Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 7 juillet 2016

Michel Rocard, Elie Wiesel, ou le culte des faux grands hommes

 

La tromperie quasi-permanente du grand public par le biais de la Division « journalistique » du Système conduit parfois à des situations tragi-comiques. Ce jeudi 7 juillet 2016, le départ de Rocard pour le Grand Nulle Part est fêté avec un cérémonial quelque peu disproportionné. On n’est pas loin du deuil national de trois jours et trois nuits. Au moment où il faut écraser l’Allemagne !

 

 

Le samedi 2 juillet 2016 fut un jour de « nécros » pour les plumitifs de France qui ont eu le malheur de ne pas partir en vacances. Mais on ne part plus, début juillet, comme avant, quand tout allait bien, les 30 Glorieuses, le Gendarme de Saint-tropez, Brigitte Bardot, le plein-emploi, l’insouciance... Ce qui reste des « grandes » vacances se resserre entre la fin juillet et la mi-août.

Dans l’ordre, Michel Rocard, Elie Wiesel et Michael Cimino nous ont quittés. Pas personnellement, bien entendu, mais, pour ce qui concerne les deux premiers, la disparition de constructions médiatiques mentales a fait que certains Français ont pu ressentir la perte d’un être cher. Cependant, ce n’est pas le problème : le problème, il est que pour des raisons commerciales, mais aussi idéologiques, des personnalités surmédiatisées de leur vivant deviennent des demi-dieux une fois mortes. Le culte des faux héros servant en général à éteindre celui des vrais, par définition dangereux pour le Système.

On a ainsi découvert aujourd’hui, avec l’hommage « national » rendu aux Invalides par le président de la République, l’extraordinaire figure politique que la France a perdue avec Michel Rocard. De la gauche à la droite, le concert de louanges ne connaît pas de ratés, la vague de ola rompue par personne. Ah si, toujours par le même, ce vieux grincheux de Le Pen, qui vient mettre sa note dissonante dans le concert des Pleureuses de l’Adoration Unanime. En assénant que Rocard avait pris le parti de l’Algérie, Jean-Marie (il ne s’agit pas de familiarité, ça évite juste de réécrire son nom à rallonges) a reçu la foudre. Mais il a l’habitude.

La première lame a gâché la musique, la seconde la fête. Zemmour, dont le million d’euros de revenus a été dénoncé par le vertueux magazine pour « hommes » GQ, enfin, pour ces demi-hommes à qui on impose le modèle féministe américain, Zemmour, donc, y a été de son coup de latte dans le cercueil du grand homme, en traitant post-mortem Rocard de, tenez-vous bien, « idiot utile de cet ensauvagement ».

 

 

Le phénomène de pleurniche collective est sociologiquement intéressant. On sait désormais – mais les scientifiques, les politiques et les publicitaires le savent depuis longtemps – qu’on peut faire croire à un esprit faible qu’il aime ou déteste telle ou telle figure travaillée. Attention, cela ne retire en rien les qualités de social-démocrate (d’autres diront social-traître) de Rocard, ou d’inventeur de Wiesel, mais cela remet à leur place l’authenticité des sympathies populaires.

En osant écrire que Wiesel s’était rapproché des extrémistes israéliens, l’ex-présentateur de JT Bruno Masure, qui tweete comme il respire, a reçu lui les foudres de Frédéric Haziza, le surveillant (« Wachmann ») des réseaux sociaux pour le compte de la dominance socialo-sioniste. Ce qui se conçoit bien s’énonce bien, a-t-on appris en classe.

On remarque qu’il faut placer de lourdes charges pour avoir raison d’une construction artificielle : dernièrement, le faux inventeur de la résilience Boris Cyrulnik, dont le CV sent la science-fiction à 200 kilomètres, et plus encore la fiction que la science, a malgré tout été l’invité le 22 juin des Amis du CRIF. Paris Match écrit, sans ironie, ou alors très très subtile : « Aujourd’hui, il nous met en garde contre la tentation de confier nos rêves ou nos frustrations à des héros manipulateurs. »

Les « héros » sont donc fabriqués par la dominance pour les dominés, qui sont priés de croire en eux, de s’identifier à eux, de s’inspirer d’eux. Ainsi, en 24 heures, avons-nous dû pleurer un faux rescapé de la Shoah qui aura utilisé l’émotion mondiale pour grimper dans la hiérarchie d’un pouvoir oligarchique transnational, afin de masquer la réalité de crimes de guerres pourtant reconnus par les Nations unies, et un Premier ministre qui aura laissé le RMI aux Français, créant les conditions d’un assistanat social qui fera des ravages – le renoncement au travail – deux décennies plus tard.

 

 

Nous sommes loin de Marx, qu’on le veuille ou pas, qui a bouleversé l’ordre social du XXe siècle, du général De Gaulle, qui a mis la France sur des rails dont elle déraillera souvent par la suite – faute d’héritiers compétents – ou de Mao, pour ceux qui vénèrent le parcours de combat du père de l’indépendance chinoise. Grand, c’est grand dans l’Histoire, dans la tête des gens, pas dans les médias.

Laissons les morts où ils sont, ayons simplement une pensée pour leurs familles, leurs amis. Notre rôle se bornera à retoucher chirurgicalement les fables officielles qui ont été créées pour les besoins du Système par les médias complices, et qui ne correspondent pas tout à fait à la réalité : Rocard est encensé parce qu’il a plié le socialisme au libéralisme, Wiesel parce que la vérité compte moins que l’émotion, qui rapporte politiquement.

Quant aux vrais héros, c’est au peuple, au destin ou à Dieu d’en décider. Si les 11 Bleus sont prêts à mourir pour la France face à l’Allemagne ce soir, ils entreront dans la légende. La vraie. Et Zemmour effacera enfin l’affront de 1982.

Voir aussi :

22 février
Un jour en France : mercredi 22 février 2017
Théorie des dominos à gauche, Francis CRIF Kalifat sur RTL, Kevin Razy transféré
4
21 février
Un jour en France : mardi 21 février 2017
Casseroles des candidats, électeurs dégoûtés, pouvoir profond à poil
9
20 février
Un jour en France : lundi 20 février 2017
Ribéry chez Théo, Hamon non à Mélenchon, France 2017-Allemagne 1933
14
17 février
Un jour en France : vendredi 17 février 2017
Le clown Hollande à Ivry, la gauche en banlieue, Marine Le Pen au Liban
6
16 février
Un jour en France : jeudi 16 février 2017
Macron l’Algérien, les devoirs payants, tuberculose et pauvreté
15
15 février
Un jour en France : mercredi 15 février 2017
Morano casse Fillon, Dugarry casse le PSG, Pascal Lamy casse le pays
6
14 février
Un jour en France : mardi 14 février 2017
Spécial Saint-Valentin : chasse, pécho, nature, sexe et social
45
13 février
Un jour en France : lundi 13 février 2017
Émeutes anti-médias, le Système perd le contrôle, Sopo et le ghetto
18
10 février
Un jour en France : vendredi 10 février 2017
Caméras sur policiers, Big Data contre Nous, Canet chez Mouloud
11
9 février
Un jour en France : jeudi 9 février 2017
Les étoiles Michelin, Renaud renie Fillon, la mort du Grand Journal
13
8 février
Un jour en France : mercredi 8 février 2017
Davet & Lhomme balancent (Fillon), Cambadélis coule, Olivia Ruiz "chante"
22
7 février
Un jour en France : mardi 7 février 2017
Hollande chez Théo, les Fillon canardés, Hanouna à l’Élysée
53
6 février
Un jour en France : lundi 6 février 2017
Le 6 février 1934, explosion médiatico-politique, Linky mon ami
15
3 février
Un jour en France : vendredi 3 février 2017
L’humour sur Fillon, les Roms chez Christian Clavier, les Roms en vrai
20
2 février
Un jour en France : jeudi 2 février 2017
Fillon l’halali, Marianne contre Mediapart, Charles-de-Gaulle en rade
4
1er février
Un jour en France : mercredi 1er février 2017
Fillon 2017, élimination en milieu libéral, Dany Boon contre le FN
24
31 janvier
Un jour en France : mardi 31 janvier 2017
Fillongate, Macrongate, Marinegate
36
30 janvier
Un jour en France : lundi 30 janvier 2017
Partouze pour tous (justice nulle part), colère bourgeoise, Hamon le Palesto
11
27 janvier
Un jour en France : vendredi 27 janvier 2017
Fillon dans le dur, Benoît « Bilal » Hamon, les interdits de vote
15
26 janvier
Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017
Le PS vote mineurs, Jawad insulte le juge, Cohn-Bendit regrette
16
25 janvier
Un jour en France : mercredi 25 janvier 2017
Ribes contre Trump, Les Inrocks contre Marion, Les César contre Nocturama
18
24 janvier
Un jour en France : mardi 24 janvier 2017
Fessenheim et Hollande, Macron et Assad, Valls/Hamon et l’islam
3
23 janvier
Un jour en France : lundi 23 janvier 2017
Primaire en Outre-mer, mannequins maigrichons, Cyrille Eldin "merdeux"
9
20 janvier
Un jour en France : vendredi 20 janvier 2017
Procès de la Grande Borne, carton pour Le Drian, pauvre Science
7
19 janvier
Un jour en France : jeudi 19 janvier 2017
Europe 1 en chute libre, Ovidie contre le X, Osez le sexisme
22
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1504614

    En 1990 Chevènement a démissionné pour ne pas cautionner la "méga ratonnade" qu’allait être la guerre du Golfe . En 1985 Rocard a démissionné car il s’opposait ... au retour de la Proportionnelle qui allait limiter les dégâts à gauche aux législatives de 1986... Israël n’apprécie par la Proportionnelle - dans ses colonies... - et lui sera reconnaissant de cette marque de caractère, de caractère sioniste bien entendu .


  • #1504667
    le 07/07/2016 par antizion
    Un jour en France : jeudi 7 juillet 2016

    Arrêtez d’embêter frédéric, je suis allé sur sa page facebook, il est fou de rage a cause de vous et de vos calomnies sur eli wiesel...

    Menagez le, vous allez nous l’abîmer...

    Il est tellement drole notre de funes séfarade, ce serait dommage de le perdre...

     

  • #1504670
    le 07/07/2016 par Merlin
    Un jour en France : jeudi 7 juillet 2016

    Quand on voit le pouvoir sioniste porter aux nues Rocard et Wiesel et leur faire des funérailles grandioses, on ne peut s’empêcher de penser à l’enterrement oh combien modeste et quasi clandestin de LF Céline . Un authentique Grand Homme lui, un écrivain inégalable, qui a tenté désespérément d’éviter aux Français le nouvel abattoir que ceux que vous savez étaient en train de leur préparer .


  • #1504676
    le 07/07/2016 par Whyldman
    Un jour en France : jeudi 7 juillet 2016

    Je sais pas si ils en ont parlé ailleurs, mais sur i24News ils ont dit que Rocard avait exigé l’hommage national dans ses dernières volontés...

    J’ai trouvé ça très révélateur... et du niveau narcissique, et surtout à quel point ils sont les premiers conscients de leur médiocrité.
    Puisque par définition, quand on mérite un hommage national on le sait ou du moins on s’en doute, on a pas besoin de l’exiger ...tsssss

    Autre détail qu’i24News a révélé, il a demandé une cérémonie au temple protestant... bref pas la peine de faire un dessin je crois.


  • #1504716
    le 07/07/2016 par delphin
    Un jour en France : jeudi 7 juillet 2016

    Bien vu sur toute la ligne ; chapeau.
    Bien que Rocard, protestant naïf, avec (quelques) rares bonnes intuitions, n’est tout de même à mettre au même niveau que Wiesel ; il a malgré tout terminé dans l’européisme béat, ça, c’est contrariant.
    Quand au "parrainage" de ce dernier avec Valls, la presse en a rajouté : c’était bien plus anecdotique que Valls a bien voulu dire ;
    Cyrulnik n’est pas l’inventeur de l’éthologie, ....et sans doute pas non plus du concept de "résilience".


  • #1504788

    Il y a de sacrées bonnes plumes sur ER


  • #1504952
    le 08/07/2016 par Eltonio31
    Un jour en France : jeudi 7 juillet 2016

    Super conclusion les gars bravo. Certes le foot reste le foot, et Zemmour a bien raison que dire qu’aujourd’hui c’est de la merde, mais le maillot bleu, quand ça joue bien et avec envie, ça fait toujours vibrer.


  • #1505095

    "un Premier ministre qui aura laissé le RMI aux Français, créant les conditions d’un assistanat social qui fera des ravages – le renoncement au travail – deux décennies plus tard."

    Nous pourrions vivre dans une France débarrassée du marché de l’emploi (et de son corollaire, le chantage à l’emploi), des employeurs et des propriétaires et créditeurs lucratifs tout en percevant un salaire à vie basé sur la qualification personnelle. Ce ne serait pas de l’assistanat. Si les mesures que prône Réseau Salarit étaient en vigueur tous les salariés seraient épanouis. Quel est aujourd’hui le pourcentage de salariés français épanouis ?


  • #1505121
    le 08/07/2016 par personne
    Un jour en France : jeudi 7 juillet 2016

    cette overdose footballistique n ’a pour seul but que de continuer a faire prendre au bas peuple " les images et les reflets pour la verité du monde "....

    dixit jean de vezelay


  • #1505150

    Dis-nous Fredo en quoi le fait de critiquer un dirigeant israélien releverait de " l’obsession juive ". Faut développer Fredo, sinon c’est purement gratuit. Une hypothèse serait que toi-même souffrirait d’une obsession juive. Faut peut-être consulter Fredo !


  • #1505618
    le 08/07/2016 par Godwin
    Un jour en France : jeudi 7 juillet 2016

    Sans vouloir jouer les grincheux, faire l’éloge de Karl Marx, Charles de Gaulle et Mao Zedong, qui plus est dans la même phrase, c’est un peu fort de café pour moi (aucun des trois n’étant recommandable ; pour le deuxième notamment, voir une conférence récente de Philippe Ploncard d’Assac dédiée au personnage, par exemple).


Commentaires suivants