Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Christine Lagarde reconduite à la tête du FMI

La candidate des mondialistes n’avait pas d’adversaire

Christine Lagarde a été reconduite vendredi à la tête du Fonds monétaire international (FMI) pour un nouveau mandat de cinq ans au moment où l’économie mondiale connaît un passage à vide, a annoncé l’institution dans un communiqué.

Seule candidate en lice, l’ancienne ministre de l’Économie française âgée de 60 ans avait reçu le soutien appuyé des principaux États-membres du FMI, dont la France, les États-Unis ou l’Allemagne, et entamera son nouveau mandat en juillet.

« Je suis ravie d’avoir l’opportunité de conduire le FMI en tant que directrice générale pour un second mandat de cinq ans », a-t-elle déclaré, citée dans un communiqué.

Le conseil d’administration du FMI, qui représente ses 188 États-membres, a décidé de cette nomination sur la base du consensus et en saluant le « leadership solide et avisé » de Mme Lagarde, indique le communiqué.

Mme Lagarde n’a donc pas pâti de son récent renvoi devant la justice française pour sa « négligence » supposée dans l’affaire Bernard Tapie-Crédit Lyonnais du temps où elle était ministre de l’Économie en France.

Première femme à diriger le FMI, Mme Lagarde avait succédé en juillet 2011 à Dominique Strauss-Kahn, emporté par un scandale sexuel, après avoir dû se mesurer à la candidature du gouverneur de la Banque centrale du Mexique Agustin Carstens.

Lire la suite de l’article sur france24.com

À propos du FMI, rouage essentiel de la gouvernance mondiale, lire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.