Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Un crâne remet en question l’histoire de l’évolution de l’homme

Un crâne parfaitement conservé vieux de 1,8 million d’années trouvé en Géorgie remet en question l’histoire de l’évolution de l’homme. Selon des chercheurs suisses et géorgiens, les hominidés présents à cette époque en Europe et en Afrique appartenaient à une seule et même espèce globale.

Jusqu’ici, les anthropologues partaient de l’hypothèse qu’il y avait eu de nombreuses espèces adaptées localement. Mercredi, les scientifiques ont évoqué une découverte "époustouflante", publiée dans la revue Science.

Le crâne et la mâchoire s’y rapportant, trouvée cinq ans auparavant, présentent en effet un mélange de caractéristiques propres à différentes espèces du genre homo, soit les hominidés qui se sont répandus d’Afrique vers l’Europe et l’Asie.

Une seule espèce

Le crâne d’homme en question a le plus grand visage ainsi que les mâchoires et dents les plus massives, mais aussi le plus petit cerveau des cinq crânes trouvés jusqu’ici sur le site de Dmanisi en Géorgie. "Si la boîte crânienne et les os du visage avaient été retrouvés séparément, ils auraient vraisemblablement été attribués à deux espèces différentes", a estimé Christoph Zollikofer, de l’institut d’anthropologie de l’université de Zurich.

Les scientifiques ont analysé les variations des caractéristiques des cinq crânes. Selon eux, la palette ne va pas au-delà des différences individuelles entre cinq hommes contemporains choisis au hasard. Conclusion : tant les cinq fossiles de Dmanisi que ceux de la même époque retrouvés en Afrique font partie d’une seule espèce.

Homo erectus

Jusqu’ici, ils étaient classés en Homo habilis, Homo ergaster, Homo rudolfensis, notamment. "Actuellement, il y a autant d’espèces qu’il y a de scientifiques qui s’en occupent", selon Marcia Ponce de León, de l’université de Zurich, coauteure de ces travaux.

De l’avis des chercheurs, il n’y avait qu’une seule et gigantesque "paléopopulation" qui s’étendait de l’Afrique à l’Europe, "une seule espèce humaine globale", selon le Pr Zollikofer. Et celle-ci est le mieux décrite par l’appellation "Homo erectus" - homme dressé - car les fossiles géorgiens en particulier ont de longues jambes et des hanches étroites, signe de bipédisme.

"Homo erectus" serait donc apparu il y a deux millions d’années en Afrique et se serait répandu en Eurasie, via Dmanisi, la Chine et Java, où ses traces remontent à environ 1,2 million d’années.

Sur l’évolutionnisme, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

92 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Toujours pas de cousins chimpanzés ni de Tarzan à l’horizon ?


  • j’ai déja pas confiance dans leur système de datation.

     

  • J’imagine qu’il s’agit de la publication "A Complete Skull from Dmanisi, Georgia, and the Evolutionary Biology of Early Homo" . Je viens de la lire et il est bon de nuancer le titre volontairement racoleur et ambigu de l’article posté ici de peur que les créationnistes n’en fassent leurs choux gras. Le principe de l’évolution n’est en aucun cas remis en question par les auteurs. Je cite : "As suggested earlier (46), the populational, ecological, and evolutionary dynamics of early Homo probably differed significantly from those of coeval large mammals, including other hominid lineages.". Coeval signifie contemporains. Ce sont les modalités évolutives qui sont discutées ici et en aucun cas le principe de l’évolution. D’ailleurs dans un autre article sur ce sujet et du même journal (Stunning Skull Gives a Fresh Portrait of Early Humans) les auteurs concluent bien : "No matter what you call it, this skull and the others from Dmanisi are some of the best evidence we have about how, where, when, and why humans evolved".

     


    • de peur que les créationnistes n’en fassent leurs choux gras



      Pourquoi de peur ? La vérité vous ferait peur ?

      Il devient évident chaque jour que l’hypothèse scientiste de l’évolution est un conte de fée pour grandes personnes selon les mots de Jules Rostand.
      Les sciences les plus modernes et les plus diverses invalident les hypothèses les plus folles et les plus médiatiques : la posturologie assassine l’idée que l’homme ait pu être quadripède un jour. La biologie moléculaire assassine l’idée d’évolution par l’étude du cythocrome c qui nous révèle que toutes les formes de vie, animale et végétale, sont à la même distance moléculaire de toutes les espèces unicellulaires. En d’autres termes, il n’existe aucune trace de la série évolutive poisson, amphibien, reptile, mammifère. Chaque espèce est unique, isolée, et non reliée à d’autres par des intermédiaires ; il n’existe aucune espèce biochimiquement primitive, aucune espèce ne peut être qualifiée d’ « ancêtre ».

      Enfin, on attend toujours ces si nombreux fossiles des espèces intermédiaires.

      "En dépit d’un triomphalisme conventionnel, les savants darwinistes ne sont toujours pas parvenus à produire les confirmations empiriques qu’ils cherchent : les archives fossiles montrent trop de discontinuité dans l’évolution, et les découvertes de la biologie moléculaire obligent à conclure, avec Yves Coppens, que “le hasard fait trop bien les choses pour être crédible”. Mais la crise qui secoue actuellement l’édifice darwinien reste largement ignorée du public. (...) Si le darwinisme continue d’être le catéchisme enseigné dans les manuels, c’est parce qu’il est l’unique concurrent à l’hypothèse d’une Intelligence créatrice (œuvrant éventuellement de façon progressive). Mais n’est-t-il pas lui-même un acte de foi, faisant du hasard un dieu créateur, alors même que la thermodynamique l’a reconnu comme le maître du chaos ?  »

      Phillip E. Johnson, post-face du livre Le Darwinisme en question, (Éditions Exergue, 1997)

      Mais le plus grave n’est pas dans ces mensonges scientistes mais aux conséquence mortifère pour l’âme. Non seulement la pensée évolutionniste aboutit logiquement à la négation de Dieu, et tente d’éloigner l’homme de son Créateur, mais plus perfidement, elle aboutit aussi à la négation de l’homme, ravalé au statut d’animal et nie donc la part spirituelle de l’homme et la divinité du destin qui est réservée à ceux qui auront cru.

      http://www.youtube.com/watch?featur...


    • il n’y a pas eu d’évolution de l’homme, la théorie de Darwin est utilisé pour justifié la non existence de Dieu,
      par la franc-maçonnerie, la science ne dit pas que Dieu existe et ne dit pas que Dieu n’existe pas mais la science dit que Dieu ne peut qu’exister. Les squelettes de nos sois disant ancêtres étaient des hommes que Dieu a maudit en les transformant en singe abjectes et porcs bien que les deux existaient déjà.
      l’ADN de nos proches ancêtres le néandertalien par comparaison avec l’homo sapiens-sapiens n’ont aucune différence génétique d’après les récentes découvertes scientifiques.
      Le Coran :" Nous leur montrerons nos signes dans les cieux et dans leurs cœurs jusqu’à ce qu’il soit évident que ceci est la vérité". lisez le livre de keith moore scientifique canadien spécialiste du foetus humain a organisé une conférence en 1984 autour de scientifiques de renom chacun spécialiste dans leur domaine en parallèle avec les verset du Coran il y a une vidéo sur le net : "Ceci est la Vérité.

      cordialement.


    • @Vent couvert :
      Finalement ma "peur" était fondée :). Non je n’ai pas peur de la vérité. Si j’ai une révélation divine un jour, je ne la nierai pas et je deviendrai croyant mais si Dieu ou les Dieux existent, je n’en jamais ressenti la présence. Pour le moment mon agnosticisme m’empêche de prendre une croyance pour un savoir universel et de sermonner les autres avec. Et comme j’ai des collègues Musulmans je sais que la croyance s’accommode très bien du savoir et de la science mais cela nécessite de concilier Foi, honnêteté intellectuelle et ouverture d’esprit. Si si c’est possible :)

      @Newbreak :
      Darwin a été bousculé dans ses croyances car ce que sa raison lui dictait allait à leur encontre. Ce conflit était le fait d’un honnête homme et était tout à son honneur. Mais pour autant que je sache il n’a jamais été athée et n’a jamais prôné l’athéisme, pas plus que moi d’ailleurs.
      Cordialement.


