Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un Britannique explique comment il fabriquait de fausses vidéos djihadistes en Irak entre 2006 et 2008

Dans un entretien pour The Bureau of Investigative Journalism, Martin Wells, ex-employé de la firme britannique de relations publiques Bell Pottinger, explique que l’une de ses missions à Bagdad entre 2006 et 2008 fut de monter des vidéos à partir de contenu djihadiste afin que les Marines de Camp Victory puissent les distribuer dans les villages irakiens. Objectif officiel de l’armée : repérer les islamistes...

 

Quels intérêts objectifs sert le « terrorisme islamiste » ?
Des réponses chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Merde, c’est vraiment dingue ça ! Qu’en pense Rudy IIIReichsdat et tous les potos de la Kommandantur ? Ils regardent ailleurs ? Ils ont piscine ?

     

    Répondre à ce message

  • #1792384
    Le 30 août à 11:52 par du Nil à l’Antarctique
    Un Britannique explique comment il fabriquait de fausses vidéos djihadistes (...)

    Et ce n’est qu’un pion qui n’a vu qu’une petite partie des coulisses... America Akbar !

     

    Répondre à ce message

  • #1792408

    Ah bon il faut que Real Player se connecte à internet pour regarder un CD ? Et une géolocalisation grâce à une bande blanche dans une vidéo... ? Je ne vois pas en quoi ça permet la géolocalisation. Google analytics peut tracker notre ip si on va sur un site internet, mais pas grâce à un écran blanc au début d’une vidéo. Enfin pas à ma connaissance...

     

    Répondre à ce message

    • N’importe quelle version de Windows est un outil de géolocalisation. Le code source étant fermé, Micro$oft a toute la lalitude pour laisser des porte dérobées à l’attention de la NSA.

      On ne devient pas l’américain le plus riche du monde en ne collaborant pas avec l’état profond et l’armée US.

      Vive Linux et VLC.

       
  • Ben... Je ne vois pas trop quel est le problème en l’occurrence.

    Je trouve même ça assez brillant de la part des services de renseignement US... Ils créent des vidéos de propagande "marquées" pour pouvoir géolocaliser ceux qui les regardent et les diffusent.

    Si le but est d’identifier des personnes membres de groupuscules djihadistes dans le but d’ensuite les neutraliser, c’est même très bien vu...

    Mais évidemment, si le but est d’identifier les "useful idiots" que l’on va ensuite pouvoir instrumentaliser, là c’est déjà plus discutable...

     

    Répondre à ce message

    • Je crois que les services ont opté pour la 2 ème option, mais je suis pas sûr...

       
    • Il y a un léger hiatus entre votre introduction et l’hypothèse évoquée dans votre conclusion. Ne reste plus qu’à raccorder le fil rouge sur le bouton rouge :-)

       
    • Je suis d’accord, c’est à priori une technique de traçage qui viserait à localiser les éventuels clients de ce genre de divertissement... Ça semble logique.

      Je suis loin d’être americanophile, mais de là à penser que l’objectif est le recrutement plutôt que la surveillance/neutralisation, ça me semble un peu tirer par les cheveux...

      Mais admettons ! Comme dirait l’Ôtre là ! Dans ce cas la première hypothèse représente une couverture à toutes épreuves !

       
    • " Je suis loin d’être americanophile, mais de là à penser que l’objectif est le recrutement plutôt que la surveillance/neutralisation, ça me semble un peu tirer par les cheveux... "
      Ben non tout de même, n’allons pas voir le mal partout ! Ils sont gentils après tout, et humble avec ça ! Car voyez comme ils veulent notre bien, le tout dans la plus grande discrétion et l’opacité la plus totale. Cela atteste d’une humilité inouïe et force vraiment le respect, voire même l’admiration :-)

       
    • " Je suis loin d’être americanophile, mais de là à penser que l’objectif est le recrutement plutôt que la surveillance/neutralisation, ça me semble un peu tirer par les cheveux... "
      Ben non tout de même, n’allons pas voir le mal partout ! Ils sont gentils après tout, et humble avec ça ! Car voyez comme ils veulent notre bien, le tout dans la plus grande discrétion et l’opacité la plus totale. Cela atteste d’une humilité inouïe et force vraiment le respect, voire même l’admiration :-)

       
  • Eh oui ... que voulez vous ... semer une merde intégrale n’est pas aussi facile que ça , c’est un sacré boulot, et ça coûte la peau des fesses ...

    Ceci me rappelle une histoire en ex-Yougoslavie , où , pendant un bon bout de temps , les médias n’avaient rien à se mettre sous la dent , pas de combats acharnés , pas de petit massacre croustillant etc ... alors ils ont allumé des tas de pneus à droite et à gauche , ajouté des tirs de kalash " stereo " , quelques hurlements de vierges épleurées , et ... en voiture Simone ... live à l’heure du diner pour la masse des blaireaux de base !!!

     

    Répondre à ce message

  • Un ami irakien m’avait raconté cette histoire de CDs pendant l’invasion de 2003 et que l’armée américaine l’utilisait pour traquer et bombarder la résistance irakienne de l’époque.
    ce britannique viens d’avouer que la résistance irakienne était ciblé même en dehors d’Irak.

     

    Répondre à ce message