Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : lundi 4 juillet 2016

Bruno Roger-Petit petit, Agnès Saal revient, Christiane Taubira trébuche

«  Soumission de l’Europe à Poutine », « la Samaritaine du moisi  », « boîte aux poisons nationalistes », Bruno Roger-Petit enfile tous les clichés de la gauche paléolithique pour composer un collier de sortilèges à ces intellectuels français qui soutiennent le Brexit et prônent un rapprochement avec la Russie.

 

 

Du fond des poubelles de l’Histoire, BRP hurle son incompréhension. Michel Rocard avait raison sur ce point : la gauche a perdu le combat des idées. On le voit chaque jour avec un Parti socialiste en lambeaux qui impose sa vision tordue à un pays réel qui n’en veut pas. BRP, qui a eu un jour raison – sur Griezmann – est redevenu le propagandiste grossier, dans tous les sens du terme, qui participe à la perte de crédit et d’audience de L’Obs. Grossier ça peut vouloir dire vulgaire, mais aussi dénué de finesse. Chose rare dans les médias, BRP cumule ces deux qualités, qui font les grands propagandistes.

Ce qu’il ne comprend pas ? Que des intellectuels commencent à quitter le navire de la pensée dominante. La même chose s’est produite dans les années 1960-1970 avec les intellectuels communistes, qui ont ouvert les yeux sur les limites du système soviétique : le printemps de Prague et les révoltes d’ouvriers matées dans le sang leur ont fait lâcher prise. Ils sont devenus des traîtres à la cause, des dissidents, et la droite française pro-américaine a été tout heureuse d’en récupérer certains.

 

D’un empire l’autre

 

 

Yves Montand, au début des années 1980, a incarné ce changement de cap, en louant le libéralisme (de Reagan), honni depuis 30 ans par les communistes. Une partie des intellos de gauche a alors « choisi » de passer avec armes et bagages chez le futur gagnant, mais il faudra attendre la chute du Mur de Berlin pour être bien sûrs de ne pas se faire rattraper par la Tchéka. Depuis le milieu des années 1970, les nouveaux philosophes, ces agents « culturels » des Américains, avaient déjà commencé à tirer à boulets blancs sur la nomenklatura rouge.

Aujourd’hui, Jean-Pierre (Chevènement), Michel (Onfray), Jacques (Sapir) et les autres exaltent la souveraineté populaire contre la domination européiste, le mercantilisme allemand, et la russophobie désastreuse de nos dirigeants. Marche arrière toute ! L’Empire US est devenu le nouveau système soviétique : en tant que structure fermée, quelle que soit sa puissance, il est condamné. Sa faiblesse croissante se muant en agressivité, il finira par exploser, comme une géante rouge. On ne s’inquiète pas pour BRP, il changera de camp, plus tard que les autres. Plus tôt sera(it) le mieux.

 

JPEG - 15.1 ko
Nénesse au commissariat

 

Une qui a déjà trahi l’espèce de serment qui devrait tenir droits les grands représentants de l’État, c’est Agnès Saal, qui fait son grand retour au ministère de la Culture. Elle avait elle-même convenu lors de son procès qu’elle symbolisait « la trahison des élites ». Du coup, ses centaines de milliers d’euros de notes de taxi et de frais aussi divers que douteux se sont transformés en 10 000€ d’amendes cumulées, avec un touchant mea culpa.

On reste dans la veine victimaire bien-pensante puisque Nénesse a choisi son nouveau poste, tenez-vous bien, « une mission rattachée au secrétariat général du ministère, consistant à piloter la double démarche de labellisation “égalité professionnelle” et “diversité”  » (Le Monde du jour). Un poste absolument essentiel.

Un haut fonctionnaire exemplaire pétri de vertus qui montre l’exemple, rien de tel pour motiver les Français qui payent leurs impôts. On vous épargne le déchaînement de violence verbale et de vannes impudiques qui secoue les réseaux sociaux, pas la peine de faire de la publicité aux complotistes paranoïdes qui détestent leurs charmantes élites. On attend toujours que BHL vole au secours de la faucheuse de taxis…

 

Christiane Taubira ou la triste perversion en politique

Décidément, le taubirisme n’est pas un humanisme. L’ex-ministre de la Justice a encore fait une sortie qu’elle n’aurait pas dû faire, et elle a été reprise de volée dans Le Figaro du jour. Voulant rendre hommage à Michel Rocard – qui incarne soudain toutes les vertus du politique – l’indépendantiste guyanaise a enfoncé le clou dans le crâne de François Mitterrand, en rappelant sa collaboration, avant de souligner sa résistance. Mitterrand aurait fait « main basse sur la gauche » pour s’installer dans le fauteuil présidentiel et squatter la fonction plus que de raison. Tu parles d’une découverte. Tonton a réinventé la royauté à la française, et pour ça, il n’a pas eu besoin de s’acheter une particule comme Giscard. C’est ainsi : nos institutions permettent la dérive du pouvoir personnel.

 

JPEG - 42.8 ko
Le Vice et la Vertu

 

Ce que rapporte justement Le Figaro, c’est qu’en 1994, lors des élections européennes, Mitterrand a lancé dans les pattes de Rocard la liste menée par Tapie, qui lui cassera et les reins et l’avenir politique, le score de la gauche socialiste et radicale étant littéralement coupé en deux (14 et 12%). Deux ans plus tard, Mitterrand mourrait de son interminable cancer. Rocard ne pourra pas prendre le PS, qui sera confié à Jospin, et ne sera jamais président. Jospin non plus, qui se fera flinguer au premier tour des présidentielles 2002 à cause des 2% de la liste communautaire « Taubira »… avec les remerciements de Chirac.
Ceux qui voudraient y voir la patte de la justice divine…

Deux décennies plus tard, Taubira, ses forfaits accomplis, nous laisse une PMA pour lesbiennes – que vient de valider à demi-mot l’inquiétante Laurence Rossignol – et une GPA pour riches pédophiles.
Adieu le Père, bonjour pervers de tous poils ! Une victoire morale sur toute la ligne.

Voir aussi :

27 février
Un jour en France : lundi 27 février 2017
Le licenciement de Poutou, PS fasciste, Christine Angot débloque
24 février
Un jour en France : vendredi 24 février 2017
Pour l’honneur de Marin, vive les pompiers, Élie vote Dieudonné
11
23 février
Un jour en France : jeudi 23 février 2017
Rire contre l’homophobie, Décodex et le charlot, Fillon sous contrôle
9
22 février
Un jour en France : mercredi 22 février 2017
Théorie des dominos à gauche, Francis CRIF Kalifat sur RTL, Kevin Razy transféré
5
21 février
Un jour en France : mardi 21 février 2017
Casseroles des candidats, électeurs dégoûtés, pouvoir profond à poil
10
20 février
Un jour en France : lundi 20 février 2017
Ribéry chez Théo, Hamon non à Mélenchon, France 2017-Allemagne 1933
14
17 février
Un jour en France : vendredi 17 février 2017
Le clown Hollande à Ivry, la gauche en banlieue, Marine Le Pen au Liban
6
16 février
Un jour en France : jeudi 16 février 2017
Macron l’Algérien, les devoirs payants, tuberculose et pauvreté
15
15 février
Un jour en France : mercredi 15 février 2017
Morano casse Fillon, Dugarry casse le PSG, Pascal Lamy casse le pays
6
14 février
Un jour en France : mardi 14 février 2017
Spécial Saint-Valentin : chasse, pécho, nature, sexe et social
45
13 février
Un jour en France : lundi 13 février 2017
Émeutes anti-médias, le Système perd le contrôle, Sopo et le ghetto
18
10 février
Un jour en France : vendredi 10 février 2017
Caméras sur policiers, Big Data contre Nous, Canet chez Mouloud
11
9 février
Un jour en France : jeudi 9 février 2017
Les étoiles Michelin, Renaud renie Fillon, la mort du Grand Journal
13
8 février
Un jour en France : mercredi 8 février 2017
Davet & Lhomme balancent (Fillon), Cambadélis coule, Olivia Ruiz "chante"
22
7 février
Un jour en France : mardi 7 février 2017
Hollande chez Théo, les Fillon canardés, Hanouna à l’Élysée
53
6 février
Un jour en France : lundi 6 février 2017
Le 6 février 1934, explosion médiatico-politique, Linky mon ami
15
3 février
Un jour en France : vendredi 3 février 2017
L’humour sur Fillon, les Roms chez Christian Clavier, les Roms en vrai
20
2 février
Un jour en France : jeudi 2 février 2017
Fillon l’halali, Marianne contre Mediapart, Charles-de-Gaulle en rade
4
1er février
Un jour en France : mercredi 1er février 2017
Fillon 2017, élimination en milieu libéral, Dany Boon contre le FN
24
31 janvier
Un jour en France : mardi 31 janvier 2017
Fillongate, Macrongate, Marinegate
36
30 janvier
Un jour en France : lundi 30 janvier 2017
Partouze pour tous (justice nulle part), colère bourgeoise, Hamon le Palesto
11
27 janvier
Un jour en France : vendredi 27 janvier 2017
Fillon dans le dur, Benoît « Bilal » Hamon, les interdits de vote
15
26 janvier
Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017
Le PS vote mineurs, Jawad insulte le juge, Cohn-Bendit regrette
16
25 janvier
Un jour en France : mercredi 25 janvier 2017
Ribes contre Trump, Les Inrocks contre Marion, Les César contre Nocturama
18
24 janvier
Un jour en France : mardi 24 janvier 2017
Fessenheim et Hollande, Macron et Assad, Valls/Hamon et l’islam
3
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1502419
    le 04/07/2016 par ici la monnaie
    Un jour en France : lundi 4 juillet 2016

    Roger-petit est certes bon quand il parle de foot, mais le reste...
    Quand au "saalaire" de Saal pour son poste semi-fictif, j’aimerais bien savoir le montant de tout cela (si des fois elle voudrait partager....)


  • #1502433
    le 04/07/2016 par gelindo
    Un jour en France : lundi 4 juillet 2016

    "Sa faiblesse croissante se muant en agressivité, il finira par exploser" (les USA)

    Je crois que ça ferait bander tout le monde mais cela fait déjà depuis les années 80 qu’on dit ça. Je crains, comme bcp de gens sur ce site, que je n’aurai pas l’occasion de pouvoir assister à ce fabuleux spectacle que serait son explosion. A moins que j’atteigne l’âge de Mathusalem.


  • #1502508
    le 04/07/2016 par Jaoram
    Un jour en France : lundi 4 juillet 2016

    aujourd’hui aussi la mise en examen du marchand d’arme Dassault mais attention si le juge d’instruction fait partie de la "tribu" il y a fort à parier que ça se terminera par un non-lieu ou juste 500 euros d’amende et 6 mois avec sursis.


  • #1502552

    Peut-être qu’Agnès Saal ! Hop se servait des taxis pour faire des "extras " car on sait bien que les fonctionnaires à ce niveau ont beaucoup de boulot et sont très mal payés !!


  • #1502567
    le 04/07/2016 par Ramon Mercader
    Un jour en France : lundi 4 juillet 2016

    Cahuzac, Thévenoud, Saal.......voilà les modèles que nous donne la fausse gauche adepte de l’ultralibéralisme.
    Merci de nous avoir rappelé l’alliance Taubira/Tapie que toutes les bonnes âmes de gauche paraissaient avoir oublié !!!!!


  • #1502650
    le 05/07/2016 par The Shoavengers
    Un jour en France : lundi 4 juillet 2016

    Pour remuer la merde républicaine comme ça tous les jours, j’espère que la rédaction d’E&R porte des combinaisons NBC imbibées d’huiles essentielles bio !


  • #1502703
    le 05/07/2016 par anonyme
    Un jour en France : lundi 4 juillet 2016

    Drahi sabre trois mille postes en centres d’appels SFR.
    http://www.lesechos.fr/tech-medias/...

    "La créativité est-elle encore possible à la télévision ?" demande Thomas Baumgartner a Pascal Josephe, Aurelie Meimon et Frederic Krivine.
    http://www.franceculture.fr/emissio...


  • #1502725
    le 05/07/2016 par pépé
    Un jour en France : lundi 4 juillet 2016

    Rocard : ministre de l’agriculture en 1985 il démissionne de son poste car il s’oppose à l’instauration de la PROPORTIONNELLE, c’est à dire au retour du seul mode de scrutin qui soit JUSTE . Selon moi cela suffit à le discréditer .

     

    • #1503465

      Certes, voilà un fort mauvais point.
      Mais tout de meme comparé à un européisme forcené, donc forcément trahison atlantiste, pour un socialo pur et dur de la vraie gauche du travail de la première heure (soit des années 70), c était peu de chose ...


  • #1503527

    “la faucheuse de taxis”
    Ce n’est pas plus juste de dire “la faucheuse à taxis”