Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Olivier Delamarche : "Les banques centrales ont tué les marchés"

Émission Intégrale Placements du lundi 5 septembre 2016 sur BFM Business, avec Olivier Delamarche, associé et gérant de Platinium Gestion, et Patrice Gautry, chef économiste chez Union Bancaire Privée.

 

Les chiffres de l’emploi américain vont-ils influencer la stratégie de la FED ? :

 

Comment les marchés appréhendent-ils les prochaines élections en Europe et aux États-Unis ?

 

Comprendre l’économie mondialisée avec Kontre Kulture :

Olivier Delamarche, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Sans blague ???...........


  • QE contre Q+
    " Il ne faut pas se leurrer de chiffres et de discours " P. Gautry
    " Ah bon, il était pas bon le protocole ? "
    Dieudonné Le Cancer spectacle Mahmoud


  • Moi je me pose des questions sur Delamarche. Il dit bcp de vérités, est systématiquement le chien dans le jeu de quille de BFMTV, toujours face à un banquier bien pensant et bien dans l’enfumage bancaire, mais est TOUJOURS réinvité !!!!!

    C’est ça que je me demande. Pourquoi BFM ré-invite à chaque fois Delamarche même s’il leur mets des fions à chaque épisode ????

     

    • Surtout qu’en parallèle, Olivier Berruyer n’est plus en odeur de sainteté sur cette chaine.

      Delamarche se rend régulièrement coupable d’évitement de sujets qui fâchent, et de noyage de poisson. Soit c’est un idiot utile, soit c’est un agent d’influence chargé de canaliser les pensées... Nauséabondes, en les maintenant dans les clous. À la limite des clous, mais du bon côté...


    • #1552362

      Parce que s’il ne l’était pas, personne ne regarderait cette émission de merde ?

      C’est ce que n’ont pas compris les medias avec Soral : il fallait l’inviter et le réinviter avec Dieudo pour booster l’audimat.

      A eux deux, ils valaient bien plus que toutes les subventions, et pouvaient assurer le carnet de commande des pubs.

      Vous voyez, c’est cela qui rend les idéologues stupides : c’est leur idéologie qui les suicide encore plus sûrement que leurs détracteurs.

      Notez bien : Delamarche, Soral, ou Dieudo peuvent avoir complètement tort. Ce n’est pas grave : leur QE pête tous les quemomètres, c’est pour cela qu’ils sont aimés. Ils mentent pas.Et ils aiment bien le genre humain.

      C’est rare dans le showbiz.


    • Parce que tout ca c’est du cinema. Ils jouent tous un role, comme les acteurs d’un film. Regarde derriere les invites, t’as des especes de diagrammes en 3D qui tournent et tout. Ca signifie quoi ces diagrammes debiles ? Ils ne representent absolument rien. Mais pour le neuneu qui zappe sur BFMTV, il a l’impression d’etre plus intelligent et d’etre avec des grands experts au coeur de la high tech de la haute finance, et tous les "buzz words" que les MSM aiment.

      O. Delamarche est la pour apporter un point de vue contradictoire. Si les 2 invites ont le meme point de vue, alors il n’y a pas de debat possible. Et en meme temps, on sait que O. Delamarche ne va pas sortir un truc du genre "les gens qui controllent la finance a wall street et a la city, quelque fois on sait pas trop". Autrement dit, BFM sait qu’il ne va pas faire de quenelle devant la camera.


    • Car les merdias ont peur de la corde qui les attends. Dans le méga procès pour haute trahison qui s’en vient, ils pourront dire qu’il laissaient parler des opposants. En plus l’audience avec lui est là alors ..


    • cela s’appelle un peu de d’audience sur la spychologie gentil/méchant ...


    • Personnellement, j’ai décroché de Delamarche le jour où j’ai vu une vidéo dans laquelle il disait que la loi de 1973 (loi Pompidou-Giscard-Rothschild) qui interdit à l’Etat de s’auto-financer par la Banque de France, n’était qu’un épiphénomène, qui n’est pas responsable de la situation de la dette française abyssale actuelle.


  • Mais enfin ce qui me sidère est que l’intervenant en face de Delamarche dit en somme que les banques centrales deviennent des "acteurs de la bourse". Maintenant les gens qui sont là pour donner un autre avis avoue eux mêmes que les banques centrales donnent des crédits illimités aux marchés, sans impératif de résultat. Et il dit ensuite que "je n’ai pas de manuel du parfait banquier central".
    On voit sa gène. Soit il ment, soit il est mis sur le banc de touche, il préfère dire "je ne sais pas quelles sont les conséquences".

    Ensuite il parle d’attente des Etats, déjà endettés et qui ne peuvent pas assumer le poids de leur économie (de service, construites sur des dettes), plus tard on appellera peut-être au patriotisme pour s’endetter et consommer ?

    On ne créé pas de la demande quand la consommation ralentie. On créé de la demande sur un marché disponible mais quand le marché est saturé c’est de la concurrence. Donc chaque acteur s’endette toujours un peu plus pour racheter son voisin. (par exemple Drahi créé sa banque, l’endette pour racheter ou créer des entreprises comme SFR et numéricable)

    La situation est catastrophique. Il peuvent faire traîner cette situation longtemps, il ne faut pas les sous estimer. Mais par contre le monde professionnel sera étouffé de plus en plus (il l’est déjà).

    Pourquoi les banques centrales ne financent pas les usines intégralement robotisées ? Pourquoi en France on ne trouve pas encore de diplômes d’ingénieur spécialisés dans ce domaine ? (je parle de robotique)

    La situation se résume à 750 000 milliards de produits financiers pour un PIB mondial de 76 000 milliards. Je ne vois pas vraiment ce qu’il y a à espérer.

    Au moins Pierre Hillard, sans être économiste a bien compris dans quelle société on vit : il n’y a jamais eu autant de moignons en entreprise, la plupart des gens baissent les bras, le travail bien fait ne compte plus : seul "l’esprit professionnel" est important pour espérer garder son poste.
    "La masse" comme dit P Hillard En haut lieu ce doit être pareil.
    Pour autant, dans un monde où Fabius fait figure d’autorité morale de la France, pas étonnant que Jean Pierre, 50 ans, agriculteur soit, lui, à 70 heures par semaines à crever la gueule ouverte avec moins de 700 euros par mois.

    Bref une époque de merde qu’ils comptent bien faire durer, tant qu’il y a des planches à billet et des consommateurs qui encaisseront l’inflation sans broncher.


  • Cet article peut vous expliquer le scandale

    Google : "BCE : 1 000 milliards d’euros… Et pour quel résultat ?"


  • N’oubliez jamais que Delamarche est un gestionnaire de fond...

    Ses résultats sont TRES mauvais...

    Il annonce des baisses qui ne voient jamais le jour...

    Les indices sont au plus hauts...et ses clients sont au plus bas.