Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Chine : l’économie donne d’inquiétants signes de ralentissement

Visite à Tieling, ville symbole de la baisse de croissance chinoise, en marge du G20

Alors que le G20 s’est tenu cette année en Chine, l’économie chinoise donne des signes inquiétants de ralentissement. Dans le nord-est du pays, Tieling est la ville qui a réalisé la pire performance économique du pays en 2015, avec une contraction de 6,2 % du PIB. Cette ville illustre à elle seule les défis qui attendent Pékin pour éviter une débâcle nationale après des années de croissance à deux chiffres.

 

Un reportage de France24.

 

 

 

Sur la Chine et l’économie mondiale,
lire chez Kontre Kulture

 

En lien, sur E&R :

 






Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1550918
    Le 7 septembre à 16:51 par germanopratin
    Chine : l’économie donne d’inquiétants signes de ralentissement

    Pourquoi vous mettez un chinois ( ou asiat ) en illustration ? C est stygmatisant pour les autres....La Chine c’est pas une identité, c’est une idée....pour paraphraser l’autre tarte. Ceci dit les black là bas, il doit pas y en avoir beaucoup ;)

     

    Répondre à ce message

  • #1550974
    Le 7 septembre à 19:09 par Fascisme & Vacances
    Chine : l’économie donne d’inquiétants signes de ralentissement

    Je ne sais pas comment les gens font pour émettre des analyses sur la Chine. Un de mes meilleurs potes, très loin d’être con, y a vécu cinq ans en deux fois. Deux ans puis trois ans.

    Tout ce qu’il a pu me dire sur la Chine se résume à deux choses :

    1) "J’y ai rien compris !"

    2) "Les chinoises ont des poitrines comme des oeufs sur le plat !"

    Moi, rien qu’avec ces deux éléments d’information, je ridiculise Olivier Delamarche et Jacques Sapir.

     

    Répondre à ce message

    • #1551011

      PADAMALGAM....Je partage la vie d’une chinoise depuis plus de 50 ans ....et bien , meme les chinois vivant en France sont très difficiles à comprendre, ils restent chinois , et contrairement à ce qu’ils avancent , c’est l’autre qui s’adapte ! Sur le deuxième point, la poitrine , votre ami n’a effectivement "rien compris" : il y a de nombreuses exceptions , et elles sont très sympas !

       
    • #1551384

      Pour le premier point je comprends complètement le sentiment de ton pote. Avec la Chine et les Chinois on est vraiment dans un paradigme différent du notre si bien que la grille de lecture que l’on utilise pour analyser les Occidentaux ne fonctionne pas avec les Chinois, de ce fait on ne comprends rien ! De plus ce qui accentue la confusion c’est que les Chinois ont été en partie occidentalisé du moins en apparence, or c’est une erreur de croire que l’on a à faire à des Occidentaux qui peuvent être compris et "gérés" comme tel.
      Pour le second point je ne serais pas aussi catégorique, toutefois il est vrai que celui qui recherche des mamelles de vaches laitières normandes risque d’être déçu en Chine...

       
    • #1551705

      C’est pas le tout d’y vivre, il faut aussi étudier le pays, la culture, avoir des prof de la nationalité aide aussi. Tu peux très bien vivre pendant 10 ans au Japon et rien y piger.

      C’est pas compliqué, c’est juste totalement diffèrent.

       
    • #1552226
      Le 8 septembre à 22:35 par Fascisme & Vacances
      Chine : l’économie donne d’inquiétants signes de ralentissement

      @ Estoc

      Entièrement d’accord. C’est pourquoi je prétends connaître UN PEU l’Angleterre pour y avoir été élevé à leur manière, y être passé à l’âge adulte et y être entré dans le monde du travail.

      Au Caire j’ai été hébergé par des expatriés qui vivaient entre eux dans une certaine aisance depuis des années et qui sortaient tous les clichés attendus. Moi (j’ai le type méditéranéen), habillé en cairote j’ai vendu des boissons gazeuses aux touristes au pied de la grande pyramine. Je pense en avoir appris plus qu’eux en moins de temps.

      En Algérie mon boulot consistait à obtenir des permis, des paperasses administratives pour une grosse boite américaine. Bref à distribuer des backchichs. J’y ai appris deux trois trucs

       
  • #1551117

    Le capitalisme à la sauce anglo-saxonne et le communiste à la sauce chinoise et soviétique n’ont jamais été des modèles de société et des idéologies viables car néfaste pour la population et qui ne sert pas ses intérêts. Qu’on ne s’y trompe pas, le capitalisme sert seulement une certaine élite mais le communisme aussi. Ce sont des modèles de prédation où il faut dominer l’autre pour arriver à ses fins.

     

    Répondre à ce message

  • #1551135

    Bhâ ! La Chine ralentit, la belle affaire. Quid de la "croissance" aux U.S.A. ?

    C’est ça ce qu’il faut regarder. Une Chine qui baisse dans un monde en croissance économique constante, c’est le dénominateur d’une Chine malade.
    Une Chine qui baisse dans un monde en décroissance : ça signifie que ce n’est pas la Chine qui ne va pas, juste le capitalisme mondialisé.

    En revanche, ce que je vois c’est que les médias, muets comme des carpes habituellement sur la situation économique aux USA, se font plus loquaces sur les problèmes économiques de la Chine. Faut-il les croire ? N’oubliez pas que d’après eux :

    - on est sorti pour la quinzième fois de la crise économique
    - Macron est populaire auprès des français
    - les USA se portent bien économiquement
    - il y a des burquini sur chaque plage de France
    - le Brexit a perdu le référendum
    - le chômage n’a cessé de baisser sous Hollande
    - la Grèce est en situation de plein-emploi
    - Trump est un fou et Poutine un autiste
    - il n’y a jamais eu de nazis en Ukraine
    - Dieudo mange des enfants
    - le gouvernement n’y est pour rien s’il y a des attentats en France, aucune incompétence remarquée.
    - les russes ont déjà lâché Bachar pour la trentième fois
    - les européistes autrichiens ont gagné sans tricher
    - et maintenant, ils nous disent que la Chine est au bord du gouffre

     

    Répondre à ce message

  • #1551407

    Inquiétant pour l’Occident mais en ce qui concerne la Chine il s’agit d’un ralentissement contrôlé afin de réajuster son économie sur des bases assainies et conforment au monde réel. La force de la Chine c’est que cela reste encore un pays rural avec un secteur agricole gigantesque auquel s’ajoute des structures familiales encore solides si bien qu’en cas de contraction sévère du secteur secondaire et tertiaire une partie importante de la main d’oeuvre surnuméraire pourra se rabattre relativement aisément à la campagne dans le secteur primaire. Cela ne sera pas Byzance pour salarié de passer d’employé de bureau à ouvrier agricole sous-payé mais les gens ne seront pas à la rue à crever de faim...de plus la Chine peut se rabattre sur son marché intérieur qui est loin d’avoir atteint son potentiel...

     

    Répondre à ce message

    • #1551549

      pour aller dans ton sens. En Thaïlande, quand il y a eu une forte crise économique il y a quatre ans, (due entre autres à de violentes inondations) les usines étant fermées pour plusieurs mois, les Thais des villes sont retournés dans leurs familles à la campagne, et il n’y a eu aucun problème de chômage, et quand ça a commencé à repartir, ils sont lentement revenus. ceci est valable dans un pays à forte population paysanne et où chaque citoyen a des liens familiaux avec la terre, ce qui est le cas pour la Thailande et la Chine.
      Je ne m’inquiète pas du tout pour les Chinois, si l’ultra libéralisme ne leur est plus profitable, ils trouveront d’autres alternatives en pratiquant ce qu’ils ont toujours fait : se recentrer sur eux même (l’autarcie). on entend souvent dire que les chinois sont les juifs de l’Asie, c’est assez faux, car eux sont avant tout des producteurs (primaire et secondaire) mais aussi entrepreneurs et commerçants dans la diaspora. on est loin d’un peuple de dentistes et d’avocats
      Mais il est vrai leur religion repose sur les biens matériels c’est la seule chose qui les relie aux juifs,( les temples chinois ressemblent à des centres commerciaux de casinos alors que le temple de Jérusalem ressemblait plus à la FED

       
  • #1552998
    Le 9 septembre à 21:52 par SpiritusRector
    Chine : l’économie donne d’inquiétants signes de ralentissement

    Dans un monde où la confiance s’effondre, l’économie s’effondre... Elle n’en est que le reflet.

    Techniquement vu que tous les pays du globe voient leurs moyens se contracter, la seule manière de garder un portefeuille de clients à croissance exponentielle, c’est de commercer... Avec des extra terrestres...

    Lancez l’idée massive de boycotter les produits Google, si vous êtes suivi par plus d’un million de personnes, vous venez de faire licencier des gens chez Google...

    Si vous êtes suivi par 10 millions, c’est la crise et beaucoup vont sauter.

    100 millions c’est la panique, restructuration à grande échelle.

    1 milliard, c’est terminé pour Google...

     

    Répondre à ce message

  • #1553088
    Le 10 septembre à 00:12 par Transition économique
    Chine : l’économie donne d’inquiétants signes de ralentissement

    La Chine aura au moins eu la chance d’avoir connu elle aussi ses Trente Glorieuses. Que sa croissance ralentisse est normal car comme chez nous, l’amélioration de la qualité des biens de consommation (voitures TV...) fait qu’on en achète moins souvent. La Chine est également concurrencée par ses voisins. Elle est également en train de passer d’une économie d’exportation à une économie de consommation intérieure.

    Enfin la croissance serait en réalité de 3-4% et non de 7% comme indiqué officiellement.

     

    Répondre à ce message