Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Yannick Jaffré sur Poutine, Bonaparte, le discours de Valdaï et la chute des élites françaises

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il me semble reconnaitre la voix de l’interviewer. L’excellent Pierre-yves Rougeyron, auteur d’un ouvrage sur la loi bancaire de 1973.

     

  • C’est bien gentil tout ça mais il ne faudrait pas oublier que la déliquescence des élites françaises est incarné par Bonaparte lui-même.
    Ce métèque incapable de parler et d’écrire le français qui n’avait à cœur que de mettre la main sur l’or où qu’il soit. Un obsédé du cul qui ne souffrirais pas d’être comparé à DSK.

    Quel foutage de gueule que d’ignorer le travail historico-philologique d’Henri Guillemin sur Napoléon dans son ouvrage "Napoléon ,légende et vérité", ouvrage incontournable auquel il manque malheureusement la vrai raison de la branlée ramassée en Russie, raison qui est évoquée par certain rabbins qui nous expliquent sans honte la trahison de leurs coreligionnaires de l’époque.

    Poutine n’est que la marionnette de l’état profond Russe tout comme Napoléon fût le bras armé des intérêts privés français de l’état profond d’alors.

    Arrêtons le lécher le cul de nos chefs, relisons George Orwell et Francis Cousin.
    Vous respectez Poutine pour sa lutte contre le gender et le mariage homo, je vous rappellerais qu’en France c’est Sarkozy qui tenait la même posture avant 2012 en refusant de faire passer cette loi inique. Qui oserait prétendre que Sarkozy n’est pas une fantastique incarnation de la déliquescence de l’élite française ? Si Poutine résiste c’est que le peuple Russe n’est pas encore mure pour se faire plugger l’anus, mais ne vous trompez pas, son tour viendra tôt ou tard, sauf si l’agenda déraille. Le durcissement des lois anti-révisionnismes en Russie est une preuve du peu de crédit que l’on doit accorder à Poutine.

    Croire en l’élite, à sa légitimité , c’est accepter sa position de soumis, de demi-homme, de larbin.

    Également, allez voir la contre-histoire du général De Gaulle par Adrien Abauzit sur Meta Tv et désespérez de nos "élites".

    Etienne Chouard à la rescousse !

    Grrr !

     

    • Je deteste le traitre Napuleone Buonaparte qui de patriote Corse(il écrivait 20 000 Français vomis sur nos cotes... ect ou je naissais quand la patrie périssait...) Ce traitre va aller jusqu a changer de nom et de prenom pour devenir Français quand Pasdquale Paoli qui n avait pas confiance en lui va lui choisir Carlu Andria Pozzu di Borgu Ce meme Carlu Andria qui devient Ambassadeur de Russie en France. Peu de gens savent que l ambassadeur de Russie en France a la chute de Napoleon n était pas Russe mais Corse. Je deteste donc ce traitre et sa famille de la mere maitresse du chef de l occupation a l oncle voleur de tableau au frere lucianu trahissant Paoli dont il est le secretaire. Mais le racisme dont tu fais preuve envers les Corses est indigne de figurer sur ce site. Je suis Corse et pas meteque je suis patriote de mon pays au moins autant que toi du tien a la diference de toi je ne suis pas raciste envers ton peuple Français qui bien souvent me fait pitié vu son etat actuel et la decadence qui le touche de part ses different gouvernements traitres et non francais


    • J’suis pas d’accord avec ton commentaire. J’ai quand meme du mal a comprendre ce besoin ,disons imperieux que certains ont à vouloir toujours trouver inutile la moindre proposition d’idée constructive,voila un mec qui prend la peine apres etudes poussées d’etablir un parralelle plus qu’argumenté sur ce qui parait commun a la posture actuelle de Poutine et celle d’antan de Bonaparte sur l’authenticité patriotique de l’un et de l’autre en tout cas avéré de Poutine par rapport à la Vassalisation apparente et de fait de nos élites sans excuser la caractere authoritaire de ce dernier ( mais pourrait on ajouter pour l’interet du peuple Russe indiscutablement sauf mauvaise foi ). C’est un non sens total de pretendre que Poutine est une marionnette qui attendrait la maturité des Russes pour les livrer comme des agneaux aux apatrides mondialistes. Question ; pourquoi reporter pour plus tard ce qu’on peut faire maintenant plus facilement sur des gens supposés fragiles socialement ? Si Poutine etait la marionette de ces apatrides (Oligarques Russes apatrides mondialistes ), alors pourquoi veulent ils sa peau ? Ce type est authoritaire certes mais c’est plus un bien qu’un mal quand on voit dans quel état il a repris ce pays à ces même mondialistes qui se l’etait partagé ,il n’ya qu’a voir ce qu’est l’Ukraine ou règnent sans partage ces memes apatrides . j’irai plus loin Si Poutine est soi disant une marionette alors comment expliquer le travail de sape qui est le sien avec son puissant allié Chinois dans l’affaiblissement programmé et acté de la déliquescence des USA qui sont par dessus le marché eux par contre le bras armé des Sionistes et donc de ces bons mondialites ? Je pense que cette propension a toujours discrediter l’autre est une spécificité Franco francaise vraiment contre productive qui est comme par hasard le style qu’utilise ces memes élites mondialisées pour botter en touche tout ceux qui tentent de produire un constat lucide sur la situation de la France .Pour ma part je suis entierement d’accord avec son assertion sur la débilité abyssale des pseudos élites qui nous gouvernent ,une telle nullité n’a de solution que le remplacement total de celle ci,et tu serais étonné de la quantité de gens en d’accord avec ca.


    • tobson :

      Reprenons l’exemple de Sarkozy que j’avais évoqué plus haut si tu veux bien.
      Lui aussi aurait pu profiter de la léthargie et de la fragilité des français pour faire passer le mariage homo et alors la gauche aurait été bien embêtée pour aller contre (vu que c’est justement son crédo, elle aurait pas pu faire descendre dans la rue des cons pour manifester et aurait été incapable de récupérer la colère spontanée), certes le petit Nicolas ne l’a pas fait pour des raisons électoraliste en vu d’un deuxième mandat.
      Maintenant si Poutine y va doucement avec son peuple c’est qu’il a peut être intérêt à la jouer fine comme Sarkozy mais pour des raisons différentes et qui pour l’instant nous échappent OU alors on peut même envisager une ploutocratie moins avancé dans la dégénérescence... et puis les Russes sont tout simplement pas mure.

      Excuse moi, mais faire des analogies entre Poutine et Napoléon, ça sonne plus comme un "marronnier" que comme une vrai fulgurance de l’esprit. Un jolie cadeaux pour papy à Noël.

      Déjà Napoléon ne pouvait pas être patriote (je me répète mais allez voir ce que Guillemin raconte sur Napoléon) , un mercenaire est-il patriote ? Non. Alors ce genre de bouquin traçant des analogies entre deux personnalités aussi éloignés dans leur politique personnel, l’espace et le temps, c’est comparer des oranges et des pommes (mangez des fruits !) et s’interdire de comprendre à la fois le XIX siècle et la période actuel.
      Quand à Poutine, entre ceux qui le diabolise et ceux qui veulent le canoniser.... j’ai appris à être prudent avec les grands bergers des peuple , car le berger ne s’intéresse aux brebis que pour les tondre ou les égorger.

      Mais c’est juste mon avis et le sens de mon premier message.


    • Vous semblez ne pas avoir écouté très attentivement cette entrevue. En effet l’auteur précisé bien que son parallèle repose bien sur la figure du Bonaparte consul et non sur celle du Napoléon empereur (dont l’auteur dit en plus que cet aspect, " mercenaire " comme vous dites, n’a clairement pas ses faveurs). Faut être un peu attentif tout de même.
      Par ailleurs j’ignorais que Sarkozy l’avait joué fine en ne faisant pas passer le mariage homo, finesse générale dont sa reconduction témoigne d’ailleurs :-) Franchement, faut arrêter la moquette ! N’y a-t-il pas une explication plus simple, qui est que ce n’était tout simplement pas au programme de Sarkozy et que c’est bien la dernière trahison des électeurs qui lui serait venue à l’idée tant elle aurait été impopulaire dans son propre camp ?! Sacrées fulgurances !


    • 1.Il n’y a aucune différence entre le consul et l’empereur.Cultivez vous sur l’homme et vous verrez.
      2-Le mariage homo était à l’agenda de Sarkozy. On le sait par des indiscrétions du p’tit Nicolas lui-même.


    • 3.Pour Sarkozy toujours, la réforme des retraite n’était pas à son agenda mais quand les banques sont intervenus il l’a bel et bien intégré à son agenda.


    • Il n’y a pas lieu d’être supérieurement cultivé pour étre capable de faire les distinguos élémentaires que vous ne faites pas. Et c’est, je le répète, ce que cet auteur fait dans son ouvrage en distinguant le Bonaparte consul, et soucieux d’affermir l’État, et un deuxième aspect, que l’auteur met à part et juge plus négativement, qui est celui de visées démesurément impérialistes. On peut donc juger positivement certains aspects et moins d’autres, c’est ainsi que je comprends le travail de cet auteur. Maintenant, ce n’est pas à moi de parler à sa place et ce n’est que mon avis :-) Quant à votre deuxième point, je ne suis pas au courant des " indiscrétions " de Sarko, qui n’ont que le crédit qu’on veut bien accorder à sa parole (le mien étant égal à zéro), et qui de surcroit n’ont rien changé. Enfin, j’ignore le travail de Guillemin, du moins sur la figure de Napoléon, mais je ne doute pas un instant qu’il soit extrêmement intéressant. Par contre, le fait que Poutine tienne compte des oligarques (ce que seul un naïf pourrait nier en effet) ne signifie pas pour autant qu’il est dans leurs mains (c’est excessif) et surtout cela n’ôte rien au fait fondamental, et plutôt positif et donc souhaitable à mon avis, que la Russie et quelques autres sont les garants d’une certaine multipolarité.


    • La comparaison entre Buonarparté et Poutine est carrément inappropriée tant les parcours des deux bonhommes sont distincts. D’un côté on a un caïd carriériste apatride soit-disant corse mais plutôt italien d’origine en fait, qui met la main sur la France comme un gangster fait un hold-up (comme dit d’ailleurs Jaffré, il aurait pu choisir n’importe quel pays pour satisfaire sa soif de puissance) et a une politique d’agression à des fins d’enrichissement personnel, de l’autre un type élu à l’identité nationale bien définie, menant une politique s’inscrivant dans une logique impérialiste *d’État*, définissant des alliances géostratégiques dans l’intérêt de son pays, n’agressant militairement aucun territoire.Je n’ai pas dit que Poutine était un Bisounours mais je l’échangerais bien contre Flamby (et tous les autres d’ailleurs)


    • Merci Eric c’est ce que j’essayais de dire a guenz,,il faut souvent etre capable de relever la positivité d’une situation sans etre obligé de tomber dans la critque puerile,nul n’est entrain de reluir ici les facettes de la personalité de Napoleon,il s’agit en effet de relever une attitude noble qui manque intrinsèquement a nos cheres elites apatrides qui est celle du patriotisme et le parallèle s’arrete là,on n’est pas entré dans les méandres de l’histoire de la personalité de Napoleon celui qui nie l’authentique patriotisme de Poutine est completement ou bien aveugle ou alors d’une mauvaise foi carabinée.et ce monsieur Jaffré a plus que raison sur cette affaire


    •  :-) Je trouve au contraire que la comparaison est intéressante. Quant aux assertions genre de souche ou pas de souche (comme si dans un cas le patriotisme était consubstantiel et dans l’autre impossible) il me parait peu pertinent voire hors-sujet. On a fait le même reproche à Mazarin à qui l’on reprochait son gout excessif pour l’argent et l’enrichissement personnel ainsi que ses origines italiennes. Ça ne l’a pas empêché, comme le rappelle justement Bainville, de servir la France.


    • De rien tobson :-) On est d’accord sur le fait que Poutine est quand même un sacré dirigeant. C’est sûr qu’en comparaison de la brochette d’étrons qu’on se paye chez nous, on fait bien pâle figure. Message aux russes : sérieux les gars, on a rien à voir là-dedans. Flamby ? Connais pas ! Fabius ? Vous vous trompez, c’est un agent étranger, il y de tout en lui sauf du français :-). Bref, Monsieur Jaffré a raison quand il parle de débilité au sens propre. Problème : cette débilité n’en est pas moins dangereuse, bien au contraire, on peut même dire qu’à un tel niveau elle est coupable selon moi.


  • Il y a un point commun entre Poutine et Bonaparte : tous deux sont arrivés au pouvoir grace à des hommes d’argent, et tous deux les ont mis au pas, sauf les Juifs qui ont fini par dégommer Napoléon en jouant la carte anglaise . Poutine a lui aussi mis au pas les oligarques israélites en envoyant au trou Khodorkovski pour 9 ans, et ces oligarques juifs veulent à tout prix se venger .


  • Jaffré parle de la "dégénérescence" des élites occidentales : cela s’explique parce qu’elles se cooptent au sein de la Communauté israélite, et la compétence demandée est beaucoup moins importante que l’origine RACIALE, c’était déjà le cas à la belle époque judéo-bolcho-stalinienne . De plus ces Israélites au pouvoir en France ont une politique qui semble erratique, incompréhensible, tout simplement parce que c’est une politique sioniste qui ne se préoccupe que d’améliorer le sort de la Communauté Internationale juive , tout en faisant semblant de parler "au nom de la France et dans son intérêt exclusif" .


  • Excellente analyse , claire et précise , merci beaucoup Mr Jaffré .


