La Russie dispose de nombreux leviers économiques. L’Ukraine doit toujours 2 milliards de dollars à Gazprom, qu’elle ne peut payer. En outre si l’endettement de l’Ukraine dépasse 60 % du PIB, la Russie peut exiger le remboursement anticipé de son prêt de décembre dernier, ce qui conduirait à une banqueroute immédiate. L’Ukraine doit donc continuer à maintenir sa monnaie pour éviter de franchir ce seuil. Rappelons en outre que 60 % de la dette ukrainienne a été négocié sur les marchés en euro et devra être remboursée dans cette monnaie. Une dévaluation ferait donc exploser la dette ukrainienne.

Réalité politique : le triomphe des oligarques

Le gouvernement auto-proclamé de Kiev est composé exclusivement de proches de Yulia Timochenko et de membres du parti Svoboda. C’est la présence de ce parti minoritaire à la tête des structures de forces et de la justice, qui explique le refus catégorique de la Russie de négocier avec ce gouvernement issu de la rue.

La nomination par le gouvernement de Kiev de deux oligarques, comme gouverneurs des régions de Dniepropetrovsk et de Donetsk, permet de mieux comprendre l’origine du coup d’État. Ce sont les oligarques qui ont décidé de se venger du clan Ianoukovitch, et du racket exercé contre eux systématiquement. Les deux oligarques en question sont liés au système Timochenko, qui a déjà sévi en Ukraine. Il s’agit d’Igor Kolomoiski (Privat Bank) et de Sergei Taruta. Ils ont reçu le soutien du plus riche d’entre eux, Rinat Akhmetov. La nomination de ces hommes d’affaires à la très mauvaise réputation et dont l’un est même soupçonné de meurtre, a un double objectif.

- Premièrement, rassurer la communauté juive d’Ukraine, puisqu’Igor Kolomowski est président du congrès juif ukrainien et qu’il finance la plupart des organisations juives. Cela explique le soutien inattendu des représentants de cette communauté au nouveau gouvernement, pourtant composé de leurs pires ennemis.

- Deuxièmement, convaincre par l’argent ou briser par la force si besoin est, les mouvements pro-russes fédéralistes ou séparatistes. Les oligarques peuvent compter notamment sur les clubs de supporters de football qu’ils contrôlent.

Ces nominations démontrent aux doux rêveurs occidentaux, que le mouvement de Maïdan n’aboutira pas à la fin de la corruption, mais correspond à un retour de l’oligarchie qui a régné pendant la Révolution orange. Désormais, le combat contre les oligarques est mené uniquement par les mouvements pro-russes, qui sont apparus dans les régions russophones. En Crimée, ils ont éconduit l’oligarque Poroshenko, tandis qu’à Donetsk, ils tentent d’imposer un candidat élu, Pavel Gubarev, contre l’oligarque choisi par Kiev.

Les moyens déployés contre les pro-russes dans l’Est sont colossaux et sans une intervention russe, leurs chances sont faibles. Les services de sécurité du gouvernement de Kiev ont enlevé Pavel Gubarev, jeudi à Donetsk. Il est à l’heure actuelle séquestré à Kiev et a été condamné par Svoboda à deux mois de prison. Les activistes de Donetsk ont pu libérer les autres prisonniers politiques, en s’emparant de l’autobus qui les emmenait. À Donetsk, toujours, le nouveau gouverneur-oligarque, Sergei Taruta, conscient de l’inquiétude des Russophones, a tenu un discours très dur contre « Pravy Sektor ». Il vise indirectement Svoboda, ce qui pourrait signifier la fin du « gouvernement fasciste de transition » et la mise en place d’un gouvernement « UE compatible ». La réaction des bandes armées à cette déclaration sera intéressante à suivre.

En investissant ces oligarques, en confiant le gouvernement aux équipes corrompues de Yulia Timochenko, le gouvernement de Kiev continue de se discréditer vis-à-vis de la population. Pour contenir le mécontentement, les autorités de Kiev ont fait tomber une véritable chape de plomb, sur le modèle du système français. Le scandale de la conversation de Catherine Ashton avec Urmas Paet est, comme en France, passé totalement sous silence. C. Ashton a pourtant décidé de lancer une commission d’enquête ce vendredi. Les chaines de télés russes ont été retirées des bouquets satellites. L’accès au portail Internet russe « yandex.ru » est impossible et est automatiquement renvoyé sur « yandex.ua », qui distribue sans discontinuer de la propagande antirusse. Le système médiatique ukrainien très libre jusque-là s’oriente vers un système monolithique « à la française ».

Situation en Crimée

Le changement de stratégie russe en Crimée, qui consiste désormais à annexer la presqu’île, est une réponse aux sanctions occidentales, toutes symboliques soient-elles. Moscou signifie aux Occidentaux que ces sanctions produiront l’effet exactement inverse sur sa politique. Les Russes prennent en compte également que la parole internationale des dirigeants américains n’a absolument aucune valeur. Le mensonge systématique, la mauvaise foi et le refus de s’en tenir à un accord rend la négociation avec les États-Unis tout simplement impossible. Le déclin de leur puissance s’accompagne d’une anarchie généralisée dans les relations internationales. Ajoutons que cette punition aurait pu être évitée si les Occidentaux avaient été raisonnables, notamment sur leur collaboration avec les groupuscules néo-nazis. La Russie avait en effet intérêt, à laisser en Ukraine une région qui votait majoritairement dans son sens. Les Occidentaux doivent prendre cela en compte pour les semaines qui viennent. Sanctionner la Russie ne fera que durcir leur position.

En plus de cette punition, cette annexion permettra à la Russie de rendre impossible une adhésion de l’Ukraine à l’OTAN, ce qui est le véritable enjeu de cette crise. Avec un tel litige territorial, l’Ukraine ne pourra jamais rejoindre l’alliance atlantique, tout comme la Géorgie aujourd’hui.

Le Kremlin considère que les occidentaux vont « s’agiter » quelques mois et finiront par prendre acte de ce redécoupage comme ils ont pris acte de la sécession de l’Ossétie et de l’Abkhazie. Du point de vue intérieur tous les partis russes à la Douma célèbrent l’unité retrouvée avec la Crimée, dans un impressionnant élan de solidarité nationale.

Position de la France

La France avait le potentiel de devenir le pays charnière de la résolution de cette crise, dans la mesure où elle n’a pas participé à Maïdan. Elle a eu, en effet, la sagesse de n’envoyer ni représentants officiels, ni de faire encadrer les milices fascistes par ses services secrets. Les révélations d’un jeune fasciste russe présent à Maïdan ne laissent en effet, aucun doute sur la présence des services secrets américains, allemands et polonais. Il est probable que ces derniers soient à l’origine des opérations de sniping contre les « Berkouts » et les manifestants.

Le ton virulent adopté depuis le 6 mars par les dirigeants français a été une douche froide pour les Russes, qui espéraient une intervention semblable à celle de Nicolas Sarkozy en 2008. Il est regrettable que ce soit désormais l’Allemagne qui tienne le rôle du partenaire modéré, alors qu’elle est complice de ce véritable coup d’État. Il faut espérer que la diplomatie française se ressaisisse rapidement. Les enjeux économiques pour la France et l’Allemagne sont trop importants pour que la crise dure indéfiniment et c’est ce sur quoi comptent les Russes.

Voir aussi, sur E&R :
- « Ukraine : des snipers tiraient sur la police et les manifestants à Kiev »
- « Qui est vraiment Ioulia Timochenko ? »

Sur la place de la Russie dans le monde, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #751486
    le 08/03/2014 par Ciber
    Ukraine : le retour au réel

    La nullité crasse des politiques français. Les idiots inutiles de l’Europe.

    Quand j’entends comme cela m’est arrivé hier, Francois Hollande, j’ai envie d’avoir une conversation avec mes chats. De fait, mes chats me semblent tellement plus intelligents que Hollande.

    Hollande dégage avec ton équipe

     

    • #751597
      le 08/03/2014 par Clair
      Ukraine : le retour au réel

      Tes chats sont plus intelligents que Hollande sans aucun problème...


    • #751629
      le 08/03/2014 par L
      Ukraine : le retour au réel

      Détrompes toi, Clair...
      Hollande est un des présidents des plus intelligents, et des plus brillants qu’on ait eu. Un pion dans l’échiquier, mais un "bon" pion du système. Il sait très bien ce qu’il fait, et il l’assume pleinement : destruction de la Famille, destruction de l’Education Nationale, destruction de l’Armée, mariage pour "Tous", théorie du genre, etc... Tout ça pour détruire la Nation.
      Il n’y a qu’à voir ses déplacements, quand un citoyen arrive à l’interpeller sur la situation de la France... Il faut bien observer son regard, qui semble dire "je n’en ai rien à faire de tes problèmes, dégages..." Mais contrairement à Sarkozy il a d’avantage de sang froid.
      (cf : "casses toi, pauvre con")
      Il fait un sans faute absolument parfait.
      Un président d’une république ploutocrate est forcément un ennemi de la Nation, il ne faut pas s’étonner de son rôle néfaste.


    • #751665
      le 09/03/2014 par joe
      Ukraine : le retour au réel

      Bien sûr qu’il est intelligent. Mais au service du mal.
      Bon article.


    • #751847
      le 09/03/2014 par Louis Delga
      Ukraine : le retour au réel

      Détrompez-vous. Hollande n’est pas intelligent. Il fait ce qu’on lui dit de faire. C’est tout.


    • #751890
      le 09/03/2014 par Damoines
      Ukraine : le retour au réel

      L..... Hollande est aussi intelligent qu’un toutou aux ordres de son maitre ! Un chien qui obéit parce qu’il sait très bien que la récompense suivra !


    • #751903
      le 09/03/2014 par slougui
      Ukraine : le retour au réel

      Hollande n’est pas un chat mais un caniche du système.. pas plus intelligent mais plus obéissant.


    • #752438
      le 09/03/2014 par L
      Ukraine : le retour au réel

      Qui s’engage dans un combat en sous-estimant son ennemi, est voué à l’échec...


  • #751572
    le 08/03/2014 par Raskol
    Ukraine : le retour au réel

    Plus de la moitié des 400 000 Juifs d’Ukraine (1% de la population, comme "chez nous") vit à Kiev . Merci à E&R d’avoir donné des noms et des précisions qui démontrent que le coup d’Etat est celui d’oligarques sionistes, à commencer par Ioulia Timochenko, née Abramovitch... Ce qui est inquiétant c’est que cette maffia juive va peut-etre envoyer des dizaines de milliers d’assassins pour terroriser, massacrer et "épurer" en Ukraine russophone . Les merdes sionistes sont sur le point de toucher le jackpot, et ils sont prets à commettre toutes les atrocités pour que ça tombe .


  • #751583
    le 08/03/2014 par Simon
    Ukraine : le retour au réel

    Il est possible que les oligarques sionistes fassent perpétrer des massacres de russophones, pour provoquer Poutine qui franchira le Rubicon et enverra l’armée russe envahir l’Ukraine, comme les juifs et leurs hommes de main ont assassiné des milliers d’Allemands en Aout 1939 pour forcer Hitler à tomber dans le piège en attaquant la Pologne . On est dans le meme scénario qui a déclenché la 2WW . Nous, que pourrons nous faire pour nous y opposer ? Rien .


  • #751603
    le 08/03/2014 par Pierre
    Ukraine : le retour au réel

    Le 7 mars les gens de Pravy Sektor auraient exigé que le gouvernement de Kiev leur ouvre les arsenaux ; ce serait ouvrir la boite de Pandore et déclencher la guerre civile .


  • #751607
    le 08/03/2014 par Farang
    Ukraine : le retour au réel

    François Hollande, la photo de la honte :
    http://i.huffpost.com/gen/1664791/t...

    Hollande serrant la main de Vitaly Klitschko, l’ancien boxeur ukrainien devenu politicien, devant un autre ukrainien et BHL, qui se croit à l’Elysée avec Sarkozy et deux Libyens pendant l’affaire libyenne.

    Sarkozy était un traître, Hollande est un traître et un nul.

     

  • #751625
    le 08/03/2014 par The Slender-Man / Solidarité à Norbert Jacquet
    Ukraine : le retour au réel

    10 sur 10 à cet article et à son auteur.

    Tout est dit, absolument tout.
    L’Affaire Ukrainienne - qui continue toujours - aura eue le mérite de faire tomber les masques et de montrer le vrai visage de tous les pays intervenants dans cette histoire : Certaines nations sont à l’agonie, d’autres continuent à se faire berner à la moindre idéologie " vendeuse de rêves " ( alors que derrière elle n’apporte que la ruine, le chaos et la misère ), et une nation nous a montré que en ce moment jamais elle n’avait été aussi puissante et clairvoyante de toute son histoire.

    Comme le dit si bien l’auteur de l’article : Affaire à suivre, la partie est loin d’être terminé en Ukraine...

    The Slender-Man / Harry Callahan

    Un Avion n’est Pas Rentré...
    Malaysia Airlines 370 au-dessus du Golfe de Thaïlande, puissiez-vous goûter au Repos Éternel.


  • #751806
    le 09/03/2014 par seb
    Ukraine : le retour au réel

    Les evenements se deroulent exactement comme je les avais imaginés au tout debut du conflit. Fort à parier que c’est le plan prévu qui est en train de se dérouler. La suite, j’en ai bien peur est un conflit armé Je doute que ce soit la Russie la cible Tout ceci me fait penser à un tour de magie où l’attention de l’adversaire est détourné pour preparer le terrain ailleurs. Il faut trouver un pays riche en matieres premieres et ami de la Russie.


  • #751840
    le 09/03/2014 par samuel
    Ukraine : le retour au réel

    Les milices ont en outre récupéré les listes de leurs opposants. La sécurité de ces personnes et de leur famille est précaire. Les milices peuvent investir les habitations, menacer, battre ou enlever impunément qui ils veulent.



    Oui avec les divers moyens modernes ( Nsa et autres) nos élites disposent de plus de fichiers afin de pouvoir un jour et si nécessaire mieux faire le tri physique dans leur monde, comme autrefois avec la gestapo ou les antifas davantage protégés aujourd’hui, mais ils en porteront malheureusement la première responsabilité.



    Les chaines de télés russes ont été retirées des bouquets satellites. L’accès au portail Internet russe « yandex.ru » est impossible et est automatiquement renvoyé sur « yandex.ua », qui distribue sans discontinuer de la propagande antirusse « à la française ».



    Un peu comme la francophonie au graduel, acculturation graduelle des peuples au nom d’une même entité d’intérêts marchands sur la terre entière, le meilleur des mondes quoi.



    Les Russes prennent en compte également que la parole internationale des dirigeants américains n’a absolument aucune valeur. Le déclin de leur puissance s’accompagne d’une anarchie généralisée dans les relations internationales.



    C’est malheureux car l’Amérique ce n’est pas que la 1ère cranerie d’Obama. De plus Il n’y a qu’à voir les derniers sondages sur l’UE, il est évident qu’à partir d’un certain degré dans le mensonge et la mauvaise foi, les premiers responsables de la maison blanche ne peuvent qu’en perdre davantage la face et la raison, les Russes ont en effet plus d’interlocuteurs.



    Il est regrettable que ce soit désormais l’Allemagne qui tienne le rôle du partenaire modéré, alors qu’elle est complice de ce véritable coup d’État.



    Tout-à-fait l’Allemagne a aussi sa part de responsabilité, mais c’est pas étonnant car déjà lors de la grande guerre elle avait un peu financé la révolution des bolchéviques contre le tsar.



    Il faut espérer que la diplomatie française se ressaisisse rapidement.



    Pour cela, il faudrait déjà que la plupart des médias plus guère indépendants ne donnent pas toujours raison à des gens comme bhl, non seulement ils se méprennent bien tous avec les banquiers US, mais ils en font davantage porter le poids de leurs erreurs sur la collectivité.


  • #751857
    le 09/03/2014 par GrosBill
    Ukraine : le retour au réel

    FH le président de la raie publique. Elle n’est pas nouvelle celle-là, mais particulièrement d’actualité. Et pour ceux qui ne comprennent pas, consultez un bon dictionnaire d’argot parisien...


  • #751864
    le 09/03/2014 par Matthieu01
    Ukraine : le retour au réel

    Igor Kolomoiski :
    - usurier (Privat Bank)
    - matérialiste forcené et agent d’influence (oligarque)
    - lobbyiste (président du Congrès juif ukrainien)
    - communautariste/tribaliste (financier d’organisations juives, donc fondées sur la race)
    - fauteur de guerre (puisque copieusement trempé dans ce coup d’état sanglant)

    Sans doute une des pires caricatures antisémites vues ces derniers temps...et ça ce n’est pas juste un peu d’encre sur du papier, c’est un homme réel et il y a des gens sur le carreau. Il passera par la XVIIème chambre celui-là ?


  • #751884
    le 09/03/2014 par don
    Ukraine : le retour au réel

    Il faudrait cesser de voir le Monde au travers de la confrontation pure et simple, sortir de la ’logique’ des USA et entrer dans celle d’une nation indépendante qui a de bonnes relations avec ses voisins immédiats ou lointains. Pourquoi l’Ukraine devrait-elle servir de champ de bataille à qui que ce soit ? pourquoi l’Ukraine n’entretiendrait-elle pas des relations satisfaisantes avec la Russie ET les Nations Européennes (les vraies). Pourquoi est-ce que le fait d’avoir un allié devrait également fabriquer un ennemi ? L’attitude des USA n’est pas admissible , qui vous transforme de fait en vassal et qui vous fabrique des ennemis. Le Monde n’est pas le Far-West. Les habitants de la Planète ne sont pas des Amérindiens a éradiquer. Puisqu’il est si systématiquement question de ’liberté’ et de ’démocratie’ sur le fond de leur discours de propagande, que les USA commencent par les faire régner chez eux et cessent de donner des leçons au reste de l’Univers à ce propos et à tant d’autres. Un pays qui ne cesse de bâtir des établissements d’internements, qui transforme sa population en internés de fait ou potentiels, qui s’inscrit dans la coercition ultraviolente via un appareil législatif et policier inscrits dans l’exaspération de la population, son espionnage, n’a de leçon de ’liberté’ a donner à personne.

     

    • #752564
      le 10/03/2014 par goy pride
      Ukraine : le retour au réel

      C’est n’est pas à l’Ukraine qu’il faut poser la question mais plutôt aux oligarques. Ces derniers tout comme leurs homologues Occidentaux ne supportent pas le contrôle d’un Etat. Pour le rappel toute révolution est un mouvement de libération de la classe marchande du joug de l’autorité supérieure qui a pour fonction traditionnelle de protéger la société de la rapacité mortifère et sans limite des marchands. Quant aux petits Ukrainiens ayant participé à ce coup d’Etat ce ne sont que des golems sur lesquels s’appuient les forces corruptrices. Dans un pays donné, même le plus prospère il sera toujours possible de trouver des marginaux, insatisfaits...à embrigader en leur promettant monts et merveilles et quelques petits billets pour semer le chaos.


  • #751925
    le 09/03/2014 par bilderberg
    Ukraine : le retour au réel

    Si seulement BHL pouvait aller en Crimer pour défier Poutine.

    Je paye son billet d’avion en première classe.


  • #751984
    le 09/03/2014 par walid
    Ukraine : le retour au réel

    Je mettrai bien un cadena à son fauteuil roulant pour ne pas que cette candidate se presente au election


  • #752013
    le 09/03/2014 par Dekyus
    Ukraine : le retour au réel

    Ne soyez pas trop naïf envers les Russes eux aussi ils jouent aussi leur carte dans le NWO, chacun défend son steak....


  • #752203
    le 09/03/2014 par Jaffar le sournois
    Ukraine : le retour au réel

    Le moteur de l’idéologie Occidentale et de sa dynamique civilisationnelle, c’est le mondialisme, la globalisation ; autrement dit : la domination mondiale. Et comme cette idée est assez antipathique, on la masque sous le discours plus vague et généreux d’unification planétaire, de transformation du monde en un tout intégré. C’est le vieux masque idéologique soviétique ; celui de l’amitié entre les peuples, "amitié" destinée à couvrir l’expansionnisme.
    En réalité, l’Occident procède actuellement à un changement de structure à l’échelle planétaire. D’un côté, la société occidentale domine le monde de la tête et des épaules et de l’autre, elle s’organise elle-même verticalement, avec le pouvoir supranational au sommet de la pyramide.

    Victor Loupan (journaliste) : Un gouvernement mondial ?

    Alexandre Zinoviev (logicien et sociologue ex-soviétique) : Si vous voulez.

    V. L. : Croire cela n’est-ce-pas être un peu victime du fantasme du complot ?

    A. Z. : Quel complot ? Il n’y a aucun complot. Le gouvernement mondial est dirigé par les gouverneurs des structures supranationales commerciales, financières et politiques connues de tous. Selon mes calculs, une cinquantaine de millions de personnes fait déjà partie de cette suprasociété qui dirige le monde. Les États-Unis en sont la métropole ; les pays d’Europe occidentale et certains anciens "dragons" asiatiques, la base. Les autres sont dominés suivant une dure gradation économico-financière. Ça, c’est la réalité. La propagande, elle, prétend qu’un gouvernement mondial contrôlé par un parlement mondial serait souhaitable, car le monde est une vaste fraternité. Ce ne sont là que des balivernes destinées aux populations.

    Entretien complet (cinq pages) sur le lien : "Quand Alexandre Zinoviev dénonçait la tyrannie mondialiste et le totalitarisme démocratique" - juin 1999


  • #752333
    le 09/03/2014 par voronine
    Ukraine : le retour au réel

    Fausse blonde...avec une fausse nate... Le "premier ministre" fantoche ARSENY IATSENIOUK, aurait autorisé le transfert vers les USA , afin de les mettre en sécurité ,de quarante caisses d’or . Le transfert se serait fait à partir de l’aéroport de BORISPOL, ( KIEV ), à bord d’un avion "non identifié" qui a décollé dès le chargement effectué .

     

    • #752808
      le 10/03/2014 par Tarzan
      Ukraine : le retour au réel

      40 caisses d’or transférées vers les USA ou Tel Aviv ? Iatseniouk ancien banquier déjà condamné pour détournement de fonds... Et sioniste bien entendu...


  • #752379
    le 09/03/2014 par Auguste
    Ukraine : le retour au réel

    Aujourd’hui 9 mars l’escroc Khodorkovski a eu le culot d’affirmer place Maidan que Poutine a donné le feu vert à Ianoukovitch pour tirer sur la foule ! Il était "au bord des LARMES" comme Timochenko la PLEURNICHEUSE qui a sans doute donné l’ordre aux agents sionistes de tirer sur la foule et les policiers . Ca fait irrésistiblement penser à ce qu’écrivait LF Céline : " Pleurer fait fondre ! Pleurer c’est le triomphe des Juifs ! Réussit admirablement, le monde à nous par les larmes ! Vingt millions de martyrs très bien entrainés c’est une force ! "


  • #752514
    le 09/03/2014 par Simon
    Ukraine : le retour au réel

    Les Juifs ne sont meme pas des racistes : le raciste ne dénie pas sa qualite d’homme à celui qui n’est pas de sa race, alors que pour le Juif celui qui ne l’est pas n’est qu’un animal utile ou nuisible, et que l’on peut faire disparaitre sans façon .


  • #752831
    le 10/03/2014 par neribu
    Ukraine : le retour au réel

    J’ai la nette impression que cette bande de vandales n’ont pas tout dit aux ukrainiens de base qui veulent entrer de le foutoir européen et ce que cela va leur coûter...

    J’ai vu, il y a peu, dans un des dérouleur de chaînes infos que le FMI félicitait le nouveau gouvernement ukrainien pour la remise à plat du budget... lorsque l’on sait que le nouveau président "illégitime" est un ancien de Soros, il y a fort à parier que ces pauvres ukrainiens vont avoir un réveil très, très douloureux...

    Le programme des libéraux-oligarques est précis :

    - réduction des pensions de retraite de 50%, pour ceux qui continuent de travailler, sachant que la retraite moyenne est 150$ en Ukraine ;

    - augmentation de l’impôt agricole, donc augmentation des prix dans ce secteur ;

    - augmentation des tarifs du gaz et du chauffage urbain ;

    - paiement des frais de séjours et de nourriture par les malades dans les hôpitaux publics ;

    - fin de la prime de 20% versée aux personnels des équipes de SAMU ;

    - augmentation du temps de travail des enseignants ;

    - augmentation des tarifs des cantines scolaires de 50 % ;

    - fin de la gratuité des établissements sportifs d’enseignement ;

    - baisse du financement des théâtres publics ;

    - instauration d’une contribution de 20% sur les tickets de cinéma, au profit du ministère de la culture.

    http://lemonderusse.canalblog.com/a...

    On pourrait aussi parler des problèmes que vont rencontrer les agriculteurs et futurs chômeurs grâce à Bruxelles.


Afficher les commentaires suivants