    • @newbreak
      Je ne vois pas très bien en quoi la théorie darwinienne (à laquelle je ne souscris cependant qu’en partie) invalide l’existence de Dieu (auquel je crois totalement) ?! Ceci étant, je vous rejoint sur un point (bien que je n’y attribue pas une paternité divine) : une involution eut bien lieu, en effet... ;)


    • @Titus :
      Comme je l’avais dit j’ai bien pris le temps de lire l’article mentionné. Je précise ici que je ne suis pas du tout un géologue et bien que j’ai très bien compris la publication, je ne prétends pas avoir de compétence pour en juger sur le fond. En revanche je sais très bien comment on rédige un article de recherche et je sais détecter la poudre aux yeux quand j’en vois. Il existe un site (pubmed.org) qui est la référence pour les publications scientifiques sérieuses car issues d’articles révisés et vérifiés par d’autres scientifiques et en général sans aucune complaisance. J’y ai par curiosité recherché les références citées dans le papier pré-cité. Bilan :



      Steve Austin hydraulic : RIEN
      François Crouzel : RIEN
      Posamantier H. : RIEN
      Van Wagoner 1990 : RIEN
      Guy Berthault : RIEN



      Donc en résumé, cette publication c’est du vent. Pire, l’auteur un certain Guy Berthault créationniste avéré, explique qu’il a publié des compte-rendus à l’Académie des Sciences. Quand je me rends sur la page et que je recherche son nom : RIEN.
      Bon je veux bien avoir l’esprit large et ouvert mais à moins que vous ne m’expliquiez à quel moment je me trompe, ça m’a tout l’air d’une supercherie de plus. Je suis prêt à reconnaitre mon erreur si on m’explique clairement et références en main où je me suis trompé.
      Cordialement,


    • lascasas, la revue du CEP n’est pas une publication scientifique académique mais une revue de vulgarisation des arguments scientifiques en faveur de la Création.
      Tu veux lire les publications scientifiques de Guy Berthault sur son site http://sedimentology.fr/


    • @Titus :
      J’ai donc visité le site de Berthault, brièvement lu ses travaux (encore une fois je ne suis pas géologue) et surtout je me suis attaché à ses publications et à la crédibilité des journaux qui les ont publiés. Berthault est polytechnicien ... certes ... mais encore une fois ça n’en fait pas un chercheur. Sa carrière a consisté à s’occuper de la gérance de magasins de grande distribution. Je ne crois pas qu’il ait le moindre grade de Dr. de l’Université, aucune charge de recherche ou d’enseignement mais je peux me tromper :). J’ai retrouvé la trace des ses 2 notes aux CRAS dont il fait largement étalage et à ce propos je recommande chaudement la lecture de ce lien qui est intéressant à plus d’un titre ainsi que de celui-ci.
      Enfin en regardant la liste de ses publications, on note quelques détails édifiants :
      - son papier Orogenesis : cause of sedimentary formations est sensé être paru dans une revue or je suis allé sur le site de la revue et en entrant les mots clés ou son nom je n’ai rien trouvé. Si quelqu’un le trouve je suis intéressé mais à première vue ça sent la fraude à plein nez (pour vérification cliquer ici).
      - pour un chercheur il y a entre autres choses louches le fait que la plupart de ses papiers soient signés uniquement de lui et qu’il s’auto-référence à fond.
      - Enfin et c’est un record de malhonnêteté, il cite un papier qui n’est carrément pas de lui : Reconstruction of Paleohydrodynamic Conditions during the Formation of Upper Jurassic Conglomerates of the Crimean Peninsula dans sa liste (même s’il spécifie le nom de l’auteur).
      Bon je veux bien être corrigé s’il y a des erreurs dans ma mini-enquête mais jusqu’à plus ample informé, Berthault est un dilettante créationniste et en aucun cas un scientifique sérieux.
      Cordialement,


  • #560498
    le 18/10/2013 par MaxdeCannes remonte dans son bananier pour reprendre ses esprits
    Un crâne remet en question l’histoire de l’évolution de l’homme

    Il y avait à l’époque un gouvernement mondial dont le régime (de bananes) était basé sur la quenelle. Les entreprises Jacques A. avaient permis un consensus international avec la chemise à une manche permettant le port de la quenelle pour les grandes mess(i)es.


  • Je ne comprend pas en quoi cette nouvelle a quelque chose a voir avec E-R en général on parle ici d’un éventuelle nouvelle ancêtre commun de type homo erectus non ? donc il y a bien eu une "évolution" de cette éventuel nouvelle homo erectus a l’homo sapien (nous) non ? ou je raisonne mal (je précise pour calmé toute polémique que la théorie de l’évolution est en effet une théorie mais quel a évolué depuis darwin et que actuellement on pense que l’on ne "descend" pas du singe mais plutôt Qu’on aurait eu un ancêtre commun il y a plusieurs millions d’années...je ne dis pas que c’est LA bonne théorie mais elle ne me parait pas aberrante pour peux que on ne la déforme pas (ou que l’on ne prenne pas la théorie tel qu’elle était au XIVème siècle) pour revenir au sujet je ne comprend pas pourquoi E-R relégué des info scientifique qui ne pas ni dissidente ni controversé ni passé sous silence...

     

    • Tout-à fait d’accord avec ces commentaires. J’ajoute que ceux qui s’acharnent sur Darwin feraient bien de remettre leur culture scientifique à jour. Darwin est un jalon très important dans l’histoire des sciences mais il a vécu au XIXème siècle. Il ne pouvait pas a lui tout seul écrire l’histoire de la vie et n’avait pas cette prétention. Quoiqu’il en soit, plus d’un siècle après sa mort et même si sa théorie initiale comportait bien sûr de nombreuses lacunes, les principes généraux de l’évolution et le rôle qu’y joue la sélection naturelle ne sont eux remis en question que par les créationnistes et en aucun cas par les scientifiques.

       


      • les principes généraux de l’évolution et le rôle qu’y joue la sélection naturelle ne sont eux remis en question que par les créationnistes et en aucun cas par les scientifiques.




        là tu te trompes.
        je vais retrouver les sources et je les posterai ici


    • Cette théorie est aberrante car c’est une théorie matérialiste fondée sur la "sélection naturelle" et la seule théorie matérialiste existante permettant de nier l’existence de (ou tout le moins de se passer de) Dieu. Outre les aberrations et la liberté totale prise dans l’analyse des fossiles particulièrement des fossiles humains qui donnent immanquablement naissance à une race nouvelle d’hominidés (sic !), c’est vers la création de l’univers qu’il faille vous tourner pour apprécier le mensonge ambiant régnant dans ce que la propagande médiatique appelle la science mais qui n’est, en réalité, que du scientisme.

      un bon mathématicien n’est pas athée : http://www.youtube.com/watch?v=up6G...

      Peut-on prouver l’existence de Dieu ? La minute de théologie : http://www.youtube.com/watch?v=abFR...


    • "Je ne comprend pas en quoi cette nouvelle a quelque chose a voir avec E-R en général on parle ici d’un éventuelle nouvelle ancêtre commun de type homo erectus non ? "

      le site Egalite et Reconciliation prend un role d’Agence de Presse alternative en publiant des infos qui sont soient occultees par les grands media, soit en presentant ces informations d’une maniere alternative aux media "main stream"

      par ailleurs E&R promeut aussi les livres, occultes, de recherche ou de reflexion sur les sujets traites par les articles en question

      c’est pas difficile a comprendre pourtant


    • @Kirikou : OK, je ne demande qu’à m’instruire :). Il faut juste rappeler que j’ai mentionné les principes généraux qui sont regroupés dans ce que l’on appelle la théorie synthétique de l’évolution (lien wiki ici). Je sais bien qu’il existe des éléments encore non expliqués par ce modèle mais j’attends tes références avec intérêt.


