Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Quelles motivations pour les "gestatrices" ?

Enquête sur la GPA en Inde

Comme Israël, la Russie ou l’Ukraine, l’Inde pratique la GPA basée sur un échange financier. Par ailleurs, contrairement à ce qui est pratiqué dans d’autres pays (États-Unis, Thaïlande, Royaume-Uni), l’Inde présente l’avantage d’établir le certificat de naissance de l’enfant au nom de la mère, et non pas au nom de la femme qui a porté l’enfant et qui a accouché. Économiquement, pour les parents étrangers, la GPA était relativement peu coûteuse en Inde, de l’ordre de 30 000 à 40 000 € (hors frais de voyage), comparés aux 100 000 € minimum à mobiliser pour une GPA pratiquée aux États-Unis.

 

[...]

La GPA tend donc à être décrite comme une expérience assumée par les gestatrices qui présentent ce choix comme celui de femmes instruites, épouses et mères prenant en main la destinée de leur famille pour en améliorer les conditions de vie ou faire face à des problèmes financiers, ponctuels ou durables. Les entretiens ont néanmoins parfois conduit à fissurer ce discours. De nombreuses gestatrices ont indiqué qu’elles ne souhaitaient pas renouveler cette expérience dans le futur.

De manière plus poignante, une question sur la possibilité que leur propre fille puisse devenir un jour gestatrice à son tour, a parfois provoqué de fortes émotions chez ces femmes qui y voyaient le signe d’un échec de leur propre GPA à changer la vie de leur famille. Cette étude s’est arrêtée aux portes des centres médicaux et il restera dans l’avenir à explorer le devenir de ces femmes, de leurs enfants et de leurs familles afin de savoir si les rêves d’un avenir meilleur se sont concrétisés.

Lire l’intégralité de l’article sur unpeudairfrais.org

 

À ne pas manquer, la conférence de Maria Poumier et Lucien Cerise à Lille :

 

Sur le processus libéral destructeur d’humanité, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1580868

    J’espère que certaines vont nous faire un superbe boulot. Parce ce que sur certains sujets il y’a plus de femmes qui réussissent a apporter un ensemble de détails plus généreux que l’instinct masculin tend a réduire des fois.


  • #1580885

    Je me demande ce que l’on doit ressentir quand on se dit que, d’une mère on a reçu l’ovule et l’adn mais que d’une autre mère, attaché a son placenta,qui tu as reçu les éléments nutritifs qui on fait de toi un être humain, et tu porte cette marque sur toi, ton nombril.
    Est ce qu’on ne ressent pas quelque part un manque de la mère qui t’a porté ?
    C’est bizarre quand même et pas naturel du tout mais je réfléchis trop.

     

  • #1580951
    le 17/10/2016 par réGénération
    Quelles motivations pour les "gestatrices" ?

    Pour moi çà reste une sorte d’assassinat... Mais pour ces connasses il est possible qu’elles fassent la différence entre un avortement et une GPA, or sur le fond, sur le côté moral du truc, c’est exactement la même chose !
    La GPA est même pire : c’est un abandon consenti... mais masqué dans leur petite tête par l’appât du gain ou le besoin de flouze. Mais même dans ce dernier cas, y’a quand même d’autres solutions, mais comme celle-là vient de sortir, elles préfèrent encore larguer leur moutard que de se faire prostituée (dans un cas extrême j’entends, parce que c’est ce qu’il y a de plus dégradant pour une femme il me semble). Peut-être que "çà paye" mieux aussi. Dégueulasse.

     

    • #1581535

      Mais pour ces connasses




      je sais pas pour les autres pays, mais les indiennes qui font çà c’est parce qu’elles n’ont pas d’autre choix, ce sont des femmes du milieu rural le plus défavorisé (et en Inde, défavorisé c’est plutôt un doux euphémisme) Quant à la prostitution, en Inde rurale elle ne nourrit pas une famille endettée. donc les hommes se suicident en bouffant de la mort aux rats et les femmes ont le choix de la GPA (légale).
      Alors la prochaine fois choisis mieux tes mots devant ton clavier, le vrai monde est plus complexe. toutes les mères porteuses ne cherchent pas à se faire poser des implants mammaires.


  • #1581105

    Ce monde est devenu complètement fou .Lorsque des personnes raisonnent normalement ,et que l’on voit ce décalage ahurissant , on se demande si c’est possible .Ou est passé l’être humain ,avec des valeurs sensées ,constructives .Mais pas cette gabegie monstrueuse qui n’a plus aucun sens et intransmissible .Quelle suite va—t-il y avoir après tout ça ??

     

    • #1581158
      le 18/10/2016 par réGénération
      Quelles motivations pour les "gestatrices" ?

      Quand vous lisez Weininger (voir sur KK) le type explique que dans l’absolu la femme et la morale çà fait deux, et que la morale c’est plus un truc d’homme qui lui a une capacité de juger les choses.
      Or dans un monde féminisé où l’autorité paternelle, masculine (le patriarcat quoi) est dans le déclin, les femmes sont effectivement libérées - de la morale - pour le plus grand bien des affaires, du business.

      Même sans tomber dans le cas excessif de la GPA, dans une famille si le père est absent, la femme a tendance à se servir du gamin pour se mettre en valeur (extension de l’ego) ou à se transformer en mère abusive.

      Le retour de l’homme donc de la morale (et la force de faire entendre sa voix), est primordial. (et désolé pour ce cours de moraline mais c’est un peu vrai je pense)


  • #1581127

    Pour info, depuis le scandale de la famille australienne qui avait abandonné leur enfant trisomique né d’une mère porteuse thaïlandaise, cette pratique est encadrée pas une loi très restrictive dans le Royaume de Thaïlande.


  • #1581200

    On se rend compte que l’être humain devient dégénéré et que l’animal est resté avec ses propres règles depuis des millions d’années,et qui n’ont jamais variées d’un iota .Il y a une perversion chez l’être humain ,qui s’accélère .

     

    • #1581312

      Il suffit de voir le moindre reportage animalier pour savoir que l’animal est de tout temps supérieur à l’homme. Les peuples primitifs, eux, le savait.


  • #1581280
    le 18/10/2016 par carambole
    Quelles motivations pour les "gestatrices" ?

    Qui peut se consoler d’avoir vendu son enfant ?