Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

Hollande-Thatcher, les HP et les paquebots

 

Hollande-Thatcher même combat

Le bras de fer entamé entre la centrale syndical numéro un – la CGT – et le gouvernement, rappelle le conflit qui a opposé les mineurs britanniques à la gouvernante Thatcher dans les années 80.

À l’époque, le libéralisme, qui n’a pas encore fait les dégats que l’on sait, est à la mode. Reagan aux États-Unis, qui a remplacé le dérangeant Carter pour l’État profond, joue la carte du renouveau américain tous azimuts : en économie, en géopolitique, et en matière financière. Il s’agit d’abattre l’Union soviétique, d’inonder le monde de dollars (et de dette US), et de briser les barrières morales qui limitent le profit. Les groupes s’entredévorent, la Bourse américaine explose, les fortunes croissent à un rythme hallucinant, la gueule de bois est pour bientôt mais Reagan s’en fout, il a arrosé les gagnants. L’Amérique perdante n’a pas voix au chapitre.

De l’autre côté de l’Atlantique, chez la vieille Angleterre, la grève des mineurs durera un an, de mars 1984 à mars 1985. Les gueules noires luttaient contre la fermeture des mines déclarées non rentables. La première grande attaque du libéralisme. Derrière le combat de la dominance contre les mineurs, se profilait le combat à mort contre les syndicats, qui étaient très puissants outre-Manche. Les grévistes se heurteront aux forces de l’ordre, et seront criminalisés. Des centaines seront envoyés en taule, deux mourront dans les heurts. Après un an de résistance, de privations et de coups, les mineurs retourneront dans les dernières mines, vaincus. Ce sera la fin du mouvement ouvrier anglais. On peut dire que la gauche « industrielle » a perdu, ce jour-là. Chez nous, le basculement libéral aura lieu sans trop de violence, en 1983, par un coup de Jarnac « socialiste », sous la houlette de Jacques Delors, qui fera plier Pierre Mauroy, le dernier Premier ministre de gauche.

On dirait que c’est maintenant (après le mouvement social de 1995) que la France prend vraiment conscience des dégâts du libéralisme, et qu’elle tente de réagir. Mais la camisole européiste et le corset mondialiste ne lui laissent plus trop de liberté(s).

 

 

Ah bon ? Les HP c’est pas 5 étoiles ?

Un autre secteur qui souffre, en silence, du libéralisme, ou de la rentabilité, ou qui pâtit de n’être pas rentable, c’est la psychiatrie. Dans un rapport qui vient de tomber, et qui n’étonnera que les naïfs, « le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (un truc bien français, ça, qui sent le zéro pouvoir à plein nez), dénonce les abus de pratiques de maltraitance dans certains établissements de santé mentale ». Son job est de veiller à ce que les droits de l’homme soient appliqués dans les HP. La grosse rigolade.

Le monsieur découvre que « les pratiques de contention et d’isolement sont banalisées ». Quelle découverte. A-t-on besoin d’un « CGLPL » pour ça ? Les fonctionnaires qui travaillent dans ces établissements ont vu leurs effectifs tellement fondre sous la férule libérale, que parfois, une infirmière se retrouve avec 20 ou 30 patients, la nuit. Si ces derniers ne sont pas tous dangereux (pour ça il y a les UMD, unités pour malades difficiles, c’est-à-dire dangereux, ces HP pour HP), parfois ils peuvent péter un boulon.

Le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite, dans ce secteur d’activité, a fait très mal. Les HP, en France, on n’en parle que quand une infirmière se fait agresser, sinon, on les planque sous le tapis. C’est l’affaire des familles. Mais aussi de tout le monde, parce qu’aujourd’hui, ceux qu’on appelle les fous, se retrouvent de plus en plus dans la rue. Normal, plus assez de places, de lits, de budget. Allez hop, dehors mon gars, et débrouille-toi. Si ça va pas, tu prends tes médocs, t’oublies surtout pas, et tu vas voir le psy dans le CMP (centre médico-psychiatrique, pardon, psychologique) de ton quartier, mais tu nous fais pas chier, OK ? C’est pour cela que quand vous prenez le métro, ou le TER, parfois, y a un mec qui délire, un schizo qui part en sucette, et qui terrorise tout un wagon de bourgeois. C’est ça, le libéralisme. C’est très concret, n’est-ce pas.
Le libéralisme est comme un boomerang : tu crois balancer le problème (la pauvreté, la folie) très loin, mais il te revient deux fois plus fort dans la gueule.

 

Appelez-moi à nouveau France

Heureusement, y a pas que des mauvaises nouvelles. Aujourd’hui, Macron sort son cor de chasse et souffle un immense cocorico qui fait trois fois le tour de la terre. Les chantiers navals de Saint-Nazaire (ceux du Havre étant bloqués par les soviets), qui viennent de mettre à l’eau le plus grand paquebot du monde, le Harmony of the Seas, ont touché trois monstrueuses commandes. On aurait préféré l’appeler Harmonie des Mers – mais on ne fera pas la fine bouche, pour une fois, fierté nationale oblige –, un bijou destiné à l’international, pour les Américains de la Royal Carribean Cruises.

 

 

362 mètres de long, 66 de large, dans les 3 000 passagers, une ville-monde. Des pistoches, des restaus en veux-tu en voilà, des robes longues et des smokings. Et aussi, comme dans toute entreprise navigante qui se respecte, un gros paquet de Philippins sous-payés. Mais ne gâchons pas la fête avec de basses considérations sociales : le bourgeois a le droit de jouer à l’aristocrate, une fois dans sa vie, car ça fait briller les yeux de Madame, et ensuite, elle est très reconnaissante, dans la cabine. Enfin, c’est ce que les croisiéristes vendent. Du romantisme, du dépaysement, du luxe abordable parce que les coûts sont réduits à cette immense échelle.

L’étoile de la France resplendit à nouveau sur tous les océans du globe. Parce que attention, on possède le second domaine maritime du monde, et demain, ça risque de compter. Pas demain vendredi 27 mai, mais demain, « dans le futur ». Eh oui, malgré tous les déclinistes (« la France est foutue », « on est nuls », « on est antisémites », « on est racistes », « bouhouhou Vichy »), la France est un beau pays, gâché provisoirement par une bande de vandales incultes, certes, mais ces chacals passeront, la France leur passera dessus. Il faut être patient.

En espérant que le Harmonie of the Mers ne shootera pas dans un glaçon comme ce crétin de Titanic, à cause d’un commandant qui se prenait pour le Roi des Mers. On a même vu des naufrages à cause de fiestas dans la cabine de pilotage, avec des femmes de petite vertu et un capitaine qui lance des défis du genre « on va frôler la côte » (Costa Concordia).
C’est un peu ce que Hollande fait avec sa bande de truffes, soit dit en passant.

Voir aussi :

29 septembre
Un jour en France : jeudi 29 septembre 2016
Les retraités à la rue, le B’naï Brith fraternise, Grazia Hommes
6
28 septembre
Un jour en France : mercredi 28 septembre 2016
TF1 contre Sarkozy, La Croix contre Le Pen, et Bernard Israël Guetta
13
27 septembre
Un jour en France : mardi 27 septembre 2016
Sarkozy fête Hanouna, Charles-de-Gaulle mission Mossoul, violences à l’hosto
17
26 septembre
Un jour en France : lundi 26 septembre 2016
Hollande dans la jungle, Sentinelle overdose, Mouloud et Kery James
11
23 septembre
Un jour en France : vendredi 23 septembre 2016
La montée du populisme, Juppé rempart de Marine, Macias se casse
22
22 septembre
Un jour en France : jeudi 22 septembre 2016
La fachosphère de Libé, Cohn-Bendit pour Macron, et la pauvre Sécu
17
21 septembre
Un jour en France : mercredi 21 septembre 2016
L’explosion d’AZF, le barrage de Malpasset, et le renseignement
7
20 septembre
Un jour en France : mardi 20 septembre 2016
Le discours de Valmy, Sarkozy le Gaulois, Belkacem contre Wauquiez
10
19 septembre
Un jour en France : lundi 19 septembre 2016
Mr. Robot et le Complot, Didier Porte à Yassine Bellatar, la charria française
11
16 septembre
Un jour en France : vendredi 16 septembre 2016
Fabien Clain le "radicalisateur", le centre de déradicalisation, et la mort du Famas
20
15 septembre
Un jour en France : jeudi 15 septembre 2016
Trévidic pas logique, mixité logicielle au collège, Sisco ville d’amour
8
14 septembre
Un jour en France : mercredi 14 septembre 2016
Hidalgo et la pollution, la loterie des migrants, l’espérance de vie
9
13 septembre
Un jour en France : mardi 13 septembre 2016
Eugénie Bastié contre Barthès-Hanouna, Riss et Lhermitte contre Twitter, et Alstom
16
12 septembre
Un jour en France : lundi 12 septembre 2016
Ligne SNCF Lille-Israël, lasagnes chez Charlie, et Dalaï CIA Lama
15
9 septembre
Un jour en France : vendredi 9 septembre 2016
Cukierman vs Soral, Libé vs Mélenchon, Finchelstein et Hollande
5
8 septembre
Un jour en France : jeudi 8 septembre 2016
Mélenchon sourd, éleveurs vs Carrefour, Houellebecq pour Marine
27
7 septembre
Un jour en France : mercredi 7 septembre 2016
Carolis balance Sarkozy, l’armée recrute, Gayet refuse le sexisme
9
6 septembre
Un jour en France : mardi 6 septembre 2016
Guaino à Sainte-Anne, Zemmour contre l’islam, Marseille-sur-Morts
12
5 septembre
Un jour en France : lundi 5 septembre 2016
Onfray TV, Cahuzac balance Rocard (mort), Cyrille Eldin fasciste
6
2 septembre
Un jour en France : vendredi 2 septembre 2016
Le procureur Molins, la question du Christ et la taxe anti-calories
13
1er septembre
Un jour en France : jeudi 1er septembre 2016
Rama Yade 1er, les proviseurs militaires, Barré et les Arabes
34
31 août
Un jour en France : mercredi 31 août 2016
Le Mont-Blanc, le déchireur de chemise, Richet et Mel Gibson
14
30 août
Un jour en France : mardi 30 août 2016
Macron démission, Chevènement contre Cohn-Bendit, et Canal+
12
29 août
Un jour en France : lundi 29 août 2016
Primaires à droite, Burkini et Cénacle
25
14 juillet
Un jour en France : jeudi 14 juillet 2016
354 Légion d’honneur, 1 600 profs français, 1223 Philippe Auguste
10
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1474098
    le 26/05/2016 par à tout jamais
    Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

    Le harmony of the sea est laid comme un pou, on dirait une construction comme savent en faire les architectes modernes

     

    • #1474133
      le 26/05/2016 par Eric
      Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

      Si vous êtes spécialiste en construction navale et que vous nourrissez des vélléités d’architecte en la matière, n’hésitez pas à transmettre vos plans ainsi que vos coordonnées personnelles pour retour (qui ne manqueront pas, j’en suis sûr) aux ingénieurs des chantiers de Saint-Nazaire. Franchement !


    • #1474316
      le 27/05/2016 par cacolax
      Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

      @Eric : on peut trouver une maison moche sans pour autant être architecte... Les bateaux usines comme celui-ci je les trouve également moches par rapport au Titanic... Maintenant ce ne sont que des HLM sur une coque...


    • #1474318
      le 27/05/2016 par Gargan
      Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

      Le becquet arrière n’est pas terminé sur la photo.


    • #1474322
      le 27/05/2016 par rectificateur
      Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

      @ Eric : pas besoin d’être expert en construction navale pour constater objectivement que cette barge hôtelière navigante est aussi élégante qu’une palette de briques de lait UHT chez Lidl et n’a qu’un très lointain rapport esthétique avec le France. Ça n’a rien à voir avec les compétences techniques de ceux qui l’ont construit(e) mais reflète l’utilisation de l’engin, assez bien résumée dans l’article.


    • #1474340
      le 27/05/2016 par Athéna
      Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

      C’est vrai que ces "villes flottantes" sont hideuses, même si elles constituent une performance technique, ça ne ressemble plus à un bâteau, et je n’ai jamais compris, moi qui aime la mer, l’intérêt d’aller s’agglutiner sur un palace flottant pour y pratiquer du shopping, aller au restaurant où en boîte de nuit !


    • #1474788
      le 27/05/2016 par Eric
      Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

      Franchement les gars, c’est là le plus important de ce que vous en retenez ? Les considérations esthétiques, même si elles ne sont pas négligeables à 100 % bien évidemment, sont tout de même dérisoires au regard de la réussite technique et ici en l’occurrence commerciale. J’ajoute que l’allure extérieure de l’ensemble concerne a priori plus ceux qui observent depuis le quai que les passagers à bord qui se préoccupent plus de confort et d’équipement que d’autre chose. Je précise enfin pour les éventuels mal comprenants que je ne suis pas croisiériste :-)


  • #1474114
    le 26/05/2016 par olegna
    Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

    Et ces costards-cravattes qui ont pas touché un marteau depuis des années avec leur joli casque blanc tout neuf......


  • #1474116
    le 26/05/2016 par Eric
    Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

    Le film de Milos Forman " Vol au-dessus d’un nid de coucou ", dont une photo illustre votre article, est excellent. Mais plus excellent encore est le livre du même titre dont a été tiré le film et dont l’auteur est Ken Kesey. Kesey avant d’écrire cet ouvrage a été un champion universitaire de lutte dans l’état de l’Oregon il me semble avant d’être sélectionné pour les J.O. Il a écrit cet ouvrage puis ne connut plus jamais un tel succès ensuite. Pour la " petite" histoire, il a traîné avec les personnages de la beat génération qui ont inspiré notamment le " fameux " bouquin de Tom Wolfe relatant cette période, à savoir " The Electric Kool-Aid Acid Test ", paru en France sous le titre simplifié d’ " Acid Test ". Pour en revenir au roman de Kesey, c’est un classique absolu et incontournable de la littérature américaine à mon sens, que je recommande à tous les lecteurs.

     

    • #1474312
      le 27/05/2016 par le gaulois
      Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

      Bonjour
      Je partage votre avis et j’y rajoute un bémol:le film a bien respecté la trame ,à ceci près qu’il n’était pas aisé de voir que ,dans le film,"l’indien" interné représente la muselière posée par les blancs sur la conscience et la culture amérindienne.
      Salutations


  • #1474164
    le 26/05/2016 par Canelle
    Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

    Je me régale en lisant tes articles ,merci ! Tout ce monde devrait les lire et ouvrir leur conscience. A quand le réveil ?!!!


  • #1474215
    le 26/05/2016 par saumure
    Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

    Je suis fan de "un jour en France" ; il vous faudrait une vraie rubrique car parfois on la loupe...je pense tout ce que vous écrivez avec le même ironie. Ca reflète tellement notre quotidien !
    Mon dieu qu’on s’est tous confrontés dans un bus ou rue un jour et même plusieurs jours à un mec avec un pantalon qui tombe et qui débloque sorti de l’HP et tu flippes vraiment car chez lui y a vraiment plus de réalité : comme ça il échappe à la loi el khomri.. ! on vit tous la même chose mais les gens ne parlent pas entre eux donc bravo à vous : vous libérez la parole.


  • #1474347
    le 27/05/2016 par Xilot
    Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

    Tiens, je ne savais pas pour la fiesta à bord du Costa Concordia. J’ai d’ailleurs retrouvé les sources si ça intéresse quelqu’un : http://archive.francesoir.fr/actual... et http://www.ladepeche.fr/article/201...
    Visiblement le capitaine est un bien piètre personnage : menteur, lâche, totalement irresponsable, à tenté de se défausser sur l’équipage et ensuite, de se passer comme une victime, et j’en oublie surement.
    Il y a vraiment de quoi s’inquiéter pour la France.


  • #1474518
    le 27/05/2016 par Lantuti
    Un jour en France : jeudi 26 mai 2016

    article génial, comme d’habitude j’ai envie de dire...

    juste une chose qui m’a écorché méchamment les oreilles :

    "shootera"

    ou alors il y a un jeu de mot que je n’ai pas saisi.

    Bravo en tout cas, c’est incroyablement rafraichissant à lire.