Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Entretien avec Maître Junod, traité de "néonazi notoire" par Haziza

Faut-il répondre juridiquement aux provocations ?

Alimuddin Usmani  : Le journaliste Frédéric Haziza, qui intente procès sur procès à l’essayiste Alain Soral, s’est permis de vous qualifier de « néonazi notoire » sur sa page Facebook. Comptez-vous agir sur le plan judiciaire face à ces propos ?
Me Pascal Junod : Alors je ne sais pas s’il faut agir ou pas contre un détraqué notoire...

Alimuddin Usmani de la pravda.ch interviewe Maître Pascal Junod à propos de la décision de justice de la CEDH qui a débouté la CICAD (Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation) et donné raison à un professeur suisse.

 

Rappel : l’association communautaire avait mis en cause sur son site un ouvrage sur Israël paru en 2005, l’accusant de glisser vers l’antisémitisme. Pascal Junod est aujourd’hui le défenseur d’un graphiste en procès pour une affiche jugée antisémite.

« La CICAD et les autres associations du même type ont tiré autant qu’ils pouvaient sur la corde... Je ne pense pas que ça changera beaucoup la politique de la CICAD qui va attaquer systématiquement, mais au moins on a un garde-fou maintenant qui est placé par la CEDH [Cour européenne des droits de l’homme] »

« La CICAD a toujours utilisé et utilise toujours depuis 1995 cette norme pour dire il y a des idées d’un côté, et puis d’autres qui ne sont plus des idées, qui sont des délits... Leur politique est toujours de jouer sur cette frontière entre le sionisme, l’antisionisme et puis le judaïsme, en faisant des actions qui peuvent être à la base dirigées contre Israël ou le sionisme des propos qu’on va traiter d’antisémitisme. Et ça c’est évidemment leur politique à eux de toujours jouer là-dessus. N’oubliez pas que dans les statuts même de la CICAD, il y a même la défense des intérêts d’Israël »

Me Junod, à propos des attaques calomnieuses de Frédéric Haziza, s’interroge sur la réponse à donner à des personnes en mal de crédibilité. Un procès doit avoir un sens. En proposant avec humour à Haziza d’écrire son blog depuis un asile psychiatrique, l’avocat remet le débat à sa juste place : entre personnes sensées, et avec un fond politique. Dont on peut et doit débattre démocratiquement.

Plus largement, se pose la question de l’utilité de la réponse aux provocations massives et permanentes, dont tous ceux qui résistent à la pression sioniste sont l’objet.

 

Maître Junod, au cœur des tempêtes juridiques contemporaines, voir sur E&R :

Les deux ouvrages qui concernent Junod et Usmani, sur Kontre Kulture :

Sur la CICAD française, lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • En fait, je crois que cet avocat a raison, le cas Haziza semble plus relever de la psychiatrie que du droit !!!


  • Maître Junod dit qu’il ne faut pas faire de pub à Haziza mais ce dernier s’en fait pas mal sur LCP aux frais de la princesse. Peut-être que pas mal de gens qui ont eu affaire à lui sont d’accord pour dire, dans le secret de l’intimité, qu’Haziza devrait être dans un asile … en attendant le téléspectateur voit sa tronche tout le temps et c’est ce téléspectateur à qui il faut ouvrir les yeux !

     

    • en attendant le téléspectateur voit sa tronche tout le temps et c’est ce téléspectateur à qui il faut ouvrir les yeux !

      Je trouve que toutes les tronches de la télé finissent par se ressembler : il m’arrive de confondre Nagui et Haziza et là je dis stop : ouvre un bouquin ou va prendre l’air !


  • Encore un article qui va procurer un immense plaisir au détraqué en question, mais qui une fois de plus l’a bien mérité. Mort de rire. Fredo, puisque tu nous lis ... :-)


  • Bien joué Maître Junod, il a parfaitement le droit de le traiter de détraqué puisque c’est une réponse à une calomnie proférée par le journaliste de LCP qui doit mesurer 160cm talonnettes comprises. Il risque d’être furax face à l’attitude calme et réfléchie de l’avocat genevois :-)

     

  • Je n’irai pas jusqu’a dire que Haz est fou mais simplement je dirai qu’il y a quelquechose de pas normal dans son comportement qui me rappelle un certain trouble compulsif que l’on retrouve chez des personnes atteintes de névrose voir de psychose sans bien sûr parler de schyzophrenie. Une maladie qui fait penser à un lapin qui bave trépignant nerveusement en poussant des petits cris aigus comme dus à des brûlures de honte qu’il ne saurait cacher qu’en se drapant d’un linceul qui ne lui appartient pas.