Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une étude états-unienne pour mieux comprendre le patriotisme de « Boris »

Alors que les divergences avec Moscou sur la question ukrainienne ont déclenché la pire crise entre la Russie et les Occidentaux depuis la fin de la Guerre froide dans les années 1990, un professeur américain entreprendra une étude pour mieux comprendre la fierté, le nationalisme et le patriotisme des Russes.

À l’Université de l’Oklahoma, un professeur de science politique a reçu une bourse du programme Fulbright pour étudier les« pratiques » patriotiques et nationalistes quotidiennes en Russie qui se traduisent comme on a pu le voir lors de la crise ukrainienne par un soutien au régime.

Le programme Fulbright, créé en 1946 au lendemain de la Seconde Guerre mondiale dans l’espoir que les échanges culturels et éducatifs entre pays contribueraient à asseoir durablement la paix, est un système de bourses d’étude très compétitif et basé sur le mérite, subventionné conjointement par le département d’État des États-Unis et par les gouvernements des pays désireux d’y participer.

La popularité de Vladimir Poutine, qui atteint des sommets dans les sondages depuis le déclenchement de la crise, est probablement loin d’être factice et tien peut-être en grande partie à la fierté et au nationalisme des Russes, conjugués à la nostalgie de la grandeur de l’Empire soviétique maintenant disparu.

Et aujourd’hui, pour mieux comprendre la fierté russe, Paul Goode, professeur agrégé et directeur des études supérieures au Département de science politique de l’Université d’Oklahoma, projette de se rendre en juillet à Tyumen , en Russie, pour y mener des recherches qui comprendront de l’observation ethnographique , des entretiens avec les partis politiques et des entreprises de marketing , et des groupes de discussion avec une variété de citoyens russes .

Le professeur Goode s’est associé à l’Université d’État de Tioumen à observer l’essor populaire du nationalisme et les méthodes utilisées pour transmettre des messages nationalistes dans la vie privée des citoyens russes .

Goode a choisi de Tioumen , en Sibérie occidentale comme site de cette recherche pour mieux comprendre comment le patriotisme et le nationalisme chez les Russes « ordinaires » en dehors de Moscou .

L’importance de ce sujet est soulignée par la réponse de la Russie au changement de régime en Ukraine, a déclaré le professeur américain.

« Comprendre le rôle du patriotisme et du nationalisme dans la culture russe et son rôle dans la légitimité du régime ou dans une politique de transformation – est essentiel pour comprendre le potentiel de développement, et les limites des domaines de coopération en politique étrangère russe et américaine », déclare le politologue.

En examinant l’intersection entre la légitimité du régime , le patriotisme et la nation [russe. ndlr] sous la forme de pratiques quotidiennes des citoyens russes, Goode cherche à relier les idées de la science politique sur la politique des régimes mixte avec le corpus émergent de travail sur le « nationalisme tous les jours ».

L’Occident finira peut-être bien par saisir un peu de l’âme de Boris et comprendre que, des tsars à Poutine, il lui faudra, sans renoncer à ses intérêts, apprendre à « ménager » la « Russie éternelle » s’il veut éviter les conflits.

Voir aussi, sur E&R :

Sur Vladimir Poutine, symbole de la fierté russe, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les usa veulent savoir par ou attaquer ce patriotisme.


  • Ce professeur et tous ses complices occidentaux feront mieux d’étudier à rendre leur citoyens heureux.
    Ces études ont qu’un but, semer le désordre en Russie et ailleurs.
    Dépenser des milliards juste pour semer le trouble, alors que leur citoyens auront bien besoin de cette aide.
    À vouloir trop jouer avec le feu, on se brûle.


  • Mais oui bien sur,les colonies de cancrelats trop sains & par conséquent nationalistes,il faut bien les étudier en long & en large,ils finiront par nous enfermer comme des rats de laboratoire pour osculter nos cerveaux malades.


  • Le but de cette étude est de mieux connaître tous les méandres de la société russe : la religion, les aspirations populaires, les croyances ; les convictions, les complexités des différents peuples russes. Bref, explorer les inconscients individuels et collectifs.
    Tout cela dans un seul, et unique but : détruire, détruire, détruire ... DETRUIRE !!!


  • C’est clair qu’avec de telles filles tu as envie d’être patriote.

    Ca change un peu de la burka.

     


  • « Comprendre le rôle du patriotisme et du nationalisme dans la culture russe et son rôle dans la légitimité du régime ou dans une politique de transformation – est essentiel pour comprendre le potentiel de développement, et les limites des domaines de coopération en politique étrangère russe et américaine », déclare le politologue.




    Traduction : essentiel pour comprendre comment on peut saboter le nationalisme russe & essentiel pour comprendre jusqu’où on peut encore essayer de les baiser.



  • Le programme Fulbright, créé en 1946 au lendemain de la Seconde Guerre mondiale dans l’espoir que les échanges culturels et éducatifs entre pays contribueraient à asseoir durablement la paix




    Pourquoi elle me fait rire cette phrase ???


  • Le patriotisme russe est une chose que les individus déracinés, métissés , diversifiés qui occupent aujourd’hui les territoires de l’Europe occidentale et de l’Amérique , ne peuvent plus comprendre .Il n’est pas nécessairede dépenser des dollars et de multiplier les rencontres et les études ...ça , c’est de l’enfumage ! Le patriotisme russe est né de l’attachement à la TERRE de la Mère Patrie, les russes ne naissent pas "en "Russie , ils sortent de cette terre comme les blés de nos plaines . Le mot "terre " revient souvent dans les chansons, les poèmes, l’histoire ...
    Quant ils partaient en campagne, les cosaques emportaient , dans un petit sac de cuir qu’ils portaient toujours sur eux, une poignée de terre de leur jardin , dans la stanitsa , et s’ils mouraient au cours de la campagne, là bas , sur une terre lointaine, en les enterrant on jetait sur leur corps cette poignée de terre , pour maintenir , dans le repos éternel, un lien avec la terre natale . C’est ça, le patriotisme russe, quel que soit le régime politique ,

     

  • On étudie une chose quand on cherche à la comprendre. De ce fait, vouloir étudier le patriotisme signifie que l’on ne le comprends pas et, que par conséquent on ne peut être patriote. Cela montre bien la déviance des dirigeants américains qui n’ont en fait d’allégeance qu’envers le dollar et la puissance que celui-ci peut leur apporter. On comprend mieux pourquoi ils manipulent leurs citoyens par toutes sortes de propagandes, toutes aussi farfelues les unes que les autres. Allant même jusqu’à sacrifier quelques uns des leurs pour légitimer leurs actes pervers. Ainsi, tout le peuple soutient le gouvernement quand celui-ci déclare qu’il est nécessaire de faire la guerre à tel ou tel pays pour la sécurité du leur, et les militaires sont tous prêts à aller se faire tuer ou mutiler pour la grandeur d’âme de leur nation. Le patriotisme des citoyens américains est fabriqué uniquement par la propagande et par le formatage des cerveaux dès le plus jeune âge. Normal que ces gens là ne puissent pas comprendre un patriotisme spontané.


  • Le problème des USA, c’est qu’ils n’ont pas d’âme ni d’histoire. Ou plutôt qu’ils ont un gros problème avec leur véritable histoire. Dur d’admettre qu’une nation est fondée sur la négation d’une population autochtone... tiens, ça rappelle un autre pays non ?


  • et le patriotisme ricain

    être content des dirigeants du pays avec leurs actions c’est bien plus étranges non ??


  • Pas besoins d’etude pour ça on l’a dans ses tripes ou on ne l’a pas c’est tout !
    Demande à un antifa s’il sait pourquoi il se bat il en sait rien c’est trop compliqué pour lui le con !


  • Pourquoi payer chèrement des incultes pour appréhender ce dont ils auront du mal à comprendre.
    En ce temps de crise budgétaire, achetez des bouquins kontrekulture et écoutez les conférences d’ici.


Afficher les commentaires suivants