Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vincent Peillon ou le concept de la neutralité partisane

Par la rédaction d’E&R

Le 4 janvier 2013, les recteurs de France recevaient un courrier du ministre Vincent Peillon les enjoignant à « la plus grande vigilance à l’égard des conditions du débat légitime qui entoure le Mariage pour Tous dans le cadre du projet de loi prochainement soumis au Parlement ». Quoi de plus sage en effet que de permettre les « meilleures conditions » d’un « débat légitime » concernant le projet de loi sur le "Mariage pour Tous" ?

 

Neutralité ?

Mais la surprenante suite du courrier semblait renier aussitôt cet appel à la neutralité nécessaire à un juste débat, puisqu’on pouvait y lire que le Ministre souhaite que « vous accompagniez et favorisiez les interventions en milieu scolaire des associations qui luttent contre les préjugés homophobes ».

Pis encore, M. Peillon invite les recteurs à « relayer avec la plus grande énergie (souligné par nous) la campagne de communication relative à la “Ligne Azur”, ligne d’écoute pour les jeunes en questionnement à l’égard de leur orientation ou leur identité sexuelle » !

 

Ligne Azur

Penchons-nous dès lors sur cette fameuse « Ligne Azur » :

Créé en 1997, Ligne Azur est à la fois un service d’écoute et un site Internet qui informent et soutiennent toute personne (jeune ou adulte) qui se pose des questions sur son attirance et/ou ses pratiques sexuelle avec une personne du même sexe. Qu’elles se définissent, ou pas, comme homo-, bi- ou hétérosexuelle, certaines personnes n’ont pas la possibilité d’échanger librement et en toute confiance sur les difficultés qu’elles rencontrent ou pourraient rencontrer dans le cadre de leurs relations affectives et sexuelles (santé sexuelle).

Certes, les plus progressistes d’entre nous n’y verront peut-être pas à redire, mais est-ce le rôle de l’école de promouvoir un lieu d’écoute des préférences sexuelles de nos enfants, si ce n’est un lieu de promotion des pratiques sexuelles minoritaires voire déviantes comme le démontre cette campagne 2012 :

 

---/---

---/---

---/---

---/---

 

 

 

Alternative ?

Finissons sur une note optimiste, puisqu’il ne nous reste que cela, et rappelons que si l’enseignement est obligatoire jusqu’à 16 ans, l’école ne l’est pas. Il vous reste donc toujours la possibilité d’éduquer votre enfant chez vous, à l’abri de tout cela !

 

 


 

 

Lettre in extenso de M. le Ministre Vincent Peillon :

Pour aller plus loin avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #328667
    le 12/02/2013 par Godefroi de Javron
    Vincent Peillon ou le concept de la neutralité partisane

    il me reste plus qu’à surveiller les programmes scolaires de mon fils en 5ème et si besoin, ne plus l’envoyer à l’école. L’idéologie du Franc Mac Peillon ne rentrera pas dans le crâne de mon fils comme la bite d’un pédo dans le cul d’un gamin ! Je ferai en sorte que sa mentalité reste saine et ne soit pas manipulée. Je chie sur Peillon, sur l’UNESCO, sur la déclaration universelle des "droits de l’homme" et sur son article 26 !

     

    • bravo godefroi et de tout coeur avec toi !...je souscris à ton déferlement fécal sur peillon et toute cette clique putride !


    • Je me joins à vous pour conchier de concert sur ceux ci-dessus cités, la franc-macaquerie et ses artefacts grossiers que sont les fondations et autres structures en apparence pseudo humanitaires mais à but réel inversé de déstabilisation et de destruction d’une société traditionnelle millénaire. Peillon, devra rendre des comptes, si ce n’est devant les hommes, ce sera devant Dieu, car même son maître "Satan" qui l’inspire, ne peut rien contre la puissance et la lumière divine. Vas-y, continue à instiller ton poison, Peillon ! Sarkozy était infect et ses ministres grostesques mais cet aréopage de maçonnico-judeo-sionisto-socialistes s’attaquent à ce qui fait notre nature profonde et cherchent à nous amoindrir physiquement, intellectuellement et spirituellement. C’est une déclaration de guerre.


    • #329245
      le 12/02/2013 par Godefroi de Javron
      Vincent Peillon ou le concept de la neutralité partisane

      merci pour votre soutien


  • Au sujet de l’oxymore "neutralité-partisane".

    "C’est en coupant la parole qu’ils font tomber les têtes.
    C’est en castrant le savoir qu’ils rendent l’esprit impuissant.
    C’est en conciliant les contraires qu’ils se maintiennent au pouvoir",
    Arnaud Aaron Upinksy dans "Comment vous aurez tous la tête ou
    la parole coupée", éditions OEIL.



  • Finissons sur une note optimiste, puisqu’il ne nous reste que cela, et rappelons que si l’enseignement est obligatoire jusqu’à 16 ans, l’école ne l’est pas. Il vous reste donc toujours la possibilité d’éduquer votre enfant chez vous, à l’abri de tout cela !




    Si l’enseignement est obligatoire cela passe automatiquement par l’école, je ne comprend pas très bien ???
    Ceci dit, je suis d’accord avec cette idée et que les parents d’élèves s’organisent en réseaux parallèles dans toute la France pour enseigner eux mêmes à leur enfants.


  • #328685
    le 12/02/2013 par Gégé John Schaefer
    Vincent Peillon ou le concept de la neutralité partisane

    Les cartes postales de LigneAzur sont plutôt dépressives... Ca me fait penser à une adresse à Paris, Le Kiosque, 36 rue Geoffroy L’Asnier (à côté du Mémorial de la shoah)... une assoc’ de prévention-aide toxicomanie-sida, et il y a en vitrine des affiches à propos de sexualités "à risque", malgré un côté assez lisse, là encore plutôt dépressives...
    Pour Peillon, on comprend qu’à travers l’attention portée aux sexualités diverses, il y a un projet plus large, c’est pas gratuit...
    Je ne connaissais pas le terme "cisgenre", c’est tordu...
    http://www.cpath.ca/2009/12/14/what...


  • Sur la même page, privatisation de la culture et nationalisation de la trouduculture, si je peux me faire mettre.
    Me permettre, pardon.
    Franchement prévisible, presque grotesque.
    Bonne année (scolaire ?) à toutes et tous !

     

    • @Cat A................merci pour ce lapsus désopilant quoique volontaire !... ;)


    • @ Karimbaud et tous.
      Une honte de plus pour notre monde lui-disant occidental. Les adultes de demain sont saccagés : la manette, la tablette et l’enculette pour clore la trinité. Certains en ont rêvé, Sunny l’a fait et le plus fort : c’est nous qui Peillon.
      Papa, c’est quoi l’ironie ? J’en sais rien, demande au numéro vert.
      Nous n’avons malheureusement encore rien vu ni entendu, alors tant qu’on peut se fendre d’une mauvaise vanne susceptible d’arracher un rire au désarroi, pourquoi pas.
      Fuyez ces infamies, mais Souriez à la vie.
      Tout un programme...


  • A propos de Peillon, je vous signale la conférence organisée à Paris par le Centre Saint-Paul :

    Mardi 19 février : « La Révolution française n’est pas terminée, ou Comment le totalitarisme vient à la Gauche »
    Par l’Abbé Guillaume de Tanoüarn

    L’abbé Guillaume de Tanoüarn a suivi attentivement les productions philosophiques et les frasques politiques de Vincent Peillon, notre ministre de l’Education Nationale.
    Il se penche sur son dernier ouvrage : La Révolution française n’est pas terminée, en montrant comment la laïcité est l’idéologie responsable de tous les déracinements. C’est la lutte contre toute forme d’identité qui est aujourd’hui le logiciel de la Gauche au pouvoir.
    L’identité sexuelle elle-même devient problématique à entendre les idéologues du mouvement lesbien qui inspirent aujourd’hui les campagnes du lobby.

    Début des conférences du mardi à 20h15.

    Lieu : Centre Saint-Paul, 12 rue Saint-Joseph, 75002 Paris.
    Métro Sentier, Bourse ou Bonne Nouvelle

    Tarifs : 5 €, 2 € pour les étudiants.
    Les conférences seront suivies d’un buffet.

