Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mardi 6 septembre 2016

Guaino à Sainte-Anne, Zemmour contre l’islam, Marseille-sur-Morts

 

L’horizon des présidentielles se précise. Vu l’état désespéré de la gauche, le robinet à fric se rapproche de la droite. La horde des prédateurs qui bossent pour le libéralisme transfrontalier commence à baver, et s’en met plein la chemise. Oui mais voilà, la droite dégueule de candidats. Et comme le sens du collectif n’est pas sa qualité première, c’est chacun pour sa gueule, et chacun dans la gueule de l’autre. Leurs programmes ? Il n’y en a qu’un : tout faire pour les entreprises du CAC40 ; le reste, on s’en tape. La majorité des Français est prévenue, elle qui a bouffé de l’herbe pendant le quinquennat Sarkozy. Prochaine étape : les racines.

« Il est temps de porter moi-même mes propres convictions. Je ne suis ni un gourou, ni un larbin ! Et je ne confonds pas Sarkozy avec le général de Gaulle, Napoléon ou Colbert. Eux, j’aurais été prêt à les suivre. »

C’est Henri Guaino, l’ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, candidat aux primaires de la droite, donc contre son ancien patron, qui a eu les honneurs du micro décoratif de Jean-Jacques Bourdin ce matin :

 

Dans l’article du Monde daté du 5 septembre (mais sorti la veille), on apprenait de la bouche d’un informateur de droite (en général il s’agit de Brice Hortefeux, le même qui refilait les petites infos sur le conseil des ministres sous Sarko pour la mare au Canard enchaîné, la page 2, la plus lue) que Sarkozy aurait répliqué, à propos de la candidature de Guaino :

« Il se voit déjà revenir à l’Élysée mais pour lui, ce sera Sainte-Anne ! »

Tout le monde, Morano, Lefebvre, Didier, les frondeurs de la Sarkozie, en prendra pour son grade. Avant, c’était la paire de hyènes Dati/Charon (avant de s’entre-déchiqueter) qui distribuait les phrases assassines aux journalistes dans tout-Paris, mais cette politique-là, à l’heure du plein-chômage et des attentats en rafale, tout le monde s’en fout. Il n’y en a pas un qui s’élève au-dessus des autres et la figure du Général, à laquelle beaucoup se réfèrent, semble bien loin. De toute façon, le président de la République ne se cache même plus d’être un super VRP des multinationales, qui font, qui sont la politique économique du pays. Hollande signe ce jour un contrat pour 10 Airbus au Viêt Nam.
Il n’y a plus de vision, il n’y a que des biffetons.

 

 

Zemmour, le héros de La Guerre des mondes

Un qui a encore une vision, mais une vision dramatique, c’est le petit Zemmour. Après avoir établi un constat meurtrier de notre pays, avec son Suicide français qui l’a rendu riche, le journaliste de hard droite propose un bouquin moins historique mais plus politique, avec Un quinquennat pour rien. Sous-titré, pacifiquement, Chroniques de la guerre de civilisations. Là, c’est clair : il reprend la célèbre formule des neocons américains, avec son principal sous-entendu, le changement d’ennemi : on passe du communiste à l’islamiste. Le grand péril, c’est l’islam, et la guerre larvée qu’il livre à la civilisation – comprendre, occidentale. Un péril vert grandissant au moment où la France n’a plus d’État, ou de moins en moins, et encore moins de président, renommé « le roi-caoutchouc ».

On envoie le pâté choc, dans son intégralité, emprunté au Figaro, qui a diffusé les bonnes feuilles :

« Invasion, colonisation, conflagration. Ces trois pôles du triangle islamique parfois s’opposent et s’affrontent dans un conflit violent. Les Frères musulmans regrettent les attaques sanglantes de l’État islamique. Ils les trouvent prématurées. Ils estiment qu’elles provoquent un raidissement inutilement dangereux des kouffars amollis par la culpabilité et le pacifisme, et dévirilisés par l’influence délétère des femmes et des homosexuels. Les attentats risquent de perturber leur programme d’islamisation de la France établi sur les vingt prochaines années. Les Frères musulmans s’emploient depuis le début des années 80 à acquérir divers territoires pour inscrire, dans la durée, le récit islamiste comme élément du récit national de chaque pays d’Europe. Cette opération s’appelle le « Tawtine ». Elle est exécutée par la construction de mosquées-cathédrales, d’acquisitions immobilières diverses, de constructions d’établissements scolaires, comme nous le révèle Mohamed Louizi, ancien président des Étudiants musulmans de France, dans son livre Pourquoi j’ai quitté les Frères musulmans (Michalon, 2016). »

Hormis cette charge anti-invation islamiste, qui représente une montée dans la dramaturgie par rapport à son ouvrage précédent, Zemmour balance quelques pruneaux sur ses cibles favorites, à savoir Hollande, la gauche, l’union homosexuelle, l’Union européenne, et Taubira :

« Christiane Taubira quitte la place Vendôme et c’est Rimbaud qu’on assassine. Un Rimbaud de CM1 qui confond talent et emphase, fulgurance et grandiloquence. Elle écrivait à propos d’Aylan, cet enfant kurde retrouvé mort sur une plage turque : “Son prénom avait des ailes, son petit cœur a dû battre si fort que les étoiles de mer l’ont emporté sur les rivages de nos consciences.” »

Un Zemmour lucide diront les uns, sioniste rétorqueront les autres.

 

En attendant que les candidats de droite s’éliminent tranquillement entre eux, selon la bonne vieille loi darwinienne de l’Évolution – il ne restera qu’un crocodile, dans le marigot – Marseille est en train de battre son record de meurtres. Si les victimes n’appartenaient pas au petit ou au moyen banditisme, on pourrait penser, vu le modus operandi, à des attentats hebdomadaires. Cela reste dans la rubrique « faits divers ». Quand deux mecs à moto fument un troisième type, généralement dans le cadre du business de came, ce n’est pas un « civil » qui déguste. Le grand public ne se sent pas concerné, tout juste spectateur, de ce polar centenaire qui fait de Marseille une cité pas comme les autres. On dira donc que les morts ne provoquent pas la même émotion, dans le public, selon que ce dernier se sent concerné ou pas. Si tous les Marseillais ne sont pas passifs, il faudra beaucoup plus que des affiches pour arrêter les vendettas.

 

 

Entre 2 et 300 djihadistes français sont morts sous les balles en Irak et en Syrie. Ceux dont la vie n’a pas de valeur, pensent fatalement que la vie n’a pas de valeur, que ce soit la leur ou celle des autres.

 

Approfondir les thèmes du jour avec Kontre Kulture

Voir aussi :

21 février
Un jour en France : mardi 21 février 2017
Casseroles des candidats, électeurs dégoûtés, pouvoir profond à poil
1
20 février
Un jour en France : lundi 20 février 2017
Ribéry chez Théo, Hamon non à Mélenchon, France 2017-Allemagne 1933
13
17 février
Un jour en France : vendredi 17 février 2017
Le clown Hollande à Ivry, la gauche en banlieue, Marine Le Pen au Liban
6
16 février
Un jour en France : jeudi 16 février 2017
Macron l’Algérien, les devoirs payants, tuberculose et pauvreté
15
15 février
Un jour en France : mercredi 15 février 2017
Morano casse Fillon, Dugarry casse le PSG, Pascal Lamy casse le pays
6
14 février
Un jour en France : mardi 14 février 2017
Spécial Saint-Valentin : chasse, pécho, nature, sexe et social
45
13 février
Un jour en France : lundi 13 février 2017
Émeutes anti-médias, le Système perd le contrôle, Sopo et le ghetto
18
10 février
Un jour en France : vendredi 10 février 2017
Caméras sur policiers, Big Data contre Nous, Canet chez Mouloud
11
9 février
Un jour en France : jeudi 9 février 2017
Les étoiles Michelin, Renaud renie Fillon, la mort du Grand Journal
13
8 février
Un jour en France : mercredi 8 février 2017
Davet & Lhomme balancent (Fillon), Cambadélis coule, Olivia Ruiz "chante"
22
7 février
Un jour en France : mardi 7 février 2017
Hollande chez Théo, les Fillon canardés, Hanouna à l’Élysée
53
6 février
Un jour en France : lundi 6 février 2017
Le 6 février 1934, explosion médiatico-politique, Linky mon ami
15
3 février
Un jour en France : vendredi 3 février 2017
L’humour sur Fillon, les Roms chez Christian Clavier, les Roms en vrai
20
2 février
Un jour en France : jeudi 2 février 2017
Fillon l’halali, Marianne contre Mediapart, Charles-de-Gaulle en rade
4
1er février
Un jour en France : mercredi 1er février 2017
Fillon 2017, élimination en milieu libéral, Dany Boon contre le FN
24
31 janvier
Un jour en France : mardi 31 janvier 2017
Fillongate, Macrongate, Marinegate
36
30 janvier
Un jour en France : lundi 30 janvier 2017
Partouze pour tous (justice nulle part), colère bourgeoise, Hamon le Palesto
11
27 janvier
Un jour en France : vendredi 27 janvier 2017
Fillon dans le dur, Benoît « Bilal » Hamon, les interdits de vote
15
26 janvier
Un jour en France : jeudi 26 janvier 2017
Le PS vote mineurs, Jawad insulte le juge, Cohn-Bendit regrette
16
25 janvier
Un jour en France : mercredi 25 janvier 2017
Ribes contre Trump, Les Inrocks contre Marion, Les César contre Nocturama
18
24 janvier
Un jour en France : mardi 24 janvier 2017
Fessenheim et Hollande, Macron et Assad, Valls/Hamon et l’islam
3
23 janvier
Un jour en France : lundi 23 janvier 2017
Primaire en Outre-mer, mannequins maigrichons, Cyrille Eldin "merdeux"
9
20 janvier
Un jour en France : vendredi 20 janvier 2017
Procès de la Grande Borne, carton pour Le Drian, pauvre Science
7
19 janvier
Un jour en France : jeudi 19 janvier 2017
Europe 1 en chute libre, Ovidie contre le X, Osez le sexisme
22
18 janvier
Un jour en France : mercredi 18 janvier 2017
Hidalgo bête et méchante, migrants contre SDF, Guillaume Meurice contre la France
10
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1550470

    "Ceux dont la vie n’a pas de valeur, pensent fatalement que la vie n’a pas de valeur, que ce soit la leur ou celle des autres."

    merci pour cette conclusion... a retenir.

    ca c’est pas du taubira..

     

    • #1550614
      le 07/09/2016 par Lamonette
      Un jour en France : mardi 6 septembre 2016

      Moi aussi, fort humblement, je trouve que c’est une finale ( la phrase) fort bien troussée.


    • #1550713
      le 07/09/2016 par geof’
      Un jour en France : mardi 6 septembre 2016

      "Entre 2 et 300 djihadistes français sont morts sous les balles en Irak et en Syrie. Ceux dont la vie n’a pas de valeur, pensent fatalement que la vie n’a pas de valeur, que ce soit la leur ou celle des autres."

      c’est vrai qu’elle est bien tournée, mais il aurait fallu écrire : ceux dont la vie est jugée sans valeur (par les banksters) ; parce que leurs vies ONT de la valeur (et pas marchande)

      Geoffrey, communiste 2.0 belge


  • #1550537
    le 06/09/2016 par RémiKaya
    Un jour en France : mardi 6 septembre 2016

    Ah, moi j’abandonne, on s’en fiche de tout ça, quittez les villes, les grandes ceintures, quand c’est possible.
    C’est du spectacle , de la représentation, et la culture est bien mieux placée pour ça que la politique. Encore faut il choisir de la bonne culture.

    Cet article à sa place en tant que "commentaire de" , c’est tout à fait légitime,
    mais même le commentaire, non..
    Si ils veulent se taper dessus,en conséquences des manipulations politiques,allez y .

    On a pas traversé tout ça pour en arriver là, moi j ’ai une belle idée du futur, on ne joue plus ! Si il faut, bon, chacun rempli son devoir, mais sinon, il faut quand même une volonté noble, de vivre bien,
    Le devoir d’aider nos aïeux (nécessairement), et tout ça l’air absent du pays..en apparence...je ne sais pas quel chiffon on vous agite sous le nez...les chiffres sont là, tous.


  • #1550646
    le 07/09/2016 par anonyme
    Un jour en France : mardi 6 septembre 2016

    Henri Guirchoun ("Autour du monde" avec Alexandre Adler) est nommé par Fabien Namias et Denis Olivennes Rédacteur en chef Europe 1/JDD.
    http://www.zonebourse.com/LAGARDERE...


  • #1550650
    le 07/09/2016 par L’étrangère
    Un jour en France : mardi 6 septembre 2016

    Zemmour doit faire face à une meute de hyènes. Ce qui donne du courage à cet homme, c’est qu’il parle au nom de millions de gens. C’est probablement un des hommes les plus virils de France, car il en faut du courage pour affronter le débat avec des gens qui vous condamnent d’avance.

    Son crime ? Défendre la France et dénoncer son déclin exponentiel depuis 30 ans.

     

    • #1550774
      le 07/09/2016 par Candide
      Un jour en France : mardi 6 septembre 2016

      Tant qu’il aura des gens comme toi, des gens comme Zemmour pourront s’en frotter les mains.

      Il dit ce qu’il dit parce qu’on lui tend le micro pour le dire, beaucoup d’autres diraient des choses similaires quant à l’immigrationnisme effréné de ces dernières décennies, sauf qu’ils dénonceraient aussi la main qui tient le poignard, les partis politiques, PS et RPR/UMP, n’étant que les outils de ce plan funeste, et ça personne ne doit et ne peut le dire.


    • #1550810
      le 07/09/2016 par tenhokuto95
      Un jour en France : mardi 6 septembre 2016

      l etrangere

      "Zemmour doit faire face à une meute de hyènes. Ce qui donne du courage à cet homme, c’est qu’il parle au nom de millions de gens. C’est probablement un des hommes les plus virils de France, car il en faut du courage pour affronter le débat avec des gens qui vous condamnent d’avance."

      Le courage c’est d etre persecuter par un systeme inique et dangereux , pas d en etre le chouchou en évitant d’aller jusqu au bout d une analyse "viril" et qui nous vaudrait d’etre banni des medias. Revoyez votre définition du courage et de la virilité parce que vous m’avez l aire d’en etre dépourvue totalement.


    • #1551763

      @ tenhokuto95
      les chouchous du système portent actuellement des casquettes à l’envers , vous avez l’air d’en faire partie intégrante .


  • #1550795

    Le fait que des Zemmour, BHL, Finkielkraut... puissent continuer à se promener dans les rues de Paris en toute tranquillité, sans qu’aucun "musulman", qu’on qualifierait de fanatique, ne se jette sur eux, couteau à la main, m’a toujours interrogé. Ne dit-on pas que la violence est inhérente à l’Islam ?

    Pourtant ces parasites tribalistes font un mal fou aux Musulmans à longueur de chroniques, de livres, d’articles et autres. Cela démontre une certaine inoffensivité de la communauté musulmane, mais dans laquelle des brebis galeuses peuvent être manipulées pour s’en prendre aux citoyens lambda.

     

    • #1550914
      le 07/09/2016 par Carlingue
      Un jour en France : mardi 6 septembre 2016

      Je vous conseille d’aller faire un peu de sociologie devant une prison un matin de visite.
      Bien à vous.


    • #1551019

      C’est surtout que les meurtres de personnalités connues sont moins le fait du petits voyous que du système. Zemmour est encore bon et je ne pense pas qu’un musulman risquera la prison (un meurtre à Paris c’est risqué) pour la peau de Zemmour, qu’on n’entend plus beaucoup.