Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Olivier Delamarche : "La dette, c’est de l’impôt décalé !"

Émission Intégrale Placements du lundi 12 septembre 2016 sur BFM Business, avec Olivier Delamarche, associé et gérant de Platinium Gestion, et Marc Touati, économiste et président du cabinet ACDEFI.

 

Que penser de l’évolution des marchés ?

 

Banques centrales : que faudrait-il réellement faire pour relancer la croissance ?

 

Sur la « logique » de la dette, lire chez Kontre Kulture :

Olivier Delamarche, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • De Dieu ! Si même Touati se met à dire qu’on va droit dans la cata, c’est que c’est grave....


  • #1555921

    La dette c’est d e l’impôt décalé

    C’est vrai.

    Mais la dette irremboursable, c’est la guerre avancée.

     

    • Oui mais ça on le sait depuis la dernière guerre mondiale, c’est toujours la situation financière des pays européens le point de départ. Sauf que la une guerre mondiale c’est la fin du monde avec les armes actuelles. Donc il n’y aura pas de guerre mondiale full et directe. Par contre elle a déjà commencé indirectement.


  • Je ne crois pas que le discours de marc touati tenu entre 6:20 et 6:43 de la deuxième partie ait été tenu par beaucoup de monde dans ’’le monde officiel’’. N’est-il pas de...comme zemmour ? Discours tenu par touati à quelques jours d’intervalle de la dernière intervention à grand retentissement de zemmour ?

    Ne vous dit-on pas à raison que ces gens cherchent le chaos ?...alors pourquoi maintenant ? car de plus en plus de monde comprend ce qui se passe réellement notamment au Moyen-Orient et en conséquence en Europe avec le flux de déportés. Une grande majorité de personnes comprend qui est l’allié de qui, qui est derrière les coupeurs de têtes et...finalement qui a organisé le flux de déportés en Europe. Parlez autour de vous de ces sujets, vous en aurez la confirmation.

     

    • Hahaha, j’ai beaucoup aimé le terme "déportés", tellement juste. Ils ne le savent pas eux-mêmes mais c’est exactement ce qu’ils sont... Chapeau bas !


    • @hahaha

      Le terme déporté a été utilisé pour la première fois par Maître Viguier qui en a la paternité. Je le reprends à mon compte car comme vous j’estime qu’il résume à la perfection la réalité de ces gens qui croient en foulant le sol européen être enfin parvenus au paradis sur terre :) mais qui au fond servent de main d’œuvre bon marché voire gratuite au capital hystérique.

      A tous, je recommande l’utilisation de ce terme qui permet rapidement et sans coup férir de remettre l’église au milieu du village.


  • #1556007

    Et une autre possibilité également plausible...LA GUERRE


  • #1556011

    Les 30 glorieuses ont été glorieuses après 60 millions de morts et la destruction de la moitié de l’Europe

     

    • Ca a donné du boulot à tout le monde et les USA sont devenus la 1ère puissance mondiale grâce aux prêts qu’ils nous ont faits pour la reconstruction de nos pays.
      De quoi leur donner envie de recommencer, non ?


    • #1556306

      @réveillez vous
      C’est exactement ce que Francis Cousin explique sur la méthode du Capital qui consiste a purger les exédents matériels et humains pour recalibrer les marchés et littéralement se relancer en mode ’’croissance’’.


  • On n’a pas souvent l’occasion de rire mais Marc Touati (qui annonçait en 2008 la fin de la crise) expose dans la deuxième vidéo 3 choix pour sortir du maelstrom de la dette :
    1 plus d’impôts et de charges (lui visiblement c’est 57%...)
    2 annuler la dette (dette scélérate, choix intéressant)
    3 prendre dans les comptes bancaire, en gros le casse à la chypriote
    et Delamarche en a ajouté un 4e : crise systémique suite à la planche à billet.

    Si on se rapporte à la dernière crise et en comptant l’innovation financière de l’Union Européenne (choix 3),
    1 plus d’impôts
    2 prendre sur les comptes bancaires
    4 crise systémique et faillites bancaires

    ...5... un barge propulsé par Goldman Sachs devient maître de l’Europe et envoie son peuple au casse pipe.

    Quand Delamarche a parlé de rectangles qui ne valent rien, j’ai tout de suite imaginé Hitler pointer son nez ^^

    En tous cas c’est amusant de voir BFM B devenir "Crise Apocalyptique TV". Il manque crâne d’oeuf, l’expert éco de Fr2...
    Simple remarque : Touati a la bonne conclusion mais donne des mauvaises solutions. L’Allemagne est HS. Il n’y a presque aucun pays économiquement sain dans le monde.

     

    • Annuler les dettes serait tout aussi catastrophique...


    • Il n’y a pas de bonnes solutions car elles sont toutes liées :
      On peut avoir à la fois explosion des impôts, faillite, comptes bancaires ponctionnés et hyperinflation. Seulement l’ordre de ces événements peut différer selon les circonstances et les décisions prises par nos "élites"...


    • #1556708
      le 14/09/2016 par Comment résoudre le problème de la dette
      Olivier Delamarche : "La dette, c’est de l’impôt décalé !"

      Un rééchelonnement pour les grands pays serait une solution. Pour les petits un défaut est possible.


    • Un rééchelonnement de dettes n’est pas suffisant tant l’ampleur de la dette est monstrueuse et s’amplifie encore exponentiellement.
      En occident, nous vivons bien au dessus de nos moyens. Polluons trop, consommons trop, gaspillons trop... C’est intenable.
      Ne croyez pas que c’est uniquement à partir de nos petits enfants que nous commencerons à payer la dette. Les 30 prochaines années seront difficiles pour tout le monde et surtout pour les gens des villes. C’est dans la difficulté et la souffrance que l’esprit humain s’élève, c’est pourquoi je me considère optimiste.


  • Le travailleur endetté vend son salaire à une banque
    avant de l’avoir gagné et
    devient l’esclave d’un banquier. ;(
    Le travailleur syndiqué et endetté ne peut pu se permettre de grèver
    car il vit de paye en paye ;(


  • #1556192
    le 13/09/2016 par insoumis de la dissidense
    Olivier Delamarche : "La dette, c’est de l’impôt décalé !"

    Pour relancer l’économie réelle il faudrait déjà y injecter plus que les 3% actuels de la masse monétaire globale, les 97% restant étant dédiés à la finance spéculative.

    QE + QE + QE etc, augmenter la masse monétaire n’y changera rien durablement si elle n’atteint pas sa cible naturelle, l’économie réelle. C’est comme si vous passiez votre temps à arroser votre jardin mais que 97% de votre eau s’évaporait avant même de toucher la terre. Vos plantes vont crever à petit feu et c’est effectivement ce que l’on observe.

    Augmenter la pression fiscale alors même qu’une nation s’appauvrit (désindustrialisation, décrépitude de l’agriculture, perte de l’autonomie avec conjointement augmentation des importations...) mène inexorablement au clash.


  • 2mn 51s (deuxieme video)

    Le gars a le lapsus tout a fait juste... Il faut moderniquer, comme DSK !

    Moderniquons l’economie !

    #JeSuis@Pervers

    Oh Saint Paul Amar ! Souvent-nous de cette modernication lol

    mdr


  • En tous cas ,c’est pas les impôts des multinationales qui payent la dette car ils gagnent plus que la plupart des pays mondiaux cumulés. Normalement elle devrait sacrément baissée.


  • #1556705
    le 14/09/2016 par Comment résoudre le problème de la dette
    Olivier Delamarche : "La dette, c’est de l’impôt décalé !"

    En cas de défaut, c’est la classe moyenne qui paye. Dans le cas français ce sera un rééchelonnement et non un défaut car sinon la classe moyenne est ruinée et tous les pays de la zone euro dans la même situation que nous nous imiteraient ce qui provoquerait un Lehman Brother en pire.


  • "Et derrière tout ça il y a une poignée de nains grotesques, cachés derrière des consoles holographiques, qui font leur spéculation .... on parle de révolution mais en réalité y aura peut être même pas la peine de faire plus que "BOUHHH !! sauve toi vilain petit diablotin ! et ils iront ce cacher dans leur trou dont ils n’auraient jamais dû sortir ! car c’est de la petite merde ! "
    Alain S

    A quand les prochaines vidéos !!


Commentaires suivants