Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Vers une fragmentation de la Syrie

Balkanisation "classique" des pays ennemis par l’Empire

Après un accord inédit avec le régime syrien, 4 000 combattants rebelles et leurs familles doivent évacuer ce samedi trois quartiers sud de Damas. Via un corridor sécurisé, ils doivent rejoindre Raqqa, le fief de l’organisation État Islamique.

 

Il s’agit du premier accord de ce type impliquant l’organisation État Islamique. Le régime de Bachar Al Assad et les représentations de la population locale ont convenu d’évacuer le camp de réfugiés palestiniens de Yamourk ainsi que les quartiers voisins de Qadam et de Hajar al-Aswad.

[...]

On devine déjà les contours de cette Syrie fragmentée. Elle se divise en trois zones :

- Le réduit alaouite : zone côtière au nord du Liban, qui comprend notamment les ports de Tartous et de Lattaquié. La communauté alaouite et les soutiens du Baas, le parti de Bachar Al Assad pourraient s’y replier, de même que les chrétiens.

- Une zone kurde : au nord, le long de la frontière kurde. Ce Kurdistan syrien, le Rojava, est l’une des explications de la lourde implication des kurdes dans la lutte contre les djihadistes.

- Le reste du pays pourrait être laissé aux rebelles sunnites : le groupe État Islamique ainsi que les autres factions rebelles dont le Front Al-Nosra risquent d’en disputer le contrôle entre elles mais aussi avec l’armée libre et l’opposition laïque.

Lire l’article entier sur franceinter.fr

 

Dernière minute :

L’accord, suite à la mort d’un chef de milice rebelle, a été suspendu, mais pas annulé, d’après bfmtv.com.

Après l’Irak, les vautours dépècent la Syrie, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1354413
    le 26/12/2015 par Abdu
    Vers une fragmentation de la Syrie

    Vous allez voir les bagarres entre sunnites ! Ils se mangent déjà entre eux... alors imaginez la suite. Le groupe Etat Islamique dans tout ça ? Il est en négociation ou pas ? Si oui, avec qui ?


  • #1354441
    le 26/12/2015 par valade
    Vers une fragmentation de la Syrie

    C ’est la carte de voeux de " France " Inter pour la Syrie et son non - avenir . Signatures enthousiastes de toute la rédaction monochrome .

     

    • #1354472
      le 26/12/2015 par iroise
      Vers une fragmentation de la Syrie

      Oui , ils y croient , ils le veulent , ils le rêvent : la fin de la Syrie ! ils vont la fêter par anticipation ; faut croire que c ’est bon . . . pour eux aussi .


  • #1354442
    le 26/12/2015 par Talion
    Vers une fragmentation de la Syrie

    Ça fait 4 ans que les tapins médiatiques de l’Empire tentent de nous vendre l’idée que "la chute du régime de Bachar est pour demain" ou que "la Syrie finira divisée selon des lignes de fracture ethnique".

    En réalité, ces élucubrations sont a remiser à la corbeille à papier depuis l’intervention directe de la Russie sur ce théâtre d’opération.

    Reste que tous les propagandistes de France et de Navarre ne peuvent pas dire du jour au lendemain "désolé en fait on ne vous a raconté que des conneries depuis 4 ans sur la Syrie et en réalité nous ne sommes qu’une grosse bande de tocards payés pour passer des plats au régime actuellement au pouvoir en France".

    Le discours des merdias officiels concernant la Syrie ne peut plus s’explique que par le désespoir et une logique de fuite en avant dans l’attente d’un éventuel miracle qui permettrait à la situation de se retourner sur le terrain.

    ...Car en effet, si le gouvernement légal syrien devait finir par gagner la guerre, cimenter l’unité de la Syrie, écraser les mercenaires wahhabites et les exposer pour ce qu’ils ont toujours été, les résultats seraient proprement catastrophiques pour la presse mainstream occidentale en terme de crédibilité. Elle pourrait bien ne pas s’en relever et être ridiculisée à jamais face à certains blogs de réinformation ou encore face aux médias russes (ou même chinois).

    Ils ont donc désormais le choix entre la victoire ou la mort (et tout porte désormais à croire que ce sera la mort dans le déshonneur le plus total)... Et je dois admettre qu’il est particulièrement plaisant de les voir se débattre dans le marécage des mensonges qu’ils ont tenté en pure perte de nous refourguer.

    Bref... Tout ce que la presse française nous raconte sur la Syrie est à classer systématiquement et consciencieusement au même endroit : Dans la benne à ordures la plus proche.


  • #1354475
    le 26/12/2015 par Sergio
    Vers une fragmentation de la Syrie

    Ceux qui ont écrit ce torchon prennent leurs désirs pour des réalités : constatant qu’une victoire rapide avec la chute du régime Syrien est impossible maintenant que les Russes bombardent Daesh, les Atlantistes et leurs Sponsors Qataris et Saoudiens privilégient la partition de la Syrie...
    Les coupeurs de tètes ont aussi envie de vivre et ne veulent pas forcément se battre jusqu’au derniers,quand aux forces du régimes,ils ont recours a ce type d’accord pour affaiblir la combativité des terroristes en déroute et pour épargner la vie des civils et des soldats loyalistes,« Bachar le boucher » et capable de faire des gestes humanitaire dans cette guerre atroce, ca force le respect ...


  • #1355259
    le 27/12/2015 par ananas
    Vers une fragmentation de la Syrie

    Pitoyable, le pouvoir syrien devrait récupérer chacun de ses territoires, voilà comment on démoli une nation aussi vieille que la Syrie, déjà qu’on lui a découpée le Liban...