Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Compétition victimaire : "Noir" bat "Femme", selon Rampling et Delpy

Le problème de la "diversité" posé aux Oscars

Cinéma, Hollywood, féminisme, diversité, tous les éléments sont réunis pour une franche rigolade sur le dos des bien-pensants… On s’assoit au premier rang et on regarde.

 

Spectacle délicieux que celui des bourgeois de gauche qui s’empêtrent dans leurs déclarations faussement humanistes basées sur des principes glandilleux. On nage dans le double, le triple mensonge. Et quand une vérité surgit, par accident ou exaspération, aussitôt, une pluie de flèches acides vient s’abattre sur l’impudent, qui se précipite vers les micros pour vomir un discours d’excuses. Le politiquement correct a fait beaucoup de mal à la Vérité, certes, mais il nous gratifie, chaque jour que Dieu fait, d’un spectacle aussi lamentable qu’irrésistible.

Car comment ne pas rire aux sorties de ces bourgeoises blanches jalouses de la montée du communautarisme noir à Hollywood (et forgé par Hollywood) – que la classe culturelle dominante dont elles sont issues se rassure, les Noirs n’arracheront jamais le pouvoir à la Grande Famille du cinéma, aux commandes de la « com » américaine depuis un siècle – qui essayent d’opposer leur féminitude souffrante à la négritude souffrante ? Bel exemple de débat tronqué, inspiré de la souffritude shoahtique, qui mène à une exacerbation des communautarismes.

 

JPEG - 248.9 ko
La sélection officielle des acteurs nominés pour les Oscars 2016 est effectivement très blanche

 

Dans le cas qui nous préoccupe, avant la livraison des Oscars (28 février), on attend la position de la communauté souffrante des « actrices noires », des « naines blanches », des « actrices homosexuelles noires », des « bourgeoises blanches légèrement retardées mentales », sans oublier les « prostituées déguisées en comédiennes parce qu’il faut bien vivre », et autres « actrices blanches déguisées en Noires à coups de cirage », signes avant-coureurs d’une pulvérisation de l’Humanité en microgroupes ennemis, prélude à la guerre de tous contre tous.

Bon là c’est moins grave, puisque deux gonzesses plongées dans le cinoche jusqu’au cou rejouent la guerre de Sécession en voulant renvoyer les descendants d’esclaves dans les champs de coton, qu’ils n’auraient jamais dû quitter. Évidement, on exagère, mais comment ne pas exagérer une situation déjà exagérée, afin de la faire éclater ? Il ne reste que l’humour pour faire redescendre sur terre ces partisans du match de l’Homme contre l’Homme (ou plutôt de la Femme contre l’Homme noir), qui arrange bien la vraie dominance. Il faudra bien ressouder les éclats de cette guerre civile – pour le moment encore – culturelle.

 

JPEG - 138.2 ko
Will Smith s’insurge contre l’absence d’acteurs de couleur dans la sélection des Oscars 2016

 

Dernière minute : pour ne rien arranger, Will Smith annonce qu’il boycottera la cérémonie du 28 février car les nominations, pour la deuxième année consécutive, ont exclu tout acteur et réalisateur « issus des minorités ». À l’origine de cette politisation soudaine d’un acteur plutôt politiquement neutre, et qui est sorti de la fameuse « A list  » (il y a peut-être un rapport), la prise de position de son épouse Jada Pinkett et de son réalisateur, le très activiste Spike Lee.

La question ultime qui se pose : Hollywood va-t-il vaciller sous les coups de boutoir de sa propre production de bien-pensance ?

 

À l’été 2014, le magazine Vanity Fair interroge Julie Delpy qui évoque sa souffrance lors de la cérémonie des Oscars :

 

 

 

- La rédaction d’E&R -

 

Voici maintenant le point de vue du journal Libération sur cette affaire.

 


 

Les actrices européennes ne devraient peut-être pas commenter le problème de diversité dans les nominations des Oscars. Après ceux de Julie Delpy, ce sont les propos de Charlotte Rampling qui font réagir.

 

 

Vendredi, c’est la nommée à l’Oscar de la meilleure actrice Charlotte Rampling qui avait déniché dans cette polémique du « du racisme contre les Blancs ».

« Peut-être que simplement, les acteurs noirs ne méritaient pas d’être dans la dernière ligne droite », a-t-elle déclaré sur Europe 1.

Elle s’est depuis expliquée dans un communiqué transmis à CBS, peut-être pour ne pas épuiser toutes ses chances de gagner.

« Je voulais simplement dire que dans un monde idéal, chaque performance doit avoir une égalité de chance pour la sélection », commence l’actrice. « La diversité dans notre métier est un problème important qui doit être résolu », ajoute-elle, se félicitant aussi des changements annoncés par l’académie des Oscars. L’académie a en effet annoncé quelques changements, pour rendre plus divers ses membres, qui votent pour attribuer les Oscars.

 

 

« Je me dis que j’aimerais être une Afro-Américaine »

Julie Delpy, réalisatrice et actrice présente au Festival de Sundance pour Wiener-Dog de Todd Solondz, a commenté : « Il y a deux ans, j’ai fait une réflexion sur l’académie des Oscars principalement composée de mâles blancs, ce qui est la vérité, et j’ai été conspuée par les médias. » Elle a ajouté que « les femmes ne peuvent pas parler ».

Lire la suite de l’article sur next.liberation.fr

Quand la connerie hollywoodienne se retourne contre elle-même, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

81 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est toujours drôle de voir des gens découvrir l’eau tiède ! Bien sûr que l’industrie Hollywoodienne à toujours été extrêmement segmentée pour ne pas dire communautarisée !

    N’est ce pas Hollywood qui à crée ce que l’on a appelé la Blaxploitation ?! Des films tourné par des afro-américains, pour des afro-américains... mais dont les bénéfices venait enrichir les patrons de studio qui sont tous sauf afro-américains !

    N’oublions pas non plus les sitcoms bas du front de la production télévisuelle américaine ! Les Wasps avaient "Friends" (casting de 6 acteurs tous blancs), les afro-américains avaient "Ma famille d’abord" (les tribulations d’une famille noire(américaine) et depuis peu le public latino se délecte avec "Devious Maids".

    Le problème est que celles et ceux qui jouent aujourd’hui les offusqués sont les mêmes qui réclamaient jadis des productions spécifiquement tournées pour plaire à un public de niche ! A qui profite le crime ? Woody Allen le disait lui même : "les Oscars (comprenez l’industrie du film et ses bénéfices !) sont la plus grande fête juive du monde". CQFD !


  • On nage en plein délire. C’est quoi ce monde ?

     

  • on dirait une bataille de paillasson dans un bordel !

     

  • quelle est la plus grande fete juive du monde ?

    la ceremonie des oscars

    Woody allen


  • Ah ! Le show bizz ! Je viens de lire une interview de Michel Bouquet (il a fait le conservatoire) :"Gérard Philippe est rentré sixième, moi septième. Il y avait 7 places. Les autres étaient des protégés, des fils de marchands de tableaux. On est passés, Gérard et moi, parce que des gens ont menacé de démissionner si nous n’étions pas admis." !


  • Bon, ok y’a pas assez de noirs chez les nominés aux Oscars.

    Mais il n’y a pas non plus assez de coréens, ni d’amérindiens, ni de mexicains, ni de...

     

    • C’est vrai que ceux que tu cites représente une très très grande part de la population nord américaine par rapport aux afro-américains. Et que surtout ils ont autant contribué que la population noir à faire des USA la première puissance mondiale. Ce sont qui ceux qui durant des siècles étaient esclaves ? Les coréens, mexicains ? Ou les noirs` ? C’est marrant ça parle de victimisation, genre les noirs n’ont rien subit et ne subissent toujours rien au USA.


    • @dolce gusto

      "C’est vrai que ceux que tu cites représente une très très grande part de la population nord américaine par rapport aux afro-américains".

      Et bien déjà les latinos sont en train d’exploser les compteurs devançant de loin les afro américains
      termes numérique et ce depuis plusieurs années, bien qu’ils étaient déjà majoritaires dans les états du sud et sud ouest.

      Ensuite les amérindiens représentaient une part importante (normal ils étaient chez eux) il ta pas échappé que non comptant ils ont carrément été éliminés massivement.

      "Et que surtout ils ont autant contribué que la population noir à faire des USA la première puissance mondiale".

      discutable...en effet les noirs ont produits du capital faisant des usa une puissance,
      mais les vagues massives de migrants venant d’Europe au XIX-XXe ont massivement poussé aussi tu as les census qui en sont les témoins dans chaque états, comtés.

      "Ce sont qui ceux qui durant des siècles étaient esclaves ? Les coréens, mexicains ? Ou les noirs` ?"

      en effet mais encore une fois le génocide amérindiens étendue sur des siècles ça ne compte pas ?

      "C’est marrant ça parle de victimisation, genre les noirs n’ont rien subit et ne subissent toujours rien au USA."

      pas de raccourcis hâtif !


  • en voyant cette agitation " sociétale " et communautariste grotesque ( pléonasme assumé ), je me dis que c’était autre chose à l’ère des grands studios, au niveau classe des individus aussi !


  • Ces histoires de quotas pour déterminer qui récompenser,c’est pas un peu grotesque ?
    Le critère pour obtenir l’oscar est plus politique qu’artistique alors ?
    Sacré amerloques,heureusement que c’est différent en Europe.
    Quelqu’un à des nouvelles de conchita saucisse ?


  • Il n’y a pas non plus assez de blancs dans la musique jazz,

    ou sur la ligne de départ du 100m,

    ou dans l’équipe de France de foot.

     

  • #1379437

    noir et femme sont les deux critères mis en valeur dans la campagne publicitaire du dernier starwars, une seule réponse : changer de chaine ou éteindre la télé, je préfère mettre gulli c’est plus sympa !

     

    • En se préoccupant un peu moins des quotas et des clichés à placer dans leur produit commerciaux, ils réaliseraient certainement moins de daubes, comme ce dernier SW.
      On (les gens dotés d’un esprit critique) se demande bien jusqu’où vont-ils descendre dans la médiocrité ?


  • Il a raison Will Smith, il n’y a pas assez de noirs aux oscars cette année.
    Y’a pas assez de Suisses non plus, c’est insupportable !

     

    • et que dire des asiat’ et des esquimaux. Tout ça pour un fion de hamster.


    • Il n’a pas dit qu’il n’y en avait pas assez... il a dit qu’il n’y en avait pas du tout..
      La première réaction est de se dire qu’il n’y avait rien de remarquable.. aucun film exceptionnel ou figurait un acteur afro-américain.. et si il en avait un.. l’acteur n’avait peut être rien d’exceptionnel ?

      Pour les afro-américains il y avait un film bio-épique sur l’histoire du hip-hop et du groupe ganstarap NWA (niggers with an attitude)... Pour un académicien d’Hollywood ça vaut Jack shit (pas grand chose) culturellement parlant..

      Objectivement il doit bien avoir une performance époustouflante d’un acteur noir dans le casting d’ensemble de ce film a personnages majoritairement noirs...

      Personnellement je pense qu’un film médiocre ne peux pas avoir de performance brillante d’un acteur.. un film médiocre ne peux pas avoir une belle lumière.. c’est antinomique... les techniciens auraient dû faire une lumière médiocre plus en adéquation... On ne dit pas : j’ai été voir un film pourrie mais les images étaient par contre très belle...

      Donc l’accusation se tiens Hollywood à peu d’intérêt (culturel) pour un film issue de la culture populaire afro-américaine et en conséquence passe à côté d’une pléiade d’acteurs brillant dans ce film... j’admets que le raisonnement est logique et Spileberg ou d’autres grands réalisateurs pourraient être subjugé par la performance de certains de ces acteurs si ils cherchaient un acteur noir pour collaborer pour leur prochains films...

      Mon avis personnel est qu’on ne peux pas oscariser une belle lumière, un beau décor ou la performance d’une bon acteur dans un film médiocre... Les choses sont bien plus complexes qu’on ne veux l’admettre..


  • Ne ricanez pas, ce genre de polémiques grotesques va bientôt arriver chez nous ....

    Quand à la pauvre et maladroite charlotte Rampling, la tyrannie bien-pensante va en faire le mouton noir pour les 5 ans à venir ....


  • On le savait déjà depuis la saint sylvestre !


  • Personne n’a rien remarqué ? Ce sont justement les acteurs qui ont joué des rôles d’« un Black américain plus américain qu’un White américain - qu’un Wasp ! » qui viennent se plaindre... Spike Lee, lui, c’était l’éternel réalisateur torturé entre les positions d’un Kémi Seba et celles d’une organisation offrant des sucreries SOS Racisme ! En fin de compte, il devenu hystérique. Hollywood l’a brisé après son Malcom X ; Denzel Washington, ils l’ont récupéré, domestiqué. Avec cet acteur, quasiment inconnu avec ses nanars précédents, ils ont été aussi subtils qu’avec Jamel Debbouze... Denzel W. est l’exemple de la réussite black, quand il veut ! Les attentats du 11/9 n’ont rien à voir avec la décision de lui offrir un oscar ! C’est son talent d’acteur qui a été récompensé !

    Le désir de reconnaissance est un désir d’esclave - voir Nietzsche, Par-delà le bien et le mal - Qu’est-ce qui est noble ?

    Soral et Dieudonné sont des exemples ; la Quenelle d’or...


  • Encore un sujet dont la clé de comprehension majeure est absente : l’économie.

    Les afro-americains sont les plus touchés par la crise économique, donc ceux qui sont le moins a meme de payer une entrée de cinema ou acheter un DVD.

    Les producteurs font des films essentiellement pour faire du profit, donc produisent de la barbaque pour leurs clients principalement.

    Auncune puissance économique = aucun pouvoir. CQFD


  • Quand je lis ça : http://articles.latimes.com/2008/de...

    Je me dis que parmi les "vieux mâles blancs" du comité des Oscars, il doit y avoir beaucoup de juifs.

    C’est marrant comme, pour les médias, les juifs sont qualifiés en tant que tels quand il s’agit d’un contexte "positif" et qualifiés de "blancs" quand le contexte est "négatif".
    En l’espèce, ce sont donc "les blancs" qui sont pointés du doigt.

    S’il s’agissait de faire un reportage sur un "groupe opprimé/discriminé/défavorisé/etc." ceux qui sont qualifiés de "blancs" concernant le comité seraient immédiatement qualifiés de "sémites", pour bien les différencier des goyim à peau blanche.

    C’est magique.

    Comme le fait qu’ils ne soient "juste un vague groupe religieux" ou bien "un peuple défini par le sang et non par ses croyances", toujours selon le contexte et les intérêts en cause.

    On remarquera aussi qu’il est considéré totalement normal et même salutaire de compter le pourcentage "de blancs" dans ce comité.
    Par contre essayez un peu d’aller compter le pourcentage "de juifs" dans les médias, à la FED, etc... ! La Magie opère. Là c’est différent : C’est nauséabond. Les heures les plus sombres. Une pratique odieuse. Comment peut-on seulement avoir l’idée d’aller compter selon l’ethnicité ? C’est ignoble. Etc.


  • Si il n’y a pas assez de, il faut nous dire de quoi il y a trop ?

     

  • C’est d’autant plus drôle quand on regarde les chiffres : les Noirs sont en fait sur-représentés aux Oscars (si on met ça en rapport avec le pourcentage de population qu’ils représentent aux États-Unis).

    Les "Blancs" aussi d’ailleurs, enfin étant donné que les Juifs sont inclus dans ceux-ci il faudrait peut être approfondir...

    Ceux qui sont sous-représentés sont les latinos et les asiatiques, mais ils ne semblent pas chialer pour autant.

    Finalement ces Noirs qui pleurnichent auprès des "Blancs" d’Hollywood pour obtenir plus de médailles sont toujours des esclaves très préoccupés par l’approbation de leur maître... Des nègres de maisons qui se font diriger à la carotte par ces "Blancs" qui dominent le cinéma États-unien.

     

    • "S’il vous plait E&R, si vous pouviez publier ce commentaire..."

      je suis absolument d’accord avec vous.

      Étant moi même Antillais, et ayant longtemps joué la carte de la pleurniche mes avec beaucoup de modération tout de même, j’ai compris il y a quelques années mon erreur. Et il est vrai qu’aujourd’hui la Pleurniche victimaire et communautaire m’insupporte. Et je suis doublement d’accord avec vous lorsque vous dites que ces acteurs noirs jouant la cartes de la pleurniche, « sont toujours des esclaves très préoccupés par l’approbation de leur maître ».

      petite remarque, étant fan de comic book, je suis toujours sidéré de voir les patrons de studios Hollywoodiens donné le rôle de personnage blanc à un acteur noir :

      Michael B. Jordan jouant le rôle de Johnny Storm / La torche Humaine dans les 4 Fantastiques (2015),

      Laurence Fishburne jouant le rôle de Perry White dans Man of Steel (2013) et Batman vs Superman (2016).

      Kerry Washington jouant le rôle de Alicia Masters dans la 1re adaptation des 4 fantastiques (2005).

      Bill Duke jouant le rôle de Bolivar Trask dans X-men : L’affrontement final (2006).

      Idris Elba jouant le rôle de Heimdall (un dieu nordique, chercher l’erreur) dans Thor (2011).

      Candisse Patton jouant le rôle de Iris West dans la série Flash (2014).

      Quant à Samuel L. Jackson dans le rôle de Nick Fury, est un cas à part.

      et j’en passe...

      Tout ceci pour dire qu’avec ses acteurs, on est dans le paradoxe permanent, ils pleurent parce qu’ils ne sont pas assez représentés aux oscars, mais cela ne les dérangent pas de jouer des rôles de blancs à l’écran, J’aurais pu les prendre au sérieux si dans ce genre de production ses mêmes artistes aurais demandé à mettre en avant les personnages afro américain qui peuplent les comics Marvel ou bien DC Comics.

      Le paradoxe des acteurs afro-américains dans toute leur splendeur.


    • @pseud, les afro-américains sont à 12% vous devez sûrement plaisanter quand vous dites qu’ils sont surreprésentés dans l’attribution ou même la nomination aux Oscars ?... En faite vous les trouvez beaucoup trop présent mais selon quel critère ?... Artistique ?..

      @Philou, il y a peut être une explication marketing assez simple ?... L’audience mondiale fait que les bronzés doivent être représenté à l’écran surtout quand la cible est un publique d’adolescent.. Avant quand on avait un film sur un groupe d’ado il y avait : le blond, le sportif, le petit gros, celui qui avait des lunettes, un petit bronzé, un gothique de la famille Adams comme enfant à part à la personnalité singulière.. Des stéréotypes, des archétypes.. bref de quoi satisfaire tout le monde... Il ont même aujourd’hui des comédies spécifiquement pour noirs ou jeunes urbains... le même packaging que pour le public rap.. Hollywood est une machine de propagande.. mais aussi une industrie qui fait surtout de l’argent en vendant du PopCorn !!!...


    • @moi Peters Sellers
      Il a pourtant raison, les Noir sont largement sur-représentés à la télévision aux USA. Ils ne sont que 12% de la population mais on les voit dans 30 à 40% des publicités. Aux Oscars, depuis le début de ce millénaire, ils ont remporté 3 fois l’Oscar du meilleur acteur (Denzel Whashington, Forest Whitaker, Jamie Foxx). 20% des prix depuis 2001, donc. Il s’agit bien d’une sur-représentation.



    • Il a pourtant raison, les Noir sont largement sur-représentés à la télésionUSA. Ils sont que 12% de la population mais on les voidans 30 à 40% des publicité



      http://www.theguardian.com/media/20...
      5% c’est largement sous-représenté..
      J’aimerais bien vos sources svp. Si les publicitaires les utilisent dans les publicités c’est qu’ils sont les cœur de cible ?.. Quand on veux vendre des voitures on ne mets pas un prolo au volant.. On représente un homme de pouvoir qui plait aux femmes.. La voiture est un objet de puissance. L’autre raison c’est peut être parce qu’ils sont des trend-setters un groupe perçu par la majorité comme étant à l’avant-garde en matière de mode. Il y a surtout une question d’identification : on ne reprochera pas aux publicitaires de ne pas utiliser des noirs pour vendre à la majorité des blancs.. PAR CONTRE il y a peut être une question de représenter négativement ou pas..



      Aux Oscars, depuis le début de ce millénaire, ils ont remporté 3 fois l’Oscar (Denzel Whashington, Forest Whitaker, Jamie Foxx). 20% des prix depuis 2001, Il s’agit bien d’une sur-représentation.




      Des acteurs avec une performance brillante au passage... J’ai toujours pensé que Denzel Washington avais le pouvoir de n’avoir pas de couleur... Je ne vois pas un black à l’écran.. d’ailleurs il est aussi malin pour ne pas reproduire les tics de langage associés aux blacks (rien de mal apriori).. surement parce qu’ils a compris que les USA est un apartheid et que ta différence t’emprisonne..
      Revenons au sujet..
      T’as raison de parler de millénaire.. car depuis l’histoire du cinemà c’est les seuls noirs à avoir été oscarisé.. mise à part une nègre de maison* (!) dans Autant en emporte le vent et bien évidemment Sidney Potier ce qui était un exploit à l’époque.. mais sa nomination n’était pas fortuit puisqu’il me semble que c’était après le discours de Martin Luther King et que l’acteur noir avait d’ailleurs déjà reçu de nombreux prix en Europe pour des films précédents.. Encore un qui crevait l’écran.. Les États Unis c’est pas la France ni l’Europe.. c’est complexe... les actrices françaises devraient s’abstenir de parler d’un truc compliqué. L’histoire de l’esclavage doit y être super pesant.. il faudrait être américain blanc ou noir pour avoir un témoignage moins équivoque ?

      *pendant longtemps les publicités américaines avec des blacks étaient liés à l’esclavage.. on connaît le riz Oncle Bens


  • Par curiosité, il me semble que Will est homo ?? bonus ... désolé.


  • Je demande un quota pour les tocards, les babtous fragiles et les COTOREP. Je trouve qu’ils sont sous représentés dans toute cette hype totalitaire qui encensent les gens bien dans leur pompes. Il faut plus de modèles de chouineurs, dépressifs et plombeurs d’ambiance pour créer une société meilleure et enfin égalitaire dans le caprice narcissique.

     

  • 《Le politiquement correct a fait beaucoup de mal à la Vérité, certes, mais il nous gratifie, chaque jour que Dieu fait, d’un spectacle aussi lamentable qu’irrésistible.》
    - merci de relever que l’on doit rire de tout ce monde
    - vous me faites pensez à Philippe Muray et je ne peux alors pas être plus heureux
    - vos quelques néologismes, notamment la souffritude, est de la même trempe que ceux de l’immortel génie
    - donc chapeau à la rédaction E&R

    Bien sincèrement
    Jérémy


  • Le dernier Star Wars, comme la dit un autre commentaire, est bien l’illlustration de ce monde de pleurniches et de repentance éternelle qui nous tend les bras : de la merde sans identité, parfait produit de consommation aussi jetable que le prochain iPhone.
    Aussi, j’ai tendance à oublier le prestige qu’incarne Will Smith face à des gens comme Mme Rampling et M. Cain...


  • Je comprends pas un mot de ce délire. :D


  • Des césars, des oscars, bof... A un moment il y a eu le Dandy d’or (marrant). Mais bientôt (A Calais il y a déjà un espace "culturel") il y aura évidemment le montaigne d’or , et là faudra pas que les blancs viennent faire chier les artistes hôtes...


  • Et ils boycottent le 100m haies ?


  • Will Smith ferait mieux de la fermer !
    Entre sa femme noire et son realisateur noir, ont peut dire q’il est parfaitement raciste !
    Manquerait plus que ses enfants soient noirs, tiens !
    Il a intérêt à adopter un jaune, un blanc et un à rayures vertes, sinon je le boycotte définitivement !


  • pfffffitt.. Les chances de Charlotte Rampling pour le premier Oscar de sa carrière viennent de s’évanouir.

    Nouvelle recrue pour la libre expression persécutée ?


  • Quand sarko est arrivé au pouvoir il a fait rentrer la France dans l’OTAN et aussitôt Dujardin a gagné des oscars pour le film the l’artist.
    Pour le Nobel de cette année je pense qu’il ira à la France en particulier à flamby


  • C’est pas elle qui etait mal a l’aise a cote de Soral chez Ardisson y a quelques années ? hehehe

     

  • Ok, en fait c’est deux communautés qui se font concurrence pour être n°2 de la souffrance !? Soyez sage porté une kippa, ne vous battez pas et n’oubliez pas mes frères black et mes soeurs, sortez couvert parce que au dessus (la kippa rappelle aux hommes qu’il n’est pas si grand) s’est le SOLEIL. (S’est dommage qu’il l’est oubliez).Juste un rappel il y a moins de grains de sables sur terre (deserts plages compris) que de planètes dans l’univers mais ça les prophètes ont oubliés de le signaler. Dommage certains seraient plus humble.


  • #1379756

    "... signes avant-coureurs d’une pulvérisation de l’Humanité en microgroupes ennemis, prélude à la guerre de tous contre tous"

    Quel talent d’analyse et d’écriture ! Soyez-en remercié !
    Je vais reformuler ainsi mes inquiétudes aux malcomprenants de mon entourage...
    Plus, on ne peut pas faire !


  • Dans le milieu musical populaire américain, c’est l’inverse, du moins en tendance. Par contre là ça ne couine pas. Certes c’est musicalement une bouille inaudible généralement...

    Ce sera, après le cinéma et la musique, bientot au tour des jeux vidéos d’être contaminé par cette bêtise victimaire. D’ailleurs c’est déjà le cas (l’affaire Resident Evil 5 en afrique...)

     

  • Vous m’avez perdu à "chaque jour que Dieu fait"

    Vous ne pouvez pas blâmer les menteurs si c’est pour appuyer les mensonges les plus anciens de cette société.

     

    • Oh mon dieu, nous vous avons perdu, ce n’est pas dieu possible !
      Je ne suis pas dans le secret des dieux, mais si votre indulgence et votre tolérance vous avez amené à poursuivre votre lecture, le bon dieu vous l’aurait sûrement rendu.
      Peut-être à plus tard, ou pas, seul dieu sait ce que nous ferons demain.

      PS : Une de mes expressions favorites est qu’il vaut mieux s‘adresser à dieu qu‘à ses saints. Pourtant je ne connais ni dieu, ni saints.



    • Vous ne pouvez pas blâmer les menteurs si c’est pour appuyer les mensonges les plus anciens de cette société




      L’existence de Dieu est une réalité. Croire qu’une machine peut s’assembler toute seule et fonctionner sans concepteur intelligent est irrationnel.


    • @Titus
      "L’existence de Dieu est une réalité" il fallait oser celle là !!!
      Qu’est ce qu’il ne faut pas lire......



    • @Titus "L’existence de Dieu est une réalité" il fallait oser celle là !!! Qu’est ce qu’il ne faut pas lire.....




      Plutôt que de te moquer bêtement sans réfléchir, tu ferais mieux de réfléchir à la question que je pose, parce que croire que des machines aussi complexes que les êtres vivants puissent se fabriquer tout seuls sans concepteur intelligent, c’est tout aussi absurde que de croire qu’une machine moins complexe, comme une voiture par exemple, puisse ne pas avoir de créateur.


  • Elle a raison Charlotte Rampling. Il y en a marre de cette pleurniche victimaire.. Trop c’est trop ! Ça frôle le racisme et elle a absolument raison.
    Les bien-pensants risquent toutefois de lui faire payer, malheureusement.


  • Charlotte rampling a raison !! Ne la confondez pas à julie delpy de grace !!!


  • « You´re firing me ´cause I´m Black ! » - The Ladykillers (2004)
    https://www.youtube.com/watch?v=cZ7...


  • Au revoir Charlotte. Ce fut une belle carrière que la tienne. Elle vient de prendre fin. Une blanche qui se défend et qui affirme que les noirs doivent eux aussi faire leurs preuves pour mériter un prix et pas justement se contenter d’être noir ! Tu comprendras que tu as largement dépassé la limite.

     

    • lydia Guirous disait la même chose sur ONPC , y a pas longtemps ( en parlant des jeunes de cité où y a pas que des noirs d’ailleurs ) -
      qu’en penses -tu ?


    • On peux aussi croire que l’intérêt récent du cinéma pour les personnages du troisième âge (lié bien évidemment à la pyramide des âges et au pouvoir d’achat des retraités et leur fréquentation toujours grandissantes des salles obscures ; contrairement aux teen-agers la génération tout gratuit sur internet) lui offre une opportunité de fin de carrière inespérée..

      Rien qu’au niveau artistique la perspective qu’elle travaille avec des grands réalisateurs doit être excitante ? Je ne vous parle même pas de son compte en banque, déjà bien garnie, multiplié par deux, dix, et peut être même cinquante après cinq à dix semaines de travail à Hollywood ; à valoir sur le prochain très beau film consacrant sa carrière ?..
      Les starlettes françaises inconnues du publique américains décrochent bien ces contrats, pourquoi pas elle ? Des contrats aussi important que ceux de Jack Nicholson ?

      Elle doit être furax qu’une bande de noir puissent boycotter sa futur séance de promos ? Cela paraît une piste bien plus probable que la défense du talent des blancs à Hollywood et de leur juste, mérité et approprié représentation ?

      C’est fort possible qu’il n’y avait pas pendant deux années de suite de talents afro-américains « oscarisables » selon les pratiques habituelles.. mais qui est assez naïf pour ne pas voir que Hollywood est une machine de propagande aux pratiques douteuses ? Surement pas Charlotte qui est surement au demeurant très « Charlie »..
      https://m.youtube.com/watch?v=TJ7nw...
      Pas touche à la gamelle des tout-tout... in thi pockette..


  • Tiens, et moi j’ai hâte qu’il y ait aussi de la diversité dans les instances dirigeantes de la LICRA :)


  • je suis de couleur , et je soutiens charlotte Rampling -
    ces abrutis vont pas nous emmerder alors qu’ils ont un président black -
    la couleur n’a pas grand chose à voir la dedans -

     

    • mouai t’a rien compris surtout..il n’est pas question ici du sujet préferé d’ER , à savoir la soi disante compétition victimaire..il s’agt de reconnaissance là ou un Will smith par ex mérite un oscar depuis plus de 15 ans..Denzel a attendu longtemps aussi pour finalement l’avoir debut 2000...Il s’agit de faire valoir qu’a compétence égale, le talent doit triompher ..et bq d’acteur blancs (je pense à Dujardin) ont eu l’oscar sans le mériter ! ce qui n’est pas le cas chez les Afro américains (halle berry denzel)


  • Un vrai " pissing contest " victimaire ...

    Moi aussi j’en ai pris plein la tronche ... où est mon chèque ?!?


  • Faut arrêter quand même.

    Vous ne pouvez pas nier que Hollywod est dirigé par des Blancs.

    Il y a rien de raciste là-dedans.


  • la talent n’a pas de couleur, donc on s’en fout. Mais s’ils cherchent la bagarre, le racisme anti blanc comme sérieusement à gonfler.


  • No comment parce que j’en ai vraiement rien à br....er de ce petit monde bobo qu’ils soit blanco, negro, latino.... Et comme dirait une jeune française d’origine magébine sur A2 à un certain Finky : "Pour le bien de la France, taisez vous....."


  • Des années après l’abolition de l’esclavage, les possesseurs et vendeurs de "bestioles", pardon de "nègres" n’ont toujours pas digéré le fait d’avoir été forcés de les libérer, pire, de croire que c’était des êtres humains comme eux et pas des animaux, et malgré un large dédommagement que ces maîtres esclavagistes ont reçu en espèces sonnantes et trébuchantes... pour chaque "bestiole" pardon "esclave nègre" libéré... la pilule ne passe toujours pas... donc, "oscars" ou "césar" c’est bonnet blanc et blanc bonnet... il faut leur faire payer, à ces Noirs américains, leur arrogance d’Hommes Libres et fiers de l’être. Mince !
    Pour ma part, il n’y a rien de commun entre la souffrance noire (résultat d’une longue période d’esclavage et de traite négrière) et le féminisme (substance complètement vide et aujourd’hui de plus en plus débridée de la femme) qui pousse la femme à devenir une caricature humaine de l’homme (le mâle) en voulant à tout prix égaler ce dernier à tous les niveaux et lui ressembler dans tous ses aspects extérieurs, on connaît la suite... la descente aux enfers de certaines femmes (ex : les putains de la république, les femen, etc...). En revanche, la lutte des Noirs américains, ici par le boycott de la cérémonie des "oscars", est une lutte plus que légitime, elle est même vitale... qui ignore la grande contribution, l’excellence et la richesse culturelle que les Noirs américains ont apporté à la culture américaine ? que ce sont eux, les Noirs américains, le socle de cette culture américaine et de son rayonnement à l’échelle planétaire ? que si c’était les films (parfois des bides) uniquement qui faisaient la notoriété d’un pays ça se saurait. Mieux vaut se taire que d’évoquer une "compétition victimaire" qui n’en est pas une, ça devient une excuse facile à placer quand on ne sait pas quoi dire...
    Merci E&R pour cet article.

     

    • Merci solaine. J’ai pleuré et je me suis remis en cause grâce à ton beau discours. Je me sens encore plus une merde (au sens blanco descendant d’agriculteurs français et d’ouvriers italiens responsables de la colonisation et de la Shoah) qu’avant. Mais cette démarche était nécessaire, après réflexion. Et à vrai dire vitale pour mon karma ! J’ai encore une petite marge pour me rabaisser, mais ensuite je pense que je vais devoir creuser, alors laisse-moi cet espace pour respirer, si tu veux bien stp :)


    • Pauvre Solaine, tu m’as fais pleurer...de rire.
      Encore beaucoup de travail...


  • J’annonce : une mort par over dose de will smith dans sa baignoire


  • Les ravages du marxisme culturel et de la victimisation communautaire paranoïaque.

    Combat d’infirmes, tout simplement.

    Les délires des SJW (social justice warriors) américains prennent de plus en plus d’ampleur partout. Bientôt des safe spaces dans les universités pour protéger femmes et noirs des méchants hommes blancs ?


  • Qui est moitie bleu quand il a froid, qui est rouge quand il a honte, qui est entre vert et jaune lorsqu il est malade ? bref va bien falloir admettre que l’homme de couleur c est bien le blanc !


  • Je ne sais pas trop quoi en penser. J’aime bien Will Smith (sauf son penchant pour la scientologie) mais c’est pas Rosa Parks non plus...
    Je pense que le problème n’est pas tant les Oscars que l’industrie du cinéma dans son ensemble. Les réalisateurs et les acteurs voudraient plus de diversité (et perso je suis pour, tant que ce n’est pas pour nous préparer à une uniformisation des cultures) mais ceux qui tiennent la finance sont-ils d’accords ? En somme on en revient à la fameuse question : s’il n’y a pas assez de... c’est qu’il y a trop de quoi.... ?

    Oh, et un avis perso : je n’ai jamais vu Charlotte Rampling véritablement bien jouer. Dans le genre regard de poisson mort elle fait pas mieux que certaines bimbos de séries Z.


  • Dreyfuss, acteur fétiche de Spielberg, sera Madoff.
    http://fr.timesofisrael.com/richard...


Commentaires suivants