Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Tour Eiffel : combien coûte le monument le plus visité au monde ?

Construite il y a 127 ans, la tour Eiffel attire toujours plus de visiteurs, avec 7 millions de personnes chaque année. L’affluence est telle que les ascenseurs parcourent en un an l’équivalent de deux fois et demi le tour de la Terre. Symbole de Paris, elle offre à son sommet une vue imprenable sur la capitale française. Quelles sont les implications financières de l’entretien et du fonctionnement du monument le plus visité au monde ?

 

Le symbole de Paris, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je suggère de délocaliser ce monument vers le Qatar....

     

  • La tour Eiffel et un symbole alchimique qui superpose un ternaire ( trois étages) sur un quaternaire.
    Le promoteur est FM, le chiffre des 72 ingénieurs correspond à ? ...

     

    • L’idée de son édification pour l’Exposition de 1889 a germé au sein de la loge Alsace-Lorraine, dont Gustave Eiffel était l’un des dignitaires. Son dessin semble d’inspiration maçonnique.
      Vraie pyramide, dotée d’un phare illuminant la ville de ses lumières, la tour comporte trois étages, clin d’oeil aux trois premiers degrés de l’initiation, celui de l’apprenti, du compagnon et du maître.
      Ultime défi : elle est plus haute que le sommet du Sacré-Coeur de Montmartre, ce qui constituait, pour ses architectes francs-maçons, une petite victoire sur l’Eglise...
      Suite


    • Vous confondez concepteur et constructeur. C’est l’architecte Stephen Sauvestre qui a dessiné la tour qu’Eiffel a construite. Mais c’est vrai : que vaut un architecte ? N’est-ce pas !
      Toutatis


    • Bonjour. Je crois que le 72 représente la force de Dieu. C’est aussi une façon de s’adresser à la source divine intérieure qui est en nous.
      Bien à vous. Merci à E&R pour votre travail.


    • La maçonnerie est une émanation de la kabbale cf . A Pike.
      Selon la tradition kabbalistique le nom de Dieu est composé de 72 lettres.


  • Alors, on est content.


  • Certes, c’est un symbole du savoir faire et du génie français. Ceci dit, je n’ai jamais trouvé cet endroit magique.


  • Ça tourne autour du pot, est-ce que c’est rentable oui ou merde ?

     

  • La tour eiffel a été construite pour commémorer le 100ans de la révolution française, donc la victoire du judaisme et maçonnisme sur la france et les rois.

    Une petite visite sur wiki :
    la tour Eiffel fut d’abord, à l’occasion de l’exposition universelle de 1889...
    la tour Eiffel est conçue pour être le « clou de l’Exposition de 1889 se tenant à Paris. ». Elle salue également le centenaire de la Révolution française.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Tour_...

    Alors l’autre question est pourquoi une exposition universelle exactement 100ans après la révolution ? Eh bien pour montrer la révolution comme un avancement positif... alors que ce ne l’était pas à mon avis.

     

    • Et encore, ce n’est qu’une partie de la réponse : Eiffel était franc-maçon, il y a toute une symbolique maçonnique que certains ici ont rappelé (pyramide surmontée d’un oeil, nombre d’étages, hauteur en mètres). Aussi, le but était d’outrepasser la Basilique du Sacré-Cœur. Le Figaro nous dit même qu’elle fut imaginée dans la loge Alsace-Lorraine.

      Cela dit, s’il y a une filiation idéologique évidente avec les mondialistes d’aujourd’hui, à savoir ce que Maurras appelait "l’anti-France"... il faut quand même reconnaître que c’était un universalisme encore largement "français", qui cherchait à séduire. Aujourd’hui en art et en architecture, cet art est trop classique... c’est dire... si la bête est déchaînée !


  • Euh...

    En fait là on ne nous parle que de "Chiffre d’affaire", donc afin de savoir si elle est réellemet rentable, il faudrait connaître les dépenses concrètes qu’engendre son bon fonctionnement...
    Quand on imagine un budget publicitaire conséquent, une sécurité qui doit "coûter" (au vue du prestataire...^^), plus l’entretien etc,... alors le chiffre d’affaire ne me semble pas si important que ça !

    Après, quand bien même elle tournerait à perte (et mise à part la symbolique malsaine...), elle reste, sans nul doute, un élément rentable dans l’économie du pays tant son attrait/rayonnement est important à travers le monde.


  • Un symbole, un monument remarquable, une société de sécurité israélienne...une rentabilité moyenne compte tenue de l’entretien et du personnel...
    Une équation qui pourrait ressembler à un Naille Ni L’Evene à la française... !!


  • Il y a une époque, pas si lointaine, où quand on faisait un exposé qui s’intitule "La Tour Eiffel est-elle rentable ?", on finissait pas répondre "oui" ou "non".
    De nos jours, où l’abrutissement général est la loi à laquelle personne n’échappe (comme l’attraction universelle), on peut faire une vidéo sur le service public, payé avec nos impôts, où on pose des questions et on n’y répond pas...
    (Ah ! et le "chiffre d’affaire", ça n’est pas le "bénéfice")


  • HI .
    Quel que soit son coût. Il faut compter aussi toutes les retombées économiques sur la France ( Hotel , RER, restaurants... etc... ) + les retombées en terme d’image de la France dont le symbole est la Tour Eiffel d’un point de vue monument.


  • J’ai un copain ferrailleur qui s’est reconverti car le prix de la ferraille est devenu peau de chagrin (Merci qui ?). Alors, on garde la Tour, au moins jusqu’à ce que le cours remonte, pont barre. Déjà qu’en matière de métaux on s’est fait largement baiser par le nain qui a vendu notre joncaille a vil prix pour s’américaniser...


  • Ils ne répondent pas à la question de la rentabilité car le chiffre d’affaire ne signifie pas la rentabilité.


Commentaires suivants