Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

De Gaulle le 18 juin 1940 : un appel qui résonne dans la France de 2016

Que ceux qui ont des oreilles entendent !

Des historiens se sont étripés pour savoir si cet appel avait eu lieu le 18 juin ou un peu après, donc rétroactif, et si Churchill avait un peu poussé de Gaulle à la roue, mais l’essentiel est là : dans la confusion de la défaite, une voix s’élève pour dire que tout n’est pas fichu, et que la France n’est pas morte.

« Beaucoup de Français n’acceptent pas la capitulation ni la servitude pour des raisons qui s’appellent l’honneur, le bon sens, l’intérêt supérieur de la patrie »

Dans son allocution radiodiffusée, De Gaulle analyse la situation politique brûlante de son pays et du conflit, se pose en opposant numéro un du régime qui se met en place, et prend une dimension particulière, qu’il ne cessera d’augmenter et d’incarner. Par ses mots, il remobilise une France à terre, même si certains ne l’ont pas attendu, par exemple en Afrique du Nord française, dans les rangs nationalistes, et aussi communistes, malgré le pacte germano-soviétique.

Les considérations politiques se mêlent à une vision, qui ne quittera jamais le grand homme : celle de son destin, qu’il associera au destin de sa patrie. On peut tout lui reprocher, son coup de force en 1958, le lâchage de l’Algérie française, la création d’une Ve République favorisant le pouvoir personnel – qui dégénérera avec ses suivants, nantis d’une d’envergure décroissante – mais le Vieux aura toujours un coup géopolitique d’avance. Comparativement aux gestionnaires du quotidien dénués de vision que l’on connaît, il appartient pour l’éternité à cette race d’hommes politiques rare : ceux qui font l’Histoire.

Ce qu’il y a de bien avec les propos du Général, c’est qu’on peut les appliquer à aujourd’hui. En ce sens, ils sont prophétiques. Ils prennent tout leur sens et leur portée dans les situations de crise nationale, comme celle dans laquelle nous nous trouvons. Il est indéniable que la France est « under attack », une attaque conjointe des forces de l’Empire et de ses nervis.

Cela se traduit par une quadruple pression

- politique : l’affaiblissement à dessein de l’Union européenne et principalement de la France, qui a toujours refusé d’être inféodée,
- médiatique : le jeu pervers des médias aux ordres de l’oligarchie contre la France et les Français, d’où la détestation de la corporation journalistique,
- économique : les traités pro-américains et le lobbying des multinationales sur le dos des peuples et des nations qui ne sont plus souveraines,
- militaire : l’avancée de l’OTAN vers la Russie non alignée, ainsi que le terrorisme incompréhensible parce que sous faux drapeau.

Une attaque d’une ampleur sans précédent et d’un type nouveau, qui demande une analyse fine et complexe de la situation, afin de produire une réponse intelligente.

« J’invite tous les Français qui veulent rester libres à m’écouter et à me suivre, vive la France libre dans l’honneur et dans l’indépendance ! »

 

Quels sont les hommes politiques visionnaires qui descendent du général de Gaulle ? Voir sur E&R :

Qui incarne la résistance à l’Empire aujourd’hui ?
Lire sur Kontre Kulture :

Soutenir Alain Soral dans les épreuves qui l’attendent
en faisant un don par Paypal :

Vous pouvez aussi effectuer un don par chèque à l'ordre d'Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Article très intéressant surtout la nature des attaques que subit le pays (notion de guerre total).
    Mais attention les recettes du passé ne sont pas applicables de nos jours et la résistance ne doit pas reposer sur un chef unique.
    Du moins pour le moment !

     

  • Que doit-on en penser avec ce qu’on a aujourd’hui..... ?

    Se mettre à la remorque des états unis , qui aujourd’hui
    nous appuie sur la tête , notre liberté a été de courte durée...

     

  • Ce qui est assez troublant c’est l’aura de De Gaulle même dans les générations récentes (ce n’est juste qu’une impression) !
    Demandez à quiconque de citer un homme politique représentatif de la France indépendante, je pense que la réponse sera sans conteste Charles de Gaulle.
    De quel parti politique actuel le Général se sentirai le plus proche : LR, PS ou FN ?


  • Une chance pour lui que la guerre passa de FRANCO-ALLEMANDE à mondiale ,un opportuniste avant tout , en 1968 il partit en Allemagne parce-que des travailleurs et étudiants étaient dans les rues , des travailleurs et des étudiants pas une armée comme en 1940 , la le brave il avait entre la France et lui la manche , et surement l’atlantique au cas ou les teutons auraient envahies la grande Bretagne . Alors DE GAULLE pendant la seconde , pas plus que cela , après un peu plus ,l’ indépendance énergétique , la modernisation d ’accord en 1968 pouf plus rien . Quand aux héritiers n’en parlons pas .


  • De Gaulle. (j’ai enten du dire 33-eme du Rite Ecossais Ancien et Accepte) connaissait les anglo-americains et leurs visees pour la France et le reste de l’Europe. Il essaya bien de redresser la barre avec Adenauer, lui jesuite, mais les jeux etaient faits d’avance. Le Mossad par le jeu de Cohn-Bendit eut le dernier mot. Cela Zuckermann le sait et pretend en tirer les avantages pour son lobby a perpetuite.


  • Au final, cet appel, c’est le premier acte d’alliance et donc de soumission à l’empire ici décrié, non ?
    ... Grâce à la puissance industrielle de nos amis américains et de l’alliance des peuples démocrates...
    ... Il nous reste une flotte... Que les Anglais se sont empressés de détruire !
    Et puis liberté, égalité, choucroute, ça sonne un peu comme honneur et bon sens si on met pas des critères précis dedans... Faites moi confiance et suivez moi au nom des valeurs de ceci cela, c’est un peu le même discours qu’on entend de Vallpolichelo, non ?

    Enfin, si vous avez besoin de symboles, faites vous plaisir.

     

    • Non. Il s’agissait de s’allier avec une menace moins grande pour contrer la menace la plus immédiate sur la France. C’est le propre même de la realpolitik. Mais cela étant, il y avait une autre utilité : cela permettait de replacer la France dans le cas des vainqueurs et de Gaulle s’est battu pour éviter qu’elle passe sous domination américaine comme un Etat vaincu (ce qui serait arrivé si personne n’avait fait le choix de la Résistance).


  • Ce qui prouve que, tous comptes faits, de Gaulle devait être quelqu’un de bien, c’est que les Juifs l’exècrent presqu’autant que Pétain, ça n’est pas peu dire !

     

  • En mai-juin 1940, on n’écoutait que la radio d’Etat, et elle bourrait le mou aux soldats et au public : le 13 juin Weygand affirmait que les Allemands étaient à bout de force et "que nous aurions le dernier quart d’heure" . Le lendemain 14 juin l’armée allemande entrait à Paris !... Le 18 juin pratiquement personne n’a entendu l’appel de de Gaulle, dans une pareille catastrophe les gens avaient autre chose à faire qu’à écouter la BBC .


  • Pétainistes et gaullistes devraient se réconcilier en remarquant que Pétain et de Gaulle sont également exécrés par les Juifs, car c’étaient l’un et l’autre des PATRIOTES .

     

    • Sauf que de Gaulle a bigné dans la tête à Pétain pour se faire mousser, donc comme dit Soral, lorsque quelqu’un te frappe, tu ne demandes pas pardon. C’est à de Gaulle et aux gaullistes de demander pardon.


    • C’est sûr que de Gaulle était un patriote, surtout lorsqu’il applaudit le massacre de Mers-el-Kebir où les anglais ont coulé la flotte française causant la mort de milliers de marins français. En plus, en faisant croire que les français allaient donné les bateaux aux allemands.

      "Je dis sans ambage qu’il vaut mieux qu’ils aient été détruits" (à partir de la 3ème minute 40 secondes).
      http://merselkebir.unblog.fr/2013/0...


    • D’accord avec vous.....mais il faudrait avoir la liberté d’approfondir et
      avoir le droit de parler et de penser autrement , personne ne peut comprendre
      réellement , c’est une période de l’histoire très complexe et ensuite poursuivie
      dans la désinformation depuis la libération et de manière de plus en plus accentuée
      de nos jours et nous savons par qui et pour quoi.... ?


  • Intouchable mythe Gaullien...


  • Comme De Gaulle en juin 40, de nos jours on est souvent plus efficaces de l’extérieur, à l’instar des serveurs qui hébergent tous les sites dit de ré-information mais que nous pouvons à présent appeler de leur vrais noms Sites d’Information.

    J’étais au LFRU (Lycée Français du Royaume Uni) et ça me fait chaud au coeur de savoir qu’il s’appelle aujourd’hui Lycée Charles De Gaulle (Cromwell Road, South Kensington).

    Il en est un qui en 68 avait compris que le rôle d’idiots utiles des gauchistes était de casser les deux jambes solides de la France : le gaulisme et un PCF fort.
    Rendons lui hommage Quand on écoutait Londres (...) c’était pas les Beattles qui nous parlaient.

    https://youtu.be/J-YD5SB8KKI

    Il serait où aujoud’hui De Gaulle ? A Londres entre Julian Assange et Lady Gaga ou à Moscou entre Edward Snowden et le Taulier ?


  • Désolé mais le 18 juin est un mythe de propagande.

    Déjà le véritable message n’est pas celui-là. Voici le véritable message :

    « Le gouvernement français a demandé à l’ennemi à quelles conditions honorables pourrait cesser le combat. Il a déclaré en outre que la lutte devrait continuer si ces conditions étaient contraires à l’honneur, à la dignité, à l’indépendance de la France.

    Nous avons été surpris et submergés par la force mécanique, la tactique de l’ennemi. Mais il y a, malgré tout, des raisons d’espérer.

    Croyez-moi, rien n’est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent nous apporter la victoire.

    La France n’est pas seule ! La France n’est pas seule ! La France n’est pas seule ! Elle peut faire bloc avec la Grande-Bretagne et disposer d’immenses réserves.

    La guerre n’est pas tranchée par la bataille de France. Toutes les fautes qui ont été commises n’empêcheront pas qu’un jour l’ennemi sera écrasé Cela pourra se faire grâce à une force mécanique supérieure encore.

    Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j’invite les officiers et les soldats français qui se trouvent actuellement en Grande-Bretagne ou qui viendraient à s’y trouver, à se mettre en rapport avec moi. Ceci vaut également pour les ingénieurs et les ouvriers spécialistes qui se trouvent déjà en Grande-Bretagne ou qui viendraient à s’y trouver.

    Quoi qu’il arrive, la force intérieure de la résistance des Français ne doit pas faiblir. Demain, comme aujourd’hui, je parlerai à la Radio de Londres. »

    C’est juste un message d’un militaire pas connu appelant les français présents en Angleterre à se regrouper, c’est tout ! Le message que tout le monde diffuse a été placardé dans les rues de Londres le week-end du 3/4 août 1940.

    Ensuite le 18 juin, l’armée française se bat. Le 18 juin personne n’a entendu ce message. Personne ne va écouter la BBC pour entendre parler un inconnu français. C’est une vision totalement anachronique. Le 18 juin, également, Pétain fait transférer l’eau lourde, premier acte de résistance du gouvernement Pétain (occultée par l’histoire officielle).

    De Gaulle est à Londres car il est censé établir les bases d’un gouvernement français en exil conformément au plan Reynaud-Churchill de février 1940 occulté par l’histoire officielle également (ce qui veut dire que De Gaulle accepte par avance la défaite).

    Ensuite, De Gaulle fera la démarche de revenir en France mais les anglais bloqueront l’avion censé le ramener.


  • Heu il y a méprise, il s’agit là de l’appel du 21 juin 1940 que vous nous présentez. Dans l’appel original, il lance un appel aux français militaires et ingénieurs... présents sur le sol anglais.
    L’appel original est introuvable, et on ne retrouve que ce dernier, réalisé après la signature de l’armistice (il précise bien dans ce communiqué que la raison de son appel vient du fait que la France avait signé un accord avec l’Angleterre (accords Churchill-Reynaud) qui prévoyait la rédaction commune du futur armistice) encore une belle entourloupe de ce fameux patriote plagiaire.
    Certains esprits chagrins diront même qu’il a rejoint les rangs de la finance (anglo-saxone) dont il n’était visiblement pas l’ennemi


  • @Oualou 18/06 à 14h16

    Je ne suis pas d’accord avec vous , les Américains dominateurs et
    sûrs d’eux , se comportent comme des impérialistes , fouteurs de
    guerres sur toute la planète , ce sont eux qui cherchent de partout
    la zizanie , pour s’imposer . Les Russes , eux , les gène parce
    qu’ils sont une puissance forte qui dérange parce qu’ils ne se soumettent
    pas aux injonctions de ces dominateurs qui veulent à eux seuls diriger
    le monde .
    Chaque pays doive rester libre , pour le moment ce ne sont pas les
    Russes qui s’ingèrent dans nos affaires , donc pour moi , je ne ferai
    pas de comparaison....

    Pour ma part , je préfère un monde multi-polaire afin de rééquilibré
    la puissance du monde , c’est préférable pour tout le monde , nous
    ne voulons pas de l’hégémonie Américaine qui se comporte en maître
    absolu envers toutes les nations .

     

    • Présenté ainsi, cela a l’air déjà plus sain comme projet. Mais comme il est important d’avoir toujours un ou plusieurs coups d’avance, je préférerais que l’affranchissement ne passe pas par une alliance de principe avec la Russie, dont on peut voir les résultats ici (par exemple en produisant un article pour défendre les hooligans russes : la russophilie ne doit pas faire dire n’importe quoi). Pour le reste, Poutine reste un nationaliste élevé dans un pays soviétique, il a dans son adn une tentation de l’expansionnisme qui me déplaît autant que chez les américains.


  • quand pense manoual ?


  • @Oualou

    Com à 14h06 et pas 14h16 (réponse 1)

    Com 14h16 (réponse 2)

    De Gaulle n’est pas totalement criticable en la circonstance ,
    mais bon allons savoir si les choses se seraient déroulées
    autrement , si nous en serions-là aujourd’hui .

    Je n’ai pas vécu cette époque , donc difficile d’avoir une
    pensée venant de soi ?

    Qui était le plus Patriote...... ?

    De Gaulle à Londre ou Pétain à Vichy.... ? les Anglo-Américains pour l’un
    ou les Allemands pour le 2ème (à voir politique , avant la guerre... ?)
    c’est une question de choix politique.... ?

    Aujourd’hui , nous ne sommes pas davantage libres ,
    c’est la seule chose qu’on ne peut pas nier , notre liberté
    n’est que de façade.....


  • Je suis navrée de voir que cette commémoration pourtant si importante (voire vitale par les temps qui courrent) semble être presque tous les ans passée sous silence.
    Je suis ravie de voir qu’ici au moins on en parle.


  • Récemment le hasard m’a mis dans les mains Les Taxis de La Marne (1956) de Jean Dutourd. J’avais gardé de l’académicien médiatisé le souvenir d’un vieux con et dès la première page je découvrais un écrivain, un vrai, un rebelle et un pessimiste hargneux mais réjouissant. Dans cet essai, Dutourd se souvient sa propre’humiliation endurée en juin 40 (ne serait-ce que parce que toute cette génération de vaincus et de lâches arrivait après celle des héros de la grande guerre...) et rumine l’avilissement de la France en portant son regard perspicace loin en arrière dans l’histoire du pays... Il me semble évident que Zemmour à mis ses petits pieds dans ces belles traces-là.

    Pour Dutourd, l’homme du 18 juin fut un sauveur.


  • Petit rappel chronologique

    Le 6 Juin De Gaulle rentre au gouvernement en temps que sous secrétaire d’état à la défense nationale dans le gouvernement de Paul Reynaud. De Gaulle quitte le front et se rend à Paris

    Le 9 Juin De Gaulle se rend à Londres pour rencontrer le premier ministre Winston Churchill afin d’obtenir l’aide de la RAF en France

    Le 10 Juin le gouvernement déménage à Briare (Loiret)

    Le 14 Juin le gouvernement part à Bordeaux (De Gaulle ayant préconisé Quimper pour se replier rapidement sur la Grande Bretagne et ensuite partir en Algérie)

    Le 16 Juin Philippe Pétain devient chef du gouvernement

    Le 17 Juin De Gaulle prend une énième fois l’avion pour l’Angleterre avec 100 000 francs remis par Paul Reynaud afin de continuer la guerre. Pétain appelle à cesser le combat.

    Le 18 Juin à 18h De Gaulle parle à la BBC que Winston Churchill a mis à sa disposition. Il n’existe pas / plus d’enregistrement de cet appel mais on en a toujours le texte.

    Pour ce qui est du grade de Général la seule mention que j’ai réussi à retrouver dans les mémoires est faite par Pétain lui même qui charrie de Gaulle quand il entre au gouvernement "Alors vous êtes Général ? Je vous ne félicite pas ! A quoi bon les grades dans la défaite !" ce à quoi De Gaulle répond à Pétain que c’est dans la retraite de 1914 que ce dernier a reçu ses premières étoiles ...

    Quant à la réconciliation avec Pétain ... honnêtement il n’y a rien à réconcilier avec le Pétain de 39 45. Ce qu’il incarne à ce moment là c’est la soumission de la France à l’étranger. Le Philippe Pétain de 14 18 reste digne d’éloge. D’ailleurs De Gaulle dans ses mémoires a des mots très juste sur Pétain, il ne peut pas concevoir que si Pétain avait été plus jeune il se serait comporté tel qu’il l’a fait : "en d’autre temps le Maréchal Pétain n’aurait pas consenti à revêtir la pourpre dans l’abandon national [...] les années par dessous l’enveloppe avaient rongé son caractère [...] la vieillesse est un naufrage"

    Mémoires de Guerre, Tome 1


  • Ce n’est pas l’appel du 18 mais du 21 juin ici.
    De Gaulle ment en disant qu’il résulte de l’armistice que toutes les armées serait démentelées et les armes livrées.
    Elles n’ont pas été livrées et l’armée n’a pas été démentelée.
    Par ailleurs lors de son premier appel, les armées se battent encore !
    Enfin bref c’est vraiment du n’importe quoi le mythe Gaullien. Regardez donc les vidéos d’Adrien Abauzit sur la seconde guerre mondiale.


  • Vive La France Libre !

     

    • Je précise :
      - Vive La France Libre dans l’honneur et dans l’indépendance !


    • #1492572

      DE GAULLE… MYTHE, IMPOSTURE et
      TRAHISON

      « On peut se demander ce que connaîtront nos petits-enfants de l’Histoire de France, et surtout comment
      ils comprendront qu’un homme qui a signé, non pas la capitulation, mais un armistice devant une armée
      ennemie victorieuse, peut être un traître... et qu’un autre, tel De Gaulle, put accepter la défaite en Algérie,
      alors que son armée avait gagné la guerre, livrer aux couteaux des égorgeurs des dizaines de milliers de
      civils, près de cent mille de ses soldats, et être quand même placé au Panthéon des Héros ! » (Roger
      HOLEINDRE, 8ème RPC, Président du Cercle National des Combattants)

      « Que les Français en grande majorité aient, par référendum, confirmé, approuvé l’abandon de l’Algérie,
      ce morceau de la France, trahie et livrée à l’ennemi, qu’ils aient été ainsi complices du pillage, de la ruine
      et du massacre des Français d’Algérie, de leurs familles, de nos frères musulmans, de nos anciens
      soldats qui avaient une confiance totale en nous et ont été torturés, égorgés, dans des conditions
      abominables, sans que rien n’ait été fait pour les protéger, cela je ne le pardonnerai jamais à mes
      compatriotes : la France est en état de péché mortel. Elle connaîtra un jour le châtiment » (Maréchal
      Alphonse JUIN – 2 Juillet 1962)



      Alors que les « gogos de service » commémorent toujours
      « l’appel du 18 juin », il est bon de rappeler les ordres criminels donnés
      par de Gaulle lors des séances du Comité des Affaires Algériennes, qu’il
      présida de 1959 à 1962. Ceux-ci furent rapportés par son conseiller,
      Raymond Aron, dans ses mémoires « 50 ans de réflexion politique »
      (p.388 – Julliard) : « les harkis, pour la plupart, furent livrés à la
      vengeance des vainqueurs sur l’ordre peut-être du général de Gaulle lui-même qui part, le verbe,
      transfigura la défaite et camoufla les horreurs... »
      Cette action criminelle fut dénoncée au Parlement dès mai
      1962 par le Bachaga Saïd Boualam, Vice-président de l’Assemblée Nationale, et Maurice Allais, Prix Nobel d’Economie, dans son ouvrage « L’Algérie d’Evian » (L’Esprit Nouveau - mai 1962) Le président algérien Abdelhaziz Bouteflika a reconnu ce massacre en déclarant sur Radio-Beur FM, en octobre 1999,parlant de la répression contre le GIA « Nous ne faisons pas les mêmes erreurs qu’en 1962 où, pour un harki, on a éliminé des familles et parfois des villages entiers »



    • Les gens du Peuple avaient bien des difficultés à faire face à leur propre vie et celle de leurs enfants en France... Il faut se remettre dans le contexte. Mes parents par exemple, habitaient chez leurs parents ; après guerre et dans les années 50 le Pays était encore exsangue sur le plan économique. Les jeunes couples avaient des difficultés à trouver un logement pour fonder une famille.
      Alors, l’Algérie c’était loin et cela ne concernait pas vraiment les Français de souche.
      Le Roi Louis Philippe avait déjà dit en son temps que ce Pays coûtait trop cher à la France. Je pense qu’il nous aurait épargné bien du tracas en laissant ce Pays à lui-même, dès cette époque.
      D’autre part, il y a une réalité qu’on ne dit jamais : les 2/3 des colons étaient d’origine diverses ; Espagnol, Italienne, Grecques, etc. De plus, il y avait la promiscuité avec l’Islam qui posait déjà de gros problèmes... Bref, c’était en germe un Pays multiculturel et multi racial donc potentiellement instable et violent. Les faits l’on prouvé.
      Alors, vraiment : Qu’on nous laisse tranquille avec cette Algérie !
      Pour ma part, je n’en ai rien à faire... Je n’ai pas la nostalgie des colonies. C’est le problème de tous les Algériens aigris ou de quelques militaires qui avaient là-bas la belle vie et quelques intérêts... il faut bien le dire.
      Ici en France, le quotidien était difficile après guerre et dans les années 50 aussi.
      Le Général de Gaulle a fait du mieux qu’il a pu dans le contexte pourri qu’on lui a laissé ; c’est tout simple. Qu’à fait Mitterand avant lui ? Et tous les autres en poste avant lui ?!
      De toutes façons : notre Pays est en danger de disparition. C’est çà qui me motive et qui devrait nous motiver tous, avant tout autre chose. Et ce n’est pas le moment de faire de la division et de régler quelques comptes ni d’étaler ses aigreurs de fin de vie... en vérité, tous ces gens qui se plaigne ont eu la belle vie et étaient des privilégiés, là-bas.
      C’est ici et maintenant dont il s’agit. Et la situation est dramatique... et d’abord pour les "petites gens" du Peuple de chez nous.
      Il convient de diriger toute notre énergie vitale sur cette réalité présente, si nous voulons faire face à la situation et agir efficacement...Voilà le fond de ma pensée !
      Oui, j’apprécie le Général de Gaulle pour ce qu’il a fait pour notre Pays et son redressement ! Tout le reste... ce n’est que de la politique-politicienne et de vils règlements de compte.


    • #1493509

      @Patricia
      Chère Patricia, je vous ai mis cet article, car de mon coté (des parents en Algérie) comme celui de ma femme (petite fille de harkis), nous ne sommes pas sur la ligne gaulliste et pour nous le 19 mars, n’est pas une fête , mais un drame,c’est tout merci à vous !
      Et que Dieu vous protège


    • #1493513

      @Patricia
      Ne nous demandez pas d’oublier nos morts tués dans la barbarie !
      Bien à vous chère camarade !


    • #1493514

      @Patricia
      Chère Patricia, je vous ai mis cet article, car de mon côté (des parents en Algérie) comme celui de ma femme (petite fille de harkis), nous ne sommes pas sur la ligne gaulliste et pour nous le 19 mars, n’est pas une fête , mais un drame ,c’est tout merci à vous !
      Et que Dieu vous protège



      Ne nous demandez pas d’oublier nos morts tués dans la barbarie
      (d’un français de souche)



    • Non, je ne méprise personne dans cette triste histoire.
      Ce que je veux dire simplement c’est que je ne me sens pas concerné du tout par ce que l’on appelait "les colonies." De plus, jamais personne de ma famille n’est allé dans ce Pays, qui je le répète devait retrouver son autonomie dès le Roi Louis Philippe.
      Et c’est bien triste et inutile d’avoir envoyé tous ces jeunes hommes se faite tuer loin de chez eux pour un Pays qui n’est pas le nôtre. Il me semble que se sont les socialistes avant le Général de Gaulle qui n’ont pas fait le nécessaire pour régler le problème avant qu’il s’envenime... Comme d’habitude ces gens sèment la pagaille partout où ils sont et se sont les autres après eux qui doivent nettoyer les dégâts, si je puis faire une image !
      Cette Histoire récente de fêter la fin de la guerre d’Algérie est bien significative et confirme mes propos : ces socialistes sèment la négativité partout.
      Certes, je pense qu’il faut honorer nos morts... et j’en sais quelque chose puisque je suis veuve depuis plus de 16 ans. Mais, je sais aussi qu’il faut les laisser tranquille et ne pas se servir d’eux pour de basses "magouilles" politiciennes ou autres.
      Les morts sont avec les morts et les vivants avec les vivants : c’est une loi de la vie essentielle. Il convient de les honorer à certains moments et pour le reste il faut prier pour eux et les laisser en paix. Pour nous, nous devons continuer à vivre sur la Terre, une journée à la fois.
      Comment vous dire ?!
      Ce que je déplore dans ce Pays que j’aime, c’est la propension qui est faite de s’occuper des nôtres après les autres... Il y a tant des nôtres en souffrance actuellement et depuis très longtemps. C’est un constat.
      De plus, il convient de s’occuper du présent et c’est urgent... pour preuve nous nous dispersons, nous nous délayons ; ce qui fait que nous sommes distraits. Ce qui favorise le plan des malfaisants et le fait que nous ne sommes bientôt plus chez nous. Nous sommes envahis et occupés par des tas d’idées abstraites et en plus nous ne passons presque jamais à l’action juste...
      Pour preuve : le comportement de nos soient disant "élites"
      Pour conclure, j’ai la certitude intérieure que chacun doit vivre sur ses terres ; la terre de ses ancêtres, dans sa civilisation et sa culture.
      Un sage indien a dit : "l’exil est une souffrance indicible." Et :
      "les civilisations ne doivent pas se mélanger car elles s’affaiblissent les unes les autres."
      Nous avons beaucoup à faire CHEZ NOUS.


    • Je veux dire ici que mon grand-père était Résistant dans les Forces Françaises de l’Intérieur.
      Il a fait parti de ceux qui se sont battus pour que notre Pays conserve sa souveraineté et que nous, ses enfants et ses descendants, soyons Maîtres chez nous.
      De fait, il avait beaucoup de respect pour le Général de Gaulle qui a unifié la Résistance intérieure et extérieure.
      Je me demande ce qu’il dirait devant ce chaos et l’apathie des Français des temps actuels, à défendre notre Pays.
      Que Notre-Dame de France protège notre cher vieux Pays.


    • #1494608

      @Patricia
      Je ne vous demande aucune explication... Juste je vous explique... Et ne le prenez pas mal ,mais nous ne seront jamais d accord sur ce sujet ! Pour moi l Algérie était la France ,et je ne me considère pas comme les sionistes en Palestine... Saint Augustin lui meme était de la bas...et le grand père de ma femme et de mes enfants c est battu pour notre département l Algérie ...ne me demandez pas de vous suivre je ne le ferais jamais ...pas par désaveu mais par amour des miens ! Nos morts sont avec nous ils sont nos racines notre histoire.... Nos parents notre sang....que Dieu vous bénisse... Hors de la Sainte Église Catholique point de Salut ....bien a vous !


  • En tout cas au vu des commentaires sur ce billet le nombre de personnes qui devraient lire un peu plus d’ouvrages généralistes sur la seconde guerre mondiale et l’Algérie française mais également un peu plus de De Gaulle dans le texte (Le Fil de l’épée, les Mémoires de Guerre ...) est assez important ...

     

Commentaires suivants