Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Une histoire cyclo-cosmique du monde – Conférence de Jacques Grimault à Paris

Samedi 9 mai 2015 à 14h30 au Théâtre de la Main d’Or

E&R Île-de-France recevra Jacques Grimault, auteur du documentaire La Révélation des pyramides, le samedi 9 mai 2015 à 14h30 au Théâtre de la Main d’Or pour une conférence sur le thème :

 

« Une histoire cyclo-cosmique du monde – L’évolutionnisme à l’épreuve des faits »

 

 

L’adresse :
Théâtre de la Main d’Or
15, passage de la Main d’Or
75011 Paris

Réservations : idf-evenements@e-r.fr

Entrée : 5 euros.

 

Sur la théorie de l’évolution, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

182 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En espérant que la conférence soit enregistrée et diffusée...la dernière ne l’était pas il me semble.


  • Je ne savais pas qu’E&R était proche de jacques grimault. C’est une suprise inespérée !! Alors vivement le 9 mai !

     

  • Excellent documentaire que"la.révélation des pyramides", on le trouve sur YouTube, (à voir, pour ceux qui ne l’aurais pas encore vu,) ça remet.en question l’histoire officielle,.sans pour autant basculer dans des théories extraterrestres. le passé n’est plus ce qu’il était.


  • Bien .... va falloir que je prenne un billet d’avion
    Ca changera de la version de Childe, accrochez vous Messieurs d’ER.


  • Le documentaire "la revelation des pyramides" est absolument à voir, sans hésitation ! Incroyable ! Vous pouvez poursuivre sur l’emission de Meta TV avec Grimmaut !


  • "L’évolutionnisme à l’épreuve des faits"...
    J’ai hâte de voir ça... Je suis sûr que ce sera passionnant comme un astrologue qui parle d’astronomie.

     

  • Pas sûr que cette conférence aide E&R à gagner la confiance des scientifiques...

     

    • Pas sûr que ça aide à gagner la confiance de quel genre de scientifiques ?
      Ceux qui sont formatés et ne remettent rien en question, ou ceux qui sont critiques et ouverts à la réévaluation de théories qui sont misent à mal ?


    • Et pourtant....

      La version officielle, en tout point, est un mensonge tellement grossier que je ne comprend pas comment on peut encore y adhérer s’y on c’est intéresser au sujet un temps soit peu.... Autant croire a une aide extra terrestre, ce serait encore plus pausible que la version que l’on nous apprend...
      La vérité est pourtant très simple concernant les pyramides. Il faut juste constaté les faits et non hyperbolé autour d’un "burin en cuivre" et masse d’eclaves qui selon les "charlatants officiels" sont les principaux artisans de la construction de ces monuments.

      Mais le hic, c’est que si ils remettent en cause la théorie officielle, il en irai très certainement de même pour leur théorie de l’évolution... Tiens d’ailleurs c’est bizarre que depuis plus de 2000 ans on a pas vu un singe sortir d’une forêt avec une silhouette mi-homme mi-singe. L’évolution s’est-elle arrêtée brusquemment ? ^^


    • Ce n’est pas de la confiance des "scientifiques" (officiels ?) dont on a besoin, mais d’aider à faire connaître les vrais trouveurs ! ceux qui ont des couilles et qui, ô hasard, proposent toujours le débat aux "scientifiques" qui, ô coïncidence, éludent, déclinent, se font oublier et pissent dans leurs frocs.
      .
      La science d’aujourd’hui est une charlatanerie au profit d’autant d’escrocs suffisants et creux. Et ne venez pas me faire chier avec le "progrès" dont nous jouissons. Pour ce dernier c’est à nos chers trouveurs du 19è (en majorité) et début 20è qu’il faut adresser nos remerciements (et encore, quand on n’a pas fait disparaître leurs trouvailles ou dénaturé leurs travaux, ou qu’on ne les a pas supprimé physiquement. voir Pierre Lance et ses multiples tomes "Savants maudits, chercheurs exclus").


    • Les scientifiques ? Quels scientifiques ? Des croyants et des idéologues ? Ce n’est vraiment pas le but d’E&R, vous avez dû vous égarer.


    • Vous raisonnez à l’envers. Un scientifique qui refuserait de considérer des faits indéniables pour des raisons idéologiques ne mériterait aucunement notre confiance.


    • Gagner la confiance de personnes qui nient la réalité de certains faits, qui s’extasient devant le transhumanisme, et qui sont quasiment tous des FM... on s’en fout un peu !


    • Calmons nous, même si l’égyptologie est, comme de nombreux domaines, bourrée de dogmes, cela n’induit en rien que toutes les théories de Grimault soient vraies.

      Arrêtons de passer sans cesse d’un extrême à l’autre et gardez votre esprit critique en marche.


    • La science officielle c’est comme la politique, que des intérêts économiques et idéologiques, avec votre raisonnement, c’est comme si vous disiez que A.Soral ne devait pas faire de conférence de peur de passer pour un ahuri au près des politiques ou des sociologues.
      On s’en fout du sérail de tout ces scientifiques qui bossent pour le pouvoir et pour obtenir des subventions et qui rejettent des faits indiscutables sur des tas de sujets doxa oblige....


    • gagner la confiance des scientifiques ?,
      mais pas besoin de ça ; si les scientifiques trouvent à redire à cette thèse, qu’il donnent des arguments logiques et on jugera sur pièce.
      par contre si c’est l’anathème accusatoire sans aucun argument,comme on le voit si souvent, on se fera aussi notre opinion.
      la confiance c’est pour les moutons.


    • @Eren
      J’aurais toujours plus confiance en un sage qu’à un savant.


    • "Tiens d’ailleurs c’est bizarre que depuis plus de 2000 ans on a pas vu un singe sortir d’une forêt avec une silhouette mi-homme mi-singe. L’évolution s’est-elle arrêtée brusquemment ? ^^"

      Bel exemple de quelqu’un qui ne comprend pas la théorie de l’Évolution et qui lui reproche de ne pas correspondre à l’idée fausse qu’il s’en fait.
      En l’occurrence, aucun scientifique ne prétend que les singes devraient devenir des humains en 2000 ans.
      Renseignez-vous, et si possible pas en allant écouter Grimault...


    • Je constate que le discours de beaucoup de gens ici est celui d’une méfiance générale de la science et de la communauté scientifique. Il est profondément ridicule de comparer la science à la politique ; une discipline est considérée comme une science si et seulement si les théories qu’elle contient peuvent être réfutées, falsifiées (Popper). De fait, la politique ou l’économie n’ont rien à voir avec la science. Et bien sûr l’astrologie, l’occultisme, la magie, le créationnisme ou je ne sais quelle fantaisie n’en sont pas non plus et ne se fondent sur aucune rigueur.

      Certes, la politique n’est qu’un vaste mensonge, l’économie qu’on voit à la TV, la quintessence du dogmatisme libéral ; cependant le monde scientifique ne s’appuie pas sur des dogmes mais sur des expériences. Il n’est pas sage de tout dénigrer et de se réfugier dans les "fausses sciences" parce qu’on nous a menti et manipulé sur des questions de politique et de géopolitique (Israel, le libéralisme, la finance etc...).

      Pour le reste, je ne connais pas cet homme - Jacques Grimault. Je ne sais pas ce qu’il va dire mais il me semble que le titre de la vidéo ne présage rien de bon ; si cet a priori se confirme, je pense que ER perdrait de la crédibilité pour beaucoup de personnes.

      Je salut au passage l’équipe du site


    • @Haruspex
      Alors à ce moment-là, pour quoi on ne trouve plus de Homo Erectus, Habilis..,etc ?


    • @alburi,

      Enfin un peu de raison !

      Pour info, Grimault n’a jamais rien publié de scientifique. Tout ce qu’il raconte n’est qu’hypothèses ou interprétations des faits, mis en relation selon sa théorie.
      Même si, dans ce qu’il raconte, des choses sont belles et bien vérifiable et vérifié, ses interprétations elles, ne le sont pas du tout. Sa seul et uniquement justification, à chaque fois, c’est : "je démontrerais tout ce que je dis dans les prochain opus..."


    • @Haruspex
      Alors à ce moment-là, pour quoi on ne trouve plus de Homo Erectus, Habilis..,etc ?

      Eh bien soit parce qu’ils sont éteints, soit parce que ce sont nos ancêtres directs selon le représentant du genre Homo que vous considérez.


    • @ haruspex

      Vous avez l’air d’être un érudit dans le domaine dite donc !
      J’ai aussi une question de la même trempe que Borntogrown qui me chiffonne...

      Comment se fait-il que les ancêtres des Homo erectus & Co, autrement dit des primates ( et reprennez moi si je me trompe déjà ), ne soient pas encore éteint alors que tout les soi-disant ancêtres de l’homme le sont.

      Si l’homme descends du singe comme le suppose nos scientifiques évolutionnistes, les primates ne devraient t-il pas appartenir à un très lointain passé ? Et si non, pourquoi font-ils encore parti de nos contemporains alors que leurs descendants ( homo erectus, abilis, etc, etc... en bref, tout ce qui est entre le singe et l’homme ) ne le sont plus ?

      Serait-ce parce qu’ une partie des singes a décidé de muter lentement jusqu’a l’homme et l’autre parti a décidé de rester primates ? Si oui, comment ?

      Bien sur, personne n’a la réponse exact étant donné que l’on ne peut vraiment savoir... Toutefois, dans ce domaine on peut quand même se rendre de compte de ce qui ne tient pas la route sur des sujets tels que l’évolutionnisme ou bien la construction des Pyramides. Je ne prétends pas "savoir" mais j’affirme reconnaître le mensonge quand il est aussi gros. Je préfère encore attendre le papa noel devant ma cheminée le soir du 24/12 que de croire que je descends d’un singe ou que les pyramides se sont construites sans même les connaissances rudimentaires de la poulie et de la roue et avec en prime des burins en cuivre et des pierres en guise de marteau et poliseuse pour tailler et polir du granit... sans ommettre de rappeler que les millions d’ énormes blocs de pierre ont été extrait à 900 km de Gizeh pour être ensuite acheminé par je ne sais quel moyen, si ce n’est l’huile de coude d’esclaves (? ??).

      Allons donc, un peu de bon sens. Il faut continuer à chercher le vrai et non s’entêter à rester dans des dogmes


    • ##
      Si l’homme descends du singe comme le suppose nos scientifiques évolutionnistes, les primates ne devraient t-il pas appartenir à un très lointain passé ? Et si non, pourquoi font-ils encore parti de nos contemporains alors que leurs descendants ( homo erectus, abilis, etc, etc... en bref, tout ce qui est entre le singe et l’homme ) ne le sont plus ?
      ##

      C’est tres simple.
      Les singes actuels ne sont absolument pas les ancetres des humains.
      C est une simplification erronee de la vulgarisation de la theorie de l evolution.
      Ce sont leurs cousins. Ils ont un ancetre commun qui n etait ni un humain, ni un singe.
      C est d ailleurs que qui est observe avec les ancetres des singes a l epoques des australopyteques : ce n etaient pas les singes actuels, tout comme lucy n etait pas l hominide actuel.


    • "Si l’homme descends du singe comme le suppose nos scientifiques évolutionnistes, les primates ne devraient t-il pas appartenir à un très lointain passé ? Et si non, pourquoi font-ils encore parti de nos contemporains alors que leurs descendants ( homo erectus, abilis, etc, etc... en bref, tout ce qui est entre le singe et l’homme ) ne le sont plus ?"

      Quelqu’un a répondu à ma place, mais je le redis : nous ne descendons pas des singes contemporains.
      Aucun animal contemporain ne descend d’un autre animal contemporain, d’ailleurs.
      La seule chose qu’on peut conclure de vos commentaires, c’est que vous remettez en cause une théorie dont vous ne comprenez même pas les fondamentaux.



    • La seule chose qu’on peut conclure de vos commentaires, c’est que vous remettez en cause une théorie dont vous ne comprenez même pas les fondamentaux.




      Décidément, votre vanité vous force à constamment interpréter les propos dans le sens qu’il vous arrange tant que cela vous permet de vous sentir au dessous de tous. Je comprends donc l’utilité de rabaisser les gens sans pour autant essayer de les aider dans leur travaux de compréhension d’un sujet qu’aucune personne ne peut répondre avec certitude. Sauf vous...

      Ce que je remets en cause, c’est ce que l’on nous appris a l’école et que l’on continue d’ apprendre aux enfants ; à savoir que nous descendant du singe tout en admettant qu’il a un chainon manquant qui toutefois empêche donc d’affirmer cette hypothèse. Mais faute de mieux ou d’honnêteté, on persiste dans cette voie.

      C’est vous qui amalgamer "la théorie de l’évolution" de Darwin avec la partie de sa théorie mijoté a la sauce de nos z’élites scientifiques en accord avec toutes nos autres z’élites pour que l’homme moyen, imprègne sur le long terme le fait qu’il descend du singe.

      Pour moi, et cela n’engage que moi, c’est du pipo. Certes, je pense qu’ il y a de l’évolution à d’autres niveaux ( surtout cérébrale ) mais je ne pense pas au point que l’on voudrait bien nous le faire croire.
      Je précise que je ne prétend aucunement savoir. Ce que je suis certains, c’est de reconnaitre la tromperie sur ce sujet, tout comme je la décèle dans l’histoire officielle des pyramides tellement cela est flagrant. Rien de plus.

      Haruspex, mettez de l’eau dans votre vin et ne vous prenez pas pour Dieu le père, on sait tous que ce n’est pas vous notre créateur lol ^^

      Cdlt, Kenshirô


    • "Ce que je remets en cause, c’est ce que l’on nous appris a l’école et que l’on continue d’ apprendre aux enfants ; à savoir que nous descendant du singe tout en admettant qu’il a un chainon manquant qui toutefois empêche donc d’affirmer cette hypothèse. Mais faute de mieux ou d’honnêteté, on persiste dans cette voie."

      Peut-être que votre professeur était lui-même très mal informé, je ne sais pas...
      Quoi qu’il en soit :
      - la théorie de l’Évolution ne dit pas que nous descendons des singes contemporains. Elle dit qu’eux et nous avons un ancêtre commun qui, je vous l’accorde, devait ressembler davantage à un singe qu’à un homme.
      - les chainons manquants n’existent pas. Chaque individu se situe quelque part sur l’échelle des intermédiaires entre deux espèces clairement distinctes, mais chaque individu est de la même espèce que ses parents et de sa progéniture. Il n’existe aucun trou dans les archives fossiles de nos ancêtres qui ferait LE lien entre notre ancêtre commun avec les singes et nous-mêmes, chaque fossile est un lien qui témoigne du long processus évolutif.

      Si vous avez un peu de temps et de courage (il est long et parfois technique), je vous recommande la lecture de "Quoi de neuf depuis Darwin ?" de Jean Chaline, qui remet bien les choses à leur place et qui explique en long et en large de quelle façon la théorie s’est affinée depuis 150 ans, ce qu’elle dit vraiment et ce qu’elle ne dit pas.

      Et pardonnez ma condescendance, mais comme je viens de le dire, cette théorie a plus de 150 ans maintenant et je suis sidéré de voir qu’il reste encore des gens pour la comprendre si mal alors que les ouvrages de vulgarisations se comptent sans doute par milliers. Il suffit d’en ouvrir un pour avoir toutes les réponses à vos interrogations. Et toutes ces réponses sont documentées, évidemment. Il n’y a aucune affirmation gratuite dans ce que je dis ou dans ce que ces livres disent.


    • ##
      Ce que je remets en cause, c’est ce que l’on nous appris a l’école et que l’on continue d’ apprendre aux enfants ; à savoir que nous descendant du singe
      ##

      Ce qui n’est que de la vulgarisation et pas la theorie de l evolution.
      Si vous voulez critiquer la theorie de l evolution, il serait peut etre bon de vous renseigner sur ce qu elle propose.
      Maintenant si vous voulez simplement critiquer le fait que la vulgarisation masque certains faits de la theorie, c est autre chose mais la portee de denonciation de la theorie dont vous vous targuez en sera nettement diminuee ...


    • @ Haruspex et Baruch

      Merci pour vos réponses.
      J’irai me documenter en allant voir le livre que vous me conseillez.

      Bonne continuation à vous.

      Cdlt, Kenshirô


    • @ hasper
      Vous vous faites passer pour un miracileux scientifique de la théorie de l’évolution.Vous n’etes que le fruit du programme scolaire...
      Savez vous que parmis les plus grands paléontologues et spécialistes en ce domaine certains émettent des doutes sur la portée de cette théorie.Savez vous que l’on ne sait pas et ce n’est pas prouvé si ces êtres dit "singe" étaient véritablement poilu, savez vous que l’on a aucune idée sur la manière dont ces êtres ont développé leur capacité mentales, linguistiques, sociale, psychologique. Mais bon pour le matérialiste contemporain Freud nous sommes aussi des animaux ayant des pulsions extrêmes, pas impressionnant d’un homme qui eu des rapports sexuels avec ses filles et autres proches..mais bon, c’est une longue histoire...
      L’évolution peut exister et existe sur les mêmes éspeces, mais passer du singe à l’homme en voilà un sujet bien intéressant qui permettrait de fausser l’identité de l’homme : un animal en pleine mutation !!
      Alors l’ours était une baleine, le crocro un beau poisson etc.On serait dans un beau film.
      Vous parlez de chaîne manquante et dites qu’il y en a pas !! Ou vous faites référence à un égaré et vous êtes complètement béni à la sauce matérialiste, ou bien vous avez trouvé un être mi-bipède-quadrupède alors même que votre best men Darwin n’en a jamais trouvé mais avait promis qu’on en trouvera des millions dans les années à venir en creusant bien ! Force est de constater que depuis papa darwin, des millions de tonnes de terre ont été déversé sans pouvoir trouver cette chaîne manquante qui produira un être mi-bipède ayant des caractéristiques dynamiques et mécaniques de la colonne vertébrale adéquat, ainsi que les os de la mains etc.


  • Heureux que E&R se rapproche de Jacques Grimault. Le documentaire "La révélation des pyramides" est vraiment bien fichu, une suite devrait voir le jour mais un financier/producteur escroc met des bâtons dans les roues de l’équipe depuis des années. A voir ou à revoir aussi l’intervention de Dominique Jongbloed à propos des pyramides et des civilisations anciennes.
    http://www.egaliteetreconciliation....

    Il faut se rendre à l’évidence - en dépit de la ligne imposée par les gardiens de la doxa historique - notre civilisation "avancée" n’est pas la première présente sur Terre. Il y en a eu d’autres (a minima sur une échelle de plusieurs dizaines de milliers d’années, si ce n’est bien plus) décimées en partie par des catastrophes naturelles (ou pas). A priori l’intelligentsia met tout en oeuvre pour étouffer ce passé. Remise en cause de paradigmes ancrés depuis l’enfance. L’Humanité n’est-elle pas en droit de savoir ? En tirant sur le fil de la pelote qui sait sur quoi on pourrait tomber.

     

    • ps : de multiples textes anciens (Tibet, désert de Gobi, Amérique, ...) évoquent des cataclismes et des civilisations qui se sont réfugiées dans les profondeurs de la Terre (Agartha, cité Shambhalla, ...) au sein de poches reliées par d’immenses tunnels parcourant les continents. Certains de ces tunnels ont été retrouvés. Phil Schneider et Richard Sauder ont confirmé que lors de la réalisation de bases militaires souterraines aux Etats-Unis (qui peuvent s’enfoncer jusqu’à des km de profondeur, la longue liste avec détails se trouve sur la toile), en creusant toujours plus profond, les protagonistes sont tombés sur des bases et tunnels plus anciens. Il y a aussi de gigantesques tunnels qui partent d’Amérique centrale et qui prolongent l’Amérique du Sud tout du long.

      Hitler (avec la Société Thulé notamment) s’intéressait à l’ésotérisme et aux légendes du monde souterrain, dont l’une des nombreuses entrées se situerait dans les montagnes de l’Himalaya (aussi dans le désert de Gobi). Des expéditions y ont été menées. Vous remarquerez que les documentaires passés en boucle à la tv à propos des "nazis" n’insistent pas beaucoup sur cet aspect de l’Histoire. Pour l’anecdote, lors de la prise de Berlin par les Soviétiques, les militaires ont découvert dans une salle souterraine des cadavres ayant l’apparence de moines tibétains accoutrés bizarrement, semblant s’être suicidés au beau milieu d’une cérémonie. L’opération Paperclip a permis la naturalisation US de nombreux "nazis" (Von Braun etc) et la transmission d’un savoir précieux (les Soviétiques ont aussi eu leur prise de matière grise). Et surtout les recherches, les prémices sur l’antigravité, "nazi bell" etc.

      A noter également l’opération "High Jump" en Antarctique (juste après la fin "officielle" de la 2de GM) avec aux commandes l’amiral Richard Byrd. L’antarctique fait deux fois l’Australie en superficie. Il doit y avoir une myriade de ressources. Pourtant ce continent est peu médiatisé. D’ailleurs via Google Earth les images n’ont pas été mises à disposition du grand public, c’est un blanc laiteux à 99% et ce ne sont pas les clichés HR couleurs qui manquent, vu le nombre de satellites de reconnaissance qui survolent la Terre depuis des décennies (voir aussi l’affaire de la Carte de Piri Reis datant du 16e S, montrant les contours de l’Antarctique dépourvus de glace). Et voici une rare interview de R. Byrd à propos des expéditions en Antarctique https://youtube.com/watch?v=TPVXspVhF2s


    • "Et le bec ne devrait être selon le scénario évolutionniste présent que chez les oiseaux."

      D’où sortez-vous ça ? On peut avoir votre source s’il vous plait ?


    • @corso :
      Par "nazi bell", vous parlez de ce vaisseau en forme de cloche inventé par les nazis, et qui leur a permis de se réfugier sur la lune à la fin de la guerre ?

      Cette histoire est évoquée dans un épisode de Alien Theory, diffusé à la télé.
      Tout y passe dans cette série, y compris les théories extraterrestres expliquant tour à tour les pyramides, les religions et la science. Et même la création de l’humanité !
      Il paraît même que les nazis avaient basé leur science sur celle contenue, de manière codée, dans des textes hindous.
      Ces mêmes textes auraient permis à une civilisation disparue de créer la bombe atomique, ceci expliquant celà !

      Décidément, les méthodes de l’Institut Tavistock sont encore bien exploitées.
      D’ailleurs, en faisant une recherche sur la série Alien Theory, et en remontant le fil, on tombe sur la société Disney : marrant quand on sait que Walt Disney était franc-maçon 32 ème degré et membre du Tavistock !


    • @ Romain

      Heu... Alien Theory j’en sais rien et il ne faut pas tout mélanger. N’oublions pas non plus la volonté des élites de mêler réalité et fantasme, voir la machine hollywoodienne etc. Je me base sur d’autres sources pour me faire un avis. Par exemple les interventions de ce (quasi) autodidacte en Physique qui se surnomme AlienScientist, notamment à la radio du MIT (nazi bell) https://youtube.com/watch?v=byE0oeHdhDk (sur sa chaîne YT il a produit des vidéos de qualité à propos de l’antigravité, une mise en avant de l’effet Biefeld-Brown et autres phénomènes électromagnétiques peu connus et pourtant officiels, informations sur le TR-3B etc je conseille les curieux et passionnés de Physique d’y jeter un oeil et une oreille).

      D’autres sources proviennent de militaires à la retraite ou "émancipés" pour parler, comme Randy Cramer, entre autres (William Cooper, RIP, ...), qui retrace la véritable épopée aéro-spatiale depuis les années 1930, puis le projet Paperclip etc. J’ai conscience que ses dires peuvent choquer de prime abord, perturber, à qui débarquerait dans ce domaine, ou qu’ils peuvent être pris pour du folklore.

      La version officielle à propos de l’exploration spatiale est une vaste blague, la partie émergée de l’iceberg. Et d’après ce que j’ai compris de tout ça, ce n’est pas monolithique, il y a deux courants au sein de ces instances ou complexes militaro-industriels hyper-compartimentés (sur une échelle internationale, USA/Russie/Chine/... malgré les apparences). Il y a ceux qui préfèrent conserver leurs privilèges et laisser l’Humanité dans l’ignorance, sur un déclin généralisé, avec ses tuteurs légaux pas très altruistes. Puis il y a ceux qui souhaitent ouvrir peu à peu la boîte de Pandore, informer l’Humanité sur les véritables technologies et enjeux. D’ailleurs je remarque la multiplication de documentaires tv sur les "OVNI" et autres technologies secrètes.

      Ensuite on peut prendre ça avec dérision, chacun est libre. Mais une fois avoir réalisé que quelque chose ne tourne pas rond, que cette léthargie officielle au niveau mondial à propos de l’espace depuis un demi-siècle, semble quelque peu... bizarre, de recherches en recherches les pièces s’emboîtent les unes les autres jusqu’à former une ébauche de puzzle.


    • Alien Theory, c’est la grande mode de vouloir associer les Aliens à la création de notre espèce. Vouloir réduire toutes les religions à des questions de contact extra-terrestres. Les extra-terrestres sont les Dieux. Purement Luciférien comme programme.

      D’autant que malgré un travail de réalisation savamment orchestré et qui doit fonctionner sur pas mal de cerveaux ramolli, jamais ils n’évoquent la question qui tue toutes leurs théories. Si ce sont nos créateurs, qui est leur créateur ?

      Dans la même lignée, il y a une volonté farouche chez les astronomes et astrophysiciens de vouloir à tout prix justifier que la vie est arrivée sur Terre par un astéroïde qui l’aurait ensemencé. Là encore, à quoi bon perdre son temps sur ce genre de théorie alors qu’on ne se pose pas la question du fait que si la vie est apparue ailleurs, elle est née sur une planète qui s’est fait déboîter par un astéroïde dont les débris nous seraient parvenu.

      Le serpent se mord la queue. Si la vie a pu apparaître sur une autre planète, alors pourquoi ne pas accepter le fait que la vie aurait pu apparaître sur Terre également si ce n’est encore une fois pour vouloir à tout prix nier que la vie a une origine terrestre - qu’on ai une vision scientifique ou religieuse de la chose.

      Bref, je me méfie comme de la peste des programmes anglo-saxons qui font partie du mind-control généralisé. Il vous plante des graines de doutes pour attirer les gens dans des modes de pensées totalement lucifériens au sens de la négation du principal créateur.


  • Super, j’espère qu’elle sera diffusée ;) Il y a en effet un tas d’inepties qui nous ont été vendues comme des vérités absolus depuis trop longtemps, que ça soit au niveau du 18-19-20 e siècle ou même des temps anciens.


  • L’évolution est une non-science.

    Elle ne se base pas sur l’expérience mais sur l’imaginaire, quelques dessins, et des découvertes de fossiles ultra-controversées.

    Il n’existe pas une seule espèce intermédiaire entre l’homme et autre chose, entre la girafe et autre chose, entre l’éléphant et autre chose, entre l’ornithorynque et autre chose. Il n’existe aucun état intermédiaire entre la plume de l’oiseau et autre chose.

    Tout ce que l’on voit dans la nature ce sont des grandes familles d’espèces (chiens, chat, éléphants etc..) elles sont très distinctes et rien n’indique qu’elles ont été reliées, strictement rien.

    L’évolution est un scam complet, c’est une religion qui se base sur un schéma en totale opposition avec l’observation du monde animal/végétal et du bon sens. La seule hypothèse restante est la création (le scénario biblique). Pourvu que Grimault ai saisi ce point capital.

     

    • Penses-tu que les millions d’espèces présentes sur notre Planète (et celles disparues dont on retrouve les fossiles) sont arrivées là par l’opération du saint esprit ? Le nombre d’espèces disparues étant de loin bien supérieur à celui des espèces vivantes. Je respecte les croyances de chacun, mais on ne peut pas balayer le principe d’évolution d’un revers de la main (que tout ne soit pas encore décrypté j’en conviens). Il n’y a qu’à voir par exemple le cas de Madagascar, isolé de l’Afrique et de l’Inde depuis des dizaines de millions d’années, avec ses espèces uniques, ou encore en Indonésie/Papouasie/Nouvelle-Guinée etc.

      L’ornithorynque ? Et alors ? C’est comme pour le coelacanthe, les mutations peuvent ne pas avoir lieu si les conditions ou anomalies génétiques ne s’y prêtent pas. Le requin, le crocodile, le serpent, la libellule, le lombric, la méduse, etc certaines espèces perdurent. En revanche pour d’autres espèces l’évolution est plus marquée (par ex dauphins, mammifères ayant peu à peu quitté la terre ferme pour l’eau, les otaries et autres étant dans une phase intermédiaire). Et ça ne se passe pas du jour au lendemain, mais sur des millions, dizaines de millions, centaines de millions d’années !

      Pour l’Homme je n’exclus pas le fait qu’une aide intermédiaire ait pu mettre son grain de sel. Que le "chaînon manquant" ne soit pas retrouvé cela peut s’expliquer.


    • Grimault serait plutôt branché "batisseur", "atlantide", les "anciens" à la technologie bien plus développée que la notre mais qui aurait disparu dans un déluge ayant lieu tous les 12000 ans...ça rejoint le biblique mais peut être pas votre sens....


    • @ Corso

      Jusqu’à preuve du contraire, tout ce que vous avancez n’est que pure spéculation, donc faux. Mais comme ça arrache la langue de dire tout simplement "je ne sais pas" et que la science est devenue un dogme et une hypertrophie de l’orgueil, vous ne le ferez pas.
      En quoi ça dérange autant de personnes de se poser des questions et de débattre ? N’est-ce pas la base de toute recherche ? Encore faut-il vouloir chercher, effectivement.


    • @ seber

      Selon vous le principe d’évolution dans l’ensemble est a priori une ineptie. Vous avez l’occasion de développer votre réflexion. Sans tergiverser, que proposez-vous comme explication ?


    • L’ornithorynque invalide à lui seul toute la théorie de l’évolution car il a des caractères très distinctifs (queue, poils, apparence, milieu de vie) qui le place directement dans la famille des rongeurs, cependant il a un bec. Et le bec ne devrait être selon le scénario évolutionniste présent que chez les oiseaux.

      Si les espèces avaient évolué sur des millions d’années nous n’observerions pas dans la nature des familles d’espèces distinctes mais une infinité d’états intermédiaires, et aucun (ou très peu) de groupes d’espèces détachés du reste... C’est l’exact opposé que l’on observe dans la nature, des grandes familles d’espèces distinctes.

      Je rappelle également qu’aucune mutation bénéfique n’a jamais été observée en laboratoire, les mutations sont soit neutres soit nocives. Toutes mention de mutation bénéfique est purement spéculative car cela ne s’appuie sur aucune expérience scientifique.

      Regarder cette vidéo où Richard Dawkins se fait ridiculiser pour s’en convaincre : https://www.youtube.com/watch?v=cIu...

      Le fait que des espèces aient disparu ne change strictement rien, et n’est en rien une preuve qu’elles ont donné naissance à d’autres espèces radicalement nouvelles. Ce sont juste des espèces qui ont disparu. Point final.

      Quand à la théorie selon laquelle des mammifères terrestres seraient retourné dans l’eau pour donner à terme les mammifères marins, ce n’est que pure spéculation, et cela ne s’appuie une fois encore sur aucune expérience, aucune découverte concrète. Les mammifères marins (donc différents des autres poissons) sont la preuve que l’apparition des espèces ne peut être envisagé selon un grand arbre phylogénique avec deux espèces en haut.

      La théorie de l’évolution ne se base que sur l’imaginaire. Faites des recherches par pitié.


    • "Il n’existe pas une seule espèce intermédiaire entre l’homme et autre chose, entre la girafe et autre chose, entre l’éléphant et autre chose, entre l’ornithorynque et autre chose. Il n’existe aucun état intermédiaire entre la plume de l’oiseau et autre chose."

      Homo erectus, habilis, ergaster, rudolfensis ?
      À quelle absence d’espèces intermédiaires faites-vous donc allusion dans votre commentaire ?
      Avez-vous lu le moindre ouvrage sur le sujet ? Ceux de Jean Chaline, Steven Jay Gould, Dawkins ?
      J’en doute.

      Faut quand même oser sortir des énormités pareilles... Non seulement les intermédiaires ne manquent pas pour aucun des exemples que vous citez ; sans parler de tous ceux qui font des liens très clairs entre les grandes familles d’espèces ; mais vous arrivez quand même à terminer votre message en reprochant à la théorie de l’Évolution d’être une religion alors que la seule chose qui vous semble acceptable d mettre à la place, c’est... la Création divine.

      Wow. Ouvez un livre, ça vous fera du bien.


    • @Haruspex

      Je maintien tout à fait ce que j’ai écrit : Il n’existe pas une seule espèce intermédiaire entre l’homme et autre chose.

      Vous me parlez de fossiles (qui sont tous ultra-controversés, des dizaines de paléontologistes considèrent que le squelette de Lucy par exemple n’est rien d’autre qu’un squelette de chimpanzé), je vous parle d’espèces vivantes existantes.

      http://www.nature.com/nature/journa...

      Il existe 35 millions de nucléotides différentes entre le génome humain et le génome des chimpanzés. Comment expliquez-vous qu’il ne reste dans le monde vivant strictement aucun état intermédiaire sur les millions et millions d’états intermédiaires que nous (l’Homme) aurions traversé ?? À chaque évolution, la totalité des espèces restées au stade inférieur sont éradiquées ?? Pourquoi n’a-t-on pas découvert une seule tribu d’hommes-singes ou de singes-hommes ou d’homo-(mettre ce que vous voulez ici) isolée ?? Pourquoi au fin fond des forêts africaines il n’y a que des hommes 100% hommes et des singes 100% singes ? Comment expliquer que sur 6 milliards d’êtres humains, il n’y ait pas un seul exemple d’une ethnie/groupe qui se différencierait du reste (car toutes les races humaines ont le même génome, les différences se font au niveau allélique mais pas au niveau des gênes eux-mêmes) ??

      Ces incohérence n’en sont que quelques unes parmi des dizaines et des dizaines d’autres.

      Avez-vous regardé la vidéo de Dawkins que je vous ai envoyé ? Ce dernier, soi-disant un des plus grands savant de l’époque n’est pas capable de donner un seul exemple de mutation bénéfique, alors que c’est la base même de la théorie de l’évolution néo-darwiniste, comme tous les évolutionnistes il est capables de vous parler des heures d’évolution, mais dès qu’il s’agit d’appuyer ses dires sur des expériences (la base de la science est l’expérience) plus rien...

      Je n’ai pas dis que la création était scientifiquement prouvable, je dis seulement que c’est la seule possibilité qui reste, quand l’évolution a été balayée.

      je serais très heureux de poursuivre cette discussion en privé si vous avez un mail/contact à me donner.

      Yves


    • (1) L’ornithorynque et son bec ou équivalent, une exception chez les mammifères. Tout comme le vol est une exception chez les mammifères et pourtant la chauve-souris existe (ou le vol plané chez d’autres, étape intermédiaire). Alors si un cas particulier (et l’ornithorynque reste un cas d’école) voit le jour, en Australie, sur une île isolée des autres continents durant des dizaines de millions d’années (et les exemples ne manquent pas, îles Galapagos, Madagascar, etc) cela signifie pour vous que toute idée d’évolution est à écarter. Et comme par hasard des milliers d’espèces atypiques (tant animales que végétales) vivent dans ces lieux isolés.

      "Si les espèces avaient évolué sur des millions d’années ..."

      La barrière des espèces. Même s’il est toutefois possible de faire s’accoupler artificiellement lion/tigresse tigre/lionne cheval/ânesse etc. Le résultat est stérile, la Nature est bien faite. Mais à partir d’un certain seuil ça ne marche plus. Quant à "l’infinité des étapes intermédiaires" je commence à me demander si vous avez bien saisi le principe d’évolution.

      Prenons l’exemple des chiens provenant soit du loup soit du dingo ou équivalent. Remettez-vous en cause le fait que leur patrimoine génétique ait changé au fil des derniers millénaires ? Par le biais de l’influence de l’Homme, une certaine sélection, et les tâches dédiées à ces animaux, ou l’environnement, les conditions etc. A présent c’est un éventail qui va du chihuahua au saint-bernard ! Des centaines d’espèces différentes engendrées en "seulement" quelques millénaires. Et pourtant tous sont pour l’instant sexuellement/génétiquement compatibles (quid d’une séparation continentale durant des millions d’années ?). Mais où sont donc passés tous les intermédiaires hein je vous le demande ? Depuis l’ancêtre du chihuahua jusqu’à nos jours, ’sont où les intermédiaires ?


    • (2) S’agissant de l’évolution naturelle c’est un peu la même chose mais sur des périodes de temps inimaginables. Il y a eu 5 extinctions massives (et entre temps une multitude de cataclismes plus ou moins violents) volcanisme, météorites/comètes, inversion des pôles/absence de magnétosphère, rayons cosmiques, etc. La séparation/unification/séparation/... des continents. Des zones verdoyantes et humides qui deviennent désertiques et vice versa. Des zones chaudes qui deviennent froides et vice versa. Etc

      Alors si cela fonctionne pour le chien (ou autres animaux domestiqués au fil de l’eau) en l’espace de quelques millénaires, pourquoi n’en serait-il pas de même, durant des centaines de millions d’années, sachant toute la série d’évènements qui ont marqué la Terre, pour les êtres vivants de la Planète ?! Certaines espèces disparaissent, car inadaptées à un cas de force majeure, etc. D’autres survivent, s’adaptent, voyagent, mutent, l’influence de l’environnement etc. Et ça repart avec les survivants après chaque extinction massive (la pire il me semble était la 2e ou 3e, à peine 1% de survivants). Il y a des périodes où il ne se passe pas grand chose niveau évolution, et des périodes où il y a une explosion d’espèces.

      Savez-vous les conséquences de rayons cosmiques très énergétiques sur le patrimoine génétique ? Et si l’inversion des pôles dure des années, décennies, siècles, ... du rayonnement chronique à forte dose sur toute la Planète (abysses océaniques à l’abri). En aparté les milliers d’animaux/végétaux qui ont survécu à Tchernobyl, à la radioactivité, et qui ont vu leur patrimoine génétique changer en l’espace de quelques années !


    • (3) Ensuite les "mutations bénéfiques". Pas besoin de labo. Regardez le cas du babiroussa, les défenses qui lui rentrent dans le crâne, s’agit-il d’une "mutation bénéfique" ? Et des exemples comme celui-là il est possible d’en sortir à la tonne. Alors c’est quoi une mutation bénéfique ? Les fossiles ont montré des espèces extraordinaires ayant disparu, elles étaient bien adaptées à leur environnement à leur époque ça c’est clair. Le règne des dinosaures par exemple s’étale sur plus ou moins 220 millions d’années... puis d’un coup c’est le drame pas de bol. Et c’est là qu’advient le règne des mammifères.

      Concernant les "spéculations" personne ne dit que l’Histoire de la Terre et des espèces, ou l’évolution, soit connue sur le bout des doigts, mais dans les grandes lignes ça se tient. Le séquençage génétique a aussi permis de démontrer le patrimoine génétique collectif. Même si la mouche a bien moins de rapports génétiques avec l’Homme que celui-ci en possède avec le bonobo ou le cochon, la mouche partage tout de même un pourcentage non négligeable de patrimoine génétique. Les bases sont là. Aucune spéculation là-dedans. Les datations et recoupements peuvent également s’effectuer en analysant les différentes couches géologiques contenant les fossiles, même à des lieux éloignés, si la croûte a suivi le même parcours sur une grande zone. Les méthodes sont multiples. Puis il y a aussi une certaine forme de pragmatisme si je puis dire, en regardant tout simplement un castor et un capybara, ou l’abeille et la guêpe, etc etc etc.

      "La théorie de l’évolution ne se base que sur l’imaginaire."

      Alors selon vous - et c’est une vraie question - comment les espèces vivantes ou disparues sont-elles apparues sur Terre ?


    • erratum "A présent c’est un éventail qui va du chihuahua au saint-bernard ! Des centaines d’espèces différentes engendrées en "seulement" quelques millénaires." Des centaines de races différentes...


    • @Corso



      Prenons l’exemple des chiens provenant soit du loup soit du dingo ou équivalent. Remettez-vous en cause le fait que leur patrimoine génétique ait changé au fil des derniers millénaires ? Par le biais de l’influence de l’Homme, une certaine sélection, et les tâches dédiées à ces animaux, ou l’environnement, les conditions etc. A présent c’est un éventail qui va du chihuahua au saint-bernard ! Des centaines d’espèces différentes engendrées en "seulement" quelques millénaires. Et pourtant tous sont pour l’instant sexuellement/génétiquement compatibles (quid d’une séparation continentale durant des millions d’années ?). Mais où sont donc passés tous les intermédiaires hein je vous le demande ? Depuis l’ancêtre du chihuahua jusqu’à nos jours, ’sont où les intermédiaires ?




      Les Chihuaha et les saint-Bernard sont des races de chiens et appartiennent donc à la même espèce. Ils sont interféconds. Les loups et les chiens appartiennent au même genre, le genre Canis, et sont certainement interféconds, bien qu’ils aient été définis comme appartenant à une autre espèce du même genre, Canis lupus.
      Ces variations à l’intérieur du genre Canis ne sont pas extrapolables à une évolution qui serait responsable de la métamorphose d’un groupe de mammifères terrestre à un groupe de mammifères marins. Prétendre que l’Homme a un ancêtre commun avec la méduse relève plus d’un sketch de Dieudonné que de la science.


    • L’exemple des races de chiens est particulièrement mal venu car issu de la sélection artificielle, c’est à dire de la volonté d’un agent intelligent, l’homme.
      Le caractère ahurissant de la théorie de Darwin tient à ce qu’elle postule dans la nature un principe aveugle (la sélection naturelle) qui procède comme le ferait une intelligence en vue d’une fin.

      Le problème central de l’évolutionnisme est un profond manque de rigueur logique et philosophique.

      Pour conclure, citons Monsieur Richard Dawkins :



      L’évolution est un fait. Au-delà de tout doute raisonnable, de tout doute sérieux, de tout doute sensé, informé, intelligent, au-delà de tout doute l’évolution est un fait.
      Les preuves de l’évolution sont au moins aussi solides que les preuves de l’Holocauste, même en tenant compte des témoins oculaires de l’Holocauste. C’est l’entière vérité que nous sommes les cousins des chimpanzés, de plus lointains cousins des singes, de plus lointains cousins encore des oryctéropes et des lamantins, de toujours plus lointains cousins des bananes et des navets...



    • @Corso

      "c’est un éventail qui va du chihuahua au saint-bernard"
      Pas un seul biologiste sérieux ne considère les différentes races de chiens comme ayant été issues d’un procédé d’évolution. Le phénomène en question s’appelle la dérive génétique. Il s’agit de différentes versions d’un même gène qui s’expriment selon les races, mais pas du tout d’évolution, aucune mutation bénéfique n’est la cause de l’apparition des races de chiens (et de toutes les autres races). On parle de variation au sein d’un même groupe. Il n’y a pas une seule réelle évolution (nouvel organe, nouvelle fonctionnalité notable) du loup au chihuaha ou du saint-bernard au chihuaha ou du dingo ou du coyotte au chihuaha. Aucune.

      Un chihuahua a un génome de chien, un saint-bernard a un génome de chien. Ce ne sont en aucun cas des états intermédiaires. La complexité du génome est fixe, il est fort probable que chiens loups et dingos soient liés et aient un ancêtre commun, cependant cet ancêtre commun est un animal de la même famille d’espèce/genre.

      Il est vrai que certaines espèces issues de la même espèce mère finissent par ne plus être inter-féconds. Ce phénomène a été observé, cependant ce n’est en rien la preuve qu’il y a une évolution. L’évolution implique l’apparition de nouveaux éléments. Vous êtes libres de penser que les vaches (ou d’autres mammifères) sont retournées dans la mer pour donner les mammifères marins (cétacés : dauphins, baleines, narval ...). Cependant cette affirmation ne s’appuie sur rien et est de l’ordre du conte.

      Le code génétique ne peut qu’être transmis de génération en génération. Les mutations bénéfiques n’existent pas, elles sont soient neutres soit nocives (cancers etc...). Dès lors l’évolution demeure un phénomène invisible/inexistant. Donc scientifiquement l’évolution n’a pas a être considérée comme une explication sérieuse pour l’origine du vivant.

      Relever des similarités entre les animaux et considérer que dès lors, ils sont reliés biologiquement et ont un lien de parenté est intellectuellement malhonnête. Ça serait comme dire qu’un quad et une moto ont des similarités, et ont donc un ancêtre commun. Un quad et une moto n’ont pas d’ancêtre commun ils ont un designer commun.

      "Alors selon vous - et c’est une vraie question - comment les espèces vivantes ou disparues sont-elles apparues sur Terre ?"
      Je vous conseille de vous intéresser au livre le plus lu et le plus étudié de l’histoire, les réponses sont à l’intérieur.

      tfcrf32@hotmail.fr


    • Comment une espèce à, par exemple, 15 paires de chromosomes peut donner une espèce à 23 paires ?

      Imaginons qu’un facteur de mutation entraîne ce changement sur un individu, alors il faut qu’au moins un autre individu, de sexe opposé, de même génération, et vivant au même endroit, subisse la même mutation et s’accouple avec le premier individu.
      Il faudra qu’ils donnent naissance à au moins deux individus de sexes opposés, et se reproduisant à leur tour.

      Sans parler des problèmes de consanguinité.
      En fait, il faudrait qu’une même mutation (je parle bien du changement du nombre de chromosomes, ou tout autre mutation rendant l’individu stérile vis-à-vis de son espèce d’origine) arrive à tout un groupe en même temps.
      Dans ce cas, est-ce bien le fruit du hasard ?


    • Pour le cas spécifique des chiens j’ai justement souligné l’influence de l’Homme. J’insistais sur le fait qu’un changement de patrimoine génétique avait été obtenu sur des animaux macroscopiques en quelques milliers d’années. Concernant le principe d’évolution (et je n’ai pas cité Darwin) j’ai comme l’impression que vous ne prenez pas en compte le facteur temps (essayez par exemple de vous représenter 100 millions d’années) et la myriade d’évènements cités plus haut ayant eu lieu sur Terre. Evidemment les cétacés entre autres ne sont pas devenus ce qu’ils sont du jour au lendemain !

      Bref, si certains préfèrent trouver les réponses dans l’Ancien Testament ou que sais-je, quant à l’existence de l’ensemble des êtres vivants ou disparus, grand bien leur fasse. Des textes qui classent la chauve-souris parmi les oiseaux (Lévitique 11:19), le lièvre parmi les ruminants (Deutéronome 14:7) et j’en passe (jadis on prêtait aussi les éclairs et le tonnerre à Zeus, etc). La situation est assez cocasse lorsque je lis que le principe d’évolution n’est pas une explication sérieuse, solide, et que la solution se trouve en substance entre les mains d’une divinité. Comme ça c’est sûr on peut tout expliquer, nul besoin de chercher.


    • @ Corso :
      Et bien répondez simplement à la grosse problématique soulevée dans mon précédent message.


    • (1) « Imaginons qu’un facteur de mutation entraîne ce changement sur un individu [...] »

      Et c’est là qu’est l’os hélas. Vous vous focalisez sur les anomalies ou mutations génétiques d’un seul et même être vivant, sans prendre en considération le facteur collectif.

      Quand des rayonnements cosmiques extrêmement énergétiques (ou de puissants vents solaires, d’autant plus si le Soleil est dans sa période active) viennent frapper la Terre et ce qui y vit dessus (inversion des pôles/absence de magnétosphère, et c’est survenu plus d’une fois) ce sont plusieurs écosystèmes sur toute la Planète qui peuvent être touchés en même temps (en abysses c’est plus peinard, autour des fumerolles bouillonnantes et toxiques, des tonnes de pression par cm2, le bonheur en enfer).

      En surface (où l’atmosphère se fragilise un peu plus chaque jour) ou faible profondeur océanique, les êtres vivants d’une même espèce (animaux/végétaux/champignons/bactéries/...) ou de la même "colonie", "meute" ou "fratrie" pour ainsi dire, ou les embryons dans les oeufs d’une couvée ou dans l’utérus pour une portée, subissent les mêmes radiations en même temps (le scorpion encaissera sans doute mieux les effets qu’une grenouille etc).

      Et ce sur une zone gigantesque au fil de la rotation de la Terre sur son axe. Et ça peut durer des siècles. La preuve est faite par la découverte d’aimantations rémanentes au sein de roches contenant des minéraux à base d’oxyde de fer. La lave refroidie et figée enregistre alors l’orientation du champ magnétique d’une époque/période particulière. La dernière inversion des pôles magnétiques remonte "à peine" à 800.000 ans (et ça pourrait survenir comme qui dirait demain).


    • (2) Quand une caldeira comme le Yellowstone explose et crache des milliards (oui des milliards) de tonnes de cendres dans l’atmosphère (et ça se retrouve dans les couches géologiques partout sur Terre) de roches incandescentes, de gaz toxiques, dans un rayon gigantesque, continental, engendrant un "hiver nucléaire" sur toute la Planète durant des décénnies voire des siècles, croyez bien que ça change la donne pour bon nombre d’espèces et dans la chaîne alimentaire. Celles qui ne disparaissent pas vont devoir "vivre avec", s’adapter.

      Les milliers de météorites/comètes (densité importante d’iridium dans les couches géologiques), glaciations, réchauffements, sécheresses, etc catastrophes en tous genres... pensez-vous que cela aurait une once d’influence sur plus d’un seul être vivant ? Les autres congénères y seraient-ils insensibles ? Même un épiphénomène peut engendrer des changements radicaux.

      Ensuite évidemment qu’un être vivant ciblé, un petit rongeur du Crétacé par exemple, puisse naître lui et lui seul avec une "anomalie" génétique (la Nature est ainsi faite et ça marche aussi chez l’Homme, même s’il est un cas à part) avec une taille légèrement plus petite que celle de la plupart ou de la moyenne des autres de son espèce. Et au lieu du gêne ou des gênes "petite taille" ç’aurait pu être "dents plus longues" ou que sais-je pour ce rongeur (idem pour une plante avec une tige ou autres).


    • (3) Puis en âge de procréer l’animal va transmettre avec celui d’une femelle "saine" son patrimoine génétique à plusieurs petits. Alors les possibilités sont nombreuses (sur une portée de rongeurs ça atteint en moyenne la dizaine, et que dire des poissons et autres insectes etc) et il y a de fortes chances ou probabilités qu’au moins un des petits hérite du gêne "petite taille" (le phénomène peut survenir n’importe quand n’importe où, pour d’autres espèces et d’autres gênes, même 1 fois sur 100.000 cas ça suffirait amplement).

      Lui-même (ou s’ils sont plusieurs, mâles et/ou femelles) va transmettre à son tour son patrimoine génétique, et ce probablement avec plusieurs partenaires. Avec une libido de lapins le gêne peut se répandre sur des dizaines, centaines, milliers de cas en quelques générations.

      Résultat dans la même "lignée", en peu de temps, co-habitent et s’accouplent des rongeurs de la même espèce, dont certains, de plus en plus nombreux, sont plus petits que les autres. Et l’effet peut aller crescendo, selon l’expression du gêne et l’arbre des possibles. Prospérité, le climat est chaud et humide, végétaux et ruisseaux abondent, les insectes pullulent, petits et grands tirent leur épingle du jeu.

      La vie suit son cours, la colonie d’origine s’est grandement multipliée et éparpillée sur des centaines, des milliers de km2, puis tout un continent, continent qui commence à se couper en deux, du fait de la dérive des plaques continentales, sur des millions d’années, jusqu’à ce que les terres soient très éloignées. Des congénères séparés pour longtemps, avec leur destin respectif.


    • (4) Alors survient en première zone une grande sécheresse ou quelconque catastrophe qui perdure. Les vivres se font de plus en plus rares. Les points d’eau s’amenuisent. Les rongeurs plus massifs, nécessitant plus de calories que les petits pour faire tourner leur métabolisme, ne trouvent plus suffisamment de nourriture et disparaissent les uns après les autres. Ou dévorés par (les plus coriaces) des prédateurs, la course ça nécessite de l’énergie (l’hécatombe chez les prédateurs se produit également pour les plus vulnérables ou moins bien outillés et ainsi de suite dans la chaîne alimentaire).

      Par conséquent plus de reproduction possible et donc de transmission génétique, pour ceux non ou mal adaptés au changement soudain d’environnement. Seules survivent les catégories poids plume, et encore, celles qui se contentent de très peu.

      Cette sécheresse perdure malgré tout, des dizaines de millions d’années s’écoulent. Un petit rongeur montre le bout de son museau, et ses habitudes sont bien différentes de celles de ses lointains ancêtres qui vivaient ici à l’époque dans une forêt luxuriante et humide.

      Son métabolisme aussi a changé, son aspect. A présent lui et ses congénères n’ont même plus besoin de boire une seule goutte d’eau ! Capable de s’hydrater directement en oxydant l’hydrogène de sa nourriture, et muni d’une bien curieuse usine rénale, il vit dans le désert comme un poisson dans l’eau. C’est le rat-kangourou ! http://www.larecherche.fr/actualite...


    • (5) Maintenant la question à 1 million de kopecks est de savoir si cet être vivant serait tel quel sans disparition de la forêt luxuriante où vivaient ses ancêtres. A quoi lui servirait tout cet attirail adapté aux zones très chaudes et désertiques ? (c’est pas le tardigrade que je sache, qui cumule les records ;). L’exemple pourrait tout aussi bien s’adapter au cactus et autres. Aurait-il le même aspect, ou tout simplement serait-il encore là en cas de soudaine glaciation plutôt qu’une sécheresse ?

      Hasard ou coïncidence... les descendants des rongeurs qui avaient suivi la dérive des plaques continentales, ces lointains "cousins" qui ont fait du chemin depuis, vivent à présent près du cercle arctique, parfaitement acclimatés et adaptés aux zones froides justement. Vous avez dit bizarre ?

      La parabole avec les rongeurs peut s’appliquer partout tout le temps, que ce soit pour une algue ou un ornithorynque, à partir du moment où le facteur "temps" le permet. Toutefois, encore faut-il accepter le principe d’évolution dans son ensemble, et pour certains c’est pire que la ciguë. Et la panspermie n’est pas à écarter non plus.

      Le principe d’évolution ce n’est pas 1 phénomène, ou un cas particulier, mais plusieurs processus qui s’additionnent ou s’enchaînent, presqu’un effet papillon, l’équation de plusieurs éléments. Alors si certains veulent y voir une part de "divin" là-dedans, je les rejoindrais en ce sens que tout est relié dans l’Univers, ce Tout, éternel et cyclique, ce "Dieu" dont nous faisons partie et qui fait partie de nous. Et il serait inconcevable que les lois universelles soient déconnectées de l’Univers lui-même. S’agissant de la vie et de l’intelligence (termes à définir) ailleurs dans l’Univers, 100 contre 1 que la Terre n’est pas une référence absolue.


    • @Corso



      Concernant le principe d’évolution (et je n’ai pas cité Darwin) j’ai comme l’impression que vous ne prenez pas en compte le facteur temps (essayez par exemple de vous représenter 100 millions d’années) et la myriade d’évènements cités plus haut ayant eu lieu sur Terre. Evidemment les cétacés entre autres ne sont pas devenus ce qu’ils sont du jour au lendemain !




      Le temps n’est pas une force magique qui rend possible l’impossible. Si un phénomène que l’on imagine est contraire aux lois de la physique et de la chimie, il ne se produit pas, même après des milliards d’années !
      Il est impossible de transformer par étape, chacune des étapes étant viables et parfaitement adaptées à son environnement, un groupe de mammifères terrestres en mammifères marins. Ça relève de la science-fiction, et d’une méconnaissance totale des différences des contraintes physiologiques de la vie en milieux aérien et aquatique.



    • Si un phénomène que l’on imagine est contraire aux lois de la physique et de la chimie ...




      Alors démontrez-le ! Et proposez une explication claire et concise qui soit en adéquation avec les lois de la Physique et de la Chimie. Merci de ne pas vous défiler, je compte sur vous.



      Il est impossible de transformer par étape, chacune des étapes étant viables et parfaitement adaptées à son environnement ...



      Les mutations génétiques chez les insectes, sauterelles etc, devenant en quelques générations résistants aux insecticides, c’est de la science-fiction ? Ils résistent à ce qui éradiquait la plupart de leurs congénères quelques mois ou années plus tôt. Vous prétendez que cet état de fait sur un court laps de temps ne pourrait s’amplifier en conséquences, quelles que soient les conditions ou les espèces concernées, sur de très longues périodes de temps (ah oui c’est vrai le temps n’a rien à voir là-dedans selon vous). Et comme je l’ai expliqué plus haut, le principe d’évolution n’est pas 1 phénomène spécifique mais l’accumulation de multiples facteurs.


    • Loi biologique fondamentale : tout être vivant provient d’un ou plusieurs autres êtres vivants parents, par reproduction. On ne connaît aucune exception à cette loi. La génération spontanée du vivant à partir de l’inerte a été invalidée aux XVIIe et XX siècle. Et pour cause, le second principe de la thermodynamique interdit l’apparition d’ordre (structures complexes thermodynamiquement actives comme les organismes vivants) et d’information (code génétique) à partir du chaos (hasard).

      De fait, spontanément, en dehors des organismes vivants, les molécules organiques simples ne s’auto-assemblent pas pour former des molécules organiques complexes et encore moins des organites intra-cellulaires, car pour cela, il faut créer de nouvelles liaisons chimiques, et la chimie nous apprend que c’est énergétiquement impossible sans l’action d’enzymes, protéines complexes produites par la cellule.
      Ainsi, pour produire des molécules organiques complexes comme les protéines, il faut que pré-existent déjà des protéines (les enzymes) ! Le serpent évolutionniste se mord la queue très vite dès qu’il confronte sa théorie fabuleuse à la réalité scientifique établie.

      La résistance aux insecticides est une simple adaptation, une variation intra-spécifique sans création de gènes nouveaux et qui reste à l’intérieur de l’espèce. Les sauterelles donnent toujours naissance à des sauterelles ! C’est de la micro-évolution et pas du tout de la macro-évolution, qui est inobservée et inobservable, donc qui n’est pas scientifique. Extrapoler la résistance acquise aux insecticides avec la possibilité pour une population de sauterelle de donner naissance à autre chose que des sauterelles est de la science fiction !

      L’impossibilité de retrait sans dégradation des structures biologiques et des fonctions qu’elles supportent chez un organisme vivant est la preuve d’une impossibilité d’évolution par étapes. Il y a ainsi une complexité irréductible dans chaque être vivant qui rend toute mutation génétique dangereuse. Il existe de rares cas de mutation génétique non dangereuse à court terme ou même utile par rapport à une maladie donnée, mais ce sont toujours des pertes d’information génétique et jamais des créations de gènes nouveaux. Un handicap peut ainsi être bénéfique dans une situation particulière, mais ça reste un handicap, soit une perte d’intégrité structurelle et fonctionnelle.


    • @Corso :

      1- vous reprochez à Titus de se défiler : belle inversion accusatoire, car la plupart de vos messages ne sont que romans "scientifiques". Vous restez à la surface, ne développez pas les points clés.

      2- Exemple : concernant la problématique précise de mon post, vous répondez en sortant tous les poncifs habituels, sur 5 posts !!!
      Le seul début de réponse qui n’est pas hors-sujet est le suivant : "panspermie". Et bien allez-y, développez. Et pas sur 5 posts quasi-vides et redondants au possible...

      3- Votre explication de "Dieu" faisant partie de nous, et nous partie de lui, cet univers, etc etc : New Age Tavistockien, comme la plupart de vos propos : Aliens, technologies dépassant de très loin les connaissances du commun, etc. Bref, "Men in Black" quoi. (Je ne dis pas que certaines sciences ou technologies ne nous sont pas cachées, mais comme par hasard, des qu’il y’a des "fuites", ça va dans le sens "Men in Black". Il suffit de regarder vos posts sur la "science" et sur l’espace.
      Et comme par hasard, votre scientifique s’appelle "Alien scientist", et vos debunkers sont des militaires américains)

      Si vous n’êtes qu’un honnête citoyen, ne le prenez pas mal, mais : un troll de l’Institut Tavistock, ou assimilé, tiendrait exactement les mêmes propos, avec exactement les mêmes méthodes (occuper le terrain, entre autre)


    • Merci à la modération de laisser passer ce deuxième message, car là, c’est juste impossible de laisser passer ça :

      « Alors démontrez-le ! Et proposez une explication claire et concise qui soit en adéquation avec les lois de la Physique et de la Chimie. Merci de ne pas vous défiler, je compte sur vous »

      Corso : là, vous vous moquez du monde !!! Tout, absolument tout dans cette phrase, vous est destiné ! Chaque mot !!!

      D’ailleurs, concernant le fait de se défiler : vous n’avez cité que le passage de mon post vous permettant de vous défiler. Votre réponse sur 5 posts est hors-sujet, et à rempli sa fonction de faire perdre du temps à tout le monde. Vous avez réussi à diluer la vraie question et pendant ce temps, 90% des gens intéressés ont été duppés et sont passés à autre chose.

      Vous me faites penser à un autre habitué du site, qui "veut notre bien". Je me pose de sérieuses questions sur vous deux ...


    • @ Titus

      En effet un grain de sable ne pourra pas engendrer une baleine, même au bout de plusieurs milliards d’années là-dessus nous sommes d’accord. J’évoquais plus haut la panspermie. En 2004 la sonde Stardust a permis de déceler dans la queue d’une comète des acides aminés (glycine), briques élémentaires pour la création des protéines. Quantité de comètes se sont écrasées sur Terre à ses prémices (d’ailleurs ce qui pourrait être en grande partie à l’origine des océans). Et encore il ne s’agit que d’une seule comète, avant cela personne n’imaginait sérieusement que l’on puisse trouver de tels éléments dans le bestiaire cosmique.

      Vous évoquez le second principe de la thermodynamique et en substance l’entropie qui s’ensuit, mais (corrigez-moi si je me trompe) celle-ci stagne ou s’accroît à condition que le système soit isolé d’un milieu extérieur. Dans le cas contraire, si échange avec le milieu extérieur, l’entropie peut décroître proportionnellement et un ordre s’établir. Et que dire de l’eau notamment en guise de solvant pour une base carbonique (ç’aurait pu être le silicium et l’ammoniaque mais la Nature sur Terre en a décidé autrement).

      Vous évoquez également le chaos ou le hasard, comme si les combinaisons chimiques adéquates s’apparentaient à l’achèvement d’un puzzle en attendant que retombent des pièces lancées en l’air en même temps. Je considère pour ma part que le principe d’évolution est un principe universel et que la "vie" trouve toujours sa voie à partir du moment où les conditions minimales sont réunies. Plus qu’un principe une loi immuable. De la science-fiction pour vous je sais.

      "C’est de la micro-évolution et pas du tout de la macro-évolution ..."

      Vous acceptez le fait que le patrimoine d’une espèce puisse changer à court terme mais niez en bloc le fait qu’une série de modifications puisse à long terme créer une nouvelle souche ou une nouvelle barrière des espèces. Et j’en reviens à l’accouplement du lion et de la tigresse. Les deux espèces peuvent obtenir une progéniture (avec l’aide de l’Homme s’entend) car leur patrimoine génétique est encore a minima compatible... en référence à un ancêtre commun ? Comment expliquez-vous le fait que deux membres d’espèces distinctes (ou le cheval et l’ânesse etc) puissent se reproduire (bon la progéniture est stérile mais peu importe) sans avoir l’ombre d’un ancêtre en commun dans l’arbre généalogique ? Entre un suricate et une mangouste pour sûr ça ne fonctionne plus.


    • En aparté je ne vois pas le rapport direct entre l’antigravité abordée dans d’autres messages et ces messages-ci. Que certains sujets représentent pour vous du folklore ce n’est pas mon problème. Aussi le fait que ma "philosophie" en matière d’Univers déplaise ou froisse, je m’en badigeonne le nombril avec le pinceau de l’indifférence.

      Et que ce soit clair, la requête faite à Titus a été mal interprétée, et par lui et par vous qui évoquez ce passage. Je lui demandais ce qu’il propose comme solution alternative, en adéquation avec les lois de la Physique et de la Chimie, afin d’expliquer l’existence des êtres vivants ou disparus, puisque le principe d’évolution serait bon à jeter à la poubelle.

      Que le principe d’évolution ne convienne pas ou donne de l’urticaire à certains je peux le concevoir, mais à un moment donné il serait intéressant que vous donniez votre version des faits ! Et je le précise, au risque de me répéter, en adéquation avec les lois de la Physique et de la Chimie. Alors que proposez-vous ? Voilà ce que je signifie par "ne pas se défiler".



    • En effet un grain de sable ne pourra pas engendrer une baleine, même au bout de plusieurs milliards d’années là-dessus nous sommes d’accord.




      C’est pourtant ce que nous raconte l’histoire officielle : après l’accrétion de la Terre et le dégazage de l’atmosphère, il n’y avait que de la roche à la surface de la Terre. Puis, il a tant plu que cela a formé des océans. Et dans ces océans, à partir de l’eau et des éléments minéraux, s’est formée la première cellule vivante, avec son code génétique et toutes les structures nécessaires à sa survie. Puis ces organismes unicellulaires ont engendré des méduses, des poissons, des amphibiens, des reptiles, des mammifères terrestres et marins. L’histoire officielle de la vie est une succession infinie d’événements miraculeux, tous plus extraordinaires les uns que les autres. Un vrai conte de fée... mais avec le hasard dans le rôle de la fée.

      La panspermie ne résout en rien le problème physique de l’apparition de la vie. Elle ne fait que le déplacer plus loin dans l’espace.
      La glycine est le plus simple des acides aminés (seulement deux atomes de carbone). Ne serait-ce que pour attacher deux glycines ensemble (liaison peptidique), il faut une enzyme parce que l’équilibre chimique est grandement en faveur de l’hydrolyse et non de la synthèse. Et même si les liaisons peptidiques se formaient spontanément par magie, cela ne donnerait pas une protéine fonctionnelle, définie par un ordre et un nombre précis d’acides aminés. Et même si apparaissaient magiquement dans l’océan toutes les molécules nécessaires à l’agencement d’une cellule vivante, ça ne permettrait pas d’en créer une, à cause du second principe de le thermodynamique. Aucun scientifique ne s’attendrait à voir dans un broyat cellulaire laissé 200 ans à l’abandon, le moindre début de reconstruction d’une ébauche de cellule vivante, ou même de formation de molécules complexes nouvelles. Pourtant c’est ce qu’il prétende qu’il s’est réellement passé...

      Le hasard ne produit jamais d’information. C’est vérifiable et vérifié. Prétendre le contraire sans jamais en apporter la moindre preuve expérimentale relève de la superstition et de la croyance aveugle.

      Le patrimoine génétique ne peut que se dégrader (perte d’information génétique). Il ne peut pas augmenter, ni créer des gènes inédits et fonctionnels.
      Le lion et le tigre sont des espèces de même genre. Même dans ce cas, les petits sont stériles ! L’évolution ne résiste pas à l’épreuve des faits.


    • @ Titus (ou d’autres qui voudraient se lancer)

      J’ai peut-être l’air d’insister mais cela permettrait de faire avancer le schmilblick au lieu de tourner en rond (à l’heure actuelle votre dernier message de 23h00 n’en fait pas mention). Votre version est peut-être plus à même d’expliquer le pourquoi du comment de l’existence des êtres vivants ou disparus. Aussi pourrions-nous échanger là-dessus. Le "conte de fées évolutionniste" a bien été décortiqué jusque là, d’un côté comme de l’autre. Alors j’ose poser à nouveau la question (si la phrase qui suit est suffisamment intelligible merci d’en tenir compte) :

      Que proposez-vous comme solution alternative ?


    • @Corso

      Premier point important : en science, quand une théorie se révèle fausse, on doit l’abandonner. On ne doit pas la conserver en attendant mieux, et on ne doit pas l’enseigner comme une vérité. Par conséquent, on n’a pas besoin de se poser la question de l’existence ou non d’une théorie alternative pour disqualifier totalement une théorie aussi fausse que la théorie de l’évolution !

      Cela dit, je pose la question :Quelle est la seule chose capable de créer de l’information et un code (en l’occurrence le code génétique) ? On sait que le hasard en est incapable et que seule une intelligence en est capable. Donc la seule théorie alternative à l’évolution est la création par une intelligence, que l’on appelle Dieu.


    • ... ... ... CQFD

      J’apprécie la rigueur dans la démonstration. Y a-t-il un bouquin en option ? Je ne vous demande même pas comment ça s’est passé dans les détails hein, vous en conviendrez, la liste de la faune ou la flore est déjà assez longue, et les modérateurs ont du pain sur la planche (merci à l’équipe pour tout le boulot par ailleurs). "les lois de la physique et de la chimie" qu’il disait. Et pourquoi pas la Terre créée en quelques jours, et âgée de quelques milliers d’années tant qu’on y est ^^

      La moindre des choses aurait été d’éviter l’amalgame permanent avec les contes de fées, car j’ai vu mieux question solidité, la carte joker trop peu pour moi. J’en viens même à me demander si vous croyez un mot du calendrier terrestre, les ères, les évènements/cataclismes etc qui ont marqué la Planète. C’est sûr tout de suite les causes et conséquences n’auraient plus aucune espèce d’importance. A quoi bon se creuser la tête puisque la réponse est là, sous nos yeux, en quatre lettres.

      Chacun croit en ce qu’il veut là n’est pas le problème. Si pour vous la réponse la plus raisonnable, logique, profonde, à toutes ces questions, c’est "Dieu", c’est votre droit le plus précieux. La différence entre nous c’est que je ne parviens pas à me contenter d’une telle formule pour m’expliquer le Monde et ses caprices. Et j’ai beau faire de mon mieux, dans cette voie l’évidence ne saute pas aux yeux quant à la mise en branle et les finitions de l’ouvrage. Et je crois surtout qu’il n’est de bonne compagnie qui ne se quitte.


    • @ Titus et Corso

      Déjà, merci pour votre débat avec vos points de vue radicalement opposés. Pour ma part je trouve cela intéressant :)

      Concernant cette formation de la Vie que personne à l’heure d’aujourd’hui n’est, à juste titre, capable de pouvoir expliquer et encore moins démontrer, je me souviens d’une expérience ( Miller-Urey ) qui m’avait interpellé...
      Penseriez vous que les éléments naturels ( terre, minéraux, eau, gaz, électricité, luminosité et que sais-je encore... ) ne pourraient pas être une bonne base de recherche qui permettrait d’expliquer, tout ou en partie, les formes de vie sur Terre ?

      Si oui, peut être que l’on pourrait penser que la création serait le fruit d’ éléments naturels et contribuerai aussi à l’évolution...

      PS : si je dis n’importe quoi et/ou si je suis hors-sujet, ne vociférez pas à mon encontre ^^
      Je ne suis qu’un humble ignorant qui se pose des questions suite à vos échanges....

      Cdlt, Kenshirô


    • @Corso

      Il faut plus de foi pour croire en la théorie de l’évolution que pour croire en Dieu. Mais il n’est pas besoin de faire appel à Dieu pour invalider la théorie de l’évolution. Je n’ai utilisé que des arguments scientifiques pour montrer sa fausseté et son absurdité !


    • @Kenshiro

      Les expériences de Miller (et avant lui Oparine et Haldane) sont un échec comme il l’a lui-même admis. Ils ont synthétisé de petites protéines (et en plus en mélange racémique !) dans une atmosphère réductrice et en enlevant les produits au fur et à mesusure de leur formation, afin qu’ils ne soient pas détruits par les décharges électriques de 60 000 Volts ! On peine à imaginer ce qui pourrait effectuer pareilles manipulations en contexte naturel... D’autant plus que, en l’absence d’oxygène dans l’atmosphère et donc de couche d’ozone protectrice des rayons ultra-violets du Soleil, ces derniers détruiraient les molécules produites au fur et à mesure de leur assemblage.

      Ce qui n’est pas normal, c’est qu’on continue à enseigner ces expériences de cuisine (la "soupe primitive") comme étant des preuves de la génération spontanée du vivant à partir de l’inerte !


    • @Corso :

      Déjà, comprenez bien que je suis passé par cette phase new age moi aussi, donc je ne juge pas votre positionnement : je me contente de le rendre plus explicite à d’autres lecteurs.
      Deuxièmement, je suis scientifique et avant tout à la recherche de preuves, sachant que le créationnisme ne peut être prouvé, à priori.
      Mais le créationnisme et l’évolusionnisme pourraient très bien représenter chacun une partie de la réalité.
      Einstein disait bien : ce que je souhaite, c’est découvrir les pensées du créateur.

      Pour en revenir à ma question (donc je n’ai rien à prouver ou à proposer, c’est aux défenseurs de l’évolutionisme pur de convaincre, démonstration à l’appui) :
      Quelqu’un peut-il nous expliquer comment une espèce à x chromosomes peut devenir une espèce à x+n chromosomes (n étant un entier positif ou négatif non nul), et ce, étape par étape et de manière claire ?

      @ Titus :

      Je rejoins tout de même Corso sur un point : vous oubliez les apports extérieurs de matière et d’énergie, notamment dans votre exemple du broyat cellulaire "laissé à l’abandon 200 ans", ce qui n’est pas très représentatif de la réalité.
      De plus, j’ai un doute sur le fait que le hasard ne puissent produire de l’ordre.
      Des tonnes d’exemples géologiques peuvent être utilisés, par exemple le fait que, malgré le chao et le hasard, des rivières se forment : ordonnancement de multiples gouttes d’eau.


    • @ Titus

      "Il faut plus de foi pour croire en la théorie de l’évolution que pour croire en Dieu."

      De mieux en mieux. Jusqu’à preuve du contraire il y a des éléments factuels d’analyse/étude/recherche s’agissant du principe d’évolution, génie génétique, fossiles/couches géologiques et j’en passe. Tout au moins un débat constructif peut prendre forme (qu’on soit d’accord ou non c’est autre chose).

      Et vous qu’avez-vous à proposer ? La foi ! Vous n’avez que ça ! Il n’y a pas l’ombre d’un chouia d’une once de soupçon d’élément qui puisse être analysé ou débattu, rien, nada ! Je pourrais tout aussi bien affirmer que la création du vivant est l’oeuvre de la licorne rose invisible, nous en serions exactement au même point ! Avouez tout de même que c’est un tantinet abusé de votre part. Une sacrée chutzpah en quelque sorte.

      Vous pourriez a minima expliquer comment "Dieu" s’y serait pris (dans les grandes lignes), par quel processus, pour ensemencer le Monde de tous les êtres vivants ou disparus, chaque animal, chaque végétal, chaque bactérie, ... mais vous ne le faites pas, car vous n’en savez strictement rien et pour cause (et inutile de me renvoyer vers certains textes si vous voyez ce que je veux dire). Et c’est vous qui parlez de science-fiction ou de contes de fées ?


    • "Je n’ai utilisé que des arguments scientifiques pour montrer sa fausseté et son absurdité !"

      Je dirais plutôt que quel que soit l’angle d’approche, vous partez automatiquement du postulat que le principe d’évolution n’est pas viable car il remettrait en cause les dogmes (religieux ?) auxquels vous êtes attaché. A présent c’est l’impression que ça me laisse mais je peux me tromper.

      Comme pour l’entropie, un exemple parmi tant d’autres. Vous affirmez d’abord qu’elle augmente irrémédiablement empêchant l’ordre de s’établir. Je vous réponds que l’entropie peut diminuer s’il y a échange avec un milieu extérieur (eau), puis vous répondez grosso modo que ça ne changerait rien au résultat. Idem pour certaines briques du vivant décelées dans la queue d’une comète (et rien qu’une seule). Vous affirmez d’abord qu’aucune brique du vivant n’existait, que l’entropie empêchait toute intéraction chimique adéquate. Puis cette découverte permet de déduire que quantité de comètes ayant percuté la Terre à ses débuts ont pu l’ensemencer de ces briques (entre autres ?). Eh bien là encore selon vous peu importe ça n’y changerait rien.

      Et puisqu’on est dans les "arguments scientifiques" justement, et pour être sûr que les dés ne sont pas pipés, il y a une question qui me turlupine si vous permettez. Admettez-vous l’âge de la Terre (à la louche on va pas chipoter) de 4,5 milliards d’années et son principe de formation tel qu’enseigné en géologie (et les ères successives) ?

      @ Romain

      "Déjà, comprenez bien que je suis passé par cette phase new age moi aussi, donc je ne juge pas votre positionnement : je me contente de le rendre plus explicite à d’autres lecteurs."

      Je ne suis pas dans une "phase new age" comme vous le prétendez, merci de garder vos étiquettes, caricatures ou lieux communs.

      "je suis scientifique"

      Dans quelle branche si ce n’est pas trop indiscret ?


    • ps : "D’autant plus que, en l’absence d’oxygène dans l’atmosphère et donc de couche d’ozone protectrice des rayons ultra-violets du Soleil, ces derniers détruiraient les molécules produites au fur et à mesure de leur assemblage."

      Vous oubliez que les fonds océaniques sont protégés.


    • Mouais… comme par hasard on remarque que Corso n’aime pas qu’on touche à sa « religion » qu’on appelle l’évolution et s’énerve alors que Titus reste calme et ouvert au débat. Je le pense très sincère mais malheureusement ce qu’il croit être des preuves ne sont pas plus que des indices ou des souhaits… c’est trop facile d’aller dénicher des arguments dans des millions d’années passés…

      Quoi qu’il en soit, il est clair que réfuter une théorie ne veut pas dire en avoir une autre de remplacement, surtout que la question est complexe.

      Et même si on propose l’idée d’une vie apportée sur terre d’un autre coin de l’univers (par qui ou quoi ?), ça ne change pas la question de départ : Comment la vie s’est elle créée ? Une des réponses qui me vient à l’esprit est QU’IL N’EXISTE PAS SUR TERRE LES CONDITIONS REUNIES A SA FORMATION. C’est un début de début de réponse.


    • "Mouais… comme par hasard on remarque que Corso n’aime pas qu’on touche à sa « religion » qu’on appelle l’évolution et s’énerve alors que Titus reste calme et ouvert au débat."

      Tellement ouvert au débat qu’il n’a pas répondu à une simple question (peut-être par manque de temps). Et maintenant je me serais énervé... puis-je savoir où exactement ? Seraient-ce les quelques points d’exclamation ici-ou-là susceptibles de heurter les petites natures ? Je pense avoir été courtois jusque-là, les lecteurs jugeront en dernière instance.

      "c’est trop facile d’aller dénicher des arguments dans des millions d’années passés"

      A présent j’ai comme l’impression que certains parmi les "anti-évolution" ou "pro-créationnisme" s’étant exprimés sur ce fil ne croient pas un mot du processus de formation et d’évolution de la Terre tel qu’enseigné en géologie. J’irais même jusqu’à affirmer que certains sont persuadés que la Terre n’est âgée que de quelques milliers d’années et qu’elle a été créée en quelques jours par "Dieu" en référence à certains textes.

      Je ne porte pas de jugement, chacun est libre, mais qu’on ne vienne pas me bassiner avec les "arguments scientifiques". Car si et seulement si c’est le cas, il est certain qu’évoquer en long en large et en travers les évènements des ères passées ne signifie absolument rien pour eux. Les causes et conséquences qui en découleraient n’auraient évidemment aucune espèce d’importance puisque ces évènements n’auraient pas existé. D’où ma question à Titus, pour en avoir le coeur net.

      "Quoi qu’il en soit, il est clair que réfuter une théorie ne veut pas dire en avoir une autre de remplacement, surtout que la question est complexe."

      Je ne sais pas vous mais pour ma part j’ai lu ceci :

      "Donc la seule théorie alternative à l’évolution est la création par une intelligence, que l’on appelle Dieu."
      "Il faut plus de foi pour croire en la théorie de l’évolution que pour croire en Dieu."

      Je suis toujours en l’attente du modus operandi créationniste, qui je le répète n’est porté jusqu’à preuve du contraire que par la foi, il n’y a absolument AUCUN élément factuel qui puisse être analysé/débattu (contrairement au principe d’évolution). A quoi bon lancer de telles affirmations sans expliquer a minima les bases du processus en question (encore une fois dans les grandes lignes). Et comme je l’ai écrit plus haut, le-dit processus fonctionne tout autant avec la licorne rose invisible, ou selon le choix de chacun.


    • Vous nous appelez créationniste, soit ! C’est vrai qu’une fois éliminée la solution évolutionniste, la seconde qui vient à l’esprit est l’hypothèse créationniste. Sauf qu’à partir de cet instant vous devenez malhonnête : vous négligez complètement l’aspect scientifique comme si seule votre théorie était scientifique !! En réalité, la théorie créationniste se base également sur des critères scientifiques ultra rigoureux que vous semblez ignorer. Car nous pensons que tout cela se fait dans le cadre des lois scientifiques, si si ! C’est juste que, hé bien oui on ne connait pas encore tout sur l’histoire de notre planète.
      Peut-être même n’aurons-nous jamais de réponse.

      Vous vous arrêtez à "ce sont des illuminés !" alors que c’est - pour ma part - la science qui me guide dans cette voie.
      Vous voyez, je n’ai même pas parlé de la bible ;)

      Quand au modus operandi, nous avons effectivement de grandes questions sans réponses, mais là on parle de l’origine de la vie, c’est-à-dire de ce qu’il y a de plus précieux et de plus mystérieux au monde, alors cela ne mérite pas qu’on évacue le problème si facilement.

      Cependant, je ne désespère pas de trouver un jour des réponses... !


    • @Corso



      Jusqu’à preuve du contraire il y a des éléments factuels d’analyse/étude/recherche s’agissant du principe d’évolution, génie génétique, fossiles/couches géologiques et j’en passe.




      Les fossiles démontrent que les espèces sont stables dans le temps et n’évoluent pas. L’existence de l’information génétique est sans doute une preuve la plus indiscutable de l’existence de Dieu. En effet, toute information et tout code, tout programme ne peut être que le fruit d’une intelligence !



      Vous partez automatiquement du postulat que le principe d’évolution n’est pas viable car il remettrait en cause les dogmes (religieux ?) auxquels vous êtes attaché. A présent c’est l’impression que ça me laisse mais je peux me tromper.




      Non, c’est le contraire. Je démontre que la théorie de l’évolution est scientifiquement fausse et j’en déduis que Dieu existe, car il n’y a pas d’autre alternative. Soit c’est le hasard, soit c’est Dieu qui est responsable de l’existence de l’univers, de la vie et de ses lois éternelles.

      @Romain



      De plus, j’ai un doute sur le fait que le hasard ne puissent produire de l’ordre.
      Des tonnes d’exemples géologiques peuvent être utilisés, par exemple le fait que, malgré le chao et le hasard, des rivières se forment : ordonnancement de multiples gouttes d’eau.




      Un simple granoclassement est sans aucun rapport de complexité avec le niveau d’ordre nécessaire à la vie.
      Le hasard détruit les formes et ne peut pas les construire, c’est un fait constatable partout. par exemple, des vagues se brisant sur la plage ne construiront jamais un château de sable, même en attendant des millions d’années, même avec tout l’apport de matière et d’énergie extérieur que tu peux imaginer !


    • "Donc la seule théorie alternative à l’évolution est la création par une intelligence, que l’on appelle Dieu."

      Et comment expliquez-vous l’existence d’une intelligence qui précède quoi que ce soit d’autre ?
      Où est la science là-dedans ?


    • "Et pour cause, le second principe de la thermodynamique interdit l’apparition d’ordre (structures complexes thermodynamiquement actives comme les organismes vivants) et d’information (code génétique) à partir du chaos (hasard)."

      Une remarque et une question :
      - La Terre n’est pas un système isolé. Vous ne pouvez pas affirmer que ce qui s’y passe est contraire au second principe de la thermodynamique si vous ne tenez pas compte de l’apport d’énergie extérieur au système (le Soleil)

      - Dieu est-il conforme aux principes de la thermodynamique ?


    • @ oliv



      En réalité, la théorie créationniste se base également sur des critères scientifiques ultra rigoureux que vous semblez ignorer. Car nous pensons que tout cela se fait dans le cadre des lois scientifiques, si si !



      Ah oui ? Quels critères scientifiques ? Quelles lois scientifiques ? Merci de préciser.

      @ Titus

      Bis repetita (si la phrase qui suit est suffisamment intelligible merci d’en tenir compte) :

      Admettez-vous l’âge de la Terre (à la louche on va pas chipoter) de 4,5 milliards d’années et son principe de formation tel qu’enseigné en géologie (et les ères successives) ?

      En aparté s’agissant du "hasard/chaos" qui vous obsède, avez-vous entendu parler de la Chaussée des Géants en Irlande ? Et la mine aux cristaux géants de Naïca ça vous parle ? Ou la structure cristalline elle-même. Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.


    • @Titus, votre argumentaire ne fait qu’enfoncer des portes ouvertes. La théorie de l’évolution n’est bien qu’une "théorie", pas une loi ou un principe. Elle n’a pas la prétention d’être une vérité, mais uniquement un concept émanant de l’observation approfondie du vivant. Aucun scientifique ne prétend pouvoir "prévoir" l’évolution de telle ou telle espèce en fonction de tel ou tel facteur. En plus je pense que vous êtes malhonnête avec vous même en n’imaginant pas que la science puisse expliquer la théorie dans un futur proche ou lointain (le fait que ce soit la terre qui tourne autour du soleil, et non l’inverse, n’a pas toujours été reconnu comme "prouvé" ... l’exemple est facile)
      Si votre dieu existe, alors il ne créé certainement pas directement les espèces, ni même la vie, par contre il s’est amusé à créer des particules "de matière" aux propriétés étonnantes !
      Débat intéressant sinon. Je l’ai lu en entier !


    • @haruspex



      Et comment expliquez-vous l’existence d’une intelligence qui précède quoi que ce soit d’autre ?
      Où est la science là-dedans ?




      La science a un domaine de validité circonscrit à la nature, c’est-à-dire à la création. Elle est totalement impuissante à expliquer le surnaturel, qui est hors de son champ de compétence.


    • @haruspex



      - La Terre n’est pas un système isolé. Vous ne pouvez pas affirmer que ce qui s’y passe est contraire au second principe de la thermodynamique si vous ne tenez pas compte de l’apport d’énergie extérieur au système (le Soleil)




      L’apport d’énergie du Soleil est destructeur et ne peut rien construire par lui-même. Laisse n’importe quel objet ou matériau au soleil (voiture, etc.) et constate sa dégradation.



      - Dieu est-il conforme aux principes de la thermodynamique ?




      Non, puisque Dieu, par nécessité logique, n’est pas contingent comme l’a démontré très simplement Saint Thomas d’Aquin. Il n’est pas soumis au principe de génération, de développement et de mort, ni aux lois physiques éternelles et immuables qu’il a écrites et qui ne gouvernent que sa création.


    • @Corso



      Ah oui ? Quels critères scientifiques ? Quelles lois scientifiques ? Merci de préciser.




      Toute la science et tous les faits sont compatibles avec la théorie de la création. La théorie de l’évolution n’est basée sur aucun fait, n’est pas vérifiable expérimentalement et donc ne mérite pas le qualificatif de scientifique. C’est une croyance religieuse habillée de science, mais ce n’est pas de la science.



      Admettez-vous l’âge de la Terre (à la louche on va pas chipoter) de 4,5 milliards d’années et son principe de formation tel qu’enseigné en géologie (et les ères successives) ?




      Ces chiffres sortis du chapeau n’ont aucune valeur scientifique. Lisez les critiques de la datation dite "absolue" de Dominique Tassot (le-cep.org) et instruisez-vous sur les expériences de sédimentologie de Guy Berthault.



      En aparté s’agissant du "hasard/chaos" qui vous obsède, avez-vous entendu parler de la Chaussée des Géants en Irlande ? Et la mine aux cristaux géants de Naïca ça vous parle ? Ou la structure cristalline elle-même.




      La Chaussée des géants sont des colonnes de basalte. Et alors ?
      Les structures cristallines sont des structures répétitives qui sont la conséquence directe des propriétés des atomes qui les constituent. Il n’y a aucun hasard là-dedans.
      Le hasard ne crée ni forme ni information ni code, c’est un fait observable et vérifiable partout et par tout le monde.



      Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.




      Effectivement. Il serait temps d’ouvrir les yeux et de regarder la réalité en face, et de s’apercevoir qu’elle contredit en tout point la théorie de l’évolution, une théorie qui ne repose sur rien d’autre que sur une croyance aveugle.



    • L’apport d’énergie du Soleil est destructeur et ne peut rien construire par lui-même. Laisse n’importe quel objet ou matériau au soleil (voiture, etc.) et constate sa dégradation.



      Je ne vous parle pas de capacité de construction, je vous parle de thermodynamique. Si on poussait votre raisonnement jusqu’au bout, on dirait qu’un arbre ne peut pas pousser parce que ce serait une infraction aux principes de la thermodynamique. Or il pousse, et ça n’a rien de surnaturel. La vie est, par définition, en déséquilibre thermodynamique. Et l’Évolution est une propriété du vivant.
      Mais si vous insistez, trouvez-moi donc un thermodynamicien qui déclare que l’Évolution lui pose un problème.




      Non, puisque Dieu, par nécessité logique, n’est pas contingent comme l’a démontré très simplement Saint Thomas d’Aquin. Il n’est pas soumis au principe de génération, de développement et de mort, ni aux lois physiques éternelles et immuables qu’il a écrites et qui ne gouvernent que sa création.



      Mon voisin a démontré que le monde a été créé par une licorne rose, qui a la propriété étonnante de pouvoir chier des univers. Prouvez-moi que c’est faux.


