Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La France championne d’Europe du suicide et des pensées suicidaires

Une problématique sociale ?

L’enquête de la Fondation Jean Jaurès montre que la France est particulièrement concernée par le suicide. La preuve : le nombre de décès liés à cet acte pour 100 000 personnes. En 2013, ce chiffre était de 15,47 pour la France, contre 11,79 pour l’Allemagne, 8,14 pour l’Espagne et 6,64 pour l’Italie.

 

Et en matière de pensées suicidaires, les Français sont également en tête. « Ils se distinguent des autres qui sont sensiblement moins nombreux à faire part de telles intentions », précise la Fondation. « Les Italiens sont les moins concernés par ces pensées. Ils sont 80 % à déclarer n’avoir jamais envisagé le suicide contre 61 % chez les Français, soit un écart de près de 20 points entre ces deux pays ». Quant aux Allemands et aux Espagnols, ils se situent à des niveaux comparables : 72 % et 70 % déclarent n’avoir jamais pensé au suicide.

[...]

Des facteurs de risque

Certains facteurs augmentent clairement le risque de se suicider ou d’en avoir l’intention. Ainsi, dans trois pays sur quatre, le fait d’être au chômage amplifie les pensées suicidaires. « Les situations de stress ou d’épuisement rencontrées par les actifs constituent également des facteurs aggravants, mais dans des proportions moins marquées ». En France, cette réalité est plus prégnante. « Près de 40 % des actifs Français connaissant un état de stress majeur ou d’épuisement au travail déclarent avoir déjà eu de réelles pensées suicidaires ».

Lire l’intégralité de l’article sur lindependant.fr

Les Français broyés par le Système ? Lire chez Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Aux E.A.U. (Emirats Arabes Unis) le suicide est interdit par la loi et fortement puni, même pour les ados.

     

    • Cool... le rapport ?

      Pour moi c’est juste le signe que l’individualisme, l’existensialisme et les anathèmes systématiques contre la religion font que les gens semblent de plus en plus perdus dans ce monde... RAF de ce qui se passe en EAU... l’interdiction ne règle rien.


    • Dans l’ armée allemande durant la 2ème guerre mondiale, particulièrement sur les fronts de l’ est contre les russes, le suicide chez les soldats était également interdit. La vie du soldat allemand appartenait à l’ état et non à lui, le soldat (source : "Stalingrad" d’ Antony Beevor").

      Maintenant, face à un suicide réussi, comment condamner ? En taxant la famille ou le ménage du défunt ? C’ est une chose de légiférer des conneries mais comme j’ imagine que ces législateurs sont (trop) sérieux, ils ont bien dû imaginer une suite...


    • Ah oui ? Et on les punit comment ceux qui se suicident dans ce pays exemplaire et vertueux ?

      Des coups de fouet ? Lapidation ? Décapitation ?


    • Punir un cadavre ? Je ne savais pas qu’ils étaient socialistes aux émirats arabes unis.


    • Aux E.A.U. la punition se limite au "suicidé" toujours vivant. Comme il y a beaucoup de ratages de suicides pour un de réussi, ça laisse de la marge d’action.
      De même, les manoeuvres en vue d’un suicide futur sont condamnables.
      Ca décourage parait-il pas mal les candidats au suicide qui veulent ou espèrent "se rater" car alors, dans tous les cas, la situation ne sera pas meilleure après qu’avant.


  • France...

    Soufrance !

     

  • Oui, tout cela est vrai et très inquiétant !
    Mon petit frère s’est suicidé à 35 ans il y a de nombreuses années en 1991. Ce fut un choc terrible pour tout le monde... et bien sûr pour la fratrie.
    J’ai beaucoup réfléchi là-dessus, bien sûr.
    Il ne suffit pas de conclure par des poncifs : c’était un être fragile ou faible ou trop éprouvé par la vie et le stress social. Non, il s’agit de bien autre chose et de plus profond.
    Ce système est mortifère : il est contre la vie : avortements, euthanasies, mélanges des genres... Bref, confusion générale ! Et, de plus, il propose la jouissance totale en ce monde devenu complètement fou, tandis qu’il a barré tous les chemins qui mènent à la Transcendance, au Bon-Dieu.
    On peut être confronté à bien des épreuves dans la vie que l’on a semé ou pas... s’il n’y a pas d’autres solutions que de prendre des cachets, de l’alcool, des substances chimiques (qu’elles soient légales ou pas), ou encore de s’étourdir dans le sexe sans amour, etc pour ouater sa souffrance existentielle... on comprend vite que c’est un monde sans issus qui a zappé L’ESSENTIEL.
    L’être humain est réduit à l’état animal et n’a plus d’âme... au mieux, on lui propose des psychothérapies qui sont aussi la plupart du temps des moyens, plus ou moins sophistiqués, pour échapper momentanément à sa souffrance en acceptant "les normes" absurdes de ce monde.
    Et quand on sait que tous ces moyens psychologiques sont validés et remboursés, on peut se poser des questions légitimes... J’ai vu des gens tourner dans leur psychée pendant des années, sans grand résultat concret.. quant à la psychanalyse, elle est de constitution matérialiste ; Freud était un matérialiste. Je le soupçonne de bien connaître certains textes du Talmud. A vérifier.
    Cela ne m’étonnerait pas : il y a une telle accumulation de présomptions. Ses archives ne sont pas accessibles.
    Bref, dans ce secteur, il y a sûrement des gens honnêtes qui veulent aider les autres, mais il y a aussi beaucoup de filous qui vivent sur la souffrance et la misère humaines. Soyons réaliste aussi dans ce constat dérangeant.
    Les Français sont les plus gros consommateurs d’anti- dépresseurs et autres produits pharmaceutiques de ce genre. C’est aussi en France qu’il y a le plus gros taux de suicide d’adolescents et de personnes âgées.
    Dans ce monde où tout contribue à la mort de l’intelligence et enferme dans l’extériorité des choses, c’est certain que l’on ne peut pas ETRE en conscience sous le regard de Dieu.

     

    • Le meilleur commentaire de ce fil !


    • Il y a beaucoup de dépressifs en France, d’où une stat importante sur le suicide. Bien des choses engendrent la perte totale de sens : l’aspect social, pro, sentimental, émotionnel...Tout ça est très complexe pour trouver LA raison de fond car il y en a souvent plusieurs en rafale. Certains veulent vraiment en finir, sans équivoque. D’autres le font par renoncement. Sur le lot, il y en surement qui auraient eu besoin de quelqu’un à qui se confier pour mieux traverser certaine épreuves. La solitude joue beaucoup là-dedans.


    • A Rayad.
      Oui, c’est vrai : la solitude est toujours un facteur important.
      Mais, vous savez... c’est bien plus profond que cela. On peut être très seul parmi les autres. Et les autres ne le voient pas complètement.
      J’ai accompagné mon petit frère très longtemps... et mes sœurs aussi ont donné de leur temps de vie, de leur énergie vitale et aussi beaucoup de gestes concrets et de compassion.
      A un moment donné dans sa vie, nous sommes confrontée avec nous même face à l’Essentiel et comme la vie n’a pas beaucoup de sens dans notre Occident désacralisé... alors, il peut surgir une grande lassitude, un grand désarroi pour continuer à se battre contre les moulins à vent.
      Je le dis haut et fort :
      - ce système qui nous enserre est diabolique.
      Il peut avoir raison de ceux d’entre nous qui sont très éprouvés et fatigués de cette survie... alors, pour stopper, il me semble cette souffrance qui les ronge et qu’ils ne peuvent plus supporter, il font un geste irrémédiable.
      - Simplement ne plus souffrir et reposer en paix.
      C’est encore un leurre, sans doute, mais c’est me semble-t’il une réalité que l’on peut prendre en compte... en tous cas c’est le témoignage de certaines personnes qui en sont revenus : arrêter de souffrir et d’être harcelées par les vicissitudes de la vie. Elles n’ont sans doute pas tout à fait compris que la part de ce système mortifère pèse aussi très lourd dans la balance... Il est important de s’informer.
      Bien sûr, je ne juge pas les personnes qui ont fait ce geste... je suis triste et je prie pour elles. Je me sens tellement impuissante.
      Un catho de Vatican2 bien inspiré m’a dit tout de go : votre frère a offensé Dieu ! J’étais tellement interloquée de ce manque de compassion et de délicatesse vis-à-vis de mon pauvre frère et de sa sœur aînée encore très éprouvée (moi !), que je ne n’ai pas su quoi répondre.
      Je me suis tu. J’ai encaissé en me disant un peu plus tard que c’était en quelque sorte, une double punition pour avoir un frère pareil...
      Là, je ne vois pas le Christ !
      Les épreuves de la vie quand elles surgissent sont sans aucun doute là aussi pour nous agrandir le cœur : oui, nous sommes décontenancé devant la mort brutale d’un être qui a décidé, d’une façon ou d’une autre, de ne pas pouvoir continuer le combat !
      Le Bon-Dieu seul connaît véritablement notre cœur, a pitié de nous ; nous pardonne nos fautes. Si nous lui demandons, parce qu’IL EST PERE.
      Il ne faut pas en douter : il n’est jamais trop tard.


    • A Paul82.
      veuillez m’excuser, c’est à vous que je m’adressais...


    • La confusion...l’arme redoutable du diable.
      Je voulais rajouter une chose, Patricia. La souffrance fait certes, souffrir n’est-ce pas, elle déchire, nous tiraille de l’intérieur et consomme beaucoup d’énergie. Mais elle a son aspect bénéfique. Elle peut faire de nous des gens meilleurs, plus matures, plus mûres dans notre façon de comprendre la vie et de la vivre. Il faut cependant lui résister, comme on résiste à une tempête. Laisser la tempête passer et atteindre sa fin. Et puis, n’est’il pas vrai que la terre autour du volcan est la plus fertile. J’ai la ferme conviction qu’il n’existe pas de bonheur sans souffrance. Donc libérons-nous de cette pressante envie d’éviter la souffrance. Elle est là, il faut l’accepter. L’accepter c’est déjà faire qu’elle s’achève. C’est déja être plus heureux.


  • Ah ces stats sur le suicide pour 100.000 personnes ! C’est clair comme de l’eau de roche ou comment masquer la réalité par des chiffres abscons.

    Ces chiffres ne veulent rien dire sans le taux de mortalité moyen : en France 9/1000 soit 900/100.000, vous suivez ?

    A partir de là vous aurez une idée du pourcentage officiel de la population victime du ’suicide’.

    C’est clair ?

     

  • Ici, le burn-out (désolé, je ne connais pas le mot équivalent français) se développe à vitesse grand V ; et qu’on soit animateur pour gamin ou au service financier à la Défense, même tarif.
    .... pas difficile de deviner pourquoi : 1h trajet aller-retour, mères qui bossent, vies à crédit, interactions sociales sans âmes et déracinées, et, conclusion logique de tout cela, le travail qui ne joue plus son rôle de lien relationnel valorisant.

    II faisait bon vivre en France : on est allé jusqu’à l’oublier....

     

    • C’est vrai ce que vous dites : Il faisait bon vivre en France...
      Il y a des dictons là-dessus :
      "Heureux comme un Pape en France."
      "La douceur de vivre à la Française" etc.
      d’ailleurs, Talleyrand disait :
      - "Celui qui n’a pas connu l’Ancien Régime, ne sait pas ce que signifie la douceur de vivre."
      On ne peut pas être heureux dans un monde où nous sommes réduit à l’état de pions sur un échiquier ; à l’état d’esclaves modernes.
      Le système a bien fait les choses : il a amené les gens à la sur- consommation de biens, souvent inutiles... et de fait, à s’endetter de crédits à vie, souvent.
      Les gens sont prisonniers de la matière, l’esprit y est absent... et la cadence au travail est de plus en plus forcée ; tout cela fait de la vie un enfer sur la Terre.
      De fait, les gens sont stressés du matin au soir et toute leur vie. Ils n’ont pas de répit et se voient contraint d’accepter l’inacceptable pour sur vivre. Ils le savent biens les monstres !
      Mais, tout cela n’est pas La Vie...
      Je pense que nos Anciens avaient une vie meilleure sur le plan de la Personne et de sa psychologique... leur vie était peut-être plus physique, mais ils étaient plus libres intérieurement. Ils avaient le temps de vivre et vivaient au rythme des saisons, par exemple.
      Nous nous sommes fait "rouler dans la farine" si vous me permettez l’expression et nous nous sentons prisonniers dans une sur-vie souvent absurde et très dure à vivre au quotidien.
      Il nous faut donc revenir à une vie plus normale et plus digne ; plus humaine et en accord avec La Loi Naturelle. Nos Anciens le savaient bien... et les principales lois de la Nature qui gouvernent La Vie sont intemporelles.


    • burn out est souvent traduit par épuisement professionnel.


    • Mes amis,

      Je vous invite à regarder les conférences de Francis Cousin.
      Ce que vous décrivez ici a un nom, et c’est l’aliénation, décrite par Marx depuis deux siècles.
      Je vous invite aussi à écouter l’émission de Baptiste Rappin chez ERFM. Edifiant !


  • « Ça va mieux ! »


  • La France championne d’Europe du suicide et des pensées suicidaires -
    ya de quoi avec les Minables qui nous dirigent et qui détruisent les Français à p’tit feu -

     

    • Il n’en demeure pas moins que se suicider parcequ’on est dirigés par des abrutis ....c’est dommage, et ça ne mène à rien .Il vaut mieux liquider les abrutis, c’est plus efficace pour gagner le repos de l’esprit . Surtout que la justice est plutot compréhensive ...


  • Les conditions du bonheur selon Flaubert :

    - être stupide
    - être egocentrique
    - être en bonne santé

    Les Français sont bien en bonne santé par contre, pour les deux autres conditions...


  • Enfin ! On est les meilleurs en quelque chose

     

  • Une société rigide , des gens coincés dans des cases , l’athéisme , le maternalisme et le scientisme , un discourt monocorde , une pensée unique , une alimentation essentiellement carnée , mauvaise hygiène de vie , l’alcool et autres substances , le recourt a la médecine chimique au moindre mal , l’abrutissement devant la tv et autre écrans , l’éloignement de la nature , des lois stupides et rigides , l’isolement affectif , l’absence d’empathie chez tous le monde , le dénigrement de la religion , l’éducation nationale , qui n’apprend rien a part peut être comment gagner sa vie mais pas comment en faire un succès , l’explosion de la famille , la dégradation des meurs et des coutumes etc etc , le tout sans espérance et sans espérance bonjour le désespoir , et le désespoir = le suicide . Pratiquement tous ces maux sont dus a ce qu’une ignorance profonde recouvre les gens , ils ne savent pas qui ils sont (âmes éternelles différentes du corps de chair ) ils ne savent pas ce qu’est l’univers matériel (une prison pour les âmes rebelles que nous sommes tous ) il ne savent pas qui est Dieu (Une Personne a la beauté fulgurante , dont la forme est faite d’éternité de félicité et de connaissance , ils ignorent tout de la relation éternelle qui nous unit a Lui (Service d’amour et de dévotion ) ils ne sont plus que des animaux a face humaine entrainés par l’avidité et la concupiscence , seulement concernés par le manger , le dormir , l’accouplement , et la protection , ce que vivent aussi bien les chiens et les porcs , des lors mésusant de ce cadeau merveilleux que représente la forme humaine , ils déchoient et glissent en enfer . Ils ignorent que les sages et les saints ont conclu a " l’éternité du réel et a l’impermanence de l’illusoire ! " Ignorant tout de la vérité suprême et absolu et de leur intérêt véritable , ils perdent leur vie en vaines actions , tentant de jouir de ce monde , ils y perdent leur énergie et leur intelligence et lorsque le quota alloué de satisfactions est épuisé et qu’ils n’ont plus que les peines qui leur sont dues en vertu de leurs actes impies et pécheurs ou même vertueux (loi du karma =action réaction ) ils se retrouvent devant l’échec de leur vie gâchée , mais ils n’ont pas même le refuge pourtant toujours présent de Dieu car ils l’ont ignoré , blasphémé , se moquant des gens pieux , prétendant même parfois être Dieu , ne pensant jamais a Lui ne chantant jamais Ses gloires . Que leur reste-t-il comme alternative ?

     

  • Pour une fois qu’on est premier dans un domaine....ça faisait longtemps que la France ne s’était pas distinguée.


  • Il y a 3 choses importantes dans la vie :

    Le travail : il a 5,6 millions de chômeurs. Et de nombreux chômeurs n’ont pas finit de payer la maison qu’ils ont payé à crédit.

    La famille : un très grand nombre de femmes foutent le camps avec les gosses. Dans 80% des cas, c’est la femme qui s’en va car elle a trouvé un nouveau Jules.

    La patrie : Un pays avec une dette énorme. Un pays dirigé par des gens qui appartiennent à la communauté qu’on n’a pas le droit de nommer. Un pays où si on chante la Marseillaise, on est suspect. Un pays où on pratique la mixité obligatoire et le métissage forcé. Un pays qui voit ses entreprises se barrer en Chine. Un pays où 150 000 personnes (dont 50 000 enfants) dorment dans la rue, etc .... Et, beaucoup d’autres choses

    Tout ceci peut pousser des gens à se suicider.

     

    • Comme alternative au suicide, Olive (Zemmour) propose de taper sur les musulmans.
      Cela ne règlera aucun des problèmes, mais au moins ça permettra à ses petits copains de terminer le boulot de destruction de ce pays.
      En plus ce qui est génial avec la propagande c’est que ces gens-là n’auront même pas besoin de quitter le pays après l’avoir ravagé. Non seulement ils vont rester mais en plus ils vont écrire l’histoire de ce qui s’est passé. Comment les musulmans ont créé un califat et ont attaqué l’Europe à partir de leur fief ... etc ... etc.


  • Notez la photo d’illustration, une femme comme toujours.
    75-80% des morts par suicide sont des hommes, les femmes faisant plus de tentatives, d’une grande inefficacité. Remarquez que dans l’article on parle de la différence hommes-femmes mais que le chiffre clé de la mortalité n’est pas donné. Quelle qualité d’information quand on part sur de telles bases ?

    Sinon, pour embrayer sur certains commentaires :
    - le suicide/tentative fut puni et honni en occident, éventuellement de la peine de mort, funérailles infamantes du suicidé ; il est dépénalisé depuis seulement quelques décennies
    - le suicide représente peu par rapport à la mortalité totale, quelques %, partout dans le monde
    - les vieux se suicident plus que les jeunes


  • Je ne veux pas minimiser les conditions socio-économiques, sociétales etc et le malheur qu’elles créent, mais selon la plupart des études, ce qui mène au suicide, comme dit dans d’autres comms, c’est le désespoir, le sentiment immédiat que notre vie devient insupportable et que rien ne peut y remédier.
    Ces sentiments sont, en fait, étroitement liés à la maladie psychiatrique, à un mal être d’abord psychique. On estime que 95 % des "suicidés" souffraient de maladies mentales (essentiellement dépression).
    Se poser la question de la cause de l’explosion des maladies psychiatriques est à mon sens la meilleur solution de prévention du suicide.
    Nul doute que les médocs, les vaccins, la pollution, la malbouffe etc... Jouent un grand rôle là dedans.


