Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Compteurs "communicants" : la contestation populaire ne faiblit pas

Malgré le dénigrement médiatique

Face à une campagne médiatique de dénigrement de tous les opposants aux compteurs « communicants » (Linky, Gazpar, « eau »…), opposants que l’on qualifie de « technophobes », « anxieux », etc, nous tenons à affirmer haut et fort que notre opposition, ainsi que celle des 149 communes (sur les 300 concernées) qui, à ce jour, ont refusé le déploiement de ces compteurs chez eux, est fondée sur un réel souci pour la santé et la sécurité publiques.

 

Que l’on impose aux Français des appareils que d’autres pays ont essayés, puis rejetés, par exemple au Canada, les régions de Saskatchewan, d’Ontario… ou tout simplement rejetés parce que des experts ont jugé que ce n’était pas de l’intérêt des consommateurs de les installer, sauf pour les très gros consommateurs (Allemagne), ou qui ont rendu l’installation facultative, comme aux Pays-Bas, nous semble intolérable pour dire le moins.

Lors de l’expérimentation en France, des personnes se sont plaintes de maux de tête, de nausées, d’acouphènes… Et il s’est produit 7 ou 8 incendies, fait reconnu par M Bernard Lassus, responsable Linky à l’ERDF, le 16 janvier 2016 (Émission Radio RMC). Il n’en a pas fallu plus dans la région de Saskatchewan pour que les pouvoirs publics se décident à retirer les compteurs, déclarant que : « La sécurité est notre priorité. Les inquiétudes sont suffisamment importantes et nous croyons que si la sécurité des familles saskatchewanaises est en danger, nous devons agir ».

 

La santé et la sécurité des Français seraient-elles moins importantes aux yeux des pouvoirs publics de notre pays ?

L’ERDF nous assure que rien ne « passe » » entre le compteur communicant et les appareils ménagers, mais M William Hosono, directeur Europe de la société ITRON, fabricant des compteurs, a reconnu très honnêtement le mercredi, 2 mars 2016, à la Cité Mondiale de Bordeaux, lors du débat « Éco du Sud-Ouest » que le CPL (courant porteur en ligne) ne s’arrête pas au compteur et se diffuse dans tout le logement.

Pour apaiser les inquiétudes de la population, l’ERDF nous promet des études indépendantes, mais nous savons que l’Union européenne tolère des niveaux d’exposition électromagnétiques très supérieurs aux normes d’autres pays (Russie, Chine, Inde, Suisse…) et que le Conseil de l’Europe s’inquiète beaucoup de l’inadéquation des normes actuellement en place. [cf. Résolution 1815 (2011) version finale, notamment paragraphes 2, 4, 6, 8/1/2].

Lire la suite de l’article sur herault-tribune.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • technophobe, grincheux et sans-dent : le Français du XXième siècle...

     

  • Il y a de gros soucis à se faire qu’on on connait le niveau intellectuel et de compétence de la grande majorité des conseils municipaux et de leurs maires. Il suffit de constater jusqu’où ils sont capables d’aller dans l’aberration, le manque d’efficacité, la gabegie. Que demander à des zélus la plupart du temps largement dépassés par leurs responsabilités ? On se demande bien pourquoi ils seraient plus efficaces dans ce cas précis que dans ce qui les ’occupent’ d’autre. L’élection n’est pas un évènement magique qui confère plus d’intelligence ou de compétences c’est simplement la promotion d’individus qui ressentent le besoin de domininer leurs contemporains d’une manière ou de l’autre. Une mairie convient très bien aux plus médiocres de ceux-là, d’où ils/elles peuvent obliger/empêcher/sanctionner en toute impunité.

     

  • Continuons le combat ! Refusons ces compteurs, dans ma région, je fais tout pour informer les maires et les gens (encore beaucoup de gens ne savent pas de quoi il s’agit).


  • #1468368

    un compteur radioactif qui nous divulgue du polonium dans la tronche et celles de nos enfants, non merci ! Ils veulent nous buter(linky, les vaccins, la bouffe) ils veulent faire de la réduction progressive de population en rendant les gens malades comme des chiens c’est tout, c’est calculé, s’ils pouvaient tous nous mettre sur le même territoire et faire exploser une bombe , ils le feraient

     

  • C’est pas le meilleur angle d’attaque, parce que si le principe de précaution est appliqué, il n’y a plus d’innovation possible (paraît-il).
    Donc ce ne sont pas quelques "victimes" ici et là, qui font faire reculer le bazar officiel.

    Et ça n’apporte rien sur la lutte contre la collecte de données, une fois que les compteurs auront été légèrement modifiés (ou pas), ils seront jugés inoffensifs.
    Donc ce problème reste entier.
    Ca mobilise surement moins que la santé, mais pour moi, c’est là le vrai sujet.

     

    • D’où tenez-vous que le principe de précaution rend toute innovation impossible ? C’est une affirmation aussi absurde que non argumentée. Que l’on ne mette pas n’importe quoi sur le marché est une bonne chose et les études tendant à établir la non dangerosité avant la mise en circulation sont aussi une bonne chose. Il vous faudrait peut-être revoir le sens du mot innovation en un sens un peu plus large que celui de la seule nouveauté.


  • Enfin ! On aborde ce sujet. Voici les propos du directeur d’un fournisseur d’énergie : "nous installerons les compteurs Linky à terme sur tout notre service, qu’on le veuille ou non". Le bon ton démocratique. Coup double d’emblée ; hausse (incontrôlable par les clients) des tarifs et surveillance accrue...


  • L’argument écologique est un false flag bidon pour détourner le vrai problème et faire passer les anti-smart meters pour des demeurés. En tout cas j’espère vraiment que vous ne croyez pas que des radiations non-ionisantes soient dangereuses pour la santé sinon jetez vos portables, micro-ondes et routeurs WiFi illico. Instruisez-vous.

    Le VRAI problème c’est le flicage à distance, savoir combien vous consommez, savoir où quand et comment. Litérallement Big Brother du réseau électrique.

     

    • Ah bah enfin, merci !
      Par exemple j’utilise le CPL pour internet chez moi, entre ma box et mon ordi, via les prises électriques.
      Et bien ce que je comprend avec ce "Linky", c’est qu’ERDF aura la possibilité technique de tout savoir sur mes communications puisqu’ils sauront quels appareils sont connectés au réseau EDF !
      Il est aussi la le problème, non ?
      Il faudrait que des experts électroniciens puissent obtenir la fiche technique complète de ce qui composera ce boitier, et publient leurs analyses sur les possibilités réelles de ce "Linky".
      Déjà rien que le nom laisse songeur ...


  • C’est encore en ville que ça va ouvrir ses portes en masses à toutes les merdes connectées.
    La ville ne laisse aucun moyen de vivre sans alimenter le système, donc les gens s’y plient.

    En dehors il sera déjà plus facile de se passer carrément d’EDF et de toutes leurs saloperies.

    Le point de fracture ultime étant bien sûr la puce sous cutanée et l’argent virtuel.

    Personnellement je suis prêt vivre en autonomie complète, avec tout ce que ça implique, autant qu’à mourir ou à tuer, plutôt que de me soumettre à ce petit programme.

    J’espère que nous sommes des millions dans ce cas, et qu’ils vont se mettre le plus grand doigt dans l’œil de toute l’histoire humaine avec ce genre de truc.

    Malheureusement rien n’est moins sûr...


  • Mon compteur électrique étant à l’intérieur de mon logement on m’expliquera comment on viendra l’installer que je le veuille ou non surtout si j’en veux pas ?

     

  • Y’a t-il un endroit où trouver un dossier démontrant ou du moins expliquant les arguments contre ces dispositifs pour pouvoir faire face aux élucubrations d’un élu qui à l’air bien motivé pour en installer...