Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un extrémiste juif de la LDJ échappe à nos prisons en fuyant en Israël

Ses trois complices condamnés à du sursis malgré la violence de leurs agressions

(Traduction E&R)

Le chef d’un groupe sioniste violent a été condamné mardi à un an de prison ferme par un tribunal parisien.
Mais Joseph Ayache, de la ligue de défense juive (LDJ), a échappé à la prison en fuyant pour Israël juste avant le procès.
Ayache a été reconnu coupable d’avoir mené une série d’attaques « coordonnées et extrêmement violentes » à l’encontre d’activistes pro-palestiniens à Paris en 2012.
Des actions allant de l’agression punitive jusqu’aux menaces téléphoniques ou par mail. Des faits aggravés par l’usage d’armes potentiellement mortelles.

 

Ses complices, Steve Bismuth (27 ans), Daniel Benassaya (30 ans) et Laurent Cashauda (20 ans) ont tous écopé de peines de prison avec sursis après avoir clamé devant la 14ème chambre du tribunal correctionnel de Paris qu’ils avaient abandonné leurs activités au sein du groupe.

Benassaya et Cashauda ont tous deux fait l’objet d’une condamnation à six mois avec sursis pour agression. Bismuth a lui été condamné à une amende de 1 000 euros pour avoir posté sur Internet une vidéo de propagande mettant en scène les attaques du groupe.

 

PNG - 301 ko
Une interview télévisée montre Joseph Ayache en train d’organiser des activistes français depuis son camp de base en Israël

 

Les attaques

Leur campagne haineuse de 2012 a notamment frappé la militante antiraciste Houria Bouteldja sur la tête de laquelle ils ont renversé un seau de peinture rouge. Selon le procureur le groupe a peu après posté la vidéo de l’attaque à des fins de propagande pour la LDJ.

 

 

La co-fondatrice du groupe euro-Palestine Olivia Zemor (68 ans) figure également sur la liste des victimes.

Zemor a affirmé devant les juges que la LDJ avait utilisé des substances hautement toxiques pour l’agresser mais que « par chance des touristes américains sont venus à mon secours ».

Elle a également reçu des appels anonymes disant que la LDJ savait quelle école sa petite-fille fréquentait et que si elle persistait à défendre la Palestine, l’enfant « souffrirait ».

L’avocat des plaignants, Dominique Cochain, déclara devant le tribunal que les attaques à la peinture, qui était l’une des méthodes favorites de la LDJ, donnaient aux femmes « le sentiment d’avoir été victimes d’un viol ».

Zemor s’est vue octroyer la somme de 11 800 euros, Bouteldja 8 500.

 

L’impunité de la LDJ

La branche française de la LDJ est probablement le groupe sioniste le plus organisé et le plus violent en dehors d’Israël aujourd’hui.

En mars, six autres voyous de la LDJ ont été reconnus coupables « d’attaques sauvages en bande organisée » contre un évènement visant à lever des fonds pour Gaza.

La bande a perpétré l’agression munie de barres de fer, de battes de baseball et de chaînes de vélo, visant quiconque avait l’air d’un musulman. Le groupe d’une bonne vingtaine d’individus a attaqué aux cris de « Mort aux Arabes » et « Longue vie à Israël ! »

En octobre, un commando de la LDJ a attaqué les bureaux de l’AFP au nom de ce qu’ils disent être leur « guerre contre les Arabes ».

En France, la LDJ a fait l’objet de demandes de dissolution restées jusqu’à présent sans suites. Le fondateur de la branche française déclarait en 2014 au journal Libération que ses activistes travaillaient en partenariat avec la police.

Il ajouta que « avec Valls, nous avons tout ce que nous voulons ». Le Premier ministre français étant un antipalestinien féroce.

 

En cavale

Ayache a déjà été reconnu coupable de « violences à caractère racial », essentiellement à l’encontre de français musulmans et il a au cours des années multiplié les allers-retours entre la France et Israël. Quand il est devenu clair que cette affaire devait le conduire à une peine de réclusion, Ayache s’est enfui en Israël pour de bon.

Dans la mesure où il n’existe aucun traité d’extradition entre la France et Israël, Ayache, tout comme d’autres fugitifs ayant fait l’objet de condamnations auprès de la justice française, devrait échapper à son année de détention en restant en Israël.

Bien que le mouvement israélien apparenté à la LDJ, « le mouvement Kach », ait été interdit en 1994, Ayache paraît jouir d’une totale impunité en Israël, où il a intégré l’armée.

De nombreux militants de la LDJ ont quitté la France pour Israël afin d’éviter les poursuites. Nombreux sont ceux qui admettent avoir rejoint les rangs de l’armée israélienne.

L’extrémiste juif français Grégory Chelli, répondant au nom d’Ulcan, agit également depuis Israël. Il a été accusé d’une série de canulars téléphoniques qui ont débouché sur des interventions policières musclées au domicile de personnes innocentes.

Lors du plus notoire de ces incidents, Chelli s’en est pris à la famille du journaliste français Benoit Le Corre, précipitant peut-être en cela la mort de son père.

Des membres de la LDJ soupçonnés d’être derrière l’assassinat de 1985 ayant frappé l’activiste pacifiste américano-palestinien Alex Odeh, ont fui vers un territoire occupé de Cisjordanie.

Keith Fuchs et Andy Green, les principaux suspects du FBI, vivraient désormais au sein d’une colonie extrémiste près de la ville palestinienne de Hébron.

 

Un mouvement international

La LDJ a été fondée en 1968 par le rabbin extrémiste new-yorkais Meir Kahane. Le groupe de Kahane a perpétré une série d’attaques à la bombe directement en direction de civils palestiniens, arabes ou soviétiques dans les années 70-80.

Une fois élu au parlement israélien, Kahane a soutenu une ligne sioniste dure et violente appelant à purger de force « la terre d’Israël » de toute présence palestinienne. Soit l’intégralité de la Palestine historique, y compris la Cisjordanie et la bande de Gaza.

Victor Vancier, désigné par Kahane comme son successeur à la tête de la LDJ, a effectué des années de prison pour avoir orchestré la série américaine d’attentats. Désormais, il diffuse sa haine raciste essentiellement sur Internet.

Vancier jouit d’une aura de héros auprès du groupuscule britannique de la LDJ dont les membres ont eux aussi été reconnus coupables de violences envers des activistes palestiniens.

Francis Kalifat, le nouveau président du Crif, l’une des principales organisations pro-israéliennes de France, est un ancien membre du Betar, un autre groupe violent de la galaxie sioniste.

Selon Libération, Ayache a lui aussi été membre de ce même groupe.

L’impunité de la LDJ fait douter de l’indépendance de la justice « française », voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il est écrit : "il échappe à NOS prisons" - mais ce ne sont plus NOS prisons !... Haziza dirait : "les prisons A NOUS ne sont pas faites pour les garçons de la LDJ" .


  • La presse subventionnée à 50%, c’est l’Etat.
    Les ONG "morales" subventionnées à 50%, c’est l’Etat.
    Le Fisc, c’est l’Etat.
    La police, c’est l’Etat.
    Le procureur, c’est l’Etat.
    Les juges d’instruction, c’est l’Etat.
    Les juges du siège, c’est l’Etat.
    Les juges d’exécution des peines et des liberté, c’est l’Etat.

    Et l’Etat a tendance à pencher en faveur de lui-même.

    Ou au moins en faveur de ceux qui sont à sa tête.


  • Mais les gens préfèrent cracher sur Benzema et compagnie.

     

    • Les deux sont également détestables


    • @ Bardamu Bressan : également détestable !!! Cela en dit long sur ton niveau.


    • Encore un communautariste chouineur qui défend l’indéfendable benkaillera.
      Vous devriez avoir honte de défendre ce type qui fait du tort à la France et à sa propre communauté au passage.
      Benzema, représente tout ce qui est détestable, étalage de sa réussite matérielle et zéro valeur morale.
      Mais que faites vous ici bon sang ?


    • #1486688

      @Salah-l’ami
      (je sais elle était facile mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa ! Confiteor...)
      Meyer Habib, Booba, Ulcan, Pascal Elbé, Joey Star, Fabius (père & fils), Cohen, Serge Aurier, Hazizouza, pere Patrice Gourrier ,Cyril Hanouna, l’abbé de La Morandais, Alexandre Arcady, Salim Laïbi, Jean-Jacques Bédouin de RMC-Jérusalem, Benzema et compagnie...
      C’est la même merde ( excrément, crotte, défécation ou diarrhée pour rester polis, si tu préfères ! )
      Cordialement j’espère ne pas t’avoir offenser... avec mon humour gaulois Salah ?


  • Ca en fait un bon paquet de planqué là bas...
    qu’attend la France pour demander l’extradition de toute cette racaille... ?
    Hé Manu... alors... ?

     

  • C’est plié .Il ne fera jamais ce prison mais il y a une limite a tout. Enfin quand on auront un gouvernement patriote cela peut changer du moins je l’espère.


  • Ulcon et les danseuses de la LDJ sont protégés à la fois par Israël et la France, au plus haut niveau de l’État ...
    Imaginer une dissolution de ce groupuscule ultra-nationaliste et ultra-sioniste est une douce illusion ...
    Et espérer voir rendre justice face aux exactions commises par ces abrutis, un doux leurre ...
    Mo’Truckin’.

     

    • #1487500

      @anonyme
      « Imaginer une dissolution de ce groupuscule ultra-nationaliste »
      Ultra-nationaliste ?
      Et quelle est leur Nation au juste ?
      Ultra-nationaliste ?
      Et pourquoi Ultra ?
      Quel est la différence entre un Nationaliste et un ultra-Nationaliste au juste ?
      Thomas Sankara, Georges Valois, Charles Maurras, Hugo Chávez, António de Oliveira Salazar, Léon Daudet, Maurice Barrès, Jacques Ploncard d’Assac, Philippe Pétain, Maurice Pujo, Real del Sarte, Léon de Poncins, Mouammar Kadhafi, Henry Coston, etc... étaient des Nationalistes qu’as-tu à leur reprocher ?
      Tu parles de colonialiste-racialistes pas de Nationalistes ici !
      Et tu tombes dans le panneau des antiracistes la haine du Nationalisme !
      Le Nationalisme ce n’est pas la détestation des autres, mais l’amour effréné, intense, immodéré, de sa Nation (avec son histoire, ses traditions, sa culture, etc..)
      Et ton intervention est nulle et non avenue ,elle n’a pas sa place ici sur E&R (ou monsieur A.Soral se dit Nationaliste , Vincent Lapierre, Pierre de Brague, etc..idem, le site lui-même est un site Nationaliste ) regardes les petites photos sur les côtés en noir et blanc ou en haut en bleu !
      Tu confonds les dérives d’une dite extrême-droite, qui n’a rien avoir avec le Nationalisme...
      Je te conseilles sans colère ni moquerie aucune de relire nombre de livres et d’auteurs sur le Nationalisme ou le Nationalisme intégral...(entre autre Barrès Maurice Scènes et doctrines du nationalisme d’ailleurs chez Kontre Kulture, Le Nationalisme français de P.Ploncard d’Assac, ou même Les Cahiers du Cercle Proudhon De Brague Pierre pour commencer, ou de te renseigner sur l’histoire de Horst Mahler membre fondateur de l’organisation révolutionnaire Fraction armée rouge ou de Theodor Herzl ou de Maurras Charles, ou du rexisme, etc... et tu comprendras mieux que ce que tu dis est un non-sens ! )
      Ne confonds pas skinhead, LDJ, Betar, Antifa et Nationalistes cher ami ça n’a rien avoir !
      Bien à toi en espérant t’avoir un peu éclairé sur le sujet !
      Que Dieu te protège


  • Cette ethnie la fait ce qu’elle veut, vu que "nous" autres sommes mentalement faibles, sclerose, apathiques et depuis 1945 nous nous laissons raconter des ragots par ces usuriers.


  • Encore un de plus et qui n’assume pas comme souvent... Que font les politiciens et les journaleux dans ce cas, silence. Certainement que la justice franco-sioniste est soumise à la terreur de la pleurniche business. Le pire est que ce criminel va pouvoir emmerder le monde en Palestine occupée...


  • LDJ organisation terroriste monsieur Juppé... Un petit tweet ou la pleurniche business vous l’interdit ?


  • Serait-ce que l’avant garde rejoint la base arrière... ?


  • Et l’assassin de Said Bourarach qui a fui (tjrs au meme endroit) juste avant l’énoncé de sa peine...


  • #1486690

    Liste des agressions perpétrées par la LDJ et le BETAR en France : 13 années d’impunité !


  • Deux poids deux mesures,la ldj agit en toute impunité,est au dessus des lois...merci qui... ??Jamais les gouvernants de ce pays ne feront quoi que ce soit a son encontre...trop peur de se "faire tirer les oreilles" par bibi ou par le crif.La france nouvelle terre promise pour les sionistes... !!


Commentaires suivants