Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une femme sur deux trouve normal de faire une plus grande part des tâches ménagères que son conjoint

La répartition des tâches domestiques reste inégale au sein des couples, près d’une femme sur deux (48 %) trouvant toutefois normal d’en faire plus que son conjoint alors que 52 % des hommes se disent prêts à faire un effort, selon un sondage Ipsos réalisé pour l’entreprise Sarenza.

[...] Seule l’éducation des enfants semble être majoritairement une affaire de couple : 67 % des hommes et 5 2% des femmes interrogées estiment que leur conjoint en fait autant qu’eux pour "aider les enfants à avoir confiance en eux".

[...] Mais les tâches ménagères restent l’apanage des femmes. La seule largement assumée par les hommes consiste à sortir les poubelles : 54% des femmes reconnaissent que leur conjoint le fait plus souvent qu’elles.

[...] 45% des femmes pensent qu’elles seraient plus épanouies dans leur vie professionnelle si les tâches domestiques étaient réparties plus équitablement, 55% répondant par la négative.

[...] 55% des hommes disent qu’ils seraient prêts à faire plus d’effort pour sortir les poubelles, 49% pour faire les courses et passer l’aspirateur, 42% pour cuisiner, 41% pour faire la vaisselle. Mais seuls 13% seraient prêts à davantage rester à la maison lorsqu’un enfant est malade, 10% à davantage laver ou changer les enfants et 8% à les amener chez le médecin.

Lire l’intégralité de l’article sur jeanmarcmorandini.com

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

66 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Moi je connais une fille. Elle a été élevée dans la bien-pensance la plus totale. Elle est féministe, etc.
    Pourtant, elle est toujours une femme. Et elle exécute des tâches sans que je lui ai rien demandé, et de temps en temps redevient une féministe, puis le naturel revient au galop...
    Les bien-pensants ou ceux qui filent une mauvaise note à cet article, il serait grand temps de lire "Sexe et caractères" d’Otto Weininger...


  • De toute façon quand on en sera tous à dormir dans des cartons, le partage des tâches ménagères ne devrait pas être difficile à faire.


  • Depuis les origines, ce sont toujours les hommes qui se sont tapés tout le boulot, et ils ont laissé aux femmes les taches les moins fatigantes, comme la cuisine et le ménage . Aujourd’hui encore ce sont les mecs qui font les métiers les plus pénibles, sauf exception, et c’est ce qui explique que les femmes en France vivent 7 ans de plus que nous en moyenne . J’ajoute que ce sont les hommes qui ont pratiquement tout inventé, la femme , sauf pour voler son mari ou le faire cocu, manque tout à fait d’ingéniosité . Et puis quand la femme ne se surveille pas, quand elle se laisse aller, quand son discours ne singe pas celui de l’homme, elle montre sa nature profonde : infantile .

     

    • En general, sans trop aller dans la generalite, les hommes sont plutot bourrin et les femmes attentives aux details.

      Tu demandes a un mec de plier et ranger du linge, il ira deux fois plus vite qu’une femme, mais bonjour les melanges et les pliures aleatoires.


    • Eh bien ! Que de stéréotypes teintés d’un zeste de misogynie ! Macho porte bien son pseudo.
      Mais quoi qu’il en soit un "parler franc" qui fleure bon l’authenticité...
      Et puis, par les temps feméliques que nous subissons aujourd’hui, un bon coup de pied au derrière des légendes urbaines postmodernes ne peut pas faire de mal aux gens sensés que nous sommes. Alors ne boudons pas notre plaisir !

      Plaisir de réaffirmer haut et fort que depuis des temps immémoriaux :
      1) Les femmes sont programmées pour avoir des enfants, les porter puis les éduquer en (corollaire) s’occupant du foyer avec tout ce que cela implique.
      2) Les hommes sont quant à eux programmés pour subvenir aux besoins de la famille, du clan, de la tribu, de la patrie, les assurer, les protéger, assurer leur survie.

      Quel orgueil féminin devons-nous aujourd’hui supporter ! Tandis que les hommes semblent manquer, déséduqués qu’ils sont, abandonnés par la mère émancipée, de plus en plus de testostérone.


    • Monsieur,

      je ne pensais pas qu’il était possible de lire encore de telles choses en 2014. Les hommes qui se sont tapé tout le boulot dites-vous ?Avez-vous déjà passé plus de 24 heures (nuit incluse) avec des enfants en bas âge ?De toute évidence,non.Beaucoup d’hommes préfèrent effectivement "être au boulot" plutôt qu’à gérer la marmaille ! La cuisine et le ménage moins fatigants. . . ha bon. Il est vrai que moi je m’éclate à laver par-terre, et qu’après ça j’ai un teint de pêche.Par ailleurs,nous rions (jaune) assez entre femmes de cette tendance très masculine de dire qu’une fois sa journée de travail faite, l’homme a donné son maximum et qu’il ne voit pas où est le problème que sa femme (qui a bossé autant voire plus que lui) fasse double ou triple journée. D’ailleurs les dimanches matins, vous voyez rarement des femmes jouer au foot, faire du vélo ou aller pêcher entre potes. Elles, ces animaux sans cervelles, sont bonnes à "rester à la maison" en effet.En outre, ce qui explique que les femmes vivent plus que les hommes, c’est plutôt que jusqu’à il y a quelques années,elles faisaient moins d’excès:alcool,cigarette etc. . .Il faut dire qu’elles ont aussi moins de temps à consacrer aux copains, aux apéros, aux jeux vidéos et à la télé. . . Par ailleurs, vu ce que le corps féminin endure au cours de la vie (menstruation,grossesse,accouchements,fausses couches,ménopause, éventuelle descente d’organes etc. . .), il est fort à parier que la nature a bien fait les choses en en faisant un tout terrain.
      La femme manquerait donc d’ingéniosité.Votre mère a dû en avoir beaucoup pour conjuguer autant d’obligations et vous élever. Il semble que vous méconnaissiez totalement le mondes des femmes, en particulier des mères, qui trouvent nourriture,vêtements,école, stratégies pour faire pousser leurs gosses.Aucun prix Nobel ne gratifie cela c’est vrai.Quant à inventer quelque chose, je vous laisserai étudier quelque peu l’histoire de notre pays (notamment quelques manuels des années 60) pour que vous compreniez à quel point vu la statut dans lequel était maintenu la femme,il aurait été difficile d’inventer quoi que ce soit.A moins d’en crever comme Marie Curie peut-être !
      Enfin, je suis morte de rire à vous lire : la femme serait donc infantile. . .mais pas l’homme ? Ou avez-vous pêché ça ?Rien que votre message dénote une immaturité et une peur de la femme très . . .primitives.

      Une femme faignéante,infantile,sans cervelle, sans génie LOL !


    • Comment ça, la femme manque d’ingéniosité ? Elle s’arrange pour que l’homme se tape le travail le plus pénible, ce qui lui permet de vivre 7 ans de plus que lui. C’est qui le couillon dans l’histoire ?


    • A Magnus Martel

      Et concernant la fameuse programmation des femmes pour "porter, éduquer etc. . . " : une fois cette noble tâche effectuée disons entre 25 et 45 ans, on fait quoi le reste de notre vie ?On attend que ces messieurs rentrent de bringue ? De l’orgueil féminin dites-vous ? Que je sache, la plupart des prix genre Nobel et autres, ont été créés par des hommes pour se congratuler entre eux. Alors bon, pour l’humilité, on repassera.


