Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Xavier Moreau – Zelenski-Erdogan et la stratégie russe en Ukraine

Au sommaire de ce vingt-et-unième « Bulletin d’information politico-stratégique » :

- La rencontre Zelenski-Erdogan
- Désescalade kiévienne et stratégie russe
- Vers un sommet américano-russe​

 

 

Xavier Moreau sur RT : « L’escalade est plutôt en train de diminuer »

Xavier Moreau, sur E&R :

 






Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Monsieur Moreau,

    Entre ce qu’on dit et ce qu’on fait, ce qu’on montre (ostensiblement) et ce qu’on dissimule... il y a des abysses surtout quand on prépare la guerre. Et non pas une petite guerre, mais une guerre d’étape très importante qu’on attendait, qu’on espérait, depuis longtemps.

    Il n’y a aucune raison qu’un Empire qui fomente et instruit des conflits miliaires sans discontinuer depuis 2001 dans le monde entier, (et dès avant en Europe à titre de galop d’essai ? ) s’arrête sous Joe Bidet sans autre raison qu’on devrait subitement s’occuper des Chinois. Les Chinois, on continuera de s’en occuper ne vous inquiétez pas. Joe Bidet a été fait président comme ses prédécesseurs démocrates pour servir la Guerre. Pas pour autre chose.

    Les USA détruiront la Russie tant qu’ils le pourront et cette fois-ci on entre dans la phase physique de la destruction programmée. Indépendamment de la question chinoise. Et si les Russes paraissent plus fort d’une alliance turque, ils n’ont qu’un allié putatif qui comme à son habitude et dans l’histoire du XXè siècle, renversera l’alliance en faveur des Américains au pire moment de la bataille russo-occident.

    D’ailleurs, si on a vraiment en vue que le conflit final nous oppose à la Chine, il faut commencer par faire le ménage des petites, moyennes et grandes pièces de l’échiquier. Se défaire de la Reine pour demain espérer le Roi.

    Quid du désengagement des troupes US en Afghanistan pour Septembre ? Ces troupes seront-elles disponibles et engagées ailleurs ? Ce n’est pas vous qui parliez de Septembre pour finaliser le Gazoduc Northstream ?

    Enfin, il faut bien réaliser que la position russe est catastrophique au Sud Caucase contrairement aux apparences... Si d’apparence la Russie a gagné en influence et en domination, si même elle semble avoir gagné un allié, la Turquie, en réalité, elle a tout perdu. Son alliance c’est vent et poudre aux yeux.

    En laissant former des tenailles turques autour de l’Arménie, en laissant la Turquie (+ l’Israélien = l’Américain !) soutenir l’Azeri en Artsakh, la Russie n’a fait que participer à l’affaiblissement sinon la destruction de son seul avant-poste sud au contact de l’Iran et du MO.

    Un revirement de la Turquie en cas de guerre et cette position russe appartiendra au Passé. La Russie pourra refluer vers le Nord et y rester.

    Quand Erdogan caresse l’idée ottomane et l’Ukraine turque, c’est que les USA sont OK. Remember Kosovo.

     

    Répondre à ce message

    • Votre analyse est déficiente parce-que volontairement de parti-pris pro-Otan !
      [ la Turquie gesticule car elle ne peut pas bouger ; elle est prise entre le marteau et l’enclume ]
      Par ailleurs, souvenez-vous des événements en Ossétie (province de Géorgie) en 1992 !

       
    • #2708274

      @Ana

      Visiblement, vous avez une guerre de retard !
      Lorsque vous sortirez de Saint-Cyr, on reparlera...

       
    • @Ana, vous êtes complètement à côté de la plaque. Nous sommes le 17 Avril et Biden n’a toujours pas appelé Erdogan. Je suis Turc et je peux vous dire que les géopoliticiens locaux son opposés à l’entrée de l’Ukraine dans l’Otan car la Turquie n’y est plus que parce que c’est là que sont ses ennemis. Ils n’ont pas de prétexte pour l’attaquer puisque, sur le papier, c’est "un allié". N’importe quel quidam sait que pour la Russie c’est une ligne rouge qu’aucun dirigeant Russe ne laissera passer. Si Erdogan se rend en Ukraine, c’est parce que s’y trouve une minorité Turque (les Tatars), il est donc obligé d’apporter un soutien de façade tout en exhortant Zelensky à la retenue (l’arsenal militaire Russe c’est, grosso modo, 40 fois celui de l’Ukraine sans même comptabiliser les ogives nucléaires). Erdogan ne peut raisonnablement pas envisager un nouveau front à ses frontières, à plus forte raison qui remettrait en question tout ce qu’il a construit avec Poutine (Turkstream, S-400, centrale nucléaire d’Akkuyu...). Votre commentaire sur l’Arménie est l’illustration ultime de votre bêtise. Le fait que l’Azerbaïdjan soit cliente pour son industrie de défense de la Turquie et d’Israel ne signifie pas une collaboration entre ces deux pays, regardez la signification des deux bandes bleues dans le drapeau Israélien, vous vous éviterez d’étaler aussi ostensiblement votre ignorance...
      Ne me tenez pas rigueur de ne pas m’être souvenu de toutes vos âneries, je vous suggère de trouver une activité qui soit intellectuellement à votre portée.
      Bonne soirée

       
    • #2708569

      Faut-il vous rappeler que les arméniens cultivent eux-mêmes les contradictions !

      En France ils ont une diaspora qui n’a cessé depuis 50 ans de militer pour l’envahissement de la France par des populations majoritairement non européennes et souvent musulmane !

      Donc exiger des autres, c’est bien mais il faut avoir le cul propre. Sans compter que la population a mis au pouvoir des pro-américains.

      Cela dit je vous rejoins qu’il vaudrait mieux une entente entre Arménie, Ukraine, Russie, Biélorussie afin de constituer un front chrétien et poser une limite à la Turquie.

      Si l’Arménie veut assurer sa survie dans 100 ans, dans 1000 ans ça ne peut passer que par des liens forts avec la Russie. Si les arméniens choisissent les USA faut aller demander des compte aux américains... Mais j’imagine que l’Arménie ils s’en foutent carrément !

       
    • #2708776
      Le 18 avril à 12:48 par blablablablobloblo
      Xavier Moreau – Zelenski-Erdogan et la stratégie russe en Ukraine

      La trahison, le changement ce camp...ne pas tenir ses promesses...tout ca sont des concepts bien européens...la Turquie ne fait que s adapter aux règles du jeu.
      A.bon entendeur !

       
  • #2707911

    Seulement voilà, ce ne sera ni Laschet ni Söder, le nouveau chancelier, mais Baerbock des Verts. Et les Verts, sages laquais des E.U., sont contre Nordstream 2.

     

    Répondre à ce message

  • #2708096
    Le 17 avril à 16:34 par Tortue Géniale Participative
    Xavier Moreau – Zelenski-Erdogan et la stratégie russe en Ukraine

    Le North Stream II sera mis en service en septembre 2021. Ça laisse 4 mois et demi aux USA pour saboter le projet.
    Il n’y a strictement aucune chance que ce gazoduc aboutisse.
    Les ukrainiens néo-nazis (qui n’ont décidément pas le même QI que les nationaux-socialistes pangermanistes des années 30) serviront de chair à canon pour l’empire judéo-yankee (jeter un oeil à la compo de l’administration Biden) et iront aiguilloner l’ours russe sur sa frontière occidentale si Amos Hochstein échoue à torpiller le NS II ; s’en suivra une réaction dévastatrice des Russes qui balaieront l’armée ukrainienne en quelques jours (scénario bis repetita Géorgie 08.08.08).
    Les principaux gagnants seront les USA qui raffermiront leur emprise sur les euronouilles de l’UE qui restera captive de l’Oncle Shmuel, la Pologne jubilera (les polonais jubilent toujours quand les russes sont emmerdés) et les principaux perdants seront les Russes qui auront échouer à l’intégration eurasienne (ressources naturelles russes + savoir-faire allemand) et surtout la Germanie qui devra acheter du GNL américain 3 ou 4 fois plus cher, sans compter les pénalités qu’ils devront payer aux russes en cas de rupture du contrat pour la construction du NS II.

     

    Répondre à ce message

  • #2708807
    Le 18 avril à 13:35 par OccitanoCatalan
    Xavier Moreau – Zelenski-Erdogan et la stratégie russe en Ukraine

    Je rajouterai que la Crimée était habitée durant l’antiquité et même avant par les Cimmériens, Le nom Crimée vient avec une forte probabilité du nom de ce peuple. Les Cimmériens faisaient partie des peuples dit "Scythe" qui étaient des peuples européens qui habitaient depuis l’actuel Ukraine en passant par la Russie et la Sibérie du sud, ainsi que l’actuel Kazakhstan jusqu’au frontières de la Chine. Les Scythes ont été détruits par les invasions turc-mongoles. Ils ont disparu, massacrés, submergés ou métissés, mais les actuels peuples turcs d’Eurasie doivent un partie de leur génétique à ces anciens Scythes qu’ils ont absorbés. C’est le cas pour les Tatars qui descendent de ces turc-mongols par leur civilisation, mais qui sont en fait en grande partie des descendants des Scythes massacrés par ces turc-mongols. Les turco-Mongols leur ont fait un lavage de cerveaux leur faisant oublier leurs origines. Un peu comme en Turquie... Où bien peu de turcs ont des ancêtres venant d’Asie centrale mais sont des descendants d’anatoliens ou même de grecs. Les Tatars comme il est dit dans la vidéo étaient des esclavagistes qui allaient capturer des russo/ukrainiens qui descendaient comme eux en grande partie des Scythes et les vendaient dans l’empire Ottoman. Ils en ont vendu 1 million, voir plus. Sans état d’âme car ces esclaves étaient chrétiens et eux musulmans. La conquête du khanat de Crimée par les russes a arrêté ce trafic d’êtres humains qui ravageait le sud de la Russie. De plus les Tatars n’étaient pas les seuls habitants de la Crimée avant l’arrivée des russes, il y avait des descendants de grecs pontiques, d’Arméniens et même de goths.

     

    Répondre à ce message