Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Les instituts de recherche stratégique français, agences de com’ du pouvoir

Xavier Moreau évoque l’incompétence de plus en plus évidente des instituts de recherche stratégique consultés par le pouvoir français, au premier rang desquels l’Institut français des relations internationales (IFRI).

Entretien réalisé en juillet 2016 à Moscou par le journaliste indépendant Pierre-Antoine pour les sites stratpol.com et les-non-alignes.fr.

 

 

La politique étrangère française, une catastrophe,
à lire chez Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Merci encore une fois, à Xavier Moreau.

    Quant aux informations officielles qui émanent du pouvoir, il convient de n’y accorder aucune confiance, sauf à être un sot.


  • Peut-être que le IFRI fait bien sou boulot si le but est de détruire le tissu économique français. Comme au Proche-Orient où le but est de détruire tous les pays afin de construire le Grand Israël.


  • Le seul but de ces "Instituts" est d’égarer les Français, de toujours les tenir éloignés de la "reductio ad Israelum"...


  • Les sanctions ont provoqué en effet une militarisation croissante de l’économie russe pompée par le complexe militaro-industriel qui absorbe l’essentiel des ressources de la société civile en matières de compétences professionnelles (informatiques, télécoms, électronique, aéronautique, génie naval, etc) et des ressources budgétaires. A tel point que l’industrie d’armement joue le rôle de moteur essentiel de relance de l’économie par la dépense publique, grâce à l’épouvantail de la menace extérieure qui joue à merveille son rôle de mobilisateur des énergies et des esprits ligués dans la grande cause patriotique. La robotique russe a fait des pas de géant en termes de mises au point de drones semi-autonomes que ce soit sur mer,sur terre ou dans les airs ou se livrent la bataille du futur autour de la conception des armes intelligentes capables de porter des coups décisifs à l’adversaire tout en épargnant des vies humaines. A tel point que les guerriers humains apparaîtront bientôt comme superflus. Mais que l’on s’y trompe pas : les dépenses militaires extravagantes ont un coup que les revenus des hydrocarbures ne suffisent plus à couvrir. Comme l’Occident, la Russie a recours la planche à billets et à l’inflation pour couvrir ses dépenses publiques. Les réserves d’or servent essentiellement à mettre à l’abri des dévaluations compétitives les réserves de change de la banque centrale russe. Le passage d’une monnaie papier à une monnaie or n’est pas pour demain en Russie. Qu’on se le dise : introduire les métaux précieux dans la circulation monétaire privée revient à interdire à l’Etat de manipuler la valeur de la monnaie et à permettre la thésaurisation de la valeur produite par les particuliers. Ceux-ci retrouveraient ainsi la maîtrise de leurs revenus, qui échapperaient aux dépôts du secteur bancaire. Dans le contexte d’un Etat totalitaire, il ne saurait en être question, car la puissance publique se doit de conserver la complète et entière maîtrise de la circulation monétaire. De ce point de vue la Russie n’a rien à envier à l’Occident en matière de contrôle des flux de paiement. Les monnaies virtuelles n’ont pas décollé non plus en Russie, alors que les Russes sont les champions du hacking et autres techniques intrusives dans les circuits bancaires. Il auraient même participé à la faillite des essais de bourse virtuelle type Bitcoin qui n’aura pas survécu aux multiples vols des porte-monnaies électroniques. Un bail-in des détenteurs de bitcoins a même lieu !


  • "l’IFRI le premier risque pour les entreprises"... Excellent, j’ai bien rigolé !


  • Là pour le coup Xavier Moreau devrait s’inspirer du principe de causalité cher à Pierre Hillard. Ce n’est pas de l’incompétence...
    L’IFRI a été fondé et est encore dirigé par Thierry de Montbrial qui est présent à toutes les sauteries Bilderberg

    Y a plein d’articles sourcés sur le Web...
    Allez, un seul article au hasard avec ce passage



    En France, les piliers qui viennent quasiment à toutes les réunions [du groupe Bilderberg] sont :
    Thierry de Montbrial (membre depuis 1976 et également membre de la Trilatérale), Président de l’Institut Français des Relations Internationales IFRI, (*1) un think tank atlantiste,… " (source) ;




    Observatoire National de la Franc-Maçonnerie ONFM