    • @ mimi, il veut dire que la plupart des choses du monde moderne (technologie, science) mais aussi confort vient des hommes.
      Sans compter tout ceux qui sont mort a la guerre, meurent dans les mines, se font irradier dans les centrales atomiques (Fukushima). Les femmes ont quand même la vie facile il faut le reconnaitre surtout dans le monde développé.

      Jean Marc Jancovici dit que le droit des femmes n’est que la conséquence "naturelle" du monde moderne (industrialisation) et de l’énergie pas chère et non que la société a décidé tout a coup de donner des droits a certaines personnes.
      Dans les sociétés ou les ressources sont rares on ne divorce pas, car trop couteux : il faut deux maisons, deux voitures, etc,etc, le divorce ou frivorce (contraction frivole et divorce) ne sont que des luxes du monde moderne.
      Le féminisme seconde vague de 1960 est la résultante de l’invention de l’électroménager (par les hommes "qui ne foute rien" ) Les taches ne demande plus que quelque heures par jour et encore. Les robots, machines a laver, aspirateur, etc, ont tout simplement démultiplié le travail par un facteur 10 a 1000 !
      Madame en ayant plein de temps libre a voulu commencer a l’ouvrir dans les rues pour s’émanciper, elle n’a rien trouver de mieux que de faire chier leurs mecs...
      Maintenant même passer l’aspirateur devient obsolète entre les Dyson ou les robots qui évoluent tout seul dans la maison madame en 2014 se plaindrait presque encore de la répartition des taches dans la maison...
      J’ose même pas imaginer une crise énergétique, les chercheurs en énergie alternative vont devoir se griller les neurones pour préserver le petit confort de ces dames ainsi que leur "droits".
      Tentative d’explication du féminisme avec une approche physique.
      NT.


    • A Nicolas Tesla

      les aides aux tâches ménagères ont eu pour conséquence de démultiplier les tâches pour les femmes. Hé oui, pas aussi simple que vous vous voulez le faire croire. Traduction : c’est grâce à cela qu’on a pu mettre les femmes au travail à l’extérieur ET à l’intérieur. Les femmes ne sont pas mieux loties que leurs ancêtres puisqu’en vérité on leur en demande 10 fois plus. Ce qui est trompeur, c’est qu’effectivement EN APPARENCE ce sont des "micro-tâches" qui semblent prendre peu de temps et d’énergie.Mais un milliard de grains de sable font une dune. . .Donc en parlant des hommes qui ont inventé ces machines,je vous retourne l’argument de fin de message : comment avoir plus d’argent tout en faisant autant bosser les femmes.Très généreux en effet ! Encore une fois, je ne vois sur ce site que de sacrés machos (qui ne sont en fait que des fils à maman !!) qui n’ont jamais pris la peine de se mettre dans les mocassins de leur partenaire.Concernant le divorce, vous faites bien de préciser que c’est son coût (entre autres) qui a empêché la femme à une époque de prendre ses jambes à son cou quand elle l’aurait dû.Personnellement, rester pour des motifs économiques me pose un problème. Je ne suis pas un animal et j’aspire effectivement à autre chose, sauf votre respect. Quant à savoir ce qui se passait dans le coeur des femmes aux générations précédentes, je ne parierais pas là-dessus. . .Je crois qu’il y a beaucoup de choses (et de traumatismes) qui sont ignorées.Il n’y a rien de plus facile à dissimuler que ce qui se passe dans le secret des familles . . . Enfin, concernant les guerres,je me permets de vous demander qui les a déclenchées ? Et quant à la mine et aux radiations, vous parlez de quel pourcentage de la gente masculine ?Voulez-vous que nous sortions les chiffres des femmes mortes en couches à certaines périodes de l’histoire ? Sans parler des mauvais traitements (alcoolisme du mari etc. . .) considérés comme acceptables puisqu’on ne "divorçait" pas ? Ca pourrait être intéressant. . . Enfin,la dernière partie de votre mail est pathétique, sauf votre respect. Je ne connais pas votre histoire, mais ça pose question ! "Faire chier" son mec c’est quoi exactement ? Vous demander de grandir un peu et d’arrêter de transférer votre "Môman" sur votre compagne ?De comprendre qu’un couple, ce sont 2 individus autonomes qui collaborent et se soutiennent ?


    • @ mimi
      Typiquement une réponse gynocentré, sache que pour votre gouverne les guerres sont faites principalement pour les femmes, pour les ressources, les guerres sont des guerres de ressources (territoires ,énergies) afin de nourrir et protéger celle-ci.
      L’hypergamie fait le reste, le reste c’est blablabla.
      Bon bref la femme qui meurt en couche ça n’existe plus la science a rendu l’accouchement quasi sans risques même la douleur est supprimée grâce a une piqure.
      Comparer les morts a la mine/guerres/centrales/industries et les accouchements c’est fort quand même.
      Vous essayez de réfuter avec des arguments émotionnel ce qui ne marche pas chez moi.
      Enfin pour le divorce : rendre le divorce facile a été la chose la plus désastreuse que la société ait créé, séparer les enfants en bas age de leur père/mère est beaucoup marquant psychologiquement que d’éventuelle dispute de couple.
      Surtout, si vous aviez lu mon msg les divorces sont des frivoces donc rien n’a voir avec d’éventuel maltraitement.
      D’ailleurs les féministes sont connues pour gonfler jusqu’à un facteur de 10 les rares cas réels afin d’affoler les masses.
      Pire 70 % des divorces sont initié par les femmes, se marier en occident c’est pire que la roulette Russe.
      Pour la dernière partie de mon mail que vous trouvez pathétique ce n’est pas de ma faute si vous ne pouvez pas comprendre des simples notions de physique et logiques, oui les robots diminuent les taches domestiques ce qui permet de venir ici nous faire vos sautes d’humeur féminines.
      Ensuite si votre cerveau n’est pas capable de comprendre que sans énergie tout ces petits robots machine s’arrête et qu’ils faudra nettoyer au chiffon ou encore laver le linge a la main je peux rien faire pour vous.
      Essayez de vivre une journée sans électricité, moi j’ai déjà eu le tour, suite a des pannes réseau ça fait tout drôle !
      Vous êtes la preuve vivante de la femme moderne : une enfant pourris gâtée que la société laisse agir sans contrainte.
      Peut être que la crise énergétique (le peak oil vous connaissez ?) fera revenir certaines sur Terre, en ce sens la fin du pétrole est une bénédiction.
      Pour le rapport avec ma mère merci de m’en parler, et je dois dire qu’il est très bien !
      Cordialement, NT.


    • A Mimi,

      Je vois que vous ne valez guère mieux que les stéréotypes que vous pensez condamner.

      Alors, on fait quoi quand on est une femme, passée la période des 25-45 ans à l’éducation des enfants ?
      Oui, et on fait quoi quand on est un homme plus en âge de porter les armes ?

      A mon avis, la question est mal posée. Alors je vais vous dire tout simplement ce que ferait une femme libérée de l’orgueil de vouloir devenir un grand capitaine, d’industrie ou autre, une singerie d’homme.

