Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le lobby LGBT imposera-t-il les toilettes transgenres aux États-Unis ?

Rappel : les "progrès" américains envahissent l’Europe 20 ans après...

Outre-atlantique, la question du genre est récemment revenue à la surface des flots médiatique, à la faveur d’une question pratique récurrente plus significative qu’elle n’en a l’air : les transgenres doivent-ils utiliser les toilettes qui correspondent à leur genre de naissance, ou au contraire ceux correspondant à leur genre « choisi » (dit « d’identité ») ?

Le débat, ces dernières années, ne cessait de grossir, sous l’influence des milieux associatifs. En fonction du niveau d’avancement de leurs transsexualisme (autrement dit, à quel point l’individu est physiquement éloigné du genre « de naissance » dont il cherche à se détacher) les transgenres souffriraient de vexations diverses, comme de se retrouver à utiliser les toilettes du genre qu’ils répugnent, ou au contraire de s’exposer à la colère d’usagers jugeant leur présence (du côté femme, en particulier) particulièrement inappropriée.

En réponse à ces questionnements, un certain nombre d’États à majorité conservatrice avait tenté de prendre les devants. Si la plupart des initiatives ont jusqu’à présent échoué, la Caroline du Nord a fait voter, en mars dernier, une loi indiquant que les citoyens sont tenus d’utiliser les toilettes correspondant au sexe indiqué sur leurs certificats de naissance. Au moment du vote de cette loi, de nombreux médias grand public avait clairement fait part de leur opposition, voire de leur indignation [1].

L’administration Obama a donc fini par s’attaquer à la question et a émis le 13 mai une directive à l’attention des écoles publiques. La directive vise à « protéger les enfants transgenres » et leur offrir un environnement sans discriminations. Les élèves en désaccord avec leur identité de naissance doivent ainsi avoir la possibilité d’utiliser les toilettes de leur choix [2]. Une directive difficilement applicable, notent certains observateurs, sans en venir à laisser n’importe quel élève utiliser n’importe quelle toilette.

S’il ne s’agit que d’une directive, celle-ci affirme s’appuyer sur la loi fédérale contre les discriminations dans l’environnement éducatif, une loi que les écoles sont tenues de respecter pour conserver leurs financements fédéraux. La mesure a beau être indirectement coercitive, elle n’en est pas moins prégnante. De toutes parts, l’électorat et les élus conservateurs se sont levés contre cette directive, provoquant une ébullition médiatique [3].

Le PDG de Target, une chaîne de magasin ayant officiellement invité ses clients à utiliser les toilettes de leur choix, a répondu au mouvement de boycott lancé contre la marque. Une pétition dénonçant leur prise de position progressiste avait réuni plus de 1,2 million de signatures [4]. Le grand patron n’a pas fait machine arrière, et n’a pas hésité à comparer la lutte contre les discriminations à l’encontre des personnes LGBT à la lutte contre le racisme à l’encontre des Afro-américains. Coté course électorale, chaque candidat potentiel a bien sûr été tenu de s’exprimer sur la question. Contre toute attente, Donald Trump s’est montré assez modéré. Il a déclaré qu’il n’était financièrement pas possible de construire partout un troisième type de toilette, et que la décision devait revenir aux États.

Au final, il faut bien admettre que l’acceptation initiale de la notion de transgenre, dans son expression concrète, mène irrémédiablement à ce débat. Sous l’application de la loi « discriminatoire » de la Caroline du Nord, peut-on vraisemblablement imposer à un individu ressemblant en tout point à un homme, mais qui est une femme à l’origine, d’utiliser des toilettes pour femmes ? Sur les réseaux sociaux, les courants progressistes se servent de cette contradiction pour moquer les initiatives conservatrices locales.

 

PNG - 306.5 ko
« Ces personnes sont toutes des transgenres hommes [des femmes se considérant comme des hommes]. Les républicains veulent une loi pour les forcer à utiliser les mêmes toilettes que vos filles et vos sœurs. Réfléchissez bien… »

 

On retrouve ici une marque d’ingénierie sociale patente ; une fois les concepts initiaux imposés de force, leurs applications, jusqu’à leur extrémités, s’enchaînent naturellement. Un vrai effet cliquet, particulièrement violent dans une société qui choisit de légiférer sur tout et qui juge que le « bon sens » n’existe pas – ou du moins est source de discriminations.

L’avenir, comme toujours, se lit sans doute dans les revendications des associations « avant-gardistes ». Partout, on voit poindre des toilettes neutres, ou « multigenres ». On pense aussi à de futures toilettes spéciales transgenres. Et l’on découvre le lot de petits pictogrammes accompagnant ces idées, représentatifs de l’humanité de demain…

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le lobby LGBT n’imposera rien du tout . Vu l’expansion de l’islam , il faut au contraire s’attendre à un tour de vis dans le domaine des moeurs, du comportement,de l’habillement etc....pour commencer !

     

  • Petit commentaire :

    "Let that sink in", ce n’est pas plutôt "laissons cela couler, sombrer", un appel à la catastrophe en gros, plutôt que "Réfléchissez bien" ?

    To sink est le verbe anglais que l’on utilise quand un bateau coule.
    A ne pas confondre avec "to think".
    Sauf si on a un gros accent français. ^^

    Bonsoir, camarades !

     

  • Le concept de droit naturel totalement écrabouillé aux Etats-Unis par les zozos de la Cour Suprême qui se prennent pour des dieux et imposent leurs opinons délirantes comme devant s’appliquer à l’humanité tout entière, resurgit violemment au niveau des chiottes.

    On pourra toujours faire des "lois" à la con et se soumettre à des pontifes fous, de plus gangsters comme tous les yankees, la nature des choses est la nature des choses. Les sexes sont des sexes, le mariage est le mariage, et les bonnes mœurs sont les bonnes mœurs, que cela leur plaise ou non. La société a autre chose à faire qu’à s’occuper du zizi de ces "dames" ! Grotesque. La nature des choses est là, qui ricane. Et elle fait bien.

    Les grecs et les français qui sont les tenant du droit naturel ont bien compris que certaines choses devaient échapper aux "jugements" des hommes et à leur manie de tout réduire à des conventions.. Tant que l’on aura pas entrepris la lutte contre l’américanisation du monde, on aura rien fait. "L’europe", par exemple, intitution de chiottes. .. Malheureusement, les petits mecs, transgenres politiques, qui nous tiennent lieu de gouvernants, sont aplatis devant tout ce qui est américain. Peu d’espoirs, donc, du côté de la France, dont les traditions juridiques sont en miettes

     

    • Apres la mort du conservateur catholique Antonin Scalia (dont les gauchistes se sont réjouis), la porte est ouverte a une Cours Supreme a gauche.

      A part si Trump perd... Mais attendez-vous a une candidature d’Obama pour un troisieme mandat, ce qu’une Cours Supreme a 4 contre 4 ne peut empecher.


    • La doctrine catholique et le droit canon tenaient compte du concept de droit naturel (notamment dans sa très fine conception du mariage). L’idée de droit naturel a été mis au point par Aristote (dans "les politiques") et avait tout simplement pour but de déterminer ce qui devait être "constaté" et non "argumenté" sophistique et pouvait donc être considéré un point ferme hors de discussion et d’appui au jugement non spéculatif (droit) et échappait à l’angoissant antilogisme universel de Protagoras et des sophistes. Il a sauvé l’idée du droit qui sans cela aurait été menacé par le relativisme, L’Eglise catholique a accepté cela.

      Or sans en avoir conscience, car la profondeur de la pensée leur est étrangère, les américains ont passé outre au concept de "droit naturel" et ont fait régner sur le monde le "conventionnalisme" généralisé et total (leur conventionnalisme et pas celui des autres et ils le posent comme universel) D’où cette histoire grotesque de chiottes et de manière plus grave, ce "mariage entre hommes" que les américains imposent à la planète au nom du "progrès". Un homme est un femme ? Pourquoi pas ?

      Ils ont en effet considéré que tout pouvait faire l’objet de "lois" (leurs lois) et qu’elles pouvaient tout, y compris "transformer un homme en femme", et que des hommes (les juges de la Cour Suprême) pouvaient juger de cela ! Même les français n’ont pas osé une telle chose et même l’ont soigneusement évité puisque, jusqu’à la cinquième république, il n’était pas question de "Juges Suprêmes", et on renvoyait les "choses" les plus hautes au Peuple. La "déclaration des droits de l’homme est du citoyen" n’était pas de droit "positif", évidemment. Ses concepts flottaient dans l’air et les juges ne voulaient pas en entendre parler. C’était mieux comme cela. C’était assez hypocrite mais c’était respectueux de la doctrine d’Aristote et évitait à la civilisation européenne de se ridiculiser, comme elle le fait maintenant à cause des rustiques américains ;.


  • C’est un peu comme le pastafarisme, une religion officiellement parodique qui promeut le port de la passoire sur la tête, des petits malins avaient réussi à obtenir d’un tribunal le droit de porter leur "coiffe religieuse" sur les photos d’identité.

    Si on ne met pas de limites ils ne s’arrêteront pas d’eux mêmes, tant que je gagne je joue.


  • Ceci est notamment évoqué dans cette très intéressante émission de TV libertés, pour ceux qui comme moi en sauraient finalement très peu sur la politique intérieure américaine, émission dont je vous donne le lien
    http://www.tvlibertes.com/politique...


  • C’est vrai que compte tenu du contexte économique des plus déplorables dans lequel nous baignons, c’est un sujet des plus passionnant qui devrait préoccupé tout le monde. En attendant, j’invite tous ces transgenres qui n’auraient toujours pas trouvé de solutions quant à ce problème épineux de venir faire leurs besoins dans ma litière pour chats. Certes, la litière se trouve sur le balcon et n’offre donc pas bcp d’intimité, mais au moins ça aura le mérite de mettre un peu plus en exergue ce problème qui a été depuis trop longtemps négligé.


  • J’espère que les toilettes transgenre seront ouvertes. Pourquoi empêcher ces "gens" de finir aux toilettes ?


  • Bientôt ils vont mettre des flics à l’entrée des chiottes pour "vérification" et dissuader les "resquilleurs"...


  • Il y a une solution evidente, toute personne qui n’est pas ou qui ne se sent pas dans la norme peut utiliser les lieux adaptes aux personnes qui n’ont pas choisi elles non plus d’etre hors normes mais n’en font pas tout un flan et on les respectent d’autant plus pour ca : les handicapes.


  • #1474160

    Des toilettes pour les transgenres.
    Je plains la femme de ménage. ..


  • Des chiottes pour les pédettes et les gouins, c’est ça leur nouvelle revendication pour un monde meilleur ...


  • quelle monde de dingue

     

    • Un monde de dingues, ou tout est fait pour que quelqu’un, quelquepart, s’en mette plein les fouilles !!
      Il y a toujours un profit, derrière toute loi, qui soi-disant est faite pour améliorer les conditions de tel ou tel minorité ! Mais "ils" n’ont strictement RIEN à foutre du bien-etre de qui que ce soit !!! Ceux qui mettent ces programmes en place, ne sont que ceux qui en profitent matériellement !!! Tout doit rapporter !!! Le reste, et l’humain par la meme occasion, mais "ils" s’en tape , mais alors complètement !!! C’est le moment de tenir bon, et de s’accrocher à notre humanité !!! Sans plus rien attendre de ces menteurs !!!


    • Un monde de dingues ? Un monde américain, c’est tout.


  • On nous avait prévenus : d’abord le PACS mais au grand jamais point de "mariage" homo ! Puis mariage mais jamais de PMA/GPA ! ou d’adoption non !
    Eh bien tout y est, c’est bien une chaine inéluctable dans son auto-mouvement. Cette question de toilettes est intentionnellement insoluble, á moins de ne se référer qu’a l’apparence physique, ce que font ces créatures sans aucun doute depuis des années et sans faire d’histoires. Mais il est bon d’occuper les foules en permanence avec des sujets insignifiants, l’esprit ne doit jamais etre au repos pour réfléchir.
    Bel exemple, on disait autrefois "discuter du sexe des anges" ...


  • Les mecs qu’on voit sur la photo sont des femmes ??? Avec tous ces poils, cette musculature, ces barbes ? Vous êtes sûrs ?

    ça me paraît louche tout ça.

     


  • des femmes se considérant comme des hommes



    C’est l’inverse sur cette photo ! Des hommes qui se considèrent comme des femmes !

     

  • Et les toilettes pour les abruti(e)s et les super intelligents(des fois que se trouver à faire ses besoins à côté d’un(e) abruti(e) serait traumatisant et empêcherait de se soulager correctement) ,c’est pour quand ?
    Pour ma part,me retrouver aux wc avec un bodybuilder barbu ,je ne me pose pas la question de savoir s’il/elle doit encore faire ça assise.
    Et une femme avec encore du matos entre les jambes assez intelligent(e) pour ne pas faire ça debout chez les femmes.
    Salutations


  • Y-a une solution : les chiottes dites "à la turcs", ça marche pour les deux sexes....problème résolu.


  • Dans la ( pas terrible ) série " Sense8 " , un/e des protagonistes est un homme qui prends des hormones de femmes pour etre une (fausse) femme et qui a pour petite amie une ( vraie ) femme.
    Une homme lesbienne donc...

    Ajoutons que le malheureuse est décrite comme persécuté,
    quand on voit l’actu, lol.


  • Donc une toilette "transgenre" est en réalité une toilette normale pour homme ou femme. Et il y en a qui vont se faire du fric en les vendant, du génie !


  • #1474400

    Bien . On assiste à un clivage radicale de la société. D’un coté les gens d’avant, de l’autre avec le "changement", les freaks.


  • Le lobby des toilettes...


  • J’ai du mal à comprendre, il est assez facile de trouver des toilettes qui ne sont pas encadrés par un garde chargé de vérifier le sexe des usagers. J’ai déjà vu des personnes emprunter discrètement les toilettes de l’autre sexe pour une question d’hygiène satisfaisante. Peut être que c’est très mal vu là bas. Ce faux problème a surtout l’air de venir de leur incapacité à se définir homme ou femme.


  • Alors ça c’est un sacré problème ,j’en dort pas la nuit tellement ça me travaille ,savoir si un transgenre coule son bronze comme les autres,mais pas au même endroit .Moi je lui conseille de serrer les fesses et d’aller chier chez lui ou à la feuillée dans les bois ,en plus c’est romantique .Je suis certain que les mecs qui sont au chômage depuis des années ,s’en préoccupent ou celui qui ne sait si demain il va pouvoir bouffer.


  • Cette (future) loi est très inquiétante.
    Elle facilitera les agressions de prédateurs sexuels
    Encore une fois, les femmes et les enfants seront les principales victimes

    Triste démocratie


  • Le LGBT n’est que le paravent de l’idéologie de l’anti discriminatoire - un anti racisme amélioré, en somme...


  • Donc : des toilettes hommes, des toilettes femmes, des toilettes hommes qui psychologiquement se sentent femmes, et des toilettes pour des femmes qui se sentent psychologiquement hommes, ensuite des toilettes pour hommes opérés et qui sont des femmes et des toilettes pour des femmes opérées et qui sont des hommes...

    Une fois que ce programme sera instauré, faudra penser aux douches.

     

  • Cela finira par un arrêt de justice de la cour suprême américaine (LGBT vs USA) qui stipulera si oui ou non une obligation de construire des toilettes réservés sera institué...Rappelons nous que la discrimination envers les noirs a prit sa source dans un célèbre arrêt qui exigeait le même traitement (écoles,hopitaux...) entres les deux races pour ce qui est des services publics si ceux ci étaient séparés.... !!!

    La France n’est pas l’Amérique...Sauf à Paris et encore.. !!


  • Les transgenres apparemment passent d’un genre à l’autre. Mais que va-t-il se passer quand des individus revendiqueront être par exemple 60 % homme et 40 % femme, ou bien quand ces mêmes individus revendiqueront varier dans leur pourcentage ? "Oh ben aujourd’hui je me sens du sexe faible ... Avec toute la muscu que j’ai faite hier ... Je vais aller chez les filles."


  • Des types qui ont été capables de larguer deux bombes atomiques sur des villes peuplées de civils et en sont encore fiers sont bien capables de s’occuper de toilettes pour transgenres. Pendant qu’ils sont torturés par cette problématique terrible, le monde est un peu plus sûr. Faisons-nous oublier d’eux, c’est tout le bien que nous pouvons en avoir, et laissons les délirer. Depuis leurs naissance, ils délirent.

    Je n’ai jamais compris comment on pouvait prendre les américains au sérieux. Au fond, ce sont des clowns, sanglants et paranoïaques, des tueurs fous, mais des clowns.Même pas drôles.


  • J’ai remarqué un truc récemment : il y a des cas de transformations de jeunes femmes ou prétendues telles en homme extraordinairement convaincantes au point qu’il est impossible de savoir que l’individu en face de soi fut une femme. Ces transformations ont été obtenues par la prise de testostérone. Toutefois toutes ces transformations spectaculaires ont un point en commun : les jeunes femmes en question ressemblait à des garçonnets notamment en ce qui concerne leur structure osseuse : visage de petit garçon, épaules relativement larges, bassin étroit, taille peu marquée...si bien que la prise de testostérone chez ces individus provoque exactement la même transformation que produit la puberté et son augmentation de production de testostérone endogène sur un corps de garçonnet ! Mais sur une jeune femme normale la testostérone ne peut pas modifier la structure osseuse féminine. Le bassin restera un bassin de femme, les proportions bassin/tailles/épaules resteront similaires...seul les tissus mous (principalement musculaire), la texture de la peau...verront une modification notable.
    Autre chose curieuse c’est que ces femmes transformées en hommes voient également l’apparition d’une barbe d’homme, or l’absence de barbe chez les femmes n’est pas qu’un problème de testostérone mais est, me semble-t-il, liée à l’absence ou à l’insensibilité des récepteurs qui interviennent dans le développement de la barbe. En effet il faut que les molécules de testo se fixent à des récepteurs spécifiques pour envoyer le signal de la pousse de la barbe à l’organisme. Quand ces récepteurs sont insensibles ou absents la barbe ne peut pas pousser même en cas de forte présence de testo. C’est le cas chez certains hommes imberbes qui bien que présentant des taux de testo normaux voire supérieurs à la moyenne ne développe pas pour autant de barbe. Pour en revenir aux femmes comment ce fait-il que ces transgenres à l’origine femme, ou prétendument femmes, puissent développer des barbes colossales par la simple prise de testostérone ? C’est comme si à la base elles avaient les caractéristiques masculines qui ne demandaient qu’à être potentialisées par la prise de testostérone...intrigué j’ai fait une petite recherche qui m’a donné une réponse ; à la base certains transgenres n’étaient ni vraiment femmes, ni vraiment hommes mais sont affligés d’une anomalie génétique appelée intersexuation...consulter la fiche wiki pour plus d’info...


  • Bon ok cool ! Maintenant je pourrais aller dans les toilettes des Filles ! Et si on me vire, Je hurlerais à la discrimination, que Je suis transgenre, que j ai beaucoup souffert, les heures sombres etc etc ........... Faut s adapter les gars ^^ .

     

    • C’est pas faux puisque chacun peut jouer sur l’intention...Le geste de la quenelle ne fut interprété que sur l’intention que d’autres donnaient à ce geste. Bonne ou mauvaise l’intention est donc la clef de la réalité multiple et de dérives exponentielles !


Commentaires suivants