Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Un Pôle Emploi de "quartier"

Risque d’amalgame dans ce reportage chez les dealers

Pour Pas 2 Quartier, Karim, vidéaste toulousain, est allé à la rencontre de plusieurs dealers en activité dans la banlieue nord de sa ville. Son souhait : comprendre les arcanes d’un secteur trop souvent mal raconté, explique-t-il. Les dealers lui parlent de leur perception du trafic, comme une "entreprise", un tremplin social. Ils évoquent aussi la place de la famille et de la religion. Témoignage.

Plusieurs personnes du secteur ont accepté de répondre à mes questions hors caméra. Ils m’ont raconté les postes bien définis, les salaires, les horaires et même les paniers repas distribués aux petites mains qui tiennent les rues de la cité. L’un d’entre eux, après plusieurs rencontres, a accepté que j’enregistre quelques commentaires sur son "travail" tout en restant anonyme.

 

"Comment on devient dealer ? Il suffit de demander !"

 

Ali (pseudonyme) ne s’est pas étendu sur ses fonctions. Ce que je sais, c’est qu’il a démarré comme "chouf" ["guetter" en arabe, NDLR]. C’est comme ça qu’ils appellent ceux qui guettent et surveillent les déplacements de la police, et préviennent en cas de descente. Mais il a dû être à un moment donné beaucoup plus impliqué parce qu’il gardait de forte sommes d’argent pour le réseau. Les petites mains n’ont pas ce genre de responsabilités, en général. Lui avait la confiance des chefs.

 

"Le traitement médiatique imprègne les jeunes, autant que ’Scarface’ "

 

Les jeunes citent beaucoup les reportages choc qui passent à la télé et qu’ils regardent tous. Ils en parlent comme d’un film qu’ils ont vu au cinéma. L’angle des reportages est souvent le même : on voit des dealers qui vivent bien et gagnent beaucoup d’argent. Le traitement médiatique imprègne les jeunes autant que le film ’Scarface’ avec ses codes : l’ascension sociale et ce qui en découle, à savoir le cash, les belles voitures, les garde-robes, les commerces pignon sur rue, etc. On a l’impression qu’on te livre une notice, un mode d’emploi sur le trafic de drogue. Ces reportages, ça chauffe les esprits comme un bon film ! Les jeunes sont tentés par cette vie-là. Ils veulent s’affirmer, avoir leur chance, montrer qu’ils peuvent assurer, partir de rien et bâtir un empire. Ils veulent être des voyous confirmés comme ceux qu’ils voient dans les reportages, ceux dont on entend parler dans les journaux, dans les médias. À ce niveau, on peut effectivement parler d’effet de mode, qui est aussi généré par les médias.

 

"Y’en a qui tombent dans le deal par fierté, pour éviter d’être dépendants"

 

Lire la suite de l’article sur observers.france24.com

L’économie de la drogue et ses problèmes par E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1271756
    le 18/09/2015 par Français et chrétien d’arrière garde
    Un Pôle Emploi de "quartier"

    Les grandes familles marocaines ou autre qui fournissent la drogue sont-elles tous de la communauté organisée ? Pourquoi aucun journaleux français ne fait de reportage sur la mafia juive ?

     

    • #1271826
      le 18/09/2015 par Stefy
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Effectivement. Une question toute simple. Comment se fait-il que le Maroc puisse continuer a produire des miliers de tonnes de haschich en toute impunite ? Le roi est notre ami non ? Un coup de fil et l’affaire est reglee :)
      Plus serieusement, si quelqu’un maitrise le sujet, j’aimerais bien avoir un eclairage svp.


    • #1271968
      le 18/09/2015 par duc d’artois
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      on ferme les yeux ! par contre ne vous faite pas chopper au maroc, vous aurez tous faut. A bonne entendeur !


    • #1272200
      le 18/09/2015 par paramesh
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      j’avais souvenir que la région de Ketama, la mecque de la production du kif et du hashich au Maroc était dans le domaine royal et que tout le trafic était contrôlé par la monarchie (ça c’était dans les années 70) je me demande ce qu’il est est aujourd’hui (à l’époque le kif était pratiquement légal pour les autochtones


    • #1272208
      le 18/09/2015 par Patibulaire mais presk
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Le maroc ne peut pas arrêter du jour au lendemain l’agriculture du cannabis. C’est tout un pan de l’économie de certaine région du maroc, et arrêter le cannabis entrainerait de gros désordre sociaux en mettant des régions entière sur la paille...
      Déjà c’est pas le top économiquement le maroc, mais alors là se serait soulever de nouvelle vague de mécontetement dans le pays et amènerais beaucoup de famille à avoir faim...
      De plus le cannabis et la cocaïne permettent d’acheter la paix sociale dans les quartiers français...
      Tout ça c’est la gangrène, et ça a pas finis de pourrir...


    • #1272285
      le 18/09/2015 par tjoursplus
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      D’apres ce que j’ai compris, un roi du Maroc ne peut pas revenir sur une decision d’un precedent roi du Maroc, et Ketama serait protege par un decret royal du passé, mais le roi actuel leur fait la guerre (gentilment visiblement...) en controlant ce qui entre et sors. Qui en profite le plus au final ca effectivement c’est une bonne question.


    • #1272362
      le 19/09/2015 par Solmyr
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      C’est surtout qu’il y a la mafia Corse et les Mafias Italiennes qui gère le trafique sur la côte Méditerranée, avec une certaine complicité des douanes, l’Espagne c’est pareil, mais je ne sais pas qu’elle mafia sévit en Espagne.


  • #1271766
    le 18/09/2015 par Mehdi
    Un Pôle Emploi de "quartier"

    Je vais choquer les "shiteux" et certains puceaux du réel, mais je viens de ce genre de quartiers et je vais vous dire une chose : il faut NEUTRALISER ces mecs d’une façon ou d’une autre. Ces gens-là, contrairement à ce qu’ils semblent affirmer dans la vidéo n’ont que faire de la Famille ou de la Religion. Ils obéissent à Mamon, et seraient prêts à vendre père et mère pour prospérer.

    Tout comme les mafieux italiens, ils invoquent la religion pour mieux se draper dans un système de valeurs qui les absoudrait de leurs méfaits devant Dieu. Mais Dieu ne vous pardonnera rien de tout ça. Vous êtes des assassins, au même titre (toutes proportions gardées) que le Grand Capital, vous êtes de la même engeance...

    J’ai essayé de vous comprendre et de vous aider, il fut un temps mais c’est peine perdue... Tout ce que je veux, c’est protéger les miens et les autres de votre malfaisance.

    PS : mon message est 1 peu virulent mais merci de la publier, j’en ai gros sur la patate : j’ai perdu un cousin à cause de la drogue.

     

    • #1271810
      le 18/09/2015 par nini
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Merci pour votre témoignage qui remet les choses a leur place


    • #1271937
      le 18/09/2015 par ras
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      c’est vrai que tu a du en connaitre des mafieux italiens...surtout en france


    • #1271944
      le 18/09/2015 par seb59
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      slt, tout a fait d accord avec vous mehdi, vous dénoncez les vices qui les animent. C est sure, la conscience doit beaucoup les travailler, et en voulant sauver leur ame ,ils se drapent de la religion tout en agissant de manière inverse. Il idolatre Mammon . Mais aujourd hui Mammon est partout. Plus que jamais , il faut travailler sur soit pour s en détourner.
      Mammon attaque les liens familliaux, combien d entre eux maltraite leurs soeurs, fréres, pères et méres.
      Tout ca pour avoir une grosse bagnole, choper de la pupute, flater leur égo, ou tout claquer dans les vitrines de gand et bruxelles.
      Finalement , il ne font que respecter les codes de la réussite de notre sociète moderne décadente.


    • #1271963
      le 18/09/2015 par duc d’artois
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      tout a fait d’accord , ayant fréquenté ce milieu, plus jeune (j’ai 42 ans) je peux vous dire qu’on est loin du tableau dressé toute occasion est bonne pour vous la mettre bien profond.La propagand cherche a dédiaboliser le "SECTEUR". ce qui correspond bien avec la volontée de l’europe et ces alliées d’intégrer officielement prostitution,drogue, dans leur bilan. Et c’est un secteur en pleine essor


    • #1272015
      le 18/09/2015 par Letrap
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Merci @ Mhedi de remettre en place le VRAI système de valeurs de ces gens.

      Mammon les a pris, comme beaucoup de gens ici bas, par l’appât du gain, la luxure et autre joyeusetés qu’ils n’emmèneront pas avec eux lors du dernier grand voyage... Faudra pas venir chouïner "on savait pas"...


    • #1272156
      le 18/09/2015 par Jésus
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Entièrement d’accord avec toi.


    • #1272216
      le 18/09/2015 par Jc
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Hum... ça sent le vécu Seb59 (tant qu’à faire, on peut pousser jusque Dam).

      Je ne vois pas spécialement la différence entre exercer ce travail, ou être petit commercial pour Canal +.

      Pour s’en sortir, il faut d’abord se prendre une bonne mandale histoire de remettre les idées en place...le Mal c’est le Mal, le Bien, c’est le Bien... mais la patate peut coucher définitivement. J’entends par là, que le système des valeurs étant tellement déréglé, que la découverte du Bien peut être un choc très - très- violent, au point de disjoncter. (cf. Rocé : aux nomades de l’intérieur).

      Enfin, je pense que tous ne sont pas à jeter... et qu’une lueur demeure dans leurs ténèbres.


    • #1272217
      le 18/09/2015 par S.
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      @ras

      Je pense que vous avez mal lu.


    • #1272836
      le 19/09/2015 par Mehdi
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      @ras

      Essaye de faire du "business" en PACA et tu comprendras le terme "mafieux italiens".


  • #1271769
    le 18/09/2015 par Bébert
    Un Pôle Emploi de "quartier"

    La police pourrait arrêter le trafic du jour au lendemain en arrêtant les gros trafiquants-fournisseurs-grossistes : elle les connait tous . Mais ce sont des israélites franco-marocains apparentés à de nombreux parlementaires et donc protégés, ils font partie de la Grande Famille des élus et des intouchables . Le ripoux Michel Neyret pourrait tout raconter - y compris la collusion des politiques et des trafiquants - mais il ne le fera pas car il tient à la vie . Au milieu du 19ème siècle déjà, c’est sur l’injonction de trafiquants Juifs qui voulaient vendre de l’opium à la Chine qu’on été mené par les européens les deux Guerres de l’Opium...

     

    • #1271906
      le 18/09/2015 par Nettoyeur
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Sans parler de la main mise des USA sur l’Afghanistan, 1er pays producteur d’opium au monde ...
      Toute cette came elle est entre les mains de qui à l’heure actuelle ? Et combien rapporte ce juteux business ?
      Aux Afghans ? Laissez-moi rire ...


    • #1272420
      le 19/09/2015 par frotelamoquette
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Je pense qu’effectivement la légalisation de la drogue est une solution.
      L’interdiction c’est une sorte d’assistanat de l’état, c’est pas parce que c’est légal que tout le monde va se ruer dessus et inversement. il faut informer sur les conséquences. Pour toutes drogue, c’est la surdose qui fait le poison.
      Quand à comparer la drogue, avect le viol , ça n’a rien à voir ! la drogue concerne uniquement un consommateur. le viol concerne aussi une victime !!!


  • #1271770
    le 18/09/2015 par vw
    Un Pôle Emploi de "quartier"

    Pour ce genre de problemes, la solution Kadafi s’imposera. Aucune sentimentalite a tous les echelons.

     

    • #1271953
      le 18/09/2015 par Rob
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Moi je pensais plutôt à la solution "Tropa de Elite", du nom de cet excellent film brésilien sorti en 2007 que Télérama, les Inrocks et toute la boboïtude standard avaient qualifiés de « fascisant ».


    • #1272369
      le 19/09/2015 par shabb
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      ben oui tous les fumeurs de joints sont des criminels, il suffit de les punir pour régler le problème social.... bouygues sera content, des contrats pour construire des prisons pour... allez 10M de français. on sera mieux comme ça. j’ai pas la solution mais le tout pénal est un échec certain.

      la drogue c’est comme la vérité, soit on pénalise totalement ou alors on garde espoir que les gens se responsabilise. en Hollande c’est légal et la jeunesse fume moins qu’en France, est ce qu’ils pensent avoir plus de perspective d’avenir ???? (je dis ça je lance juste une piste hein) l’usage de la drogue est une conséquence pas une cause, prenons les choses dans l’ordre svp. merci ( le mec qui a 32, commencé à 17 et que dans un an il aura quasiment passé autant de temps de sa vie à fumer du hash que pas en fumer, pour vous dire que symboliquement ça me travaille)
      enfin bref, vaste sujet.


  • #1271779
    le 18/09/2015 par dede
    Un Pôle Emploi de "quartier"

    On est sensé pleurer, faut faire quoi la ?

    Donc en gros, oui y a du fric dans ce pays, mais y aussi plein de vices, et le fric reviens au vice, quoi de neuf docteur ?

    Quelles solutions :
    * punitif : on fait de la chair à saucisse avec les mains de vicieux ?
    * préventif : on partage mieux ?
    * systémique : on viens au règne social de Jésus Christ, dur et doux ?

     

    • #1271857
      le 18/09/2015 par inanouchka
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      On légalise le cannabis. On en fait un monopole d’état (genre SEITA du Canna). La culture se ferait dans nos Dom-Tom, la marine nationale s’occuperait de nous rapatrier tout ça en métropole, la vente se ferait par le réseau des pharmacies sur présentation d’une pièce d’identité. le tout serait bien sur assorti de taxes (faut bien remplir les caisses de l’état). Je pense qu’un prix de l’herbe à 5 € le gramme serait bien adapté pour tuer le deal dans les quartier. J’estime qu’à ce tarif, cela devrait faire rentrer au bas mot 300 millions d’€ par an dans les caisses. Evidemment, ce n’est pas le Pérou, mais si ça peut faire baisser nos impôts, why not ?


    • #1272057
      le 18/09/2015 par fymmys
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Légalisons !!!!!!


    • #1272277
      le 18/09/2015 par Amalek
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Légaliser la fumette ça revient à abrutir encore plus le peuple. Je doute qu’il en ait besoin. De plus, ça sera interdit aux mineurs, donc les dealers se tourneront vers eux, et ça sera encore plus dur de prouver qu’ils font de la vente.

      Regardez ce qu’il se passe dans les états US où c’est légalisé.


    • #1272328
      le 19/09/2015 par oiax de sparte
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Vous rigolez j’espère ?

      Des milliers de gens se droguent tous les jours en France : légalisons la drogue !

      Ce serait aussi stupide que de dire :

      Des milliers de viols sont commis tous les jours en France : légalisons le viol !

      Stupide.


    • #1273109
      le 20/09/2015 par Argall
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      @ oiax de sparte

      Désolé, c’est ton raisonnement qui est stupide. Je ne suis pas forcément favorable à la légalisation de la drogue mais comparer le fait de fumer un joint à celui de violer une personne me paraît être un argument bien fallacieux...

      Tu admettras qu’il y a quand même une différence. Dans un cas tu décides de faire quelque chose qui ne regarde que toi, dans l’autre tu prends de force quelque chose à quelqu’un.

      Ce procédé de raisonnement ressemble à celui qui consiste à constamment "shoatiser" les débats. je critique la politique d’Israël et boum, je me prends les millions de mort d’Auschwitz dans la tronche.


    • #1273444
      le 20/09/2015 par dixi
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Le jour ou on légalise la drogue ,je ne monte plus dans une voiture ,c’est comme on légalisait l’alcool au volant ;et après on vient emmerder les gens avec la cigarette .Je ne comprend plus rien .Ce monde m’écœure ,le seul but est de rendre les gens dingos .On est pas loin du but.
      Il y a d’autres priorités que de se déglinguer.


    • #1274527
      le 21/09/2015 par dede
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      « Dans un cas tu décides de faire quelque chose qui ne regarde que toi, dans l’autre tu prends de force quelque chose à quelqu’un. »

      Si c’était si simple, en gros l’Etat prend sa comm.
      Certes tu fais de mal direct à quelqu’un mais te fais du mal à toi et indirectement à tes proches ou autres.
      Et c’est à la société d’encaisser les effets délétères du chichon :
      * genre mon fils est devenu schizo, il faut interner et traitement lourd
      * genre il a tué car il était hors de lui


  • #1272063
    le 18/09/2015 par bentoe
    Un Pôle Emploi de "quartier"

    Bonjour a toutes et tous, un petit conseil de lecture autour du sujet drogue et Mafia : "extra pure" de Roberto Saviano (l’auteur de Gommora, il vit toujours avec plusieurs gardes du corps 24/24).
    Bouquin sur la réorganisation de la mafia mondiale (on arrête de se flinguer bêtement pour le bien du business) de la Cocaïne en particulier, ou l’on apprend les liens très étroits (déjà connus pour certain) entre mafia et services étatiques, mieux, mafia et Banques durant la crise de 2008 ,la mafia, qui négocie en "kilobillets" (oui oui, un balot de 1kg vaut 100000 dollars de mémoire) et qui voit débouler des banquiers en manque de cash !! (malgré la planche a billets US...)... et pleins d’autres scoops passés totalement inaperçus, pas un bruit...
    Bref à lire absolument pour compléter l’analyse globale du patron ! Juste Énorme.
    Vous pouvez le trouver en téléchargement gratos pour ceux qui sont à la dèche et ne peuvent investir dans le papier.
    Amatai !!

     

    • #1272263
      le 18/09/2015 par seb59
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      D ailleurs,au etats unis, une banque a été punit pour blanchiment d argent , corruption. Ce n était pas HSBC ? Ils avaient filmé l audience au tribunal, les banquiers se comportaient comme de petits enfants a qui on a tapé sur les doigts.
      Un reportage spécial D Arte était consacré a ce sujet.


  • #1272294
    le 19/09/2015 par eugene
    Un Pôle Emploi de "quartier"

    La meilleure façon de couper l’herbe sous le pied des milliers de trafiquants qui nous pourrissent la vie et coutent une fortune a la communauté. LEGALISATION. Et que chacun assume le cout des soins qui sont consécutifs à ces addictions, alcool, tabac, cannabis etc. etc.Soyons libres et responsables.


  • #1272303
    le 19/09/2015 par karimbaud
    Un Pôle Emploi de "quartier"

    visiblement plus efficace et mieux organisé qu’un Pôle Emploi étatique !...à quand une de ces jeunes recrues motivées comme ministre du travail ?!... ;)))


  • #1272323
    le 19/09/2015 par ty
    Un Pôle Emploi de "quartier"

    LA VÉRITÉ EST CONNUE :

    Il faut LÉGALISER la vente c’est à dire encadrée par l’état et le marché légal (comme le tabac, l’alcool), alors vous verrez les clients partir des cités de l’économie souterraine et vous verrez le chiffre d’affaire du trafic fondre par 10 comme la criminalité insupportable que ce trafic engendre au vu des rivalités économiques évidentes qu’il génère.

    Mais ça personne ne veut en parler, d’une part peut être par ce qu’il y a une histoire de gros sous, le haut du panier de la pègre semble en rapport avec une certaine part influente de la communauté dont on doit taire le nom issue du Maroc, mais d’autre part surtout pour des raisons de Sûreté de l’Etat.
    Car n’en doutez pas que le jour où les cités n’auront plus le monopole de la vente de cannabis, ce sera l’émeute économique, toute la misère va remonter à la surface, des gens pourraient ne plus rien avoir à perdre et devenir incontrôlables et ça l’UMPSn’y tient absolument pas
    D’autres parts les conservateurs "patriotes" sont contre cette légalisation (et non uniquement dépénalisation laxiste) pour des raisons idéologiques. C’est loin d’être pragmatique, c’est bien dommage car en légalisant ceux qui souhaiteraient produire leur propre plante cannabis "bio" ne s’intoxiqueraient plus avec des barètes de shit coupées aux produits chimiques divers et autres substances nocives ou cancérigènes donc d’un point de vue de santé et de coût de santé publique ce serait un avantage vu la consommation massive en France.
    Ces petits producteurs "en herbe" pourraient placer leur pécule à l’économie ou l’épargne au lieu de la donner dans la cité, ceux qui ne produisent pas pourront l’acheter légalement au bureau de tabac et payer la tva qui rentrera dans les caisses de l’Etat qui au lieu de s’appauvrir en dispositifs policiers, judiciaires, carcérales verra des dépenses disparaître et des nouvelles recettes surgir dans son budget pour dé-serrer l’étau fiscal ou investir dans des domaines importants...
    Mais pour en arriver il faudra faire le tri dans les cités entre les honnêtes gens l’immense majorité, les petites mains du trafic une minorité très influente et les caids mafieux voir salafistes ce n’est pas incompatible une partie infinitésimale.
    Car il va falloir redonner un emploi digne aux premiers, une ré-éducation forcée mais salvatrice aux seconds et un isolement de la société pour le 3ème groupe.
    Ce Chantier immense, ne comptez pas sur les politiciens pour le mettre en oeuvre.

     

    • #1272964
      le 19/09/2015 par aldo
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Va a Amsterdam, a l’ heure ou les coffees ferment les dealers sortent.


    • #1273366
      le 20/09/2015 par Jojo l’Affreux
      Un Pôle Emploi de "quartier"

      Presque tout y est, bravo.

      Néanmoins, en cas de légalisation, le risque que la délinquance de cité se reporte massivement sur des drogues plus dures et sur les braquages, car-jacking, home-jacking est autres joyeuseté est très important, les jeunes en prennent déjà le chemin parce qu’il n’y a pas assez de place pour qu’ils puissent tous vivre du chichon. Sans compter que nos braves élus de la République en croquent, c’est un secret de polichinelle : on ne compte plus les affaires où les antennes locales de l’UMPS ont été pris la main dans le sac à toucher un peu d’argent liquide pour couvrir leurs faux-frais.

      A Amsterdam, la légalisation a été particulièrement mal faite : rien n’est prévu pour contrôler la production et les sources d’approvisionnement des coffee-shop. En Suisse ils ont été plus sérieux et les choses se passent beaucoup mieux.


  • #1272354
    le 19/09/2015 par anony
    Un Pôle Emploi de "quartier"

    Je trouve l’intervenant très intelligent, lucide, du moins, mais il y a une volonté dans son discours de normaliser une activité très malsaine et mortifère, qui là, montre les limites du bonhomme ;

    il oublie un peu vite l’aspect tyrannique qu’impose cette délinquance a des quartiers entiers, et que ces derniers se dessoudent entre eux (voir l’exemple du fils Anigo, certes pas un saint, mais père de famille et tué sur une rocade d’autoroute en plein jour...)
    La légalisation ne résoudrait rien , car les dealers revendraient les pires merdes à la place...c’est un peu comme les FARC en Colombie ; à vouloir trop acheter la paix sociale, le retour de bâton est violent.....


  • #1272715
    le 19/09/2015 par timpo
    Un Pôle Emploi de "quartier"

    Mais arrêtez la dope !!! leur système s’écroulera de lui même... On nous "abrutis" déjà suffisamment comme ça, alors ne payez plus, c’est vraiment l’impôt du con !


  • #1272934
    le 19/09/2015 par Le Goy
    Un Pôle Emploi de "quartier"

    Il faut dépénaliser le pantagruélion (et toutes les plantes d’ailleurs) et ne pas se laisser flouer par l’écran de fumette de la propagande étatique, mais respecter la culture ancestrale de culture de cette plante. Au passage, on pourra illégaliser les firmes pharmaceutiques, qui elles vendent légalement de la drogue, que l’on retrouve aussi dans le marché illégal (subutex, entre autres)


  • #1274033
    le 21/09/2015 par Padrepio
    Un Pôle Emploi de "quartier"

    Quand on a conscience que le cannabis cause comme désordres psychologiques et sociaux on devrait interdire et gravement punir les pourvoyeurs de ce poison.


Afficher les commentaires suivants