Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

L’activité des sous-marins russes a retrouvé un niveau proche de celui de la Guerre froide

Depuis maintenant deux ans, il est souvent question des nombreux vols de bombardiers stratégiques russes à proximité de l’espace aérien des pays membres de l’Alliance atlantique, comme au temps de la Guerre froide. Mais la même chose a été constatée sous les mers, à en croire le vice-amiral britannique Clive Johnstone, le patron du Maritime Command de l’Otan.

 

Ainsi, comme ce dernier l’a confié à IHS Jane’s 360, les sous-marins russes ont retrouvé le niveau d’activité opérationnelle qu’ils avaient avant la chute de l’Union soviétique tout en ayant accompli des progrès technologiques « remarquables  » au point d’atteindre un « niveau de capacité jamais vu auparavant » par l’Otan.

Au cours de ces dernières années, après avoir «  touché le fond  » suite à l’effondrement de l’URSS, la flotte sous-marine russe a bénéficié d’investissements « sans équivalent en Occident  ».

Ce qui s’est traduit, par exemple, par l’entrée en service de plusieurs nouveaux bâtiments, tels que ceux de la classe Boreï (sous-marin nucléaire d’engins) ou de la classe Iassen (sous-marin nucléaire d’attaque). Le plus souvent, il s’est agi pour la marine russe de reprendre des projets qui furent suspendus après la fin de la Guerre froide, faute de moyens pour les poursuivre. Dans le même temps, les submersibles les plus anciens ont été modernisés (ou sont en passe de l’être).

Lire la suite de l’article sur opex360.com

Le chassé-croisé Russie-OTAN sur terre, air et mer, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bon, certes la Russie modernise son armée (encore heureux, parce que ne croyez pas que les autres pays ne développent rien de leur côté), mais enfin il ne faut pas exagérer. Elle n’atteindra jamais le niveau de l’ancienne Union Soviétique. L’URSS était à elle seule plus puissante que tous les pays ouest-européens réunis. Son budget militaire dépassait même celui des Etats-Unis (180 vs 150 Mds $ en 1981). Aujourd’hui, même le budget saoudien dépasse celui des russes ! (celui des USA est 10 fois supérieur).
    Ce qui va suivre n’est pas une vulgaire suite de chiffres mais des données comparées qui mesurent la capacité de production, et donc la puissance économique des pays :
    en 1945, l’URSS avait un PIB équivalent à 20% de celui des États-Unis ;
    à partir des années 1960 jusqu’en 1989, l’URSS avait un PIB équivalent à 50% de celui des États-Unis (on se base ici sur les sources de la CIA, rien à voir avec la propagande communiste) ;
    en 1999, "grâce" à la libre entreprise et au business porno-mcdo, l’ex-URSS dans son ensemble avait chuté à moins de 4% du PIB américain
    en 2007 (apogée de l’ère Poutine) le PIB russe a réussi "l’exploit" d’atteindre 12% du PIB américain ;
    en 2015, le PIB russe est subitement retombé à 8% du PIB US à cause des sanctions et de la chute des prix du pétrole.
    D’ailleurs, petite parenthèse sur le "communisme qui ne marche jamais", exceptées les six années de crise (GBA de 1958-60 et GRCP de 1966-69), la Chine de Mao bénéficiait d’une croissance économique supérieure à 6% par an, et cela malgré un militarisme ahurissant. Son PIB de 1945 ne pesait pas 0,5% de celui des Etats-Unis, et en 1975 (AVANT Deng Xiaoping) il dépassait les 10%. Puis Deng libéralisera brutalement la Chine, ce qui paralysera sa croissance pendant près de 10 ans avant qu’elle ne connaisse enfin la fameuse "surchauffe" (moralement désastreuse par ailleurs), des 10% par an de 1990 à 2008.
    Bref, donc pour en revenir à la Russie, celle-ci a adopté le modèle économique américain. Par conséquent, dans ce pays, c’est le règne de l’injustice (oligarques milliardaires, +35 millions de pauvres) et de la débauche (industrie du sexe : 300 000 prostituées rien qu’à Moscou, criminalité, pornographie, 2 millions d’héroïnomanes -N°1 mondial). Elle n’a plus les moyens (ni l’envie) d’affronter l’OTAN. Poutine s’efforce de survivre en position d’infériorité absolue. Tâche honorable, mais vaine. D’autant que sa société est déjà américanisée (derrière le vernis nationaliste).

     

    • Je me demande...Ce brave amiral briton , qui semble si bien informé sur les mouvements des submersibles russes , l’est il également sur les sorties des sous marins britanniques ?....Celui qui a envoyé par le fond le chalutier BUGALED BREIZH....par exemple .


    • .. et aux Etats Unis combien d’ oligarques milliardaires pour combien de millions de pauvres, de chomeurs sans revenus ni aides, combien de drogués, prostituées pour combien de mafias et lobbys corrompus pour une dette publique colossale de 20000 milliards dollars ? Je crois que personne n’a interêt à la guerre a part un élite autoproclamée dont la destinée victorieuse s’inscrit prétendument dans l’ordre divin..


    • Le PIB US s’est de la flûte, il n’y a que les médias et les crétins pour y croire encore.

      Les Etats-Unis sont une puissance impériale qui utilisent l’escroquerie pyramidale du dollar pour capter les ressources des pays vassalisés. C’est ce qu’ils font depuis 40 ans mais la croissance de la pyramide est dorénavant largement contenue par le réveil Russe et par la montée de la puissance Chinoise.

      Les chinois commencent à larguer leurs réserves en dollar et l’entrée de la Russie au Moyen-Orient va contribuer à changer la donne à peu de frais. L’Iran a déjà décidé de vendre son pétrole en Euros, d’autres pays devraient lui emboîter le pas.

      L’effondrement US n’est plus très loin et ça commence à se voir :
      http://www.zerohedge.com/news/2016-...


    • Sauf que le PIB US c’est du pipo ...ou plutôt du papier.
      et maintenant que les russes et les chinois lâchent le petrodollar et que les saoudiens écrasent le prix du baril pour que l’extraction de pétrole de schiste ne soit plus rentable, ça ne va pas s’arranger.
      les US sont une société qui ne produit plus de richesses. La FED leur impriment du dollar à volonté mais il n’y a rien derrière.
      Et surtout quand on regarde en terme de dette, la dette russe est à 10% de son PIB, celle des US s’est envolée si haut qu’elle a quitté la Terre !
      Les russes subissent durement la crise et les sanctions occidentales mais ça ne les plombe pas beaucoup contrairement à ce qu’on pourrait penser.
      Aujourd’hui ils sont largement devant les US économiquement, militairement aussi mais surtout moralement.
      Il n’y a qu’à voir ce qu’ils font en Syrie : Poutine dit "c’est aux syriens de choisir" et fait éradiquer toutes les factions qui menacent le régime d’Al-Assad, quand les US et l’OTAN disent "Al-Assad doit partir" et soutiennent en douce les factions terroristes (dont Daech qu’ils ont monté de toutes pièces !).


    • Dans tes rêves. Pour le moment c est poutine qui mène le bal. Tout le reste est mensonges. L otan fait des petites provocations mais se fait recadrer à chaque fois par les russes.


  • Ce n’est pas très étonnant étant donné le nombre de bases OTAN qui ont poussé dans les pays limitrophes de la Russie ces 20 dernières années et les manoeuvres de provocations le long des frontières russes par des troupes OTAN.
    Sans parler de l’Ukraine ou de la tentative de l’OTAN de coopter le Monténégro (contre l’avis de la majorité de sa population évidemment)...


  • Bonjour,

    La Russie s’efforce de restructurer son armée sur le plan qualitatif et est entrain d’y parvenir. En gros c’est payer moins pour le même résultat.
    Quand on parle du budget militaire américain, on pense tout de suite aux armes lasers et aux avions hypersoniques, mais il faut surtout se rappeler que la majorité de ce budget paye les salaires des militaires et sert à l’entretien des innombrables bases à l’extérieur. La Russie n’a pas à faire ce genre de dépenses et peut même se permettre d’augmenter les salaires de ses officiers. On peut difficilement comparer les deux budgets militaires car leur utilisation n’est pas la même.