Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Horreur antilibérale en Tchétchénie : le "régime" incite les parents divorcés à se réconcilier !

Selon les autorités, les enfants de parents divorcés présentent le risque de tomber dans le terrorisme, surtout s’ils sont élevés par leur mère.

Les autorités tchétchènes poussent désormais les couples divorcés à se remettre ensemble « pour le bien de leurs enfants » et la lutte contre le terrorisme. Selon le New York Times, une commission gouvernementale, le « Conseil pour l’harmonisation des mariages et des relations familiales », se targue d’avoir réuni cet été près de 948 couples, alors que certains étaient séparés depuis plusieurs années.

Pour parvenir à cet objectif, l’organisme peut demander à la police de rendre visite aux couples divorcés. Cet été, de nombreux reportages télévisés se sont fait l’écho complaisant de cette nouvelle politique familiale.

 

Emprise du régime sur la vie privée

On y voit des couples séparés vivant sous le même toit qui s’évitent mais passent du temps avec leurs enfants. « Cette réunion joyeuse est possible grâce au programme de notre leader (...) Malgré l’antagonisme mutuel, des centaines de couples ont répondu à l’appel », lance un reporter, selon le New York Times. « Ils regardent leur programme préféré ensemble et mangent à la même table, raconte un journaliste de Grozny TV, selon Slate. Le nombre de ces réconciliations grandit chaque jour. »

Lire la suite de l’article sur lexpress.fr

À lire absolument, chez Kontre Kulture :

Sur l’évolution des sociétés modernes, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Il a au moins le mérite d’essayer la Réconciliation comme E et R après tout. Bravo pour l’initiative.

     

    Répondre à ce message

  • Quelle horreur, inciter les parents à faire la paix entre eux ! Clairement un parfum des années 30 nauséabond !

     

    Répondre à ce message

  • "Selon les autorités, les enfants de parents divorcés présentent le risque de tomber dans le terrorisme, surtout s’ils sont élevés par leur mère."
    Ca ne ressemble vraiment pas à une bonne raison de réconcilier les parents ! C’est d’un ridicule absolu.
    Ils feraient mieux de mettre en avant le bien être d’ l’enfant que cette lutte factice contre le terrorisme qui justifie tout et n’importe quoi y compris chez nous.

     

    Répondre à ce message

    • C’est vrai que c’est tiré par les cheveux mais, à bien y réfléchir, c’est pas complétement faux.

      Un enfant, de surcroît garçon, qui vit sans son père aura plus de chance d’être déstructuré et d’être récupéré par des intégristes qui lui substitueront en quelques sorte un environnement familiale par un communautarisme fanatique...

      Je pense que cet homme n’est pas bête, j’ai l’impression qu’il a pigé le truc, qu’il a compris ce qu’était le féminisme, qui est derrière et l’objectif de cet outil talmudique...

      Comme on l’a cherché pour ses positions contre la promotion de l’homosexualité, pour faire de la provocation il a proposé cette initiative : "Vous encouragez l’homosexualité et le divorce, moi je veux encourager la cellule familialle"...Il n’est pas dupe, il sait qu’en cas de séparation, il y a peu de chance pour une réconciliation*.

      Je pense qu’il veut glisser une quenelle épaulée à Soros, aux féministes et à l’occident sous occupation sioniste.

       
    • Apparemment vous avez oublié que ca se passe en Tchétchénie, ou bien, vous n’êtes pas au courant que le terrorisme n’y est pas un problème factice. deux guerres civiles, quand même.

       
  • Voilà venir le temps des heures les plus sombres qui incite les parents séparés à plus de responsabilité, plus d’Amour (quel mot affreux ) et cela à seule fin d’élever leurs enfants dans de meilleures conditions et ainsi les protéger contre les imperialo -sionistes qui programment les générations futurs en vue de les utiliser comme ils le font :en Irak en Syrie en Afghanistan en Libye au Mali mais aussi en Europe en Asie et partout où leurs intérêts nécessitent un chaos permanent entretenu par leurs services criminels et des armées de drogués qu’ils soient barbus où non !!!

     

    Répondre à ce message

  • Dans des sociétés ou l’individualisme et l’assistanat sont roi, c’est sur que ça fait rire. Pourquoi viser les étoiles quand on peut se contenter des prochaines vacances ou de la prochaine soirée entre esclaves. Bien joué ramzan.

     

    Répondre à ce message

  • Les victimes des divorces, pour les 3/4 demandés par les femmes sont : 1) les pères qui ne verront pas grandir leurs enfants (ils n’ont la garde qu’une fois sur dix) ; 2) les enfants, auxquels la mère infantile ne cessera de seriner que les hommes sont des cons et des salauds .

     

    Répondre à ce message

  • Comme apparemment personne ne l’a encore fait remarquer, je souligne en passant que l’on pourrait remplacer "terroriste" par "antifa" dans le raisonnement, il tiendrait également debout. Et je le dis en ayant un regard psychanalytique sur la question.

     

    Répondre à ce message

  • Dans le pire des cas, c’est pas plus bete que Macaron qui declare qu’il y a un lien entre terrorisme et rechauffement climatique nous incitant dans se sens a la culpabilite de consommer !

     

    Répondre à ce message

  • Bonsoir, je suis une femme ordinaire et je ne prétend pas faire la morale à qui ce soit mais je m’interroge sur toutes ces séparations (un couple durable est maintenant une exception) et ces enfants qui grandissent seuls avec leur mère car je connais concrètement deux exemples calamiteux : l’un dont j’ai été témoin en 2009 avec un ado qui vivait avec sa mère qui tenait un bistrot, il a semé la panique dans le petit village où il habitait et qui n’était absolument pas habitué à la délinquance avec, entre autres, une tentative de mettre le feu à des granges. La maman avait conscience de cela mais n’arrivait pas, seule, à y faire face.

    Le deuxième exemple, est celui d’un mère seule avec son fils de 12 ans qui, bien que très jeune encore, est incapable de respect pour qui que soit et là, la mère, débordée elle aussi, est gâteuse de son fils, lui donne toujours raison ce qui ne fait qu’aggraver le problème. Un père est indispensable, un vrai père, car si les gamins grandissent avec un père passif, c’est comme si il y en avait pas...

    Je pense que les torts sont partagés, les géniteurs inconscients existent dans les deux sexes bien que je rejoins certain sur le fait que la justice persécutent souvent les pères à tort ce qui en tant que femme me fait honte. Et s’il existe des couples qui se déchirent réellement, je pense que bon nombre de séparations se font sur des pécadilles bien que je pense aussi que la précarisation de la vie professionnelle et les problèmes qui vont avec (argent, logement) n’arrangent pas les choses. Et si l’intelligente initiative des autorités tchétchènes suscitent l’hostilité, c’est bien que nous vivons dans un système qui se satisfait et utilise l’instabilité des familles.

     

    Répondre à ce message

  • @Eric

    Personne ne réduit tous les divorces à des divorces justifiés :
    En revanche, Talion réduit tous les divorces à des divorces injustifiés ("bien fait pour eux, ils n’avaient qu’à réfléchir). Cette posture est assez simpliste en effet.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents