Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Fausse agression antisémite : six mois avec sursis pour Sylvain Saadoun, l’enseignant menteur

Cette condamnation ne sera pas inscrite à son casier judiciaire...

Sylvain « Tsion » Saadoun a été condamné jeudi à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Marseille, qui a suivi les réquisitions du procureur. Cet enseignant juif, âgé de 58 ans, a été déclaré coupable de dénonciations mensongères. Le 18 novembre 2015, il avait déclaré à la police avoir subi une agression violente à caractère antisémite dans le 13e arrondissement.

Ce soir-là, Sylvain Saadoun quitte son domicile pour se rendre à la synagogue du quartier. Il emprunte la traverse des cyprès, une artère étroite et mal éclairée, quand trois individus arrivent en scooter et l’interpellent. Ils lui demandent s’il est juif ou musulman – Sylvain Saadoun portait une kippa. Ils se mettent à l’insulter, à le menacer de mort puis à le frapper. D’abord, à coups de poing et de pied puis, à coups de couteau dans l’abdomen, sur les jambes et les avant-bras.

 

Pas de concordance

Un des agresseurs lui exhibe son tee-shirt avec le drapeau de Daesh. Un autre lui montre son téléphone portable avec la photo de Mohamed Merah. Et le troisième filme l’agression. Sylvain Saadoun ne doit la vie sauve qu’au passage d’une voiture au bout de la traverse qui met en fuite les agresseurs. L’affaire, qui intervient cinq jours après les attentats de Paris, provoque une très vive émotion à Marseille et rencontre un écho médiatique national et international. Le problème, c’est que les policiers ont rapidement des doutes sur la véracité des propos de l’enseignant de l’école Yavné.

Lire la suite de l’article sur 20minutes.fr

 

Pour connaître l’analyse d’Alain Soral sur l’affaire Saadoun et les fausses agressions antisémites :

Pour rétablir la vérité :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants