Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 5 avril 2016

Marine Le Pen, Poutine, Glucksmann, Thomas Legrand, Google

Ce mardi 5 avril de l’an de grâce 2016, rien à signaler sur le front français, tout est normal : les taxis bloquent Toulouse pour manifester contre l’uberisation de leur secteur, les agriculteurs bloquent les routes dans le Nord, les lycéens refusent d’aller en cours et occupent la place de la République à Paris, tandis qu’à Lyon ils essayent de prendre d’assaut le Printemps des entrepreneurs de Gattaz (à Villeurbanne en fait), Bordeaux et Saint-Étienne se préparent aux attentats suivants avec une grosse simulation rassemblant tous les services de secours possibles (600 personnes mobilisées à Bordeaux), bref, c’est la routine bordélique française. On s’ennuierait presque.

 

Bordel de France

Malgré les appels de l’extrême gauche et les sempiternels « ça va péter », il n’y a pas de grosse déflagration sociale car on vit en conflit social de basse intensité permanent. Par exemple, il ne viendra à personne l’idée de « prendre » l’Élysée, car ça pourrait mal finir, des deux côtés. Imaginons 50 000 (la contenance du Parc des Princes) manifestants vigoureux, décidés, pas comme ces gentils pipounets bien coiffés :

 

 

50 000 manifestants organisés, disciplinés, qui montent sur l’Élysée. Merde, que fait le président ? Tout le monde lui crache à la gueule depuis le début de son quinquennat (le Hollande bashing), mais tout le monde semble s’en contenter, car ça soulage de pouvoir insulter le président, qui ne sert quasiment plus qu’à ça. Il prend pour ses employeurs… Les lycéens de 15-16 ans ont beau hurler des « Hollande t’es foutu, la jeunesse est dans la rue  », on n’a pas l’impression que ça marche trop, les incantations. Même à 50 000, ça ne change rien au pâté.

 

 

En 1917, les bolcheviques étaient autrement motivés. C’est vrai que derrière, y avait la guerre (contre les Boches), la misère (dans les campagnes), et l’oligarchie mondiale anti-tsariste qui allumait ses feux dans les grandes villes, en arrosant de dollars et de Reichsmark les « révolutionnaires ». Sauf qu’en bas, ça a pété, et qu’ensuite, la révolution, il a fallu la sauvegarder, pendant près de quatre ans (la guerre des Rouges contre les Blancs). Les mots se sont donc vidés de leur sens, il ne reste que des peaux mortes qui flottent dans l’air et retombent, qui seront ramassées la nuit par les Africains employés de la ville. Quoi ? C’est la vérité.
On n’est plus ni en 1917, ni en 1944.
Quoi que… la libération par les Russes, c’est peut-être plus actuel qu’on ne le croit.

 

 

Poutine, nouvelle ligne de démarcation française

Il y a désormais deux France, comme en 1940-44 : la zone libre, et la zone occupée. Mais pas la zone nord et la zone sud, plutôt la France Poutine et la France anti-Poutine. Le scandale cousu de fil blanc sorossien des Panama papers indique une chose : que le clivage politique droite/gauche est mort, au profit du clivage Poutine/Empire. On le voit en Syrie, on le voit en politique intérieure, avec Fillon qui dévoile son respect au maître du Kremlin, sous-entendu, la paire Obama/Netanyahou, elle peut aller se faire voir. Certes, ce sont peut-être propos de campagne, la realpolitik de soumission à l’Empire s’imposant en général une fois au pouvoir, mais ça évoque la possibilité d’un changement de paradigme.

 

 

Du côté Le Pen, on pencherait plutôt du côté d’un axe Paris-Berlin-Moscou, avec les réticences des « israéliens » du bureau exécutif. C’est à cause de cette préférence affichée que les journalistes de Canal+ ont été fouiner à Moscou, sur les traces des liaisons plus ou moins secrètes entre les Le Pen et le duo Douguine-Malofeev.
Pour les journalistes de la chaîne cryptée, le rapprochement Marine Le Pen/Russie valait une enquête, c’est-à-dire une dénonciation, pour parler clairement. Car pour eux, ne pas être aligné sur l’axe américano-israélien est tout simplement incompréhensible. La preuve, il ne leur viendrait jamais à l’idée d’enquêter sur la sionisation accélérée du duo Valls/Hollande. Parce que là, c’est du lourd : en termes d’implication dans une politique honnie par la plupart des pays du monde, et de conséquences néfastes pour notre pays.

 

 

Glucksmann, ben et fils

La question : est-il possible d’échapper à l’étreinte américano-sioniste, quand tant de gouvernements successifs en ont resserré le lien ? Jusqu’à nous associer à leurs politiques destructrices et liberticides, leurs crimes ? C’est la seule question qui vaille, et qui détermine toutes les autres. Sinon, la France est foutue. Larbins de l’Empire, c’est pas terrible, sur un CV.

 

 

Les anti-Poutine argueront que les Russes font aussi dans l’impérialisme, avec l’Ukraine, les pays de l’Est (ou ce qu’il en reste), la Syrie, et la remise au pas sanglante de la Tchétchénie… C’était le cheval de bataille de Glucksmann père, qui donnait l’impression de ne travailler pour l’Empire que sur ce sujet, précisément. L’impérialisme russe, ou le néo-panslavisme. Le fils, délesté des lourdeurs conceptuelles foireuses de Mai 68, a repris le flambeau familial, oscillant entre Twitter et l’Ukraine, où il a visiblement des intérêts. Pas une journée sans que son compte Twitter ne vibre d’une dénonciation des ennemis de l’Amérique et d’Israël. Mais il n’est pas tout seul : il peut compter sur une petite escouade de sous-employés du Système, qui savent exactement d’où souffle le vent, et qui ne le contrarient jamais. Par exemple, l’éditorialiste Thomas Legrand, de France Inter, qui accourt pour boucher les fuites dans la propagande officielle mal foutue :

 

 

Il faut colmater les brèches, et les volontaires se bousculent de moins en moins pour faire le sale boulot, qui consiste à sortir des rangs, à se faire bien repérer par les résistants ou les dissidents, à plâtrer l’explication officielle et à se faire huer sur le Net. Tout ça pour un salaire. Même grassouillet, c’est dérangeant. Moralement, on se demande jusqu’où ces zozos sont capables de descendre. Comme quoi le salariat, ça a du bon… pour les employeurs. Ça permet de tenir les gens. Le sacro-saint CDI, on est d’accord que ça sécurise les employés, pas mal de gens en ont besoin, mais il y a des conséquences, une perversion. Quand on voit les jeunes qui défilent dans les rues pour défendre le CDI, les avantages sociaux, on se dit c’est très bien, mais ils n’ont pas la vision d’ensemble.

 

The big picture

D’accord avec Filoche pour dire qu’on ne peut pas jeter les gens d’une entreprise comme ça, mais pas d’accord avec lui sur la vision antipatronale primaire. Et sur la philosophie d’une vie scotchée à un job, un bureau, une sécurité. En ce sens, il n’y a rien de plus patronal que le CDI ! C’est pas de l’ultralibéralisme de dire ça, c’est du bon sens. Le salariat, on en a vu les avantages, mais aussi les dangers : il soumet les hommes. Et ça n’empêche pas de les jeter, voir la désindustrialisation nationale (si l’on peut dire) depuis 40 ans... Une nouvelle forme de relation au travail, à l’employeur, reste à inventer. Chez nous, lentement, l’idée d’une entreprise non pas plus cool (à l’américaine) mais plus adaptée à des relations horizontales, par opposition aux relations verticales, fait son chemin.

 

 

On voit arriver chaque année le classement des « entreprises où il fait bon travailler ». Google a donné l’exemple, avec ses salaires élevés, et son cadre de vie inenvisageable en France (ils en ont même fait un film très drôle) : boulotter des sushis à toute heure, se reposer dans les fauteuils musicaux, se faire masser (mais pas plus), laisser ses gosses à la crèche d’entreprise, évoluer à vélo sur le campus, descendre les étages en toboggan, jouer au baby-foot (sauf si une caméra filme et décompte sur le temps de travail)… Tout pour la créativité. Les Américains ne sont pas que des impérialistes cyniques. Il y a de bonnes idées à prendre. Mais les employés français sont-ils prêts ? Non pas à redevenir des gosses obsédés par la consommation et la coolitude, mais à désacraliser les hiérarchies ?

Voir aussi :

23 février
Un jour en France : jeudi 23 février 2017
Rire contre l’homophobie, Décodex et le charlot, Fillon sous contrôle
9
22 février
Un jour en France : mercredi 22 février 2017
Théorie des dominos à gauche, Francis CRIF Kalifat sur RTL, Kevin Razy transféré
4
21 février
Un jour en France : mardi 21 février 2017
Casseroles des candidats, électeurs dégoûtés, pouvoir profond à poil
10
20 février
Un jour en France : lundi 20 février 2017
Ribéry chez Théo, Hamon non à Mélenchon, France 2017-Allemagne 1933
14
17 février
Un jour en France : vendredi 17 février 2017
Le clown Hollande à Ivry, la gauche en banlieue, Marine Le Pen au Liban
6
16 février
Un jour en France : jeudi 16 février 2017
Macron l’Algérien, les devoirs payants, tuberculose et pauvreté
15
15 février
Un jour en France : mercredi 15 février 2017
Morano casse Fillon, Dugarry casse le PSG, Pascal Lamy casse le pays
6
14 février
Un jour en France : mardi 14 février 2017
Spécial Saint-Valentin : chasse, pécho, nature, sexe et social
45
13 février
Un jour en France : lundi 13 février 2017
Émeutes anti-médias, le Système perd le contrôle, Sopo et le ghetto
18
10 février
Un jour en France : vendredi 10 février 2017
Caméras sur policiers, Big Data contre Nous, Canet chez Mouloud
11
9 février
Un jour en France : jeudi 9 février 2017
Les étoiles Michelin, Renaud renie Fillon, la mort du Grand Journal
13
8 février
Un jour en France : mercredi 8 février 2017
Davet & Lhomme balancent (Fillon), Cambadélis coule, Olivia Ruiz "chante"
22
7 février
Un jour en France : mardi 7 février 2017
Hollande chez Théo, les Fillon canardés, Hanouna à l’Élysée
53
6 février
Un jour en France : lundi 6 février 2017
Le 6 février 1934, explosion médiatico-politique, Linky mon ami
15
3 février
Un jour en France : vendredi 3 février 2017
L’humour sur Fillon, les Roms chez Christian Clavier, les Roms en vrai
20
2 février
Un jour en France : jeudi 2 février 2017
Fillon l’halali, Marianne contre Mediapart, Charles-de-Gaulle en rade
4
1er février
Un jour en France : mercredi 1er février 2017
Fillon 2017, élimination en milieu libéral, Dany Boon contre le FN
24
31 janvier
Un jour en France : mardi 31 janvier 2017
Fillongate, Macrongate, Marinegate
36
30 janvier
Un jour en France : lundi 30 janvier 2017
Partouze pour tous (justice nulle part), colère bourgeoise, Hamon le Palesto
11
27 janvier
Un jour en France : vendredi 27 janvier 2017
Fillon dans le dur, Benoît « Bilal » Hamon, les interdits de vote
15
26 janvier
Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017
Le PS vote mineurs, Jawad insulte le juge, Cohn-Bendit regrette
16
25 janvier
Un jour en France : mercredi 25 janvier 2017
Ribes contre Trump, Les Inrocks contre Marion, Les César contre Nocturama
18
24 janvier
Un jour en France : mardi 24 janvier 2017
Fessenheim et Hollande, Macron et Assad, Valls/Hamon et l’islam
3
23 janvier
Un jour en France : lundi 23 janvier 2017
Primaire en Outre-mer, mannequins maigrichons, Cyrille Eldin "merdeux"
9
20 janvier
Un jour en France : vendredi 20 janvier 2017
Procès de la Grande Borne, carton pour Le Drian, pauvre Science
7
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1436588
    le 05/04/2016 par Zostout
    Un jour en France : mardi 4 avril 2016

    Hollande suit tout simplement la feuille de route que lui imposent ses mentors !!!....le reste, il n’en a rien a carrer !!...son seul problème est de pouvoir accomplir les objectifs que ses boss lui ont fixés....et pour cela tous les mensonges sont permis, à partir du moment ou ces mensonges lui permettent de nous enfumer afin de gagner du temps pour légiférer dans le sens qu’il lui est demandé !

    Si ça grince trop les dents, il affirmera que les mesures qui sont prises le sont pour "moderniser" la France....pour "dynamiser" l’économie....pour rendre notre industrie "compétitive"....le vocabulaire est parfaitement adapté à ce que vous voulez entendre....mais la France continuera de s’effondrer et les mesures prises ne feront que paupériser un peu plus les citoyens...au profit d’une certaine minorité !


  • #1436619
    le 05/04/2016 par Bender
    Un jour en France : mardi 4 avril 2016

    Juste un petit commentaire pour vous dire que j’adore ces chroniques. C’est mordant, marrant et on a un résumé de l’actualité intéressante.


  • #1436648
    le 05/04/2016 par Ibrahim
    Un jour en France : mardi 4 avril 2016

    Pensez-vous qu’un poutsh de l’armée française est possible. juste pour remettre les choses en place en France

     

    • #1436670
      le 05/04/2016 par matador
      Un jour en France : mardi 4 avril 2016

      certainement pas... classe des off sup bien trop embourgeoisée et profiteuse du système...


    • #1436684
      le 05/04/2016 par Rachid
      Un jour en France : mardi 4 avril 2016

      si c est le cas ca viendra pas de l etat major

      http://www.kontrekulture.com/fiches...


    • #1436753
      le 05/04/2016 par Vince55
      Un jour en France : mardi 4 avril 2016

      C’est possible.Il ne faut qu’une personne pour le diriger.Peut être un général ou un offcier récalcitrant et connaissant parfaitement ou nous en sommes et qui dirige vraiment.

      Ca doit jaser a l’armée j’en suis convaincu.Certains commence a s’interroger pourquoi les synagogues sont défendus en priorité sur ORDRE de Valls et du ministère de l’intérieur.
      C’est le moyen le plus rapide.Sinon c’est une affaire de quinze vingt ans notre dissidence.


    • #1436803
      le 06/04/2016 par Yaka-Yves Affaloir
      Un jour en France : mardi 4 avril 2016

      Non, l’armée est rongée par le communautarisme de toute manière. Mais un mouvement transversal, style accumulation de manifestations populaires qui pousse police et armée à lâcher le pouvoir, il faut l’envisager.


  • #1436708

    "Le salariat, on en a vu les avantages, mais aussi les dangers : il soumet les hommes."

    Ca c’est le salariat capitaliste, le faux salariat qui s’oppose au salariat socialiste que promeut Réseau Salariat. Celui-ci implique un monde du travail débarrassé des employeurs et du marché du travail et l’instauration d’un salaire à vie (au minimum 1500 € par mois dès la majorité) attaché à la qualification personnelle.

     

    • #1436787

      Bernard Friot sors de ce corps ! J’aime bien les gens comme lui qui proposent des idées complètement irréalisables, ça permet de canaliser les pseudo-rebelles dans des causes perdues d’avance.

      Pour faire ce que veut faire le réseau salariat, ça implique de faire grimper la part de l’Etat à environ 70% du PIB et de pratiquer une fiscalité dissuasive pour tout entrepreneur. A très court terme, on reviendra à une économie de type soviétique étatiste.

      - En résumé : vivement les chaussures à fermeture éclair !


    • #1436842
      le 06/04/2016 par mikeoscar
      Un jour en France : mardi 5 avril 2016

      Et qui va verser le salaire à vie, s’il n’y a plus d’employeur ? L’Etat ? Mélenchon ? Le facteur ? Ouah !!!!!


    • #1436897
      le 06/04/2016 par DantonQ
      Un jour en France : mardi 5 avril 2016

      Merci camarade,ça fait du bien d’entendre parler du Réseau-Salariat sur E&R,chose,hélas,trop rare à mon goût.
      Ce projet n’est sans doute pas parfait,mais en attendant mieux,je pense qu’il mérite au moins qu’on en débatte.

      Un adhérent.


    • #1437039
      le 06/04/2016 par Ramsès
      Un jour en France : mardi 5 avril 2016

      Une vie de fonctionnaire, voilà un espoir pour la jeunesse de France !


  • #1436768

    La finalité n’est pas la loi sur le travail, j’ai peur que ce soit bien plus tordu.

    Le PS sait qu’il est cramé pour 2017, les jeunes ne vont plus voter, les immigrés les ont lâchés et les travailleurs ne peuvent plus les blairer.
    En cherchant le maillon faible de cette chaîne on comprend immédiatement pourquoi le PS s’attaque à la loi sur le travail.
    Le PS cherche à réanimer cette population. (le jeunes)
    En fait il s’agit de « re politiser » la jeunesse avant 2017, l’électrochoc doit être violent et c’est la loi el khomri.

    Vous me direz mais pourquoi se tirer une balle dans le pied ?

    Et bien si j’ai raison, c’est tout le contraire, le ps tente un coup génial.

    1/ il réveille la jeunesse (les plus manipulables)

    2/ ils les jettent dans les filets de leurs seconds couteaux (les mouvements gauchistes, lordon and co et les trotskistes)

    3/ ces derniers re formatent les gosses avec l’esprit de gauche et en font de futurs électeurs (de gauche) tout en coagulant ce futur vivier à votes juste à temps pour 2017.

    4/ Le ps annoncera qu’il abandonne cette loi quitte à simuler une pseudo résistance à Bruxelles (et virer el khomri au passage qui aura servi de paratonnerre) afin de redorer leur image in extremis.

    5/ En 2017, lorsque le FN sera proche du pouvoir, toutes les cellules de manipulation gauchistes seront activées et demanderont aux jeunes (à qui on aura suggéré de prendre leurs cartes d’électeur) de sauver la France et de voter pour le PS ;)

    Un coup de maître.

     

    • #1436980
      le 06/04/2016 par karimbaud
      Un jour en France : mardi 5 avril 2016

      @dada............scénario fort plausible et en tous cas crédible, ces gens-là s’accrochant jusqu’à la fin aux branches même les plus basses pour amortir une chute ( en or ) qu’ils savent inévitable .


    • #1437040

      Thèse qui semble se confirmer ce matin même : http://www.lemonde.fr/societe/artic...

      Titre : « le gouvernement prêt a faire quelques gestes en direction des etudiants »

      (orchestré par tous les médias du système à l’unisson ;) )


  • #1437006
    le 06/04/2016 par réveillez-vous
    Un jour en France : mardi 5 avril 2016

    Grande manif place de la ripoublique et pancarte ô combien révélatrice de la chienlit crasseuse qui l’occupe...Refugees welcome


  • #1437230
    le 06/04/2016 par solaine
    Un jour en France : mardi 5 avril 2016

    Ummm ! c’est bon, à savourer sans modération !
    On ne peut pas faire plus clair..., sauf peut-être pour les non-voyants...
    Merci E&R.