Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La Suisse débordée par les besoins en soins psychiatriques des migrants

Dépressions et psychoses en rafales

Le nombre de requérants présentant des troubles psychiques, en nette augmentation en Suisse, préoccupe les autorités sanitaires. La question a été abordée en juin dernier par l’Association des médecins cantonaux, a appris la RTS.

 

Au lendemain des attaques en Allemagne, la santé psychique des migrants suscite le débat. Lundi, le président des syndicats de police allemands a évoqué la nécessité d’examiner davantage l’équilibre mental des réfugiés.

Et la question préoccupe aussi en Suisse. Les médecins de l’Hôpital de l’Ile à Berne ont ainsi constaté que 14% des requérants d’asile qui arrivent au service des urgences présentent des troubles psychiques, comme le révélait dimanche la SonntagsZeitung. C’est même la troisième cause de consultation après les blessures et les infections.

Les médecins soulignent qu’un tiers des réfugiés du Proche-Orient souffrent de troubles mentaux, contre seulement 4% des migrants africains. Il est question de dépressions et de psychoses notamment. Et face à cette hausse des consultations, les urgentistes sont débordés.

[...]

Autrement dit : l’augmentation de réfugiés rime avec l’augmentation des cas mais pas forcément de leur gravité. Ce qu’il craint en tant que médecin, bien avant le risque d’attentat, c’est la chronicité de certains troubles – avec tous les problèmes que cela comporte.

 

Longue attente pour les soins ambulatoires

Car les places pour les traitements, même ambulatoires, sont rares. Il en manque aujourd’hui 500 dans des institutions appropriées en Suisse, et la liste d’attente pour suivre un traitement ambulatoire dans une structure psychiatrique, transculturelle par exemple, est de 6 à 18 mois à Zurich ou à Berne notamment.

Lire l’article entier sur rts.ch

La Suisse peine à se protéger contre l’invasion migratoire, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1521079

    "un tiers des réfugiés du Proche-Orient souffrent de troubles mentaux"
    Faut dire, que, quand tu passes du standard de vie européen, à celui de voir ta famille se faire transformer en steak haché au milieu d’un champ de ruine, et cela depuis 4 à 5 ans, c’est compréhensible d’avoir les fils qui se touchent à la longue.


  • Croyez-vous vraiment à cette manipulation ? Eh ben moi non. La mafia phamaceutique teste ses produits et pour cela il faut trouver des "malades" appropriés. Welcome Refegees. Je sais que quoi je parle, prenez garde des psychologues, car la majorité bosse pour cette mafia.

    Cordialement.

     

    • Rien d autres comme bêtises a raconter ?


    • Il y a bien une mafia pharmaceutique
      Des abus et des dérives dans le monde de la psychiatrie
      Maintenant il est évident que les réfugiés ont des problèmes psychologiques , post traumatiques
      il est aussi évident que cette mafia va en profiter au profit du contribuable .
      Voir l’interview du Dr Plantay et j’ai pour ma part aussi perdu une amie suite a une prescription d’anti-dépresseurs non surveillée.
      Après les bombes ils vont avoir droit a la chimie douteuse et mal contrôlée de nos psychiatres
      ils ne sont pas sortis de l’auberge.


    • @ matador

      As-tu demandé des sources ? Des references ? Tu dit que c’est des betises, sans savoir pourquoi. Tu peux croire ou pas, c’est ton probleme, car j’ai été un temoin occulaire tout comme une victime. Comme je suis poli, je me retiens de dire quoique ca soit, qui puisse te blesser. Aller portes-toi bien et continues à croire à ce monde de fiction et savoures ta vie d’esclave.


    • @matador

      « Le DSM-V est le manuel utilisé par les psychiatres pour diagnostiquer les maladies mentales, et à chaque nouvelle édition, il y a des dizaines de ces nouvelles maladies.
      ...
      Ce manuel identifie une nouvelle maladie mentale appelée « trouble oppositionnel avec provocation » ou TOP. Cette maladie est définie comme un « schéma continu de désobéissance, d’hostilité et de provocation » et les symptômes incluent la remise en question de l’autorité, la négativité, la défiance, la contradiction, et le fait d’être facilement agacé.
      ...
      Les nouvelles maladies mentales identifiées par le DSM-V incluent l’arrogance, le narcissisme, la créativité supérieure à la moyenne, le cynisme, et le comportement antisocial. Ce que nous appelions des traits de personnalité autrefois sont désormais des maladies mentales. Et il existe des traitements.
      ...
      Au cours des 50 dernières années, le DSM-V est passé de 130 à 357 de ces maladies. La majorité de ces maladies frappent les enfants. Bien que ce manuel soit un outil de diagnostic important pour l’industrie psychiatrique, il a également été responsable des changements sociaux. L’augmentation des TOP, des troubles bipolaires et des dépressions chez les enfants a été en grande partie à cause du manuel qui identifie certains comportements comme des symptômes. »


    • Merci @ Dosta

      pour ces infos. En en prenant connaissance je reconnais maintenant ce qui est arrivé à mon gros loulou, c’est mon Hamster. Voilà qui s’est mis à la "désobéissance, à l’hostilité et à la provocation", "défiant agacé mon autorité dans la négativité et la contradiction" quand je lui apportais un quignon de pain pour ses dents de rongeur.

      Sachant pas qu’il s’agissait d’un T.O.P, j’lui ai collé un p’tit sachet de lavande sous l’oreiller et pour l’endormir profondément du RAMMSTEIN, ça le détend d’ordinaire ce type de vibration. Il était devenu en colère...

      C’est à se demander ce qu’il y a à prendre dans la colère, j’lui disais. C’est vrai quoi, y a quoi à prendre dans la colère ? Alors qu’avant le T.O.P il prenait sans T.O.P ce qu’on lui filait.

      Ca m’a surpris de le voir changer ses traits de personnalité. J’vais lui lire ton com. Ca lui fera du bien d’entendre qu’il est pas un malade mental et qu’il n’a pas besoin de traitement ; qu’il est juste un rongeur en train de grandir dans la désobéissance, l’hostilité, la provocation, la défiance, agacé par la négativité de l’autorité dans sa contradiction.

      Merci encore @ Dosta

      pour le partage.


  • Les portes des asiles prison se sont ouverte en grands dans certains pays. Des hordes de dégénères se déversent en Europe. En plus de la racaille existante, on es pas sortie de l’auberge !


  • Ils souffrent de déséquilibrisme ?


  • l’EFT en groupe pourrait être une réponse pour traiter rapidement un grand nombre de personnes. C’est une technique de psychologie énergétique simple qui a été utilisée pour les plus grands traumatismes de guerre et d’autres désordres psychologiques avec grand succès par Gary Craig et bien d’autres depuis.

     

  • Nous aussi on a des malades mentaux : Hollande, Valls, Cazeneuve, Fabius...

     

  • pas grave , vous les envoyez en France - avec la CMU ils pourront se faire soigner gratuitement alors que les Français sont obligés d’aller au Maroc ou en Bulgarie pour se faire soigner les dents - ici ,ils n’ont plus les moyens !!!!!!!!!!!!!!!

     

    • Oui les médecins généralistes sont obligés de définir un créneau horaire de 10h00 le matin au plus tard 17h00 pour les consultations des CMUs. Car les “sans-dents” n’ont plus accès aux soins : la salle d’attente étant bondée.
      Les généralistes sont “ravis” des futurs Montaigne, “ravis” !



  • La Suisse débordée par les besoins en soins des migrants



    La France aussi... demandez aux dentistes, gynécos, pneumos et autres, obligés de les prendre, ils saturent le système et tout ça sans débourser un centime. Il se font refaire le ratelier pour zéro euro, nous, un implant nous coûte 1200€... de notre poche...


  • No problemo ! On invente une nouvelle maladie, la migrationite. Parce que s’il y a des personnes atteintes de schizophrénie, cela signifiera qu’il ne s’agit pas d’une maladie mais d’un traumatisme, d’un handicap psychique, et cela va créer une nouvelle crise économique mondiale. Parce que s’il y a des psychopathes, cela signifiera qu’en réalité il ne s’agit pas de migrants mais peut-être que les pays du Moyen-Orient font la putz (le ménage) et envoient en Suisse les seigneurs du Luna Park, cauchemars de tous les intellectuels d’Occident, capable de provoquer oralement un traumatisme crânien ou de rendre malade même les physiciens du CERN. Parce que s’il s’agit de victimes de stress post traumatiques, ils vont faire exploser l’Assurance Invalidité et vider les rues de Suisse dès 22h00 car tout le monde va se rappeler Sylvester Stallone dans le film "Rambo" ou s’imaginer que la douce campagne suisse se transformera soudain en jungle du Vietnam tel qu’on peut le voir dans le film "Apocalypse Now" ou "Platoon".

    La migrationite, une pilule, et toute la Suisse s’apaisera. On pourra même montrer aux enfants la série "The Walking Dead" en leur expliquant que les zombies, c’est les immigrés. Pas touche aux enfants surtout ! Leurs rêves sont les graines qui ensemenceront la terre sacrée helvétique afin qu’un jour, sur Mars, la Suisse devienne le pays qui inspirera tous les peuples de la Terre et qu’enfin le jardin d’Eden puisse réapparaitre avec tous les Pokémons, et les vierges qui oublient d’avoir des enfants, et les puceaux qui ne savent pas ce que veux dire puceau, et le lion qui dort avec l’agneau, et la souris qui joue avec l’éléphant, et le loup qui gratte le dos de la chauve-souris.

    Si on redevient fou, j’ai lu quelque part que la guerre, c’est bon pour l’économie. De quoi les suisses ont-ils peur ? Qu’il n’y ait plus de chômage dans leur pays ?