Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vaccins : le ministre de la Santé Agnès Buzyn regrette la « défiance ancrée dans la population »

Samedi 8 juillet 2017, Agnès Buzyn, le ministre de la Santé, était l’invitée des rencontres économiques d’Aix-en-Provence. Elle a pris la parole et, avec un mélange d’autoritarisme brutal et de naïveté politique confondante, a sermonné les Français qui ont un doute sur la vaccination obligatoire.

 

Buzyn a demandé aux Français à avoir « confiance dans les vaccins » en fustigeant les parents sceptiques, hésitants, voire carrément opposés. Ce que le ministre n’a pas compris, c’est que les Français ont en partie perdu confiance non dans les vaccins, mais dans les responsables politiques de la santé publique. Devant la fronde nationale, le Premier ministre avait déjà tapé du poing sur la table le 4 juillet 2017 lors de sa déclaration devant l’Assemblée concernant sa politique de santé, allant jusqu’à proposer de sanctionner les parents fautifs :

 

 

De son côté, Buzyn a martelé les propos suivants, rapportés par le journal Ouest-France  :

« Les vaccins, ça marche, ça fonctionne, ça a sauvé des centaines de millions de vies », regrettant le fait que « la défiance envers les vaccins » soit en France « à ce point ancrée dans la population ».

« Il y a des gens qui ne vaccinent plus leurs enfants. En fait ils comptent sur la protection des autres, sur le fait qu’il n’y a plus d’épidémie, pour protéger leurs enfants », a critiqué le ministre, ajoutant que notre société avait « la mémoire extrêment courte ».

« Le problème, c’est qu’à force de ne plus vacciner les enfants, on a des épidémies de rougeole, on a des méningites, on a des gosses qui meurent chaque année de maladies évitables. C’est insupportable », a-t-elle ajouté.

Est-il prouvé que la résurgence de ces maladies provient du défaut de vaccination ? N’y a-t-il pas un certain rapport avec l’invasion migratoire ?

En attendant, le gouvernement veut rendre les 11 vaccins de la polémique obligatoires avant la fin de l’année. Selon Buzyn, les effets secondaires sont « très très rares ».
Cependant, les terribles scandales sanitaires qui ont secoué la France depuis les années 80 à l’origine d’un nombre incalculable de victimes, malades chroniques ou personnes en sursis, n’ont pas été oubliés par les Français. Depuis l’affaire du sang contaminé, avec la mort de centaines d’hémophiles, en passant par l’horreur du distilbène, la prescription mortelle du Mediator, jusqu’au scandale de l’amiante, dont les responsables viennent d’être blanchis par la « justice » française malgré les milliers d’ouvriers morts et les dizaines de milliers à venir, les Français montrent qu’ils n’ont, de leur côté aussi, pas « la mémoire courte ».

Pour comprendre les enjeux de santé publique,
lire sur Kontre Kulture

 

Buzyn nuit-elle à la santé des Français ? Voir sur E&R :

 






Alerter

77 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Les hémophiles, comme les autres, ont commencé à mourir avec l’apparition de la trithérapie, Un cas d’école pourtant le sida. Et pourtant ça continue, avec les collectes de fond relayées par nos "stars" du cinéma, l’autre c.. de beckham ou autre tarlouze dégénérée qui habille les femmes.
    Pourquoi ? Parce qu’il vaut mieux attaquer que de semer le doute.

     

    Répondre à ce message

    • Merci pour votre commentaire.

      C’est presque cela.

      En réalité ça a commencé avec l’AZT. Puis en effet ça a continué et cela continu ici et maintenant avec les multithérapies.

      La thèse virale du sida et la mort sur ordonnance avec des "antirétroviraux" contre un "VIH" qui n’a jamais été photographié du sang d’aucun malade même en phase terminale où il devrait s’y trouver en quantité, c’est en effet la page la plus noire de l’histoire de la médecine.

      Je pense que l’imposture vaccinale vient juste après.

      Ensuite, les autres scandales de notre médecine devenue médecine de maladie et non plus de santé profondément corrompue par l’industrie pharmaceutique. Comme les traitements des cancers. Les quantités astronomiques de médicaments et d’examens prescrits.

      Une mafia.

      Extrêmement puissante. Puisqu’elle finance l’OMS, les campagnes politiques, les facultés de médecine, la littérature médicale et scientifique officielles, les médecins...

       
  • Rien que quand ils utilisent le terme "défiance" ça m’énerve.
    Ca fait genre l’enfant qui fait un caprice devant ses parents. Avant de se prendre une tarte et de retourner dans le droit chemin. Ils utilisent très souvent ce terme.
    Ils ne se prennent pas pour n’importe qui tous autant qu’ils sont......

     

    Répondre à ce message

    • J ai aussi remarque, ils sont incapable de parler sans que transparaisse le mepris qu ils ont pour les Francais alors que les seules personnes meprisables ce sont elles qui ont trahi leurs partis pour un arriviste, et sont pretes a mentir pour un petit billet meme si ca met en danger la vie de milliers d enfants

       
  • Il faut surtout comprendre comment fonctionne les maladies infectieuses telle que la rougeole sur notre organisme....
    On nous fait croire que la rougeole est dangereuse alors qu’elle est bégnine...
    Les enfants qui en meurent (et c’est rare) avaient déjà une santé fort compromise globalement avant de l’attraper.
    La rougeole a un rôle majeur à jouer dans le développement du système immunitaire, c’est une maladie dite évolutive....
    Les maladies telle que la rougeole sont l’occasion d’apprendre à mener une réaction immunitaire. Elles aident à construire une identité et une physiologie immunitaire fonctionnelle. Priver l’organisme des enfants de cet apprentissage les expose à des problèmes de santé bien plus graves que les rares complications des maladies infantiles.
    Après cela, on comprend mieux le projet diabolique de cette survaccination pour les enfants et nourrissons....D’autant que, l’enfant n’a pas de système immunitaire avant l’âge de 6 ans, il est protégé par les anticorps de sa mère...
    S’attaquer aux âmes n’est pas suffisant, il faut maintenant s’attaquer aux corps et de préférence les plus petits, et détruire l’ordre naturel dans tous ses fondements ........Comme l’adversaire sait qu’il est vaincu, il applique la politique de la terre brûlée...

