Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Horreur antilibérale en Tchétchénie : le "régime" incite les parents divorcés à se réconcilier !

Selon les autorités, les enfants de parents divorcés présentent le risque de tomber dans le terrorisme, surtout s’ils sont élevés par leur mère.

Les autorités tchétchènes poussent désormais les couples divorcés à se remettre ensemble « pour le bien de leurs enfants » et la lutte contre le terrorisme. Selon le New York Times, une commission gouvernementale, le « Conseil pour l’harmonisation des mariages et des relations familiales », se targue d’avoir réuni cet été près de 948 couples, alors que certains étaient séparés depuis plusieurs années.

Pour parvenir à cet objectif, l’organisme peut demander à la police de rendre visite aux couples divorcés. Cet été, de nombreux reportages télévisés se sont fait l’écho complaisant de cette nouvelle politique familiale.

 

Emprise du régime sur la vie privée

On y voit des couples séparés vivant sous le même toit qui s’évitent mais passent du temps avec leurs enfants. « Cette réunion joyeuse est possible grâce au programme de notre leader (...) Malgré l’antagonisme mutuel, des centaines de couples ont répondu à l’appel », lance un reporter, selon le New York Times. « Ils regardent leur programme préféré ensemble et mangent à la même table, raconte un journaliste de Grozny TV, selon Slate. Le nombre de ces réconciliations grandit chaque jour. »

Lire la suite de l’article sur lexpress.fr

À lire absolument, chez Kontre Kulture :

Sur l’évolution des sociétés modernes, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cela me parait une excellente initiative, mais la logique voudrait que cela se fusse fait naturellement... On peut divorcer, ce sont des choses qui arrivent, mais l’education des enfants ne doit jamais en souffrir et pour cela il faut que le couple divorcé partage l’education des enfants avec des rdv commun reguliers comme cela se faisait obligatoirement en France jusque dans les années 80...

     

    • On voit que tu n’as pas vécu l’enfer de certaines personnes prisonnières de leur partenaire... mais bon, on s’en fou n’est-ce pas ?


    • "On voit que tu n’as pas vécu l’enfer de certaines personnes prisonnières de leur partenaire..."

      Dans la vie, quand on fait des mauvais choix et des conneries, on assume...

      Ce n’est pas aux marmots de payer la facture à la place du parent qui se rend compte un peu tard qu’il s’est planté de partenaire.

      Si on n’est pas sûr, il vaut mieux ne pas se marier et attendre... Et si on ne veut pas attendre, qu’il y a un polichinelle dans le tiroir et qu’on s’aperçoit qu’on a commis une énorme bourde, et bien on ne vient pas pleurer derrière.

      A un moment il faut arrêter de se comporter comme des gamins immatures et il faut commencer à s’assumer.


    • @Lowik Le problème c’est que, en France notamment, 50% des mariages finissent en divorce, donc NON, ce ne sont pas des mariages qui se terminent parce que les gens vivent "l’enfer" (femmes battues, etc). C’est simplement un relâchement de la structure familiale organisé de A à Z par le pouvoir. (Simone Veil disait bien que les lois sociétales avaient pour but de changer la société, et non pas de s’y adapter) Ce n’est pas parce qu’il y a des "exceptions" qu’il faut tordre le cou à la réalité.


    • @ Talion

      Quel raisonnement binaire et simpliste. Dans la vie, les choses sont un peu plus nuancées et compliquées que cela. Des divorces sont parfois parfaitement justifiés - aléas de la vie -, mauvais choix ou non, et c’est une bonne chose.


    • @ Lowik

      Tout d’abord, je peux attester d’expérience que ceux sont plutôt les femmes qui font vivre l’enfer. Des violences morales et mêmes physiques.

      Elles ont ces hordes de féministes lesbiennes frustrées bien implantées dans la magistrature qui leur donnent cartes blanches...

      J’ai été accusé par mon ex femme dans une procédure pénale, d’intégrisme religieux, de pédophilie et de violences conjugales en France alors que dans son pays natal, elle m’accuse devant une juridiction islamiste d’être un apostat laïc, un hérétique qui blasphème envers la religion musulmane et d’avoir déchiré le coran.

      Et ceci bien qu’elle avait enlevé et séquestré mon fils de 4 ans dans un pays étranger, qu’elle ait complètement vidé mes comptes et qu’elle avait volé mes papiers d’identité.

      J’ai été innocenté 4 ans plus tard mais que croyez vous que ces juges féministes ont fait ? Rien, bien au contraire, j’ai été expulsé de ma maison que j’ai été seul à payer, et ceci, pour que quelque mois plus tard ils donnent à mon ex épouse le droit d’enlever légalement mon fils pour partir vivre à près de 14h de route de mon domicile parisien !!!

      J’avais fait 24 heures de garde à vue.

      L’enquête social, l’ordre des médecins, les voisin amis etc ont tous témoigné en ma faveur et rien....

      Je mets au défit quiconque qui pourrait trouver un élément contre moi qui pourrait justifier de telles décisions de justices !!! Toutes ces décisions ont été basées sur des "ALLEGATIONS" !!!!

      Des études ont démontré que 65% des accusations de violences conjugales faites par les femmes étaient fausses et que les violences contre les hommes existaient bien sauf que les hommes n’en parlent pas trop.

      Si les mondialo-sionistes utilisent l’émotivité des femmes pour détruire et isoler les familles goyim c’est parce qu’elles sont plus manipulables. D’ailleurs, les divorces sont pour la majorité demandées par les femmes que le système et la propagande encouragent à faire.

      Alors, je ne vais pleurer si pour une fois un chef d’état, pas bête, lutte contre la promotion de l’homosexualité et encourage la cellule familiale et ceci bien que je pense que cela ne sert à rien de réconcilier un couple qui a rompu.


    • Oh mon dieu nairod sacré histoire...
      De toute façon une femme une fois que tu sors de son cercle et qu’elle a trouvée une autre personne. L’empathie qu’elle a pour toi dégage très rapidement ça fais même peur.
      Anecdote moins grave je suis sorti avec une ex qui m’a cocu savant que j’allais le savoir me connaissant grande gueule pour éviter sa mort social par nos amis a raconté que je la violais sauf qu’elle est passée pour une conne et une réput de salope au final quand je me suis remit en couple 2 Mois après et que la personne avec qui elle sortait était un taulard junkie j’ai eu la surprise d’avoir ma voiture incendié et des menaces de morts. En discutant gentiment avec il m’a raconté qu’elle lui avait dit que je la harcelait (sans lui montré la moindre preuve) que je la battait... Au final je porte plainte et elle est en HLM mère célibataire . On fais des conneries je suis contre cette loi plusieurs facteurs détruisent la famille mais oui tu mets ta rancœur de coté aussi pour tes enfants.
      Les femmes peut être 100 Fois plus destructrices qu’un homme


    • "Quel raisonnement binaire et simpliste. Dans la vie, les choses sont un peu plus nuancées et compliquées que cela. Des divorces sont parfois parfaitement justifiés"

      J’ai l’impression que certains de nos jours prennent beaucoup trop à la légère les vœux qu’ils prononcent devant un prêtre... Ils devraient en relire le texte et sérieusement méditer dessus au lieu de pleurnicher.

      Quand on n’est pas certain de son coup, on ne se marie pas... Par contre si on décide de se marier, on assume au lieu de venir jouer les Calimero.


    • Salutations à toi, Lowick. Quant aux commentateurs qui donnent des conseils... il vous manque juste et de l’imagination et de l’expérience. Quand on est pas en enfer, on ne brûle pas. Et tant qu’on ne l’a pas traversé, on se croit fort.


    • "Quand on est pas en enfer, on ne brûle pas."

      Déclaration à laquelle on pourrait répondre que personne n’arrive en enfer par accident ni sans l’avoir mérité.


    • @Mojo Risin
      Merci à toi, effectivement ça manque d’ouverture d’esprit et de nuance. Le dialogue est impossible. Je me dis parfois que, heureux sont les simples d’esprits !


    • Pour ma part je vois moins de simplisme dans les interventions de @Talion que certains le prétendent. En effet, il est au contraire simpliste de ramener les divorces aux seuls divorces justifiés, qui existent bien évidemment, mais les réduire à cela est aussi particulièrement simpliste. On peut aussi convenir qu’il y a beaucoup plus de divorces qui ont lieu de la même façon que les mariages ont été contractés, à savoir de manière très légère. Chacun a pléthore d’exemples autour de lui.


  • Mon dieu quelle horreur ! Je crois que nous avons touché la le sumum de l’abomination !

     

    • Quoi ? Plus de frais d’avocats, de séances de thérapeutes, plus d’éducateurs spécialisés, d’assistantes spaciales qui ne pensent qu’à placer vos enfants, plus de magistrats doctrinaires gauchistes féministes, plus de parents détruits, ni d’enfants bousillés !
      En effet c’est l’horreur absolue ! Carrément insupportable ! Une honte !


  • J’adore votre titre ! :-) C’est sûr qu’une famillle éclatée c’est bien au sens du froid libéralisme. Ça rapporte du blé, comme le mariage pour tous, la GPA et j’en passe. L’élargissement du marché ne peut et ne doit avoir de limites dans cette seule logique.


  • Il a au moins le mérite d’essayer la Réconciliation comme E et R après tout. Bravo pour l’initiative.


  • Quelle horreur, inciter les parents à faire la paix entre eux ! Clairement un parfum des années 30 nauséabond !


  • "Selon les autorités, les enfants de parents divorcés présentent le risque de tomber dans le terrorisme, surtout s’ils sont élevés par leur mère."
    Ca ne ressemble vraiment pas à une bonne raison de réconcilier les parents ! C’est d’un ridicule absolu.
    Ils feraient mieux de mettre en avant le bien être d’ l’enfant que cette lutte factice contre le terrorisme qui justifie tout et n’importe quoi y compris chez nous.

     

    • C’est vrai que c’est tiré par les cheveux mais, à bien y réfléchir, c’est pas complétement faux.

      Un enfant, de surcroît garçon, qui vit sans son père aura plus de chance d’être déstructuré et d’être récupéré par des intégristes qui lui substitueront en quelques sorte un environnement familiale par un communautarisme fanatique...

      Je pense que cet homme n’est pas bête, j’ai l’impression qu’il a pigé le truc, qu’il a compris ce qu’était le féminisme, qui est derrière et l’objectif de cet outil talmudique...

      Comme on l’a cherché pour ses positions contre la promotion de l’homosexualité, pour faire de la provocation il a proposé cette initiative : "Vous encouragez l’homosexualité et le divorce, moi je veux encourager la cellule familialle"...Il n’est pas dupe, il sait qu’en cas de séparation, il y a peu de chance pour une réconciliation*.

      Je pense qu’il veut glisser une quenelle épaulée à Soros, aux féministes et à l’occident sous occupation sioniste.


    • Apparemment vous avez oublié que ca se passe en Tchétchénie, ou bien, vous n’êtes pas au courant que le terrorisme n’y est pas un problème factice. deux guerres civiles, quand même.


  • Voilà venir le temps des heures les plus sombres qui incite les parents séparés à plus de responsabilité, plus d’Amour (quel mot affreux ) et cela à seule fin d’élever leurs enfants dans de meilleures conditions et ainsi les protéger contre les imperialo -sionistes qui programment les générations futurs en vue de les utiliser comme ils le font :en Irak en Syrie en Afghanistan en Libye au Mali mais aussi en Europe en Asie et partout où leurs intérêts nécessitent un chaos permanent entretenu par leurs services criminels et des armées de drogués qu’ils soient barbus où non !!!


  • Dans des sociétés ou l’individualisme et l’assistanat sont roi, c’est sur que ça fait rire. Pourquoi viser les étoiles quand on peut se contenter des prochaines vacances ou de la prochaine soirée entre esclaves. Bien joué ramzan.


  • Les victimes des divorces, pour les 3/4 demandés par les femmes sont : 1) les pères qui ne verront pas grandir leurs enfants (ils n’ont la garde qu’une fois sur dix) ; 2) les enfants, auxquels la mère infantile ne cessera de seriner que les hommes sont des cons et des salauds .


  • Comme apparemment personne ne l’a encore fait remarquer, je souligne en passant que l’on pourrait remplacer "terroriste" par "antifa" dans le raisonnement, il tiendrait également debout. Et je le dis en ayant un regard psychanalytique sur la question.


  • Dans le pire des cas, c’est pas plus bete que Macaron qui declare qu’il y a un lien entre terrorisme et rechauffement climatique nous incitant dans se sens a la culpabilite de consommer !


  • Bonsoir, je suis une femme ordinaire et je ne prétend pas faire la morale à qui ce soit mais je m’interroge sur toutes ces séparations (un couple durable est maintenant une exception) et ces enfants qui grandissent seuls avec leur mère car je connais concrètement deux exemples calamiteux : l’un dont j’ai été témoin en 2009 avec un ado qui vivait avec sa mère qui tenait un bistrot, il a semé la panique dans le petit village où il habitait et qui n’était absolument pas habitué à la délinquance avec, entre autres, une tentative de mettre le feu à des granges. La maman avait conscience de cela mais n’arrivait pas, seule, à y faire face.

    Le deuxième exemple, est celui d’un mère seule avec son fils de 12 ans qui, bien que très jeune encore, est incapable de respect pour qui que soit et là, la mère, débordée elle aussi, est gâteuse de son fils, lui donne toujours raison ce qui ne fait qu’aggraver le problème. Un père est indispensable, un vrai père, car si les gamins grandissent avec un père passif, c’est comme si il y en avait pas...

    Je pense que les torts sont partagés, les géniteurs inconscients existent dans les deux sexes bien que je rejoins certain sur le fait que la justice persécutent souvent les pères à tort ce qui en tant que femme me fait honte. Et s’il existe des couples qui se déchirent réellement, je pense que bon nombre de séparations se font sur des pécadilles bien que je pense aussi que la précarisation de la vie professionnelle et les problèmes qui vont avec (argent, logement) n’arrangent pas les choses. Et si l’intelligente initiative des autorités tchétchènes suscitent l’hostilité, c’est bien que nous vivons dans un système qui se satisfait et utilise l’instabilité des familles.


  • @Eric

    Personne ne réduit tous les divorces à des divorces justifiés :
    En revanche, Talion réduit tous les divorces à des divorces injustifiés ("bien fait pour eux, ils n’avaient qu’à réfléchir). Cette posture est assez simpliste en effet.

     

Commentaires suivants