Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Robert Badinter s’oppose à l’internement à vie d’un sordide assassin en Suisse

L’ancien ministre français de la Justice, Robert Badinter, célèbre pour avoir obtenu l’abolition de la peine de mort en 1981, s’est invité dans le débat sur l’internement à vie des criminels en Suisse. Il a en effet souhaité que le Tribunal fédéral casse le jugement du Tribunal cantonal vaudois qui a condamné Claude Dubois. à l’internement à vie, le 2 septembre dernier. L’homme pour lequel Robert Badinter accorde tant de considération est un double meurtrier.

 

Qui est Claude Dubois ?

Son premier meurtre date de 1998, il avait enlevé et séquestré une jeune femme avant de la tuer de 5 balles dans la tête. Il avait été condamné à vingt ans de prison mais n’en a effectué que quinze pour ce crime. Il est ressorti sous conditions à 36 ans et, psychologiquement, il semble être resté le même : « Pervers et narcissique, avec trouble de la personnalité qui correspond à un développement mental incomplet », comme l’ont souligné les experts psychiatres lors de son procès en juin 2000.

L’horreur s’est reproduite peu de temps après sa sortie de prison. En effet, le 13 mai 2013, il enlève, séquestre et tue Marie, 19 ans, qu’il fréquentait depuis à peine trois semaines. On apprendra, durant la lecture de l’acte d’accusation, que Claude Dubois l’a ligotée pendant sept heures dans sa voiture avant de passer à l’acte au petit matin. Dix minutes d’agonie cruelle, où il a pincé le nez de la jeune fille après avoir entravé sa bouche, devant s’y prendre à plusieurs fois pour l’étouffer. Il a ensuite abandonné le corps dans une forêt du canton de Fribourg.

Lire la suite de l’article sur lapravda.ch

 

Sur l’évolution de la justice chez Kontre Kulture

Robert Badinter, un Français, sur E&R :

 






Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Si Cahuzac était chargé de lutter contre l’évasion fiscale, il est logique que Badinter ait été ministre de la justice.

    Ces personnes sont mises en place pour assurer le non-fonctionnement des institutions dont ils ont la charge.

    Petit rappel que ce monsieur a été déculotté par Faurisson dans son procès après avoir lancé de fausses accusation contre Robert et avoué avoir menti.

     

    Répondre à ce message

  • C’est normal quand on sait que Badinter est un progressiste.
    Il faut revoir sa définition de la normalité quand on comprend qu’en novlangue, être un progressiste définit le pervers narcissique de base.

     

    Répondre à ce message

  • « La Laïcité est une source de fraternité civique qui apaise les tensions entre communautés », s’est réjoui l’ancien ministre de la Justice socialiste. Avant d’ajouter que « la Laïcité est aujourd’hui le garant de la dignité de l’être humain ».

    « La Laïcité, qui implique l’interdiction de toutes les discriminations en raison de la foi ou d’un credo philosophique ou politique, est un bien légué par des générations de Républicains… et de francs-maçons », ajoute Badinter. Avant de conclure : « Soyons fiers de la Laïcité, car elle est une valeur fondamentale de la République française. »Robert Badinter
    « Les francs-maçons du GODF ont été les bâtisseurs acharnés de la Laïcité. » Et le Grand Maître de lancer à Badinter : « À une époque où nous manquons de référents, vous êtes une figure majeure de notre République. Vous êtes un Maçon sans tablier… ce qui est mieux que de porter un tablier sans être Maçon ! » On ne peut pas être plus clair , qui nous délivrera de cette vermine ?

     

    Répondre à ce message

  • De quoi je me mêle, etant suisse, je n’ai aucune leçon à recevoir d’une pareille personne.
    Il me semble pas que les anciens politiques suisses disent aux français ce qu’ils doivent faire !!
    Occupez vous de votre pays avant de faire la morale aux autres...notamment vu les persécution judiciaires sur M.Soral et ley absences de jugement pour les Zemour, Morandini, Cahuzac, l’affreux Sarko et je parle mm pas de DSK ou de BHL....

     

    Répondre à ce message

  • S’opposera t-il aux procès des nazis nonagenaires ?

     

    Répondre à ce message

  • Il est pas mort, lui ?
    Ah ouais , c’est vrai qu’il est contre !

     

    Répondre à ce message

  • Je ne vois pas bien le problème avec la peine de mort, mis à part la sacralisation de la vie... et pourtant, rien qu’en France, des milliers de gens n’ayant fait de mal qu’à des mouches (ou des moustiques) perdent la vie.
    Je considère qu’une société qui laisse un assassin récidiver est responsable ET coupable, étant donné que, en épargnant la vie du meurtrier, elle provoque la mort de la victime suivante... assez logique et facile à comprendre, non ?

     

    Répondre à ce message

  • C’est le triomphe de l’effondrement de l’ échelle des peines :
    - Suppression de la peine de mort
    -Suppression de la perpétuité réelle , vous savez , celle dont on " sort les pieds devant"

    Le laxisme dans toute sa splendeur avec sa succession et son avalanche de ravages.

    "un peuple qui ne veut plus d’homme de foi ,recourt aux hommes de loi ,en attendant d’être piétiné par des hommes sans foi ni loi "
    Monseigneur Lefèvre

    Continuons de parler de la machine judiciaire.
    En France ,ce n’est pas 10 000 ou 40 000 places du prison qu’il manquerait , mais très nettement beaucoup plus ;

    taux d’incarcération par tranche de 100 000 habitants :
    France 102
    USA ...................................743 !!!!!
    C’est vrai qu’entre ces 2 choix ,il y a une marge.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste...

     

    Répondre à ce message

  • Mais pourquoi, chauqe fois que je le crois enfin muré dans le silence, revient-il à la charge ?
    Est-ce qu’un jour enfin il va vraiment se taire ?
    Celui-là je ne sais pas, si c’est pour nous sortir encore et encore ses explications bidon, on préfère rien du tout. Je voudrais bien qu’on ne le voit plus, qu’on ne lui donne plus la parole.
    Lui, il sera toujours protégé, mais nous...non. Alors ses charités mal ordonnées on s’en passe.

     

    Répondre à ce message

  • #1559753
    Le 17 septembre à 21:40 par Guillaume de Baskerville
    Robert Badinter s’oppose à l’internement à vie d’un sordide assassin en (...)

    Il y aurait beaucoup à dire sur le cas de Maître Badinter. Mais nous allons essayer de faire court.

    De quel droit se permet-il d’intervenir en Suisse, et d’émettre un avis contre un texte légal helvétique ?

    Plusieurs hypothèses sont envisageables.

    Un brave avoué de ses coreligionnaires, avec lequel nous entretenions dans les années 80 une relation d’amitié, au regard de nos occupations communes, nous déclara un jour tout de go : "Badinter est fou !"

    Le temps ayant passé depuis, si cette affirmation eut pu paraître séduisante en son temps, il apparait beaucoup plus vraisemblable que l’intéressé jouissent bien de toutes ses facultés.

    On pourrait maintenant penser, que sa notoriété lui est monté à la tête, qu’il se prend pour Dieu, ou son envoyé en mission divine, ce qui serait une autre hypothèse toute aussi séduisante.

    Mais au final, il semble beaucoup plus certain, pour se compromettre dans de telles ignominies, que Maître Badinter, est en mission pour le Nouvel Ordre Mondial, dans le cadre de la destruction des nations par l’inversion des valeurs, laquelle n’est qu’une technique du grand capital parmi d’autres.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents