Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

Catharsis, régression, jeu innocent ?

Le jeudi 3 novembre 2016 avait lieu à Nantes la traditionnelle « Zombie Walk » (marche des zombies) de Nantes. L’équipe d’ERTV était sur place.

 

La modernité en question, chez Kontre Kulture :

 

Les morts-vivants à l’honneur sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

90 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1598241
    le 10/11/2016 par John Queneldy
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    On a retrouvé les derniers spectateurs de BFMTV, d’Anal+ et d’Hanouna

     

  • #1598261
    le 10/11/2016 par Taunteur
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Sinon, dans le même genre mais en moins formel, il y a le Black Friday aux USA.


  • #1598268
    le 10/11/2016 par Ted Raquais
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Ma confidence : En ce mois de Novembre, mois des défunts, c’est moche, pour ceux qui souffrent vraiment au purgatoire et surtout ceux des enfers, leur direction. L’effet horde du vide intérieur et de la laideur omniprésente, signe d’une âme bien noire et agonisante.
    Mieux vaut craindre Dieu et prier pour les vraies souffrances, ceux du reportage ci-dessous sur le purgatoire au moins peuvent voir Dieu, souffrir pour lui et tendre vers lui, ils ont l’espérance. Que va devenir cette génération... Seigneur ayez pitié de nous.
    http://reinformation.tv/ames-purgat...


  • #1598276

    Un divertissement qui apparaît bon enfant mais qui cache un aspect lourdement politique et sociétal : C’est ainsi que l’on prépare les jeunes à accepter leur futur avenir dans un NOM totalitaire.
    Ce qui est sidérant est qu’aucun participant à cette manifestation infernale ne se pose de question...bien que de porter la croix à l’envers est en soi un élément de l’occultisme satanique. C’est Aleister Crowley qui serait heureux de constater l’étendue des dégâts occasionnés par la CIA, le show business ( les films d’Hollywood rempli de signes occultes si chers à Kubrick ), l’Eglise scientologique, les émissions genre Big Brother & d’abrutissement Hanouna...une programmation si insidieuse telle dans Alice aux pays des merveilles où dépendance aux drogues, soumission totale vous entraîne dans un labyrinthe dont vous sortez traumatisés car reprogrammés pour le contrôle mental. Le problème est que la déprogrammation des traumatismes est longue et douloureuse. Qui a intérêt à créer des hommes manipulables et préparer l’inconscient collectif ??
    Les jeunes feraient bien de réfléchir que consentir à s’amuser de la sorte n’est pas anodin. A côte de cela le carnaval est un jeu d’enfants !


  • #1598277
    le 10/11/2016 par Cornflex
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Seigneur Jésus Marie Joseph... Le désespoir m’étreint.


  • #1598288
    le 10/11/2016 par Vaevictis80
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    La zombie walk sur la ligne A, c’est tout les jours


  • #1598298
    le 10/11/2016 par réGénération
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Drôle d’époque... envie de gerber ou de zapper, on ne sait plus trop.


  • #1598302

    Mimétisme de groupe pensant se divertir est sûrement le résultat du libéral libertaire ou tout est permis mais rien n’est possible, tellement les contraintes, les interdictions de s’exprimer par la pensée unique sont fortes. Du coup plus de libre arbitre, de perspective et donc le manque de dignité, de coyance, de vie, d’humanité, et le cannibalisme sont célébrés en déambulant en quête de chair dans ce monde clos.


  • #1598321
    le 10/11/2016 par Philippe
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    J’ai arrêté de me déguiser vers 7 ans. Après j’ai grandi.

     

  • #1598333
    le 10/11/2016 par Mehd’in France
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Oué c’est bien à l’image cette société de consommation sans repères et totalement "zombifiée" !
    De plus les jeunes sont attirés par les fetes Anglo-saxonnes telle que "Hallowen".


  • #1598335

    Des vrais zombies incarnant des faux zombies ! Faut leur faire regarder des films de Romero, ca va les inspirer pour l’année prochaine !

     

    • #1598404
      le 11/11/2016 par kevorkian
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      Les zombies sont redevenus tendance avec 28 jours plus tard et avec le remake de 2004 qui évacuait toute la charge politique du Dawn of the Dead original, que ces gamins n’ont probablement jamais eu l’idée de regarder. Du coup ils ricanent d’être devenus ce que Romero dénonçait dans son film.


  • #1598339

    J’ai jamais vraiment compris pourquoi ER était si remonté contre ces "zombie walk". J’y suis jamais allé, mais ça a pas l’air méchant.
    Moi ce qui m’énerve c’est les fans de Star Wars, et je suis sûr que y’en a plein qui lisent ce message. Pas pour autant que je vais politiser le sujet et les traiter de mouton.

     

    • #1598368
      le 10/11/2016 par jedgreen
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      J’ai 41 ans et pour moi Star Wars c’est un peu mon enfance. C’est des souvenirs de courir dans la neige avec des copains pour faire "comme dans" l’Empire Contre Attaque" par exemple, ou jouer au jeu de rôle autour d’une table, ou de réenregistrer des dialogues à la con par dessus les VHS grâce à deux magnétoscopes !
      Bref, ce que certains peuvent trouver mercantile ou débilitant peut être pour d’autres une vraie madeleine de Proust !


    • #1598469
      le 11/11/2016 par Majestic
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      Oulà malheureux fait gaffe au bûcher qui t’attend !!

      Non plus sérieusement et j’espère éveiller des consciences en témoignant de ma personne :
      - j’étais grand fan des films US, qui pour moi avait (et ont toujours) un très bon niveau de réalisation et de réflexion de sujet même si de nombreux films français et je parle de ceux avant les années 80 ont aussi les mêmes caractéristiques
      - mais c’est le fait d’être complétement lobotomisés par le système et d’être drogué du rêve que ces avides de profits nous vendent en plus de leur propagande
      - je m’explique : le 7 ème art représente pour moi, un outil imagé de réflexion sur des sujets importants de la vie et de la société, de son histoire ; cet outil permet en plus lorsque son réalisateur est très bon de parler et au conscient et au subconscient du spectateur
      - c’est sans compter tous les avides de fric qui nous pondent du divertissement pop corn et un peu plus aujourd’hui qu’avant, ceux qui en plus veulent polluer, voir disons le franchement damner notre âme
      - bien entendu, il ne faut pas tout jeter dans le même panier car il y a du bon à se divertir et il faut savoir faire la part des choses et aussi il y a aussi du bon dans l’industrie du divertissement
      mais voici un exemple concret côté manga animé :
      One piece : histoire de pirates qui recherche le trésor appelé "One piece" avec comme caractéristique que les personnages peuvent manger un fruit du démon qui leur donne des pouvoirs = en résumé, tu prends partie et t’identifies quand tu es gosse ou adulte à des gens qui ont un pouvoir en mangeant le fruit du démon ; je n’ai pas à vous faire de dessin

      enfin un autre exemple sur le sujet que tu as cité :
      Dans star wars, le bien combat le côté obscur où il est plus facile d’augmenter ses pouvoirs (encore une fois, l’idée que toi aussi être humain tu peux avoir des pouvoirs), vous me direz rien de bien méchant et pourtant si vous faites un sondage, plus de 50% de gens et des fans vous diront car c’est ce que l’on a inculqué dans leur cerveau, ils vont donc être majoritairement fan de Darth Vador, sa puissance, son côté obscur et mystérieux, le fait de le craindre

      En conclusion, voici les mêmes choses sous d’autres paroles :
      - le loup qui se déguise en agneau pour pénétrer la bergerie
      - Humain venez dans le côté obscur pour obtenir le pouvoir, richesse matérielle ou corporelle (on nous vendra la même chose bientôt avec non pas les prothèses thérapeutiques mais de futures prothèses de performance)
      - où est Dieu dans tout ça ?


    • #1598591

      Le film mythique pour les geeks c’est Day of the Dead de Romero. Ce film c’est une sorte de Matrix avant l’heure pour les geeks, les zombies sont les gens "normaux" qui font métro-bouleau-dodo, dans le film les instincts des zombies les poussent à aller au centre commercial. Il faut se replacer dans l’époque ou les geeks n’étaient pas des consommateurs mais des "scientifiques" qui lisaient la SF d’Asimov, de P.K.Dick et de F. Herbert. C’était des gens qui réfléchissaient sur les dangers de la science sans conscience et de l’humain.

      Et pour le "zombie walk" les fêtes des morts sont des traditions païennes ancestrales que l’Eglise a intégré dans le christianisme français. Comme les grigris en Afrique ou des traditions berbères dans l’islam du Maghreb que l’on ne retrouvent pas dans les pays arabes du golfe.
      Même si je critique beaucoup l’homofestivus, je trouve ça sain de rire de la mort et de l’intégrer, même sous forme de carnaval, dans notre vie.


    • #1598642

      Enfin un commentaire de bon sens :)
      Cessons un peu de vouloir mettre de la politique partout. Le politique, il parle d’économie, de social, de chômage, de misère, d’international, de diplomatie etc.
      Même au niveau de la société, on peut parler des tendances lourdes : l’usage de la TV tous les jours, ou des choses de ce genre. Oui, ce genre de débat a un intérêt et on peut parler "politique".

      Mettre du politique dans une marche de zombie, que les gens font une fois dans l’année pour s’amuser comme ils feraient un carnaval, c’est aussi idiot que le fait de mettre du politique dans le fait de manger du poisson ou de la viande. Qu’allez vous demander aux gens "une analyse politique de la marche zombie" ? Pas étonnant que les gens écarquillent les yeux : ils n’en ont rien, mais alors rien à secouer : c’est comme si vous leur demandiez une analyse politique du carnaval ou si vous alliez demander à des jeunes qui fêtent la saint patrick "leur analyse politique du fait qu’ils fêtent la saint patrick". Cessons un peu de se prendre trop au sérieux parfois. A force de regarder les gens d’en haut dès lors qu’ils ne mettent pas de la politique dans leur moindre fait et geste, vous décrédibilisez votre discours.

      Bref, sur le fond, cette marche n’est qu’une mode. Les gens ont repris un peu le goût des zombies avec des séries télé comme walking dead ; dans une dizaine d’année la mode sera passée à autre chose.


    • #1598821
      le 11/11/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      @ Romero et Julien (Roméo & Juliette)

      Voyez-vous, la difficulté pour les agents du système que vous êtes (allez, soyons fous, parions sur science-popo) en venant ici est que cette vieille habitude de vous croire supérieurs aux autres vous fait commettre les erreurs des débutants. Vos maîtres ne vous ont pas bien formés (finis) et vous n’avez définitivement pas le niveau. Par ailleurs, une méthode devient efficace quand elle est bien intégrée, pas quand on la régurgite tel un perroquet dyslexique.
      Eh oui, il fallait s’y attendre, à ne pas considérer qu’une initiation réussie doit consister pour l’impétrant à dépasser ses formateurs (le pédagogisme égalitariste à la con des sophistes du Temple), vous ne pouvez que régresser et entretenir cette facilité qui confine à la médiocrité... pour le plus grand bonheur de l’humanité, celles des autres, ceux qui doutent et qui veulent vraiment comprendre !
      Merci, la preuve par l’exemple aura toujours une grande vertu pédagogique !


    • #1599288

      @Heureux qui comme Ulysse

      Vous nous reprochez à moi et romero de prendre les gens de haut (je veux bien que mon message ait eu un travers de forme, celui de romero je ne vois pas) ; mais votre message laisse vachement à désirer côté humilité :). Vous qui parlez pédagogie et de la preuve par l’exemple, essayez donc d’en porter un échantillon sur vous avant de venir me reprocher la même chose..
      Je ne suis pas de science po ou autre école du genre. Mais j’imagine que ça doit trop bien coller avec vos schémas pré établis, soit, si vous voulez...
      Sortons donc des délires qui consistent à dire que dès lors que quelqu’un n’est pas d’accord avec vous, c’est en fait "un agent du système formé par ses maîtres" et autres "sophistes du temple". La réalité est quand même un peu plus nuancée que "d’un côté il y a les agents du systèmes, et de l’autre il y a les purs". L’invective n’a jamais été une bonne méthode, les arguments c’est mieux. Et sur le fond, je dis juste que la l’analyse politique intéressante de fond devrait porter sur la politique, l’économie, le social, le chômage, bref des sujets concrets sur lesquels il y a tant à dire. D’autres articles le font d’ailleurs très bien. Si vous préférez vous agiter sur une mode éphémère (zombie walk ou je ne sais quoi d’autre), ayez au moins la décence de ne pas appeler ça "analyse politique". L’analyse politique, c’est l’analyse de vrais phénomènes politiques, le temps long, l’histoire, les relations à l’intérieur et à l’extérieur des pays ; pas la critique basique de quelque pratique étudiante d’un soir d’automne.


    • #1599431
      le 11/11/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      @ Romero et Julien (qui ne font qu’un)

      Merci. Effectivement, il n’y a qu’à science-popo que l’on confond LE POLITIQUE et la politique.
      Sachez que je compatis, mais revendiquer faire le boulot de vos maîtres sans le savoir (gratuitement donc) ne vous fera pas remonter dans mon estime, bien au contraire, mais de cela, vous vous en fichez éperdument, tout comme moi d’ailleurs !
      Bien à vous, oui vraiment je vous l’assure, mais vous n’êtes pas près de saisir que je veux seulement vous être utile... ou alors mettez-vous au travail, compilez, et peut-être finirez-vous par trouver une cohérence à mon propos, d’autres l’ont fait, et je puis vous affirmer les considérer comme brillants et éprouver une certaine gêne mêlée de fierté lorsqu’ils reconnaissent où se situe la véritable humilité. Après, il vous sera toujours loisible de confondre amour propre et orgueil...


    • #1599645

      Il faudrait s’entendre sur ce que l’on appel politique. Pour moi, comme pour Hegel les structures sociales et historiques sont des structures pré-politiques. Je ne sais pas si vous avez lu l’Assommoir, la 1ere chose que font les ouvriers quand ils reçoivent leur paye c’est d’ailler au bistro avec les copains. Et c’est toujours vrai. On peut ne pas être d’accord avec ce prémisse mais ne me traitez pas de bobo-gaucho svp je me réfère à des écrivains comme Hegel, Clouscard ou Michéa.

      Pastis, pétanque, draguer les filles, tout ça fait parti des structures sociales et historiques non-politiques, comme le "zombie walk" ou plutot halloween ou encore la Toussaint à mes yeux. Il y a toujours des transformations qui se font, d’une année sur l’autre vous ne sortez pas toujours le même arbre de noël et vous changez les déco. L’homme fais son histoire mais dans dans conditions qu’il ne maitrise pas.
      Ce qui influx sur le politique et le méta-politique se sont les moyens de production. L’informatisation à changer les rapports de production donc les rapports sociaux. A la fois par exemple une baisse du nombre de dockers, la bourse qui travaille à la nano-seconde et les gens qui ne se regardent pas(et encore mois se parlent) dans le train/métro/bus.

      D’habitude aux militants type NPA je réponds seulement qu’ils sont des marioles. Je fais un effort ici parce qu’a priori les gens sont censés lire un peu.


  • #1598352

    Culture du laid, culture de l’horreur, culture de mort !
    Jeunesse insouciante et frivole qui ne se rend pas compte qu’elle plonge
    dans les abîmes insondables des ténèbres...

     

    • #1598529

      Tout à fait, valeur inversée, culte, ode à la laideur.

      Reflet à l’extérieur de ce que ces gens sont à l’intérieur.

      C’est très grave, sonner le Tocsin !

      Que l’éternel nous garde de plonger ainsi...


  • #1598359
    le 10/11/2016 par Taunteur
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Cette « culture geek » est essentiellement japonaise et US, pas grand chose de tricolore dans cette affaire.
    La Zombie Walk n’est qu’une énième récupération culturelle étasunienne à la manière d’Halloween ; en tout aussi ridicule, vaine, malsaine, morbide et infantilisante.
    Cela dit, elle n’est jamais rien de plus qu’une alternative consciente et formalisée à une ruée vers le Pokestop le plus proche ou vers un rayon en solde.

    Je demeure par ailleurs frappé d’observer à quel point les individus restent à la surface des choses, sans jamais s’interroger sur le bien fondé, la portée ou la symbolique de leurs actions.
    Comment peut-on n’avoir jamais songé à la corrélation zombie/consommateur ? Cela ne requiert pas, jusqu’à preuve du contraire, une capacité de réflexion équivalente à celle ayant accouché de la Phénoménologie de l’esprit.

    Le cinéma et la culture populaire ont pourtant largement démocratisé (du moins, je le croyais) la figure du zombie en tant que critique d’une certaine conception de la société. Je songe à certaines réalisations (à plusieurs niveaux de lecture) de Romero, à des films tels que They Live ou World War Z, etc.

    Bref, Catharsis ou pas, il existe des moyens bien plus efficaces et bien moins « déculturants » de se défouler.

     

    • #1598536
      le 11/11/2016 par Gargamel
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      Le zombie vient effectivement de la culture US elle-même influencé par la culture gothique ,une culture à la base 100% européenne (datant de Bram Stocker,Beaudelaire,Lautréamont,Lovecraft,le "romantisme noir",etc...) puis la culture gothique/païenne est revenu en Europe via Halloween,les "zombie walks",etc...bref c’est le serpent qui se mord la queue mais politiquement c’est complétement neutre (n’allons pas chercher "la petite bête" ni midi à quatorze heures),juste un défouloir et les jeunes et moins jeunes qui s’adonnent à ce genre d’excentricités festives ne sont à mon avis pas plus bêtes que la moyenne,voire plus intelligents ;les vrais zombies ne sortent pas,ils passent carrément de leurs jobs plus ou moins pourris à la télévision qui les endort/manipule/anesthésie...
      Au fait vous préférez la pilule rouge ou la pilule bleue ???


    • #1598609
      le 11/11/2016 par Yannick Aebischer
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      @ Taunteur

      Merci pour ce commentaire impeccablement soigné dans sa forme (une rareté de nos jours), comme dans son fond.
      Vous faites honneur à E&R, ni plus ni moins.
      Si vous pouviez faire naître des vocations auprès des terroristes de la langue française qui sévissent aussi ici, ce serait fantastique !


    • #1598685
      le 11/11/2016 par Citoyen 68
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      @Gargamel : Je vous rejoins sur bien des points dans votre avis. Empêcher les gens de s’ amuser, jeunes et moins jeunes (avec des zombies) ou de rigoler (avec ou sans Dieudonné) est malsain. On a toujours adoré se déguiser et se faire peur, c’est un exutoire de nos peurs et de nos frustrations. Qui penserait à remettre en cause les différents carnavals (fêtes païennes) en Allemagne, Cannes, Rio, Venise, Belgique et partout ailleurs ? Qui penserait à remettre en cause les histoires, contes, romans, nouvelles horrifiques de la littérature , les trains fantômes des foires et maisons hantées des parcs d’attractions ? On s’ amuse comme des gosses, on sait que c’est pour "de faux", ça nous sort du quotidien qui nous oppresse parfois. Quand au côté commercial ? Bien évidemment qu’il est présent....comme tout dans une société d’hyper-consommation. Pas plus que les fêtes de Noël, de Pâques, la Toussaint, St Valentin et consorts. Quand au côté païen ? Dites moi ce qu’il y a de religieux (ou d’anti-religieux) dans le père-Noël son sapin ses rennes et ses lutins ou dans les lapins, poulets, oeufs de Pâques ? Ces derniers s’ opposent-ils aux cloches, poissons et agneaux en chocolat ? Je crois seulement qu’ils se complètent. Je ne suis absolument pas pro-culture americaine, je regrette profondement que notre soit-disant multiculturalisme (de masse) soit essentiellement anglo-saxon (regardez les films à l’affiche dans nos cinemas) et qu’il faille par soi-même (grâce à internet entre autre) aller chercher d’autres cultures, mais décorer pendant une semaine mon foyer avec des citrouilles, des sorcières et des épouvantails et donner des bonbons aux petits enfants déguisés n’apporte pour moi qu’un moment de joie et de partage dans la vie.


    • #1599096
      le 11/11/2016 par Ted Raquais
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      @Citoyen 68
      Et bien il faudrait que tu apprécies d’autres joies que de partager des bonbons chimiques avec des mômes qui font peur. Plus de raison de s’étonner si ces hordes d’adolescents éternels cherchent à faire peur. Des grands salons érotique&porno dans toutes les grandes villes ça serait une riche idée aussi ? Du partage et de la chaleur humaine.
      Tu confonds les fêtes chrétiennes pieusement célébrées et les daubes commerciales qu’on en a fait. Ose dire que ce n’est pas une régression vers les moeurs des peuplades barbares, et tu t’en réjouis ! Extirpe ce libéralisme de mort à la poubelle. Il te perdra, comme eux, c’est une maladie de l’intelligence. " Le libéralisme est l’égout collecteur de toutes les hérésies" Saint Pie X


  • #1598377
    le 10/11/2016 par Mathieu
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Ces gens, à défauts d’être de vrais zombies, le sont pourtant au sens figuré. Vous grattez cette fausse insouciance, et vous avez des gens flippés par la vie, qui refuserons de voir le pays Réel en face (et donc s’en échappent par le biais de cette "fête") ou même sa simple évocation.

    Et puis passé 10 ans ont arrête ce trip. Il leur manque plus que la fameuse trottinette ...


  • #1598385

    Ca sert à quoi ce genre de manifestation ?
    C’est un carnaval quoi, sans plus...


  • #1598393

    Quelle perte de temps et d’énergie, ça et le phénomène de Halloween c’est vraiment de la merde destinée aux masses !


  • #1598436
    le 11/11/2016 par marmotte
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Rien est saint dans ce défilé et je suis étonnée de voir le nombre de participants.
    Cette jeunesse se perd sans même s’en rendre compte.
    Il est grand temps que le pouvoir change de mains.

     

  • #1598449
    le 11/11/2016 par Badaboum
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Bonsoir,
    ça me fait penser à la théorie mimétique de René Girard, à l’indifférenciation qui s’aggrave (paradoxal effet des réseaux sociaux et de la surconnexion : à force de vouloir affirmer le moi on le détruit et on s’indifférencie au cours de cette course impossible). C’est une parfaite illustration d’une crise mimétique. Bon courage à tout le monde dans ce nouveau monde.


  • #1598500
    le 11/11/2016 par jacquedechante
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    C’est dans le film "Zombies" ( 1978) que Roméro le réalisateur fait preuve d’une critique de notre monde moderne. Les héros du film se barricadent dans un centre commercial totalement cerné par une population de morts-vivants. A la question de l’un des héros " Mais pourquoi viennent-ils ici ( au centre commercial) ? La réponse tombe : par habitude. Par conditionnement. Certains venaient ici tous les jours, alors ils continuent.

     

    • #1598597
      le 11/11/2016 par Yannick Aebischer
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      Vous le résumez parfaitement ! Je vais le revoir au plus vite, il est d’une pertinence frappante en ces temps troubles.


  • #1598503

    3mn, 30s.... Les gars sont en manque d’imagination dans leur culture mortifère... Ils ne savent pas communiquer en mode zombie (vu que les zombies de la TV ne communiquent pas entres eux, normale, ils sont morts...) Alors finalement, Ils se rabattent sur leurs références quotidiennes... La Planète des Singes...

    Et du singe, à l’Homme, il n’y a qu’un pas. Jeter la télé et adhérer à E&R.

    - Meilleurs vœux d’évolutions aux égaré(e)s de France....


  • #1598588

    "Panem et circenses"
    un signe de décomposition de la société moderne, tout comme celle de l’empire romain en son temps.


  • #1598601
    le 11/11/2016 par Mandark
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    C’est plutôt sympa est inoffensif. Au moins il n’y a pas de voitures brûlées et de flics agressés.


  • #1598606
    le 11/11/2016 par Philippe
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Franchement, parler de "culture mortifère", de "ténèbres"... C’est de la bigoterie, et la décadence se nourrit de ça aussi !
    Je fais de l’airsoft, je me déguise en petit soldat et je cours dans les bois en tirant sur d’autres types pour faire comme dans les films et Call of Duty.
    Un truc de gamin, collectif, et j’en ressort crevé comme jamais ! Ca serait aussi c’est "une perte de temps et d’énergie" ?

     

    • #1598727
      le 11/11/2016 par germanopratin
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      En tous cas. ca reste un principe mortifère....


    • #1598749
      le 11/11/2016 par Snoey76
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      Rien à voir. Le Airsofteur que vous êtes renvoie à la figure du combattant, à l’archétype du guerrier. Vous luttez pour votre vie même si c’est une mise en scène pour votre amusement. De ce point de vue, que vous évoque la figure du zombie ?


    • #1598800
      le 11/11/2016 par Miguelito
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      D’accord avec toi amigo... Ici entre deux vidéos intéressantes on peut hélas lire des commentaires dignes de Tartuffe. Je suis français, blanc, chrétien... Mais certainement pas dans l’excès de l’étalage de vertu que je n’ai pas.

      C’est un carnaval amélioré, rien de bien méchant, et les gens trouvent ce qui est immédiatement à portée de main pour décompresser, et ne pas sombrer dans une dépression routinière en ces temps de merde.


    • #1599842
      le 12/11/2016 par solutionH
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      Soft guns dans les bois & soft toys dans les tiroirs... Les Modes & Travaux de nos petits bobo-rambos en manque de Père... Un seul mot :

      - Gay.


  • #1598613

    Il existe au Mexique une fête très ancienne et très colorée des morts ou les gens se déguisent pour cette occasion en défunts, en aucun il n’est question de les faire revivre mais simplement de rendre hommage à leurs âmes par le souvenir. Rien à voir avec cette invention hollywoodienne que sont les Zombis. C’est exactement le genre de création du cinéma qui éloigne de Dieu, allez savoir pourquoi !


  • #1598638

    Trop de white, trop de blancos !


  • #1598699

    Le zombie est la symbolique de l’humain qui ne fonctionnerait qu’avec la partie reptilienne du cerveau, ce qui est caractéristique de l’état de manque ou de survie. Monde qui nous attend.

    L’"apocalypse de zombie" n’est que la métaphore d’une population dont le cerveau global se metterait à fonctionner en mode "reptilien" dans un monde qui s’est effondré, où la demande a largement dépassé l’offre, et on peut en voir une démonstration réelle lors des soldes aux Etats Unis, où on voit des bras se balancer dépassant des grillages de la porte d’entrée du centre commercial juste avant son ouverture. La mode "Zombie" arrive a chaque crise du capitalisme. Le "pulsionnel" qui a été libéré par mai 68 et qui ne peut plus être comblé se réinvesti dans la violence.

    Le capitalisme était en crise dans les années 70, et apparaissait le film Dawn of the Dead (1978) qui était en réalité une satire, une critique de la société de consommation, d’où les attaques de zombies dans les centres commerciaux (un cliché), le point d’eau métaphysique par excellence de nos sociétés de consommation.


  • #1598706

    Le zombie est un post-humain : il est animé de ses instincts de survie élémentaires mais c’est une enveloppe charnelle vide, sans individualité. Le zombie subit son sort, il n’a pas choisi d’être et est incapable de choisir pour lui même de par sa condition qui l’empêche jusqu’à avoir conscience de lui-même.
    Prédateur, totalement inapte il n’est pas dangereux individuellement mais devient menaçant en horde.
    Comment à travers ces traits ne pas voir dans la figure du zombie une catharsis pour l’individu moderne athée, et semi-esclave qui extériorise ce qu’il ressent être au plus profond ?


  • #1598722

    Très bonne base de réflexion quant à une société qui exacerbe ses propres signes de décadence (perte du langage, de la sagesse, de la réflexion et de toute spiritualité) en feignant de ne pas voir à quel point elle empreinte toutes les voies mortifères qui conduisent à sa destruction !
    tres enrichissant !!


  • #1598725

    C’est étrange car normalement on s’identifie aux héros d’un film (bon ou mauvais), pas à un zombie...

    Ceci étant dit, tout cela me met moins mal à l’aise que les hordes de jeunes gens souriants béatement et qu’on peut voir sur tout site internet où on a quelque chose à vendre.


  • #1598732
    le 11/11/2016 par Citoyen 68
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Le monde d’avant (sous le mode "c’etait mieux avant") sous le règne des valeurs religieuses était bien evidemment exempt de guerres, de massacres, d’infamies en tout genre et de morts ?? Autrefois les gens et particulièrement les jeunes n’étaient pas lobotomisés, endoctrinés et manipulables ??? Ils allaient donc allègrement massacrer leurs prochains en toute conscience donc ???? (Ce qui les rendrait beaucoup plus coupables que nos jeunes "zombies" alors ?)
    Parmi nos Zombies de Nantes, soyez certains qu’il y a quelques "faibles du libre-arbitre" mais soyez tout aussi certains qu’il y a leurs "contraires" et qui très probablement fréquentent assidument le site de E&R.
    Reduire ces "faux zombies" à un unique troupeau de "vrais zombies", ce serait aussi réducteurs et caricatural que d’affirmer que tous les électeurs du FN seraient des skin heads.
    Comme certains ont tendance à voir de l’antisémitisme partout (quitte à le fabriquer ex-nihilo) d’autres ont tendance à voir du satanisme partout (et du mal partout !).
    Nous éveiller aux différents sons de cloches, aiguiser notre sens critique ! C’est pour cela que nous nous retrouvons tous sur E&R, ne croyez vous pas ?
    "Le fanatisme est la seule forme de force et de volonté qu’on puisse insuffler aux faibles et aux timides" (Nietzsche)

     

    • #1599170

      "Du fanatisme et de la volonté, du SoftPower pour faiblesses des timides"

      Comme dirait Robert, A-t-on lu Nietzsche ? *

      Vu ton comentaire... J’en doute (fort)

      Il y a dix ans, j’aurais pu citer Nietzsche avec enthousiasme. Aujourd’hui, j’ai oublié son oeuvre. Je me contente de sourire, en voyant passer les rois d’un monde sans royaumes, un monde moderne et froid (...)

      J’ai une petite anecdote pour toi, cher ami du 68.

      L’homme moderne de Nietzsche est celui même qui se déguise en mort vivant, espérant qu’un jour, il puisse (à son tour) se déguiser, lui aussi en petit rois.

       Il se revendique de la modération et finalement, aime à citer le philosophe allemand. Malheureusement pour vous, citer Nietzsche et défendre la marche des zombies n’est pas une forme de paradoxe, mais simplement l’émanation de la niaiserie "ambiante".

      En 1870, il eu l’opportunité de voir les "zombies" du champ de bataille... Je ne crois pas qu’après ça, il aurrai participé à un quelconque carnaval zombies.

      Mais "encore une fois" il n’y a rien de surprenant à cela. Il le savait :

      « Hélas ! mon Zarathoustra cherche encore cet auditoire [capable de le comprendre], il le cherchera longtemps ! »

      En effet...

      Défendre un tel spectacle (de mauvais goût), puis citer Nietzsche et supporter E&R n’a logiquement aucun sens.

      Ainsi, au pays de la vache multicolore, les non-sens de l’homme moderne sont rois !

      Ceux qui ont côtoyé les morts, n’ont aucune envie de voir les nouvelles générations se pavaner en déchets humains/clown mortifères à la mode américaine...

      Lis donc cet article... Ceux qui ont vécu la guerre n’ont pas le même discours que tes gentils "faux-zombies"
      http://www.egaliteetreconciliation....

      (*les vieilles traductions, pas les versions modernes)


    • #1599236

      L’hyperbole du fanatisme est l’Intérêt, le goût passionné et parfois excessif pour quelque chose ou quelqu’un...convient donc assez bien à la horde de zombies plus ou moins faux.
      L’esprit critique nous oblige donc à rechercher ce qui se cache derrière ces tendances macabres, indépendamment du niveau de conscience des acteurs qui participent. Dans l’entourage des moutons on trouve des bergers, des chiens, des loups...dans un environnement plus ou moins escarpé et glissant.


    • #1599450
      le 11/11/2016 par Patriote syndiqué
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      @ Nathan

      Quel triste sir vous semblez être !

      En vous lisant me revient en mémoire cette phrase de Nietzsche :

      « Une fête implique la fierté, l’exubérance, la gaieté, la raillerie à l’égard de tout ce qui est grave, bourgeois, une divine affirmation de soi, née d’un sentiment de plénitude et de perfection animales -autant d’états que le chrétien ne peut pas approuver sincèrement. Toute fête est païenne par essence … »


    • #1599548

      @ Patriote syndiqué

      Quotes ? Again ?

      Seriez-vous capable d’écrire par vous-même ? Poster des citations n’a aucune valeur personnelle. Argumenter (essayer de) en citant une phrase d’un philosophe est comparable aux slogans chahutées dans les rues, éphémères, creux et tristement impersonnel.

      Le jour ou vous aurez la capacité (et la fierté) de vous exprimer avec des mots qui vous appartiennent, je prendrais soins de vous expliquer les différences entre tristesse et gaîté, la nuance entre un rire et un sourire, et finalement, pour revenir à nos moutons, l’absence de congruence entre une fanfare de zombies américanisé et un gala Vénitien...


    • #1599692
      le 12/11/2016 par Patriote syndiqué
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      @Nathan

      En tous cas vous êtes vraiment un bigot de la pire espèce (celle qui n’a pas la moindre forme d’humilité).

      A la relecture, cette citation de Nieztsche me paraît effectivement très indiquée pour l’affection dont vous semblez souffrir. Je ferai donc l’économie d’un long développement personnel ne vous en déplaise.

      Néanmoins pour ce qui concerne le "gala vénitien" je vous renvoie à ce que j’ai écrit plus bas : "On peut regretter les références aux jeux vidéo et autres américonneries mais ça fait malgré tout écho avec les vieilles coutumes gauloises de nos aïeux".


    • #1600310

      @Patriote syndiqué

      Cher /patriote syndiqué/, vous avez d’une certaine façon raison.

      Je suis de la pire espèce. D’une espèce prêt à enterrer le crane du premier zombie portant atteinte à mon intégrité physique et morale. Mais rassurerez-vous, m’insulter sous un pseudo mielleux, ici même, ne vous posera aucun problème de sécurité.

      Cependant, sachez cela :

      Venter une cotisation, c’est comme s’épingler le Pin’s de la Paix, c’est bien, mais ça ne garantit rien.

      J’entends par zombie, non pas le jeune bobo 14-18 ans qui se plait à imiter bêtement l’ american movies, mais les petites putes du système bien habillées, propres et bien camouflées derrière ces soit-disant valeurs humanistes des temps modernes.

      Des Loisirs anodins.
      Ce revêtir des symboles de la putréfaction a une signification très précise.

      - Une soumission, non pas à la Mort, mais à l’Etat marchant.

      Aussi, garder donc vos Gauloiseries pour les Gaulois, et évitez les clichés du patriote d’origine...

      Par définition, la France (Pays des Francs) a des racines germaniques.
      Je ne connais aucune tradition Gauloise ou Germanique (ni Italienne, Algérienne ou même Polonaise) qui consiste a se déguiser en pourriture pour célébrer la mort.

      Je n’est rien de vraiment "sérieux" contre les suiveurs aveugles et immatures d’une culture dégénéré et laide. J’attaque l’hypocrisie de vos valeurs quotidiennes, cet appel incessant au respect et à la moderation, valeurs des fistons, tant chouchoutées par cette caste qui nous gouverne.

      J’attaque cette espèce bien-pensante capable de s’accaparer toutes formes d’humilités pour éviter la dure réalité du Combat. Les mêmes qui refusent le débat public mais appellent à l’ouverture et à la tolérance à outrance.

      Des fans de la Star War aux adeptes de la marche Zombie en passant par la Gaypride, il n’y a pas besoin d’avoir lu Marx ou Nietzsche pour deviner l’odeur qui émane de ces attroupements :

      - Une odeur de merde.

      Malheureusement nous en somme arrivé là, à tolérer (de force) des gens qui bouffent de la merde culturel, des déchets de l’agro-alimentaire, des gens malades mais bien habillés, qui affectionnent quelques citations philosophique, pour se redonner un peu de baume au cœur (et de la poudre au nez) avant de retourner... Sur le droit chemin de la ligne A.

      J’insiste :

      De vous à moi ? Je suis, en effet, de la pire espèce :

      - Vôtre Tschandala !

      (Also sprach Etc...)


    • #1600706
      le 13/11/2016 par Patriote syndiqué
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      @ Tschandala Nathan 1/2

      Pour vous répondre,

      Je n’ai pas compris cette histoire de cotisation. Vous faites référence à mon engagement syndical (déduction faite de mon pseudo… d’ailleurs pourquoi le qualifiez-vous de mielleux ?!) ? S’il s’agit de cela, cela me semble malvenu pour quelqu’un qui a priori se reconnait dans l’Eglise et donc une organisation collective. Vous êtes individualiste c’est ça ? Vous pensez que ne pas cotiser fait de vous un sage, un être supérieur ? Ce serait vraiment trop simple, vous ne pensez-pas ?

      Vous m’expliquez que je fais partie de ceux qui refusent le débat public tout en insistant bien sur le fait que via internet je n’ai aucun problème de sécurité. Cela ne vous a peut être pas traversé le cortex mais il s’agit d’une menace à peine voilée et qui situe bien le niveau auquel pour vous s’arrête le débat : au désaccord. Sans être trivial, il va falloir mûrir un peu tschandala Nathan.

      La France a des racines germaniques également, c’est vrai. Qu’est-ce qui peut vous faire croire que j’en doute ?

      Vous me qualifier de bien-pensant… pourquoi pas. Je ne me reconnais pas bien sûr dans l’acception moderne du mot mais j’aspire à oeuvrer pour ce qui me semble vrai et bien. N’est-ce pas votre cas aussi ?!

      Concernant le laid de l’époque nous sommes bien d’accord (hé oui). Mais voir dans ce carnaval zombie un signe de perdition… c’est un peu excessif vous ne trouvez pas ?


    • #1600708
      le 13/11/2016 par Patriote syndiqué
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      @ Tschandala Nathan 2/2

      Sans vouloir faire preuve d’arguties, on peut bien sûr ratiociner à l’infini et expliquer que les termes France et Gaule ne sont pas interchangeables ainsi qu’Anglo saxon et germanique cependant et là je cite (je sais que cela vous met hors de vous mais je préfère faire miennes les conclusions de deux universitaires reconnus que de dire une bêtise) Le roux et Guyonvarc’h : « Le folklore de Samain (en anglais Halloween)… le plus remarquable est aussi ce qui est le plus naturel dans le folklore : toute structure organisée de la tradition très chrétienne a disparu et, si l’atmosphère surnaturelle et irréelle de la fête préchrétienne s’est maintenue, les dieux et les déesses ont disparu, remplacés définitivement et pour ainsi dire empiriquement par les fairies. La Banshee s’est maintenue en tant que femme maléfique ou mystérieuse mais elle a subi la même dégradation que la maouez-noz (femme de nuit) ou la kannerez-noz (lavandière de nuit) du folklore breton. Elle est restée puissante et elle est devenue méchante mais elle n’est plus divine. On la craint mais on ne le l’honore plus. La magie a supplanté tout culte organisé dans une foule de pratique et de croyances populaires…. Il ne doit faire aucun doute que, comme dans le cas des coutumes de mai, il existe sur le continent, dans l’ancien et vaste domaine des populations d’origine celtique, d’innombrables traces diffuses de l’antique fête celtique de novembre. »

      Alors oui, j’insiste « on peut regretter les références aux jeux vidéo et autres américonneries mais ça fait malgré tout écho avec les vieilles coutumes gauloises de nos aïeux ».


    • #1601936

      (1/1)

      (?)

      "... Vous m’expliquez que je fais partie de ceux qui refusent le débat public tout en insistant bien sur le fait que via internet je n’ai aucun problème de sécurité. Cela ne vous a peut être pas traversé le cortex mais il s’agit d’une menace à peine voilée et qui situe bien le niveau auquel pour vous s’arrête le débat : au désaccord. Sans être trivial, il va falloir mûrir un peu tschandala Nathan."

      Ah, si vous saviez, ce que traverse le Cortex de la pire espèce....

      Donc, pour vous, le débat n’a pas le droit au désaccord. Car bien discuter, c’est finalement abdiquer.

      Il me faudrait mûrir un peu ?. (mais pas trop, n’est-ce pas...)

      En effet... Mon argumentation est trop calme pour votre intellect de fêtard.

      Tout est lié, cette abondance de jours fériés, de nouvelles célébrations à tour de bras, faire fêter les moutons malades jusqu’à ce qu’ils oublient leur condition pitoyable de mort-vivant.

      Vous êtes de cette bonne espèce, vous n’avez pas idée du nombre de personnes qui se forcent encore à aller fêter (par principe d’amitié et autres petites politesses)

      Seules les populations malades, déracinées, éprouvent un besoin si intense et exagéré d’oublier. En réalité, je vous le dis, Il n’y a aucun point commun entre ces imitations béates de filmographies hollywoodiennes et la culture du vieux continent. De la rue, vous voyez la forme, des sommets, j’observe les fonds.

      Encore plus irritant, serrait d’affirmer qu’en réalité, la marche zombie est une opposition aux vieilles traditions indo-européenne. Son inverse, mais qui par le déguisement, parait être... Son Écho. Et je l’affirme ! Les gentils zombies de Spielberg sont les ennemies de nos dames Lavande !

      Les fêtes païennes célèbrent la Vie, la Mort ! La marche zombie promeut le corps malade, un corps pourri sans esprit, gigotant, qui refuse de se dissoudre et de renaître sous une forme saine. Le complément parfait d’un système capitaliste poussé à son extrême.

      Mais vous, au nom de l’oublie (la feteux !) il vous faut défendre ce petit train fantôme.
      C’est exactement en cela, que l’on reconnaît cette nouvelle forme de dictature, indicible, mais pourtant profondément encrée dans notre société.
      Condamner celui qui affirme son désaccord, en le faisant glisser doucement de la pire espèce, a l’individu menacent...

      Être de la pire espèce, parce que j’ose affirmer mon désaccord (qui plus est, avec fierté).


    • #1601937

      (2/2, épilogue)

      En cela, tout est dit.

      Vous venez de refaire une énième demonstration d’hypocrisie du système actuel. Tu peux condamner, mais pas trop.

      "Tu peux débattre, mais faut être d’accord à la fin". Le sens même de débattre s’est perdu dans la soumission au devoir de bonne volonté (comme nous l’explique si clairement Maître Viguier)

      Je vous parle de politesse et vous voyez des menaces en lisant le mot /sécurité/.
      En effet, en dehors de l’anonymat, en face-à-face, les mots ne se répercutent pas de la même façon. Ce ne sont pas des menaces, mais un simple rappel à la réalité.

      C’est aussi pour cette raison que des gens comme Soral et Dieudonné sont bannis des plateaux TVs, ils choquent par les mots. Ils ne plient pas aux menaces du politiquement correct. Ils osent s’opposer aux nouvelles traditions.

      Maintenant,

      Je tiens à remercier l’équipe d’E&R pour leur loyauté (respect de principes qu’ils défendent, devant et derrière l’écran) Un grand merci pour ces années d’efforts a rétablir un peu de bon sens, et donner finalement un droit de réponse, même a la pire espèce.

      Cordialement,
      Nathan

      (par principe de réciprocité, je verserais donc une contribution à E&R )


    • #1603275
      le 17/11/2016 par Patriote syndiqué
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      @Tschandala Nathan

      « Donc, pour vous, le débat n’a pas le droit au désaccord »
      Relisez ce que j’ai écrit vous vous abusez.

      Pour la nature religieuse de la marche des zombies je vois ça comme une énième variation sur le FOLKLORE d’Halloween. Et le folklore est une tradition dégénérée, dénaturée de la religion, en l’occurence celle de nos aïeux celtiques. A priori vous y voyez quelque chose de laid et d’insoutenable, j’y vois pour ma part, et malgré quelques réserves sur l’esthétique, un clin d’oeil à nos vieux mythes constitutifs de l ’âme européenne. A priori c’est une vision insoutenable pour vous, pour moi c’est l’espoir de retrouver un jour pour notre peuple une religion non culpabilisante et basée sur le caractère cyclique du temps et des choses, c.a.d la réalité.

      PS : Pourquoi tant de flagornerie avec le taulier et ER ?


  • #1598746

    Ce qu’il faut en conclure de tout ce cinéma se résume en un mot : américanisation, sous-entendu libéralisme et consumérisme. J’ai grandi en Guadeloupe. Là-bas, dans les années 80 dont je peux témoigner, le carnaval, tradition païenne française blanche, exultoir populaire annuel, était un des évènements sociétaux des plus important dans cette fabuleuse région de France majoritairement noire. J’en profite pour saluer ce Peuple guadeloupéen si cher à mon coeur et qui est, j’aime à le dire, l’avant-garde de la catholicité en France.
    Et là on a tout doucement remplacé ce patrimoine, par une fête comme halloween ou la zombie walk, destinés plus ou moins à la même chose, tournant cependant en ronds autours de la mort, alors que le carnaval, prenez Venise pour autre exemple, n’est pas "nécrocentré".
    Donc on a clairement une tentative de remplacement de Culture par des immitations, halloween par exemple, n’étant que la déclinaison "anglaise" du carnaval, et la zombie walk une déclinaison "FOXienne" de ce même dernier. C’est une agression, mais "conceptuelle", pareil au gauchisme trotskyste, un tête de pont.

     

  • #1598817
    le 11/11/2016 par legrandjeu
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Juste RÉALISATION du coma des mortels qui ont grand besoin d’excitants à défaut d’esprit !


  • #1598846

    Walking Dead, excellente série, excellents acteurs (en VO), c’est avant tout le Survivalisme. Chez ces citadins coincés cet instinct est réduit à une imitation embarrassée et embarrassante de zombis avec une approche artistique du maquillage qui n’a pas évolué depuis la maternelle ... ou quand les zombis essayent de se caricaturer.


  • #1598859
    le 11/11/2016 par Fidélio
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Quid du métal à ce compte là ? La culture de la mort et du satanisme y est également bien présente... ça m’empêche pas d’adorer des groupes comme Iron Maiden ou Black Sabbath, sans forcement chercher un côté politique...
    Faut pas voir le mal partout, ça reste bon enfant comme esprit.


  • #1598945
    le 11/11/2016 par Hurluberlu
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Les fans de Star Wars sont de retour...le mauvais goût en plus.


  • #1599194

    Comment ne pas être attristé de voir que la culture authentique de toute une civilisation se fait remplacer par une culture de masse infantiliste, globalisée et destructrice de sens ? Et puis franchement voir cette nana se mettre en scène en tournant autour d’une bagnole, comment ne pas se dire "mais, tu fais quoi de ta vie là ?".
    Mais c’est bon enfant, c’est pour s’amuser, oh là là ! Le mot magique est là : on s’amuse. Ça devient une critique de l’amusement, du bonheur, de la joie. Donc faut pas chercher plus loin.
    C’est le leitmotiv qui revient en permanence dans la bouche du matrixé, celui que je me souviens aussi avoir entendu chez ces parents américains tout fiers de voir leurs petites filles habillées comme des putes pour reproduire une chorégraphie de Beyoncé : "they’re just having fun !". Imparable.
    C’est la même mentalité qu’ont les téléphages, persuadés qu’il est tout à fait normal et inoffensif de regarder des conneries (souvent américaines) trois heures par jour (avec un peu de Pernaut, faut être sérieux aussi). Ne parlez surtout pas de contrôle mental ! On peut bien respirer un peu non ? Vouloir tout "politiser" franchement... T’es contre la détente ou quoi ?

    Questionner seulement ce qu’il est admit de questionner, sleep, obey... c’est pour notre bien.


  • #1599214
    le 11/11/2016 par Le Pen, vite !
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Ils croient se déguiser en zombies, mais se sont réellement des zombies, c’est-à-dire des créatures mues par autre chose que leur libre arbitre, et manipulables à loisir.


  • #1599267
    le 11/11/2016 par Le Pen, vite !
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    La fille dans la vidéo qui dit qu’elle participe à cette manifestation parce que c’est la culture geek-halloween-séries... Quel genre de justification est-ce là ? On ne se déplace pas pour assister à une corrida parce que c’est la culture espagnole, mais parce que l’on aime ça.

     

  • #1599313
    le 11/11/2016 par mamanfaitmoipeur
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Pauvres gens décérébrés , on leur dirait que c’est hipster de se promener nu avec une plume dans le cul ils seraient partants .On leur dit de se badigeonner de vomi et de sang de poulet sur la tronche pas de problème , je peux aussi y ajouter des excréments ,c’est si fashion ..
    A 17 ans les chevaliers étaient capables de se battre à lépée et de partir en croisade à cheval sur des milliers de kms et d’affronter des périls impensables pour leur idéal
    Ceux là non pas besoin de se déguiser ce sont vraiment des zombies attardés qui ont depuis longtemps atteint l’age de raison pourtant ,endoctrinés par la sous culture US "On ne sait pas ou on va ,on est zombifiés " ils le reconnaissent eux méme ces tartes !
    Ce ne sont pas des geeks ,les geeks sont des accros du Big data et souvent des informaticiens de génie ..


  • #1599442
    le 11/11/2016 par Patriote syndiqué
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    Au vu du reportage ça parait plutôt bon enfant. On peut regretter les références aux jeux vidéo et autres américonneries mais ça fait malgré tout écho avec les vieilles coutumes gauloises de nos aïeux.

    "En 998, Odilon, quatrième abbé de Cluny, institua au 2 novembre la "commémoration des morts" ou le "jour des trépassés". Il ne faisait qu’adapter au christianisme une vieille coutume celtique qui voulait qu’à cette époque de l’année les âmes étaient engagées dans leur migration funéraire. En plaçant ce jour-là une fête des défunts, on détournait vers le culte chrétien les antiques croyances de la nuit de la Samain"
    Philippe Walter

     

    • #1604342

      Je préfère largement les américonneries et les jeux vidéos aux références aux immondices du monde païen.

      L’adaptation de " vielles coutumes " païennes ( comprendre : des cérémonies diaboliques) n’a jamais été qu’une façon de détruire le paganisme ancien d’une façon plus efficace. On savait que si on ne remplaçait pas la "fête" en question, certains seraient tentés de la perpétuer.

      De la même façon la Saint Valentin remplace les lupercales qui se déroulaient de la façon suivante :



      Deux jeunes hommes, vêtus uniquement d’un pagne en peau de bouc, assistaient à la cérémonie. Le prêtre sacrificateur leur touchait le front de son couteau. Le sang ainsi répandu était essuyé par un flocon de laine trempé dans du lait. À ce moment-là, les jeunes gens devaient rire aux éclats, puis courir dans toute la ville de Rome. Ils étaient armés de lanières, taillées dans la peau du bouc sacrifié, avec lesquelles ils fouettaient les femmes rencontrées sur leur passage et qui souhaitaient avoir un enfant dans l’année, afin de les rendre fécondes.



      Voilà le genre de " coutume de nos aïeux " que vous semblez apprécier. Je suis a peu près persuadé que pendant la " nuit de la Samain " devaient avoir lieu une débauche incroyable et des sacrifices (peut-être même humains), deux éléments que l’on retrouve dans les rites de toutes les civilisations païennes.

      La civilisation française est catholique et s’oppose dès le principe au paganisme.

      Etablir un parallèle entre la Toussaint et Halloween, il faut vraiment oser. Je doute très certainement que dans la France de Saint Louis on put trouver une seule personne capable de se déguiser en "Zombie" ( c’est à dire en monstre ) le jour de la fête des morts (qui est en fait celui de la fête des saints, car on n’établit pas de fête pour les damnés).


    • #1605143
      le 19/11/2016 par Patriote syndiqué
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      @ Alex

      Vous a-t-il traversé l’esprit que l’on pourrait, à peu de frais, vous retourner votre petit exercice de style en soulignant les mots « chair » et « sang » en décrivant une communion de pain et de vin dans une messe catholique ? Ou encore la commémoration, pour le moins morbide, de la décapitation de Saint Valentin.

      Concernant la réconciliation, je ne vois pas très bien où elle se situe dans votre commentaire qui au final refuse les racines préchrétienne de notre pays ?

      Enfin pour ce qui est du lien entre les fêtes de Samhain et de la Toussaint et du folklore d’Halloween, j’ai indiqué ici des liens vers des travaux d’universitaires faisant autorité comme Le Roux, Guyonvarc’h ou Walter. Pas de soucis pour en débattre plus avant mais merci de m’indiquer des références de détracteurs crédibles que vous pouvez opposer.


    • #1605973

      Vous ne feriez que montrer votre inculture de la religion catholique (vous savez, celle de tout nos ancêtres jusqu’à ce que la France devient maçonnique).

      Le Saint Sacrifice de la messe est dit "Non Sanglant", c’est pour une raison.

      A quel point faut-il être malhonnête pour établir un parallèle entre les sacrifices humains du paganisme et la chair et le sang du Christ présent dans l’Hostie ?

      Vous avez entendu deux mots ici et là vous vous permettez de parler d’une chose dont vous n’avez manifestement aucunes connaissances comme d’un expert.

      Les sacrifices païens, eux, étaient bel et bien sanglant et le sacrifices d’enfants, de citoyens ou d’esclaves étaient bien réel en plus d’être monnaie courante. L’Église a t-elle déjà sacrifié NE SERAIT-CE QU’UN ANIMAL ? Dans votre mauvaise foi vous me répondrez probablement en faisant référence à l’ancien testamment, ce qui ne fera que montrer l’étendu de votre inculture.

      Au contraire, là ou le christianisme a proliféré, les sacrifices ont cessés.
      Où se perpétuent-ils ? Là où le christianisme a été oublié.

      Vous voulez des exemples d’actualité ? Intéressez vous au pizzagate.
      Vous voulez des livres à lire ? Le traité du Saint Esprit de Mgr Gaume serait un bon début.

      La France est bâtie sur la chrétienté, et la chrétienté s’est imposé en détruisant le paganisme (par le martyr de milliers de chrétiens).
      Faire référence a nos " racines pré-chrétiennes " , c’est comme ci un ex-cancéreux, une fois guérit, se rappelait de son état de maladif comme d’un souvenir heureux.
      C’est comme si un musulman, une fois converti au catholicisme, priait toujours en direction de la Mecque en souvenir de ses "racines pré-chrétiennes".

      Je rajouterai pour tempérer que tout ce qui vient de l’antiquité n’est pas mauvais, mais tout qui vient du paganisme l’est. Or, dans l’antiquité, presque tout était lié au religieux. Je me répète, dans la France fille aînée de l’Eglise, personne n’aurait eu l’idée de se déguiser en monstre, a forciori pendant la fête des saints.

      L’un des caractères auquel on reconnait une âme viciée est l’attraction vers le laid.


    • #1606159
      le 20/11/2016 par Patriote syndiqué
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      @ Alex

      Ne vous en déplaise la communion est un sacrifice simulé… un type de sacrifice qui existait déjà chez les païens dans l’antiquité. Les romains ont beaucoup glosé sur les sacrifices sanglants des gaulois, manière pour eux, qui ne les pratiquaient pas de se présenter en civilisé face aux barbares de Gaule. ils semblent d’ailleurs que ces derniers ne les pratiquaient plus depuis bien longtemps à l’arrivée de César (relisez Jean Louis Bruneaux, un universitaire autrement plus compétent que moi… et vous !).

      Une nouvelle fois, j’ai fourni des références sérieuses à ce que j’avance, ce qui n’est pas votre cas.


  • #1599627

    Ils jouent leur propre rôle, les idiots utiles et destructeurs du système.
    Ils n’ont sans doute pas compris que la génialissime série walking-dead, illustre le survivalisme et l’obligation de se soutenir dans une communauté, face à des prédateurs et à la fin d’un monde.


  • #1599725

    Si la jeunesse décérébrée veut vraiment se faire peur, ils n’ont qu’à simplement lâcher un troupeau de migrants là au milieu !


  • #1600873

    Il vont finir par se faire tirer dessus par un type déguisé en Rick ou en Daryl...


  • #1602494

    Comme c’est rigolo quand même et puis c’est de bon goût ça doit plaire aux enfants aussi, et puis quelle culture de divertissement. Je les verrai bien jouer sur un stade foot aussi pourquoi pas ?


  • #1603930
    le 18/11/2016 par Martilouzi
    "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

    J’aime bien comment E&R intellectualise le sujet...
    La plus part des participants sont jeunes et ont seulement envie de s’amuser !!!
    Halloween aux USA est très présent, ou le jour des morts au Mexique.
    Je trouve ca bien de fêter la mort, surtout quand elle perd du sens dans notre société.

    ce sont des évènements ou l’homme peut prendre de la légèreté

    C’est festif plutot que politique je pense...

     

    • #1603960
      le 18/11/2016 par La plante médicinale
      "Zombie Walk" : les images d’E&R Nantes

      Prendre le thé ou une bonne tequila frappée avec l’amor ce doit être follement amusant ! Que dis-je désopilant... À condition d’en consommer avec modération.


  • #1604710

    Les personnes interrogées ne font aucun rapprochement avec le réel, la vie zombifiée imposée à la grande majorité. Il faut que l’interviewer fasse explicitement ce lien à l’une d’entre elles pour saisir, chez celle-ci, une étincelle de clairvoyance..


Commentaires suivants