    • @haruspex



      Je ne vous parle pas de capacité de construction, je vous parle de thermodynamique.
      Si on poussait votre raisonnement jusqu’au bout, on dirait qu’un arbre ne peut pas pousser parce que ce serait une infraction aux principes de la thermodynamique. Or il pousse, et ça n’a rien de surnaturel. La vie est, par définition, en déséquilibre thermodynamique.




      Un arbre est un être vivant qui naît d’un autre être vivant, se développe selon les instructions encodées dans son programme génétique, se reproduit, et meurt.
      Il est totalement contraire au second principe de la thermodynamique, et contraire à ce que l’on observe, qu’un être vivant, machine thermodynamique ultra-complexe et auto-reproductible, ait pu s’assembler tout seul à partir de briques élémentaires inertes et s’auto-coder un programme génétique pour faire fonctionner la machine et se reproduire. Un tel phénomène de génération spontanée n’a jamais été observé, est contraire aux principes de la thermodynamique et donc ne relève pas de la science mais de la croyance.



      Mon voisin a démontré que le monde a été créé par une licorne rose, qui a la propriété étonnante de pouvoir chier des univers. Prouvez-moi que c’est faux.




      Pour que je te démontre la fausseté de la démonstration de ton voisin imaginaire, encore faudrait-il que tu l’exposes. Comment critiquer une argumentation fantôme qu’on ne peut pas lire ?

      Je peux par contre facilement invalider l’hypothèse de "ton voisin" par l’argumentation qui suit :
      Le créateur est nécessairement non-contingent, c’est-à-dire non soumis au temps et à l’espace et aux lois naturelles qu’il a écrites, donc distinct de sa création. Or la licorne est une créature, donc elle ne peut pas être le créateur.
      Voilà.

      Cela étant dit et démontré, si tu as envie de nommer « licorne rose » ou « monstre en spaghettis volant » l’intelligence qui a écrit le code génétique, ce sera toujours moins faux que de croire en la théorie de la génération spontanée du vivant à partir de l’inerte !



    • Un tel phénomène de génération spontanée n’a jamais été observé, est contraire aux principes de la thermodynamique et donc ne relève pas de la science mais de la croyance.



      Faux : http://sites.unice.fr/site/broch/ar...

      Un argument autre que "il n’y a pas de faits" alors qu’il y en a plein ?
      Si vous commenciez par lire des bouquins sur l’Évolution au lieu de trainer sur des sites créationnistes, on gagnerait du temps...


    • @haruspex



      Faux : http://sites.unice.fr/site/broch/ar...




      Il faudrait au minimum consulter le lien que tu donnes et le comprendre avant de le balancer, ce qui t’éviterait de répondre à côté de la plaque.
      Je répète donc l’affirmation que le lien que tu donnes ne réfute en aucune manière : Un tel phénomène de génération spontanée n’a jamais été observé, est contraire aux principes de la thermodynamique et donc ne relève pas de la science mais de la croyance.


    • Extrait du lien donné par haruspex :



      Nous sommes maintenant en mesure de comprendre pourquoi l’apparition de la vie n’est nullement contraire au Second Principe. En effet, considérons le système constitué par l’ensemble des molécules qui ont formé ce que l’on peut considérer comme les premières briques de matière vivante. Ce système est plongé dans le milieu environnant et reçoit de l’énergie (en particulier du Soleil) : ce n’est donc pas un système isolé et sa transformation en matière organique n’est pas une évolution spontanée : le Second Principe n’interdit pas que l’évolution d’un système non isolé puisse se faire avec diminution du désordre (c’est-à-dire du nombre de configurations microscopiques).




      Cette affirmation part de l’hypothèse que les rayons du soleil serait capable de créer des liaisons covalentes et d’assembler des molécules de façon à forme une cellule vivante. Cette affirmation relève de la pure croyance magique en la génération spontanée. En effet, on observe exactement le contraire : les rayons solaires détruisent et sont parfaitement incapables d’assembler une simple molécule de chlorophylle à partir de ses atomes constitutifs par exemple, alors faire apparaître une cellule vivante... Faut-il être à ce point ignorant de la réalité de la biochimie pour croire des mensonges aussi grossiers !




    • Il faudrait au minimum consulter le lien que tu donnes et le comprendre avant de le balancer, ce qui t’éviterait de répondre à côté de la plaque.
      Je répète donc l’affirmation que le lien que tu donnes ne réfute en aucune manière : Un tel phénomène de génération spontanée n’a jamais été observé, est contraire aux principes de la thermodynamique et donc ne relève pas de la science mais de la croyance.





      Cette affirmation part de l’hypothèse que les rayons du soleil serait capable de créer des liaisons covalentes et d’assembler des molécules de façon à forme une cellule vivante.



      Mais non, cette affirmation ne part d’aucune hypothèse. Et tu le saurais si tu avais compris les principes de la thermodynamique, que tu as l’air de comprendre aussi mal que la théorie de l’Évolution...
      Les gens qui savent de quoi ils parlent ne s’y trompent d’ailleurs pas : à ma connaissance, il n’existe pas un seul thermodynamicien sur Terre qui soit d’accord avec toi. Tu commets l’erreur dont il est question dans l’article, le sens que tu donnes aux termes spontané et désordre dans ta conception des principes de la thermodynamique est erroné ; et tu tires de ta mauvaise compréhension de ces principes des conclusions tout aussi erronées.

      Les créationnistes invoquent toujours ce truc parce qu’ils savent que les gens à qui ils vont raconter ça ne sont pas armés pour leur répondre. Mais tu ne verras jamais un créationniste accepter un débat avec un physicien sur cette question là. Les gens qui comprennent de quoi parlent les principes de la thermodynamique savent très bien que l’apparition de la vie, quelle que soit l’étendue de notre ignorance à sont sujet, ne les contredit pas.

      (Soit dit en passant : si tu estimes que les croyances doivent être rejetées du débat, tu devrais peut-être arrêter d’être hypocrite et laisser tes croyances à la porte)


    • @ Titus



      Toute la science et tous les faits sont compatibles avec la théorie de la création ...



      Lorsque j’écris "merci de préciser" il faut lire "merci de préciser" et non produire du blabla incantatoire. Alors quelles lois scientifiques sont-elles en adéquation avec le créationnisme ? MERCI DE PRECISER.

      Et concernant l’âge de la Terre, selon vous, sincèrement, ça tournerait autour de combien ? Et d’après vous les inversions du pôle magnétique, les cataclismes passés etc ont-ils existé ?



      La Chaussée des géants sont des colonnes de basalte. Et alors ? ...



      Et alors ? N’y voyez-vous pas la géométrie, la symétrie ?
      http://www.photobay.fr/158-174-460p...

      Idem poir les cristaux. Vous le hasard/chaos c’est quand ça vous arrange. Et c’est pareil pour la Science/les sciences. C’est une ineptie quand ça contredit votre version et c’est recevable dans d’autres cas.

      Puis qui vous parle de hasard ? Vous répétez sans cesse ce terme mais il n’y a pas de hasard à propement parler. Il y a des causes et des conséquences. C’est comme pour le loto. Personne ne connaît le résultat à l’avance mais ce dernier dépend bel et bien de la gravité, des intéractions entre les boules etc, des facteurs déterminés en quelque sorte. Dans l’absolu il n’y a pas de hasard. Et ce quel que soit le phénomène.



      Effectivement. Il serait temps d’ouvrir les yeux et de regarder la réalité en face, et de s’apercevoir qu’elle contredit en tout point la théorie de l’évolution, une théorie qui ne repose sur rien d’autre que sur une croyance aveugle.



      Quand l’hôpital se moque de la charité. Sur quoi repose le créationnisme si ce n’est uniquement la foi ?

      Ensuite la licorne et dieu... jusqu’à preuve du contraire la licorne est une créature imaginaire. Ceux qui veulent croire à son existence réelle en ont le droit. Et Dieu (tel que vous semblez l’appréhender dans le cas qui nous intéresse) jusqu’à preuve du contraire n’est qu’une hypothèse, un être imaginaire.


    • @haruspex



      Mais non, cette affirmation ne part d’aucune hypothèse.




      Relis la phrase suivante : « ce n’est donc pas un système isolé et sa transformation en matière organique n’est pas une évolution spontanée  ». Cette phrase suppose qu’il y a une transformation en matière organique, soit que les rayons solaires sont capables de synthétiser des molécules organiques à partir de ses atomes constitutifs. Or rien de tel n’a jamais été observé !



      Mais tu ne verras jamais un créationniste accepter un débat avec un physicien sur cette question là.




      Faux. Nombreux sont les scientifiques créationnistes qui acceptent le débat. Kent Hovind est célèbre pour avoir gagné tous ses débats en ridiculisant avec humour la théorie évolutionniste (cherche sur youtube ses débats si tu es capable de comprendre l’anglais). Les évolutionnistes refusent la plupart du temps de débattre avec les créationnistes par peur de perdre la face, car au fond ils savent que leur théorie est invérifiable et ne repose sur aucune réalité observable.



      Les gens qui comprennent de quoi parlent les principes de la thermodynamique savent très bien que l’apparition de la vie, quelle que soit l’étendue de notre ignorance à sont sujet, ne les contredit pas.




      Je t’ai montré le contraire. Tu n’es pas capable de me fournir une contre-argumentation. Les arguments ad hominem ou les arguments d’autorité ne sont pas des arguments scientifiques (exactement le même procédé utilisé contre les théories du complot du 11 septembre).



      (Soit dit en passant : si tu estimes que les croyances doivent être rejetées du débat, tu devrais peut-être arrêter d’être hypocrite et laisser tes croyances à la porte)




      Je n’ai pas eu besoin d’utiliser mes croyances pour démonter quelques boulons branlants de la théorie de l’évolution, je n’ai utilisé que des arguments scientifiques. En revanche, tu n’as invoqué que des arguments magiques ou fantasmagoriques, comme les molécules organiques complexes et les cellules vivantes qui s’assemblent toutes seules à la lumière du soleil à partir de leurs atomes constitutifs.


    • @Corso



      Lorsque j’écris "merci de préciser" il faut lire "merci de préciser".




      Toutes, c’est 100%. Il n’y a aucune loi scientifique vérifiée qui soit incompatible avec la théorie de la création.



      Et concernant l’âge de la Terre, selon vous, sincèrement, ça tournerait autour de combien ? Et d’après vous les inversions du pôle magnétique, les cataclismes passés etc ont-ils existé ?




      Quelques dizaine de milliers d’années. Il est strictement impossible que la Terre soit âgée de milliards d’années pour tout un tas de raisons. Les prétendues inversions du pôle magnétique lisibles près des dorsales ont trouvé une autre explication.



      Et alors ? N’y voyez-vous pas la géométrie, la symétrie ?




      Et alors ? L’existence de symétrie dans le monde minéral n’a rien à voir avec la génération spontanée du vivant à partir de lui. Je te rappelle qu’avant l’apparition de la vie, la Terre n’était constituée que du monde minéral. Est-ce que tu crois que tu as pour ancêtre un caillou ? Tu te rends compte de la débilité de cette théorie ?



      Puis qui vous parle de hasard ? Vous répétez sans cesse ce terme mais il n’y a pas de hasard à propement parler. Il y a des causes et des conséquences. C’est comme pour le loto. Personne ne connaît le résultat à l’avance mais ce dernier dépend bel et bien de la gravité, des intéractions entre les boules etc, des facteurs déterminés en quelque sorte. Dans l’absolu il n’y a pas de hasard. Et ce quel que soit le phénomène.




      Si tu veux, mais ça ne change rien. On constate que la génération spontanée du vivant à partir de l’inerte n’a jamais été observée, donc repose uniquement sur une croyance magique.



      Quand l’hôpital se moque de la charité. Sur quoi repose le créationnisme si ce n’est uniquement la foi ?




      Les arguments des scientifiques créationnistes sont exclusivement scientifiques, au contraire des évolutionnistes !



      jusqu’à preuve du contraire la licorne est une créature imaginaire.




      La licorne est une créature imaginaire, mais c’est une créature, donc elle ne peut pas être le créateur. Telle était ma réfutation à l’argument d’Harupex.



      Dieu jusqu’à preuve du contraire n’est qu’une hypothèse




      Dieu n’est pas qu’une hypothèse, c’est une nécessité. De même que l’existence d’un programmeur est nécessaire à l’existence du programme. L’existence du code génétique est une preuve de l’existence de Dieu, car le code suppose l’intelligence.



    • Relis la phrase suivante : « ce n’est donc pas un système isolé et sa transformation en matière organique n’est pas une évolution spontanée ». Cette phrase suppose qu’il y a une transformation en matière organique, soit que les rayons solaires sont capables de synthétiser des molécules organiques à partir de ses atomes constitutifs. Or rien de tel n’a jamais été observé !



      Tu fais semblant de ne pas comprendre, j’ai l’impression...
      La thermodynamique n’est pas une théorie de l’organisation de la matière sous l’action des rayons du Soleil.
      L’article ne fait qu’expliquer que les réactions chimiques qui ont mené à la vie ne sont pas en contradiction avec ses principes.
      Non, nous n’avons pas observé ces réactions et nous ne pourrons peut-être jamais le faire. Ce mystère me plait... Si tu as envie d’y voir une intervention divine, c’est ton problème. Mais arrête d’invoquer la thermodynamique, c’est ridicule.



      Faux. Nombreux sont les scientifiques créationnistes qui acceptent le débat. Kent Hovind est célèbre pour avoir gagné tous ses débats en ridiculisant avec humour la théorie évolutionniste (cherche sur youtube ses débats si tu es capable de comprendre l’anglais). Les évolutionnistes refusent la plupart du temps de débattre avec les créationnistes par peur de perdre la face, car au fond ils savent que leur théorie est invérifiable et ne repose sur aucune réalité observable.



      Kent Hovind n’est pas un scientifique.
      Et à ma connaissance, il est surtout célèbre pour avoir passé dix ans en prison...
      Je crois surtout qu’ils refusent parce que c’est une perte de temps. Quand un mec est persuadé que son dieu a créé la Terre il y a 6000 ans, mis les êtres vivants dessus d’un claquement de doigts et qu’il a ensuite interdit à une de ses créations de se masturber ; les arguments scientifiques ne mènent à rien.

      La vérité c’est que la théorie de l’Évolution est élégante, puissante, incroyablement bien documentée et plus solide que jamais. Tu ne lis sans doute pas les livres qui en parlent, et je trouve ça triste. Mais bon... Quelle importance ?
      Tous les biologistes du monde sont d’accord avec moi, et je les préfère à Jacques Grimault.




    • Je t’ai montré le contraire. Tu n’es pas capable de me fournir une contre-argumentation. Les arguments ad hominem ou les arguments d’autorité ne sont pas des arguments scientifiques (exactement le même procédé utilisé contre les théories du complot du 11 septembre).



      Tu as affirmé le contraire... gratuitement.
      Tu n’as produit aucune source pour appuyer ton argument.
      Si tu as raison, il doit bien exister quelque part sur Terre un thermodynamicien qui accepterait de produire une démonstration, non ?




      Je n’ai pas eu besoin d’utiliser mes croyances pour démonter quelques boulons branlants de la théorie de l’évolution, je n’ai utilisé que des arguments scientifiques. En revanche, tu n’as invoqué que des arguments magiques ou fantasmagoriques, comme les molécules organiques complexes et les cellules vivantes qui s’assemblent toutes seules à la lumière du soleil à partir de leurs atomes constitutifs.



      Il n’y a rien de magique à dire qu’aucune de nos lois ne nous interdit de penser que les réactions chimiques qui ont mené à la vie ont bien eu lieu, aussi mystérieuses soient-elle.


    • @haruspex



      Tu fais semblant de ne pas comprendre, j’ai l’impression... La thermodynamique n’est pas une théorie de l’organisation de la matière sous l’action des rayons du Soleil. L’article ne fait qu’expliquer que les réactions chimiques qui ont mené à la vie ne sont pas en contradiction avec ses principes. Non, nous n’avons pas observé ces réactions et nous ne pourrons peut-être jamais le faire.




      C’est toi qui ne comprends pas ce qui est écrit. L’article n’explique rien, il postule une transformation chimique qui n’existe pas, à savoir que les rayons du soleil seraient capables de créer des liaisons covalentes. Or un tel phénomène n’a jamais été observé ! Une réaction chimique qui n’est ni observable ni vérifiable n’est pas un phénomène scientifique valide, c’est une croyance.



      Kent Hovind n’est pas un scientifique. Et à ma connaissance, il est surtout célèbre pour avoir passé dix ans en prison...




      Kent Hovind enseignait la physique au lycée. Il a été emprisonné suite à un contrôle fiscal parce qu’il gênait, comme Faurisson, Dieudo ou Soral dans leurs domaines.



      Je crois surtout qu’ils refusent parce que c’est une perte de temps. les arguments scientifiques ne mènent à rien.




      Kent Hovind utilise des arguments scientifiques pour déboulonner la théorie de l’évolution, et ceux-ci font mouche à chaque fois. Les universitaires qui l’ont affronté en débat sont tous partis la queue entre les jambes. Il y en a même un qui a dû admettre, après l’exposé d’Hovind, qu’il n’avait plus aucun argument à lui opposer !



      La vérité c’est que la théorie de l’Évolution est élégante, puissante, incroyablement bien documentée et plus solide que jamais. Tu ne lis sans doute pas les livres qui en parlent, et je trouve ça triste. Mais bon... Quelle importance ? Tous les biologistes du monde sont d’accord avec moi,




      La théorie de l’évolution est un conte de fée pour grandes personnes comme écrivait le biologiste Jean Rostand. Elle ne repose que sur des hypothèses invérifiables et contredites par la réalité observable.
      Non, tous les biologistes du monde ne sont pas d’accord avec toi. Il y en a de nombreux qui sont créationnistes, à commencer par ceux qui ont fondé la biologie moderne, de Buffon à Mendel.

      Tes arguments se réduisent in fine à l’argument ad hominem et l’argument d’autorité, c’est-à-dire à une argumentation qui n’en est plus une.



    • Les prétendues inversions du pôle magnétique lisibles près des dorsales ont trouvé une autre explication.



      On peut savoir laquelle ?


    • @haruspex



      Tu as affirmé le contraire... gratuitement. Tu n’as produit aucune source pour appuyer ton argument. Si tu as raison, il doit bien exister quelque part sur Terre un thermodynamicien qui accepterait de produire une démonstration, non ?




      Ma source, c’est le principe de la thermodynamique, l’observation du réel et la biochimie qui enseigne que la synthèse d’une molécule comme la chlorophylle par exemple ne peut se faire naturellement et spontanément en dehors de la cellule vivante.



      Il n’y a rien de magique à dire qu’aucune de nos lois ne nous interdit de penser que les réactions chimiques qui ont mené à la vie ont bien eu lieu, aussi mystérieuses soient-elle.




      Si c’est une croyance magique car elle n’est pas basée sur l’observation scientifique d’un phénomène réel. En plus, la biochimie nous apprend que les biomolécules complexes comme les protéines par exemple, nécessitent d’autres protéines (les enzymes) et un ordre précis d’assemblage des acides aminés ainsi que des instructions précises (codés dans l’ADN) pour être synthétisées. Donc pour faire les premières protéines, il faudrait obligatoirement avoir déjà des protéines !
      Toutes les réactions biochimiques sont catalysées par des enzymes sans lesquelles elles ne se produisent pas.
      Contradiction insurmontable.
      Aucune loi biochimique ni aucune expérience ne nous permet de penser qu’une cellule vivante puisse émerger spontanément d’une soupe primitive de molécules éparses. Même en laboratoire, avec tous les moyens à disposition, on est incapable d’assembler une cellule vivante, et on voudrait croire qu’un tel miracle s’est produit naturellement ? Tout ce qu’on connaît de la biochimie s’y oppose résolument (cinétique enzymatique, énergie d’activation, énergie de liaison, dispersion des molécules en solution, etc.).


    • Cher Titus pour ma part j’ai bien compris que tu n’es pas dans la réflexion ou la recherche mais dans le dogme (et c’est ton droit). A ce niveau-là c’est pas possible autrement et ce "débat" devient une perte de temps. Aussi tu remets donc en cause la tectonique des plaques/dérive des continents. Idem pour la multitude d’évènements et cataclismes passés, selon toi ça n’a pas existé (et le cratère météoritique de Chicxulub dans la péninsule du Yucatan serait tout récent n’est-ce pas ? Entre autres myriades d’exemples).

      Pis tu affirmes en substance que quelques milliers ou dizaines de milliers d’années suffiraient à la Nature pour façonner les diamants dans les profondeurs de la Terre (certes les météorites peuvent y contribuer comme cette fameuse mine en Sibérie mais cela reste exceptionnel). Ou les immenses boyaux souterrains ou lits fluviaux creusés par l’eau. Ou les stalactites/stalagmites (parfois gigantesques) dans les grottes. Ou l’érosion elle-même à la surface de la Terre. Etc etc etc. Pas étonnant que tu remettes en doute les fossiles et les ères correspondantes.

      Tu continues à penser que selon le principe d’évolution nos ancêtres seraient des cailloux. Tu ne parviens pas à admettre que des briques du vivant (notamment via les comètes) aient pu s’organiser/évoluer dans les abysses océaniques (et merci de cesser avec l’entropie croissante qui revient à tout bout de champ, le système n’est pas isolé) avec l’eau comme solvant pour une base carbonique, à l’abri des rayonnements électromagnétiques nocifs, près de fumerolles, apportant chaleur et éléments chimiques divers et variés. Il est certain qu’en quelques milliers ou dizaines de milliers d’années ce serait un peu court.



    • Non, tous les biologistes du monde ne sont pas d’accord avec toi. Il y en a de nombreux qui sont créationnistes, à commencer par ceux qui ont fondé la biologie moderne, de Buffon à Mendel.



      Des biologistes vivants, s’il vous plait.
      Les lois de Mendel font partie de la théorie synthétique de l’Évolution...
      Et Buffon : "Pour ses théories sur la formation de l’univers et sur l’évolution de la Terre et du vivant, Buffon a failli être condamné mais, protestant de sa foi intacte, la Sorbonne finit par abandonner les poursuites en avril 1781, en contrepartie d’une vague promesse de contrition."

      Super exemples...



      Tes arguments se réduisent in fine à l’argument ad hominem et l’argument d’autorité, c’est-à-dire à une argumentation qui n’en est plus une.



      Ton argumentation : "C’est pas possible parce que je le dis. Donc c’est Dieu."



      Ma source, c’est le principe de la thermodynamique...



      ... et j’ai montré qu’il n’était pas pertinent d’invoquer ce principe pour prétendre qu’il n’était pas possible d’obtenir la vie à partir de matière inerte. Trouve autre chose que "c’est pas possible parce qu’on ne l’a pas observé".



      Même en laboratoire, avec tous les moyens à disposition, on est incapable d’assembler une cellule vivante, et on voudrait croire qu’un tel miracle s’est produit naturellement ?



      Pourquoi serait-ce facile à reproduire en laboratoire ?
      Le fait que nous n’y arrivions pas ne prouve rien. Et contrairement à ce que vous affirmez gratuitement, aucune loi physique/chimique/biologique ne nous interdit de penser que ça a eu lieu, même si nous ne comprenons pas encore de quelle façon.

      Je résume :
      - Vous invoquez abusivement la thermodynamique.
      - Vous inventez des lois qui n’existent pas.
      - Vous invoquez des morts qui n’étaient même pas créationnistes et dont les travaux ne portaient même pas sur la question de l’apparition de la vie.
      - Vous invoquez un fondamentaliste sans diplôme et êtes incapable de citer le moindre scientifique vivant qui remettrait en cause la théorie de l’Évolution.

      Moi je laisse tomber, je laisse la main à quelqu’un qui n’aurait éventuellement rien de mieux à faire de son temps que de répondre à vos élucubrations.


    • De toute façon c’est une discussion sans fin, il est inutile de discuter avec des évolutionnistes, ce sont des laïcs chevronnés qui n’admettent pas une pensée différente de la leur. Ils servent une cause non spirituelle c’est-à-dire in fine capitaliste.

      Ils veulent bien éventuellement qu’un Dieu existe mais seulement si son action se résume à créer le monde et ne plus intervenir après. Ils sont incapables d’expliquer pourquoi la terre tourne (selon eux parce qu’elle a été entraîné en rotation depuis des millions d’années), pourquoi la soleil nous envoie de l’énergie en permanence (selon eux parce qu’il brûle depuis des millions d’années), pourquoi l’univers existe (selon eux à cause du Big Bang qui a eu lieu il y a des milliards d’années, et plus si affinités), ils n’expliquent les choses que par les millions d’années ce qui leur permet d’expliquer à peu près tout et n’importe quoi ! (il s’en est passé des choses à l’époque, j’aurai bien voulu être là).

      Et quand ils bloquent sur une question, leur méthode de recherche est la suivante : "Quel hasard a pu créer cela ?" alors que des gens en quête de spiritualité se poseraient la question tout autrement : "Quel est le sens de tout cela ?" Ces gens croient en général à toutes les théories modernes : les trous noirs, le big bang, Einstein et son temps qui s’étire, ils croient que 2 planètes peuvent se heurter, que le soleil va exploser dans X millions d’années, etc… bref tout ce qui est délirant et invérifiable car trop loin dans le temps ou trop loin dans l’espace. Et surtout les choses auxquelles ils croient n’ont aucune fonction précise ni aucune raison d’être bénéfique à la vie.

      Ce ne sont pas des gens terre à terre, ils veulent littéralement inventer un monde différent du monde réel. Comme dirait Soral, ils croient que l’homme est illimité et qu’il est la mesure de lui-même. Le poison du progressisme a phagocyté le monde scientifique comme il l’a fait avec la société. Les scientifiques démarrent aujourd’hui leur carrière avec une absence totale de spiritualité, ce qui les conduit à valider systématiquement de fausses théories, et à invalider les plus intéressantes un peu comme un aimant qui serait dépolarisé.

      Je leur recommande de s’intéresser à des théories nouvelles comme "l’univers électrique (ou plasma)", la théorie du "soleil froid", Neal Adams et la "terre en expansion", la théorie des corps creux, les travaux sur le gigantisme, les travaux de Robert Charroux, l’énergie libre…


    • @Corso

      - Je ne remets pas en cause les faits, comme l’existence des plaques tectoniques, ni les théories explicatives qui se basent sur eux.

      - On sait fabriquer des diamants en laboratoire. Il n’y a pas besoin de milliers d’années pour cela !

      - Les stalactites se forment à très grande vitesse. On en trouve dans des caves de maisons !

      - L’érosion existe et est mesurable, mais je ne vois pas le rapport.



      Tu continues à penser que selon le principe d’évolution nos ancêtres seraient des cailloux.




      C’est exactement ce que l’on enseigne, sans le formuler de manière aussi directe pour ne pas faire apparaître l’absurdité de cette théorie. Accrétion de la Terre, dégazage de l’atmosphère, pluie et formation des océans : des cellules vivantes se sont auto-formées à partir du monde minéral, puisqu’il n’existait que lui avant l’apparition de la Vie !



      Tu ne parviens pas à admettre que des briques du vivant (notamment via les comètes) aient pu s’organiser/évoluer dans les abysses océaniques (et merci de cesser avec l’entropie croissante qui revient à tout bout de champ, le système n’est pas isolé) avec l’eau comme solvant pour une base carbonique, à l’abri des rayonnements électromagnétiques nocifs, près de fumerolles, apportant chaleur et éléments chimiques divers et variés. Il est certain qu’en quelques milliers ou dizaines de milliers d’années ce serait un peu court.




      Je n’admets que les faits observables ou démontrés expérimentalement. Système isolé ou pas isolé, aucun apport de matière ou d’énergie ne peut réaliser l’impossible, à savoir l’auto-assemblage d’une cellule vivante ou même d’une simple molécule de chlorophylle. Si un tel miracle était possible dans le milieu naturel, alors il aurait lieu aujourd’hui dans les fonds océaniques, ou serait capable d’être reproduit en laboratoire, ce qui n’est pas le cas. Alors pourquoi croire, en dépit de toute les évidences contraires, que cela fut possible ?

      Il ne suffit pas d’avoir un tas de briques pour que les murs d’une maison se construisent tout seul ! Pour une cellule vivante, c’est la même chose. Si tu passes une grenouille au mixeur, tu obtiens une soupe de grenouille qui contient toutes les briques nécessaires à la construction d’une grenouille. Est-ce que tu crois qu’en attendant un million d’années, une cellule vivante va se reconstituer à partir de ça ?

      L’évolution n’est pas un fait, car un fait se constate et l’évolution ne se constate pas !


    • @haruspex

      Les lois de Mendel sont indépendantes de la théorie de l’évolution. Elles ne disent rien sur elle !



      Ton argumentation : "C’est pas possible parce que je le dis. Donc c’est Dieu."




      Non. C’est pas possible parce que je démontre que ce n’est pas possible en me basant exclusivement sur une argumentation scientifique et logique, ce dont tu sembles incapable, préférant l’argument ad hominem.



      j’ai montré qu’il n’était pas pertinent d’invoquer ce principe pour prétendre qu’il n’était pas possible d’obtenir la vie à partir de matière inerte.




      Tu n’as pas du tout démontré cela. Une démonstration scientifique doit s’appuyer sur des faits et non des hypothèses non vérifiées !




      Le fait que nous n’y arrivions pas ne prouve rien. Et contrairement à ce que vous affirmez gratuitement, aucune loi physique/chimique/biologique ne nous interdit de penser que ça a eu lieu, même si nous ne comprenons pas encore de quelle façon.




      Le fait qu’on n’arrive pas à fabriquer une cellule vivante devrait nous inciter à penser que la fabrication d’une machine aussi complexe n’est pas un phénomène naturel !
      Aucune loi, ni aucune observation ne nous permet de penser que la théorie de l’évolution soit vraie.

      Au contraire, la biochimie et la physique élémentaire nous apprend que les biomolécules en solution n’ont aucune tendance à se rassembler et à s’inclure à l’intérieur d’une membrane lipidique, alors former une cellule vivante n’en parlons même pas !



    • Je ne remets pas en cause les faits, comme l’existence des plaques tectoniques, ni les théories explicatives qui se basent sur eux.



      Il y a alors un paradoxe. Tu as affirmé que selon toi la Terre ne serait pas plus âgée que de quelques dizaines de milliers d’années. La tectonique des plaques/dérive des continents s’étale sur des centaines de millions d’années voire milliards d’années (Pangée, séparation, puis nouvelle Pangée, etc). De nos jours la plaque africaine par exemple se rapproche de la plaque européenne à raison de plus ou moins 2 cm par an (balises/satellites, données GPS, ...).

      D’ailleurs la rencontre entre les plaques continentales a engendré en partie la formation des chaînes montagneuses au fil du temps. Donc voilà, penses-tu que la chaîne de l’Himalaya (ou les Alpes etc) ait pu se former en seulement quelques dizaines de milliers d’années ? Remets-tu en cause le modèle scientifique/géologique actuel ? Modèle qui prend bel et bien en compte les échelles de temps déjà mentionnées.



      On sait fabriquer des diamants en laboratoire. Il n’y a pas besoin de milliers d’années pour cela !



      Hors sujet. J’évoquais les diamants NATURELS. Ne fais pas diversion. Sais-tu le temps nécessaire à la formation d’un diamant dans les entrailles de la Terre ? Tu pourras chercher et vérifier sur la toile si tu veux... là encore il s’agit de centaines de millions voire milliards d’années pour certains (comme dans certaines mines sud-africaines notamment). Sans compter le phénomène de remontée à la surface qui ne se fait pas en deux temps trois mouvements.



      Les stalactites se forment à très grande vitesse. On en trouve dans des caves de maisons !



      Et on en trouve aussi et surtout dans les grottes et certaines sont colossales ! Tout comme les stalagmites. Parfois elles se rejoignent pour former de larges piliers de plusieurs dizaines de mètres de haut. La croissance dépend du milieu, et il y en a qui ne prennent pas plus de quelques cm voire mm par millénaire. Un dépôt, quelques microns de calcaire ou autres à chaque goutte ruisselante. Pour beaucoup, quelques dizaines de milliers d’années ne suffiraient pas. Et c’est ce que démontre le modèle géologique en vigueur.



    • L’érosion existe et est mesurable, mais je ne vois pas le rapport.



      Le rapport encore une fois c’est que l’érosion constatée sur toute la Planète démontre sans aucun doute possible que l’âge de la Terre est de trèèès loin bien supérieur à ce que tu annonces. Penses-tu que le Grand Canyon par exemple aurait pu devenir ce qu’il est en quelques dizaines de milliers d’années ? Veux-tu d’autres exemples ?



      C’est exactement ce que l’on enseigne, sans le formuler de manière aussi directe pour ne pas faire apparaître l’absurdité de cette théorie. Accrétion de la Terre, dégazage de l’atmosphère, ... ... ...



      Et tu recommences. Combien de fois faudra-t-il te répéter que des briques du vivant (acides aminés, à l’origine de la création de protéines) ont été découvertes dans la queue d’une comète... ? Qu’y a-t-il de si difficile à comprendre ? Ou peut-être préfères-tu faire comme si cette découverte n’avait pas eu lieu. Et que trouverons-nous pour d’autres comètes ?

      Que tu le veuilles ou non, que tu le croies ou non, une quantité phénoménale de comètes s’est écrasée sur Terre, et surtout à ses débuts. Le Système Solaire était encore "chaotique", jeune, il y avait bien plus d’effervescence qu’aujourd’hui avant qu’il se stabilise peu à peu. Et toi tu penses que la Terre s’est formée en combien de temps exactement ? Vas-y donne tes chiffres n’hésite pas. Et selon toi comment s’est passé le processus ? Tu critiques tu critiques mais tu ne proposes rien. Lance-toi.

      Et pour la n ième fois les abysses océaniques sont l’endroit idéal pour ces "briques", je ne vais pas répéter ce que j’ai déjà écrit je ne sais combien de fois. Fumerolles/chaleur/multiples éléments chimiques sortant de la cheminée. Et l’eau alentour ! Et ces fumerolles se trouvent un peu partout dans les fonds océaniques sur la Planète, et on en revient à la tectonique des plaques. Donc plusieurs "souches" ont pu évoluer ce qui multiplie les possibilités. Et le temps fait son oeuvre.



      L’évolution n’est pas un fait, car un fait se constate et l’évolution ne se constate pas !



      Faux. Le cas des insectes qui EVOLUENT en quelques générations, ou les êtres vivants à Tchernobyl, etc. Ils évoluent ! As-tu une meilleure définition ? On va pas recommencer avec la barrière des espèces etc j’ai assez donné.


    • ps : Au fait où en es-tu de ton explication détaillée du pourquoi du comment "divin" ? Question posée plusieurs fois, toujours pas de réponse. Quid du processus de création des êtres vivants ? Encore une fois c’est la critique permanente mais tu n’es pas très prolifique quand il s’agit de donner de plus amples informations. Puisque c’est aussi évident et logique, tu n’auras aucun mal à l’expliquer.


    • ps bis : des fossiles marins, végétaux et animaux, ammonites etc, ont été retrouvés à une altitude de 3.500 km à 50 km au nord de Lhassa au Tibet. Des coquillages ont même été trouvés sur le Mont Everest (idem dans les Alpes et un peu partout dans les chaînes montagneuses sur la Planète).

      Je cite wikipedia :

      « D’après la tectonique des plaques l’Himalaya est le résultat de la collision de la plaque indienne et de la plaque eurasienne. Cette collision a commencé au crétacé supérieur (il y a environ 70 millions d’années), la plaque indienne qui se dirigeait vers le nord à la vitesse de 15 centimètres par année, a heurté la plaque eurasienne. Cette portion de l’océan Téthys, qui les séparait, a totalement disparu il y a environ 50 millions d’années. La plaque indienne continue à se déplacer à la vitesse constante d’environ 5 centimètres par année, s’enfonçant sous la plaque eurasienne et provoquant ainsi l’élévation de l’Himalaya et du plateau tibétain. »

      Conclusion la présence de fossiles marins sur les chaînes de montagnes est la preuve irréfutable qu’il y a au moins 70 millions d’années (pour le cas de l’ascension de l’Himalaya) les êtres vivants existaient déjà. Et il existe des chaînes bien plus anciennes (chaînes paléozoïques formées entre -200 et -600 millions d’années, ...).


    • oops "... à une altitude de 3.500 km ..." de 3.500 mètres bien évidemment ^^


  • Ce faisant, E&R se marginalise encore plus, peu importe l’avis des doux rêveurs qui viennent généralement commenter ici. Le problème de évolutionnisme est beaucoup plus profond que le brave Grimault ne peut en débattre. Les preuves d’une civilisation préhistorique pourraient être encore plus évidentes, cela ne changerait rien au problème. Quand j’entends Grimault et certains lecteurs d’ E&R parler des ’scientifiques’, je vois bien qu’il sont autant à coté de la plaque que les cibles de leurs critiques ; en effet, ces scientifiques sont des millions, et eux ont le vent en poupe. Vous ne faites qu’hurler contre le vent.

    La solution est ailleurs, mais certes, cela n’empêche pas de s’informer sur le passé pour autant. Auquel cas, vous aurez de meilleures sources que Grimault, en langue anglaise. Ce dernier part dans des explications @ ovnis. C’est dommage, cela montre la limite de son imagination, et de ses connaissances quant au passé de l’homme terrestre. Comme le dit Graham Hancock, si vous traversez des galaxies pour construire la grande pyramide, vous ne vous plantez pas de quelques centimètres en la bâtissant.
    _

     

  • En attendant, il existe plusieurs vidéo de J.Grimault sur le net je vous invite à les visionner

     

  • Trois noms essentiels à retenir sur ce sujet :

    - Robert Bauval
    - Graham Hancock
    - Herbert West

    Ils ont fait leurs études sur le terrain depuis des années et ont essuyé les plâtres en première ligne contre le corrompu Zahi Hawass, ancien directeur égyptien des antiquités.

    Le documentaire de base qui compile bien le résultat de leurs recherches est intitulé un peu maladroitement en français "Le mythe du déluge" (alors que ça n’a rien à voir avec la Bible), et a été diffusé sur la chaîne Planète. Vous pouvez le visionner ici :

    https://www.youtube.com/watch?v=LAd...

    On y voit de vrais chercheurs sur le terrain (Bauval, Hancock et West), qui se posent les bonnes questions et se heurtent à l’entêtement des égyptologues officiels.

    Outre tous ses livres, le documentaire de Graham Hancock intitulé "La Civilisation Perdue" (Quest for the lost civilization) est absolument captivant et montre des chercheurs de vérité sur le terrain, et qui tentent de reconstituer le puzzle :

    https://www.youtube.com/watch?v=ual...

    Merci à l’équipe d’E&R île de France en tous cas pour cette initiative. J’y serai !

     

    • Le documentaire "Le mythe du déluge" est un film narré par l’auteur de bestsellers britannique Colin Wilson. C’est un volet dans une série intitulée The Myths of Mankind (Les mythes de l’humanité). Son titre d’origine est The Flood or A Quest for Atlantis (Le déluge ou à la recherche de l’Atlantide).

      On y trouve de nombreuses observations, idées et hypothèses que l’on retrouve dans le film de Pooyard et Grimault "La révélation des pyramides".


    • Vous oubliez Dr. Robert Schoch...

      Vous voulez des scientifiques, des vrais ? Commencez par là alors, par pitié. Tout comme en politique, il faut réconcilier le public avec l’archéologie, et non pas choisir un camp : Grimault ou la science... c’est absurde.

      Ceci étant dit je ne partage pas entièrement les théories de Schoch sur le plasma. Ces travaux SCIENTIFIQUES en temps que géologue sont eux irréprochables.


    • Merci du correctif, j’ai oublié Robert Schoch en effet !

      J’ajouterai outre cela : l’ingénieur hydrologue, Louis-Claude Vincent, auteur de la somme "PARADIS PERDU DE MU", qui contient un très grand chapitre consacré à la grande pyramide (dans le tome 2 notamment).
      http://www.amazon.fr/Le-paradis-per...

      Monsieur Vincent fut professeur à l’Ecole d’anthropologie de Paris, et fut membre de la société des océanistes.Il a mis au point une méthode d’analyse de l’eau qu’il a appellé la bio-électronique.

      Un scientifique sérieux qui comptait parmi ses fidèles lecteurs, le général Charles de GAULLE lui même.


  • Je m’associe aux commentaires dubitatifs.

    J’ai regardé le doc La révélation des pyramides. C’est une belle histoire, rien d’autre. Si vous saviez le nombre de théories de ce genre qui ont fleuries depuis le XIX ème siècle. L’interprétation de Grimault est romantique... Il y a des gens qui stagnent sur ce genre de conte des années durant (cf. l’affaire Rennes-le-chateau, un exemple parmi d’autres)
    Il y a pas mal de temps j’écoutais beaucoup radio ici & maintenant, notamment l’émission "la vague d’OVNI". Il y a eu parfois des intervenants de qualité (j’ai même conservé certaines émissions), et d’autres qui prenaient leurs désirs pour la réalité. Grimault est de ceux-là.

    Je ne donnerai qu’un exemple, concernant le travail de la pierre qui en effet impressionne encore. Il y a des voies plus... Comment dire, qui ont le mérite de donner des résultats identiques, comme les géopolymères. En gros les pierres seraient moulées, et on sait le refaire : http://www.geopolymer.org/fr/archeo...

    Enfin bon tout ça pour dire : conservez votre esprit critique, et que ce ne soit pas juste une formule convenue. C’est pas tout blanc ou tout noir. Que l’égyptologie institutionnelle soit prise dans quelques dogmes c’est tout à fait normal, c’est le lot de toute institution avec le temps (bientôt la dissidence ?). Mais ce n’est pas une histoire d’archéologie "officielle" méchante, mensongère et manipulatrice, contre les gentils découvreurs-de-vérité-et-du-bien.

    A bons entendeurs...

     

    • Sa vision n’est pas romantique, elle est une démonstration mathématique et factuelle. Quant à préserver son sens critique, tout le temps, avec tous ... oui, bien sur.


    • Les géopolymères ne concernent éventuellement que les calcaires et particulièrement le calcaire numulitique .

      Donc balayer le travail de Grimault en disant que c’est une belle histoire par un exemple qui n’explique presque rien , c’est pas joli !


    • Etrange commentaire relativiste. "Belle histoire" ? "Théories" ? Il y a des faits tout de même, non ? Beaucoup d’inconnues. Et puis cette manière de saper un raisonnement en avançant….Une nouvelle théorie pour en chasser une autre…Bizarre. Vous avez des preuves de cette histoire de moules et de polymères ? Ça m’intéresse bien cette belle histoire, qui ne change en rien ce qui a été dit par Grimault et d’autres. Au contraire, vous ajoutez une couche ! Fortiches ces égyptiens.


    • @Simon

      C’est louable de ta part d’essayer d’introduire un minimum de distance épistémologique, mais je pense que c’est peine perdue. La "dissidence" tient pour certain que la science ne produit que des mensonges et a pour unique fonction de servir le pouvoir. Pour la "dissidence", l’esprit critique c’est de relayer tout ce qui va à l’encontre du consensus scientifique ou universitaire, souvent sans même d’ailleurs chercher à le connaître (le consensus), et surtout pas à l’étudier et le comprendre, mais au contraire en prenant pour argent comptant la description/représentation qu’en font les "gentils découvreurs de vérité" (puisque eux ne servent pas le pouvoir, donc sont impartiaux). Évidement, le mot et la notion même d’épistémologie sont complètement inconnus à la dissidence, puisque celle-ci cherche la "Vérité" (et elle existe, puisqu’elle l’a trouvé, au moins dans les grandes lignes).

      Je me demande jusqu’à quel point ces foutaises hypnotisantes arrangent l’oligarchie, et si elle voit un intérêt à les soutenir ou non. Il est certain qu’elle préfère qu’on cherche des civilisations disparues avec Grimault plutôt qu’on se révolte avec Marx...


    • Absolument !

      Il suffit simplement de comprendre que les egyptiens maîtrisaient le béton, pour que tout s’eclaire immédiatement.

      Terminé les blocs de dizaines de tonnes à dos d’homme et autres conneries du genre, ou des grues extra-terrestres...

      Des hommes, des seaux, et des coffrages, rien de plus.
      Et ça fait des joints parfaits !

      Je ne sais même pas pourquoi c’est encore un sujet de discussion, pourquoi allez chercher des idées toutes plus farfelues les unes que les en occultant les plus simples ?

      Pour vendre des videos et des livres ?


    • Cela se voit que vous n’avez pas trop approfondi le sujet... puisque même Grimault admet que certains blocs aient pu être réalisés en polymère. Mais que dire du granit qui forme la chambre haute ?
      Et puis surtout... tout ce qui a trait aux différentes proportions de la pyramide où l’on retrouve le nombre d’or, le nombre pi, et le mètre... peut on balayer d’un revers de la main toute cette argumentation forte intéressante ? Perso... je trouve cela léger...
      Merci à E&R de s’intéresser (enfin) à ce type de sujet (atlantide, terre creuse, ovni...) il y a des mystères derrière tout cela et qui ont à voir avec notre situation politique actuelle même ! C’est mon point de vue en tous cas...


    • @Gotfried

      Certes, mais quand je passe par là, je ne me prive pas de laisser un commentaire en forme "d’appel à la modération". Au sens de raisonnable.

      Aux autres,

      Je ne dis même pas que la théorie des pierres moulées est la bonne (elle a le mérite de résoudre la plupart des problèmes auxquels se heurtent les historiens), mais ce n’est de toute façon pas mon propos.
      Pour la partie mathématique de ce qu’avance Grimault, il suffit également de rappeler qu’à une époque ou on construit les choses pour qu’elles durent (éternellement), ou on a un sens du sacré très fort (d’où le rapport à l’éternité), et une époque ou les nombres sont sacrés (exactement comme pour pythagore, voir la querelle antique nombre idéal versus nombre mathématique), il est logique que les batisseurs des pyramides aient mis dans la géométrie même de leur création tout un ensemble de repères, mathématiques pour nous, mais divins pour eux. De même que les bâtisseurs de cathédrâles on bourrés de références biblique l’architecture de leurs bâtisses. Ça on le sait.

      Sinon pour les géopolymères, j’admet que le lien n’était pas très pratique. Alors voilà une petite vidéo pédagogique de 4 minutes : https://www.youtube.com/watch?v=zIO...

      Ou celle-là :https://www.youtube.com/watch?v=hgC...


    • Votre scepticisme ne balaiera jamais les questions cruciales et sans réponses soulevées par le documentaire sous une forme de synthèse inédite qui explique grandement son succés rapide hors de la frange "new age" d’habitude seule intéressée par les multiples reportages parcellaires et hypothétique portant sur le sujet. Dire "normal les math pour un peuple sacré" alors qu’on retrouve des unités de mesures dont l’historiographie officielle prétend qu’elles n’ont été connues que dans la période moderne, c’est faire preuve d’incompétence à juger. Par ailleurs, je tique sur le fait que les détracteurs de LRDP pensent être les découvreurs indépendants (sur Youtube) du principe de Géopolymère et s’arrêtent d’emblée après l’effort prétendant avoir ainsi épuisé les questionnements. Personnellement je ne suis pas spécialiste, et il est vrai que j’ai de nombreux doutes quant aux visées et aux prétentions de la science moderne, portée au rang de culte. Pour autant si je ne prétends pas pouvoir leur fournir un exposé et une explication argumentée, (ce n’est pas mon labeur) je vous affirme que mon jugement ne vaut pas moins que celui d’un scientifique pour s’interroger sur des questions pertinentes et auxquelles l’intelligentsia se trouve bien incapables d’apporter d’autres réponses que fables, diffamation, anti complotisme... Déjà ca sent mauvais. Si vous ne le voyez pas, grand bien vous fasse de vous acharner sur les ambulances de notre esprit critique gravement blessé.


  • Concernant la "Révélation sur les Pyramides",en fait, Jacques Grimault a rassemblé dans sa vidéo, les découvertes et des théories, provenant d’auteurs qui ont nourri le Web depuis une douzaine d’années de documentaires officiels ou indépendants, qu’il a confié à un réalisateur de talent de mettre en scène.

    ( Chacun est libre d’apprécier les documentairesde ces différents auteurs comme il le souhaite sans que l’on soit invité forcément à y adhérer selon son ouverture d’esprit ou son esprit scientifique )

    L’important étant de rester critique et d’inviter chacun à vérifier par soi-même que les théories ou les fameux “Faits” proposés dans le documentaire “La révélation des Pyramides” ne sont pas du seul cru de Jacques Grimault, loin de là

     

    • Si tu as suivi les différentes interventions de J.Grimault (radio ici et maintenant 6h ou Meta TV 5h, Bob toute la vérité : plusieurs émissions et ses conférences) tu te rendras vite compte que ce monsieur ne s’appuie pas sur ce qu’il a pu voir sur le net.
      C’est un mythologue, alchimiste, passionné de sciences, de découvertes et de notre passé commun...

      Et quand tu écoutes attentivement le bonhomme, son élocution ne laisse pas imaginer une seconde que son érudition est dûe à des nuits blanches sur youtube...


    • Vi, vi il part pas de zero c’est sur.

      Mais cites nous un auteur qui explicitement montre que Ile de Paques+Naszca (et autre sites du coin) + Pyramide + Angkor Vat sont rigoureusement alignés sur un equateur penché qui indique sans equivoque le plan de l’ecliptique (et par la suite le reste des parametres astro de la terre).


    • Personne ici n’affirme que Jacques grimault a tout inventé. Sauf ses détracteurs !
      J’ai en ce moment dans les mains le numéro 138 de Science et Avenir, Août 1958.
      Sommaire : les limules, fossiles vivants vieux de 500 millions d’années. Les hiéroglyphes de l’île de Pâques enfin déchiffrés. les grands prophètes de l’astronautique. Le nombre d’or, clef des relations entre l’art et la science. Le nombre d’or et les secrets des pyramides.
      Avec moults photographies et dessins, et des informations qui ne figurent pas dans "La Révélation des pyramides".
      Tout ça réuni dans un seul numéro. J’appellerai cela la synchronicité.
      Ce qui appelle d’autres questions sur la transmission et la perte du savoir au travers des âges, thème sous-jacent au coeur des travaux de Jacques Grimault il me semble. "On" voudrait détourner l’attention des populations et enterrer bien des connaissances pour maintenir un certain pouvoir (et un pouvoir certain) dans les domaines scientifiques que cela ne m’étonnerait pas. D’où l’importance d’accorder la parole à des personnes telles que lui, ou Alain Soral.
      Les débats entres pseudo-experts, novices, dissidents ou pas n’ont aucune importance. Ceux qui en restent là ne font que noyer le poisson fossilisé. Dans quel but ?


    • Un lien vers un des nombreux articles de Jacques Grimault. Il y a plein d’autres, mais il faut chercher un peu...
      http://www.larevelationdespyramides...

      Vous pourrez ainsi évaluer le niveau d’érudition du personnage.


  • La révélation des pyramides n’est que l’ébauche d’une série de 7 vidéos nécessaires pour comprendre l’ensemble de quelque chose qui n’est pas une théorie, monsieur Grimault étant bloqué pour le moment pour sortir la suite à cause d’un certain Krasken-Rosen qui veut s’accaparer les droits de la première vidéo. Nous allons devoir attendre avant de juger sans le moindre arguments et balayer d’un revers de la mains 40 ans de recherches du "haut" de vos petites études consensuels que certains aiment bien placarder.


  • ..heu..il y a encore des gens qui croient que la selection naturelle crée de nouvelles espéces chez E&R ?

    Renseignez vous un peu les gars et sortez du dualisme grossier des théses materialistes du genre : soit tu crois au darwinisme , soit tu crois que la terre s’est faite en six jours. L’opposition evolutionnisme/créationnisme est un piége.

    Il y a une foule de documentaires sur le net, et une fois que vous avez compris l’imposture, vous comprendrez meme pas comment de telles anneries sont encore validés en depit de toute logique et a contrario de TOUS LES FAITS archeologiques et biologiques.

     

    • Entièrement d’accord !!

      Pourquoi c’est toujours soit l’évolutionnisme pur, soit le créationnisme pur...
      Pourquoi la voie du milieu n’est elle jamais prise en compte ?? Et cette question est valable je pense pour tous les sujets. L’un des pièges du système de représentation du monde dans lequel nous baignons est cette manière de voir les choses par antagonisme... alors que la voie du milieu est toujours plus sage et plus juste.


  • Place réservée :) j’ai tellement été passionné par son documentaire que je ne peut rater cette conférence !


  • #1172022

    Très étrange "ligne éditoriale" sur E&R parfois... on peut saluer l’ouverture d’esprit mais c’est tout de même surprenant de relayer ce genre de personnage ici.
    S’il est légitime de douter car la "science officielle" n’est qu’un ramassis de l’idéologie la plus crasse, la recherche de la "vérité" doit surtout être confiée à ceux qui ont une véritable approche scientifique de la scène (je parle de la méthode, pas de l’idée préconçue que l’on s’en fait), le risque est trop grand de tomber sinon dans le nouveau piège tendu par nos zélus. On peut être en quête (spirituelle en réalité) mais ne pas se satisfaire du nouveau roman en gésine et qui fera accepter la nouvelle imposture destinée à remplacer la précédente ! Quand l’Empire prépare le terrain psychologique favorable aux E.T. de tous poils, et ce depuis plusieurs décennies maintenant, il est utile de regarder ailleurs, non ? Ainsi, lorsqu’un "météorite" perce le ciel de Russie et touche son sol à une vitesse ridicule... c’est qu’il ne s’agit pas d’un météorite ! Les grandeurs physiques, toujours !
    Quand "l’Education Nationale" ôte du programme de mathématiques du baccalauréat les outils de modélisation du réel (équations différentielles, trigonométrie, etc.), c’est peut-être parce que justement cela facilite la tâche lorsque que l’on veut nous faire accroire qu’un moustique qui percute le pare-brise d’un véhicule le désintègre sans peine...

     

    • Bonsoir
      Je me permets de vous écrire ce message car quelque chose m’intrigue. Après avoir découvert Jacques Grimault il y a quelques mois, j’étais venu vous demander votre avis sur son documentaire, "La révélation des pyramides". Vous m’aviez répondu que vous ne l’aviez pas vu, je suppose donc que vous ne vous êtes pas penchés sur son travail ( à moins que vous ne l’ayez fait entre temps, auquel cas je m’excuse ). Pourquoi donc pensez-vous que ces travaux ne sont pas réellement scientifiques ? De ce que j’ai vu de lui, il présente une vision alternative de l’histoire de l’humanité avec des preuves à l’appui. Il accorde une grande importance aux pyramides d’Egypte, comme vous d’ailleurs. Je ne dis pas qu’il détient la Vérité, je n’ai pas la culture nécessaire pour juger sérieusement son travail, mais il livre des informations assez incroyables qui bouleversent notre conception du monde et ne servent en aucun cas les juifs ou les franc-maçons, ce qui est généralement bon signe ( à moins que je ne sois pas capable de voir quel avantage peuvent en tirer ces 2 communautés ).
      Si vous ne l’avez pas fait, je vous invite à lire les commentaires postés sur cette conférence. Nombre de personnes se félicitent du rapprochement entre Grimault et E&R et vantent la qualité de son travail, et nous sommes sur l’un des meilleurs sites de France. Vous faites évidemment ce que vous voulez, mais pourquoi ne pas donner des indications et des pistes de recherche claires qui nous permettraient de découvrir ce que vous avez découvert plutôt que d’écrire de temps en temps des phrases énigmatiques qui d’ailleurs m’ont fait croire que vous étiez Jacques Grimault ou quelqu’un d’influencé par ses travaux ?
      Cordialement


    • #1172593

      @ Ignatius J. Reilly

      Pas de souci, ma mémoire a ceci de particulier que je serais presque en mesure de vous réécrire mon premier propos sans le consulter. Pour répondre à votre questionnement, sachez que j’ai eu l’honnêteté de regarder le document de monsieur Grimault (pas jusqu’à son terme il est vrai, trop pénible pour moi). C’est d’ailleurs ce qui me permet de rédiger le commentaire que je produis maintenant ! Ce n’est pas parce qu’un certain nombre d’éléments vrais y figurent en bonne place que son "analyse" est satisfaisante. Tenter de faire coller la réalité à une autre que l’on fantasme n’est pas rationnel, c’est tout. Je ne dis pas que cet homme agit sur ordre ou fait preuve de malhonnêteté (sa vérité étant bien plus proche de la vérité que nous devrions tous chercher) mais je regrette qu’au final il alimente la confusion même si cela se fait malgré lui.
      Quand j’invite ceux qui veulent bien l’entendre à ne s’intéresser au départ qu’à la fonction technique des choses, aux grandeurs physiques et à l’économie du peu qu’est la science profonde, c’est peut-être parce je possède mes raisons, non ? J’estime que vous amener à penser juste et surtout ne pas vous donner les conclusions qui sont les miennes (ma philosophie de l’éducation en fait) a ce mérite de valoriser le message au mépris du messager et j’ai la prétention de croire en la recevabilité de la méthode ! Et je risque de passer pour un grossier en parlant d’épistémologie...
      Au lieu de vous intéresser à ma personne (sans importance donc) essayez plutôt d’étudier le comportement dynamique d’un météorite dans l’atmosphère, je vous promets que vous n’arriverez pas à la conclusion qu’il touche le sol à 150 ou 200 m/s ! Ce qui me permet d’ajouter, et à l’attention des curieux, que ma "parabole du moustique" correspond au liner dans une tour de béton et d’acier...


    • Bonjour Ulysse,

      Il est vrai que vos réponses enigmatiques sont a la fois encourageantes et décourageantes mais c’est une méthode qui a pour avantages d’écarter les "pseudos intéressés" et d’envoyer à la recherche ceux qui veulent vraiment se rapprocher de l’exactitude.. ou du moins s’éloigner "des mensonges traditionnels" :)
      Concernant votre analyse sur ce que le système nous prépare comme nouveau mensonge pour remplacer l’ancien qui a fait son temps, j’ai la même analyse que vous. Je sens bien le coup que bientôt l’on va nous dire que tout sur terre est dû à une influence extra terrestre sans même se poser la question de nos possibles lointains ancêtres ( et là je me marre tellement que je vois ça arriver à des kilomètres ^^ ). Enfin bref, je ne tomberai pas dans cette escroquerie si elle doit voir le jour...
      Ceci dit, je vous écris pour brièvement vous faire par de ma déduction ,et me dire ce que vous en pensez, suite à vos réponses de notre dernier échange.
      Par manque de connaissances, je crains de dire des inepties mais mon raisonnement et ma foi simpliste et pas si extravagant que cela... Ma foi, ça me parait plus cohérent que de tout rapporter aux E-T
      Imaginons que la durée de vie moyenne d’un être humain serait de 100 ans. Comparée à l’age de la Terre ( 4 milliards d’années ) et même si celle ci n’aurait pas connu de "vie" durant les 3 premiers milliard de sa vie, comment peut on croire que nous sommes la civilisation la plus évoluée que notre planète est connue ?
      Personne dans ce monde n’est en mesure de nous dire avec certitude qu’est ce qui s’y passé il y 50.000 ans. Supposons l’hypothèse même qu’une civilisation dure 50.000 ans avec des "pauses" de 50.000 ans ( causes cataclymiques ou autres... ) entre chaque civilisations. Rien que sur laps de temps d’1 million d’années, on pourrait assister à 10 civilisations d’une durée de 50.000 années chacunes... Et concernant notre civilisation, on est très loin des 50.000 années d’existence... A partir de ce raisonnement pas plus farfelu que la théorie officielle et celle des E-T concernant le site de Gizeh, comment peut on penser a une époque où nous ne sommes soi disant pas capable de reproduire la grande pyra avec notre technologie actuelle, l’attribué a des esclaves à une époque ou la roue et la poulie était soi disant méconnu (? ??)

      Suivant mon raisonnement ci dessus, vous comprendrez ma déduction concernant les auteurs de leur construction...

      Cdlt, Kenshirô


    • #1172842

      @ kenshirô

      Mais vos conclusions sont loin d’être stupides mais sont la conséquence d’une vision partielle de la scène ! C’est qu’il faut planter le décor avant d’analyser les éléments qui le constituent. Comme je l’ai déjà exprimé, "créationnistes" et "évolutionnistes" ne s’opposent pas, ils se complètent. Toute l’astuce de nos zélites est de nous faire croire le contraire ! La fonction OU divise, la fonction ET rassemble, et je ne vous ferai pas l’affront de vous expliquer qui fait la promotion de la première, en coulisse, bien évidemment...


    • je pense que l’ intelligencia appellerait ça du "conspirationnisme",
      mais allons bon !!
      jetons nous à ce feu qui nous brûle :D

      Les deux réflexions que j’utilise pour entamer une discussion sur "la vie" en générale sont :

      1) Vu que dans l’islam "Adam" est considéré comme un prophète, et donc comme le premier a avoir amené la connaissance ;

      ne pourrions nous pas le considérer comme,
      le premier homme a avoir eu une conscience ( savoir distinguer le bien du mal ).
      La preuve en serait que lorsque Caïn a tué Abel, il s’est ensuite blâmé ;
      Il savait donc que "tuer son frère" était mal.

      Nous aurions une sorte de métaphore pour le moderne qui serait : "Adam le premier a avoir fait la différence entre les hommes-betes et les hommes-conscients"

      2) un autre concept : " la théorie de la chute"

      Pourquoi faut ’il toujours qu’on voit "Adam et Eve" tomber du paradis sur terre !!
      a cause de toutes ces railleries d’athées ??

      Dans l’islam il y a un hadith très intéressant ou le prophète Mohammed (sur lui le salut et la paix ) a dit :
      " Avant notre Adam il y a eu 100 000 Adam "

      Et mon idée fut de reconsidérer "la chute" :
      "et si la chute s’était faite en plusieurs fois ?"
      Et si l’homme s’était séparé progressivement des dévas ( le monde de l’esprit par excellence ) jusqu’à’ en être lourd et a vivre dans la matière !

      la théorie de la chute vous dit que : "lorsque vous lâchez une pierre, elle ne s’arrêtera que lorsqu’elle rencontrera de la matière"
      ( mais pourquoi pas en plusieurs fois : les étapes intermédiaires s’expliquant de manière symbolique par les mythes )

      Voila mes idées Camarades,
      Cordialement


    • #1173425

      @ islamo-gaulois

      Les nombreux faussaires qui écrivent l’Histoire ont aussi et parfois la volonté de ne surtout pas laisser entendre le sens réel des Ecritures, de la science pure pour celui qui s’affranchit de toute influence extérieure...
      Ainsi, je vous invite à comprendre le Verset 96/Sourate 3 du Coran (tout en oubliant les interprétations qui en sont livrées) où il est question de La Mecque, cela peut-être utile à un esprit libre !


    • Je n’aurais pu mieux écrire et révéler mon sentiment sur l’homme *Grimault* et ses hypothèses..
      En souhaitant que les commentaires à venir soient de la même qualité, je vous note :
      3,14159 / 5


  • Son travail sur les pyramides fut colossal (c’est le cas de le dire).
    Jacques Grimault a une véritable démarche scientifique de mathématicien, seuls les faits lui importent. Toutes ses recherches sont basées autour des faits. Nul doute que cette conf sera passionnante.

     

    • Ah bon ? Où sont ses publications ? où sont ses calculs ? je suis curieux d’avoir des écrits concrets de ce Monsieur.


    • C’est bien cela le problème. Quant il affirme qu’une vingtaine de sites archéologiques à travers le monde passe par son fameux équateur -30 degrés et que cela il là vérifié par GPS, il faut le croire sur parole, car il ne nous donne pas les coordonnées pour que l’on puisse valider. Ce n’est pas parce qu’un documentaire est bien ficelé qu’il faut mettre de côté notre sens critique. C’est bien l’ouverture, mais ce docu contient plusieurs approximations ou hasards qui relèvent de la statistique et qui sont présentés comme des faits.

      Mais il y a encore plus simple : Si une civilisation passée veut nous avertir d’un cataclysme dans 26 000 années, pourquoi diable avoir caché son message dans des énigmes mathématiques sans fin à travers des pyramides et des lieux éloignés. D’habitude quant on code un message c’est pour qu’il ne soit pas compris. Pourquoi ne pas avoir utilisé le dessin, les hiéroglyphes ou l’écriture ? Moi quand je veux passer un message et être compris, je m’exprime simplement et efficacement. Pas en codes, signes, suppositions et approximations. Le problème ce n’est pas que sa théorie est audacieuse, mais qu’il n’y a aucun respect de la méthode scientifique. Les pairs doivent être en mesure de contre vérifier et reproduire les calculs. Où est la bibliographie ? Où sont les références ?

      Tout cela me semble tiré par les cheveux. Ce qui fait la force d’E&R par rapport à d’autres sites de la dissidence c’est le sérieux des sources et la rigueur de la rédaction. Pour les trucs bizarroïdes il y a... bien d’autres sites.


    • #1172595

      @ jvidepi

      Je vous rejoins sur votre critique de la méthode car le problème est bien là, comme d’autres, monsieur Grimault relève des faits troublants mais donne des explications pour le moins "exotiques". Cependant, et pour répondre à votre question, le plateau de Gizeh est bien localisé à 30° de latitude Nord (et que les pinailleurs restent couchés, à l’échelon planétaire, nous ne sommes pas à quelques centaines de mètres près)... mais la bonne approche est de ne pas considérer cette latitude mais le sinus de 30° ! Beaucoup plus éclairant en fait !



    • Si une civilisation passée veut nous avertir d’un cataclysme dans 26 000 années, pourquoi diable avoir caché son message dans des énigmes mathématiques ? Pourquoi ne pas avoir utilisé le dessin, les hiéroglyphes ou l’écriture ? Moi quand je veux passer un message et être compris, je m’exprime simplement et efficacement.



      Ils parlaient quelle langue il y a 26.000 ans ?

      Ton message que tu ecriras aujourd’hui, tu l’ecriras en quelle langue pour qu’il soit compris dans 26.000 ans ?

      Qui le lira et dans quelle langue ?

      Aujourd’hui tu es capable de lire et de comprendre quelle langue d’il y a disons 10.000 ans ?

      Un cercle demeure un cercle avec les meme rapports de circonference, rayon et Pi, quelque soit l’epoque. Une galaxie repond au nombre Phi sans avoir besoin de mots.

      Penses-tu reelement qu’une seule des civilisations actuelles sera encore vivante dans 26.000 ans ?



      Où est la bibliographie ? Où sont les références ?



      Demande a Soral ou est sa bibliographie lorsqu’il ecrivit sur la mode. Un sujet sur lequel on a pas encore ecrit ne comprend par defaut pas de source anterieure.

      Veux-tu innover ou te contenter de repeter ce que d’autres ont dit ?



      Ce qui fait la force d’E&R par rapport à d’autres sites de la dissidence c’est le sérieux des sources et la rigueur de la rédaction.



      Parfois... parfois pas...

      Le meme site E&R qui publie des articles pour dire que la France est la patrie de Dieu ?

      "Le Christ est le roi de France..."
      "Si Dieu ne gouverne pas le monde, alors c’est Satan qui le gouverne"

      Je respecte parfaitement l’orientation religieuse de E&R et de Dieudonne, sans la partager, mais ni l’un ni l’autre n’oseront dire qu’ils se basent sur des faits pour etablir leur foi.

      Si Dieu a cree l’univers, il n’a pense a y mettre que 4% de matiere. De ces 4% de matiere tu divises par 16 milliards pour cerner notre voie lactee. Tu divises ca par 100 et tu obtiens notre systeme solaire. Divisons par 9 pour obtenir notre planete. Alors tu vois la France, ca represente peu a l’echelle de l’univers.

      Mais bien sur Dieu l’adore et l’a prise comme etendard !

      Sache que je ne m’en prends pas a toi, mais de temps en temps, un commentaire resume joliment la fusion entre ignorance et arrogance.


  • Ravi.. Vraiment ravi de voir se rapprochement...
    Voyez les différents séisme de ces dernières années.. Mars... Avril... Par quoi est influencé la planète ? Quel est cet astre nocturne du Coran ? Grimault souhaite nous amener a comprendre tout cela et ce qui va en découler, bientôt. Je vous invite a suivre cet homme qui a compris bien des choses..


  • Très franchement, est-ce que Grimault a raison à propos du passé et des pyramides ? Moi je n’en sais rien mais j’ai envie d’y croire (ça n’engage que moi) et c’est une belle histoire. Et puis qui a la Vérité ici ?


  • Il est désolant de lire certains des messages postés ici et catégorisant "LA Science" ( un article fort mal choisi, les puristes préfèreront parler "des Sciences" ) comme une nouvelle Religion et fantasmant sur son utilisation fallacieuse hypothétique.

    OUI, les sciences ont servi et servent encore à justifier toutes sortes de choses plus ou moins indignantes/égoïstes/malfaisantes.
    OUI, la communauté scientifique se trompe sur des tas de sujets
    et OUI, il reste de nombreuses zones d’ombres.

    Mais vous vous leurrez en pensant qu’en moyenne les Scientifiques l’ignore ou le cachent. C’est bien au contraire leur vocation que de faire globalement progresser leurs domaines respectifs.

    Le fait est que les Sciences n’ont pas pour But de s’ériger comme vérités indépassables. La pauvreté de nos facultés intellectuelles (en comparaison de la complexité de l’univers) ne nous permettra jamais d’émettre plus que d’imparfaites hypothèses, contradictoires mais non moins intéressantes.

    Ce que vous occultez ou ignorez c’est qu’on peut faire dire BEAUCOUP de chose à des sources aussi anciennes que celles de l’antiquité Egyptienne. De même en manipulant suffisamment les proportions d’un bâtiment on finit toujours par y dénicher pi ou le nombre d’Or, pour des raisons simples : Le premier est le rapport entre longueur de cercle et rayon, une proportion donc foisonnante dans toute la géométrie, le second parce qu’il est solution d’une équation canonique : x²-x-1 = 0, une équation elle aussi sur-utilisée.

    Les Sciences contemporaines sont obligées de choisir comme consensus celui qui s’appuie sur le plus grand faisceau d’indices et, soyons réalistes, les études passées reposent sur des centaines, des milliers, p-e même des centaines de milliers de faits, de traces, d’écrits, etc. devant lesquels la poignée de conjectures (Car, soyons sérieux, nous parlons bien ici de conjectures) de gentils historiens du dimanche font pâle figure.

    Je suis confiant que, dans l’avenir, parmi les centaines de thèses farfelues, une ou deux se révèleront, sinon exacte, intéressantes, mais évitons d’apporter notre soutiens inconditionnel à des travaux qui n’ont pas subit l’épreuve du temps et de la controverse scientifique, surtout si nous ne sommes pas des professionnels du domaine en question.

    Ce qui qualifie les "Scientifiques" pour émettre un jugement n’est pas la légitimité, c’est juste la connaissance des travaux passés et la méthode, le Rasoir d’Occam. (Qui était moine, en passant)


  • Au sujet du cosmos, vous avez vu comment l’astrologie est ridiculisée de nos jours ? On nous met ces horoscopes débiles dans les journaux, on nous explique que l’astronomie est la seule voie intelligente. Et pourtant, là aussi, quand on sort de ce lavage de cerveau, on s’aperçoit que l’astrologie, c’est une science humaine immensément riche qui a traversé les âges et les civilisations.

    Pour continuer un peu plus loin dans terrier du lapin blanc, je vous invite à regarder ce tableau de Léonard de Vinci (le dernier repas du Christ) :

    http://upload.wikimedia.org/wikiped...

    Les 12 disciples de Jésus sont simplement... les 12 signes du zodiaque ! De gauche à droite : bélier, taureau, gémeaux (il montre ses mains, astrologiquement, les mains sont associées au signe des gémeaux), cancer, lion, vierge, balance (qui positionne ses bras comme une balance), scorpion (son doigt est pointé comme un dard), sagittaire, capricorne, verseau et poissons. Et donc, ça amène à ce lien entre Jésus et le cosmos. Jésus est la personnification du soleil. Jésus voyage avec ses douzes disciples, tout comme le soleil voyage avec les douzes signes du zodiaque. Jésus, le soleil, la lumière de Dieu, qui nous protège des ténèbres et de la nuit. Il accompli des miracles, il est la vie, il fait pousser le blé et nous amène notre pain. Il porte une couronne d’épines (les rayons du soleil). Au passage, sur cette toile, les disciples de Jésus sont divisés en 4 groupes : ce sont les 4 saisons terrestres.

    Je ne sais pas si Jésus a existé sur Terre, tout ce que je sais, c’est qu’il existe dans le cosmos. Chaque matin, il est là, avec nous, mais on est tellement déconnecté qu’on le voit même plus.

    "Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas."

    De Vinci le savait et nous a laissé des indices. Mais comme toujours, tout est caché et il faut se donner la peine de chercher et c’est difficile (je n’ai là que le début d’un commencement).

    Dernier détail que je trouve amusant : Soral est né sous le signe de la Balance, or l’essence et le symbolisme de la Balance, c’est justement... l’égalité et la réconciliation !

     

    • Silvio Berlusconi aussi est balance. Vous en dites autant a son sujet ?
      Margareth Thatcher aussi, Heinrich Himmler aussi ...
      Et moi aussi ...

      Comme quoi, c est vachement instructif les signes astrologiques ...


    • Pour m’être un peu intéressé au sujet, le signe solaire, on peut le voir comme l’idéal à atteindre dans une vie. Ici la Balance, c’est donc justement ce symbolisme d’égalité et de réconciliation. Évidemment, c’est réducteur et général, pour vraiment comprendre la destinée et le chemin d’évolution d’une personne, il faut faire ce qu’on appelle un thème astral. Je suis moi-même de formation scientifique, très cartésien, et j’ai été vraiment sidéré par tout ça. Maintenant, si le sujet vous intéresse, à vous de faire vos propres recherches. Trop souvent, on a tous (moi aussi) cette tendance à l’ouvrir sur un sujet, alors qu’on est des ignorants.


  • Bonjour,

    Nous sommes plusieurs à ne pas être disponible le jour J.

    Serait-il possible de filmer et rendre disponible (de manière payante éventuellement) la conférence ?


  • Bonjour,

    je ne comprend pas pourquoi ce monsieur Grimault s’efforce-t-il de contrer ces théories à l’aide des mêmes outils défaillants qui ont servi à les élaborer ... La critique reste au même niveau que l’élément critiqué. Ça reste vulgairement mathématique, vulgairement "factuel", ça s’inspire de mesures... On prétend simplement tirer un plus (une explication) d’un moins (de mesures matérielles dans lesquelles l’esprit se trouve en grande partie absent, ou apparaissant biaisé), sauf que ce plus est différent du plus officiel et s’appelle "critique". Tirer le plus du moins, vous remarquerez l’illogisme. Mais les données restent les mêmes à l’origine.
    Il aurait fallu un point de vue supérieur à cette réfutation pour qu’elle gagne en valeur, c’est à dire un Principe traditionnel, le plus adéquate pour expliquer le mystère des Pyramides.
    Sa critique n’aura alors de valeur que dans ce qu’elle continuera à nier, à la même façon que les théories officielles modernes, les principes supérieures métaphysiques. Mais elle se heurtera aussi à la barrière que son système impose, c’est à dire l’ignorance de la métaphysique, ne produisant au final qu’un travail négatif qui n’expliquera pas plus la construction des pyramides que les théories officielles.

     

    • @ Antoine
      Je n’aurais su mieux formuler mon sentiment.


    • @Antoine

      Bonjour,

      Je suis désolé de vous dire que vous ne connaissez visiblement pas les dires de Monsieur Grimault, car si tel était le cas, jamais vous n’auriez écrit qu’il y a chez lui une "ignorance de la métaphysique". Voici des liens vers des entretiens radio et des conférences de cet homme fort instruit :
      https://www.youtube.com/watch?v=V40... (sur la radio Ici et Maintenant)
      https://www.youtube.com/watch?v=D8s... (entretient chez Meta TV)
      https://www.youtube.com/watch?v=kRS... (Conférence de Mr J. Grimault)

      Vous pourrez trouver d’avantage d’information en tapant son nom sur google, youtube, dailymotion,... ainsi que les livrets qu’il édite sur le site de son association "La Nouvelle Atlantide".

      Quant au "vulgairement factuel" comme vous dites, c’est ce sur quoi se repose toute argumentation logique, raisonné.
      Or justement, l’archéologie officielle (et autres pseudo-sciences contemporaines embourbées dans l’idéologie crypto-darwinnienne) nie les faits et les cache. Un exemple ? On prétend que les pyramides sont des tombeaux. Et pourtant, jamais une seule dépouille ne fut retrouvée dans une pyramide. Cela, c’est un fait. Et je parlerais plutôt de fait "probant" que de fait "vulgaire"...

      Cordialement,

      Romain


    • >Je voulais dire "humainement sensuel". C’est à dire que sa critique s’appuie sur des éléments uniquement vérifiables par nos sens, ou notre raison. Il citait même Descartes en début de conférence ... je priais pour que le documentaire eut été influencé par son producteur mais non, il se réfère lui-même et dans le plus grand des calmes à ce philosophe médiocre (ou plutôt, philosophe excellent, homme médiocre), qui se masturbe devant son exploit d’avoir réussi à contenir l’ignorance humaine dans sa seule tête. Rien n’est au dessus de l’homme, vaste programme. Tout métaphysicien sérieux se moque bien du dualisme Cartésien et sait pertinemment que les déviances de la science moderne en sont les effets.

      Il y avait des lecteurs de Guénon dans la salle, j’imagine ô combien ils ont du être déçus du conférencier, bien que M. Grimault n’ai pas fait preuve du "préjugé classique" à propos de la civilisation de Grecque, dans sa démonstration.

      "Or justement, l’archéologie officielle (et autres pseudo-sciences contemporaines embourbées dans l’idéologie crypto-darwinnienne) nie les faits et les cache. Un exemple ? On prétend que les pyramides sont des tombeaux. Et pourtant, jamais une seule dépouille ne fut retrouvée dans une pyramide. Cela, c’est un fait."

      >Cela est une constatation, mais apporte-t-elle un résultat positif ou négatif ? Y’a-t-il une explication quant à la signification vraie et vérifiée des pyramides ? Non, la critique reste toute négative ; ce qui rend le conférencier honorable face aux cachoteries des sphères officielles du milieu de l’histoire et de l’archéologie mais, finalement il n’explique rien de plus ; ce qui le rend ridicule.


    • N’ayant pu assister à la conférence, il me serait bien difficile d’argumenter sur les propos de Mr Grimault lors de celle-ci. J’espère que E&R pourra la retransmettre, que chacun puisse alors se faire son avis...

      Je peux cependant vous dire, pour avoir vu de nombreuses interventions de cet homme et lu certains de ses écrits, qu’il est bien loin d’être un positiviste (c’est en tout cas l’image que vous semblez faire de lui... Mais peut-être me trompé-je ?), parlant de l’âme en chaque chose, de l’âme du monde, de l’intuition... et de "tout ce qui ne peut apparaitre sous un microscope" (citation venant de son intervention sur la radio Ici et Maintenant). Il donne également des cours de philosophie hermétique, d’alchimie, d’astrologie hermétique, de musique... (voir ici)
      Mais comme je ne peux prétendre parler en son nom, et que je ne suis pas non plus son avocat, le mieux est que vous regardiez par vous-même ce que dit et écrit ce Monsieur, pour cerner la complexité de son discourt. (C’est la même chose que pour Mr Soral, on ne peut prétendre dépeindre l’homme en ayant vu de lui seulement une intervention)

      Pour revenir à notre discussion sur l’utilité ou non du "factuel" :
      Comme un fait reste purement objectif, il permet déjà de virer toutes les constructions plus ou moins logiques d’arguments qui ne correspondent pas à ces faits.
      Par contre, qui a dit que l’affirmation "aucune dépouille n’a jamais été retrouvée dans une pyramide" constituait à elle-seule l’argumentation sur le pourquoi des pyramides ? Personne, et ce serait malhonnête de dire le contraire...
      C’est l’agencement ordonné de faits et les liens entre ces faits qui font une démonstration. Et il me semble que le film La révélation des pyramides est le début d’une démonstration (En réalité, c’est une introduction. 6 Films devraient normalement suivre).
      Pour monter ou démonter une théorie, il faut bien se baser sur des faits. Autrement, il n’est question que de croyance, et dans ce cas, il est alors inutile de s’échiner à débattre sur sa possible véracité, chacun étant à-même de penser ce qu’il en veut.
      La découverte, dans l’Utah, d’une empreinte de chaussures avec un trilobite (animal censés avoir vécu au moins 250 millions d’années avant notre ère) écrasé sous la semelle gauche, c’est excusez-moi, un élément vérifiable par nos seuls sens qui remet sérieusement en cause la théorie de l’évolution ! Et c’est un fait...


  • J’aimerai participer à cette conférence pour poser une question,la clé de compréhension..
    L’histoire des 7 Races,racines etc ça si on cherche bien on trouve,ce que Grimault nous démontre est le reste de la 3e Races Atlantes,ok,mais quand est-il du "mal" venu "d’ailleurs" que les Sumeriens nous content..si on fait des recherches assidues on tombent sur des Akkadiens etc,la mauvaise traduction Hébraique etc,par rapport à Anu,mauvais Dieux,Lucifer etc,Dieu Abrahamique etc..Tout cela créer de toute pièce sciemment,pour installer une domination "toujours eux !" les adeptes d’ironie crieront,mais il y a une deuxième grande opposition,je suis désolé,et je n’arrive pas à comprendre qui sont-ils...La deuxième Races venant de l’Arctique,les recherches nous disent que les Slaves,ou plutôt leurs Ancêtres venaient de là,et que les purificateurs du monde,ceux qui ont détrôné les Atlantes étaient les Ancêtres des Slaves aussi,et si on fait un travail sérieux de réflexion et d’analyse,on peut se rendre compte que les Slaves,et peuplades semblable , Celtes,Gaulois etc on toujours "purifier" la Terre du Mal dominant..alors j’aimerai savoir,si il y a des "Gardiens incarnés du Cosmos" sur cette planète,qui sont leurs descendants etc,plus on cherche , plus ont est confronté aux questionnements sans relâche,l’Hindouisme et les membres des Castes Hautes de cette spiritualité sont de souches Slaves,c’est écrit,et vérifié si on cherche bien,et la Spiritualité Hindoue n’a rien avoir avec celles des Sumeriens,et de Anu l’usurpateur etc..(qui a installer une puissance divine masculine,misogyne etc) tant de questions sans réponses,si certains ont des réponses à mes questionnement je suis prenant,merci.
    Paix,Salut et Amour mes Frères..

     

    • Peut-être devriez-vous regarder, chercher du côté de l’hisoire d’Enki et de son père Anu.
      Vous trouverez beaucoup de réponses.
      Après méfiance avec des sources telles David Icke et Anton Parks, assez peu fiables ; quelques vérités avec Zecharia Sitchin et beaucoup d’erreurs...

      Bon courage


  • Bonjour,

    reste t il encore des places svp ? j’ai envoyé un mail de réservation mais personne ne répond.

    Et merci de donner la parole à Jacques Grimault, qui à mon humble avis, va faire exploser les paradigmes en place. (tous)


  • L’évolutionnisme reste une théorie ! Certes, "on" la consolide sans cesse , donnant ainsi l’illusion d’une loi établie. Il va falloir alors démontrer comment la vie peut apparaître à partir de poussières, de gaz , d’eau et de lumière . Vous prendrez bien un peu de soupe primitive !
    Rien n’est démontré !
    Et même si on nous explique qu’on a été crée par des e.t ça ne résout pas le problème de l’apparition de la vie.
    Et si ce n’est un processus évolutionniste, peut être est-ce juste une fausse route comme savent en emprunter les sciences empiriques ou peut être nous mène-t-on en bateau.
    J’opterai pour le bateau.
    L’évolutionnisme, dont le point central reste hypothétique, reste bien une théorie . Comment expliquer alors l’apparition de la vie(humaine ou extra- terrestre) dans l’univers ?
    Existe-t-il une autre version ?
    Il y a toujours l’ancienne : le créationnisme.
    L’évolutionnisme a succédé , a détrôné le créationnisme en vigueur depuis des siècles comme la république a succédée à l’ancien régime ! Y a-t-on gagner en vérité ?
    Et à tous ceux qui utilisent la toute puissante parole de l’expert, pour nous faire croire que seuls eux savent et qu’il faut les écouter, j’opposerai l’entendement.

     

    • 200 milliards d’étoiles dans notre galaxie, 200 milliards de galaxies dans l’univers visible, la vie elle se développe sur une planète ou ne se développe pas. Il faut admettre qu’une part de hasard nous définie tous. Une création quelle qu’elle soit est le résultat du milieu dans lequel elle se développe et s’adapte. La question de la synchronisation de l’évolution du vivant à travers notre galaxie et l’univers peut-elle se poser ? Toutes les espèces extra-terrestres ne peuvent-être que toutes différentes et largement différentes car aucune planète abritant la vie ne peut être identique à une autre en concentration de gaz ou dans ses proportions de matière organique. Le vivant est malléable. Si au cours des âges bien des civilisations dans la banlieue du système solaire nous ont rendu visite, celles-ci ont elle réellement prix part à une transformation de notre évolution ? Les Pyramides pour ma part sont absolument E.T. et sont une cartographie spatiale de la planète. Si une espèce se balade d’une étoile à une autre, il serait logique qu’elle installe un repère pour être guidée. Georges Vermard a su prendre de la hauteur et de grandes distances aux étoiles pour nous montrer des relations directes avec Orion et Gizeh, cela étant a-t-on pu mesurer ou apercevoir une fréquence jaillissant de pyramides en se positionnant de l’espace ? La réponse est non !


  • Une chose est sure : c’est que le pole géomagnétique terrestre bouge énormément ces temps-ci ! Cela précèderait à une inversion des pôles, un phénomène inscrit dans les roches du plancher océanique et qui s’est déjà produit plusieurs dizaine de fois dans l’histoire de la planète.
    Ce qui se passe alors, personne ne le sais car personne ne peut en témoigner.
    Petit hic : cette inversion ne se ferai pas sur des milliers d’année, mais sur une centaine, selon les dernières infos.


  • Cosmo a raison !

    Quelle explication pouvez-vous apporter sur l’ existence et la persistance de la vie humaine, qui soit scientifique, chimique, logique, et tangible ?

    L’ évolution humaine et la lutte pour la vie me semble jusqu’à présent la plus cohérente de tous.


  • Non seulement le documentaire de ce monsieur, sur les pyramides, est une entière supercherie, mais il va tout simplement vulgariser la pensée de la Franc-maçonnerie, qui s’appelle gnose, ésotérisme, hermétisme, ou comme l’on voudra. La Franc-maçonnerie est l’ennemi de la Foi, elle prétend elle aussi réaliser l’homme par une connaissance cachée de son histoire...

     

    • Cher Monsieur, ce n’est pas parce que la FM se prétendrai détentrice de la science hermétique que c’est le cas.
      Si vous vous penchez sur ce que la "gnose" porte comme sens, vous y trouverez en quoi elle est liée aux fondements de la Foi. Pas d’amalgames, donc.


    • #1182306

      @ Lucas

      Oui, mais la confusion est partout, la gnose n’est pas le gnosticisme (méfions-nous des trucs en "isme"), cela fait oublier un peu vite que l’Eglise était gnostique au départ...
      Bref, le chemin de la réinformation n’est pas le plus facile d’autant que plus le temps passe, plus il faut repartir de très loin (bas en fait) car les bases ne sont plus maîtrisées... et les médiocres toujours plus prétentieux !


  • Conseil de lecture youtubienne à ceux qui ne l’ont pas encore vu : les videos poussées de Mr Grimault sur la grande pyramide de Gizeh qui met à bas le Darwinisme qui consiste à disqualifier les anciennes civilisations d’hommes des cavernes car le siecle des lumières étant "l’apothéose civilisationnel".
    Maths, sciences, astronomie, etc, tout y est !


  • Bonjour à tous,

    les commentaires témoignent d’un débat vif et dynamique sur la théorie de l’évolution, et il faut remarquer que nombre des concepts et questionnements abordés sont assez pointus et sont l’objet de travaux de recherche en cours (en France comme à l’étranger).
    De plus, la portée de certaines questions s’étend au delà de la biologie (ex : concevoir les êtres vivants comme des structures dissipatives = physique+biologie ; voir les travaux d’Ilya Prigogine). D’autres ont une portée quasi philosophique (ex : articuler la micro évolution et la macro évolution = penser le changement des formes de vie au cours du temps à travers le recouvrement de 2 échelles temporelles différentes ; sur l’idée de recouvrement d’échelles temporelles, voir par exemple "Darminisme et Marxisme" de Patrick Tort).
    Pour être élucidées, ces questions nécessitent peut être le développement de nouveaux appareils conceptuels permettant de faciliter le dialogue scientifique interdisciplinaire (ex : est-ce qu’un biologiste et un physicien s’entendent sur le terme "comportement" ? Est-ce qu’un biologiste et un sociologue s’entendent sur le terme "culture" ? ; Si oui, on pourrait parler de "concepts transdisciplinaires" et sinon, de "concepts frontières").

    Il faut se réjouir de voir que des connaissances académiques récentes et des questions de recherches encore à l’études soient abordées en dehors de la sphère universitaire. Et je me réjouis de voir que la théorie de l’évolution permet aux adeptes d’une pensée matérialiste et aux adeptes d’une pensée métaphysique de dialoguer.

    A tous, bonne continuation sur le chemin de la connaissance.

     

  • Afficher les commentaires suivants