    • @lascasas : vous pouvez commencer à lire par ici. Vous en trouverez des scientifiques inaudibles dans le mass médiat.
      http://le-cep.org/archive_evolution.html


    • @Vent couvert :
      J’ai lu les papier 047-pdf de 96 pages par acquis de conscience. Je ne suis pas borné mais franchement ça ne tient pas la route 2 secondes. Ce sont des publications créationnistes (créa-sionnistes ??? nan je blague). Bon tout ça pour dire que ces papiers sont écrits par des experts auto-proclamés qui font des synthèses hasardeuses et partisanes sur fond de Foi sans doute sincère mais qui ne présentent par eux-mêmes aucun, je dis bien aucun réel travail scientifique de fond. Je prends un exemple au hasard dans une des publications signée feu le Pr. Hubert Saget. Cette personne était médecin spécialisé dans le thermalisme et Dr. en philosophie je dis bien en philosophie !!! J’ai donc lu son travail et à part 2-3 formules qui parsèment son propos pour lui donner une vague teinture scientifique (entre parenthèses il encense au passage Voltaire qui n’est pas réellement mon idée d’un savant) ce n’est que du baratin. La science, enfin du moins les sciences expérimentales, nécessitent un travail de paillasse, ou de labo ou de compilation de données scientifiques. Pas la simple posture de celui qui reste dans son bureau à brasser des idées et donc à produire ... du rien comme dirait Dieudonné. Il n’y a pas le début d’une démarche expérimentale dans tout ça. Merci quand même pour le lien :).


    • lascasas, tu mens, car le numéro 47 de la revue du CEP ne présente aucun article du Dr Saget, mais seulement un hommage posthume.
      Les rédacteurs de la revue du CEP sont des scientifiques (ingénieurs, docteurs es sciences, chercheurs, médecins).


    • @Titus :
      Je ne mens pas et je sais très bien qu’il n’était pas signataire d’un papier dans le volume 47. J’ai simplement survolé d’autres publications après avoir lu le 47 (dont le 39 auquel je fais allusion ici) et j’en ai extrait cette "biographie" du Pr. Saget. Comme ligne de défense mon cher Titus c’est carrément léger et juste insultant :). Et tout ce que j’ai écrit ici par ailleurs est parfaitement honnête d’un point de vue intellectuel. Et je le redis, le site du cep contient des discussions philosophiques mais scientifiquement au sens des sciences expérimentales, ce que j’y ai lu ne vaut rien.


    • lascasa, tu insinues que le Dr Saget serait disqualifié parce qu’en plus de ses diplômes de médecine, il a une qualification supplémentaire en philosophie. C’est absurde. Par ailleurs, tu insinues que les articles du CEP sont des réflexions philosophiques qui ne contiennent jamais d’expériences. Contre-exemple : revue n°4, Article "Vers une sédimentologie fondée sur l’expérimentation 1" par Guy Berthault.
      Bonne lecture.


    • @Titus :
      Dont acte. Je vais lire l’article que tu mentionnes en lien et je réagirai en tâchant de garder l’esprit ouvert !



    • les principes généraux de l’évolution et le rôle qu’y joue la sélection naturelle ne sont eux remis en question que par les créationnistes et en aucun cas par les scientifiques.



      Un excellent exemple de rhétorique évolutionniste :) Débattre de l’évolution avec les convaincus n’amène jamais nulle part. Ma théorie de l’évolution : les scientifiques actuels devraient EVOLUER quant à leur conception de l’humanité...

      En bonus ! "créationnisme" n’est qu’un néologisme puisque c’est l’histoire intégrale de la Civilisation qui le serait (et pas seulement la Bible, comme la chérissent les darwinistes, référence Biblique qui n’est pour les darwinistes qu’un moyen de discréditer leurs contradicteurs... que disais-je déjà, ah oui, débat rhétorique)...


    • @iskandaar :
      Pour débattre encore faudrait-il parler le même langage. Le jour où les créationnistes pourront apporter des éléments objectifs et pas seulement des actes de foi dans la conversation, ce jour là les scientifiques se devront de les prendre en considération. D’ici là c’est peine perdue, désolé. J’ajouterai que tous les scientifiques ne sont pas d’accord sur tous les points de la théorie synthétique mais que dans ce cas là ils apportent toujours des contre-arguments vérifiables et ne se contentent pas de brandir un livre Saint en criant au blasphème.


  • Ceux qui s’intéressent au sujet devrait lire « L’Histoire secrète de l’espèce humaine » de Michael Cremo (Forbidden Archeology en anglais, brique de 900 pages)
    Ce qui frappe dans ce livre est qu’on réalise à quel point le consensus actuel est construit sur un nombre limité d’éléments disparates et discutables et qu’une grande quantité d’artefacts ont été écartés parce que non-compatible avec la théorie dominante. On constate à travers ce livre que ce sont suites à des fouilles massives en Chine financé par Rockefeller à la fin des années 20 que ce consensus s’est formé (découverte de l’« homme » de Pékin) et que toute théorie dissidente est devenue cause d’excommunication par la suite. Tout le long du livre et particulièrement vers la fin on présente des découvertes absolument sidérantes qui vous font poser de sérieuses questions sur l’origine de l’humanité. Tout cela est présenté avec une grande rigueur journalistique et souci du détail.

    À recommander au vrai amateurs seulement : c’est du lourd.

     

    • #560695

      Si la conclusion de ce livre est de dire que l’humanité a été créée par des extra-terrestres, annoncez-le et ça me fera économiser un précieux temps de lecture ²²²²²²²²²²²²²²²²²²²² :))


    • Je conçois que pour des non-spécialistes, qui plus est devenus sceptiques des dérives d’une science aux ordres (enfin financée pour trouver dans un sens donné) des multinationales et divers lobbies, il soit délicat d’accepter certaines conclusions mais je tiens à remettre les choses en perspective avec une analogie :

      Imaginez que vous cherchiez à retrouver une route sur des dizaines de kilomètres et que vous n’ayez retrouvé que 2 vestiges. Vous allez essayer de comprendre le lien entre ces 2 éléments pour trouver une cohérence, et l’esquisse de cette route se rapprochera d’une ligne droite.
      A mesure que vous trouverez d’autres vestiges, vous affinerez le tracé de celle-ci en conservant un principe qui est que d’un point à un autre, (ce qui est l’objectif d’une route) le plus court chemin est la ligne droite (obstacles mis à part évidemment).

      L’évolution est basée un peu sur ce principe, il ne sert à rien de fantasmer sur telle ou telle envie de trouver ce qui répond à nos représentations enfantines influencées par notre socio-culture (religion, CSP, etc.).
      Le rôle du scientifique est d’essayer de relier les faits et d’en trouver une trame permettant d’expliquer leur ensemble.

      Il est évident que moins il y a de faits, plus l’explication est risquée, mais c’est le raisonnement scientifique de ne pas souhaiter des choses mais constater. La science n’est pas la vérité, c’est l’explication la plus logique admise à un instant t, ça s’appelle un modèle.

      Il est donc un peu énervant de lire des commentaires de gens qui n’ont pas compris ce principe de base et qui cherchent une vérité absolue qui n’est accessible que par la foi.

      Le pire est que les textes bibliques ne sont pas tous cohérents sur ce fait. Il est d’ailleurs bizarre de voir que les catholiques français, qui longtemps ont plaidé pour l’aspect imagé du récit de la Genèse, sont maintenant inféodés à une vision très littérale de ce récit, prônée par les créationnistes évangéliques américains.

      Chercher à relier science et foi est un non-sens aussi bien sur le plan de la science que sur celui de la religion.

      Pour revenir à la démarche des éléments récoltés, leur faible nombre vient surtout du hasard des conditions géologiques qu’il faut pour une bonne conservation sur des millions d’années. On ne trouve pas plus de mammifères fossilisés en quantité que d’hominidés.

      Pour conclure, je pense qu’il y a bien d’autres sujets à traiter ici que celui-ci.


    • Merci pour la référence.


    • @MaxdeCannes Non.

      @Du Vent il est clair que vous n’avez pas lu le livre car votre commentaire n’est pas à propos. C’est comme écrire que « La controverse de Sion » est forcément du délire conspirationniste et qu’il faut faire quand même confiance à l’histoire officielle même si travail des historiens est difficile. C’est difficile de vous prendre au sérieux après cela.


    • @MaxdeCannes bas perché

      En effet pas mal de scientifiques en arrivent à cette hypothèse, une façon de dire qu’on n’en sait foutrement rien...


  • Le crâne et la mâchoire s’y rapportant, trouvée cinq ans auparavant, présentent en effet un mélange de caractéristiques propres à différentes espèces du genre homo, soit les hominidés qui se sont répandus d’Afrique vers l’Europe et l’Asie.

    Partouze transpéciste d’australopithèques sans-frontières.
    C’était le paradis progressiste à l’époque.


  • Très intéressant !

    Mais… Encore un petit problème de datation ? La revue « le Cep » fait le point sur ce consensus des « millions d’années » mesurées par nos « experts » :
    http://le-cep.org/
    (Possibilité de lire tous les numéros en format PDF gratuitement, en s’inscrivant simplement gratuitement…merci à un commentaire d’égalité et réconciliation de m’avoir passé l’info il y a quelque temps !)

    Pour ceux qui n’aiment pas lire, voici aussi un excellent documentaire, garanti ambiance années 80 :
    http://noevolution.org/

    Sinon, il n’y a pas que en Géorgie qu’il se passe des choses ! En France aussi : Glozel, « l’affaire Dreyfus de l’archéologie »…


  • Doucement mais surement la " science" de l ’ idéologie suprématiste occidentale basée sur des clichés et des préjugés finira par admettre les vérités scientifiques du professeur Cheikh Anta Diop qui prouva que toute ces "variétés" humaines ont pour seul et unique ancêtre Homo 1 qui parti de l’ Afrique, alla peupler dompter les éléments de la nature de par le monde.
    Certains occidentaux vivent l’ enfer à l ’ idée de croire que leurs ancêtres étaient des noirs bon teint, hahaha.
    Demandez vous comment se fait il que le LION soit un emblème de certains états ou familles en occident depuis la nuit des TEMPS et pourtant ce fauve est incognito auX pays leucodermes.
    Difficile pour la pensée Ferryenne de reconnaitre que ces dits sauvages (africains) sont vos paires.Tous les chemins mènent en Egypte qui était nègre, suffit de demander à : Aristote, Platon et autres imposteurs et falsificateurs.

     


    • Vos ancêtres étaient des noirs bon teint...



      Apprends à lire (et subsidiairement à écrire) mon gamin.
      On te parle ici de l’HOMO ERECTUS et de 1,2 millions d’années avant notre ère. L’apparition de l’homo Sapiens date de -200 000 ans et sa racialisation, consécutive à sa dispersion, date de - 50 000 ans. Qu’est-ce que tu nous parles de "noirs" , de Platon ou d’Aristote. Arrête un peu de fumer.
      Anta Diop c’est un simple délire ethno centriste.


    • MEN : Encore un africaniste qui dès qu’ on dit que l’homme naquit en Afrique et que ce continent noir si sauvage selon vos délires est le berceau de l’ humanité et de toutes civilisations vous devenez schizophrène comme une certaine communauté élue.

      - Afrocentrisme : Terme et idéologie inventé par Mary Lefkowitz et reprisent par tout bon africaniste digne de ce nom et bien carabiné comme Lugan, un moyen lâche car ne pouvant infirmer les études de cheikh anta diop, il faut diaboliser et le taxer de raciste alors que durant des siecles la" science leucoderme" était basée sur des aneries et des clichés racistes et racialistes apparentant le noir aux primates, le noir le maillon ou lapasserelle entre le singe et l’homme ( incarné par le blanc), et ces gens aujourd’hui osent taxer cheikh anta d’ethnocentriste,hahahaha,pathetique.
      - Je parle de Platon et Aristote car l’ Europe se revendique héritière de la pensée grecque qui n’est qu’ un mythe pour habiller le pillage et le copier/coller sur l’ Egypte, Vos références ont tous passé par l’ école du Nil. bref..
      1- il n’est plus à débattre que le monde scientifique reconnait que le berceau de l’ humanité est en Afrique sous la latitude du Kenya allant jusqu’en Afrique du sud. En toute logique vu le climat au niveau de l’ équateur seul un type mélanoderme pouvait y vivre. Déjà chez vous en été vous avez besoin de crème pour supporter le soleil, un autre exemple en Australie le leucoderme souffre des conséquences du soleil (cancer fréquent de la peau) car n’étant votre habitat naturel. La nature ne crée rien au hasard et leur dota d’un écran de mélanine d’ ou notre peau noire.
      2- Six spécimen précédèrent l’ homme que l’on connait de nos jours dont les trois premiers sont uniquement à trouver en Afrique car n’ étant jamais sorti du continent, les trois autres sont sortis de l’ Afrique dont les spécimen 4 et 5 ont disparus et l’homme d’aujourd’hui homo-sapiens sapiens est le résultat du spécimen 6. l’ homme de Grimaldi ça vous parle ???, la théorie du mono-génétisme l’ a emportée sur celle du poly-génétisme et avec des preuves.
      Bref quelques lignes ne suffisent pour vous répondre car la fumette, la lecture m ’ ouvrent des chemins à l’ infini.


  • Toutes ces années pour en arriver à Taubirate !
    Parfois la sélection naturelle fait des erreurs....


  • Je sens qu’on va encore collectionner un paquet de posts d’une haute volée scientifique...

    SVP : arrêtez de parler de trucs que vous ne connaissez pas à minima, et pour l’occasion, comprendre l’évolution est assez complexe au vu du nombre de disciplines (bio moléculaire, géologie, génétique, etc.)

    Autre remarque : il est "amusant" de voir les mêmes qui s’insurgent habituellement contre le protestantisme américain suivre ses théories créationnistes !...

    Sachez que quasiment toute la littérature pseudo-scientifique sur ce sujet vient de cette branche américaine lancée par des obtus souhaitant faire correspondre science et genèse (en gros, partir de la conclusion pour en établir la théorie "qui va bien") et qui n’ont pour bagage scientifique généralement que 2/3 ans d’études (...)

    Par contre, ils ont derrière eux des centaines de millions de dollars qui ont un but précis : endoctriner les foules.
    Et ne vous méprenez pas, les mêmes sont très gaz de schistes et autres pourritures basées sur des analyses ne reniant absolument pas la géologie moderne...

     

    • A partir du moment où l’on admet que :
      1) les francs-maçons sont à l’origine du gouvernement mondial
      2) que leur religion est CLAIREMENT sataniste
      3) qu’ils sont (et ont été )capables du pire dans TOUS les domaines
      4) que le satanisme s’oppose et combat, de toute évidence, tout ce qui se rapproche de près ou de loin de la religion catholique

      Pourquoi est-ce si difficile d’admettre que la théorie de l’évolution peut également être une manipulation de leur part ?


    • Il est amusant de voir les mêmes qui remettent en cause l’Histoire officielle, suivre la théorie de l’évolution qui fut élaborée non à partir de faits ou de découvertes, mais à partir d’une idéologie et d’un projet politique : attaquer les fondements de la religion catholique. Darwin est ainsi la figure-clef de l’entrée dans la modernité.


    • #560983
      le 18/10/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Un crâne remet en question l’histoire de l’évolution de l’homme

      @ Du vent

      Dans le monde de l’inversion, la vérité scientifique non frelatée ne compte pas, il est vain de tenter de donner des explications argumentées à des personnes qui ont perdu leur capacité à raisonner. C’est elle qu’il faut rétablir, délivrer des connaissances, souvent complexes à assimiler, sans ce prérequis indispensable mène inévitablement à l’impasse.
      Aider ceux qui doutent n’est pas leur donner des réponses mais les inciter à se poser les bonnes questions. Cela prend du temps, mais de belles surprises sont parfois à la clef. Ne lâchez-rien ! C’est la morale qui l’exige.
      Le jour où tous auront compris qu’un "scientifique" qui s’exprime est obligatoirement à la solde de l’Empire (même les prétendus "dissidents"), il sera possible d’avancer. Ce temps n’est pas encore venu, faire prendre conscience à chacun de la prédominance objective des grandeurs physiques sur l’abstraction des concepts et modèles mathématiques est déjà une entreprise ambitieuse, aidez-moi à relever ce défi.


    • @flicflac
      Tout est dit dans votre "à partir du moment où l’on admet que"...
      Je ne crois pas au complot maçonnique au sens où vous l’entendez.

      Ensuite, même en prenant votre hypothèse pour vérifiée, ce n’est pas parce qu’un violeur meurtrier se retrouve impliqué dans un accident de voiture qu’il en est la cause, non ?


    • @Titus
      Dans ce cas ne croyez rien, n’allez pas chez votre médecin, ne vous faites pas opérer en cas d’accident, éviter les plombages et autres soins dentaires qui leur ont succédé (un autre complot), etc.

      je commence à comprendre pourquoi on me traite de complotiste quand j’essaye de parler politique avec des gens qui ne remettent pas en cause le système, c’est parce que beaucoup (comme vous visiblement) sont devenus obnubilés par les complots.

      OUI les complots existent certainement, mais NON, ce ne sont pas eux qui déterminent notre trajectoire sociale mais plutôt le confort de penser qu’il y a les gentils et les méchants, quels que soient les uns ou les autres.

      Pensez-vous que vous êtes "du bon côté" ?

      Alors faites un petit test, recensez les objets dans votre salon et regardez d’où viennent les matières premières et qui les a transformées, à quel prix pour sa culture, sa famille, son pays...

      Vous vous sentez toujours aussi moralisateur ?

      Parce que moi, je me sais du côté des nantis profiteurs, pas de celui des exploités du tiers monde ou des pays émergents.

      L’intégrité flirte souvent avec l’intégrisme, réfléchissez-y un peu.


    • @ du vent et heureux qui comme ulysse.
      croyance pour croyance, peut’on parler du Dieu science ? (celui qui fait autorité sur tout les autres, qui est toutefois le fait de l’homme, et en possède ses attributs, a savoir (l’erreur, le mensonge,le profit, l’orgueil ,etc..), mais est quand même sensé nous apporter la vérité...un non sens.
      aussi loin que vous remontiez et aussi microscopiquement profond que vous alliez dans votre connaissance des éléments (au sens large du terme), que j’avoue avoir bien moindre que la votre et certainement que d’autres (sans ironie).
      qui ou qu’est-ce qui a insufflé la Vie ?, donné le mouvement initial, sans le souffle de vie tout n’est que matière inerte.le processus.
      telle est pour moi, la véritable question, plutôt qu’une vaine poursuite de connaissance, qui pourrait s’arrêter demain, si un camion vous fauche ou si vous aviez un AVC.

      "il est réservé a l’homme de mourir une fois, et après quoi viens le jugement"(bible)
      "a faire trop de livres, il n’y a pas de fin, et trop d’études lasse la chair, Écoutons la fin de tout ce qui a été dit : Crains Dieu, et garde ses commandements" (ecclésiaste)
      j’ai bon espoir qu’en personnes attachés a la raison et au sens des choses, vous considériez ces passages selon leur sens, et non leur valeur selon leur provenance.
      affectueusement


    • Du vent, tu portes bien ton pseudo. Un jour, tu te demanderas comment tu distingues le Bien du Mal, et tu tomberas inéluctablement sur la Bible, parce que c’est d’elle que sont nés ces deux concepts.


    • #561879
      le 19/10/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Un crâne remet en question l’histoire de l’évolution de l’homme

      @ rason

      Vous illustrez parfaitement ce que je tente en vain d’expliquer ici. Quand votre parcours personnel vous conduit par hasard (j’utilise ce terme à dessein même si pourtant ma statistique me dit le contraire) sur le chemin de la connaissance profonde, le monde, bien réel celui-là, vous apparaît enfin.
      Si votre esprit est trop petit pour en intégrer tous les paramètres, vous devez effectivement vous en tenir aux dogmes qui vous rassurent. Si vous m’aviez déjà lu ou mieux compris, vous sauriez que je n’oppose en rien la science et la spiritualité. Comme je l’ai déjà indiqué, elles sont pour moi une seule et unique discipline. Simplement, le fait de penser plus grand vous fait comprendre les dogmes religieux non pas comme un mensonge mais plutôt comme une interprétation humaine des effets d’une autorité qui nous dépasse. Pour le scientifique non pollué par les peurs des uns ou les manipulations des autres, l’existence d’un "au-delà" (des limites de notre cerveau, aussi) est même l’hypothèse la plus probable.
      Pour être cohérent et conforme à l’idée qu l’on se fait de sa condition humaine, il faut admettre que toute entreprise de description de ce qui nous est par définition inaccessible par les seules voies qui sont les nôtres est simplement trop orgueilleuse. En conséquence, et c’est mon cas, laisser à chacun le choix de vivre sa spiritualité comme il l’entend me paraît raisonnable. Il n’est de la compétence de personne sur cette terre de prétendre ou d’affirmer que le musulman se trompe plus que le chrétien ou inversement. Choisir la posture de l’humilité mais se battre pour faire accepter à l’autre sa vision de ce qu’on ne saurait décrire me semble pour le moins idiot...
      J’irai même plus loin encore en vous disant que je refuse de nommer ce que je ne voudrais pas heurter, la suppression de l’iconographie en Islam me semble même être une démarche très adulte, tout comme je considère adulte le véritable humanisme porté par l’Evangile.
      A ma connaissance, il n’y a que sur ce site où des autorités religieuses authentiques se parlent vraiment et nous montrent la voie d’une réconciliation qui n’aurait pas lieu d’être si chacun s’en tenait au message originel et non aux exigences des administrateurs autoproclamés des cultes...
      A méditer donc.


    • @Titus

      On n’est pas à la cour de récré de la maternelle pour parler de nos pseudos, non ?

      Pour la Bible, j’ai baigné dedans un bon moment et essayé d’étudier les textes sous cet angle de cohérence de récit (ayant étudié biologie et géologie), je pense avoir tout autant que vous droit à m’exprimer en connaissance de cause sur ce point.

      Comment mettez-vous en cohérence du "logos" les 2 récits de la création entre Genèse 1 et Genèse 2 ?
      Je suis curieux de votre exégèse...

      Décidément, les cathos comme les protestants ont du mal à se détacher de la vision juive de la Bible (ancien testament).


    • @ heureux qui comme Ulysse,
      je suis d’accord avec vous, il est en effet orgueilleux de la part de l’homme de prétendre comprendre un univers dont il est une composante (certes la plus importante), par sa famélique intelligence et le petit lexique scientifique qu’il s’est construit, et de fait corrompu.
      le dogme religieux est la seule opportunité pour l’homme d’être en contact avec la puissance absolue créatrice que d’aucuns appellent l’"Eternel", la religion étant donnée aux hommes, elle est de fait aussi corrompue, par toutes ses variantes qui éloignent l’homme de la vraie, un peu comme un palais des glaces, ou on ne saurait voir l’entité initiale.
      la rhétorique, ni aucun autre moyen humain ne pouvant rien y faire, reste l’intervention du volontairement nommé hasard par vos soins, mais comme dirait Enstein (chose que je pense aussi) "le hasard c’est dieu qui se promène incognito"
      bref je suis globalement d’accord avec ce que vous dites, notamment que la spiritualité et la (vraie science), sont toutes 2 corrélées.
      pour conclure je me permets de compléter votre point de vue sur l’universalisme de l’évangile dont le sujet est Jésus christ, et lorsqu’on comprends bien ce qui est dit, et surtout ce qui va arriver inéluctablement,ce que mêmes P.Hillard ou P.jovanovic, n’ont visiblement pas compris, puisqu’ils prônent une administration chrétienne terrestre du monde,( chose absurde, lorsqu’on lit les évangiles) pour dire que pour l’Idiot comme pour l’érudit "Jésus est le chemin, la vérité, la Vie" (jean 14.6)


    • Du vent : « Comment mettez-vous en cohérence du "logos" les 2 récits de la création entre Genèse 1 et Genèse 2 ?

      Je ne vois pas d’incohérence entre les deux récits. Le récit élohiste est centré sur Dieu et le récit yahviste est centré sur l’Homme, sa destinée, sa responsabilité, et éclaire sur l’origine du Mal.


  • Je conseille le visionnage du documentaire "The Signs" sur youtube.


  • #560664
    le 18/10/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Un crâne remet en question l’histoire de l’évolution de l’homme

    Petit à petit l’oiseau fait son nid ou comment préparer l’espèce au mensonge en gésine qui sera vérité demain...
    Ils sont forts, quand même !
    Sûrement que le paléontologue Zollikofer est un descendant du prédicateur suisse du même nom, s’il a étudié à l’Université de Columbia, il a le bon profile pour réformer la "connaissance scientifique" !
    Qui va bien pouvoir relayer la "découverte", Libé, le Monde ? A suivre donc, ou pas...


  • Cet article illustre bien les actes de foi des paléontologues désireux de justifier la THEORIE de l’évolution.

    Il faut des fois plus de foi pour ça que pour admettre l’existence, finalement logique quand on voit la complexité et l’ordre prodigieux du monde qui nous entoure (de l’infiniment petit à l’infiniment grand), d’un Créateur puissant et intelligent.

     

    • juste, il faut beaucoup de foi pour se détourner volontairement de dieu par la science,
      en réalité l’oeuvre de satan est de détourner l’homme de Dieu, par la science. beaucoup de grands scientifiques croient en Dieu,
      les opposer est une démarche justement anti-scientifique, puisqu’on écarte un facteur (le plus important) d’emblée.
      la vraie science n’affirme que des certitudes, et ne place pas les simples hypothèses au niveau de faits certains et avérés, a partir de bribes de prémices d’indices, datés aléatoirement, par des hommes.


  • Le fait d’appeler cette creature "homo erectus" est deja une escroquerie dans le but de persuader que c’est un stade evolutif de l’Homme alors que c’est un squelette d’un ancien singe tout comme les squelettes de dinosaures. De toute façon les paleonthologues sont des escrocs prets à tout pour faire la une des journaux et decrocher un prix. Il suffit de voir l’arnaque de l"homme de Pitdown.

     

    • D’ailleurs, trouver un crâne à la surface de la terre, ils ont du en faire des trous. D’après moi, un indigène doit leur faire des blagues avec des vieux os et eux, tout épuisés demandent pas mieux de le croire.


    • Non H. Erectus est un homme à 100% ! Et oui tu as raison de dire que c’est une escroquerie...
      L’ancien singe c’est P. Australopitecus (Lucy) qu’on a voulu faire passer pour un homme-singe alors que c’est un genre de chimpanzé.

      Sinon H. Erectus H. Ergaster H. Rudolphensis H. Neanderthalensis H. Cromagnon ETC ETC sont des hommes à 100%. De différentes races, de différentes espèces même, certes, mais des hommes quand même car 100% bipèdes et mains préhensiles.

      De plus, la question de la capacité crânienne est secondaire pour mesurer l’intelligence, quand on sait qu’on utilise que 10 ou 20% de nos capacités cérébrales ! Mieux vaut-il avoir un gros cerveau qui tourne à 10% qu’un petit cerveau qui roule à 50 ??? Je pose la question...


  • "longues jambes et des hanches étroites, signe de bipédisme."

    J’ai toujours appris que les signes du bipédisme sont plutôt les longues jambes et les hanches larges ;
    Le gorille ayant notamment un bassin court et allongé verticalement alors que l’Homme possède un bassin plutôt large mais court verticalement.

    Après, cette découverte est vraiment intéressante et soulève pas mal de questions chez moi, j’ai donc sorti mon cours et voici les datations que je connais :

    Australopithèque : entre 5Ma et 2Ma. (Afrique)
    Paranthrope : entre 2Ma et 1,2Ma. (Afrique)
    Habilis : entre 2,5Ma et 1,3Ma. (Afrique)
    Eretus : entre 1,8Ma et 200 000a. (Afrique + Europe + Asie)
    Néanderthalensis : entre 200 000a et 30 000a. (Afrique + Eurasie)
    Sapiens : 100 000a jusqu’à nos jours. (partout dans le monde)

    Certains stades évolutifs de l’homme apparaissent exactement au même moment ou un autre disparaît alors que l’on est sur des surfaces géographiques vastes.
    Sapiens et Néandertalensis auraient cohabité en plus de coexister mais seul Sapiens aurait continué de perdurer.
    Alors qu’on sait que Néandertalensis était plus robuste et possédait un crâne plus large.
    Je pense plutôt qu’il y a eu croisement entre les deux représentants du genre homo et que nous sommes par exemple des Néanderthalo-Sapiens.

    Mais effectivement, comme le suggère l’article, cette démonstration peu se faire à l’échelle du genre homo entier étant donné le bouleversement complet de la théorie de l’isolement reproducteur qui veut qui veut que l’on ne retrouve dans un espace géographique délimité que des individus adaptés à ce milieu.
    Ici, le territoire géographique c’est le glode entier quasiment ! Jolie petit coup de pied au cul de ceux qui pensent que nous sommes tous des Sapiens, "élite intellectuelle du genre homo" qui finalement est un concept très maçonnique dans le fond !


  • @aeterman
    "pour revenir au sujet je ne comprend pas pourquoi E-R relégué des info scientifique qui ne pas ni dissidente ni controversé ni passé sous silence..."

    Si j’ai bien compris tu veux dire : "pour revenir au sujet, je ne comprends pas pourquoi E&R relègue des infos scientifiques qui ne sont ni dissidentes, ni controversées ni même passées sous silence..."

    Franchement les gars, relisez-vous avant de poster !
    J’adore lire ce que les internautes pensent sur ce site...mais justement, il faut mettre un point d’honneur à être facilement compris parceque parfois on est vraiment obligé de décoder les messages, et c’est pesant... jusqu’à zapper, ce qui n’est pas le but de la manoeuvre, non ?


  • l’histoire officielle est cousue de fil blanc : il n’y a nulle trace de l’évolution dans les fossiles animaux- et ce, depuis toujours : on a bien retrouvé des fossiles de tortue ou de moustique ( de plus de 100 millions d’années parfois), et, comparé aux moustiques actuels, il n’y a rien de changé !! bizarre, non ? AU FAIT, Darwin n’a jamais été chercheur ou quoi que ce soit dans ce genre, tout au plus un classificateur !!!

     

    • Vos connaissances en sciences naturelles s’arrêtent à TF1 non ?
      Quelles sont vos sources pour affirmer que l’étude des fossiles animaux et végétaux ne retracent pas une histoire évolutive ?
      Avez-vous lu l’Origine des espèces de Darwin, qui était au passage un naturaliste, et de toute évidence, bien plus un scientifique que vous.
      Ne mélangez pas les domaines de la politique/religion et celui de la science, même si les sources médiatiques tout public vous poussent à croire qu’ils sont intimement liés.


    • Bein justement Darwin disait lui même qu’un des points faible ou qui invalide sa théorie c’est de ne pas trouver de trace d’évolution dans les fossiles...

      Ils ont chercher et n’ont rien trouver...

      C’est à un point où j’ai entendu, un jours, un spécialiste mentir sur ce que Darwin à écrit dans son livre (c’est vrai qu’en général les gens ne vont pas vérifier aux sources (ici le livre de Darwin) si c’est vrai ou pas, vu qu’ils ont appris (officiellement) à avoir un esprit critique à l’école : ) , en prétextant que Darwin avait écrit qu’on ne trouverait pas de trace fossiles, parce que c’est tellement lent (x millions d’années d’imaginations), mais en même temps tellement rapide (ou invivable, c’est selon), qu’on n’y verrait pas de trace...

      Si vous avez lu son livre, vous savez que c’est justement le contraire qu’il a affirmer (par rapport à la rapidité dans la lenteur de ce soit disant processus d’évolution) et c’est bien pour ça que trace à été chercher dans les fossiles depuis tant d’années (plus de 100 ans maintenant), en vain...

      L’exemple de la théorie de Darwin est la preuve flagrante du fanatisme obscurantiste de la science de nos jours...

      Et n’oublions pas que, Hulk serait un OGM... )

      Sinon, ils en ont mis du temps pour se rendre compte qu’ont avaient tous des crânes différents (si j’ai bien compris le smilblick) ... )


    • Frankia, je veux bien, mais concrètement, pouvez-vous nous citer une preuve concrète que la théorie de l’évolution est la vérité ? et je dis bien une preuve, pas des indices ou deux moitiés de preuve ;)


    • @Frankia : mais alors que pensez de l’absence de fossiles "intermediares" qui prouveraient le passage et la transformation de certaines espèces en d’autres ? Connaissez vous les travaux d’Haroun Yahya ? Qu’en pensez vous honnêtement ? cordialement


    • Non, soyons sérieux et pragmatiques : la théorie de l’évolution ne se fonde que sur des faits qui peuvent laisser à penser que les espèces "évoluent", ce qui s’appelle en bon français des indices, et non des preuves. Et toute la science actuelle, la biologie disons, considère comme la vérité une théorie dont on n’a aucune preuve, et refuse à tout prix l’hypothèse de Dieu.

      Et en bon français, pareille attitude s’appelle de l’idéologie, et non de la science.


  • Quand Satan soufflait a l’oreille de Darwin....


  • De l’homo erectus à l’homophobe. Tant qu’on y est...
    N’empêche, vu la tronche de certains (prenons les ministres par exemple, au hasard), y’en a qui descendent forcèment du singe (et même qui sont descendus plus vite que les autres comme on disait quand j’étais jeune)...


  • "Le crâne remet en question la théorie", çad que les scientifiques ont trouvé une espèce non documenté dans la littérature scientifique, est non que ceci contredit l’évolutionnisme, contrairement l’article essaye seulement de mettre le point sur les détails qui ont accompagné le développement de notre espèce. P.S Darwin a parlé de la sélection naturelle est nnon l’évolution chez les Hommes.

     

    • Darwin a parlé de sélection naturelle et de sélection sexuelle, elles concernent les individus mais aussi potentiellement les groupes d’individus (espèces).
      Dans l’origine des espèces il y a des schémas qui montrent que les évolutions n’apportant pas un avantage significatif par rapport à l’espèce d’origine ou une espèce cousine sont fortement susceptible de disparaitre, un peu sur le modèle du néenderthal découvert par la suite.
      Sur des centaines de millions d’années plusieurs mutations se produiront et on finira par se retrouver avec des espèces cousines à l’origine qui ont suivit des voies d’évolutions différentes ayant vécues dans des environnements différents et n’ont plus grand chose en commun à part, à part éventuellement un ou plusieurs attributs identiques qui subsistent comme les pouces juxtaposables chez tous les primates.
      Ces ressemblances ou différences permettent de classer les etres-vivants, cela s’appelle la taxinomie : http://commons.wikimedia.org/wiki/F...

      La théorie de Darwin repose sur des faits : participant à un voyage autour du monde (http://upload.wikimedia.org/wikiped...), Darwin fait une escale aux iles Galapagos (http://fr.wikipedia.org/wiki/Galapagos) où il prélève des spécimens de la faune et de la flore locale qu’il classe en fonction de leur ile d’origine. Plus tard il constatera que ses nombreux spécimens d’oiseaux récupérés (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mimini), présentent tous des caractéristiques physiques similaires mais que la forme et la taille de leurs becs diffère selon leur ile d’origine. S’aventurant à risquer une explication, il avance que la flore étant également différente d’une ile à l’autre, ses oiseaux faisaient probablement tous partie d’une seule et meme espèce identique à l’origine mais qu’ayant colonisés des environnements différents offrant une nourriture différente, les becs ont finit par changer avec le temps pour permettre à l’animal de se nourrir de la façon la plus efficace possible. C’est le début de la théorie de l’évolution.


    • Le début de la théorie de l’évolution était en fait le début de l’écologie. La sélection naturelle existe, c’est un facteur écologique réel, surtout sur un île, mais elle ne valide en rien la transformation des pinsons des Galapagos en autre chose que des pinsons ! Une descendance de pinson qui ne soit plus des pinsons ou qui soit des pinsons avec des organes nouveaux n’a jamais été observée et relève du rêve éveillé ou du conte de fée pour adulte, comme disait le grand biologiste Jean Rostand.


  • Remettre en question l’évolution des homos (sapiens et ses cousins biensur) dans un soucis de vérité historique, ça, t’as le droit mais remettre en question l’Histoire même de l’AXOA, alors là... NON !

    C’est donc ça qu’on appelle le "2 poids / 2 mesures"


  • Il n’y a rien de nouveau fondamentalement.
    Officiellement depuis des décennies l’homme est apparu en Afrique de l’ouest dans la vallée du grand rift il y a aux alentours d’un million d’années.

    Ce n’est pas homo sapiens sapiens,c’est un homme plus primitif entre l’homme moderne et le singe.Ensuite il a colonisé le monde et a continuer a evoluer également...en Afrique.

    Aujourd’hui tous les humains vivant sur terre sont des homo sapiens sapiens,avec des différences legeres en moyenne au vu de la génétique.
    On peut etre plus proche génétiquement d’un africain noir en etant Français que de certains Français.On peut faire la meme taille avoir la meme corpulence,le meme volume cerebral etc...que le seul critère de comparaison soit la couleur de peau est illogique et non scientifique.Meme si il y a des caractéristiques qui en entrainent d’autres selon l’adaptation au climat.Ce ne sont que des moyennes et cela ne limite aucun individu.

    Un noir peut etre excellent en mathematique et mauvais a la course a pied.
    Un blanc peut etre mauvais en mathematique et excellent coureur.
    Et inversement.
    Enfin au dela de la génétique il y a la volonté de chacun,l’être.Chaque individu est libre d’evoluer ou non.

     

    • Un noir peut etre excellent en mathematique et mauvais a la course a pied.
      Un blanc peut etre mauvais en mathematique et excellent coureur.

      Et il y a également des poissons-volants mais qui ne constituent pas la majorité du genre. Votre commentaire se targue d’être fondé sur des arguments scientifiques, mais finalement il ne fait que proclamer sans preuve et même en niant une partie de la réalité (vous essayez sérieusement de nous faire gober que les meilleurs sprinteurs ne sont pas en très grande majorité des noirs ?) l’idéologie en vigueur et quasi-obligatoire en occident depuis 1945 qu’on est "tous frères" avec évidemment le sous-entendu qui va avec "puisqu’on est tous frères, abolissons les frontières".


  • Pour rester sur le sujet je vous conseille d’aller lire l’étude de Marie Cachet (la compagne de Varg Vikernes) sur "l’homme du Nord", son site s’appelle "Atala" (vous le trouverez facilement en tapant le nom complet de son auteur) et vous trouverez l’étude en Anglais et en Français sur le site :)
    d’ailleurs pour illustrer cela elle à fait un film avec Varg, que je n’ai pas vu encore et dont, je pense, qu’il serait pas mal d’avoir une critique faite par quelqu’un d’ER ou par une tierce personne ;)


  • Ah bon, je croyais que "florentis" c’était déjà le coup du siècle qui remettait en question l’évolution humaine...toujours selon le documentaire ou j’ai vu ça les mecs établissent l’histoire de l’humanité par rapport a 200 cranes retrouvés...et encore ils ont pas fouillés l’Asie apparemment.

    Au delà des écrits de l’homme c’est de la science fiction à prendre avec des pincettes, on nous a bien vendu un t-rex à peau reptilienne qui chasse en solo...


  • Pour combler l’indigence generale : la selection naturelle a ete démontrée par Darwin : c’est un principe empiriquement valide, exploité dans de nombreux domaines (cf. algorithme genetique par ex).

    Par contre la theorie de l’evolution de Darwin est expliquée a partir de la selection naturelle.
    C’est une théorie scientifique et comme toute les théories scientifiques elle présente des limitations, elle est soumise a la critique, a la refutation, et est ouverte a la rectification l’amelioration en fonction des donnees materiel (au passage, le creationisme ne souffre aucune critique, ni correction)

    C’est certain que la sélection naturelle seule est insuffisante pour rendre compte de la diversites des espèces ... il faut prendre en compte d’autres mécanismes.
    Kropotkine avait une proposition complémentaire (d’ailleurs c’est bizarre que Kropotkine ne soit pas présenté sur ER). Mais bon les objections comtemporaines et serieuses a Darwin sont nombreuses, faut rester dans le serieux...

    En parlant de serieux, la distribution par KK du livre de Zillmer est inquietante ... mais bons soyons tolerant, faut de tout ... bientot KK distribuera Jean-Pierre Petit et les frere Bogdanov ??


  • je me permet (très cordialement - je prend les devants :-) ) de m’étonner des différents commentaires et j’aimerais poser une question : en quoi le fait d’une création Ex nihilo serait-elle incompatible, ensuite, avec l’évolutionnisme ? Je précise d’emblée que, pour différentes raisons, je ne crois qu’en partie à la théorie de l’évolution ! Ceci étant, il me semble quand même qu’il faut raison garder : il me semble, d’après ce que je lis ici, qu’il y ait une "lutte" entre tenant du créationnisme et évolutionnistes, mais les deux sont-ils réellement incompatibles ?

     

    • D’après la Bible, Dieu a créé Adam et Ève, c’est-à-dire un premier couple humain, pas un couple de poissons, de grenouilles ou de singes comme Lucy. D’ailleurs un couple de poissons, d’amphibiens ou de singes n’aurait pas pu succomber au péché originel. Donc la théorie de l’évolution supprime de fait le dogme du péché originel.
      Elle supprime en conséquence également Jésus Christ, le nouvel Adam que Dieu a envoyé pour racheter les péchés des Hommes qui ont foi en lui. Autant dire que la théorie de l’évolution est radicalement incompatible avec la religion chrétienne.


    • ça au moins c’est pertinent,
      d’ailleurs création et/ou évolution, est-ce que ça éclaire l’univers moral de l’homme ? ou a plutôt l’enfoncer dans la confusion.


    • @Titus
      Eh oui, mais c’est justement là où je voulais en venir : vu l’état des moeurs antiques où seuls les élites avaient le privilège d’accéder à un certain savoir (tiens, ça me rappelle quelque chose...) peut-être était-il trop compliqué (ou désiré par certains) de fournir à la masse, au peuple, l’accès à une certaine connaissance et plus spécialement au savoir concernant les origines...
      En tant que croyant j’adhère nécessairement au concept de péché originel (bien qu’il faille s’entendre sur le terme, mais bon...) et bien évidemment aussi à la réalité de la Rédemption, mais je voulais juste qu’on réfléchisse sur certains points : si on prend le récit biblique au pied de la lettre il faut déjà comprendre que nous sommes donc bel et bien les fruits d’un inceste !!! Moralement c’est peut-être dur pour certains ;). Ensuite, je m’étonne (surtout ici sur ER où on comprend beaucoup de choses) qu’on prenne pour argent comptant ce que raconte un livre issu d’une communauté dont on ne cesse par ailleurs de nous dire qu’elle est sinon perverse (pour une certaine franche d’entre elle) au moins manipulatrice et mensongère... A ce titre, et encore une fois sans remettre en cause le fond mais la forme, j’aimerais quand même rappeler que le récit biblique des origines s’articule autour de mythes antérieurs (babyloniens surtout), que les 10 commandements sont identiques à ceux qu’on trouve dans le Code d’Hammourabi (Roi de Babylone 18ème siècle avant J.C.), que la prétendue Etoile de David (ou fumeux Sceau de Salomon)a en réalité une origine indo-européenne reliée au culte de la fertilité (ce que n’ignorait pas Rotschild lorsqu’il l’imposa plus tard à Israel), et je pourrais parler de la kabbale (tant décriée) qui n’a absolument qu’un lien indirect avec le peuple juif et se retrouve dans d’autres civilisations... Autant d’éléments qui ne respirent franchement pas l’honnêteté...
      Bref on peut donc, simplement, s’interroger sur l’exactitude du récit de la genèse qui peut également (et peut-être surtout) s’inspirer de l’idée qu’il faille souder un peuple autour d’une Tradition... Mais là n’est cependant pas le point où je veux en venir ! Est-il inconcevable, selon vous, qu’une cellule, naissant au sein du bouillon de culture originel (lui-même issu de la création divine évidemment), puisse ensuite évoluer jusqu’à donner naissance à l’homme ?


    • Le darwinisme est incompatible avec une lecture littérale des textes fondateurs des monothéismes abrahamiques.

      Cela ne retire en rien à ces derniers leur valeur symbolique, voire les leçons de sagesse qu’ils transmettent pour aider à mieux vivre. Ce n’est pas parce que la physique des stoïciens s’est révélée complètement erronée qu’il est inutile de les lire.

      Tout l’art consiste donc à interpréter la lettre — même une lecture littérale est un choix interprétatif quoique se targuant de dire la vérité unique et achevée d’un texte — sans trahir l’esprit.


    • theurgie : « En tant que croyant j’adhère nécessairement au concept de péché originel (bien qu’il faille s’entendre sur le terme, mais bon...) et bien évidemment aussi à la réalité de la Rédemption »

      Ces deux points points sont incompatibles avec l’évolution pour les raisons mentionnées plus haut. Ce n’est pourtant pas très dur à comprendre.

      « si on prend le récit biblique au pied de la lettre il faut déjà comprendre que nous sommes donc bel et bien les fruits d’un inceste ! »

      Forcément, il y a eu des relations incestueuses au début. Il ne pouvait pas en être autrement et c’est pour ça que les inceste originels ne sont pas condamnés. Note que c’est la même chose dans la théorie de l’évolution graduelle des espèces. Il y a eu un premier homme et une première femme, et pas des milliers apparus en même temps.

      «  le récit biblique des origines s’articule autour de mythes antérieurs »

      Si on retrouve des éléments du récit biblique dans des civilisations éloignées dans le temps et dans l’espace, c’est la preuve que les événements relatés dans la Bible se sont réellement produits (déluge, etc.) !

      « Est-il inconcevable, selon vous, qu’une cellule, naissant au sein du bouillon de culture originel (lui-même issu de la création divine évidemment), puisse ensuite évoluer jusqu’à donner naissance à l’homme ? »

      Aucun bouillon de culture de matière minérale n’a jamais produit de matière organique, et aucun bouillon de culture de matière organique n’a jamais produit une cellule vivante. C’est contraire à la loi de la thermodynamique qui énonce que tout tend naturellement à se dégrader et non à se construire spontanément. Tout le monde peut vérifier cela.


    • @Titus
      Bien vu ;)


  • Et encore, 1,8 millions d’années, après avoir lu le bouquin de Zillmer, on peut en douter. Et scientifiquement (et bibliquement aussi, ce qui est presque un pléonasme ;) )


  • Cette découverte a le mérite de marier tous les Homos jusqu’alors séparés.


  • Ah,la grande question des origines...Et le flou qui va avec !Informations et assertions contradictoires,données factuelles,datations,analyses : Quoi d’neuf Doc,Vous reprendrez bien une aspirine ? Ajoutez à cela les infos récentes relatives à notre code ADN (la croustillante affaire des 223 "gènes inconnus"),impliquant,"éventuellement" une intervention délibérée par implantation et modification du code initial...Shakez le tout,servez frais ! Salut à tous.


  • L4hOMME NE EN AFRIQUE S4EST REPANDU DANS LE MONDE ;

    je veux bien mais je me demande pourquoi ? en effet vu la taille du continent africain, vu sa richesse en flore et faune, pourquoi partir alors que la densité de population devait être très faible. Pourquoi aller en Europe sous les glaces ?
    je n’ai jamais été convaincu. L’Afrique aurait-elle été le berceau de la vie animale ?

     

    • Tout à fait d’accord !

      De plus, aucune trace de transhumance n’a été découverte du côté du Sinaï, point de passage obligatoire pour ces prétendues migrations.

      Cette thèse stipulant que nous avons tous un ancêtre africain n’est qu’un mythe destiné à rendre acceptable l’immigration de masse, le métissage et le remplacement des populations qui en découle.


  • "Si la boîte crânienne et les os du visage avaient été retrouvés séparément, ils auraient vraisemblablement été attribués à deux espèces différentes"

    Il faut bien comprendre que les chances de retrouver un crane entier de cette époque sont minuscules (et pour un squelette complet ça relève quasiment de l’impossible). Considérant cela, on voit que cette phrase précédente suffit à disqualifier toutes les recherches anthropologiques liées à "l’évolution humaine".

    Depuis des décennies, des pseudo-scientifiques ne font qu"interpréter leurs découvertes dans le seul et unique but de prouver la thèse évolutionniste, c’est exactement le même phénomène qui ce produit avec les recherches historiques sur la seconde guerre mondiale, ou les évènements seront toujours systématiquement interprétés dans le cadre de la "vérité officielle" interdisant de fait toute objectivité ou recherche de vérité.

    La théorie Darwinienne de l’évolution humaine et bonne pour les poubelles de l’histoire.


Afficher les commentaires suivants