Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La Chine et la Russie achètent des tonnes d’or

Vers une chute globale de la confiance dans le dollar ?

L’or est le plus fascinant de tous les métaux rares. Tout au long de l’histoire, il lui a été reconnu une valeur spéciale, parfois sacrée ou spirituelle, depuis six mille ans, quand les tombes des pharaons égyptiens en ont été remplies pour accompagner les morts dans leur voyage.

 

En temps de crise financière mondiale comme dans les années 1930, l’or est préféré par les banques centrales et les citoyens ordinaires comme réserve de valeur lorsque la monnaie de papier perd la sienne. Nous approchons un autre de ces moments lorsque la dette fiduciaire accumulée par le système monétaire dévalorise le dollar papier. Ce qui est très significatif dans ce contexte, est de voir quelles sont les banques centrales qui achètent tout l’or qu’elles peuvent obtenir.

Le dollar aujourd’hui n’est plus soutenu par l’or. C’est ainsi depuis que Nixon a abrogé, unilatéralement, le Traité de Bretton Woods élaboré en 1944 et a détaché le dollar de son support légal en or en août 1971, pour le laisser flotter librement. Il l’a fait suite à l’insistance du sous-secrétaire au Trésor de l’époque, Paul Volcker, et du patron de Volcker, David Rockefeller, à la Chase Manhattan Bank. Pour faire simple, Nixon a pris cette mesure désespérée parce que les réserves d’or disparaissaient des coffres-forts de la Réserve fédérale suite à la demande de pays comme la France, l’Allemagne et d’autres partenaires commerciaux des États-Unis, d’échanger contre de l’or leurs dollars commerciaux accumulés, comme cela avait été autorisé par les règles de Bretton Woods.

Depuis 1971, sans or pour le soutenir, autre que la fiction soigneusement entretenue que la Fed a encore le plus grand stock au monde de réserves d’or dans ses voûtes profondes – soi-disant plus de 8 000 tonnes – les dollars en circulation dans le monde se sont élargis sans limite. C’est la source de la grande inflation que l’économie mondiale a connue au cours des quarante-cinq dernières années, alors que les dollars en circulation ont augmenté de façon exponentielle de quelque 2 500 % depuis 1970. La confiance dans le dollar, qui reste la monnaie de réserve du monde, a été maintenue par Washington à travers divers artifices et tromperies.

Après le choc pétrolier d’octobre 1973, le Secrétaire d’État Henry Kissinger a inventé le pétrodollar. La valeur du dollar n’était plus soutenue par l’or, mais par le pétrole, le pétrole de n’importe où. Le prix du pétrole avait été manipulé par Kissinger et d’autres en 1973, comme je le détaille dans mon livre Gods of Money, pour quadrupler le prix en quelques mois, forçant l’Allemagne, la France, l’Amérique latine et une grande partie du monde à acheter des dollars. Washington s’est aussi assuré en 1975, lorsque l’Allemagne, le Japon et d’autres pays ont essayé d’acheter du pétrole à l’OPEP dans leurs propres monnaies nationales, que les pays de l’OPEP et l’Arabie saoudite accepteraient seulement des dollars pour leur or noir, le pétrole.

Depuis septembre 2014, le prix mondial du pétrole en dollars s’est effondré. Il a chuté de $ 103 le baril à près de $ 30 aujourd’hui [$ 40 à ce jour, NdT]. C’est un effondrement de 70 % de la demande de dollars pour la plus importante matière première du monde évaluée en dollars.

Dans ce contexte politique et financier, les banques centrales de la Russie et de la Chine achètent de l’or pour les réserves de leurs banques centrales à un rythme effréné. Non seulement cela, la Banque populaire de Chine a récemment annoncé qu’elle a abandonné son arrimage au dollar américain pour se diversifier dans un panier de monnaies dirigées par l’euro. Cependant, le mouvement des banques centrales russe et chinoise vers l’or est beaucoup plus stratégique.

 

La Russie achète de l’or, beaucoup

Alors que tous les yeux sont rivés sur le prix du pétrole et le taux de change du rouble en dollar, la Banque centrale de Russie a tranquillement acheté d’énormes volumes d’or au cours de l’année écoulée. En janvier 2016, selon les dernières données disponibles, la Banque centrale de Russie a de nouveau acheté 22 tonnes d’or, environ $ 800 millions au taux de change courant, cela dans le contexte des sanctions financières des États-Unis et de l’UE et du bas prix du pétrole. C’était le onzième mois d’affilée qu’elle avait acheté de grandes quantités d’or. Pour 2015, la Russie a ajouté un record de 208 tonnes d’or à ses réserves par rapport aux 172 tonnes de 2014. La Russie a maintenant 1 437 tonnes d’or en réserve, au sixième rang des nations selon le World Gold Council à Londres. Seules les banques centrales des États-Unis, de l’Allemagne, de l’Italie, de la France et de la Chine détiennent un plus grand tonnage de réserves d’or.

Il faut aussi noter que la banque centrale russe a vendu son portefeuille de dette du Trésor américain pour acheter de l’or, une dé-dollarisation de fait, un mouvement logique alors que le dollar mène une guerre des devises contre le rouble. En décembre 2015, la Russie ne détenait plus que $ 92 milliards en obligations du Trésor des États-Unis contre $ 132 milliards en janvier 2014.

De manière plus significative, après que la gouverneure de la Banque centrale russe, Elvira Nabiullina, a déclaré en mai 2015 qu’elle ne voyait aucun besoin d’acheter toute la production nationale d’or alors que les besoins en or de la banque pourraient facilement être satisfaits sur le marché libre à l’échelle internationale, ce qui drainerait les réserves en roubles, il s’agit apparemment d’une volte-face. La Banque centrale de Russie achète maintenant toute la production d’or russe domestique. C’est seulement après cela qu’elle en importe, si l’objectif mensuel n’est pas atteint. Nabiullina a récemment déclaré : « Nous pensons qu’il est nécessaire de disposer d’un coussin financier supplémentaire pour l’État, face à de telles incertitudes externes ».

Il est très important que la Russie, dont les réserves d’or de la Banque centrale ont été pillées par Eltsine au début des années 1990, se soit développée pour devenir le deuxième pays extracteur d’or du monde après la Chine. Il s’agit d’un soutien important à son industrie minière de l’or et au rouble.

 

La Chine et le Kazakhstan aussi

Des volumes d’or à peine plus faibles ont été achetés au cours des derniers mois par la Chine. Et une addition mensuelle significative à sa réserve d’or est faite aussi par le Kazakhstan. Durant les quarante derniers mois, le pays a augmenté les réserves d’or de sa Banque centrale. Le Kazakhstan, avec la Russie, est un membre de l’Union économique eurasienne, comme le Bélarus, l’Arménie et le Kirghizistan. Le Bélarus a également augmenté ses réserves de lingots.

Lire la suite de l’article sur lesakerfrancophone.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1447422

    La Chine et la Russie achètent des tonnes d’or pendant que le Président français fait son " reality show " sur une chaine publique , interrogé par 3 blaireaux qui se sentent investis d’une mission et qui a été un tel fiasco. que personne ne veut commenter -
    quelle misère , alors que la France souffre du chômage , des crapules qui volent et pillent les français , en allant planquer leur pognon ailleurs , de l’Education baffouée malgré une enveloppe attribuée dans certaines villes, des valeurs remises en cause et cachées souvent derrière des lois , etc....


  • #1447480

    Pourquoi la France, pas plus que l’UE ou les USA, ne peuvent revenir à l’étalon-or ? pour la simple raison que l’or est ridiculement sous-évalué : il valait 400 fois plus au Moyen-Age . Exemple : le stock d’or de la banque de France c’est 100 milliards d’euros, la valeur de Total : une misère ! C’est 24 fois moins que le PIB de la France : 2400 milliards d’euros . Si l’or valait 100 fois plus, le stock d’or de la France vaudrait 10 000 milliards d’euros : le retour à l’étalon-or serait possible - à la condition sine qua non que tous les pays y retournent également . Perso je pense que les sionistes maintiennent le cours de l’or très bas pour le rafler : quand ils possèderont 90% de l’or mondial ils pourront dicter leur loi .

     

    • #1447770

      Bonne analyse mais je dirais que si le dollars sombre quasiment 80 % des autres fausses monnaies comme l euro disparaîtront , je pense que les chinois et les russes le savent bien


    • La réserve fédérale américaine "imprime" chaque mois des millions et des millions de US$ ...dont 50% sont utilisés pour falsifier le cours de l’or (masquer le fait que les monnaies papier ne valent rien par rapport à l’or). La valeur réelle de l’or est environ 10fois sont cours officiel actuel.


    • #1448503

      Heu je n y connais pas grand-chose mais vos messages m apparaissent illogiques. Comment concretement fait-on pour maintenir un cours artificiellement bas sur l’or ? Si on en achete en quantité, le cours monte au lieu de descendre... Du coup je comprend pas


    • #1448514

      Comment concretement fait-on pour maintenir un cours artificiellement bas sur l’or ?




      Concrètement, le cours de l’or est fixé arbitrairement par quelques personnes à Londres, indépendamment de la réalité économique de l’offre et de la demande. Ça paraît fou, mais c’est comme cela que ça se passe.


    • #1449510

      @Cjdhbv
      On emmet de l’or papier.
      Ainsi la quantité d’or est artificiellement gonflée, cela en fait baisser la valeur...
      Du moins, tant que les couillions qui ont acheté l’or papier ne le réclament pas en physique !
      Le jour où ils le feraient ils serait impossible d’accéder à leur demande, et le cours le l’or exploserait... les banques, aussi d’ailleurs.


  • #1447504

    Aujourd’hui 19 avril lancement du SGE, date capitale pour l’OR !

     

    • #1447688

      En effet, l’ouverture du Shanghai Gold Exchange devrait bousculer la donne sur les marchés de l’or. Les cours sont manipulés depuis longtemps par l’injection massive de certificats or "papier" (ETF) qui n’ont aucune contrepartie réelle. Certains experts estiment que pour une once d’or physique, il y aurait 300 onces "papier" au COMEX ou au LBMA…
      Or, le Shanghai Gold Exchange a décidé de ne coter que des stocks d’or physique, inventoriés sur place. Il est donc fort probable que les ETF Gold seront décotés et, qu’à plus long terme, ils disparaissent de la circulation si les volumes négociés à Shanghai le permettent. Pour le moment, la plupart des banques européennes et américaines brillent par leur absence au Shanghai Gold Exchange...
      En conclusion : une excellente initiative chinoise mais rien n’est gagné !


  • #1447516

    Il s’avère qu’à partir d’aujourd’hui la chine compte adosser sa monnaie à l’étendard or et vers la fin du mois le contrat de la FED avec la banque centrale russe prend fin. Il est sur que Poutine ne va prolonger ce contrat d’ou l’encerclement de la Russie s’intensifie. Nous entrons dans les phases décisives, les USA ne peuvent attendre longtemps, car leur existence est en jeu. Ou la guerre ou il la chute. Wait and see.

    Cordialement.


  • #1447519
    le 19/04/2016 par Francois Desvignes
    La Chine et la Russie achètent des tonnes d’or

    - 1/ La valeur de l’or est invariable
    - 2/ C’est la valeur des monnaies par rapport à l’or qui varie
    - 3/ Un pays qui veut lutter contre la spéculation à la baisse de sa monnaie achète de l’or (Russie) : pendant que sa monnaie se dévalue ses réserves d’or s’apprécient
    - 4/ Un pays qui veut stabiliser sa monnaie échange les devises instables qu’elle a en réserve, en or stable (Chine) : elle échange de la non valeur contre LA VALEUR, l’or.
    - 5/ tant que les achats d’or dans le monde sont compensés par la production/vente d’or le cours de l’or en monnaie papier dollars reste stable, indépendamment de la dette américaine
    - 6/ Tant que le dollar gouverne le monde, les USA peuvent rembourser leur dette par la dévaluation.
    - 7/ L’endettement au dessus de 100 % ne rend pas la dette irremboursable mais la dévaluation inévitable
    - 8/ Un endettement au dessus de 200 % (japon) ne rend pas l’Etat insolvable mais l’Etat incapable de financer une guerre : il perd sa souveraineté militaire et ne peut la retrouver qu’après le nettoyage de ses dettes et (ou par) la dévaluation(Weimar)
    - 9/ La Russie et la Chine ne veulent pas la mort des USA ; ils veulent juste que la dépréciation du dollar ne les appauvrisse pas.
    - 10/ Seule la guerre créatrice d’inflation rembourse la dette


  • #1447844

    Certains sites parle de yuan or ...un nouveau yuan adosse a l’or, mais non echangeable avec le dollards ...le dernier clou dans le cercueil Dollard