Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Pokemon Go ou le totalitarisme du "capitalisme de surveillance"

Oliver Stone refroidit le Comic-Con de San Diego

Le réalisateur Oliver Stone s’est insurgé jeudi contre le phénomène Pokemon Go, qui pourrait selon lui conduire à une forme de « totalitarisme » compte tenu de son « niveau d’intrusion » dans la vie privée.

Au premier jour de la grand-messe de la bande dessinée Comic-Con 2016 à San Diego, le cinéaste a affirmé que l’application faisait partie d’une culture plus large du « capitalisme de surveillance ».

Oliver Stone, 69 ans, présentait son nouveau film Snowden, le biopic sur le lanceur d’alerte qui avait révélé l’ampleur des programmes de surveillance d’agences américaines de renseignement. Le film sortira aux États-Unis le 16 septembre et en France le 2 novembre.

« [Google] est l’entreprise qui a eu la plus forte croissance jamais enregistrée, et ils ont investi des sommes d’argent énormes dans ce qu’est la surveillance, c’est-à-dire l’extraction de données », a expliqué Oliver Stone devant le public du festival Comic-Con, auquel il participe pour la première fois.

« Ils explorent les données de toutes les personnes présentes dans cette salle pour savoir ce que vous achetez, ce que vous aimez et surtout votre comportement », affirme le cinéaste, primé trois fois aux Oscars.

Le jeu de réalité augmentée, lancé le 6 juillet, est rapidement devenu la sensation de l’année, bien que très critiqué pour demander à ses utilisateurs l’accès à leur historique Google et à leurs courriels.

Pokemon Go est également accusé d’être responsable d’une vague de délits, de violations de la circulation et d’autres plaintes à travers le monde.

« Vous allez assister à une nouvelle forme de, franchement, société robot, où ils sauront comment vous vous comportez. C’est ce qu’on appelle le totalitarisme », a conclu Oliver Stone.

À ne pas manquer, sur E&R :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est vraiment dommage qu’il y est ce côté espionnage de Google car sinon cette appli est vraiment pas mal. On a enfin rèussi à faire sortir les geeks de chez eux et les faire marcher.C’est également un bon moyen de découvrire la ville dans laquelle vous vous trouvez sachant que l’appli vous emmene vers des points d’intérêts.
    Je l’ai essayé une journée et MIRACLE des gens partout se mettaient enfin à se parler dans la rue !

     

    • Ne trouves-tu pas que c’est triste que ca soit une application qui te pousse a visiter la ville dans laquelle tu vis et parler avec des gens ? Ou es ta creativite ? Ou est ta curiosite ? Ou est ton caractere humain ? Il a fallu cette application pour t’animer a sortir de ta maison ? Je parie que tu compte entre 16 et 25 piges ?

      Cordialement


    • Dans la vie on a le choix de voir le verre a moitié plein ou le verre à moitié vide.
      Voir des gens s’amuser dans les rues, socialiser entre eux, c’est effectivement mieux que rien :-)


  • #1517424
    le 22/07/2016 par Pampers/ placements/ gestion de patrimoine
    Pokemon Go ou le totalitarisme du "capitalisme de surveillance"

    Un large public du Comic-Con de San Diego souhaite déjà tout simplement fuir la réalité du monde des adultes (mettez les guillemets " appropriés" où vous voudrez).

    C’est un peu comme demander à un alcoolo d’arrêter sa conso, alors qu’il est bourré...

     

    • Désolé mon ami mais le jeux vidéo n’est pas une drogue comme peu l’être l’alcool. Cette histoire de fuir la réalité ne peut être attribuée qu’aux plus jeunes mais qui, de toutes façons, comme moi (43 ans dont 20 et quelques de JV) seront rattrapés par, on pourrait dire, le principe de réalité. Même en baignant dedans (j’ai travaillé 6 ans comme infographiste) cela ne m’a en rien empêché de faire ma vie, de rencontrer des gens ou de me reproduire. Les JV n’ont jamais été le mal dont parle les plus incultes journalistes qui comme, dans beaucoup de domaines, ni connaissent rien.
      Quand je joue et bien oui je m’évade mais pas plus, pas moins, que celui qui lit un livre ou qui regarde un film ou bien même qui écoute de la musique à la différence que dans le JV on est pas passif contrairement au reste. Mieux ou moins bien je n’en sais rien mais au moins je fais quelque chose et je suis dans l’action (même puérilement je l’admet). Ne diabolisons pas tout à l’emporte-pièce car malgré tout chacun trouvera ça voie, qu’elle soit bonne ou pas.


    • #1517578
      le 22/07/2016 par Pampers/ placements/ gestion de patrimoine
      Pokemon Go ou le totalitarisme du "capitalisme de surveillance"

      "Désolé mon ami mais le jeux vidéo n’est pas une drogue comme peu l’être l’alcool."

      La dépendance au jeu vidéo désigne un trouble psychologique caractérisant un besoin irrésistible et obsessionnel de jouer à un jeu vidéo. L’addiction aux jeux vidéo entraînerait chez le joueur des comportements au caractère répétitif et compulsif, comme chez les joueurs pathologiques ou les consommateurs de substances psychoactives.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%...

      Lire ne permet pas de "s’évader", cela fournit des outils de construction à la pensée, activité psychique, consciente dans son ensemble, qui recouvre les processus par lesquels sont élaborés, en réponse aux perceptions venues des sens, des images, des sensations, des concepts que l’être humain associe pour comprendre, apprendre, créer et agir.


    • @Guillaume :
      "Quand je joue et bien oui je m’évade mais pas plus, pas moins, que celui qui lit un livre ou qui regarde un film ou bien même qui écoute de la musique à la différence que dans le JV on est pas passif contrairement au reste. "

      Ca , c’est l’argument type du pur sophiste qui s’ignore. Prends un peu tes infos ailleurs que seulement ou cela va dans ton sens et tu verras que, en réalité , c’est EXACTEMENT LE CONTRAIRE de ce que tu énonces de façon péremptoire .
      Désolé , comme tu dis ...


    • #1517696

      @ Guillaume : Entièrement d’accord avec vous sur ce coup là (je vous ai un peu critiqué dans un autre com. ne m’en veuillez pas trop svp) Je ne peux pas ne pas vous défendre.

      @ Pampers/ placements/ gestion de patrimoine : Guillaume parle de jeux vidéos et vous parlez d’addictions. Les addictions sont multiples et pas caractéristiques des jeux vidéos. Vous ne parlez donc pas de la même chose. Les addictions sont par définitions néfastes, quelles qu’elles soient. De plus, jouer aux jeux vidéos n’empêche nullement de lire ni de se cultivez ni d’avoir des amis et une vie sociale normale par ailleurs. Ni de venir sur E&R, entre multiples autres médias. Et il existe même des jeux vidéos qui permettent de se cultiver en histoire par exemple.
      Et il y aussi "jeux vidéos" et "jeux vidéos". Dans tous les domaines il y a de l’excellent et du médiocre.
      Les jeux vidéos aujourd’hui font partie intégrante du dit "divertissement" comme la tv, cinéma, théâtre, radio, concerts musicaux etc... Après on pourra toujours parler du concept du "divertissement"...
      Il est vrai qu’avec le délire que provoque ce pokemon go, les idées reçues sur les jeux vidéos ont de beaux jours devant elles.

      @ Jayjay
      Désolé de vous le dire mais c’est votre commentaire qui est péremptoire. Du coup, en vous disant ça, je me sens aussi un peu péremptoire... Zut, on fait comment ? :)


  • C’est un bienveillant message d’alerte venant d’un grand monsieur. Mais ça ne les empêchera pas de continuer leur entreprise de démolition visant à faire de nous des esclaves surendettés juste bons à consommer et fermer leurs gueules.


  • Le logo du Comic-Con annonce la couleur !

     

    • Le logo est très clair...il s’agit effectivement d’un modèle de surveillance et il est étrange que si peu de jeunes en soit conscient.
      Si on ajoute que l’anagramme de San diego est diagnose...alors c’est encore plus net car la diagnose est l’art de classer les individus par caractères communs. Il est évident qu’il est facile de manipuler les joueurs de Pokemon...
      Veiller à ne pas consentir à se faire manipuler est franchement devenu difficile : Il ne reste que l’aide de la spiritualité pour maintenir la connexion divine et rester des êtres avec une âme. C’est un exercice ou jeu bien plus difficile que le Pokemon mais qui apporte une réelle liberté et un bonheur bien plus grand.


  • #1517432

    une voix dans l’océan, quand on voit le nombre de niais(es) qui s’abonnent à ce genre de "nouveauté trop cool" : derrière le but est de ficher tout le monde, peut-être pour mieux s’en débarrasser ensuite et çà c’est beaucoup moins cool...

    Il y aussi Snapchat dans le même genre qui collecte toutes les données et qui ne fonctionne que par cookies (ou fenêtres furtives, pop-up).


  • Oliver ? 69 ans pour te rendre compte que nous ne sommes que du bétail ?
    Comme on dit : "si c’est gratuit, alors c’est vous le produit". méditez là dessus.

     

    • #1517659

      Et vous ? à deux ans dans votre landau vous étiez peut-être déjà au courant ? 69 ans c’est son age et vous lui reprochez de n’avoir pas percuté tout ce temps là.
      Votre accusation est elle aussi "gratuite". Vous n’êtes pas dans sa tête. Vous ne savez pas. Là où vous avez raison, c’est sur ce que vous dites dans la deuxième ligne de votre commentaire.
      Relisez-vous quand même avant de poster.
      Cordialement et dites-vous bien que "mieux vaut tard que jamais".


    • Pas pertinent comme commentaire l’ami, Oliver Stone est "aware" de beaucoup de choses (renseignez-vous !son "autre histoire de l’Amérique" date de quelques années et montre qu’il sait beaucoup de choses)

      Quant à l’avertissement de mr Stone, il est pertinent, mais bon, les accrocs du zinzin se fichent eux-mêmes, n’ont aucune conscience d’être du bétail, de la chair à GAFA !

      Bref, moi qui vit à la campagne, je trouve que les bestiaux d’élevage ont plus de cervelle que beaucoup de citadins de ce pays !

      Bétail ils sont, bétail ils connaîtront le destin, à savoir l’abattoir, avec abattage hallal of course !

      Adishatz

      H/


    • Tout à fait d’accord. Je reconnais que la première phrase n’était pas très fine, ni très judicieuse. Toutefois, Oliver mis à part, je pense quand même qu’à partir d’une certaine génération les gens devraient savoir beaucoup de choses auxquelles nous n’avions pas eu la chance d’accéder pour cause d’internet inexistant. Dans peu de temps personne ne pourra dire qu’il ne savait pas.


  • Pokemon Go n’est qu’un début. Imaginez le fric qu’il y a à se faire avec la réalité virtuelle. Des tas d’autres applications de ce type vont apparaître.
    Vous n’êtes déjà plu qu’un avatar dans le monde Google. C’est la fin du monde réel.

     

    • "Vous n’êtes déjà plu qu’un avatar dans le monde Google. C’est la fin du monde réel."

      Es-tu sur ? Moi je ne pense pas. Il ya bien des gens qui travaillent ardement pour un systeme alternatif ou l’ETRE est au centre de tout.


    • #1517854

      à Andreas : justement chercher l’être c’est déjà s’avancer vers l’aliénation, puisque l’être est ou n’est pas, il n’y a pas à le chercher, à l’imaginer. Dès qu’on imagine on sort du réel, on est dans l’illusion, on croit qu’on a innover mais c’est en fait le système vous a déjà absorbé... L’éclosion de l’être ne peut être que complémentaire à l’éclosion de la communauté humaine. Et çà se fera tout seul au "bon moment" !


    • @réGénération

      Tu n’as rien compris cher camarade. Je n’ai JAMAIS parlé de "chercher l’etre" dans mon post. Je te demande de relire attentivement mon post et de ne pas m’attribuer ta pensée. Non, merci je sais penser par moi-meme.

      Cordialement.


  • Incroyable que des gens (des adultes ?) acceptent de se laisser téléguider, on comprend...pourquoi on en est là et pourquoi c’est si facile pour une oligarchie malfaisante d’obtenir tout ce qu’ils veulent de nous, notre consentement à tout, "pour la première fois , on assiste à des esclaves qui ignorent qu’ils le sont ou qui consentent à leur propre esclavage, et pour la première fois on assiste à l’avènement d’un totalitarisme unifié " ( extrait d’un doc que je recommande à tous, sauf ceux qui le connaissent déjà, " la servitude de la modernité")


  • En même temps le logo de "comic con" ne représente pas une petite fleur, au moins les choses sont annoncées.


  • Oliver Stone est un dinosaure de la contre-culture américaine, une période marquée par la paranoïa technologique et la peur de la surveillance généralisée. Ces préventions sont complètement étrangères à la jeune génération, pragmatique et avide de nouvelles expériences technologiques.

    Là on est en plein roman de Philip K. Dick, avec la double dimension ludique et totalitaire, en interraction dialectique.


  • Encore une analyse hasardeuse du phénomène Pokemon Go, ce n’est pas un programme de surveillance (il est déjà en place entre le GPS, Internet, les réseaux sociaux et la téléphonie mobile, il ne manque plus que la RFID)



    Qui contrôle le virtuel, contrôle le réel.



    La « réalité augmentée » porte un nom inoffensif et positif (novlang), en fait il s’agit de « réalité piratée » (contrôlée).

    Mixer le virtuel au réel est un moyen de s’immiscer dans la réalité, il faut voir ce nouveau pont comme un filtre qui se place entre la réalité et les sens (vue, ouie etc) de la cible (en l’occurrence du joueur)
    C’est une attaque faite à nos sens sur le théâtre d’opération qu’est le réel.
    Ainsi, une fois ce filtre placé, le système prendra le contrôle sur nos pensées et émotions en modifiant nos perceptions et donc notre réalité. (un mouton deviendra un loup, une rêve un cauchemar, une tristesse une joie etc)

    Pokemon Go est un test grandeur nature de « mind control » (je sais, jeté comme cela ça fait conspi, avec un chapeau en allu. mais réfléchissez bien), les données seront épluchées, triées par des agences supra nationales afin d’affûter les mécanismes de la dictature cybernétique du mensonge qui s’en vient.
    Une des données qui sera la plus étudiée sera celle de la résistance à ce jeu (jeu = mind control), ces chiffres indiqueront si l’Humanité est prête à basculer dans cette nouvelle dimension (réalité augmentée, piratée, hi-jackée, contrôlée etc) ou non. (il y aura une segmention faite par age, sexe, niveau social etc etc)
    Ils seront exactement quels profils types seront les plus résistants à leur nouveau système de contrôle mental et pourquoi.
    Je les soupçonne (parce que c’est ce que je ferais) aussi d’étudier les mouvements idéologiques, religieux etc (via les big datas du net) qui dénoncent pour de bonnes ou de mauvaises raisons Pokemon go. (ceci afin de mieux les connaitre et les dominer par la suite)

    PS : Afin d’appuyer mon analyse voici mon parcours, je travaille dans ce secteur (ingénieur), j’ai toujours refusé de bosser pour ces grosses boites (walt disney, Total, TF1 entre autre) sachant ce qu’il y a derrière (exploitation, manipulation et propagande). J’ai bossé sur des appli facebook, ce que j’ai arrêté de faire lorsque j’ai compris l’envers du décors (vous auriez peur si je vous disais tout ce que l’on peut savoir sur vous en tant que simple développeur, alors imaginez les agences gouvernementales)


  • #1517608
    le 22/07/2016 par Du black, du beur , et du blanc ça fait du ketchup-mayonnaise.
    Pokemon Go ou le totalitarisme du "capitalisme de surveillance"

    En règle générale dés que le mouvement est suivi par le troupeau, je sais tout de suite que c’est Soros/imposture/maison mère et capital qui est derrière.


  • On ne peut pas reprocher aux gens de fuir un monde réel laid, corrompu et de toute façon en perdition. C’est ça, le suicide ou la résistance vaine.

     

  • Le problème c’est plutôt à qui s’adresse se produit et surtout ce qu’ils en retiennent...Par exemple, il y a une vidéo ou un gars explique à ses nombreux abonnés que quelqu’un avait pointé du doigt le fait que l’app demandait l’accès à toutes les données et annonçait ça comme "rien de grave" et "simplement une erreur des programmeurs qui ont promis de corriger ça"...C’est dire l’esprit critique du mec. Quand on sait que google torpille des contrats d’assurance à cause de données récupérés...

    Après il faut être objectif, seul un jeu comme pokemon aurait pu être aussi populaire, notamment à sa sortie eu égard à la structure même de pokemon.


  • Il faut bien occuper les gens qui sont en trop ! Pendant ce temps ceux qui ont un peu de jugeote préparent l’avenir (très sombre).


  • Ceux qui sont "contrôlés" via pokemon go ce sont des geeks entre 20 et 35 ans. La NSA va apprendre qu’il bouffe du mac do, qu’ils vont souvent au magasin de jeu video, qu’ils achètent beaucoup de jeu vidéo sur amazon, et qu’ils consultent souvent jeuxvideo com.

    Je ne sais pas, peut etre que leur but est d’en faire des soldats cybernétique. Il faut d’abord qu’ils s’entraînent sur les casques de réalité virtuelle.


Commentaires suivants