Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Italie : le révisionnisme devient un délit

Jusqu’à six ans de prison, au nom de la liberté d’opinion...

La chambre a approuvé, le 8 juin 2016, la loi qui punit avec un emprisonnement de 2 à 6 ans, « l’incitation à la haine raciale qui se fonde en tout ou en partie sur la négation de la Shoah ou des crimes de génocide, des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre ». Elle est passée avec 237 oui, 5 non, et 102 députés se sont abstenus.

 

En substance, le « négationnisme » deviendra un cas aggravant de la loi Mancino par rapport aux délits de discrimination raciale et de nature xénophobe.

« Hier, à la chambre, a été accompli le dernier acte d’un extraordinaire engagement civique et culturel qui a eu comme protagonistes les plus importantes institutions de notre pays » s’est exclamé le président de l’Union des Communautés juives italiennes (l’Ucei), Renzo Gattegna.

« Avec la voie libre à la loi contre le négationnisme qui introduit une aggravation de la peine pour quiconque se rend responsable de propager la haine et le négationnisme de la Shoah, l’Italie écrit en effet une page historique de sa récente vie parlementaire et dote le législateur d’un nouveau et fondamental instrument dans la lutte contre les professionnels du mensonge tout en protégeant dans le même temps, avec clarté, les principes immuables tels que la liberté d’opinion et de recherche ». Drôle de façon de défendre la liberté de recherche et d’opinion…

« Nos remerciements, rajoute le président de l’Ucei, vont en particulier à tous les parlementaires qui ont permis que ce résultat puisse avoir lieu par des moyens et en un temps adéquats. »

Le texte approuvé à la chambre prévoit, en particulier, la réclusion jusqu’à 1 an et 6 mois ou une amende de 6 000 € pour qui propage des idées fondées sur la supériorité ou sur la haine raciale ou ethnique, ou qui incite à commettre ou commet des actes de discrimination pour motifs raciaux, ethniques, nationaux ou religieux.

Par cette loi, sont donc interdits toute organisation, association, tout mouvement ou groupe qui aurait, selon des critères laissés à l’appréciation du seul législateur, parmi ses buts l’incitation à la discrimination ou à la violence pour motifs raciaux, ethniques, nationaux ou religieux. Qui y participerait risquerait entre 6 mois à 4 ans de prison, qui passeraient de 1 à 6 ans pour qui dirige ou promeut ces associations. En ces temps d’immigration-invasion qui submerge la péninsule, voilà une loi faite pour museler l’opinion et interdire toute contestation ou défense identitaire pour le plus grand profit des lobbies immigrationistes et mondialistes.

Est prévue par ailleurs dans l’ordonnance pénale la réclusion de 2 à 6 ans, dans les cas où la propagande, l’instigation et l’incitation se fondent « en tout ou en partie sur la négation de la Shoah ou des crimes de génocide, des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre ».

L’Italie se met aux normes de la célèbre loi française anti-révisionniste Fabius-Gayssot.

En Occident, terre anciennement chrétienne, ce n’est pas un délit d’avoir des doutes sur l’existence de Dieu. Mais c’est un délit grave, punissable par la loi et l’emprisonnement, d’avoir des doutes sur l’Holocauste.

Francesca de Villasmundo

L’Italie, via les lobbys communautaires, s’aligne sur la loi Gayssot, voir sur E&R :

Découvrez la matrice de cette pénalisation des esprits,
chez Kontre Kulture :

Sur l’influence des lobbys communautaires,
lire chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1484058

    J’espère vraiment que Casapound virera un jour toute cette racaille politicienne.

     

    • #1484313

      Malheureusement comme en France les mouvements étudiants et antifa mènent une guerre féroce, à Naples par exemple ça finit mal souvent, un peu comme en Grèce où les mouvements gauchistes et anarchistes sont aussi très présent.


  • #1484061

    L’Italie a qui on a imposé le Président-banquier Mario Draghi, de laquelle Goldman Sachs a fait virer le Pape, enleve definitivement son froc et se soumet a la Religion des banquiers racistes.

    Morituri te salutant


  • #1484063
    le 09/06/2016 par réveillez-vous
    Italie : le révisionnisme devient un délit

    Elle est passée avec 237 oui, 5 non, et 102 députés se sont abstenus.



    Une belle majorité d’ordures et de larbins aux ordres...

    En ce qui me concerne çà m’empêchera pas de penser ce que je pense

    ME NE FREGO

     

    • #1484391
      le 09/06/2016 par Le Yougoslave
      Italie : le révisionnisme devient un délit

      Nous savons maintenant que 237 députés italiens sont des francs maçons vendus au sionisme.

      Belle occasion pour des patriotes italiens de récolter les infos sur l’identité de ces traitres.


  • #1484078

    Ou comment fossiliser , congeler la recherche historique , avant l ’ évacuation totale de l ’histoire par l ’idéologie de la dominance.


  • #1484083

    quel révisionisme ?

     

  • #1484129

    Si l’on interdit le (révisionnisme)"mot péjoratif" qui n’est ni plus ni moins une analyse historique comme n’importe quelles analyses écrites dans les livres d’histoire . Le révisionnisme ou révision de l’histoire, pour apporter des preuves ou des faits historiques d’une guerre. Si cela est interdit ,c’est que l’on veut occulter des preuves ou des faits ,pourquoi ?, ce n’est pas de modifier le cours de l’histoire, mais d’apporter des éléments nouveaux afin de comprendre ce qui s’est passé et comment cela c’est passé.Si essayé de comprendre une histoire et de demander des précisions devient un délit ,alors c’est que quelque chose est dangereux ,mais pour qui ?? tout ceci est étrange .

     

    • #1484175

      "Si essayé de comprendre une histoire et de demander des précisions devient un délit ,alors c’est que quelque chose est dangereux ,mais pour qui ?? tout ceci est étrange ."

      Votre question m’a fait rire. Je suis sur que vous n’êtes pas naif, mais selon vous, a qui profite ces lois ? Toute notre histoire est pleine de mensonges. La religion, la politique, l’économie (le capitalisme, socialisme etc…) sont fondes sur des mensonges, donc il faut veuiller a ce que ces mensonges ne soient dévoilés. Si les USA veulent créer un ministère de la vérité ce n’est pas pour rien.

      Cordialement.


  • #1484135
    le 09/06/2016 par Marcellus
    Italie : le révisionnisme devient un délit

    Quelle dégringolade intellectuelle et spirituelle depuis les sages et grands législateurs romains !


  • #1484142

    Le dernier paragraphe de l’article résume parfaitement la situation actuelle ...
    Et ma propre opinion ...
    Dieu qu’il va nous falloir du courage et une Foi immense ...
    Mo’Truckin’


  • #1484259

    En France les profs d’histoire ont tellement peur d’être taxés de révisionnisme qu’ils ne font plus qu’ânonner le manuel d’histoire, qui donne le "la" du politiquement correct - et c’est pour cela que les élèves s’em... dans leurs cours .


  • #1484350

    penser par soi même c’est déjà du révisionnisme pour la religion mondialiste qui s’abat comme un fléau sur les populations .


  • #1484377

    Un jour de honte pour l’Italie, qui rejoint les pays de la censure imbécile !!!

     

    • #1484408

      La censure n’est jamais « imbécile », au contraire !

      Ce sont ceux qui la contestent sans comprendre qui l’impose, que l’on peut traiter de la sorte.


  • #1484395
    le 09/06/2016 par JeSuisLePen
    Italie : le révisionnisme devient un délit

    Tous les délits d’opinion institués (en contradiction avec les droits de l’homme) sont en rapport avec la question juive. Ça indique qui fait la loi dans notre pays.


  • #1484483

    Hahaha, avant de monter d’un cran (punissable par la loi), demandez-vous déjà pourquoi les films Il sangue dei vinti et Il segreto di Italia ne sont jamais sortis dans une salle de cinéma en France (malgré leurs acteurs et la qualité de la réalisation et des sources), ni en DVD sous-titrés français. Également pourquoi ils ont eu tellement de critiques négatives dans leur pays d’origine... De par ma famille j’aurais sans doute été dans le camp du PCI à l’époque. Mais avec le recul l’Histoire a tellement été manipulée qu’il FAUT se pencher sur cette période en urgence (il reste des témoins et archives) sans préjugés ni idéologie (le moins facile à mon sens)


  • #1484786
    le 10/06/2016 par vivelhumanité
    Italie : le révisionnisme devient un délit

    C’est la fin des historiens, fin de l’Histoire.
    Le fin de ce monde se profile, signe par signe, de plus en plus incroyable.
    Et le peuple chloroformé, sans repère, fait les beaux jours d’un être pétrie de vulgarité, comme un certain Hanouna
    Ce que ces bonimenteurs oublient, c’est internet, ou il reste quelques îlots de liberté de penser.
    A moins qu’Internet passe sous contrôle. Il ne le feront pas car l’explosion de colere serait dévastatrice, ou alors par petite touche (c’est ce qu’ils font, je crois)
    Ce qu’on vit actuellement est incroyable ; et ce qu’on vivra dans un an, ce sera encore bien pire.
    Je plains la jeunesse , qui n’a rien connu d’autre que le chômage, la privation de liberté (remplacée par une illusion de liberté), et demain...la catastrophe (je ne le souhaite pas, Mon Dieu faite que je me trompe)


  • #1485756

    Au train où ça va, dans pas longtemps, nos seules pensées nous enverront en taule.


Commentaires suivants