Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Violences à Saint-Denis : les lycéens mis en examen soutenus par leurs professeurs

Ils sont huit lycéens à avoir été présentés à un juge pour enfants jeudi. Six d’entre eux ont été mis en examen pour « violences sur personne dépositaire de l’autorité publique », « attroupement armé » et « rébellion », deux autres placés sous le statut de témoin assisté, après les violences aux abords du lycée Suger à Saint-Denis mardi. Des violences qui avaient conduit à l’interpellation de 55 jeunes dont 44 mineurs.

 

Au tribunal de Bobigny, un groupe de professeurs du lycée est venu afficher son soutien aux huit lycéens mineurs et dénoncer une réponse judiciaire inadaptée.

« Nous sommes ici pour soutenir des élèves, nous pensons que le problème essentiel c’est un manque de moyens humains, c’est un manque de surveillance, c’est un manque d’assistantes sociale, c’est un manque de documentalistes, c’est un manque de personnel comme dans énormément de lycées et de lycées populaires », défend Dominique, professeur de lettres.

(Pour voir cette interview effarante, cliquez ici)

 

Des moyens pour l’éducation plutôt que des condamnations

Pour eux, une éventuelle condamnation des élèves ne va pas mettre fin au problème de la montée de la violence, contre laquelle ils se mobilisent depuis plusieurs mois.

« C’est ça la fermeté ? s’interroge Marlène Ley, enseignante au lycée Suger. Nous on a déjà été en grève au début de l’année pour réclamer d’avoir des agents, des profs, des adultes, de pouvoir travailler dans de bonnes conditions, c’est la seule chose qu’on demande, c’est pas de la fermeté »

Lire la suite de l’article sur bfmtv.com

L’esprit de Mai 68 finit en manipulation des jeunes idiots utiles,
lire sur Kontre Kulture

 

Quand les (ir)responsables gauchistes chauffent les lycéens, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

81 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Marlène a le profil typique de la militante LGBT...cheveux courts, coupe sans féminité...parce qu’avoir une coupe de cheveux féminine cela serait se soumettre au patriarcat blanc zombie...

     

  • J’imagine qu’il va appeler à voter Hamon afin de légaliser le cannabis pour calmer ces étudiants en manque de testostérone,


  • C’est un croisement entre une fourmi et une paire de tchin tchin fabriquée en tchine ?


  • Encore une enseignante gauchiste qui clame qu’injecter des moyens financiers à fonds perdus, suffirait à moraliser le comportement de ces délinquants. Antonin Bernanos, lui, ne manque pas de ressources financières, ce qui ne l’a pas empêché d’incendier une voiture police.

    Marre du laxisme et de la permissivité morale de cette bien-pensance de gauche post soixante huitard !
    Cette personne n’inscrirait même pas ses propres enfants là où elle enseigne !

     

    • Où bien ils y sont scolarisés par exemplarité, sans quoi je suis certaine que son entourage lui ferait la remarque. Nous ne jugeons pas les gens pour ce qu’ils pensent ou ce qu’ils disent, mais bien par ce qu’ils font... Au fond ils crèvent d’envie de les scolariser ailleurs !


  • Ils réclament des moyens. Il y a 40 ans, il y avait des classes de 40 élèves et la discipline régnait partout à l’Education Nationale. Maintenant il y a des classes de 20 élèves et rien ne va plus. Il y a donc 2 fois TROP de moyens. Il faut supprimer des effectifs dans cet établissement. Et ces greluches doivent faire respecter la discipline avec "FERMETE".


  • Partout, ces gauchistes masochistes ont la même gueule. Aux états unis, en Angleterre, aux Pays-Bas et dans les pays nordiques, les "social justice warriors", en Allemagne les gauchiasses altermondialistes... Toujours ces tronches de cake.


  • c’est curieux ça me rappel ces féministes qui refusaient de condamner les viols à cologne ...sous prétexte de ne pas faire d’amalgame...je me demande si on ne souffre d’un syndrome de stockholm généralisé en europe.

     

  • c’est un copié collé du sketch des inconnus sur l’ecole il y a 25 ans

     

  • C’est vrai que vous demandez à n’importe quelle caillera et elle vous dira que le problème c’est avant tout un manque de documentalistes...
    Et puis ensuite la caillera parlera du manque de surveillance et d asistances sociales...

    Ces gens sont ils "pour de vrai" ?
    Au delà de l’effet comique, ça fait peur...a ce point la il vaudrait mieux interdire l école que de soumettre notre jeunesse à des guignols pareils...Et ça ferait des économies...

     

  • " Nous on a déjà été en grève au début de l’année pour réclamer d’avoir des agents, des profs, des adultes, de pouvoir travailler dans de bonnes conditions, c’est la seule chose qu’on demande, c’est pas de la fermeté » "
    Est-ce à dire que le comportement de certains élèves n’est pour rien dans les mauvaises conditions de travail ? Question annexe : Pense-t-elle que l’autorité (je ne parle pas d’autoritarisme) ne soit d’aucune importance et n’ait pas son utilité ? Et donc, à l’inverse, que son absence puisse être pour quelque chose dans la problématique de la violence dont j’espère qu’elle ne la nie pas ? D’ailleurs je ne comprends pas de quoi elle vient se mêler s’agissant de ce qui amené ces jeunes au tribunal. À moins qu’elle ne soit dans son angélisme neuneu prête à cautionner tout et n’importe quoi pourvu que les jeunes incriminés ne soient pas mis en cause. On nage en plein déni de réalité et délire masochiste.


  • Encore une tête de déformée !

    Allez, pour le plaisir, je vous redonne la vidéo :

    http://www.egaliteetreconciliation....

     

    • Merci pour ce petit rappel récréatif (et hilarant !)
      En 2017, c’est d’autant plus savoureux de voir ces gens rêver d’un PS au pouvoir... avec le bilan qu’on lui connaît aujourd’hui...
      J’aimerai voir les mêmes aujourd’hui dans une nouvelle vidéo nous louangeant le PS... enfin Macron, faut pas deconner !


    • Oh putain, mort de rire ! Il n’y en a pas un qui ne soit pas périmé, sérieux ! Et la musique survitaminée à la fin (les Chemical Brothers il me semble) alors que pour ce qui est de la vivacité d’esprit on est à peu près au niveau du bulot. On croirait un truc de CAT. Et encore, c’est pas sympa pour les CAT.


  • Quand je vois ça, je me dis qu’il faut revenir au ministère de l’Instruction Publique. On ne peut prétendre éduquer quand on n’est pas au clair sur le rôle structurant de la loi.

     

    • C’est une remarque que je fais aussi régulièrement. La morale ne se monaye pas ! L’instruction publique exige un préalable éducatif parentale alors que l’éducation nationale dans son intitulé fait penser à un régime autoritaire : l état n’a pas à éduquer les enfants (bon argument à opposer à un prof de gauche) . Je suis père et je ne veux pas que cette tête de gnou éduque mon enfant, juste qu elle s occupe de lui transmettre le savoir. Il y a tout à refaire et ce serait un chantier très intéressant mais pour cela il faut toucher le fond.


  • "....le nombe ki fo.." il faudrait déjà apprendre à s’exprimer correctement chere madame.


  • En fait le trou d balle de Théo aura servi aux enseignants à pousser leurs élèves dans la rue, les faire coffrer, tout çà pour réclamer une prime. Jé résume bien ?

    C’est plutôt ces "profs" qui doivent comparaître, mais bon profs/magistrats c’est la même merdasse maçonnique, tout ce petit monde s’entend implicitement très bien, la même mentalité.


  • " Nous on a déjà été en grève au début de l’année pour réclamer d’avoir des agents, des profs, des adultes, de pouvoir travailler dans de bonnes conditions, c’est la seule chose qu’on demande, c’est pas de la fermeté » "
    Est-ce à dire que le comportement de certains élèves n’est pour rien dans les mauvaises conditions de travail ? Question annexe : Pense-t-elle que l’autorité (je ne parle pas d’autoritarisme) ne soit d’aucune importance et n’ait pas son utilité ? Et donc, à l’inverse, que son absence puisse être pour quelque chose dans la problématique de la violence dont j’espère qu’elle ne la nie pas ? D’ailleurs je ne comprends pas de quoi elle vient se mêler s’agissant de ce qui amené ces jeunes au tribunal. À moins qu’elle ne soit dans son angélisme neuneu prête à cautionner tout et n’importe quoi pourvu que les jeunes incriminés ne soient pas mis en cause. On nage en plein déni de réalité et délire masochiste.

     

  • N’en déplaise à ce petit hamster syndiqué , ce qu’il faut surtout à l’éducation nationale , c’est de redécouvrir VITE , les vertus du travail ! ...Enseignants et élèves confondus . Il est temps de siffler la fin de la récré et de mettre un point final aux grandes vacances accordées par BELKACEM.
    J’ai des petits enfants en primaire ....L’un d’eux a passé une semaine à apprendre :" une phrase commence par une majuscule et se termine par un point " - ça , c’est une définition de typographe, pas de grammairien ! Et chaque soir ( il n’y a pas de devoirs, ni de leçons !), les parents doivent s’atteler à faire travailler les enfants afin de réparer les dégats . Il y en a assez de payer ces gens pour un travail qu’ils ne font pas .

     

    • L’herbe est toujours plus verte dans le pré du voisin disait mon arrière-grand-mère.

      Tu confonds les niveaux d’enseignement. Beaucoup de professeurs de lycée et du supérieur travaillent comme des ânes bâtés. En même temps, d’une certaine façon ils aiment cela : de la tronche à concours qui aime s’envoyer du boulot. Il faut simplement avoir vu un ami se fader des oraux de baccalauréat et les copies qui vont avec pour comprendre. Les jurys refusent désormais de fournir tous les postes offerts, même s’il manque d’enseignants, tant le niveaux s’est littéralement effondré, à l’image de la ravie de la crèche souriante qui fait office de ministre. Il n’est pas rare de lire un mémoire professionnel de professeur de lettres gorgé de fautes d’orthographe. Grâce à une copine j’en ai eu un sous les yeux. En même temps quand on demande à des gens « d’animer des situations d’enseignement » alors qu’ils se sont engagés pour transmettre la passion et l’exigence de leurs disciplines, il ne faut pas s’étonner que seuls quelques illuminés possédés par leur matière tentent encore les concours.

      Les correcteurs de copies d’agrégation, qui ne sont pas des blaireaux, sont payés presque au SMIC horaire. L’État mal géré, à la tête duquel on ne finit plus de dénombrer des médiocrités notoires, en a pour son argent et sa respectabilité. Crois-moi, les meilleurs ferment leurs bouche, bossent beaucoup, discrètement, et laissent les imbéciles ânonner des imbécillités. J’ai longtemps cru le contraire.


  • Qu’est-ce qu’elle cherche au juste, la prouf de la photo ? Sacrifier les élèves plus tranquilles ?
    Ces racailles incendiaires (auxquelles on doute qu’elle puisse enseigner Molière, Marivaux, Montaigne etc. Les a-t-elle lus elle-même ? Peut-être les touits de Taubira ou les bios déguisées de Frédéric Mitterrand lui ont valu ses diplômes ? ) ont mis en danger, et mettent tous les jours en danger, d’autres élèves. Voir l’histoire du centre "éducatif" guatémaltèque.
    Il y a eu un départ de feu et 70 000 € de dégâts. Une des profs (complaisamment relayée par Le Figaro) a accusé sa madame le proviseur qui avait fait sortir les élèves en voyant la fumée, l’expulseuse ! Or un lycée Suger c’est une prison, personne n’en sort, jamais, seulement pour aller caillasser et dormir, avant de chômer ! On y mijote ensemble, dans le vacarme et la bêtise !
    Des cris en sortent, des bris de vitre, des flammes, puis arrive un bataillon de fâmes : professeuse, avocate, assistante sociale, mère de racaille aboyeuse... pour accuser n’importe quelle autorité qui tente de remettre de l’ordre. Et faire acte de soumission à la racaillerie, quelle qu’elle soit. Oh les pauvres, ils sont si bêtes, ils ne comprennent jamais rien, c’est pas leur faute !
    La ploutocratie (qui ne donne la parole qu’à ces fâmes-là) voudrait bien lancer un mai-68 avant ou pendant ou après les élections avec les éléments dont elle dispose, particulièrement idiots et destructeurs : l’analphabète violent et l’ineffabête qui l’emmène paître au pré carré contre salaire. Les uns ont l’habitude du lancer de projectiles, plus l’immunité-impunité que les autres n’ont pas. Tous ont un culot d’enfer, la sottise dans la tête, tous attaquent en meute.
    Ces proufs devraient être poursuivis pour non-assistance à élèves en danger, non-dénonciation de crime, et surtout soutien aux criminels. Ils sont fonctionnaires oui ou non ?!!!! QUI les paie ?

     

    • Les fâmes et le Assistantes Sociales ont bon dos. Elles ne sont pas toutes syndiquées FO...
      La mienne est justement AS et elle est parfaitement consciente de ce qu’il se passe.
      Quand tu es salarié, tu obéis aux ordres ou tu vas pointer. A un moment faut choisir.
      Merci pour aîles.


    • @ Fizz
      Je parlais des fâmes, pas des femmes.
      Les fâmes sont les ilotes utilisées par la ploutocratie. On les entend chouiner à tout propos dans les médias. Elles sont minoritaires, mais stridentes, à la façon tribale. Les femmes, c’est évidemment bien autre chose.
      Oui, il y a pas mal de gens très bien chez les assistants sociaux, les employés de la CAF, les (vrais) professeurs, etc.


  • L’autorité du corps enseignant n’est pas assez affaiblie comme ça ? Ne verra-t-on jamais un prof condamner les violences et prôner le retour à l’ordre ?

    Ne suffit-il pas que tout le système s’emploie à la destruction de toutes nos valeurs, avec le soutien actif d’un président, de ses ministres, des médias, qui n’hésitent pas à porter au pinacle les délinquants, quand les policiers brulés vifs n’ont même pas droit à la moindre attention, pour que les profs en rajoutent une couche dans l’irresponsabilité crasse et la démagogie ? Belle verticalité du programme de démolition de la France.

    Seine Saint Denis, département et ville tenues depuis 50 ans par les communistes et par les socialistes. 50 ans de mauvaise gestion pour arriver au chaos permanent, malgré les milliards d’euro de perfusion. Son actuel président tourne le dos au PS et va rejoindre.... Macron (croupion du PS). L’ancien secrétaire du PC et l’ancien député du 93 soutiennent déjà bruyamment.... Macron (anti-Mélanchon de fait). Bonjour le changement.


  • Je connais un gamin de même pas 10 ans qui a pris l’habitude d’insulter sa mère et, fut un temps, de la taper quand il n’obtenait pas ce qu’il voulait. J’ai discuté avec lui longtemps... je l’ai grondé aussi tout en expliquant encore et encore comment se comporter, pour essayer de lui faire comprendre... Et puis un beau jour, presque un an plus tard quand même, la grosse tarde dans la gueule est tombée sans prévenir. Ce fut mon acte le plus efficace sur lui.
    Bref, parfois, c’est malheureux, mais un beau discours, de la compassion et de la patience ça ne suffit pas.


  • En voyant sa trogne, génétiquement parlant, ça sent l’impasse évolutive et l’extinction, en tout cas je l’espère...

     

  • En Guinée les élèves sont 120 par classes dans des conditions plus que minimales et on entend les mouches volées sauf quand il faut répondre aux questions du professeur la tout le monde lève la main. Parents professeurs élèves on est tous à côté de la plaque ! Ou sont les valeurs ?

     

  • On dirait une souris échappée d’un laboratoire !!! Marre de ces gauchistes. Quand je vois ce spectacle lamentable, je me dis qu’il va falloir bien voter le mois prochain, parce que dans 5 ans il sera trop tard.


  • Que voulez-vous, limite ils leur ferai caca dans la bouche ça serait parce que les toilettes n’ont pas été rénovées.
    Ils n’oseraient pas cette excuse lol mais je suis sur que ca leur traverserai quand même l’esprit a ces idiots.

     

  • La Zep pour l’avoir connu est une catastrophe sociale. Même Mélanchon n’y laisserait ses enfants ...


  • pfffff, allez donc voir en zones rurales comment çà se passe. J’ai été dans un collège de campagne dont on ne peux pas dire qu’il croulait sous les moyens. Ca ne m’a pas poussé à foutre le bordel et à haïr sans raison les institutions et ses représentants. Peut-être parce qu’on m’avait donné une éducation non ?


  • C’est la rançon de la gloire de l’éducation Nationale .Si ça continu ,ce sont les élèves qui vont vous donner les horaires de classe et les programmes .Et en plus si vous les donnez pas à temps ,vous prendrez un baston .Continuez ,vous êtes sur la bonne voie .Et si vous avez des doutes ,demandez à Mme BELKACEM.,elle va vous aiguiller .


  • Qu’on commence à les sanctionner sur leur absentéisme, ces mauvais profs, car c’est devenu catastrophique à ce niveau, je le vois avec mes enfants au collège et au lycée. C’est ceux qui ont l’esprit ouvert qui en prennent plein la gueule au sein de l’enseignement public français, critiqués directement par leurs collègues hypocrites et soumis au système formaté en place. Honteux !


  • Marrant quand on sait qu’a l’époque de mes parents, ils étaient 35 par classe, que l’informatique n’existait pas, et que le niveau était bien plus élevé. Si vous avez l’occaz’, jetez un oeil aux lettres des poilus écrites pendant la guerre à leur famille. Vous ne verrez ni faute, ni massacre de la langue. Et c’était il y a cent ans.
    Les profs sont depuis des lustres les plus abrutis de France, tous à l’extrême-gauche, et c’est le premier corps qu’il faudrait épurer.

     

    • C’est tellement bien écrit.... Bravo
      Hélas, enseignement, justice, finance, morale....etc..... c’est tous ces pourris qu’il faut littéralement démasquer et ... convoquer cher le psy... ? (faut qu’on en cause à l’horrible Cohen fin connaisseur en santé mentale). Et le peuple, lui, étant devenu totalement couillon ... la tâche est juste titanesque. Les années Mitterand ont été le début de ce déclin. Aller tenter d’expliquer cela à nos pauvres gauchistes abrutis... Vaste sujet non ??
      Et puis, parole de programmateur informatique que je suis moi-même : l’introduction d’un quelconque PC en classe est la dernière des conneries à faire ou la première... si l’on souhaite rendre encore un peu plus débiles nos chérubins..... Mais au final, n’est-ce pas là leur but ultime ?


    • @Bo :
      C’est quoi la tâche d’un programmateur informatique ?
      Bizarre de se tromper de dénomination concernant son propre métier .
      Pourquoi d’ailleurs cette précision sur votre prétendu métier dans votre commentaire ?
      C’est bien le net , on peut s’inventer des vies ...


    • @JayJay

      Mon ami, inventes-toi les vies que tu peux, d’autres vivent tout bêtement la leur.
      Ton post est juste hallucinant !!!! surtout ici sur E&R complétement fréquenté par des gens plutôt respectables.
      Je ne suis absolument pas "progammeur informatique" ce n’est donc n’est pas mon "prétendu métier".
      Simple retraité, je développe sous python\linux compile tant bien que mal sous d’autre étiquette et tente de distribuer en local... quand cela veut bien fonctionner.
      Pour en revenir au sujet E&R, et en tant qu’ ancien admininistrateur réseau ( tu veux des références peut-être ??? ) j’ai malheureusement
      pu voir et parfois devoir diffuser .... juste des immondices..... Mais c’est un plus vaste suje qui me permet largement de confirmer à qui que que ce soit à quel point l’outil informatique reste à prendre avec de vraies pincettes.
      Plus globalement, sois un peu plus cool STP. et restons concentrés sur l’avenir de notre pays, et de nos enfants.....


  • #1682372

    Et ces choses qui semblent débarquées d’une autre planète et qui ne sont pas fichues de s’exprimer correctement dans notre langue seraient des enseignants...
    Non, là vraiment, à part dans une unité psychiatrique, difficile de leur trouver une place décente dans une société humaine qui se voudrait équilibrée.


  • Les ex 68-ards sont infoutus de remettre leur logiciel à jour : c’est l’incivilité et le fait que les lycées et collège ne soient plus sanctuarisés qui pose problème, pas le manque de moyens !
    ... si ça continue, les salafistes pourront recruter au lycée, pourquoi pas ;
    Plus de moyens, si c’est pour conforter l’élève dans son aliénation et sa médiocrité, ça reviendra au même....
    Ou comment ne pa vouloir réguler une autoroute qu’on a contribué à ouvrir dans les grandes largeurs ;
    Je ne citerai pas l’adage de Bossuet souvent dit par Zemmour, beaucoup le connaissent déjà ici !


  • Elle a vraiment une tête de gauchiste illuminée, et le discours puéril qui va avec. Je trouve très préoccupant que de telles personnes enseignent aux enfants du pays. cela dit, on comprend un peu mieux l’état de délabrement d’une partie de l’éducation nationale


  • Il me semblerait intéressant de faire une recherche sur ses "profs au soutien des élèves" afin d’identifier les éléments en marche vers une "révolution estudiantine de mai 2017" en cas d’élection de MLP...
    Mon intuition :
    - des profs gaucho-trotskystes au soutien de racailles-antifas, le pont entre racaille et antifa me paraissant de plus en plus évident, les uns et les autres étant "choisis" pour intervenir suivant les circonstances et les buts à atteindre.


  • Pas plus démago qu’un pédago . Des élèves ils en vivent, ce sont leurs vaches à lait .


  • Marlène Ley... Elle n’aurait pas fait sauter un "V" dans son patronyme ?


  • Rappelons que l’origine de ces faits graves, c’est l’attaque gratuite par un commando de "jeunes" comme on dit sur BFMWC, extérieurs au lycée et prêts à y mettre le feu. Surement que le manque de documentalistes devait les énerver beaucoup.
    Ces profs devraient être contents d’avoir échappé à l’incendie qui aurait pu arriver.
    Je souhaite vraiment à cette enseignante extra-terrestre que lorsque ces braves jeunes arriveront avec des armes à feu, prochaine étape probable s’il n’y a toujours pas de documentaliste, elle échappera aux balles perdues.


  • Il n’existe pas de "code de l’enseignant" définissant les tâches qu’on lui demande . C’est ainsi que de plus en plus de profs ne demandent plus aux élèves d’apprendre les leçons : il n’y a donc plus de leçons, plus de mémorisation (ça risquerait de donner mal à la tête aux chers petits) . Le prof est donc un peu perdu et la seule issue qui fasse consensus est celle-ci : en foutre le moins possible, comme ses élèves .

     

    • Le prescrit est flou tant au niveau didactique que des attendus comportementaux de la part des usagers enseignants et élèves. Le règlement intérieur énonce les grandes lignes des règles à respecter dans l’enceinte d’un établissement scolaire, mais devient obsolète dès lors que l’on rentre dans le grain fin du savoir-VIVRE au quotidien. Faute d’un arsenal de sanctions susceptible d’être pris au sérieux par les mômes, les enseignants sont démunis s’ils ne déploient pas des trésors d’ingéniosité pour avancer et "faire la loi" dans leur classe. On en est là.
      C’est bien dommage et bien triste, le pire c’est que l’on s’y fait, comme le reste.


  • Ces traîtres me font penser à l’histoire du scorpion et de la grenouille. La grenouille étant la France, je vous laisse deviner qui joue le rôle du scorpion.....


  • Il est complètement contradictoire de contester un peu de fermeté et d’un autre côté, réclamer des surveillants pour "tenir" les classes comme elle dit !
    S’ils sont si gentils, pourquoi faut-il autant de moyens pour eux seuls ?
    Les élèves arriveraient déjà disciplinés et éduqués correctement par leur parents, il n’y aurait pas besoin de toujours plus de moyens !
    Victimisation et vengeance éternelle pour conséquence.


  • Elle dit ça pour pas se faire peter la gueule a la récré...


  • Mes parents et arrières grands parents venaient de milieux extrêmement pauvres. Pas une grossièreté, pas un mensonge, pas une indélicatesse, pas un ragot et l’entraide comme mode de vie. Un monde matériellement dur mais d’une délicatesse de coeur et d’une élégance morale d’un raffinement innoui. Tous catholiques.
    La pauvreté matérielle n’est pas la cause de la décomposition et de la violence des racailles. Mais la misère morale et intellectuelle.

     

  • A les entendre il faudrait presque un surveillant derrière chaque élève pour ne pas qu’ils fassent de bêtises, et donc s’ils font des bêtises c’est pas de leur faute hein les pauvres ! C’est parce qu’on n’est pas assez à les surveiller ! Ben voyons... on se croirait en maternelle...
    C’est les parents qui devraient le plus avoir honte de se servir de ce prétexte pour ne pas assumer leurs responsabilités...

     

    • #1682742

      Enfin quelqu’un qui soulève la question parentale.
      Si j’avais fais ne serais ce que la moitié de ce que ces petits branleurs se permettent, mon vieux m’aurait défoncé la tronche direct et fait réparer mes conneries par n’importe quel moyen. Cetait des fois une vrai tête de c.. mon vieux mais il nous a pas éduqué comme des racailles non plus.
      Il n’y a aucunement besoin de toute cette merde gauchiste d’éducateurs, psychologues ect...
      Une bonne tarte dans la gueule ça marche 100 fois mieux dans 99% des cas.
      Foutez moi toutes racailles au gnouf et au boulot d’intérêt général pour aider les SDF par exemple. Ils comprendront vite.


  • Le problème ici n’est pas qu’il n’y ait pas des choses à faire en amont de ce type de difficultés, il y en a beaucoup à mettre en place, mais que ces gens là sont dans la culpabilité et la haine d’eux-mêmes à leur insu. Ils confondent fermeté avec dureté, et ouverture avec complaisance. En gros ils sont perdus.


  • C’est un sketch des "inconnus" ?


  • Elle a oublié un manque de "surmoi" et un trop de "ça".
    C’est avec des excuses à tout qu’on se fait bouffer la tête !
    Encore un bon reliquat de 68 appuyé par 81...


  • "Quand le rapport de force est trop disproportionné, il ne reste plus que la soumission."
    Et de toute évidence dans ce rapport de force, le duo "les voyous et leurs parents" est au dessus des profs, car il s’agit de violence directe sans un quelconque "état de droit".
    Et ainsi les profs disent que leurs bourreaux ont raison. Tout va bien.


  • La propagande des petites gens minables et frustré. Avec des lumières comme elle on est dur que la France va briller de milles feux (de voitures de police) dans le monde. Le processus de abrutissement des masses est en marche. Il nous manque plus que Hanouna o ministère de l éducation et la on est dans le trou des chiottes turques. Elle est pas belle la France.


  • #1682576

    "la montée de la violence" :
    Personne n’est violent, s’il n’est pas instrumentalisé dans ce sens.

    Jon Voight interprète ça dans Runaway Train, personnage échappé de prison graduée "haute sécurité", dans un train fou, lâché sur les rails...
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Runaw...)

     

  • une excuse et milles excuses !!! pourtant la solution est connue d abord prévention puis éventuellement un joker et puis après la correction !!! tout cela avec considération du cout et ils doivent rembourser !! pitié quand on voit ces imbéciles qui cherchent des excuses a des gamins qui cherchent leur limite par une rouste qu ils n ont jamais recu


  • si vous aimez ou vous voulez aider vos eleves vous vous fourvoyez dans ce cas il leur faut le modele du père qui les corrige et leur montre le chemin et considération pas vos conneries d avoir 10 profs par 10 en plus !!


  • ou comment profiter d une agression inacceptable pour demander les exigences de ces profs !!! comment font ils en afrique j y suis resté et les jeunes très pauvres sont respectueux et ils n ont rien comme moyen !!! allez faire un stage là bas car la course aux moyens depuis 20 ans nous amene a ce résultat .... donc vous comprenez rien


  • Si quelqu’un pouvait éteindre les phares....Vous voyez bien que le petit rat est mort de trouille et complètement tétanisé !


  • c est vraiment morphologique .... !



  • c’est un manque de personnel comme dans énormément de lycées et de lycées populaires




    « populaire » est devenu, dans la novlangue, synonyme de « multiculturel », donc de non-français, alors que « populaire » se rapporte naturellement au peuple, en l’occurrence au peuple français. Comme systématiquement, la novlangue inverse le sens des mots originels pour qu’ils signifient leurs exacts contraires.


  • Pendant le nuage de Tchernobyl elle était du mauvais côté du Rhin elle.


Commentaires suivants