Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Une maison écologique et autosuffisante pour moins de 4 000 euros

Pour sa famille, un homme a bâtit une maison à faible impact environnemental avec des matériaux naturels et de récupération.

En utilisant seulement 3 000 £ (3 780 € exactement), un burin, une tronçonneuse et un marteau, Simon Dale et son beau-père ont façonné cette confortable maison en bois en seulement quatre mois au Pays de Galles.

Même sans avoir d’expérience en tant que charpentier ou entrepreneur en bâtiment, Simon était déterminé à construire une maison qui ne faisait qu’un avec la nature, embrassant le paysage autour d’elle et n’utilisant principalement que des matériaux recyclés. Avec cette ligne éthique à respecter, il a grappillé chaque matériau jusqu’à la moindre branches de bois et aménagé l’ossature de sa « demeure de bois ». Selon lui, il lui a fallu entre 1 000 et 1 500 heures de travail pour la réaliser.

Construite en 2005, la maison est installée dans le sol, lui donnant l’apparence d’une maison de hobbit, mais Simon n’est pas un fan de JRR Tolkien… Le design permet une meilleure efficacité énergétique, en gardant la maison chaude en hiver et fraîche en été.

Lire l’intégralité de l’article sur toolito.com

Voir aussi, sur E&R :

Une nouvelle mine d’informations pratiques, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • D’accord mais et les insectes et les bestioles ? avec des arbres dans la maison, est-ce-qu’ils sont à l’abri d’une invasion de ce genre ?

     

    • Bien vu...ils ont intérêt à traiter...


    • #1055788

      C’est mieux que l’amiante ça coûte moins chère et c’est unique !faut pas bloqué sur les araignées ou autres bestiole ! Vivre dans une baraque sans charme et aseptisé à 200 000 euros c’est juste abusé !


    • #1055870

      la solution : 100% efficace ( du termite au moustique en passant par les champignons) l’huile de neem (interdite bien sûr à la vente mais trouvable sur internet) 100% bio faut-il le préciser,
      en pulverisation (2% diluée d’ans l’eau) ou mélangée pure avec du sel et frottée sur les bois de charpente.
      c’est aussi un produit miracle en agriculture comme fongicide et insecticide bactéricide (ultra efficace contre l’araignée rouge) et en médecine pour les affections de la peau. (mycoses).
      le Neem est utilisé traditionnellement dans toute l’asie pour son efficacité remarquable,


    • Tu fais exprès ou t’as raté une classe ? (Prend pas mal, ton post a suscité mon côté taquin)

      ... Ou tu prônes du "bio" "écholo" avec "éradication" de "bestioles" ?

      Tu sais le nombre de millions de "bestioles" qui courent sur ta peau en ce moment ?... Je voudrais pas créer une phobie chez toi, mais ça craint : )

      Bon après, si la phobie, tu l’as déjà, sache qu’il y a des méthodes efficaces, rapides et gratuites (pour certaines) et indolores aujourd’hui...
      PNL,EMDR, EFT (tt le matériel sur le net à dispo)

      Après, pour revenir au sujet, tu as certaines essences qui sont naturellement répulsives de certaines bestioles. (C sûr qu’on est pas non plus obligé de toutes les aimer)

      En dernier lieu le tuper-ware asceptisé. ;)


  • Ça c’est vraiment très intéressant..


  • Un vrai compte de fée. Un peu trop beau pour être vrai. Essayez donc de faire la même chose en France, on en reparle ensuite.


  • Quand je pense aux Parigots qui triment trente ans pour se payer leur clapier au milieu des fumées d’échappement et du bruit infernal de la ville... Superbe maison, et pour une somme très modique.

     

    • #1055845
      le 11/12/2014 par PER CAPITA .............................
      Une maison écologique et autosuffisante pour moins de 4 000 euros

      Vous avez l’air d’ignorer qu’à Paris il n’y a plus de "Parigots" depuis 30 ans ... ils sont tous partis en province et ont été remplacés par des provinciaux et des étrangers qui croyaient que vivre à Paris était synonyme de réussite sociale ...
      Je connais quelques centaines de personnes à Paris depuis 39 ans que j’y vis et parmi ces connaissances, je ne crois pas qu’il y en ait plus de 10 ou 15 qui sont de vrais Parigots, et je vous assure que c’est la vérité ...


    • #1056254

      Ils on surtout compris que Paris était une ville invivable rien que la pollution atmosphérique est déjà un énorme argument pour dégager le plus rapidement possible.

      Paris est une ville qu’il faut fuir c’est certain .


  • Faut voir sur le long terme (20 ans), certaines essences de bois ne tiennent pas longtemps sans traitement (ne serait-ce que vernis), il faut prendre du robinier ou un bois coupé à une période lunaire propice pour qu’il soit plus résistant. Apparemment il a utilisé du hêtre pour sa structure, le bois va sécher en se désagrégeant et ça va s’affaisser un jour ou l’autre...

     

    • De toute évidence ce type de bâtiment ne tient pas 20 ans...
      La véritable écologie c’est l’acceptation des cycles naturels des choses et des matériaux.
      La faune, la flore et les cycles de décompositions locaux, liés en partie à la nature du sol, l’altitude et la pluviométrie sont à prendre en compte...
      Faut tout recommencer ou retaper 90% tous les 5 ans à mon avis (qui n’est pas expert)
      Je pense également que tous les types d’environnements ne s’y prettent pas, loin s’en faut.

      Cela permet en revanche de mettre en valeur quelque chose d’important.

      Certains ont compris que :

      Pour avoir le quart de ce dont disposaient leurs grands parents, il faudrait bien souvent être esclave pendant leurs 40-50 plus belles années dans un taf aussi aseptisé que la baraque qu’ils finiront par obtenir...

      Baraque à laquelle il faudra encore soustraire les travaux d’entretien, le divorce potentiel, le besoin d’argent immédiat des héritiers élevés dans l’esprit bifton, les accidents possibles, la rapacité de la banque en cas de perte d’emploi...

      Ils se sont donc adaptés à leur manière en montrant au moins que d’autres voies étaient possibles. Avec un peu de travail, une âme et des convictions simples...

      Très belle leçon de poésie appliquée.


    • Le long terme... !? ... tout est périssable ici-bas. A moins de construire une taule en carbone, qui fera office de cercueil géant, ... c’est durable, oui c’est vrai, mais... l’êtes vous tout autant ? Vous oubliez les fondamentaux. Nous sommes périssables également. Cette taule vous survivra certainement.


    • C’est ce que je me disais aussi. Rien n’est bâtit en dur là. C’est pourtant tout à fait faisable sans faire hausser énormément le coût. Ou alors, encore mieux que son idée : une maison vivante. Avec des arbres vivants qui la soutiennent par exemple.


    • Même réflexion pour ma part...

      En effet, la longévité ne doit pas être fabuleuse et il faut accepter de faire un entretien presque constant.


    • ... Avec des arbres vivants qui la soutiennent par exemple.

      Le problème avec une structure vivante est la pousse naturelle des végétaux. Il est beaucoup plus difficile de concevoir une taule qui va être soumise à des modifications de dimensions importante et ce, continuellement. Les pressions et dépressions sont très complexes. Il est nécessaire de toucher gravement sa bille pour construire une taule durable avec de telle contrainte.
      Celle-ci (la photo) a plus de vingt ans. Elle en fera le triple, avant de changer la bâche isolante du toit, pas de tuile, 25 à 30 cm de terre, des plantes et du gazon en guise et toiture et d’isolant... four à bois et poèle, une serre attenante face sud... c’est réfléchi voir même pas con... De toute façon, une maison, une taule, c’est de l’entretien... comme la caverne.


    • Je suis un peu désolé de voir ce genre d’avis péremptoires...Ayant fait des études dans le domaine, je me permets quelques précisions.
      La construction en bois n’est pas quelque chose d’inédit ou de fou, la technique de l’ossature bois est courante et absolument pérenne, sans parler des maisons à colombages qui se construisent depuis des lustres, ou encore les chalets de montagne...

      Quelques élements de sa réalisation sont potentiellement source de problèmes (les poteaux enfichés dans le sol, par ex.).
      Mais ne quittez pas cette page en vous disant que les maisons écolos, c’est pas possible, trop compliqué, trop cher, dur à entretenir ou je ne sais quoi.
      Il existe une littérature abondante sur la construction écologique qu’on peut mettre en oeuvre soi-même, entre le pisé, les maisons en paille+torchis, les ossatures bois qu’on peut aussi isoler en paille...
      Les possibilités sont nombreuses ; et elles n’impliquent pas de renoncer au confort moderne.


  • Ca fait envie en photo. Mais la confrontation avec les problèmes du quotidien doit être brutale. Le type a construit sa maison en 2005... Et l’a quittée en 2009.

    Ca reste un beau projet malgré tout qui doit faire du bien au moral.


  • Mouais, alors nous, habitant dans le Piemont des Cévennes, on a voulu juste "poser" une serre de 5 m² dans notre terrain agricole pour protéger nos plantes, et on n’a pas eu l’autorisation. Alors, pensez bien, construire une maison de hobbit sur un terrain à bâtir à 90 000 euros les 1000 m², on a de quoi attendre la Saint glin glin avant de poser la première bouse séchée.
    Sans compter ni la taxe d’habitation, ni la taxe foncière... ! Entre le terrain et les taxes, ainsi que le notaire, sans même avoir construit quoi que se soit, on est déjà très loin des 4000 euros.

     

    • Oh Manue tu descends.... Pour la crédibilité de E/R remettons les choses à plat :

      1) Aucune autorisation n est nécessaire tant que la superficie est inférieure à 20 m2, donc ta serre de 5m2 tu peux la poser sans rien demander à personne, sauf si tu a un tout petit jardin et que la dite serre doit être apposé au mur du voisin, dans ce cas c est avec le dit voisin que tu dois t’arranger. En tout état de cause, la mairie n’a rien à voir...
      2) Les taxes foncières sont bien souvent élevés certes mais elles ont leurs utilités : Ramassage des ordures ménagères, entretien des jardins, de la voirie etc...
      2 bis) La taxe d’habitation est liée à tes revenus et aucunement à ton habitation, donc si tu payes une forte taxe d’habitation c’est que tu gagnes très bien ta vie (tant mieux pour toi)...
      3) Les frais dit de notaires sont à plus de 80% des frais d’enregistrement à payer à l’état via l’étude de notaire...

      Voilà, à l’heure ou E/R est devenu - et de loin - le premier site de ré-information de France il serait bon que les commentateurs restent dans le réel, le concret et apportent une vraie plus-value.

      Bonne journée et vive E/R.


    • depuis quand la taxe d’habitation n’a rien à voir avec le logement ????


    • Franky = Tu te trompes, de 5 à 20m² il faut une autorisation (et non le permis de construire) obtenu au bout d’un mois (dans le meilleur des cas) en renseigant un dossier de 19 pages.
      A cela s’ajoute une taxe d’aménagement pour ta cabane (cabane fermée).
      Et oui !


    • @Francky Salut camarade,tu es sûr de ce que tu avances ? parce-qu’en ayant bossé là-dedans,j’ai déjà posé une espèce de "pergola"(sorte d’abri d’été,tu vois de quoi je parle) de moins de 20m2 et la personne avait dû demandé une autorisation...ça fonctionne peut-être régionalement pour les règlementations non ?(j’en sais rien,je ne suis pas proprio,alors je demande)...Féthi


    • dites les gens, lisez le commentaire en entier avant de sauter sur vos chevaux, il dit "notre terrain agricole".

      Qui a dit que c’était un terrain constructible avec du bati tout bon dans le PLU ??, il parle peut être de terre agricole simple en zone naturelle ou autre ... surtout en Cévennes.

      Si il est en bâtis constructible, il me semble que Sarko ou un de ces ministres avait passé un truc sur 40 m2 agrandissement sans autorisation pour relancer le BTP qui ont le sait maintenant se casse la gueule !!.
      Évidement faut respecter tout un tas de trucs comme les coefficients d’occupation SHOB SHON et ZOBI et la t’as des fonctionnaires départementaux qui controllent le bordel.

      Faut atterrir ça fait 2 siècles qu’une révolution est passée par la et maintenant l’Etat est obèse et oppressant avec tout ces règlements. J’écoutais un visionnaire
      http://www.litteratureaudio.com/liv...
      ou faudrait que je lise le fameux Tainter sur les sociétés complexes,
      Cette société est de plus en plus complexe mais en théorie devrait venir le grand crac simpificateur qui à vu de nez doit pas être loin.


    • Pour expliciter les choses, c’est la mairie exactement qui nous refusé la pose de notre serre sur terrain agricole en Piemont Cévenol. C’est pas parceque c’est protégé, c’est parceque la mairie ne veux pas. C’est voté comme ça sur l’ensemble de la commune, on n’a même pas le droit de mettre un petit machin pour les outils, ni la protection des semis...alors que c’est un village de vignerons... ça n’est pas sur un terrain constructible, c’est un terrain pour faire notre potager...repli b.a.d.
      Pour ce qui est des taxes, je parlais d’une manière générale et pas sur notre terrain agricole qui est taxé comme...un terrain agricole, mais je parlais des terrains à bâtir (terrain que nous n’avons pas). Si la taxe d’habitation est indexée sur le revenu, la taxe foncière et les ordures ménagères elles, ne le sont pas, ce qui fait une sacrée somme. Exactement, sur notre commune, désormais, les ordures ménagères sont indexées sur la superficie des maisons, et non le nombre d’habitants comme c’était jusqu’à maintenant. C’est ainsi que des petites vieilles restant dans leur maison de famille où elles ont éduqué leur 5 mômes, se sont retrouvée à payer cette année, plus de 1000 euros d’ordures ménagères avec leur petite retraite, la maison étant grande.
      De plus, je ne sais pas chez vous, mais chez nous, dans le Sud, les terrains constructible sont extrêmement chers, comme je le disais au dessus, au bas mot 90 000 euros les 1000 m2. Si on veut construire en toute légalité la maison des hobbits, donc sur terrain constructible pour être légal, on est loin des 4000 euros exprimé dans le post.

      Et, vous pouvez dire les choses gentillement, en s’expliquant calmement, sans crier, ça sera plus...constructif pour tout le monde. Il y a déjà assez d’emmerdes comme ça, pour ne pas s’en rajouter entre nous, en criant verbalement.
      Allez, gros bisous à tous. Vous en veux pas !


  • Super, mais on fait comment pour le permis de construire ?
    D’ailleurs, ayant exploré la question il y a quelques mois, il me semble me rappeler qu’il avait dû détruire sa maison après coup, sous la pression des autorités...


  • On se croirait à la télé, mais bon il l’a construite "pour sa famille" alors faut se mettre à plat ventre.


  • 1250 heure ou 200 000 euro quelle différence ?

     

  • oui j’allais dire on dirait une maison de hobbit...c’est sympathoche mais vivre la dedans toute l’annee...faut quand meme pas deconner les gars

    l’autre jour l’archi qui fait les barraques peirre paille vitres au sud me semblait plus convaincant

    plus ecolo et econo d’accord mais le confort avant tout sinon la tente quechua


  • les coûts des matériaux et de construction ne sont pas élevés ; ce qui coûte cher, c’est l’espace, le terrain. Parce qu’il est propriété de quelqu’un et que ce quelqu’un spécule ... Un Etat communiste pourrait construire un très bel F4 pour, disons, ... 3 000 euros max ! Vous le rembourseriez en 100 mois, à raison de 30 euros par mois ! Tout est possible, du moment que les moyens de production sont à tous !!!!


  • Il y a quelques jours MLP déclarait à la télé que le manque de logements s’expliquait aussi par la multiplication des normes exigées entre autres par les écolos . En France ce genre de logement serait sans doute déclaré dangereux et détruit . Et puis à la façon dont ils l’ont construit, ils n’ont pas du payer de taxes, alors ça c’est très grave , c’est sans doute un DELIT .


  • On dirait la maison de Yoda en un peu plus grand, dans Star wars..

    franchement excellent !


  • pour (3 780 € exactement) seulement ; en France tu fait ta maison sur ton terrain tout seul avec des pierres (extraites du sol ) jointées avec un torchis (l’argile et la paille du même sol ) couverte avec la paille qui reste une fois finis tu as des agent du fisc qui vienne l’expertiser, pour lui donner un valeur, et te l’impose de T V A et de toutes sorte de taxes annexes comme une construite par une entreprise avec des matériaux achetés alors le (seulement pour 3 780 € exactement) c’est irréalisable chez nous


  • C’est du court terme.
    Bois bouffé de charpente (cycle naturel).
    Humidité (pas de vide sanitaire).
    Bâche plastique pour le tout (humidité, mauvais pour le bois et les hommes)
    ...

    C’est intéressant quand même

     

    • Pour répondre techniquement à tes objections,
      J’ai déjà pris connaissance de cette réalisation il y a plus de 6 mois et ayant un faible pour ce genre d’OVNI et étant professionnel j’ai étudié son approche et ses choix techniques.
      Voilà ci après mes constats et réflexions

      BOIS :

      Le bois de charpente est apparent, il n’y a pas de raison qu’il soit dégradé sans infiltration, j’objecte sur la mise en oeuvre de bois vert (déformation importante en court de séchage).

      Les poteaux fichés dans le sol sont un problème majeur : il faut assuré une barrière protectrice (goudron, créosote...) et assuré le calage par des pierres et non de la terre végétal tout en utilisant des essences durables (en France : Accacia, Châtaigner...)

      Il travaille sans plan (et nous sort d’ailleurs une pseudo théorie fumeuse qui sent bon le New Age)
      Mais ce que je retiens c’est qu’il définit ses aires et vu qu’il travaille en bois rond et biscornu il adapte ses aires au bois/terrain à sa disposition et ça m’amène à reconsidérer les habitudes (plans)

      HUMIDITÉ :

      Absence de VS ? dans les faits il en a un !
      Composition :
      Fond de fouille (terrain naturel)
      palettes de récupération
      polyane
      balot de paille
      dalle OSB RL (Rainure Languette) sans lambourdage, juste jointif (c’est originale et intéressant, il indique un bon retour d’expé !)

      Donc ce n’est pas de la terre battue, les palettes assurent le "drainage" c’est très peu durable (bois en contacte avec la terre)
      sous réserve de mettre un hérisson (lit de gros caillou) et un drainage périphérique, ce sera plus durable (mais pas éternel c’est sur !) après le coup est faible (palette, paille)

      COUVERTURE :

      C’est pas une bâche mais un liner (comme certaine piscine) c’est le budget majeur de sa construction !

      composition (ext. vers int.)
      végétaux
      terre
      liner
      paille
      toile de coton
      charpente

      Si on prête attention on constate que le haut de sa construction dispose d’un exutoire vitré faisant puit de lumière.
      il semble aussi remplir le rôle de ventilation
      Couplé à l’épaisseur des mtx la condensation me semble limité.

      Je pense que il est possible de diviser le volume horaire par 4 avec plus de moyens mécanisés : tronçonneuse, perceuse, scie sabre, cloueur pneumatique, échafaudage petite grue de chantier) le prix grimpera de 1500€ mais ce n’est pas un investissement perdu !

      Moi aussi je conclus avec la réflexion suivante :
      Une durabilité d’environ 10ans, certes, mais 4000€ ! (à côté d’une maison de CMI à 10k€)


    • Bonjour Ducius

      j’ai lu l’article et ton commentaire. Bien instructifs : merci.
      "Panneaux solaires pour l’informatique" : ils chargent des batteries pour avoir du jus tout le temps ? Il a des horaires ? Ils sont où ces panneaux solaires ? Puissance en watt ? Si tu as le temps de répondre ou de filer un lien sur ce sujet, merci à toi.
      Et puis, pour l’électricité, je pensais aussi à cette piste : http://moulins-de-france.fr/l%C3%A9...
      est ce que tu connais ? Qu’en penses tu ?
      bonne route.



    • « (humidité, mauvais pour le bois et les hommes »



      Tu te trompes, il n’y a pas d’humidité tant que la maison est chauffée, le bois et l’argile accumulent mieux la chaleur que ce dont on a l’habitude, si bien que plus tu chaufferas plus la maison conservera sa propre chaleur. En plein Hiver il peut même y faire très, voir trop chaud. Donc « mauvais pour les hommes », certainement pas, bien au contraire.


  • par chez moi dans les cévènnes on a des maisons dites" en pierre sèche"

    ca tiens debout depuis des décennies...c’est long ya une technique mais pourquoi pas ?


  • Alors là je me pose une question : Le mec n’a aucune expérience en bâtiment, et dit avoir réalisé ça en 4 mois, comptabilisant en tout 1000 à 1500 heures ?

    Si je calcule à 10 heures par jour, 7 jours par semaine, sur 4 mois, j’arrive à 1120 heures.

    C’est pas mal pour un débutant.


  • Bonjour
    Un exemple original sinon en France en autoconstruction aux normes de la RT2012 vous arrivez seul à sortir votre maison en structure en bois entre 500/600 euros le m². Des exemples en une année de travail pour certains et plus belles que chez les vendeurs, soit trois fois moins chère en moyenne que via un constructeur. Cela évite un crédit de 25/30 ans ce qui rentablilise trés bien l’heure de travail d’autant plus que vous pouvez la revendre au prix du marché aprés un certains temps... certains en font une activité aprés la première... sans être du métier c’est possible mais en sachant bricoler et avec logique c’est faisable.

     

    • en France, il ne faut pas oublier l’assurance obligatoire Dommages-Ouvrage car si la construction est vendue avant les 10ans le notaire risque de bloquer... ou si un problème survient vous risquez l’embarras (de gros !) en tant que constructeur !


  • Charmante petite demeure ! Ça donne envie de construire la sienne. Et quelle satisfaction de vivre dans une maison construite de sa propre sueur.


  • Ce type d’habitat existe en France depuis longtemps, mais vous ne les verrez jamais si comme la plupart des gens civilisés vous voyagez en voiture... Ce genre de construction peut durer dans les 9 ans, le bois ne sera pas un problème une fois traité, il ne va pas pourrir "comme ça", c’est la toiture qui restera un défi constant.

    Les gens que j’ai connu et construisaient ce type d’habitation le faisaient surtout par défi et pour le plaisir, certains construisent des cabanes dans les endroit les plus perchés imaginables, comme un « sport extrême » si on veut, reconstruire au bout de 9 ans ne devraient pas les déranger quand ils construisent ce genre de trucs tous les 2 ans. L’avantage de ce type de construction et ce que vous ne semblez pas comprendre, c’est qu’elles s’adaptent aux terrains les plus sauvages et les plus escarpés, à des zones de maquis, donc il s’agit pas de reconstruire le village sédentaire d’Asterix en réalité (ça n’est pas le but de ceux qui le font), mais d’échapper à la spéculation immobilière, à la DDE, à des voisins casse-c... et tout ce qu’une personne souhaitant acquérir un terrain, désirera en son for intérieur éviter. Voilà pourquoi ceux qui le font évitent la publicité (vivons heureux, vivons cachés)... Avec une construction légère comme ça « tu te perches un peu où tu veux » en somme. Si l’on veut savoir ce que valent ces constructions mieux vaut les avoir pratiquées un peu pour savoir, et à ceux qui spéculent je dirais : les préjugés sont rarement de bons conseillers. Par contre je n’ai jamais vu une femme avec enfants rester longtemps dans ce type de maisons, donc il faut connaître la limite du truc...


  • le coût de construction dans le neuf est de 500 euros/m2,.....un appart de 100m2 coûte 50 mille euro.......il est vendu 4 fois le prix

    l usure et la spéculation....toujours le même probleme


Afficher les commentaires suivants