    Renseignements au 07 62 07 26 41 pour les conférences du Centre Saint-Paul.


  • Le sioniste Peillon, dont la maman s’appelle Florence Blum et qui a épousé Nathalie Bensahel (tout un programme !) voulait droguer la jeunesse Française en souhaitant la dépénalisation du cannabis . Aujourd’hui, il souhaite généraliser la sodomisation des jeunes Français et transformer les jeunes Françaises en gouines : ce corrupteur raciste est d’autant plus dangereux qu’il ressemble à un honnete homme .


  • Je crois que Vincent Peillon s’est trompé, il s’adresse aux Rectums et non pas aux recteurs.
    C’est bizarre il emploie tellement le mot homophobe, j’ai la même sensation quand je lis le mot antisémite, j’arrive pas à les différencier. Ils sont tellement employés à outrance que t’as rien fait du tout tu te sens déjà coupable de quelque chose tu sais pas de quoi mais finalement tu sais comment ça arrive en lisant ce genre de lettre abjecte...
    J’en a ris tellement c’est énorme, chaque phrase est un bijou de bassesse.
    Celle là est particulièrement énorme :

    "Il convient donc d’appeler à la retenue et à la neutralité dans tous les établissements afin que l’école ne fasse l’objet d’aucune instrumentalisation"

    Sans commentaire...

     

    • @Embrasse..........on a "tilté" sur le même morceau de bouse peillonesque.....en effet, c’est un bijou de putasserie sociale-traitre !


    • Rectophobes !
      Et les milliards de victimes du bon sens depuis tous ces siècles, vous allez les renier ?
      Comme deux gaules par exemple (pour ne parler qu’en général) c’est légitime de vouloir finir dans des anales.
      Même si ça ne manque pas de n.
      Si on peut plus s’amuser ou les autres s’emmerdent, ils ont raison de prévenir Nos enfants.
      On a voté, chantons maintenant.
      Tous en choeur pour nos représentants dont on est tant fiers :
      Chaud chaud chaud âne anal.......

      Non, je déconne. Les ânes n’ont pas besoin de telles circulaires pour montrer qu’ils l’ont plus grosse que toi et quand ils finissent en lasagnes roumaines, ça n’a pas le goût du miel sulfuré.


  • je cite : "afin que l’école ne fasse l’objet d’aucune instrumentalisation..." !...on croit rêver, en matière de "foutage" de gueule, c’est un cas d’école...envie de dire à peillon, et toi ducon qu’est que tu branles avec ta bande de branquignols (pardon robert dhéry) à part instrumentaliser et niquer la jeunesse ?!............sur les pubs on peut lire transgenre, cisgenre...ma parole on est en plein cours de chimie, les isomères et cie.....en même temps c’est plus facile que de parler de cisjordanie, hein !...tout çà est répugnant.

     

  • Pendant ce temps-là, la Belkacem qui vient dans les écoles primaires asséner aux gamins que cette loi sera "plus de liberté, d’égalité, de progrès..."

    C’est à se taper la tête contre les murs.


  • #329374

    Je me demande s’il y a des élèves un peu moins malléables que les autres, qui viennent de temps en temps sur site et d’autres et qui sabotent tout ce qu’ils peuvent à l’école concernant cette propagande.

     

    • Je suis élève de terminale et ce site constitue ma plus grosse source d’information quotidienne , j’ai encore beaucoup à apprendre cela dit.


    • Je suis élève de terminale et ce site est en fait ma principale source d’information , cela dit il me reste beaucoup à apprendre et dans le cadre scolaire je ne m’avance seulement sur les sujets que je maitrise un minimum , enfin j’essaye d’amener mes camarades là je pense qu’il est bon de se situer. L’école est remplie de message implicites que l’on mange sans même le savoir.


  • #329600

    Répugnant... Frère Peillon est vraiment le dernier des traîtres, j’espère que ce genre d’informations seront plus médiatisées à l’avenir, afin que le peuple de France sache qui il a élu à sa tête.


  • J’ai vomi..C’est tellement trash et anxiogène..
    On sent bien derrière cette "littérature" (au moins Hervé Guibert avait du talent..) les paumés dépressifs haineux qui ne trouveront un semblant de paix que quand ils auront "converti" toute la société à leur culture de mort.

    Parce que c’est ça le vrai enjeu de la "lutte" contre la prétendue homophobie : le prosélytisme en faveur des pratiques sexuelles les plus trash, homo ou hétéro (mais avec capote, hein, attention !)...

    De la même façon, les associations subventionnées pour soi-disant faire de la prévention anti-drogue n’ont qu’une obsession : promouvoir la consommation "propre" , la réduction des risques ("risques" , entendre : SIDA) et non l’abstinence qui est le seul message que des adultes chargés d’une action de PREVENTION devraient marteler.

    Quant à Peillon, c’est vraiment un enragé. Quand on pense qu’il a 4 enfants...

     

  • "L’école doit être un lieu de protection et préserver les sensibilités et consciences de tous les jeunes"...

    Il est impossible qu’il ait pu écrire cette phrase sans se rendre compte que les mots y sont employés pour l’inverse de ce qu’ils veulent dire !! Inversion satanique !


  • Sur le site de la Ligne Azur, cet incroyable slogan : "le plaisir sexuel ? j’y ai droit" ! Hallucinant !

    A quand l’inscription du droit au plaisir sexuel dans le préambule de la Constitution ? Le mot "race" en sort, le "droit au plaisir sexuel" y entre !


  • Et encore, ils ont enlevé à la mi-janvier le lien direct vers tomber la culotte qui fait la promotion des mœurs lesbiennes de manière très crue.
    http://fautpaspousser-malo17.blogsp...
    Et la définition neutre de la pédophilie sans précisions juridiques dans le "petit dico" qui met au même rang toutes les pratiques.
    http://www.ligneazur.org/sante-sexu...

    Malgré cela ils déploraient une promotion insuffisante (sous Sarko) et désiraient étendre leur information au niveau des classes primaires :

    http://www.citegay.fr/associations/...

    "La moitié des personnes qui sollicitent le dispositif, encore cette année, ont moins de 18 ans, et 42 %
    d’entre elles ont moins de 15 ans, avec une moyenne d’âge plus jeune qu’en 2010.

    − Près de huit jeunes sur dix s’interrogent sur l’homosexualité, la bisexualité, l’identité sexuelle ou la
    découverte de la sexualité
    Cela démontre que nos organisations avaient raison d’insister pour que cette campagne soit diffusée dès le collège, et nous permet aussi de réaffirmer la nécessité de sensibiliser les jeunes à ces questions dès l’école primaire."


  • #331282

    ce qui est atroce c’est qu’ils (les adultes soi disant responsables) leur parlent de sexualité dès leur plus jeune âge (dès la primaire), c’est une abomination, alors que c’est un âge qui caractérise l’innocence et cette vertu, ce droit inhérent à leur personne est violé, car c’est un viol des âmes que l’on commet là en plus sous l’ordre de l’Etat, vraiment c’est l’abomination dans ces deux sociétés qui étaient parfaites, l’Eglise et l’Etat, le corrolaire est flagrant !
    On repense à l’apparition de notre dame à Quito au 16è siècle, "à cette époque il n’y aura plus d’âmes innocentes même chez les enfants, chez les tous petits, l’impureté triomphera de partout". Tous ces adultes devraient repenser à la parole de Notre seigneur, "malheur par qui le scandale arrive" "malheur à qui scandalise ces tous petits, il vaudrait mieux pour lui de se jeter au fond de l’eau avec une pierre autour du cou", paroles terribles de notre seigneur qui nous dit que l’on n’évitera pas ces scandales, Il les annonce, ils doivent arriver mais "malheur" à celui qui les provoque quand notre seigneur qui est la bonté donc qui donne ses bénédictions annonce là des malédictions l’adulte pêcheur devrait vraiment se raviser et ouvrir les yeux arrêter, se confesser et réparer car c’est vraiment un malheur de s’entendre dire de la part du christ la malédiction, ou avoir le silence en face de soi de sa part comme il le fit à Hérode lors de la Passion ce n’est plus bon signe quand Jésus ne parle plus. Donc conversion et pénitence, tout est possible avant l’irrémédiable.


Afficher les commentaires suivants