     

    Répondre à ce message

  • Il ne s’agit pas de défiance, il suffit pour cela, que la Ministre exerce son droit citoyen et OUVRE LE PAQUET ET SA NOTICE pour voir que la foule d’effets secondaires mineurs ou graves ne donnent pas envie plus que cela, ce ne sont pas que les "anti-vaccins" qui pensent cela.

    Sans oublier que les produits généralement à peu de chose prêt identiques dans leur composition, ne sont certes pas mortels aux doses injectées, MAIS, que vu la multiplication des doses et des vaccins ou en parallèle la multiplication des vaccins multidoses qui posent d’autres problèmes, et bien cela augmente les risques, comme il y a des quantités maximum autorisée de tous produits chimiques avant qu’ils deviennent dangereux.

    Le problème restant que nous sommes actuellement à 11 vaccins qui vont être rendus obligatories, ou la HPV s’ajoute nouvellement à l’hépatite B, rubéole, grippe annuel et ceux qui vont arriver dans 5-10 ans, on va monter à combien de doses obligatoires/conseillées de médicaments tous batis sur base de solutions porteuses stériles traitées de la même manière ? Autrement dit, métaux lourds (interdit partout), formol (interdit en dentisterie depuis peu), aluminium (AFSSA a recalé les producteurs de déodorant y a peu !), lire Nanodiagnostics conclut ainsi à la présence de poussières d’acier inoxydable, de plomb, de zinc, de titane, et même de zirconium, un composé « légèrement radioactif » dans le Meningitec.

    Pendant ce temps, vaut-il mieux vacciner toute la pauvre Afrique des enfants des rues contre le tétanos, ou leur donner des chaussures pour éviter qu’ils ne se coupent les pieds et de l’eau propre et une bête clinique pour désinfecter les plaies, faire des accouchements en propreté ? La première cause de tétanos mortel en Afrique vient des outils salis pour couper le cordon ombilicale ou le nouveau né attrape le tétanos à la naissance ! Une bouteille d’alcool ou une machine à stérilisation serait donc bien plus utile !

     

    Répondre à ce message

  • C’est certainement pas bon pour nous, mais assurément très très bon pour les affaires des groupes pharmaceutiques, de 3 vaccins on passe à 11 !?! On peut connaitre les chiffres ?
    Alors la c’est sur que la ministre va encore gagner pas mal d’argent, elle qui est payée par les labos depuis 15 ans, comment ne pas y penser ? Il s’agit d’association de malfaiteurs, de délit d’initiés, conflits d’intérêts et j’en passe ! Cette femme mérite la prison.
    Et d’ailleurs il me semble que pas mal de pays Européens n’imposent PAS les vaccins chez eux, même le DTP. Y a t-il des épidémies la bas ? NON.
    Donc c’est tout, ces politiques si prompts à regarder ce qui se passe chez le voisin Européen quand ça les arrangent se montrent subitement bien discrets sur leurs amis européens qui à ce que je sache ne sont pas exterminé par une quelconque épidémie.
    La boucle est bouclée, il s’agit clairement d’une histoire de gros sous, et comme les Français ces dernières années se sont montrés de plus en plus réticents sur le sujet, nos maitres esclavagistes et les dirigeants de groupes nous imposent ça par la loi.
    C’est criminel.

     

    Répondre à ce message

  • Encore une mesure qui a pour résultat de transformer la population en sous-hommes.
    Et malgré tous les scandales à répétition , le dogme vaccinal ne cède rien :
    Complicité médiatique, radiation des médecins insoumis, lobotomisation des étudiants, hystérisation du débat...
    On va même jusqu’à accuser les opposants à la vaccination de faire l’apologie de crime contre l’humanité.
    La défiance est ancrée dans la population ? Tant mieux. Ne les laissons pas gagner du terrain.

     

    Répondre à ce message

  • Vaccinons les à outrance et débarrassons nous de ces voyous

     

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    je crains que par cette manoeuvre, tout parent refusant de faire vacciner son enfant se verra condamné pour mauvais traitement, et qui sait, retirer la garde pour alimenter les prochains orphelinats où les nouveaux parents et autres lgbt iront se fournir.
    Comme avait osé le prétendre, l’ancienne ministre dont je ne me souviens plus le nom, les enfants appartiennent à l’état .
    C’est peut-être que de la paranoïa, mais , la parano n’est-elle pas la réalité à petite échelle ? La partie visible de l’iceberg est toujours plus petite que la partie cachée.

     

    Répondre à ce message

  • En quoi est-ce indispensable de rendre obligatoire un aussi grand nombre de vaccins ? Pourquoi une telle intransigeance ?

     

    Répondre à ce message

  • Si c’était la santé des enfants qui les préoccupait déjà on interdirait ces merdes de laits artificiels, l’allaitement voilà ce qui développe le système immunitaire ! mais le personnel n’est pas formé pour aider les nouvelles mères pire même y a pas mieux qu’un pédiatre pour foutre en l’air un allaitement.
    sur des bébés allaités les vaccins seraient perturbateurs de la constructions de ce système immunitaire mais sur les bébés biberons ça fout carrément la merde ! voir les otites a répétitions par la suite ( quand bébé a de la chance)

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents