Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Vaccination : des nanoparticules dans le cerveau ?

« Nous savons que l’une des propriétés biochimiques des nanoparticules, est qu’elles sont capables d’entrer dans le cerveau. Et donc, pour l’instant, nous n’avons pas évalué l’innocuité des nanoparticules d’aluminium dans cette injection, et où va cette nanoparticule quand elle pénètre dans le corps, et est-ce qu’elle rentre dans le cerveau. »

 

Choisis ton camp, camarade

 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2747766
    Le 18 juin à 13:42 par Rachid
    Vaccination : des nanoparticules dans le cerveau ?

    En France, un des premiers lanceurs d’alerte en ce qui concerne la toxicité des adjuvants aluminique dans les vaccins a été Romain Gherardi.

    https://www.lemonde.fr/tant-de-temp...

    Chez les anglais Il y a eu aussi Christopher Exley :

    https://blogs.mediapart.fr/associat...

     

    Répondre à ce message

  • #2747843
    Le 18 juin à 15:05 par the gate of bills
    Vaccination : des nanoparticules dans le cerveau ?

    Donc en gros peut importe le type, tout vaccin est nocif. C’est le Pr Raoult qui ne va pas etre content.

     

    Répondre à ce message

  • #2747872

    Les vaccins font partie du programme de dépopulation mondial organisé toujours par les mêmes.... voir le guidestone de Géorgie.

     

    Répondre à ce message

  • #2747895
    Le 18 juin à 15:53 par VORONINE
    Vaccination : des nanoparticules dans le cerveau ?

    lEs nanoparticules dans le cerveau , ajoutées aux phénomènes de magnétisation de l’épaule piquée .....Il semblerait que ce soit pour faciliter l’entrée des protéines spike dans les cellules ( on en parle aux USA , c’est le processus SPION, mais très peu en FRANCE, le processus SPION , n’étant pas , à l’origine prévu pour un usage sur les humains , mais le sommes nous encore ? ), ça commence à faire beaucoup. Avant de jouer au cobaye , renseignez vous BIEN sur la soupe , et n’oubliez pas que s’ils sont passés aux essais sur les humains parce que les hamsters étaient morts !

     

    Répondre à ce message

  • #2747960

    Ce qui est dingue c’est que les démences explosent dans le monde, de plus en plus d’alzheimer jeunes, des pathologies chroniques partout... par contre pour la clope, l’alcool et la merde en vente dans les supermarchés que dalle, aller on fait des paquets de clope avec des morts dessus et c’est tout ! On en parle pas. Mangez 5 fruits et légumes par jour(blindés des pesticides). Faut vraiment être con pour pas se rendre compte qu’on se fout de notre gueule !!

     

    Répondre à ce message

    • #2748078
      Le 18 juin à 19:32 par VIVACHAVEZ
      Vaccination : des nanoparticules dans le cerveau ?

      Cons ? Mais les gens le sont !!! Ce midi en terrasse juste à côté de moi, une vieille truie avec sa muselière. Le patron lui dit que ce n’est plus obligatoire. Réponse ? "J’ai peur du virus, d’ailleurs je suis vaccinée à deux doses !!!". Elle s’est coulée elle même avec cette simple phrase. En voyant ma tête, une autre personne âgée qui se trouvait près de ma table m’a dit : "elle est sérieuse, celle là ?". Du coup, il y a peut-être de l’espoir mais pour combien de temps encore ?

       
    • #2748176
      Le 18 juin à 21:50 par Pastounak
      Vaccination : des nanoparticules dans le cerveau ?

      C’est parce que nous sommes la variable d’ajustement.

       
  • #2748024
    Le 18 juin à 18:14 par ratapignata
    Vaccination : des nanoparticules dans le cerveau ?

    https://youtu.be/lUvPOlaf_TM

    Je n’arrive pas à retrouver la vidéo sans pub, mais vu la quantité de mercure qu’on stocke dans la moelle et le cerveau, pas besoin d’une imagination débridée ou des bases de culture scientifique pour imaginer le potentiel d’une réaction mercure/aluminium, dans un environnement formaté et paufiné depuis au moins 40 ans(que ce soit, d’une part par les adjuvants vaccinaux riches en mercure et(ou) aluminium et d’autre part par le terrain énergétique et biologique que la République s’efforce à mettre en place grâce à l’éducation nationale et l’assurance maladie, voire même l’agriculture industrielle)...

    De là à imaginer un outil invisible du contrôle total de l’individu, je sais pas, je ne suis pas complotiste antisystemique..je jure je crache et tout

     

    Répondre à ce message

  • #2748061
    Le 18 juin à 19:10 par armalitt
    Vaccination : des nanoparticules dans le cerveau ?

    Et ce n’est qu’un début puisqu’on parle déjà de rappel tous les six mois + une troisième dose pour certains de ces vaccins. L’institut Pasteur avait dans les années 70 utilisé comme adjuvant le phosphate de calcium naturellement présent dans le plasma sanguin et le cytoplasme. Il n’y avait alors pas d’effets secondaires invalidants et aucune étude n’avait détecté la moindre dangerosité. C’est l’institut Mérieux qui en 1985 avait obtenu gain de cause pour remplacer cet adjuvant par de l’aluminium malgré les protestations fort légitimes d’une majorité de médecins.
    Quant à la pénicilline (j’ignore si ces vaccins Covid en contiennent) utilisée pour soigner une phlébite ma mère a failli y passer ( choc anaphylactique survenu au bout de la huitième dose)

     

    Répondre à ce message

    • #2748146
      Le 18 juin à 20:55 par Oui, légèrement.
      Vaccination : des nanoparticules dans le cerveau ?

      La protestation légitime d’une majorité de médecins ne les as pas empêcher de tous nous piquouser avec ensuite sur 4 décennies...
      Et ça ne les empêchent toujours pas de continuer de piquouser avec toujours pire pour empocher leurs 10 000 e par mois minimum sans compter les extras, les bons médecins des familles...
      Je me demande leur part de responsabilité dans les autismes, scléroses en plaque, alhzeimer, maladie de charcot et autres avc et infarctus inexpliqués comme tombant du ciel sans aucune raison donnée autre que la sacro sainte génétique et la sainte malbouffe...

       
  • #2748210
    Le 18 juin à 23:07 par julot
    Vaccination : des nanoparticules dans le cerveau ?

    Je remercie E&R de diffuser ce genre de témoignage CAPITAL, étant moi même directement touché par les conséquences de ces injections néfastes que l’on inoculent depuis des décennies (avec un renforcement permis par Agnès Buzyn) à nos enfants sous couvert de politique sanitaire frauduleuse !
    Cela concerne ma fille qui vit un calvaire depuis ses 9 ans (elle en a 15 aujourd’hui) depuis qu’on lui a diagnostiqué (non sans mal) la maladie de Crohn.
    J’ai tout de suite fait le rapprochement lorsque j’ai pris conscience (trop tard) lorsqu’elle était petite des retards de développement moteur (marche tardive), trouble digestif, trouble à l’apprentissage notamment de la lecture (dyslexie) dû notamment à un syndrome de dysfonctionnement posturale (asymétrie du squelette lors de la croissance) que l’on a eu le plus grand mal à corriger (avec des médecins et spécialistes compétents et coûteux non remboursés) et d’innombrables heures de rééducation en tout genre lui ayant permis au final de suivre une scolarité à peu près normale.
    Au final elle a finit par développer ce que l’on nomme une maladie auto-immune (touchant l’appareil digestif dans son cas) dont les signes avant coureur sont précisément ceux que je viens de cité plus avant.
    Elle subit depuis le délire Covid (confinement à l’hôpital) un traitement sous immunosuppresseur lourd (par intraveineuse une fois par mois) faute de mieux, ayant une maladie très active ayant entraîné des inflammations à répétitions qui ont bien faillit lui coûter une partie de son colon envahit par des abcès drainés en urgence.
    Je ne vous parle même pas de la perte de poids, des états suicidaires, et des heures passés sous perfusion avec coupure d’alimentation totale et sonde alimentaire, bref en somme la torture allopathique habituelle accompagnée de la surdité des gastro-entérologues incapable de changer de stratégie, fermés qu’ils sont de par leur formation biaisée. Malgré les évidences statistiques de causes à effets entre vaccination (par paquet de douze) que l’on administre à des bébés au système immunitaire encore immature dès la maternité et les maladies auto-immunes, ils continuent à me conseiller systématiquement de la faire vacciner pour tout et n’importe quoi (ce que je refuse) étant considéré comme personne à risques bien évidemment puisque artificiellement immunodéprimé.
    Les alternatives inaccessibles, la contraignent pour le moment à cette seule solution lui évitant de porter une stomie.

     

    Répondre à ce message

    • #2748320
      Le 19 juin à 07:08 par inutile ignard
      Vaccination : des nanoparticules dans le cerveau ?

      Touchant témoignage. Je compatis, ma fille vivant certainement le même style de calvaire dûe au 10 vaccins que sa Sainte mère a peut être permit qu’on lui inocule sans me demander mon avis. N’ayant aucune nouvelle de sa santé, je ne peux que rester dans l’expectative douloureuse...
      Cela dit, je vous conseille tout comme je le conseillerai pour les tuteurs légaux de ma fille, d’essayer des cures d’ortie silice sous forme aqueuse bio disponible, plus des solutions colloïdales de cuivre-or-argent, à dose très progressive pour contrôler les réactions de l’organisme , afin de renforcer le système immunitaire et aider à la réparation de l’adn. L’argent colloïdale seul est déjà excellent pour aider le système immunitaire, même si c’est à tester à dose homéopathique afin qu’il n’y est pas d’emballement justement à cause de ses problèmes "auto-immune", qui sont en fait à mon sens des tentatives "radicales " de l’organisme de rejeter le surplus de substance novice, sans avoir suffisamment de substrat minéral de fond pour s’en charger, l’organisme se retrouvant sans cesse en état d’épuisement chronique.
      J’ai moi même vécu petit des gros problèmes digestifs inexpliqués autrement que par la génétique, qui se caractérisaienr par une intolérance totale au gluten, mais étant très certainement dûe aux metaux lourds des vaccins déjà à l’époque, avec otites, angines blanches, fièvres récurantes à 40 degrés jusqu’à mes 12 ans avec nuits cauchemardesques et fatigue chronique permanente....
      Je crois réellement dans les vertus de la médecine orthomoleculaire (minéraux et vitamines) à base d’eau dite "énergétisée" donc très bio disponible car très proche de la qualité énergétique du sang et de la lymphe, aidant à augmenter la qualité et symbiose énergétique des éléments des liquides interne, et donc à l’auto nettoyage /purification salvateur sans subir trop d’effets secondaires grâce au soutien minéral utilisable par l’organisme ainsi obtenu.
      L’eau de mer purifiée est aussi excellente dans cette optique de réparation /energetisation de notre corps "liquide" (à 70 pourcent voir plus pour les enfants).
      Le corps à toute capacité de réparation si on lui donne le matériel nécessaire, et l’état de repos aussi nécessaire à sa réparation, et ne plus le surcharger avec des aliments dont il n’est pas en état d’assimilier ce qui est bénéfique à sa construction /réparation /revitalisation.
      En espérant vous avoir mis sur certaines pistes salvatrices pour votre fille.

       
    • #2748449
      Le 19 juin à 10:41 par Valeria
      Vaccination : des nanoparticules dans le cerveau ?

      D’autres pistes : vitamine D 5000 ui jour et glycine(protéine ou peptides de collagène ), et ginkgo qui en fait n’agit pas que sur la circulation, mais aussi sur la modulation immunitaire et donc les inflammations, dans tous les cas là phytothérapie est outrageusement méprisée par la médecine officielle, à étudier aussi, les extraits de cassis, évidemment c’est compliqué de prescrire des plantes plus compliqué que de donner un immunosuppresseur, il faut adapter les doses, trouver des produits standardisés de qualité mais évacuer les plantes avec mépris comme c’est fait actuellement c’est tout simplement criminel car les plantes ont quand elle sont bien utilisées des effets synergique bien supérieurs à la pharmacopée classique avec souvent très peu voir aucun effet secondaires.Va savoir à quel point les labos sont à la manoeuvre pour rendre incultes les médecins sur le sujet

       
    • #2748575
      Le 19 juin à 12:37 par Domino
      Vaccination : des nanoparticules dans le cerveau ?

      Le fait de supprimer l’alimentation pour couper la réaction auto-immune est en effet efficace, mais c’est lourd.
      En dehors des crises et pour éviter qu’elles recommencent, essayez de sauter dîner ou petit déjeuner pour laisser l’intestinau repos pendant un temps long est une bonne solution.
      Cherchez du côté des écrits de Ste Hildegarde, en particulier le grand épeautre qui, bien que contenant du gluten, est un véritable réparateur de l’intestin.
      Cherchez aussi si votre fille n’a pas développé des réactions sur certains aliments, non pas des allergies immédiates, mais des causes d’emballement de la réaction auto-immune mais qui ne sont pas évidentes à détecter.
      Une analyse appelée Immu-pro est une aide pour trouver ces causes
      L’homéopathie est une aide aussi à condition de trouver un médecin qui ait suffisamment d’expérience sur cette maladie.

       
  • #2748276

    Je ne sais pas pourquoi mon message est modéré systématiquement, jessai de mettre un article de LCI qui montre clairement les intentions du système envers la population.

    https://www.google.com/amp/s/www.lc...

    Les nanoparticules de cuivre ça s’appel aussi des boîtes quantiques dans le jargon scientifiques. Tout est prêt sachez le, le dernier iPhone 12 est équipé d’un capteur LIDAr et est capable de ce genre de choses.

     

    Répondre à ce message

  • #2749055
    Le 20 juin à 08:29 par elbon
    Vaccination : des nanoparticules dans le cerveau ?

    IL parle dans quel contexte ? C’est un congrès, une commission d’enquete ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents