Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
          Contact | Forum | Boutique | Atelier
A A A
imprimer

Le CRIF fait pression pour empêcher une réunion politique à l’université de Toulouse

Par la rédaction d’E&R

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), présidé par Richard Prasquier, fait actuellement pression pour empêcher une réunion au contenu politique et pro-palestinien le samedi 8 décembre à l’université de Toulouse II-Le Mirail. Nous reproduisons ci-dessous un e-mail du CRIF ainsi que le courrier envoyé au président de l’université. Un bon aperçu des méthodes employées par certains pour garantir la « démocratie »...

Le mail

Chers amis,

Vous trouverez ci-joint un courrier demandant l’annulation d’une réunion politique à l’Université du Mirail.

La présence de représentants d’une organisation terroriste comme le FPLP ne peut que nuire aux valeurs démocratiques auxquelles nous sommes tous attachés.

Si cette manifestation n’est pas annulée, nous organiserons avec tous les démocrates une action s’opposant sur place à la tenue de discours extrémistes.  [1]

Du point de vue des valeurs démocratiques, ce qui compte lorsque l’on parle d’état de Palestine c’est de ne pas demander la disparition de l’état d’Israël comme l’exige le FPLP.

Ce qui compte quand on parle d’état de Palestine c’est aussi de s’interroger sur le type de régime politique qui y règnera.

Le CRIF Toulouse Midi-Pyrénées

CRIF TOULOUSE MIDI-PYRENEES
2 PLACE RIQUET
31000 TOULOUSE

 

Le courrier envoyé par le CRIF au président de l’université

 

Toulouse, le 28 novembre 2012

Monsieur le Président,

Je souhaitais attirer votre attention sur la tenue d’un meeting politique le 8 décembre 2012 organisé par « Coup pour Coup 31 » dans l’Amphi 9 de l’Université Toulouse-Le Mirail.

Tout d’abord, il me parait utile de préciser qu’une des formes modernes de l’antisémitisme s’ancre dans le refus de reconnaître au peuple juif son droit à l’autodétermination, et demande donc la disparition de l’état d’Israël, sous le prétexte fallacieux qu’il serait « dans son principe » raciste.

Étant donné la qualité des intervenants, représentants du FPLP, organisation « mère » de tous les mouvements terroristes depuis les années 1970, c’est de cela qu’il s’agit et non pas d’une discussion argumentée sur telle ou telle politique initiée par Israël.

Malheureusement, sur le campus de l’Université Toulouse-Le Mirail, lors d’un évènement en date du 25 avril qui aurait dû permettre simplement un débat, des manifestants ont hurlé le nom d’une bataille qui eut lieu en 628 à Khaybar à côté de Médine où l’armée de Mahomet a assassiné des Juifs. Le mot Khaybar est, par exemple, souvent gravé sur les missiles visant Israël lancés par le Hezbollah, le « parti de Dieu » libanais.
Cela signifie en réalité « Mort aux Juifs » sans que cela tombe sous le coup de la loi.

Il y a quelques semaines Houria Bouteldja, du parti des Indigènes de la République, tenait une réunion à l’Université Toulouse-Le Mirail et elle ne fait pas, elle non plus, mystère de ses opinions sur les « sionistes » pour ne pas dire les Juifs, ce qui permet à nouveau de ne pas tomber sur le coup de la loi.

À Toulouse le 1er novembre, le Président de la République François Hollande déclarait :
« (L’antisémitisme) sera pourfendu dans toutes ses manifestations, les actes mais aussi les mots. Il sera pourchassé partout, y compris derrière toutes les causes qui lui servent de prétexte ou de masques ».

L’Université de Toulouse-Le Mirail peut, à juste titre, s’enorgueillir de remarquables formations. La liberté d’expression est bien sûr un élément fondamental de toute démocratie. Mais la liberté d’expression ne peut être confondue avec l’exhibition de la haine, et, en l’occurrence, de la haine antisémite.
Il semble regrettable pour l’ensemble des étudiants de Toulouse que l’on puisse caricaturer votre université en se référant à ces différents exemples.