  • Bravo et merci, Yannick Jaffré. Quelle belle clarté d’expression et quelle belle langue, c’est un régal.
    Sur le fond excellent, je comprends mal la critique de guenz (commentaire n° 2) puisque vous expliquez justement que vous n’êtes pas dupe de la personne Napoléon ; votre distinction entre "Napoléon" et "Bonaparte" est très éclairante, de même que celle entre le consul et l’empereur ; enfin bon, laissons cela de côté et merci pour cette entrevue et votre travail.


  • C’est clair que nos élites françaises depuis le Général De Gaulle sont atteintes d’atrophie, de consanguinité qui en font des monstres dépourvus de toutes sensibilités avec un tel comportement de soumission aux USA, à la haute finance qu’elles ont vendu la Nation France en pièce détachée depuis 1973, loi VGE où la France ne bat plus monnaie. On pensait déjà en 1973 à comment trahir plus rapidement cette nation millénaire pour l’intégrer à des projets infâmes : SME, BCE, Europe de Bruxelles, traité transatlantique qui vont nous anéantir s’il n’y a pas un sursaut des consciences patriotes quelque soit nos divergences de dissidents. Il faut cesser de se regarder le nombril et tous ensemble changer notre avenir en 2017. Excellentes analyses pertinentes de M. Jaffré.

     

    • Toutes ces analyses sont excellentes et les commentaires qui vont avec aussi, mais quand sort-on le nez de nos claviers et entreprend on quelque chose de concret ? (je parle pour moi aussi ...). Il me semble que le temps presse, certaines "élites" sont de façon maintenant claire et évidente en train de tout faire pour déclencher une guerre généralisée, avec la Russie, la Chine, l’Iran. Il me semble que quand ca va péter (bientôt ?) il sera trop tard pour tout le monde. Militaires, si vous nous lisez, ils serait peut être temps de nous aider à évacuer tous ces étrons malodorants que sont Valls, Sarkozy, Hollande et j’en passe qui ont fait assez de mal comme cela à ce pays et à son honneur.


    • Analyse de notre situation sobre et excellente.

      Je ne vois qu’une personne actuellement capable de nous sortir de la mouise dans laquelle nous a fait sombrer Sarkosy-le-petit, mis au pouvoir, chez nous, par la CIA (cf, T. Meyssan, lui aussi excellent sur ce sujet) : F.Asselineau.
      Il en a la carrure intellectuelle, l’énergie et l’opiniâtreté.

      Il a ce respect des traités et de la légalité et ce sens, si bien décrit ici, par M.Jaffré, de la Nation et des intérêts bien compris des Français. Il a maintenant deux ans et demi pour les convaincre pour se faire soutenir par la grande majorité d’entre eux.

      Pour moi il arrive dans un désert politique : les médias sont totalement discrédités et les trois grands partis que ceux-ci ont constamment mis sur le devant de la scène, me font penser à un dessin animé : les voilà à pédaler dans le vide, alors qu’ils sont en chute libre. Mensonges, soumission et déshonneur, ce n’est que cela.
      Ne pas dénoncer ces mensonges (911, ADM Iraq, Libye, Syrie, soutenir les néo-nazis de Kiev, ne pas exiger la vérité sur l’attentat contre le volMH17, on ne les comptes plus...) et cette vassalisation à ces salopards, c’est insupportable : les voilà anéantis.

      L’effondrement de ces ordures Ubuesques risque d’arriver bien plus tôt qu’on ne le pense : leurs mensonges et leurs crimes les rattrapent et ils le savent.


  • On a affaire ici à un patriote qui est resté englué inconsciemment dans la pensée de gauche. Il n’est pas arrivé à dépasser ce cadre.

    Ce qu’il dénonce à propos des élites est la conséquence de l’esprit des Lumières et de la Révolution.

    Il dit ceci :

    "Les élites disloquent la France de l’intérieur par leur faiblesse, leur irresponsabilité" : non, elles continuent l’œuvre de la Révolution, dont elles se réclament, tout simplement.

    "Essayer de comprendre comment on en est arrivé à avoir des élites d’un tel niveau [...] de dégénérescence" [...] "Comprendre ce qui rend les élites françaises débiles" : parce qu’elles sont structurées par l’esprit des Lumières et de la Révolution. Regardez des exemples concrets de personnes structurés par cet esprit : Domenach, Caron, les antifa etc. Elles n’ont plus de cerveaux, elles n’ont plus d’intelligence.

    "Je suis convaincu que la débilité des élites françaises tient à leur dénationalisation" : mais d’où vient leur dénationalisation ? De l’esprit des Lumières et de la Révolution qui structure la société et le système politique.


  • pourquoi vous appelez ca des élites ???

    Les élites sont les polytechniciens et les industriels eux ce sont des fonctionnaires.

    Sinon très belle analyse partagée par de plus en plus de monde.