  • Regardez bien que la grande majorité des analyses que l’on voient dès que l’on parle de suicide pointe le travail mais en aucun cas les interactions humaines qui englobent l’acte sexuel, l’amitié,l’amour,le sentiment d’exister sans sombrer dans l’individualisme destructeur,de sexualité épanoui réelle,de capacité d’empathie...

    Ce qui est clair c’est que mème si les statistiques sont vraies, la réponse est totalement fausse du genre voir des psychiatres,se défoncer au travail..en bref être encore plus un robot pour finalement dès que ça va mal,déprimer et se foutre en l’air au pire des cas.

    Parce qu’il n’y a rien d’étonnant à ce que les hommes se suicident beaucoup plus que les femmes..les femmes sont plus facilement domesticable..elles renoncent sans difficulté à l’élan sexuel en se jetant dans le consumérisme et en se bourrant de cachets.

    Notre système est bâti sur cette égocentrisme féminin qui existe à travers la frustration sexuelle des hommes.
    Cela devient très évident quand on à le courage et l’ouverture d’esprit de côtoyer certains pays,certaines cultures ou l’on voit que les rapports hommes femmes sont bien différents.

    Évidemment la cause du suicide et la dépression en général ne sont pas exclusivement du à ce problème mais je vous promet que c’est une des causes principales car j’ai bien observé que bon nombres d’endroits sont plus pauvres que nous et les conditions de vie sont dures..mais quand la sexualité..la reconnaissance et le respect du sexe opposé est présent,quand trouver une compagne ne se résume pas à se faire humilier sur des sites de rencontres ou dans des endroits de merde et qu’on a pas à faire majoritairement à des hystériques frigides..la vie a un autre sens et on va de l’avant malgré les coups durs.

    L’essentiel est là..ils peuvent tout faire pour le nier et essayer de le masquer...les suicides et les dépressions en masse continueront car nos sociétés n’ont aucune solution à cet état de fait.


  • Logique dans une société féminisée où l’insécurité sociale, la déresponsabilisation de l’individu, le chômage, l’étatisation exagérée et la perte de repères religieux prédominent..

     

  • La France est une famille recomposée en décomposition : une Cosette et une Fantine exploitées par des Thénardier, et aussi les fifilles des Thénardier bien nourries, bien vêtues, qui feront ce qui leur chante. Les Thénardier ont raflé le château et la cathédrale par le mensonge, le crime et la ruse, et les ont transformés en auberge ouverte à tout migrant, en maison de rapport, en temple de Mammon. Ils ne savent rien faire d’autre, depuis toujours.
    Cosette en allant chercher de l’eau dans les bois sombres songe au suicide. Personne ne l’aidera. Jean Valjean est en prison pour longtemps : il pense mal. Fantine dans le métro du matin en route vers Pôle Emploi songe au suicide. Elle n’a pas assez de fonds pour se faire soigner les dents et mène une vie déprimante qui la pousse à oublier sa fille. Devra-t-elle se vendre ? Plutôt crever, pense-t-elle.
    Les hommes de main et valets des Thénardier encombrent la place et étouffent toute petite flamme qui naît, toute pensée qui n’est pas morne.
    Jean Valjean dans sa taule songe au suicide. S’il était Superman, il briserait les barreaux. Il est un homme et les Thénardier n’aiment pas les hommes.
    Quelque part, il y a une solution. Mais en attendant...
    On songe dur au suicide dans la France recomposée.


  • Le gouvernement et les politiques sont d’accord pour reloger tous les clandestins illégalement débarqués sur le territoire et de l’autre côté ils mettent à la rue des milliers de français en fermant les usines ou en les mettant au chômage comme avec Alsthom ,SFR et autres !Si ce n’est pas un complot en vue de diriger le peuple de France vers une guerre civile avec les musulmans en tout cas cela y ressemble fortement !


  • Euh… c’est la petite Europe, parce qu’est très loin des pays de l’Europe de l’Est


Commentaires suivants