Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

John Cleese : "L’humour est en danger"

Le génie des Monthy Python monte au créneau

L’acteur britannique et génie comique partage sa façon de penser avec le site Big Think sur le politiquement correct, la critique et l’humour :

« Je suis offensé tous les jours. Par exemple, les journaux britanniques m’offensent chaque jour par leur paresse, leur méchanceté, leur imprécision, mais je ne vais pas m’attendre à ce que quelqu’un mette fin à cela ; je me contente juste d’en parler.

Parfois, quand les gens sont offensés, ils veulent… on peut juste y aller et dire : “C’est bon, arrêtez !” à quiconque vous offense. Et bien sûr, comme l’a dit un ancien président de la BBC, il existe certaines personnes que j’aimerais bien offenser. Je pense que ça aussi c’est vrai. Dès lors, je n’adhère absolument pas à l’idée que je dois être protégé contre toutes sortes d’émotions inconfortables.

Un type que j’ai aidé à écrire deux livres sur la psychologie et la psychiatrie, un psychiatre londonien renommé, Robyn Skinner, m’a dit quelque chose de très intéressant. Il m’a dit : “Si les gens ne peuvent pas contrôler leurs propres émotions, alors ils doivent essayer de commencer à contrôler le comportement des autres”. Et quand vous êtes entouré de gens hypersensibles, vous ne pouvez pas vous détendre et être spontané, parce que vous ne savez pas quelle sera la prochaine chose qui va les froisser. »

Lire la suite de l’article sur contrepoints.org

 

Un extrait célèbre du non moins célèbre film Monthy Python : Le Sens de la vie, sorti en 1983 :

 

L’humour, devenu objet de convoitise politique, lire sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1391142
    le 07/02/2016 par jacques
    John Cleese : "L’humour est en danger"

    John Cleese : "L’humour est en danger"
    Le génie des Monthy Python monte au créneau oui cet homme est un génie du rire rien qu’un regard et c’est le fou rire il maitrise vraiment son art , Dieudo aussi est un très grand comique


  • #1391146
    le 07/02/2016 par triple zéro cube
    John Cleese : "L’humour est en danger"

    J’ai souvent recours au test de la vacherie pour déterminer la souplesse d’esprit d’une nouvelle connaissance.Si ça la fait marrer,c’est bien.Si elle riposte dans le même esprit,c’est encore mieux.
    Par contre si elle se vexe ou si elle entame un sermon,je met la flèche et je bifurque.
    le politiquement correct en luttant contre la cruauté à exagérer dans l’autre sens et crée une société liberticide.
    si on ne peut pas doser notre liberté sans sombrer dans la barbarie qui pousse au flicage,la solution est peut être le transhumanisme.Améliorés de corps et d’esprit grace aux nanotechnologie,réduits à un nombre acceptable grace aux guerres,aux virus et a l’eugénisme,nous pourrons enfin rigoler du fin fond de nos contrées reculées jusqu’a notre capitale,Jérusalem.

     

    • #1391194

      Tu entends quoi par test de la vacherie ?


    • #1391334
      le 07/02/2016 par Le prétexte
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      Et bien vous êtes un manipulateur arrogan sans authentique assurance à "tester" l’autre, à le "fliquer", à le figer selon vos croyances et lui interdire la spontanéité dans le fait de se protéger de vos opinions projetées sous forme de Vache qui rit. Et cette nouvelle connaissance fera bien de bifurquer voyant qu’elle n’est pas votre jouet.
      L’humour toujours fait du bien aux deux qui font un Ensemble. Utiliser la vacherie humoristique c’est se rendre en apparence sympathique et cacher sa "vacherie".

      Comme le dit M. Pyramide (qui ne grime pas ses mots) la langue française est celle de l’esprit pas celle de l’humour (vache). La finesse de l’humour prend place quand l’esprit est à sa place dans la gentillesse à savoir au niveau du coeur qui inspire l’intelligence et rend l’âme légère.

      Votre postulat vous autorise seulement à être semblable au politiquement correct, c’est -à-dire incorrect. Et cette incorrection donne "bonne conscience".

      J’espère vous avoir bien gonflé ; que vous n’ayez qu’un souhait : celui du contact vrai avec la cruauté. A l’évidence vous n’êtes pas capable de la voir pour ce qu’elle est. Et le rire sur elle n’a aucun effet (Un cataplasme sur une jambe de bois, un miroir aux alouettes).


    • #1391347

      J’imagine qu’il entend par là balancer un truc foncièrement "politiquement incorrect" ou alors second degré, pour jauger de la quantité d’esprit dont dispose son interlocuteur. Ca m’arrive aussi des fois, mais je pense que je devrais faire ça systématiquement. Quand on rencontre une nouvelle personne, on ne sait pas si oui ou non c’est un con. Et avant d’aller plus loin, c’est bon de le savoir...


    • #1391383

      C’est bon de savoir rien du tout.. Les meilleurs personnes sont difficiles à cerner car tout est complexe de nos jours... Découvrir est la partie la plus intéressante, l’échange le meilleur moyen, vouloir voir en l’autre un double de soi est peut être aussi une source d’appauvrissement, pensez y..


    • #1391397
      le 07/02/2016 par triple zéro cube
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      bonsoir jeandu
      Pour déterminer si la nouvelle connaissance bascule dans la catégorie copain(ine),tu tentes une blague douteuse qui ne s’autorise qu’entre potes et tu observes.
      Dans un autre genre ,il y’a aussi le jetage de froid.Dans une soirée,tu t’immisces dans la conversation d’un groupe que tu connais peu.Tu sors une vanne moisie et tu assumes le bide le plus stoïquement possible.Excellent exercice pour les timides.


    • #1391406
      le 07/02/2016 par triple zéro cube
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      bonsoir le prétexte
      je n’avais pas vu votre commentaire.Il est excellent.Soyons ami quand les psychiatres vous laisseront sortir.


    • #1391423
      le 07/02/2016 par La truffe
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      @ Henri

      "Quand on rencontre une nouvelle personne, on ne sait pas si oui ou non c’est un con"

      On le découvre toujours suffisamment tôt. On a pas besoin de se prendre la tête à l’imaginer. Ça économise ! Et ça fait mettre son énergie vierge de certitudes à la con, des vieux cons qui savent pas humer le parfum du mouvement de la vie. Le genre de mec qui confondent l’odeur d’une fleur avec celui d’un pot d’echappement parce que la veille ils avaient le nez dessus !

      Mieux vaut en rire Henri :)


    • #1391450

      tu peux aussi sortir ta quequette tant que tu y es...ca peut aussi debloquer la situation...
      je suis un peu pantois de cette attitude dont tu te vantes...
      tout le monde n a pas vocation a devenir tes amis, et meme les gens qui ne sont pas sur ta ligne politique ont droit a un peu de respect...

      et ce genre de truc est a double tranchant...cela pourrait aussi etre un outil pour que le systeme repere les "fachos" en disant par ex du bien de lepen et en voyant si il y a oui (c est la reaction voulue) ou non ( cest la reaction qui te mettra dans la merde) un rejet pavlovien...

      je pense qu il vaut mieux y aller a une vitesse naturelle...

      ton but dans la vie ne devrait pas etre de te faire des ennemis de 99 pourcent de la population (les endormis) mais de les reveiller.


    • #1391483
      le 07/02/2016 par guili guili
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      @ Le prétexte
      "L’humour toujours fait du bien aux deux qui font un Ensemble. Utiliser la vacherie humoristique c’est se rendre en apparence sympathique et cacher sa "vacherie"."

      J’adhère à ces propos. Je suggère à tous de s’intéresser au concept de "relation de plaisanterie". Elle peut trouver sa place dans les relations adolescentes (rituels de provocation réciproque), mais en dehors de ce contexte particulier, je la considère comme un comportement pervers qui consiste à infliger à autrui une violence verbale tout en lui interdisant de réagir selon son instinct (se défendre ou fuir) sous prétexte que tout cela "n’est que plaisanterie" et que s’il ne l’endure pas "c’est qu’il n’a pas d’humour". L’humour, le vrai, le sain, ne se fait pas au détriment de quelqu’un. C’est toute la différence entre l’humour et la moquerie. Et pour moi la moquerie n’est certainement pas une marque de virilité, bien au contraire. La virilité consiste à se sentir assez sûr de soi-même pour ne pas ressentir le besoin de rabaisser l’autre tout en neutralisant toute réaction saine de sa part sous prétexte d’"humour". Au fond, la "relation de plaisanterie" correspond à (pour prendre une image "physique") rouer de coups un mec attaché. Pas très loyal, pas très viril.


    • #1391496

      Merci pour le fou rire triple zéro cube. C’est clair que l’internaute en question semble avoir un grave problème, et pas que d’incompréhension. Laissons en effet les effets de la substance se dissiper et l’intéressé reprendre contact avec la terre ferme et retrouver un semblant de lucidité avant d’envisager quoi que ce soit d’autre. Ça fait limite peur en tout cas :-)


    • #1391502
      le 07/02/2016 par Le prétexte
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      @ par triple zéro cube

      Volontiers.


    • #1391555
      le 07/02/2016 par théorie M
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      Le troupeau doit être distrait par des championnats de football, des sitcoms, des JT/téléréalité ou des films violents. Toujours plus de jouissance individuelle. Quand ce n’est plus le droit à la libre expression qui régit le débat, mais l’imposition du dogme, cela provoque une profonde méfiance qui court-circuite la résolution des problèmes. Le Politiquement Correct vise à empêcher l’expression de tout ce qui peut choquer certaines minorités, désormais hors d’atteinte de toute critique au nom de leurs prétendue hypersensibilité (les juifs, les féministes, les homosexuels etc.). La loi Gayssot instaure une « vérité officielle », ça rappel le genre de loi qui été instauré par le stalinisme et par le nazisme.
      En ce qui concerne l’humour, il est à la fois langage, moyen, objectif ( et critique ) et dès lors peut viser la vérité sans la nommer, il peut être expression philosophique.
      Dans l’humour, ce n’est pas le réel qui est drôle c’est que l’on en dit, non son sens mais son interprétation.
      Très souvent, il permet aux humains par le décalage et l’absurde de prendre conscience de leurs dérèglements et ceux de la société.
      Il travaille sur nos espérances, sur nos déceptions pour en rire, sur nos angoissses pour les surmonter, c’est une forme de sagesse.
      Arme redoutable également, l’humour corrige les moeurs en riant mais il constitue pour ceux qui en ont, un rôle dans l’équilibre de la personne.


    • #1391785
      le 08/02/2016 par Jeu de vilains.
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      Aucune raison pour qu’une personne ciblée par une vacherie humoristique ( point de vue) réagisse de manière codifiée : bien lunée elle envoie balader le comique, si elle va mal elle prend ça mal !
      En tout cas si j’étais sous un feu nourri de vacheries, me faudrait pas longtemps pour comprendre que le marrant cherche à me faire dégager.
      La question qui se poserait c’est : " pourquoi ???"


    • #1391965
      le 08/02/2016 par triple zéro cube
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      A la lecture des réactions,il marche plutôt pas mal ce petit test,non ?On distingue bien les souples des cassants.Ma confiance (et donc ma sympathie) ira prioritairement vers les souples.Avec eux,deviser est agréable même si l’on est d’accord sur rien.
      L’auto censure se fait alors moins étouffante et le dialogue s’approfondit.


  • #1391158

    “Si les gens ne peuvent pas contrôler leurs propres émotions, alors ils doivent essayer de commencer à contrôler le comportement des autres”.



    On pense de suite a Manolo Vals.

    Ce qui montre également qu’un monde meilleur ne viendra pas d’un peuple réinformé, mais d’un peuple capable de supporter psychologiquement la connaissance que ceux qu’il croyait les défendre était en fait leur pire ennemi.

    Beaucoup abandonnent par le simple fait que ces connaissances sont atrocement déprimantes et dur a emmagasiner au quotidien.

     

    • #1391201
      le 07/02/2016 par Lobotomie
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      La réprimande de l’intelligence et de l’abnégation est chose tristement éternelle, car l’humain n’est pas fait pour les supporter...
      On nous avait dit de ne pas croquer le fruit !


    • #1391266
      le 07/02/2016 par théorie M
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      La victoire sur le péché remportée par le Christ nous a donné un exemple des biens meilleurs que ceux que le péché nous avait ôtés.
      Les inclinaisons aux péché capitaux persistent dans l’homme et l’appellent au combat spirituel.


    • #1391327
      le 07/02/2016 par Injection-de-cellule-grise-de-secours
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      @Lobotomie : Vous portez parfaitement bien votre nom. Ce n’est pas la connaissance qui à été croquée, mais la connaissance de la vie et de la mort. Avant de parler, prière de prendre « connaissance » du sujet afin de ne pas fourvoyer autrui. Merci.


    • #1391451
      le 07/02/2016 par Lobotomie
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      @ théorie M
      Sauf si papa voulait montrer au fiston qu’il avait beau prêcher la bonne parole, il ne serait entouré que de lâches et de traîtres, puis récupérer à des fins fallacieuses !

      @ Injection-de-cellule-grise-de-secours :
      Si vous tenez à être précis, c’est "la connaissance du bien et du mal", à part ça, sachez qu’un peu de dérision ne fourvoie que ceux qui ne savent pas la déceler...
      Merci de garder vos cellules périmées.


    • #1391564
      le 07/02/2016 par théorie M
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      Regarde ce qu’a fait Socrate, Giordano Bruno, Baruch Spinoza.
      En réalité, tout ce que Dieu nous demande de faire, Il l’a déjà accompli dans un domaine invisible. Il met cette image invisible sprituelle dans l’esprit de l’homme, en lui demandant de la matérialiser, de la manifester concrêtement.
      La vision qui enflamme votre coeur aujourd’hui ne vient pas de vous, mais de Dieu. C’est de votre responsabilité de la découvrir et de l’accomplir. 
      Laissez l’argent à la place qui lui revient, cultivez la générosité, pardonnez volontiers, observez les normes divines, faites preuve d’un amour vrai ( celui qui veille au bien-être des autres de façon désintéressée ), soyez conscient de votre “ pauvreté spirituelle ”.


  • #1391162
    le 07/02/2016 par Matthieu01
    John Cleese : "L’humour est en danger"

    "Et quand vous êtes entouré de gens hypersensibles, vous ne pouvez pas vous détendre et être spontané, parce que vous ne savez pas quelle sera la prochaine chose qui va les froisser."

    C’est là que l’on voit un des aspects les plus pervers de la féminisation des sociétés blanches, c’est cet esprit psy régressif de thérapie de groupe permanente, où tout le monde se censure pour ne pas heurter l’un ou l’autre bichon fragile. La dictature par les bons sentiments, un totalitarisme femelle ou la coercition en uniforme est remplacée par la sacralisation des émotions d’individus infantiles et la culpabilisation, tactiques régressives et castratrices.
    Reste à savoir qui a intérêt à castrer les nations blanches, et qui est maître dans la culpabilisation et la sacralisation des émotions pour court-circuiter la réflexion.

     

    • #1391372

      Cela a toujours été mon problème ; la spontanéité car je me suis toujours contrôlé afin de ne pas offenser autrui.
      Bien que je sache que les crimes de l’esprit n’existe pas et que personne n’a vraiment le pouvoir de blesser quiconque, je me retiens souvent de dire ce que je pense pour ne pas avoir de problèmes.
      Il me semble que nous vivons dans une société d’avortons où n’importe qui peut vous intenter un procès s’il se sent " menacer " psychologiquement.
      Etant donné que peu de gens sont capables, de nos jours, de gérer leurs émotions et qu’ils se sont déresponsabilisés de leur travail personnel émotionnel sur les progrès de la science et notamment avec médicaments, les relations humaines sont de ce fait biaisées à la base.

      Il me vient à l’esprit du biologiste Henri Labrit qui inventa le premier anti dépresseur : Celui-ci a dit qu’en inventant cet antidépresseur il n’avait pas aidé l’humanité mais s’il ne l’avait pas fait , le monde serait bien plus pire tant la violence serait omniprésente.


    • #1391389
      le 07/02/2016 par théorie M
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      Chacun d’entre nous possède en lui une fonction auto-soignante. Il suffit souvent de se concentrer sur un sujet donné pour oublier un moment sa souffrance, pour être mobilisé, à l’écoute d’un autre ou des autres. Cet oubli momentané de sa souffrance peut se reproduire et favoriser un travail de compréhension de cette souffrance. C’est sur cette base que fonctionnent la plupart des groupes thérapeutiques. Une personne malade peut aider une autre personne malade, par une compréhension réciproque.
      La confrontation aux autres peut en fait apporter un soutien et un allègement de la souffrance, qui sont les premiers pas dans la psychothérapie. L’écoute des autres, au lieu d’affaiblir le sentiment de sa propre existence, peut provoquer au contraire un renforcement de ce sentiment d’existence et amener les personnes à mieux savoir se défendre face à ce qui, jusqu’à présent, leur paraissait menaçant dans une telle situation.


    • #1391706
      le 08/02/2016 par Joachim Laurbis
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      Matthieu01
      Tout est une question d’équilibre. Une société remplie de petits cons arrogants qui chercheraient le rapport de force en permanence , ce serait encore plus invivable.Et puis en quoi est-ce que la virilité impliquerait forcément de balancer toutes les choses négatives qu’on pense sur autrui ? Un homme, ça s’empêche comme disait le père d’Albert Camus.


    • #1392962

      @Joachim Laurbis

      Le problème c’est que votre contre-exemple ne fonctionne pas car il est irréaliste. Jamais une société ne pourrait atteindre l’état que vous décrivez. L’inhibition est bien plus naturelle que l’agressivité, et c’est le seul sens à donner à la phrase du père de Camus. Un homme ça s’empêche, non pas par héroïsme mais parce que ça ne sait pas faire autrement, parce que ça n’ose pas, et par un sens inné de conservation. Les hommes ont naturellement la crainte, sinon d’offenser, du moins de subir les foudres ou la haine de l’offensé. L’homme cherche avant tout à plaire, et c’est une extrême minorité qui, souvent par réaction à un rejet initial, se complaît dans une attitude repoussante, et s’auto-exclut (histoire de croire que l’on maîtrise le rejet que l’on subit).

      Or dès qu’on donne carte blanche à la souffrance, l’inhibtion, la crainte, on tombe vite dans un totalitarisme auquel tout le monde participe parce que c’est la pente naturelle d’une société comme la nôtre, aiguisée de toute part, supersensibilisée.

      Mais nous sommes français, descendants des Francs, qui ont donné leur nom à des termes comme franchise et franc-parler. Notre gaieté dépend de cela. Pas nécessairement un franc parler acerbe, qui à mon avis se développe justement dans un contexte de parole verrouillée, où tout ne peut sortir que comme un jet de pus, au lieu de couler tranquillement dans la bonhomie quotidienne.

      Il ne peut y avoir d’assimilation au corps français sans acceptation du franc-parler. Tout homme qui voudrait combattre cet élément essentiel du corps social français montre par là qu’il ne veut pas être français et souhaite nous combattre avec les moyens que la modernité lui donne.
      La pénalisation de la parole (qui est une des armes de ce totalitarisme de la souffrance) est une des lignes de front majeures de notre destruction.


  • #1391167
    le 07/02/2016 par gelindo
    John Cleese : "L’humour est en danger"

    "Le génie des Monthy Python"

    J’ai beau être de culture anglophone mais ce type ne m’a jamais fait rire. Ceci dit, les séries humoristiques anglaises restent de loin supérieure à tout ce que j’ai connu jusqu’à maintenant. Pour les amateurs de l’humour anglais, je suggère The Office. Ricky Gervais en a rien cirer du politiquement-correct, tout le monde en prend pour son grade.

     

    • #1391259

      Le Monty Python’s Flying Circus est à mourir de rire quand même ; après, il faut savoir que John Cleese écrivait en binôme avec Graham Chapman, alors pas forcément évident de savoir la contribution de chacun dans chaque séquence, mais a priori, il ne doit pas être pour rien dans bien des pépites.
      Cela dit, il paraît que Graham Chapman avait le chic pour les fulgurances géniales. ;)
      https://www.youtube.com/watch?v=-gw...


    • #1391679
      le 08/02/2016 par Francis
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      A gelindo,

      oui mais j’aime encore plus The Office version Etats-Unienne qui est la meilleure série que j’ai vue.


  • #1391179

    Beaucoup de classe ce monsieur.

    Cependant...

    J’objecterai ceci : l’humour (anglais) n’a-t-il pas fait son temps ? N’est-il pas temps d’opter franchement pour l’ironie (français) ? ...comme le démontre si bien en rendant fou Valls ...Dieudonné... ?
    Alors John Cleese laisserait tomber sa « mélancolie » et retrouverait sa voie (sa voix ?)...certes il prendrait quelques coups...et n’est-ce pas justement cela qu’il redoute en déplorant que... etc. etc. etc.

     

    • #1391399
      le 07/02/2016 par théorie M
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      Il est peut-être vrai que les Français préfèrent parfois un comique basé sur la raillerie et le côté bon-vivant, mais il n’en reste pas moins qu’ils savent apprécier ces blagues plus discrètes, plus calmes, plus absurdes que concoctent sans relâche nos amis anglais… on a aussi notre Arnaud Tsamere.


    • #1392301

      @théorie M

      D’accord avec toi, mais ne trouves-tu pas qu’il déplore un monde perdu ? Et , en plus, il a l’air de demander la permission de je ne sais quoi à je ne sais qui !
      Je faisais juste remarquer que si lui a l’air nostalgique (genre "Temps retrouvé") de ce qu’on lui aurait retiré, de l’autre côté c’est beaucoup plus combatif et roboratif.
      Finalement à choisir je préfère le combat à mots cinglants (sans l’air d’y toucher) proposé par Dieudonné. En plus Dieudonné se permet une délicatesse dans son ironie qui me laisse toujours sur le cul !
      C’est pour cela que je disais que l’époque n’était ,peut-être, plus "porteuse" pour le type d’humour (lourd ) façon "vie de Brian".
      Quoiqu’il en doit ,ne coupons pas les cheveux en quatre. Sur le fond je suis d’accord avec toi.

      Pour finir , sur feu john Cleese je dépose tristement ceci :

      Le temps des lilas et le temps des roses
      Ne reviendra plus à ce printemps-ci ;
      Le temps des lilas et le temps des roses
      Est passé, le temps des œillets aussi.

      Le vent a changé, les cieux sont moroses,
      Et nous n’irons plus courir, et cueillir
      Les lilas en fleur et les belles roses ;
      Le printemps est triste et ne peut fleurir.

      C’est de Bouchor (poème de" l’amour et de la mer" musiqué par Chausson) . Je le place là pour me moquer gentiment du spleen du briton...


  • #1391233
    le 07/02/2016 par Masai-Mara
    John Cleese : "L’humour est en danger"

    Bien sûr !

    Je suis un gros chambreur et je me retiens de plus en plus. Dans la société où l’on vit, on a parfois l’impression que quoi que l’on puisse dire, il ne faut absolument pas choquer l’autre, car on sent que cela va mal être pris, ou compris de travers, et passer pour un gros connard.

    Pourtant, quand on me chambre ou taquine, je suis le premier à me marrer de bon coeur. Il faut avoir un certain recul sur soi-même. C’est important.

    Après, il faut que ce soit justifié, qu’il n’y ait pas d’acharnement lourd, grossier et stupide.

    Il ne faut pas se moquer méchamment et gratuitement, et manquer de respect aux autres.

    Il y a quand même une limite à ne pas dépasser.

     

    • #1391380
      le 07/02/2016 par kum kum
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      Entièrement d’accord avec vous !

      Comme vous, je suis le premier à rire de bon coeur lorsqu’on m’envoie une bonne vanne, car comme vous, j’ai du recul sur moi, je ne me prends pas pour un être parfait.

      J’ajouterai que le rire est quasi tout le temps moqueur : on rit des défauts, des maladresses, des mésaventures d’autrui (ou des siennes) la plupart du temps. Molière n’a-t-il pas écrit son oeuvre en se moquant des défauts de ses contemporains ? De Funès n’a-t-il pas fait rire des générations avec son personnage "fort avec les faibles, faible avec les forts" ?

      Rions, rions de nous tous, ça fait tant de bien de rire :-)))


    • #1391631
      le 07/02/2016 par théorie M
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      Le rire peut avoir différentes causes :
      • le comique et l’humour entre amis ( ou dans un spectacle ), c’est la cause la plus connue, bientôt interdite en France ;).
      • le chatouillement
      • d’autre rires : le rire est réputé être communicatif, c’est-à-dire transmissible
      • le stress et la fatigue :
      • la folie 
      • la consommation d’alcool ou de drogues peut aussi conduire au rire.
      • le protoxyde d’azote est appelé gaz hilarant car il peut provoquer aussi le rire.
      • après une peur

      De manière générale, il est BON pour la santé de rire ( neurotransmetteur positif ).


  • #1391247
    le 07/02/2016 par Pépé le Moko
    John Cleese : "L’humour est en danger"

    De nos jours , devant cette déferlante de connerie humaine , tout est en danger !!!


  • #1391265
    le 07/02/2016 par boule&bill
    John Cleese : "L’humour est en danger"

    Perso, j’ai jamais été sensible a l’humour de MontyPiton... alors que BennyHill me fait rire.

     

    • #1391341
      le 07/02/2016 par ramon mercader
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      Tout le monde peut avoir des goûts de chiotte........................................


    • #1391572
      le 07/02/2016 par boule&bill
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      Tu parles pour toi,... petit bourge


    • #1393114
      le 09/02/2016 par ramon mercader
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      Je dis simplement que Benny Hill est à John Cleese ce que Lagaff est à Pierre Desproges......
      Je préfère être un "bourge" qu’un bidochon....


    • #1395151
      le 12/02/2016 par boule&bill
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      C’est bien ce que je disais.... Qui es-tu pour juger du goût des autres, quelle est ton autorité en la matière pour dire que cela est de bon goût et ceci est de mauvais goût ??

      C’est la caractérstique des Bourgeois étouffés par leurs certitudes esthétiques ! Donc nous sommes d’accord ...

      Benny Hill, ce sont des gags simples et légers sans réferences politiques et sans prétention (un peu à la manière de Gaston Lagaf ou Boule&Bill d’ailleurs)....alors ça devient du "bidochon"... dès qu’une production culturelle est sans prétention c’est du "bidochon" .... Pourquoi pas après tout, je prend et m’en satisfait... ni fier ni honteux de ma condition populo...


  • #1391425
    le 07/02/2016 par Jérôme2709
    John Cleese : "L’humour est en danger"

    La citation du psychiatre Robin Skynner est excellente ! Elle va comme un gant à un homme comme Attali … Cf l’article d’E&R d’il y a quelques jours :

    http://www.egaliteetreconciliation....

    Le concept juif de Tikkoum Olam, la réparation du monde, est symptomatique d’une hypersensibilité … donc d’une absence de frontière identitaire … donc d’une immaturité. Quand on n’a pas de frontière psychologique, on n’a également pas de frontière physique. On ne respecte pas les idées des autres et le territoire des autres. Israël n’a pas de constitution et est toujours en train de grappiller le territoire des autres. CQFD !


  • #1391487
    le 07/02/2016 par skawiwen
    John Cleese : "L’humour est en danger"

    mon préféré ... the silly walk
    https://www.youtube.com/watch?v=iV2...

     

    • #1392086
      le 08/02/2016 par Amadis de Gaule
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      C’est le mien également !

      John Cleese est vraiment exceptionnel dans celui-ci, le haut du corps parfaitement droit, l’air sérieux et dégagé de son visage alors que ses grandes jambes font n’importe quoi, le tout en costume d’employé de la City, c’est monstrueux.

      Magistral !


  • #1391577
    le 07/02/2016 par delphin
    John Cleese : "L’humour est en danger"

    C’est parfaitement dit, quoi qu’avec un peu trop de circonvolutions, (esprit anglais oblige ?)
    Ceci étant, je crois qu’il vise de manière plus large le "politiquement correct", cette bouillie infâme venue -une fois n’est pas coutume !- d’outre-atlantique, camisole qui empêche de penser et de se positionner, me faisant penser à une sorte de "colique de l’âme" ;
    Après, quand à dire si jonh Cleese a "l’esprit charlie" ou pas, je crois qu’il ne se positionne même pas à ce niveau, il émet un avis d’ordre plus général ...


  • #1391782

    J’ai toujours beaucoup apprécié les Monthy, bien avant qu’ils soient devenus cultes, ils me font vraiment marrer, j’adore le sketch sur les franc-maçons, complètement surréalistes !


  • #1391949
    le 08/02/2016 par jedgreen
    John Cleese : "L’humour est en danger"

    Je trouve normal de ne pas non plus toujours dire ce que je pense à n’importe qui, n’importe quand. Ca c’est proche de la "génération télé-réalité" (genre "je m’en fous de ce les autres pensent. Je dis ce que veux. Je reste moi même et s’ils sont pas content c’est pareil, blah blah blah"... Insupportable...)

    Par contre, est c’est là où Cleese à raison, il ne faut non plus aller dans l’excès inverse et s’auto-censurer en permanence pour ne pas choquer les âmes sensibles. Sinon on ne dit plus jamais rien d’intéressant.

    Comme souvent, le bon sens est la solution. Ne pas toujours parler dans le but unique de choquer (vivre en société c’est aussi avoir un minimum d’empathie pour autrui) mais pouvoir cependant dire ce que l’on pense ou faire les blagues que l’on veut quand le cadre s’y prête sans être constamment rappelé à l’ordre par la police de la pensée.

    S’il fallait vraiment choisir l’un ou autre (censure ou libre parole), je choisirais bien sûr la libre parole totale. Mais à titre personnel, un peu d’auto-censure dans la vie quotidienne, cela facilite sans doute les choses de temps en temps !

     

    • #1392076
      le 08/02/2016 par Oui-Oui au pays des jouets
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      Se taire face à un mur ce n’est pas de l’auto-censure, c’est écouter les vieilles pierres ou ne pas les écouter à les croire sans vie.

      L’auto-censure cela n’existe pas, c’est croire que les murs ont des bouches alors qu’ils n’en n’ont pas.


    • #1392205
      le 08/02/2016 par jedgreen
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      @ Oui-Oui au pays des jouets

      De quel mur parlez-vous ? Non parce que c’est beau les grandes phrases écrites "comme dans un livre" mais moi je ne fais pas de la littérature ici, j’essais de comprendre les commentaires et de me faire comprendre également en argumentant clairement. Vos histoires de vieux murs, j’avoue que je décroche.


    • #1392615
      le 09/02/2016 par Oui-Oui au pays des jouets
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      @ jedgreen

      Je n’ai ni la compétence d’un enseignant, ni la clarté d’un pédagogue, pas plus le souhait de m’imposer à votre compréhension. Navré de m’être "inséré" dans votre commentaire et d’avoir suscité malgré moi votre réaction.

      Et vous me rappelez que de ne pas s’imposer est une règle de bienséance.

      Bien à vous.


    • #1393536
      le 10/02/2016 par jedgreen
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      @ Oui-Oui au pays des jouets

      Je vous posais juste une vraie question. Je ne fais ni second degré ni ironie. De quels murs parliez-vous ?


    • #1393919
      le 10/02/2016 par Oui-Oui au pays des jouets
      John Cleese : "L’humour est en danger"

      @ jedgreen

      De celui qui sépare le conscient de l’inconscient.


  • #1392318

    La vidéo est mortelle. - capitales protestantes, contrées du nord étrangères à la méditerranée et à la Renaissance, révoltes de Luther, Erasme, Tyndale & co, l’absence de foi d’où cette peur éternelle peur de manquer de ressources,... Locke, Malthus, Darwin et Spencer ne pouvaient venir que de telles humeurs. Ce sont ces gens qui parlent d’« unité européenne », quand cela les arrange !

    J’avoue que Sigaut m’a donné beaucoup d’éléments pour compléter ce puzzle particulier. Je ne savais même qu’il existait !


  • #1392372

    Don’t mention the war !!

    https://www.youtube.com/watch?v=yfl...


  • #1392408
    le 08/02/2016 par Troglodyte
    John Cleese : "L’humour est en danger"

    Monthy Python c’est les patrons.

    Ya qu’à voir "La vie de Brian", fait en 79, qui ne sortirai jamais aujourd’hui, et qui prédit avec 30 ans d’avance toute la connerie actuelle :

    https://www.youtube.com/watch?v=bjj...


  • #1392940
    le 09/02/2016 par Dieu vaincra
    John Cleese : "L’humour est en danger"

    Il y a une bande de malades mentaux totalitaires déguisés en démocrates qui sont en train de faire en Europe ce que l’URSS a fait durant des décennies : penser à notre place, raconter que l’Etat d’urgence c’est la démocratie, trainer au tribunal ou à l’hôpital psychiatrique tous les dissidents, réduire le peuple en esclavage économique et fiscal, détruire la paysannerie, détruire les petites entreprises, remplacer le contrat à durée indéterminée par le CDD, les stages, le RSA et les restos du coeur.


Commentaires suivants