Je suis à votre disposition pour discuter de l’éventuelle annulation de ce meeting ou d’autres sujets en relation avec ces évènements.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’assurance de ma considération distinguée.

Nicole YARDENI
Présidente

Copie :
Monsieur Pierre COHEN – Maire de Toulouse.
Madame Marie-France BARTHET – Présidente du PRES Université de Toulouse.
Monsieur Henri-Michel COMET – Préfet de la Haute-Garonne.
Monsieur Régis GUYOT – Délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.
Monsieur Guillaume HOUZEL – Conseiller auprès de la Ministre de la Recherche et de l’enseignement supérieur.

 

Pour aller plus loin avec Kontre Kulture :

Notes

[1] C’est nous qui soulignons, ndlr.

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Article intéressant surtout pour tous les ignobles sophismes que le crif sert au président de l’université.

    Autrement dit, pour eux, tous les juifs sont des sionistes donc critiquer le sionisme, doctrine hérétique, est de l’"antisémitisme" (terme impropre comme le relève bien Soral), ils ont le droit de faire tout ce qu’ils veulent sinon : "antisémite !" aussi, car on leur refuse le droit à leur "autodétermination" (mais eux ne refusent pas la leur aux Palestiniens, non), toute cause qui touche de près ou de loin à l’hyper-susceptibilité judaique est antisémite parce que des juifs se sont sentis offensés... Cela ne dépend donc pas de faits objectifs mais de la manière dont ils sont perçus. D’où précisément leur hyper-susceptibilité hystérique. Et bien-sûr, tout ce qui est de près ou de loin judéo-critique est de la haine. De la haiiiine ! bouh !

    Non, il ne s’agit pas de haine mais de justice.

    En revanche, le mensonge, la manipulation et la haine comme rapport systématiquement à l’autre, ce n’est sûrement pas de la justice mais du calcul froid, cruel et sordide.

    Cette manière tout à fait singulière de s’imposer avec autorité tout en pleurnichant et en menaçant en permanence de porter plainte (ça tombe sous le coup de la loi, blabla) me laisse perplexe. Elle me fait penser à un sale gosse capricieux qui tantôt supplie, tantôt pique des crises pour que ses parents lui achètent tel ou tel jouet. C’est vraiment révulsant et inquiétant.


  • « Il y a quelques semaines Houria Bouteldja, du parti des Indigènes de la République, tenait une réunion à l’Université Toulouse-Le Mirail et elle ne fait pas, elle non plus, mystère de ses opinions sur les « sionistes » pour ne pas dire les Juifs, ce qui permet à nouveau de ne pas tomber sur le coup de la loi. »

    Donc pour le CRIF tous les juifs sont des sionistes, ainsi antisémites=antisionistes, la boucle est bouclée.

     

  • Il est évident qu’une organisation qui défend les droits Palestiniens contre le vol de leur terres, les actions militaires criminelles et qui dénonce le racisme dont ils sont victime ne peut être que terroriste et antisémite...ça crève les yeux

    Tiens, j’ai envie d’aller me boire un jus d’ananas...


  • Ormis le fait que le crif n’a certainement pas son mot a dire quant au fonctionnement d’université ou de quelconque organisme public je trouve que ce genre de reunion politique n’a pas sa place dans une université.
    Pour avoir fait 4 ans en fac a Montpellier je vous garantit que ce genre de reunion est un bordel permanent a l’image de l’université d’ailleurs ou les intervenants sont systématiquement des gauchistes npa attardés triés sur le volet et a ce que je peux en juger par l’organisme qui organise la reunion et le repaire de branleurs qu’est le Mirail ce ne sera pas different.
    Ils doivent vraiment etre sur les nerfs au Crif, a leur place j’encouragerai ces fausses reunions car le discours y est abscons et la stérilité et le canabis y regnent en maitre.

     

    • Assez d’accord avec vous... La vraie raison est que le système maintient les antifas dans son camp en leur autorisant des réunions, et donc que c’est du grand n’importe quoi...


    • Pas d’accord avec vous.

      Les universités sont des endroits où il est possible,même pour un prof,d’exprimer toutes les opinions possibles.

      En effet,car il s’agit ici de personnes adultes capables de forger leur propre opinion.
      Par contre,dans les lycées et les collèges les profs comme les intervenants sont soumis à un devoir de réserve.

      Les universités françaises(certaines,pas toutes évidemment)sont les rares endroits où on peut encore parler librement sans risquer de se faire licencier,ce qui constitue quelque chose de précieux qu’il faut défendre,même si c’est vrai que les intervenants sont plus de la mouvance d’extrême gauche que d’extrême droite.

      Défendons tous les espaces de liberté,même pour nos ennemis,car en ces temps d’imposture on en a bien besoin.


  • La suite à cette demande dépendra de la nature du ’’Cohen’’ siègeant à la mairie de toulouse !
    Si Le Pierrot est un fac-similé des ’’ Elie ’’, ’’Patrick’’ ou ’’Daniel’’, ’’le Crif de la nuit et bobards’’ aura à coup sûr gain de cause !
    Par contre si ce monsieur s’inspire plutôt de la mouvance ’’Jacobine’’ (On peut toujours rêver), espérons qu’il envoie un fuck similaire au sion de tous ces cons.


  • Répugnant !! ce n’est pas parce qu’on martele "démocrate" à chaque bout de phrase qu’on l’est. La méthode utilisée est à l’opposé de la démocratie !

     

  • Les valeurs démocratiques de M. Prasquier, qu’il dit pourtant respecter, çà serait encore de laisser les gens s’exprimer même si LUI pense qu’ILS sont des "terroristes"... par ailleurs c’est à la police d’en décider. CRIF ou pas, on a le droit de tout dire ici en France justement parce que c’est une démocratie (paraît-il). Par ailleurs, nous, français, sommes libres de nous exprimer en louant des salles - que nous payons indirectement avec les deniers de NOS impôts - pour pouvoir le faire, et quand bon nous semble. NOUS français, sommes également assez grands pour juger du fait que nous ayons à faire à des terroristes ou non.
    Ou pire : à des censeurs...
    Mais M. Prasquier est (le) malin : plus il censure, plus il fait monter la frustration, et à terme la colère contre la communauté qu’il soi-disant représente, et plus il peut se justifier en retour d’être persécuté, donc de nouveau "faire pression", c’est sans fin.
    Cessons de baisser la tête, bravons l’interdit (illégitime et souvent imposé), louons des salles, organisons des rassemblements. Il faut inverser la donne, faire en sorte que la pression change de côté, et que chacun se mobilise pour les bonnes causes, le sort palestinien en est une parmi d’autres. Même si c’est vrai qu’au sommet on retrouve toujours un peu les mêmes, dont un certain CRIF...

     

    • salut souzanxio
      « on a le droit de tout dire ici en France justement parce que c’est une démocratie (paraît-il). »
      perso, la seule définition de démocratie valable à mes yeux est celle du dico : système politique dans lequel le peuple détient le pouvoir et la souveraineté.
      En démocratie, si le peuple veut censurer et torturer, alors la censure et la torture sont démocratiques. Liberté d’expression et démocratie sont deux choses différentes et finalement très peu liées : d’une part, une organisation du pouvoir et de l’autre, un droit ou une liberté.
      Voilà en passant.
      Bonne route.


  • Ils sont vraiment fous au Crif (et ils ne font qu’appliquer les recommandations du QG). Cétait le dernier message que je postais au sujet de ces élites dégénérées qui me font gerber (car elles ne s’arrêteront jamais).


  • Quand on regarde l’ affiche pro-palestinnienne ,on constate une étoile rouge symbolisant le communisme .Le fplp est un mouvement de gauche (extrême) nationaliste d’ inspiration marxiste-léniniste voire maoiste ,cela change des trotskards et des antifas à la botte du système et qui combattent ,eux les résistants de l’ odre établi .

    De vrais révolutionnaires qui n’ont rien avoir avec ceux de pacotilles : ils prouvent que le terrorisme est un mode d’ action politique comme les autres .

     

  • Ils ne devraient pas avoir de mal a l’empêcher cette réunion avec un Cohen comme maire de toulouse.


  • les racistes les fachistes se sont eux les juifs sionistes qui oppriment le peuple palesinien, qui les spolient de leurs terres...qui les enferment dans Gaza, camp de concentration à ciel ouvert.
    qui ont le culot d’intervenir pour empêcher une réunion dans une université française, nous sommes vraiment sous occupation. Français REVEILLEZ VOUS....


  • On peut dire qu’ils sont sur tout les front .... Au moindre petit débat public même au fin fond de la plus reculé des vallées ,ils arrivent encore a te gonfler !!!!
    Cette technique est utilisé depuis les années 1900 et sur-employé depuis la fin de la seconde guerre mondiale (cf. "la controverse de Sion") avec une efficacité qui a fait ses preuves...
    Néanmoins on dirait que la bateau prends l’eau par le travers sur pas mal de sujet ces dernier temps et heureusement !!! voir ce qu’en dit BRZEZINSKI il y a peu : UNE « RÉSISTANCE POPULISTE » FAIT DÉRAILLER LE NOUVEL ORDRE MONDIAL ...


  • Cela signifie en réalité « Mort aux Juifs » sans que cela tombe sous le coup de la loi.

    Israël a tellement l’habitude de commettre des actes ne tombant pas sous le coup de la loi :)

    Chacun son tour.

    Et le meeting n’a pas encore eu lieu qu’il en connait déjà le contenu.
    Peut-on faire appel à sa clairvoyance pour le tirage du loto ?


  • Faut vraiment arrêter d’employer le terme "antisémite", qui ne sert qu’à enfumer : il y a des arabes dans la descendance de Sem ; et une Confession, par définition et quelle qu’elle soit, n’a pas à être héréditaire mais choisie. De fait, juif est le référent au Judaïsme, donc le terme propre devrait être antijudaïste et non antisémite. Faudrait que Monsieur Prasquier arrête de nous faire confondre racisme et irréligiosité.

     

    • PRASQUIER n’a pas les idées très claires puisqu’il parle, dans le mème registre de " peuple juif " , ce qui est aussi un non sens - viendrait il à l’idée de quiconque de parler du peuple protestant ? PRASQUIER , il est quoi finalement : polonais , français, israelien, israelite...Le sait il lui meme ?


  • Toujours le meme blabla, la haine, l´antisémitisme.. et mon cul c´est du poulet ?


  • Extrait d’un cours d’histoire donné en 2099.

    Donc, les enfants, on récapitule les grands monarques de France après la révolution de 1789 :

    - Napoléon 1er
    - Louis XVIII
    - Charles X
    - Louis-Philippe d’Orléans
    - Napoléon III

    - 1871 à 1940 : période de troubles avec confiscation du pouvoir par l’aristocratie bourgeoise "républicaine".

    - Adolphe Ier dit le Germanique et son vice-roi sur le territoire Philippe VII, dynastie Pétain-de-socialo (1940-1944).
    - Charles XI (1944-1968) dynastie de Gaulle.

    - de 1968 à 1990 (vote de la loi Fabius-Gayssot) nouvelle période de troubles causé par les "républicains".

    - Richard 1er de France, dynastie Prasquier-de-Tel Aviv.

    ...

    Et n’oubliez pas que les désirs du roi sont des ordres.


  • Nous devrions nous joindre à l’action. Ne sommes-nous pas des démocrates, soucieux de rendre au peuple son pouvoir, attachés à l’universalisme républicain et hostiles à toute forme de tribalisme ?

    À moins que nous ne soyons pas les bienvenus car certains seraient désormais plus démocratiquement démocrates que d’autres et donneraient le la. Au besoin par la menace démocratique.


  • J’y serais !! Je suis à l’université du Mirail

     

  • Le jeu auquel joue Mr. Prasquier est dangereux car à force d’annuler tout débat, il augmente la frustration.
    Dans une démocratie, on discute, les forums dans l’antiquité ont été construits pour ça, cela permet d’arranger les problèmes de façon civilisée.
    Le refus du débat, de la concertation amène le plus souvent à la violence, à régler les problèmes par la force.
    Comme dans le premier cas, le camp de Mr Prasquier a perdu sur tous les plans, et bien il utilise le deuxième qui malheureusement amènera à une confrontation.


  • Pauvre France !!! Nous somme aussi les maghrébins des grands couillons ..Quel parti politique peut sauver la France ? L’islam est une affaire privé et nous devons être les premiers patriote Français et la France EST notre pays.Nous devons voter utile et cessez de regarder quel parti nous donnera les meilleurs allocations !!! La France est notre patrie et avec tout les patriotes nous devons libérer ce pays démocratiquement.Putain j’ai des envies de milicien !!!!

    Vive la France vive la FRANCE VIVE LA FRANCE VIVE LA FRANCE VIVE LA FRANCE

     

  • Même si je pense que la cause Palestinienne est juste, encore un meeting qui ne concerne pas les Français et qui tente d’être interdit par une association qui ne se soucie pas des Français. Les uns comme les autres devraient aller militer dans d’autres pays et y rester.

     

  • La liberté d’expression est bien sûr un élément fondamental de toute démocratie.
    Je suis à votre disposition pour discuter de l’éventuelle annulation de ce meeting ou d’autres sujets en relation avec ces évènements.

    J’en suis sur que si ce n’est pas annule’ ils vont envoyer une personne anonyme pour enregistrer l’evenement est puis porter plainte. On l’a deja vu avec le FN et maintenant ils vont essayer de faire passer Monsieur Sami pour un barbu fanatique qui veut egorger tout les europeens et coucher avec leur filles.

    Etant donne’ que je n’ai pas de fille et je possede pas grande chose a pars ma tele et mes fringues (le reste etant au credit) j’accorde ma permission a Monsieur Sami de s’exprimer tout comme le dirigeant d’israel a pu debarquer a Toulouse pour sa campagne politique.


  • Pourquoi favoriser tant le communautarisme en France ????? Celui qui n’est pas contant ou ceux à qui il ne convient pas de vivre sous les couleurs du drapeau Français !!! Fassent leurs valises...


  • Cette lettre semble être plus une sommation qu’une demande......

     

  • Dernièrement en sortant du métro, j’ai rencontré un jeune étudiant distribuant un flyer pour cette réunion. Nous avons brièvement parlé et il me semble que les organisateurs étaient des personnes avec de bonnes intentions.
    Cependant, comme cité dans les commentaires, le mirail est une faculté de branleurs dont le pôle philosophie avait, dans les années 70-80, reçu des financements de Kadhafi, ce qui n’empêcha pas l’an dernier ce même pôle d’inviter un FM nous expliquer comment la dite "révolution libyenne" malgré ses violations du droit international par l’OTAN était "bénéfique". Ça vous donne une idée du niveau de malhonnêteté des maîtres de cette université. Pour en revenir à cette réunion, et à l’association citée par le CRIF (coup-pour-coup 31), c’est une grosse blague ! Cette association était à l’origine de la pétition demandant l’intervention occidentale en Libye que Bricmont montre dans cette vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xs...

    Autrement dit, même les imbéciles incompétents sont sanctionnés par le CRIF lorsqu’il s’agit de la légitimité de la "terre promise". Aucun commentaire à faire sur le contenu de la lettre du CRIF qui est un copier-coller de leurs sempiternelles pleurnicheries. Pour finir : Cohen est un pourri qui avait laissé des soldats israéliens se rendre 1) dans une école juive toulousaine , 2) se rendre dans un lieu public et étatique (médiathèque de Toulouse).

    Assister à cette conférence serait une perte de temps mais son organisation prouve que même les imbéciles comprennent que ce qui se passe en Palestine occupée est inacceptable


  • Etant étudiant a la fac du mirail, je suis tres fier que ce genre de réunions s’y tienne !! j’y serais sans doute !


  • Si le droit international était respecté, non seulement la Palestine doit être admise à l’ONU de plein droit, non comme Etat stagiaire et avec les conditions honteuses acceptées par Mahmoud Abbas mais c’est Israël qui doit être expulsé !

    1) Sait-on qu’aujourd’hui Israël occupe à l’ONU la place de l’Etat de Palestine, reconnu en droit international et qui a été membre de la SDN de 1920 jusqu’à la fin de la SDN en 1946 ? Un Etat binational, doté de sa monnaie, de ses passeports, de ses équipes sportives, doté de trois langues officielles, arabe, hébreu, anglais. Certes un Etat colonial mais un Etat dont la population aurait dû décider définitivement de son sort par référendum en 1945, après la guerre.

    Au lieu de ça, les grandes puissances ont empêché la réalisation de ce référendum qui aurait mis fin au mandat britannique et permis la naissance d’une Palestine démocratique où les Arabes chrétiens et musulmans représentaient au moins les 2/3 des habitants en 1947.

    Pour créer Israël il a fallu d’abord détruire l’Etat de Palestine. Cela fut fait militairement mais jamais juridiquement. Pour une raison très simple, pour cela il aurait fallu légalement l’accord des Palestiniens. De fait, la destruction de la Palestine très majoritairement arabe fut un déni de justice.

    Comme on l’entend souvent dire de façon mensongère, la création d’Israël ne s’explique pas par la volonté occidentale de se repentir des souffrances infligées aux européens juifs pendant la seconde guerre mondiale. Non. Ceci s’explique surtout par la volonté des Européens et Étasuniens de se débarrasser des survivants juifs du génocide en les envoyant coloniser la Palestine pour ne pas qu’ils stagnent en Europe et posent des problèmes sociaux de réinsertion et de restitution des biens juifs spoliés. Mais aussi pour éviter qu’ils n’émigrent vers les Etats-Unis.

    Des lois furent même votées aux Etats-Unis sur pression du mouvement sioniste, Ben Gourion en tête, après-guerre, pour stopper l’immigration de ces réfugiés juifs européens. Les sionistes les voulaient pour renforcer le Yishuv de Palestine. L’Etat juif en gestation.

    2) D’autre part Israël devrait être expulsé de l’ONU pour un autre motif ou plutôt trois autres. Cet Etat n’a été admis à l’ONU qu’à certaines conditions qui si elles n’étaient pas remplies devaient entraîner la nullité de l’admission.

    http://www.desobeissancecivile.org/...

    https://www.un.org/fr/documents/udhr

    http://www.info-palestine.net/spip....

     

  • Pleurniche et enfumage amalgamique... Toujours les mêmes ficelles. D’ailleurs peut-on parler de ficelles alors qu’il s’agit bel et bien d’énormes cordages voués à ligaturer les trompes de la pensée.


  • Donc, sionistes et juifs c’est bien la même chose. je me disais aussi...


  • Acte ANTISEMITE à Toulouse ! ;o) Il faut que tout cela cesse ! :o)


  • Tant mieux, qu’il continuent comme ça le crif...

    Les juifs déménagent souvent, leur arrogance accélèrent la fessée !

    Bientôt un grand nettoyage dans la plus pure Tradition Française...


  • Bonjour, juste pour dire que le Crif n’a pas à s’inquiéter. Je me suis rendue d’abord à la fac du Mirail et rien ni réunion ni info. Ne serait ce qu’un petit mot sur la porte de l’Amphi 9 qui dirait annulé ou merde enfin quelque chose. Ma soeur m’informe par tél et suite à quelques recherches sur le net que ça été déplacé au métro Arene. Donc j’y vais. Là j’observe quoi, une cinquantaine de personnes, une poignée ! Après ce meeting, je vais voir mon frère à capitole et là cette place ainsi que ses rues adjacentes sont noires de monde. Il y avait tellement de personnes qu’on pouvait à peine se déplacer ! Pour quoi ? le marché de noël, la conso etc... Donc pourquoi faire tant de pression, alors qu’il n’y a pas besoin.


  • Marchés de Noël : Le Maire de Paris refuse des crèches mais accepte des chandeliers géants à sept branches http://tinyurl.com/d626lpk


Afficher les commentaires suivants