Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vers un nouveau plan européen pour Athènes ?

Quel grand écart ! Alors qu’Angela Merkel vient d’affirmer qu’elle refusera la mutualisation des dettes « aussi longtemps qu’elle vivra », le nouveau gouvernement grec demande un relâchement des conditions des plans précédents. Bref, le maintien dans l’euro demande un nouveau plan !

Un maintien qui ne sera pas gratuit

Certes, les demandes de Samaras ne sont pas celles de Tsipiras, mais le nouveau Premier Ministre a tout de même demandé aux autorités européennes un délai de deux ans pour atteindre les objectifs qui avaient été fixés en début d’année (soit il y a quelques mois à peine), avec pourtant les mêmes personnes des deux côtés de la table, signe que le plan de février était totalement irréaliste, comme beaucoup l’avaient noté, ainsi que votre serviteur sur ce blog à l’époque.

Même si Nouvelle Démocratie souhaite rester dans le cadre des plans européens, la nouvelle majorité demande un relâchement des contraintes et de réduire le déficit « sans ajouter de nouvelles coupes de salaires, de pensions et d’investissements publics ». Le vent du boulet de la défaite électorale n’est pas passé loin et les nouveaux dirigeants de la Grèce ont enfin décidé de prendre un minimum la défense de leurs compatriotes et cesser de tout accepter.

Résultat, la Grèce aurait besoin de 20 milliards de plus et de deux années supplémentaires pour atteindre les objectifs de la troïka. Bref, après le 1er plan du printemps 2010, celui de l’été 2011 et celui de ce début d’année, les dirigeants européens devraient concevoir un 4ème plan, potentiellement lors du sommet qui commence aujourd’hui. Et encore, on ne compte pas les différentes aides apportées par la BCE, qui a acheté de la dette grecque et finance les banques…

Le signe d’une impasse

La récurrence des plans démontre bien toute l’impasse de ces plans européens, qui ne résolvent rien, qui ne font que prolonger une situation intenable à coups de milliards que les peuples devront bien assumer un jour ou l’autre. Bref, les dirigeants européens achètent (très cher) du temps pour essayer de sauver la monnaie unique, refusant même de voir sortir la Grèce de peur que ce soit le domino qui entraine l’ensemble de cet édifice monétaire artificielle vers sa fin.

Ce que dit la succession des plans, c’est qu’au lieu de résoudre la solution, ils aggravent le problème. Comme l’expliquent Patrick Artus ou les « prix Nobel » d’économie Paul Krugman et Joseph Stiglitz, c’est qu’une austérité sauvage ne résoud rien. Les coupes plongent le pays dans la récession (le PIB a reculé de 7% en 2011), réduisant les recettes fiscales et annulant la majeure partie des économies ainsi réalisées. Pire, la baisse du PIB augmente le poids de la dette.

Pire, comment ne pas voir que ce « sauvetage » de la Grèce (en réalité de ses créanciers) est un puit sans fond. Nicolas Dupont-Aignan avait bien raison de s’opposer au plan à l’Assemblée Nationale début mai 2010. Tout ce qu’il avait dit s’est vérifié, au grand dam des tenants de cette Europe. Il est proprement sidérant de consacrer de telles sommes pour sauver cette monnaie unique, dont le coût global est chaque jour plus important pour les peuples d’Europe.

Il est sidérant de constater à quel point on ne souligne pas davantage le caractère illusoire et totalement dispendieux de ces plans de soutien répétés aux créanciers de la Grèce. Un jour, nous prendrons conscience des absurdités menées pour sauver l’euro…

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #177639

    il y a vraiment une chose que je me demande depuis longtemps :

    est-il mathématiquement -et dans les faits- possible d’augmenter la dette à l’infini ? les banques le peuvent-elles et est-ce souhaitable pour elles ? pour nous : NON évidemment !

    car, détruire les moyens de production (via des délocalisations) et la main d’œuvre d’exécution (réduire toujours plus les salaires des travailleurs), comment l’idéologie financiariste peut-elle résoudre cette contradiction ? c’est apparemment impossible...

    c’est comme la City de Londres : comme une sang-sue, elle vie sur le dos de l’être qu’elle pompe (le Royaume-Uni et son Peuple)

    la dernière analogie est celle du Monopoly :
    une fois que le joueur a écrasé les autres, on annonce le vainqueur, et le jeu se termine.

    Mais Là : ils gagnent tout le temps mais le jeu ne s’arrête pas...

     

    • #177743

      Voilà, t’as qu’à faire économiste, toi au moins t’as tout compris depuis l’alpha jusqu’à l’oméga en passant par le lambda.
      La monnaie virtuelle, ça ne repose que sur le nombre qui lui est infini !
      C’est le trou noir de la finance d’où tout type d’austérité pourra durer sans fin, mais elle, l’austérité, n’est pas virtuelle...


    • #177753

      c’est l’économie au service de l’idéologie !....je ne vois que çà, car toutes leurs agitations paraissent trop absurdes et vaines !...rien ne sera sauvé et surtout pas la liberté et l’avenir des peuples, ce n’est pas leur but !...l’économie n’est qu’un moyen d’asservir une bonne fois tous les peuples de cette planète !


  • #177716

    Quand vous lisez "un nouveau plan européen pour Athène" traduisez "un nouveau plan européen de renflouement des banques par l’endêtement des peuples" . Vous avez vu dernièrement Hollande faire signer le "parcte de retour à la croissance" ? traduisez : encore un emprunt pour renflouer les banques ... et pendant ce temps l’Etat réduit tous les budgets santé sécurité éducation ... et cet argent que Hollande a mis dans les banques c’est nous qu’on devra le remboursser par nos impôts avec en plus les interêts c’est à dire la même somme d’argent . Retirez votre argent des banques achetez de l’or y a que comme ça qu’on pourra les contrer ces fascistes .


  • #177721

    Halte, n’en jetez plus !!!


  • #177912
    le 30/06/2012 par Réveillez-vous
    Vers un nouveau plan européen pour Athènes ?

    Il est sidérant de constater à quel point



    Il est surtout sidérant de constater et d’admettre que le peuple grec se fait tondre et enculer sans broncher...mieux, vu le résultat des dernières éléctions , il en redemande...les tondeurs auraint alors vraiment tort de se gêner

     

    • #177978

      Oui, ils doivent être Sado-maso, on ne voit pas d’autre explication. Arriver à un sommet de la souffrance, cette dernière devient jouissance...


    • #178109

      se faire enculés, ben..Ils sont grecs AH AH AH...
      ceci étant,
      tout ça c’est très joli mais je lis encore ici et là des formulations du genre "les crétins" au pouvoir, les "imbéciles", "les idiots" : on rêve !
      les élites politiques sont des traîtres ! et puis c’est tout !
      le cahier de charge de ces franc-maçons, c’est le retour à l’ancien régime : tu nais prolo’, tu meurs prolo’, etc...
      y a pas de débiles au pouvoir, éventuellement quelques idiots utiles, le corps du pouvoir, ce sont des nazis-sioniste (c’est tout à fait possible)...
      valdo le communiste
      belgique


  • #178051

    Il y a une issue probable qui est une privatisation massive des services publics et des biens publics
    Evidemment ce n’est pas dit dans la chanson, mais quand les gouvernements divers
    seront au bout du rouleau, il faudra bien y venir
    En somme, vendre les bijoux de famille...
    Et les peuples au bord de l’apoplexie ne protesteront pas trop, vu qu’on leur dira qu’il ne reste plus que cette solution pour assumer les devoirs de l’état : payer les retraites, les fonctionnaires les hôpitaux ,le pétrole, la nourriture,etc etc...,
    Trouille généralisée et enfin acceptation de la réalité(vendre sa voiture quand on ne peut plus rembourser son crédit)

     

    • #178056

      Le point majeur c’est l’armée , jusqu’à quand les militaires qui détiennent entre leurs mains la force de frappe des armées soutiendront-ils les chefs d’Etats fascistes mondialistes en Europe ? toute la question est là . Le jour ou les militaires tourneront leur veste je crois que les camps nazis et le goulag c’est rien par rapport à ce qui arrivera aux traitres pro-euro et pro-mondialisme .


    • #178089

      Faut voir, si les cadres de l’armée sont aussi infiltrés comme tous les autres preneurs de décision on est mal barré !