      1) Déjà, entre 20 et 25 ans, plutôt que de traîner sur les bancs de fac ou à se chercher un emploi en vue de faire carrière (pour grimper jusqu’où ?), il serait à mon sens plus profitable de se chercher un mari en vue de fonder un foyer harmonieux. C’est à mon avis l’honnête devoir d’état d’une femme sage ;
      2) Avoir des enfants et je précise qu’une femme peut en porter jusqu’à 40 ans, ce qui repousse la nécessité de l’éducation bien au-delà de 45 ans ; avoir des enfants donc et les faire grandir dans un amour maternel sincère et bien compris, les bien élever et bien éduquer. Songez à toutes les bonnes choses que la société y gagnerait et dont nous pourrions disserter dans un prochain échange. Croyez-vous qu’une femme ne puisse connaître d’harmonie qu’en travaillant toute sa vie ? Il n’y a pas seulement le point de vue de la femme, il y a aussi celui des enfants qui devrait davantage être pris en charge. Pensez à tous ces malheureux qui, quoi que non avortés, sont abandonnés de plus en plus jeunes dans des crèches insalubres ou attendent chaque soir le retour de leurs parents dont ils ne peuvent profiter que le week-end venu ou durant certaines vacances.
      3) Le fait de demeurer à la maison, outre les tâches ménagères qui ne remplissent pas forcément toute une journée, n’interdit en rien aux femmes de s’épanouir. Il existe de nombreuses activités qui peuvent être réalisées à domicile. Il en existe même de rémunératrices. Une femme au foyer ne pourrait-elle être écrivain, artiste peintre ou sculpteur par exemple ?
      4) Toutes activités qui peuvent se poursuivre bien au-delà de l’âge de 45 ou 50 ans.
      5) Et à cet âge avancé, ne peut-on animer un "salon" de renommée comme cela se pratiquait jadis ? A une époque où les femmes n’étaient peut-être pas l’ "égale" des hommes comme on en a aujourd’hui l’obsession, mais à une époque où elles étaient pourtant bien davantage respectées qu’à présent où tout vaut et tout se vaut ?
      6) Hélas, certaines n’ont pas ce choix...

      A bientôt.


    • A Mimi,

      Tout n’est pas faux dans ce que vous dîtes et tout ne l’est pas non plus dans le commentaire de celui auquel vous répondez très véhémentement. Mais je crois que nous tournons en rond et qu’à force de vouloir vous justifier à tout prix, vous vous placez un brin hors du sujet. Et même, vous vous contredisez...

      Vous êtes pour l’émancipation des femmes par le travail et, dans le même temps, vous vous plaignez du surcoût de travail induit par ce nouveau travail : les tâches ménagères après le boulot. Moi, ce que je regrette, ce que je déplore même, c’est que des femmes soient obligées de travailler pour que leur ménage dispose simplement de revenus décents. Ça, ce n’est pas un travail désiré et libérateur mais un travail forcé et sclérosant. Je suis certain que si on leur laissait vraiment le choix, une très grande majorité de femmes préféreraient demeurer chez elle plutôt que d’aller bosser. C’est la raison pour laquelle je suis personnellement favorable au revenu parental. Il me semble tout à fait normal qu’une femme qui participe au bien être, au bien fait et à l’harmonie de la société en soit justement remerciée. Combien de femmes qui ont aujourd’hui eu nombre d’enfants et ont passé toute leur vie à les éduquer n’ont droit non seulement à rien durant la période où elles œuvrent mais sont, qui plus est, privées de la moindre retraite que financent ou financeront pourtant ceux qu’elles ont mis au monde ? Et combien d’hommes sont aujourd’hui privés d’un revenu absolument nécessaire à la survie de leur foyer alors que des femmes sont forcées de travailler. Cette société moderne et moderniste est devenue complètement folle et follement injuste ! Vous ne pensez pas ?

      Alors, ce que je veux dire, tout simplement, c’est qu’il existe un plan de Dieu sur nos vies et qu’il faut humblement respecter ce plan, bon à la fois pour la Terre d’ici-bas et pour nous en vue de l’Au-delà. La Sainte Famille ne nous rappelle-t-elle pas ce que doivent être nos vies ?


    • Cher Nicolas T.,

      le ton méprisant me fait dire d’autant plus que vous avez un sacré problème. "Gynocentré". . . dois-je le prendre comme une insulte ?Vous accrochez-vous à ce point à votre phallus pour exister ? A mourir de rire.La femme qui meurt en couche n’existe plus. . . ha bon.75 femmes par an en France. . . mais ça c’est en France. Mais au fait, vous vivez à quelle époque:la mine/guerres/centrales/industries LOL !! Ho hé, on est en France.Combien de morts masculins en France dans ces domaines ? LOL ! Après si on sort du territoire, alors les inconvénients que vous décrivez pour les hommes sont valables pour les femmes.Tout pays en guerre ou moins développé voit chaque sexe avec son lot de souffrance hélas. Mes arguments n’ont rien d’émotionnels c’est vous qui semblez avoir du mal à gérer vos émotions (terreur ?). Concernant le divorce, vous semblez expert en la matière. En effet, plutôt rester unis à se déchirer sous les yeux des enfants que de se séparer. Par ailleurs divorce=frivolité ? Mais enfin avez vous vécu quelque chose dans votre vie ?Avez-vous connu des gens divorcés ?Quand on en arrive là, c’est un chemin de croix intérieur et souvent juridique. Vous délirez complètement. Que 70% des divorces soient initiés par des femmes, qui se retrouvent le plus souvent SEULES pour assumer enfants+ travail (pas pour aller faire la bringue), devrait vous inciter à vous interroger sur ce qui les motive.Concernant les tâches ménagères, faites une petite enquête autour de vous (si des femmes acceptent de vous fréquenter) et demander à mesdames de dérouler leur journée. Encore une fois, vous parlez de ce que vous n’avez jamais vécu c’est évident : maintenir une famille et une maison en travaillant en même temps. Enfin je vous ferai la fleur de répondre à la dernière partie de votre message bien qu’elle soit d’un bassesse peu commune : si je suis capable de de m’élever contre des discours aussi rétrogrades et insultants que les vôtres, qui voudraient nous renvoyer à l’âge de pierre, c’est justement parce que j’ai été tout sauf gâtée et que ce que j’ai, je l’ai obtenu par moi-même.Vous me manquez de respect pratiquement à chaque ligne, preuve de votre faiblesse, de votre manque d’éducation, de votre refoulement. Et je réitère : oui, vos écrits sont pathétiques et je n’y répondrai plus, je crains trop pour votre cerveau primitif aveuglé par la testostérone (quant à faire des caricatures, moi aussi je peux).


    • A Magnus Martel,

      votre message commençait mal, le reste m’a donné envie de vous lire. Je ne sais pas si vous avez lu tous mes posts, mais je crois que nous ne débattons pas de la même chose. La plupart des messages que je lis sont d’un mépris qui frise l’insulte.A aucun moment pour ma part, je n’ai insulté les hommes, que j’apprécie par ailleurs beaucoup par certains aspects, mais qui pour beaucoup, ont de gros progrès à faire pour devenir de vrais adultes, responsables, autonomes, attentifs à leur compagne.Vous ne serez sans doute pas d’accord. . .Vous parlez d’orgueil : avez-vous lu les messages de vos pairs ? De quel côté est l’orgueil je vous prie ?Quand des gens comme moi se battent simplement pour avoir le droit d’exister autrement que comme ces quelques messieurs l’ont décidé, imaginé, fantasmé ?
      Pour reprendre vos points un à un :
      - si j’entends bien les femmes ne devraient pas faire d’études er rester "sages". Sauf votre respect, je n’ai plus besoin d’un père pour me tenir la main, me nourrir, et me dire ce que je dois faire ou penser.Et les études m’ont apporté beaucoup, notamment un travail où,attention gros mot, je m’épanouis et j’apporte beaucoup aux autres
      - concernant les enfants en bas âge, vous posez mal le problème:ce n’est pas à la femme d’arrêter de travailler en s’’amputant d’une partie de ses centres d’intérêts (chose que font peu de pères qui continuent leurs petites activités), c’est à la société de prendre en compte les cycles de la vie. Ma mère a travaillé toute sa vie,je n’en suis pas morte et j’admire son parcours.
      - pourquoi pensez-vous que la femme doive à tout prix "rester à la maison".Je ne comprends pas.Est-ce pour mieux la contrôler ? Elle a sa liberté de mouvement tout comme vous. Tenir salon ? Mais je m’ennuierais à mourir !
      Enfin, encore une fois, la problème est mal posé : je ne parle pas d’égalité entre homme et femme, la question ne se pose pas puisque nous sommes des êtres humains (une partie des messieurs sur ce site semblent l’oublier). Simplement,dans cette société complexe et avec laquelle il faudra composer, il ne s’agit pas d’inverser les rôles, mais d’admettre que les lignes peuvent et doivent bouger, pour que le quotidien soit vivable pour chaque partenaire. Enfin, je ne suis pas du tout charmée par l’image qui est donné des femmes à la télé ou autre.C’est juste insultant : à poil ou débile ou mère idéale ou castratrice. . .n’importe quoi !


    • Bravo Mimi vous avez raison de souligner que les mortes en couches jadis sont certainement comparable aux morts à la guerre.La Bible n’en est-elle pas d’ailleurs le témoin avec son célèbre "tu accoucheras dans la douleur" les femmes et les enfants en savent d’ailleurs beaucoup là dessus puisque ce sont eux qui disparaissaient à cette occasion sur 12 enfants Blanche de Castille ne perdit 7. Quant à la mortalité des femmes c’est du 50 pour cent pendant longtemps. Les héroîques grecs esclavagistes à la différence des modernes comparaient les femmes mortes en couche aux hommes morts au combat...Le "machisme" est une invention moderne d’hommes "efféminés".


    • Pour vous répondre chère Mimi car je ne suis pas sûre que vous me compreniez bien quand vous me lisez. L’orgueil rend aveugle lui-aussi et si je ne peux rien pour vous dessiller, il ne faut pas désespérer du temps...

      1) "Les femmes ne devraient pas faire d’études..." Ai-je dit cela ? Pour vous, les études, c’est utile d’en faire jusqu’à quel âge ? Pour croiser de plus en plus de "bac + n" qui ne savent pas écrire un paragraphe sans faire de fautes d’orthographe, d’accord ou de syntaxe grossières, vous me permettrez de considérer qu’il n’est pas nécessaire de traîner beaucoup ses fesses sur des bancs d’université pour avoir à la fois la tête bien faite et bien pleine. Les études que je qualifierai d’ "utiles" vont jusqu’à 18 voire 20 ans. Au-delà, on est dans une spécialisation qui privera la femme de ses meilleures années pour enfanter et jouir du vrai bonheur d’être mère. Une femme n’a pas besoin d’étudier longtemps puis de travailler pour être intelligente, cultivée, respectable et respectée en tant que telle. Ce n’est pas parce qu’il y aura moins de femmes prix Nobel de ceci ou cela que je respecterai moins les femmes. L’humilité est en effet bien plus respectable que l’orgueil.

      2) Un travail où vous vous épanouissez ? Fort bien ! Mais quid du reste ? Et, oserai-je dire, quid de l’essentiel ? Un époux ? Une famille ? Des enfants que vous verrez mûrir et avoir à leur tour des enfants quand vous serez encore jeune vous-même ? Lorsque vous quitterez votre travail, qui, à voir la façon dont vous en parlez, aura été le point essentiel de votre vie et d’un pseudo-épanouissement, que vous restera-t-il mis à part, peut-être, le matériel amassé ?

      3) Concernant les enfants, "ce n’est pas à la femme d’arrêter de travailler en s’’amputant d’une partie de ses centres d’intérêts" selon vous. Votre attitude égoïste est difficilement recevable. Car la maternité ne s’arrête évidemment pas une fois l’enfant accouché. L’amour qu’une mère va porter à son jeune enfant, l’éducation qu’elle va lui donner, tout ceci fait évidemment partie de la maternité. Ce qui ne veut pas dire pour autant que le père n’aura ni amour ni éducation à donner à son enfant pour autant. En outre, ce n’est pas parce que le père travaille qu’il ne s’occupera pas des devoirs et des leçons de ses enfants une fois rentré de ses activités.

      4) Enfin, je ne refuse point à la femme au foyer sa liberté de mouvement, hein. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.


    • Je trouve pas Nicolas Tesla rétrograde, en revanche je trouve Mimi très caricaturale et quelque peu de mauvaise foi dans ses échanges.

      Bref ça donne pas envie de débattre cette ambiance, bon courage les amis ^^


    • Bonjour Macho,

      Bonjour de l’Angleterre

      je voudrais preciser que je hais le feminisme, et beaucoup de femmes aujourdhui sont finalement victimes du feminisme. Je me considere comme victime du feminisme.

      Tout d’abord, un grand merci pour ce debat et pour vos mots honnetes cher Macho, certainement emplis de verite, mais permettez je vous prie de dire ceci...

      La femme a certainement un comportement qui semble infantile, mais pourtant elle est pas infantile. C’est pas facile aujourdhui de gerer sa vie toute seule dans un monde fait par des hommes. Car ce monde est fait par des hommes , ce sont bien des hommes qui dominent ce monde brutal...Non ? Et je pense meme que le Feminisme est une invention de l’homme economique. L’invention du feminisme dans l’histoire correspond au moment ou les gros patrons des entreprises ne voulaient plus payer des salaires forts, alors il louaient le travail des femmes pour payer moins.

      Vous dites que les femmes vivent plus longtemps mais...Peut etre que les femmes vivent plus longtemps car elles vont pas boire des quantites atsronomiques les bars... ?

      Ces bars sont emplis par les hommes, pas par les femmes. Dans mon pays, l’Angleterre, le Binge Drinking concerne surtout les femmes et tuait de nombreuses femmes, mais c’est un phenomene nouveau ( depuis Tony Blair).

      Cordialement


  • Si une sur deux trouve ça normal, c’est sans doute qu’une sur deux trouve ça anormal. Assez équilibré, en somme.


  • Plus de 50% de Japonnais disent qu’il est normal qu’une femme doit rester a la maison, en nette progression depuis 2008 et surtout (le plus curieux) chez les jeunes !
    Le Japon, malgré sa soumission a l’Occident depuis 1947 semble encore résister aux idéologies Occidentales en particulier sociétales.
    Si le féminisme était appliqué avec la même vigueur la bas, ça serait catastrophique au niveau des naissances déjà pas fameuses...
    Le Japon, futur candidat possible pour émigrer afin d’éviter l’émasculation d’ici : les nations Occidentales ? A suivre.
    Banzai !

     

    • A mesure que le chômage augmente, on en revient à un modèle traditionnaliste de la famille.

      Notez que le taux d’occupation est toujours supérieur, dans les pays industrialisés, a ce qu’il était dans les années 50, avant la révolution des mœurs qui a fini par détruire le modèle traditionnaliste, avec tous les dégâts que l’on sait.


    • Ouais, enfin c’est pas forcément un modèle, hein... parce que les femmes japonaises, aujourd’hui ce qu’elles recherchent avant toute chose, c’est un étranger tellement elles en ont marre des mâles nippons !


    • @ rectificateur : Précision et rectification :
      Plus de 50% des couples mixtes divorcent : cause, le choque des cultures et barrière de la langue.
      Le Gaijin qui se ramène avec sa "répartition des taches" et son (in)culture Occidentale ça ne marche pas des masses.
      Ensuite ce n’est pas la Japonaise qui boude l’homme Nippon comme tu essais de le faire croire, mais bien l’inverse : le porno, les jeux vidéos, la programmation informatique (les Geeks) ainsi que les longues balades en foret ont remplacé le salaryman a 70 heures par semaine et la vie de couple.
      La crise éco n’aide pas non plus.
      Les femmes cherchent activement un mec a un tel point qu’on les appellent carnivores, a 26 ans c’est hasbeen pour le mariage ou une quelconque relation longue, la plupart des Gaijins viennent juste pour se taper les filles de Roppongi ou Shibuya en coup d’un soir... Pour la fille c’est un faire valoir de sortir avec un Gaijin et l’occasion d’avoir des cours d’Anglais (ou autres langues étrangères) gratuit...

      Comme je le dit, rajouter le féminisme et la "pensé" Occidentale la dessus serait tout simplement désastreux (Fukushima c’est rien a coté).
      Infos : l’école est genrée : Art, langues, hôtellerie, secrétariat, infirmière pour les filles, sciences, informatiques, ingénierie pour les mecs.
      Résultat : le Japon a les meilleurs scientifiques et programmeurs au monde (il suffit de voir les robots qu’ils font.)
      Connais-tu au moins les Grass Eater ?


    • Cher Nicolas Tesla,

      vous connaissez bien le Japon. Vivez vous au japon ? Peu de gens savent cela sur la division actuelle societale japonnaise ( les vegetaux etles carnivores). Les gens ont toujours tendance a beaucoup idealiser la femme japonnaise soumise...c’est un fantasme tres Occidental


    • @Louve de France

      Nicolas voulait sans doute dire que les Japonaises transpiraient globalement plus la féminité que les occidentales. Alors si pour vous être féminine c’est être soumise, ça ne m’étonne pas que la femme (enfin je ne parle pas de ces espèces d’avatars masculins psycho-viriles dont aucun homme normalement constitué ne prêterait attention et heureusement) soit traitée comme un sous être.
      Il n’y a pas plus misogyne que la femme elle-même.


    • Kasiar,

      Bien sur que la femme est plus feminine au Japon, mais elle est tres chiante et tres immature ! Si vous preferez les femmes masculines et dominatrices, tant mieux pour vous. Lorsque je vais en France je vois des femmes aux cheveux courts, tres dominatrices et tres "Je veux tout et tout de suite". Sorry, je ne suis pas comme ces femmes.

      Cordialement


    • @Louve

      J’aime quand une femme est chiante, bizarrement ça prouve que elle est normale selon moi. Après ça dépend de la connotation du mot chiante, si c’est chiante genre elle se la joue rebelle ça peut pas le faire. Pour moi c’est une épreuve délicieuse. Après une femme chiante au point de porter la culotte ça peut pas le faire non plus, faut la remettre à sa place et lui faire comprendre que nous avons une complémentarité et que pour le bien du couple et par respect pour mon idéal il vaudrait mieux ou changer ou aller voir ailleurs si j’y suis.

      Sinon où ai-je prétendu aimer les femmes masculines et dominatrices, vous plaisantez j’espère ? :X


    • Bonjour Kasiar,

      lorsque je dis que la femme Japonaise est chiante, je voulais dire vraiment chiante. Je ne parle pas de ce caprice qui est naturel chez la femme. Non...je veux dire hysterique. Tout cela est secret evidemment, on decouvre pareille chose dans la vie privee. La femme Japonaise a des crises, avec pleurs et cris. Elle casse le reveil le matin, casse les assiettes le soir. Elle est tres possessive et jalouse ( a devenir fou). Excessivement materialiste et business. Elle pense la personne en tant que corps social, pas en tant que humain. Avez vous vu le personnage de Saada dans le film " The Realm of the senses" de Oshima ?

      Honnetement, je trouve que la soumission de la femme est belle, comme un livre perdu dans l’oubli de notre temps. La soumission que decrit les nombreux livres de la Bible , ou on voit des femmes aimantes et soumises, est une chose belle et oubliee aujourdhui. Et les hommes d’aujourdhui en Occident semblent preferer des Femelles Alphas, les hommes deviennent Beta et soumis. Une femelle Alpha est chiante, donc dominatrice. Je ne comprends plus les hommes.


    • Moi non plus je ne les comprends plus, mais pour te rassurer je suis un irréductible de mon époque, alias l’inversion des valeurs


  • oui les femmes le font mais ça ne veut pas dire qu’elles aiment ça. On ne peut pas aimer repasser, laver du linge ou faire le ménage.

     

  • Tout royaume divisé contre lui même est dévasté, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister.
    parole d’évangile (selon st Mathieu)
    la stratégie du diable est de diviser pour régner ,évidemment nous vivons dans un monde moderne si un mari aide sa femme dans ses tâches ménagères nul grief aux uns ni aux autres c’est une question de raison et un contrat de mariage les époux se doivent mutuel respect et entraide !
    ce genre de sondage n’a qu’un but pervertir et tromper les masses et faire croire qu’on peut faire un bébé tout seul ceci c’est tout bénéf pour le système maçonnique sans exemple conseil sans religions ni règles et famille aimante cet enfant sera un esclave du système !
    évidemment rare sont les gens qui voient cela tous courent à la débauche et à la décadence bref ils courent à leurs pertes une vie sans contrainte c’est une vie surement perverse et au final une vie de vice !

     

    • Excellente réponse.
      L’homme et la femme sont chacun différents et sont complémentaires.
      L’un n’a pas plus de valeur que l’autre ; l’un sans l’autre ne vaut pas grand chose.

      Nous devons éviter 2 conceptions qui sont erronées :
      i) cellle du système qui veut que nous soyons des clones interchangeables sans prédisposition propre à notre sexe (la théorie du genre)
      ii) celle des idiots utiles du systeme qui veulent que l’un des sexes soit ontologiquement meilleur que l’autre (féminisme ou machisme).

      En résumé, voici une citation à méditer : "" Elles sont pour vous un vêtement et vous l’êtes pour elle " (Coran 2 : 187)


    • @Gomme

      J’apprécie votre commentaire.


    • Je remercie Gomme t l’auteur du message auquel il répond.Vos réponses sont celles d’hommes en paix avec eux-mêmes et avec la gente féminine. Pour moi la virilité bien placée c’est cela. Et la citation du Coran est non seulement belle, mais je la partage entièrement bien que non musulmane.


  • A une époque lointaine où l’Homme devait chasser, cultiver la terre et faire la guerre fréquemment (ou se battre pour défendre sa famille), les femmes ne se plaignaient pas de leur rôle de femme au foyer. Maintenant, dans les grandes villes modernes, le travail étant devenu essentiellement intellectuel ou bien peu fatiguant, les hommes ont perdu une partie de leur virilité et la plupart des femmes travaillent. On attribue souvent cette mutation à des révolution intellectuelles mais il n’en est rien. Si l’on revenait à un mode de vie primitif, même avec le niveau d’instruction actuel, les femmes reviendraient en masse au foyer.

     

    • Bonjour,
      "les femmes ne se plaignaient pas pas de leur rôle de femme au foyer". Qu’en savez-vous ?Qui s’est intéressé à la question ?
      Par ailleurs,qui s’est intéressé à la question des abus que pouvaient subir celles qui dépendaient entièrement du bon vouloir de leur partenaire ? Faut pas rêver, l’être humain reste ce qu’il est.Il suffit de se rendre dans certaines sociétés ayant encore le modèle dont vous rêvez pour voir ce que cela donne (j’y ai été, j’ai vu, j’ai fui !).


  • Les sondages IPSOS ne sont pas un modèle de fiabilité

     

  • Moi, ce qui m’épanouie le plus dans ma vie professionnelle, ce sont les moments où je ne suis pas au boulot.


  • Les femmes qui cherchent à être l’égale de l’ Homme manquent d’ambition.
    JM Reiser.
    Bien cordialement.
    V.L.M


  • Macho répond à Mimi : bien sur je donne dans la caricature, mais en ce qui concerne Marie Curie , exception qui confirmerait la règle : petite précision : elle est repartie en Pologne quand elle avait 26 ans, et si elle est rentrée en France, c’est pour épouser Pierre Curie, qui avait 10 ans de plus qu’elle et qui était déjà un savant internationalement reconnu . C’est Pierre qui l’a supplié de co-signer ses découvertes, sans quoi elle n’aurait pas partagé le Nobel avec lui . Enfin il a eu le bon gout de se faire écraser par un camion de livraison ce qui a permis à Marie de rester seule maitresse du labo . Je sais bien que Marie est une martyre de la science, mais je me fais un peu l’avocat du diable et je suis persuadé que si Marie n’avait pas épousé Pierre, on n’aurait jamais entendu parler d’elle . Meme tabac pour Sonia Delaunay . Ce qui me gène c’est que Pierre Curie ait été jeté aux oubliettes, comme Robert Delaunay : il est vrai que ce n’étaient que des Français de souche, cathos de surcroit, alors que Marie et Sonia étaient juives...

     

    • Décidément, nous ne sommes donc que l’ombre voire pire, des "vampires" du génie masculin.On peut aussi imaginer que Pierre et Marie ont travaillé autant l’un que l’autre et que Pierre était assez sûre de lui et en paix avec les femmes pour envisager de co-signer un travail commun avec sa compagne ? Que vous interprétiez le décès de monsieur comme une aubaine pour Marie n’engage que vous.Par ailleurs,en faisant quelques recherches, votre version des choses ne semble pas être la plus authentique. . .Madame étant sortie 1ère à l’agrégation de mathématiques et ayant eu un doctorat, j’en déduis qu’elle a couché pour les obtenir . . . !!!!!!!!!!!!!!
      Enfin,vous ne répondez pas sur le reste. . . un peu court tout de même. Je vous présente touts mes excuses par ailleurs pour oser contredire la parole d’un être né avec autant de génie, si peu infantile et si dur à la tâche.Ces grandes qualités étant uniquement dues au fait que vous êtes né du bon côté de la barrière. On croit rêver (cauchemarde).


    • A mimi cessez de nous ressortir ces tirades féministes, Marie n’aurais jamais pu faire ce qu’elle a fait sans l’aide son mari qui était un inventeur, chercheur de haut niveau.
      Par exemple il a inventé des détecteurs pour mesurer la radio activité de ses matériaux.
      Il y a quelques femmes qui ont contribué a la science:société (la je pense au théorème de Noether qui est lui même un dérivé d’un savant Euler) mais ça reste marginal, le problème c’est vous les féministes vous avez tendances a surévaluer les rares contributions féminines et a les mettre au niveau d’Einstein !
      Même une féministe la reconnue : (Camille Paglia) sans les hommes nous serions dans des huttes de paille.
      Elle a l’intelligence et l’honnêté de le reconnaitre au moins.
      Et pour les rares femmes savantes je suis sur qu’une analyse IRM/scanner donnerait des caractéristiques de cerveaux masculins. Et oui la science a déjà montré qu’un cerveau féminin et masculin fonctionnent complément différemment. D’ ou la stupidité de la théorie du genre et autres discours sur l’égalité des sexes ! Ce qui donne par exemple que 99 a 100 % des programmeurs sont de hommes... Et inversement une large majorité des infirmières/sage femmes sont des femmes...


    • Décidément c’est d’un piquant : parler de tirades féministe quand vous ne tenez que des discours empreints d’un machisme des plus primaires.D’ailleurs je ne suis pas une féministe, juste un être humain qui existe autrement que par le bonheur béat de monsieur ou ce que produit son ventre.Il n’est pas difficile non plus de réduire un homme à sa paire de c. . . et à sa masse musculaire, injure que je ne ferai pas à la gente masculine, qui elle aussi pâti de stéréotypes du même type que les vôtres envers les femmes Je ne conteste pas que les hommes soient à l’origine de plus d’inventions. J’ai déjà exposé le fait que les contextes culturels et sociaux rendaient difficiles de brillants parcours féminins en extérieur. Démontrez-moi le contraire . . . Je conteste par ailleurs que l’on considère comme "inférieur" ce qu’on fait les femmes à travers les siècles sous prétexte que ce n’est pas récompensé par des prix pompeux. Concernant la question des femmes savantes qui auraient soit-disant un cerveau masculin, c’est à tomber par-terre !J’imagine qu’un homme sachant cuisiner aura un cerveau . . . féminin ? Que dire de Bocuse alors, lol ! RI-DI-CU-LE ! Vous aurez dit une seule phrase intelligente dans votre post : que les cerveaux féminins et masculins sont différents. Différent ne veut pas dire "inférieur" ou supérieur". Moi je vois ça comme "complémentaire". Quant à la théorie du genre, c’est une aberration mais c’est un autre débat.Sans les femmes, les hommes ne sont rien. Et vice-versa. A bon entendeur.


    • mimi excuse moi de rentrer dans la conversation mais tu m’a fait réfléchir.....

      Tu as dit différent ne veut pas dire supérieur ou inférieur donc logiquement cela veut dire que il n’y a pas de relation d’ordre entre les hommes et les femmes donc en fait le talent serait dans un logique bien plus particulière je m’explique....

      Tous les humains potentiellement un talent ;une aptitude remarquable dans un domaine , elle est quantifiable par rapport a nos attentes c’est à dire le résultat donc on peut affirmer que le talent est assimilable au résultat.

      On part du principe que tous les talents sont différents qu’ils sont uniques et non assimilables(j’espère que c’est clair....je prend le risque)

      De quoi dépendrait ce talent ? a part tous les facteurs sociaux que je met de coté ici , on peut dire que cela dépend du sexe obligatoirement .

      En effet corps différents , expression différente de ce corps ce qui implique de faite que chaque talent a une expression favorable pour s’exprimer , on admet comme axiome que nous sommes tous égaux face aux contextes sociaux alors la différence se ferait par rapport au corps car différent, forcément ! il y en aura un qui exploitera un talent de façon meilleur .

      Autre chose qu’il faut admettre si homme et femme sont différent par leur corps alors les hommes entre eux et les femmes entre eux sont aussi différents car tous les humains ont potentiellement un talent( unicité du talent).

      Les différences relatives dans les catégories et entre les catégories se creuseraient uniquement par rapport aux nombres de personnes car il y a trop de facteurs qui rentre en compte .

      La conséquence directe c’est on ne peut individuellement établir un ordre sur une population réduite car les facteurs mis en avant seraient supérieurs aux différences admises(principalement homme et femme différents), d’un autre coté on peut en effet établir un ordre cette fois ci statistique entre les hommes et les femmes sur un très grand nombre(les facteurs deviennent moins relatives si on tend vers une valeur très grande).

      Donc différent ne veut pas dire supérieur ou inférieur cela dépend de quoi on parle finalement....je ne sais pas si cela est compatible avec ta pensée ou même je dis peut être des sornettes quoi qu’il en soit merci tu m’a fait réfléchir !



    • J’ai déjà exposé le fait que les contextes culturels et sociaux rendaient difficiles de brillants parcours féminins en extérieur. Démontrez-moi le contraire . . . Je conteste par ailleurs que l’on considère comme "inférieur" ce qu’on fait les femmes à travers les siècles sous prétexte que ce n’est pas récompensé par des prix pompeux



      a mimi
      Tu n’as rien démontré du tout ! Si ce n’est ton inculture ainsi que ta croyance dans le "ça fait 10000 ans que les hommes oppressent les femmes" tel une bonne petite féministe.
      Tu me dis que tu n’est pas féministe, mais ton attitude me laisse penser exactement le contraire, je connais des femmes qui disent aussi comme toi mais ont ce logiciel de pensé sans s’en rendre compte c’est tout.
      Si les femmes savaient inventer on aurait pas attendu 2014 pour s’en apercevoir, je suis désolé les femmes n’inventent pas ou très peu, même aujourd’hui dans notre gynocratie que ça te plaise ou non !
      Tu vas pas me faire croire que c’est la femme de Newton qui est a l’origine de ses théories, celle d’Einstein, de Poincaré, ou encore celle de Mozart qui est a l’origine de sa musique ? Ceux qui ont fait Boston Dynamics racheté par Google (fondé par des mecs) avec leurs robots sans doute les plus agiles au monde étaient tous des mecs. J’ai un papier d’ UN scientifique Hongrois qui prouve l’énergie libre aussi bien mathématiquement qu’expérimentalement, oh devine quoi c’est encore un mec...
      Nicolas Tesla lui n’avait pas de femme (et je pense qu’il a eu bien raison) ça nous a donné l’un des plus grand inventeur de tout les temps, essaye de trouver une femme de ce calibre : 900 brevets d’ingénierie électrique (Edison lui a copié pas mal d’idées d’ailleurs), radio et divers... Mon Dieu, épargne nous ces âneries féministes.

      Ensuite pour te prouver le contraire je t’ai parlé du théorème de Noether.
      Ce théorème de math qui est donc un dérivé d’Euler a été écrit et proposé a une époque ou les femmes étaient sois-disant mise a l’écart de la société...
      Si la société était si oppressive il n’y aurait jamais eu de Noether.
      Bref c’est pour ça que j’évite de discuter politique ou autres sujet sérieux avec les femmes, outre parfois l’irrationalité c’est surtout le gynocentrisme aussi gros que le Fujiyama que je ne supporte plus.
      Je sais que c’est la journée de la femme (l’égo et l’hystérie étant décuplé ce jour la) m’enfin quand même !
      Bon j’arrête la parce ça devient stérile la, une évidence reste une évidence point.
      NT.


    • Mimi, ne te mets pas la rate au court bouillon. Quand j’ai lu que les meilleurs compliments qu’ils faisaient à Farida Belghoul étaient "elle est virile" ou "elle a une sacrée paire de c..." j’ai compris que ça n’avait pas beaucoup évolué sur ce site.
      C’est la pleurniche victimaire des mecs. Ils ont tous été brisés par nous et ils n’ont jamais rencontré de leur vie une femme qui aurait été brisée par les hommes. C’est que nous vivons dans un univers multidimensionnel et coloré par nos croyances. Ce qui m’a amusée, c’est d’entendre Farida parler de sa conception du féminisme. Venant d’elle, ça passera ;-) Pas la peine de m’insulter, je ne fais que passer. Mon ami M. qui vit à St-Denis comme moi m’a proposé qu’on aille rencontrer E&R. Quand je lui ai dit "heu... ils sont un peu trop misogynes pour moi", il a acquiescé. Ça ne m’empêche pas de vous soutenir et même de me fâcher avec des amis à cause de ça. Et c’est pas parce que j’ai des c... mais juste parce que je suis une femme entière.


    • Je fais partie des personnes qui ont dit que Farida Belghoul était viril cela me fait pas de moi un misogyne ou un arriéré cette femme son énergie et sa fermeté font penser aux qualités traditionnellement attachés a la virilité mais bien sur cela reste une femme j’entend par là au sens traditionnel du terme ,c’est une mère avec des enfants c’est a l’extérieur que je te dis cela je ne la connais pas personnellement, a ses proches de lui attribué autant de qualités et défauts qui font d’elle une femme.

      Donc non a part si j’ai mal compris ton message personnellement moi j’ai rien contre les femmes et je me sens pas détruit par la gente féminine elles ont autre chose a faire je pense ! Par la société, des idéologies ça oui on peut être détruit par cela .

      Cela ne me gène pas quand je le vois d’attribuer des qualités masculines a une femme , en général les qualités cela se mérite a mon sens farida belghoul a mérité mon respect voilà



    • j’ai compris que ça n’avait pas beaucoup évolué sur ce site.




      Qu’est-ce que tu veux dire par évoluer ? Qu’une femme devienne un homme et vice-versa ? Alors désolé de contribuer à ta déception mais c’est certainement pas cette philosophie que tu trouveras dans ce site. Ici on est plutôt équilibré si tu vois ce que je veux dire.



      C’est la pleurniche victimaire des mecs.




      Eh ouais ça fait plus de quarante ans qu’on se fait marcher dessus par les gonzesses et que l’on subit votre pleurniche dans les médias, les universités, les milieux politiques ... et quand on ose l’ouvrir sur ce site ; un des seuls où on a le droit de se plaindre, on nous mets dans une posture victimaire. Sauf que en ce qui nous concerne c’est légitime.



      ils n’ont jamais rencontré de leur vie une femme qui aurait été brisée par les hommes.




      T’inquiète tes amis les médias, les services sociaux et les politiciens se chargent de ce problème, mais bizarrement jamais rien pour les hommes. Eh oui ma c....e t’as le droit de souffrir en fermant ta g....e



      Quand je lui ai dit "heu... ils sont un peu trop misogynes pour moi", il a acquiescé




      C’est parce que t’es trop fermée d’esprit pour reconnaître qu’il y a d’autres opinions, c’est ça EetR, quel intérêt de créer un site qui va dans le sens de la propagande officielle qui elle contrairement à ce que tu baragouine est ultra favorable à la gente féminine. Chaque fois qu’une nana nous traite de macho et de misogynie alors même qu’il n’y a pas une ombre de ce que décrit ces sobriquets dans nos propos j’en déduis que cette dernière est très fermée à la discussion ou en tout cas pleins de jugements de valeurs et d’à priori, rien qui puisse donner un crédit intellectuel à son opinion, si toutefois cette dernière avait une quelconque valeur intellectuelle.

      Bref Amy le prend pas mal mais comme bon nombre de femmes t’es complètement à côté de la plaque sur le sujet. Personne n’a dit ici que Farida était virile, mais plutôt une femme très courageuse et engagée, tout en ayant été mère. Si seulement les femmes qui se déclarent féministes et autres femmes "modernes" avaient un soupçon de ses qualités, elles seraient très certainement respectées. Mais c’est vrai que les femmes actuelles se croient plus courageuses et fortes en s’ajoutant à la main d’oeuvre et privilégiant sa carrière (productivité ?), mais en réalité elles sont de parfaites idiotes


  • J’attends patiemment notre mai 68 à l’envers, qui arrivera de notre vivant. Il consternera les générations issues de mai 68, que je méprise profondément - et auxquelles ont heureusement échappé mes parents.

     

    • Parler de Mai 68 sans faire la différence avec sa récupération c’est comme parler de la révolution française et n’y voir que la dictature bourgeoiso-bancaire qui ’s’ensuivit ou de Jésus et de l’ inévitable détournement de son message par la papauté.


    • Mai 68 est une pseudo révolte d’un groupe d’étudiants soutenus par la CIA pour ébranler le pouvoir gaulliste, qui a dégénéré vers des choses plus intéressantes lorsque cela a touché le monde ouvrier. La révolution française est une initiative bourgeoise, qui a failli être récupéré par une forme de populisme de 1792 à 1794. Ce n’est pas l’inverse. Finalement, elle est revenue à sa vocation d’origine. Quant à Jésus, sans même entrer dans la question de l’authenticité du dogme dont l’appréciation variera selon l’appartenance religieuse, nul ne saurait contester que le luxe dans lequel s’est vautré la papauté à certaines époques est une trahison de son message. Bref les trois cas n’ont strictement rien à voir, et les juxtaposer ridiculise le propos.


    • L’argumentation qui réduit Mai 68 à être l’oeuvre de la CIA est franchement comique. L’attention de la CIA était plutôt tourné à cette époque vers le maintien du Vietnam dans l’orbitre américaine et elle avait fort à faire avec sa propre jeunesse qui refusait d’aller se battre et avec la jeunesse vietnamienne qui elle se battait au point qu’en 1968 l’offensive du Têt sonna le glas de l’occupation américaine. Les trois évènements ont pour point commun d’avoir été des étapes très importantes de l’humanité. Le mai 68 français fut le sommet d’une révolution mondiale qui trouva son point d’orgue en France en quelque semaines plus rien ne fut comme avant et tout les rapports humains changèrent brusquement. Pour Jésus vous pouvez certainement voir dans la révolution chrétienne une manipulation des empereurs romains ou un complot juif mais toujours est-il que Jésus inaugura une nouvelle période de l’histoire de l’humanité qui n’avait plus rien à voir avec la période précédente. Pas besoin d’insister sur le fait que la révolution française ne peut être réduite à une manipulation de l’Angleterre chacun dans cette histoire joue son jeu mais tous sont emportés comme des fétus de paille quand l’histoire faite par le peuple le décide.
      Mai 68 fut tellement important que vous reconnaissez vous même vouloir revenir dessus ce que je vous reprocherais cependant c’est de confondre mai 68 avec son idéologie qui, elle, fut élaborée dans les années 80. Car ce que vous appellez mai 68 est l’idéologie libérale libertaire qui fut construite non pas en 68 mais par les médias dans les années quatre-vingt c’est à dire dix ans après.


  • le même sondage dans 10 ans :



    La répartition des tâches domestiques reste inégale au sein des couples, près d’un parent A sur deux (48 %) trouvant toutefois normal d’en faire plus que son conjoint alors que 52 % de parent B se dit prêt à faire un effort, selon un sondage Ipsos réalisé pour l’entreprise Sarenza.
    PS : Selon l’article monculsurlacommode n°1345 du code pénale,il est interdit de classer les parents, ce pourquoi, pour éviter de heurter vos sensibilités, Parent A et B sont au même niveau, malgré le classement, merci de votre compréhension



  • #750257

    En ce qui me concerne, je n’aime pas laisser aux femmes les tâches ménagères, cela ne leur convient pas. Dans ce domaine comme dans tant d’autres, lorsqu’on recherche l’excellence, il est hasardeux de faire appel aux moins qualifiées en la matière.
    Soyons modernes, abolissons les clichés et les stéréotypes ! A bas le conformisme, vive l’inégalité de genre ! Quand même !
    Elles veulent nous faire pisser assis, chiche ! Mais alors, qu’elles apprennent à le faire debout !


  • Il y a en ce moment une ratonade anti-mâle très inquitéante dans les médias. Les bobos médias, le nez dans la coque toute la journée, aiment les hommes, mais seulement les demies fiotes.
    Un livre où une femme s’est fait violée dans l’armée (livre, promos-médias-la une du journal de 20 heures).
    Les histoires des salaires inférieurs des femmes par rapport aux hommes répétés tous les deux jours à la télé.
    Les femmes se déclarent battues maltraitées d’après l’agence lesbrouffe de communication (par leurs hommes violents et alcholiques bien sûr).
    Les tâches ménagères sont faites uniquement par les femmes (d’après lesbrouffe communication).
    Etc etc ... il faut que ça rentre dans la tête des gens de grès ou de force. Jammais on ne présente le male masculin virile, protecteur de sa famille et bien veillant. C’est de l’ingéniérie sociale et c’est à rapprocher de la théorie du genre et toutes ces conneries.


  • Combattre est l’essence même d’Y.
    Bénissons donc le Ciel de nous avoir fait n’être en pleine gynécocratie !

    K.

     

  • Moi, à chaque fois que je vais aux toilettes, j’tire ma chasse d’eau. Comme ça : pas d’histoires.


  • Marius, ancien commando, écrit que l’armée l’a transformé en type qui fait très bien le ménage.
    Marius, vous savez, la légende des commandos marine dont
    E&R a publié une interview
    Tous les types qui ont fait un minimum de service militaire ont appris, s’ils n’avaient pas les bases, à la fermer et à nettoyer, ranger, mettre en ordre. Point barre.

    Ravalez un peu votre orgueil les mecs ! Il n’y a aucune gloire à voir sa compagne se péter le dos à long terme alors que vous pourriez l’aider et vous retrouver plus vite détendus tous les deux. Soyez respectueux des mères, des femmes et des filles, nom de nom ! Vous verrez que c’est pour le bien de tous et de toutes.
    Demandez-vous pourquoi le Catholicisme honore tant la Vierge Marie et Marie-Madeleine.

    Mais je dois ajouter que quand je fais le ménage c’est plutôt rapide et que j’ai tendance à ne pas être aussi minutieux qu’il le faudrait. Je me force donc.

    Se forcer, plus qu’utiliser la force, c’est un peu ça aussi être un homme, voire un père.


  • Bonjour a tous de l ’Angleterre,

    Je suis une femme victime du feminisme, je deteste ces "femmes -garcons" avec cheveux tres courts, peu coquettes, sans lipstick, et obesedees par une egalite homme-femme qui est totalement fausse. Je voulais juste feliciter la Redaction ER de mettre en ligne pareil post car cela a le merite de faire naitre un debat important et necessaire. Je pense que aujourdhui les males et les femelles ont vraiment besoin de parler ensemble.

    Nous sommes tous victimes du feminisme


  • Moi je suis pour la réduction des tâches ménagères . Pas d’aspirateur trop bruyant mais le doux balai en écoutant Alain Soral par exemple . Des sols en bois , pas de serpillère , Pas de panier à linge débordant ,mais une organisation plus judicieuse de la buanderie et du rangement .
    Je ne demande rien à l’autre , mais quand il veut faire la cuisine il doit la ranger aprés et parfaitement la ranger .. Comme moi je le fais quand je cuisine . S’il veut aider en débarrassant ok mais il doit bien le faire et jusqu’au bout . S’il balaie il balaie bien sinon c’est pas la peine . Pourquoi ? Parce que le "ménage "comme on dit est une affire de sécurirté avant tout . Quand on a une maison on est amné à recevoir des enfants , ou autrees , ou on a soi même des enfants ou autres et faire le "ménage" c’est pour moi m’assurer avant tout que tout est en ordre et qu’aucin danger n’est présent . Faire le tour de chez soi avec le balai c’est ça ce que ça représente pour moi , ou faire le tour du soir avec les portes et les volets c’est aussi ça . Pas possible de déléguer une chose aussi importante avec le seul partage quantitatif des tâches !
    Sans parler des enfants chez le médecin , ça ne se délègue pas , il faut vraiment avaoir confiance en l’autre... Moi en tant que maman je préfère m’en occuper totalement car quelle que soit la qualité de la relation, les yeux pour pleurer ne seront que les miens .
    Donc difficile de partager des tâches essentielles que sont les tâches "ménagères"qui comme je l’ai dit relèvent bien plus de la sécurité que de la déco .
    D’autant plus que je ne rechigne jamais à n’être que l’assistante quand un problème survient dans un domaine plus viril !


Afficher les commentaires suivants