Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Taxe carbone : les frères Touil accusés d’une fraude de 60 millions d’euros

L’enquête sur cette escroquerie est actuellement en cours d’instruction au parquet national financier…

 

On la surnomme « l’arnaque du siècle ». Le Français Fabrice Touil et ses frères, accusés d’avoir indûment récolté 60 millions d’euros de l’énorme fraude à la TVA sur le marché du CO2, risquent jusqu’à 10 ans de prison. L’enquête sur cette escroquerie est actuellement en cours d’instruction au parquet national financier.

[...]

« En conséquence de cette fraude, Fabrice Touil et ses complices ont collecté plus de 60 millions d’euros (68 millions de dollars), qui ont ensuite été blanchis à travers une série de comptes bancaires détenus au nom de sociétés fictives, au moins l’une d’entre elles étant contrôlée par Fabrice Touil, et la plupart se trouvant dans des pays étrangers », est-il indiqué dans la plainte.

Les frères Touil risquent jusqu’à dix ans de prison. L’un d’eux, Mike, a déjà passé treize mois en détention provisoire, Richard, l’aîné, s’est réfugié en Israël, et le quatrième Samuel, dont le nom apparaît dans le dossier, n’a pour l’instant pas été mis en examen.

Lire l’intégralité de l’article sur 20minutes.fr

À lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants