Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vers la fin de la production d’hydrocarbures en France ?

Une mesure symbolique de Nicolas Hulot

La production actuelle de gaz et de pétrole en France ne représentant que 1 % de notre consommation, la nouvelle est d’abord symbolique  : un projet de loi, présenté ce mercredi, met fin à la recherche et l’exploitation de pétrole et de gaz en France à l’horizon 2040. L’exploitation de gaz de schiste ne sera jamais possible. La France est le premier pays à prendre cette initiative, et espère essaimer. Inquiétude des industriels.

 

Un projet de loi aujourd’hui

Aujourd’hui, 6 millions de barils d’hydrocarbures sont produits chaque année sur le territoire français. Ils ne devraient plus être que 4 millions en 2030 et... zéro en 2040. C’est l’objectif du projet de loi présenté aujourd’hui en conseil des ministres par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire.

Le texte met fin à la recherche et à l’exploitation des hydrocarbures, pétrole et gaz, sur le territoire français, à l’horizon 2040.

 

Une mesure symbolique

La production de gaz et de pétrole sur le sol français ne représente qu’1 % de notre consommation. 99 % des hydrocarbures que l’on consomme en France sont donc importés. La décision prise aujourd’hui est donc d’abord symbolique. La France est le premier pays à prendre cette décision et espère ouvrir la voie.

Sa décision s’inscrit dans la volonté de réduire de 30 % la consommation d’énergies fossiles en 2030 par rapport à 2012. Et d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. C’est la première traduction concrète du Plan climat présenté le 6 juillet.

 

Finie la recherche de nouveaux gisements

Aujourd’hui, un industriel qui veut produire du pétrole en France doit d’abord mener des recherches de gisement. Il lui faut pour cela un permis de recherches, d’une durée de cinq ans renouvelables. S’il trouve du gaz ou du pétrole, il a le droit exclusif d’exploiter son gisement, – une concession – à condition de remplir un certain nombre de conditions financières et techniques, et de remettre le site en état après exploitation.

Lire la suite de l’article sur ouest-france.fr

Quelques ouvrages à conseiller à Nicolas Hulot,
chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1796074

    Impossibilité de l’exploitation du gaz de schiste ? Une bonne nouvelle ça. En espérant que ça ne cache pas une arnaque derrière...


  • On ne compte plus les domaines où la France prétend montrer la voie du progrès avec arrogance... au détriment des Français.
    En l’occurence, cette histoire d’influence prépondérante du CO2 sur le climat est une vaste imposture poussée par les mondialistes (en face de la nécessité d’un gouvernement mondial, il fallait trouver un problème global).
    M Hulot est contre les hydrocarbures sauf pour ses virées en bateau ou en hélicoptère...


  • En quoi de supprimer la production française d’hydrocarbure va faire baisser nos émissions de CO2 ? Quel est le lien logique ? Réponse : il n’y en a pas.

    Soit c’est pour faire croire à une action écologique du gouvernement soit quelque chose se cache derrière cette mesure. Accessoirement ça va mettre des gens au chômage.

     

    • #1796123

      "Mesure symbolique" en apparence, en réalité c’est la perte d’un savoir faire
      "Inquiétude des industriels" aucunement ... mais disparition des petits exploitants francais (qui généraient de l’activité marchande objectivement vertueuse)

      Ce n’est qu’un coup de pioche de plus avant d’enterrer le génie francais.



  • Sa décision s’inscrit dans la volonté de réduire de 30 % la consommation d’énergies fossiles en 2030 par rapport à 2012. Et d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.



    Logiquement, d’ici à 2030 la consommation d’énergie en France devrait augmenter, par quoi va-t-on remplacer les 30% d’énergie fossile, les énergie dites "renouvelables" ?

    Les technologies numériques nécessite toutes de l’électricité, les "smartcity" avec des sondes et des branchements partout vont nécessité plus d’énergie et de matériaux que les villes normales.
    Il faut beaucoup d’énergie pour produire des composants électronique, les circuits imprimés sont pleins de soudure et nécessite des alliages de métaux aussi divers que variés.
    Et puis toutes les nouvelles chaudières à haut rendement qu’ils vont subventionné, sont très moderne, avec un écran de contrôle voir même une connexion internet pour la contrôler avec un smartphone. Problème, leurs durée de vie de 20 à 30 ans après quoi on peut tout jeter et réinstaller une nouvelle.
    Les alliages de métaux sont recyclable mais pas forcément réutilisable et la nuance est de taille. Le métal issu du recyclage à des caractéristique aléatoire et peut difficilement être réutiliser, les industries utilise plutôt de l’acier de première fonte dont les caractéristique technique, comme la conductibilité ou la résistance mécanique sont parfaitement connue, pas du "fer à baudet".

    La neutralité carbone visé en 2050 est une bouffonnerie et nous pousse à accélérer la destruction de la planète. Comme on tapera moins dans le fossile il faudra compenser avec le reste.

     

    • Votre conclusion est très plausible. mais vos arguments contiennent plus d’une inexactitude. Par exemple la soudure des composants d’un circuit consomme environ la même quantité d’énergie que la cuisson d’une part de pizza de même taille (quelques minutes au four dans les deux cas). Autre exemple, la consommation d’électricité n’est pas vouée à augmenter, si l’on extrapole la tendance observée ces dernières années. Ne parlons pas encore et encore des véhicules électriques à recharger. Leur recharge nocturne permet d’éviter que les centrales nucléaires ou les éoliennes ne tournent inutilement à ces heures là.

      La vraie question, c’est qu’en l’état de la technologie, des choses comme les batteries ou les panneaux solaires ne sont pas un moyen d’économiser les ressources. Au contraire, elles entrainent une augmentation de leur consommation.


  • (chiffres au 1er Mars 2017)
    La production pétrolière de la France représente 1 % de sa consommation, qui représente elle-même plus 77 millions tep (tonnes équivalent pétrole). Elle se substitue à des importations. Ces activités engendrent aujourd’hui un chiffre d’affaires annuel direct et indirect compris entre 500 millions et 1 milliard d’euros, assurant ainsi quelques milliers d’emplois directs et indirects en France, avec des retombées fiscales d’environ 150 millions d’euros par an.
    ...
    Aujourd’hui, les acteurs de la filière exploration et production ayant une activité en France sont essentiellement des petites ou moyennes entreprises françaises ou étrangères (Vermilion, Lundin, Geopétrol, Petrorep, SPPE). Ces sociétés travaillent avec de nombreuses entreprises offrant des services dans de nombreux domaines (géosciences, forage, géophysique, génie civil, gestion de l’eau et des déchets, sécurité, équipements et matériels nécessaires pour l’exploitation et la maintenance, etc.).

    source : https://www.ecologique-solidaire.go...

    Je résume : 1 milliard d’euros qui passe à la trappe, + une dizaine de milliers d’emplois de PME. Donc autant de familles détruites.
    Mais on n’est plus à ça près n’est ce pas ?


  • Par conséquent les importations de gaz et d’hydrocarbures françaises vont augmenter de 1% pour pallier la mise à mort de cette (petite) industrie (et créer quelques milliers de chômeurs de lus au passage). Un engagement sur des rétro-commissions futures versées par nos fournisseurs de pétrole étrangers ?


  • Nouveau Saint Georges, Hulot le télécologiste terrasse héroïquement le dragon des hydrocarbures : le monde entier doit nous l’envier . Grotesque .

     

  • Pendant que les US prospèrent grâce aux hydrocarbures de schiste, les européens, sur ordre de Washington, doivent renoncer à prospecter en vue de trouver ces mêmes hydrocarbures . Juncker le très servile valet des US qui l’ont NOMME à son poste .


  • #1796132

    La production française est ridicule...autant utiliser des fonds pour développer les énergies renouvelables...Pour une fois qu’Hulot prend une bonne initiative, elle est peut-être symbolique mais elle va dans le bon sens, l’important c’est d’encourager l’autonomie énergétique des français et non de les racketter à coup de malus ou de taxes...là ils sont inventifs nos politiciens.

     

  • La bagnole électrique à 30.000 euros c’est hublot qui nous la paie aussi non ?


  • #1796187

    Le 1% français polluait moins, puisqu’il fallait le transporter moins loin... Ce Ministre qui pense comme un bulot a-t-il touché là le fond de son indigence intellectuelle ?


  • #1796212

    Pourquoi se priver du peu de pétrole et de gaz dont on dispose en France ? C’est absurde.
    En revanche, le hola sur le gaz de schiste, dont l’extraction est ultra-polluante, est appréciable.


  • Sans plaisanter, la fin du pétrole en 2040 est possible étant donné que la chute de l’empire est proche et c’est l’empire qui a de gros intérêts derrière les hydrocarbures.
    La R&D de nouvelles énergies est bloquée par le système et les multinationales.
    (C’est pour cette raison que l’écologie est une blague)


  • #1796450

    Je vois pas comment ici certains peuvent encore cautionner ces hydrocarbures, et surtout le gaz de schiste, juste parce que "ça peut créer de l’emploi" ou autres. En tant que cévenol, je refuse que des gens (étrangers en plus ; certains permis de prospection étaient attribués à des Texans) viennent tout détruire et polluer chez moi. Qu’ils aillent se faire foutre. Ca reste une histoire de financement, comme d’habitude. Autre chose peut être développé si l’argent est investi. Mais bon ça bloquera à ce niveau, comme d’habitude...


  • Une donnée qui n’est pas prise en compte :
    Poutine a déjà la Syrie, l’Irak ; l’Iran, le Quatar dans sa manche, et il est déjà prévu que dans pas longtemps le roi d’Arabie Saoudite se rendra à Moscou.

    L’extrème efficacité politique, militaire, et surtout diplomatique de Poutine va le placer à la direction d’un cartel pétrolier et gazier mondial dont la France sera dépendante.

    Comme la classe dirigeante n’avouera jamais que nous allons devoir apprendre à nous passer un peu de pétrole, par la faute des erreurs politiques monumentales qu’elle a commises au Moyen-Orient, alors c’est Hulot, le réchauffement, Irma, toutca-toutca... qui serviront à justifier "la fin des hydrocarbures"


  • Vu que tous les pouvoirs ont été transférés à Bruxelles, les "mesures symboliques" sont les seules que nos gouvernements ont encore le droit de prendre en France.


Commentaires suivants